• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les militaires appellent à se préparer au pire

Les militaires appellent à se préparer au pire

Plusieurs armées s'entraînent à parer une attaque nucléaire et balistique, sachant que la prochaine grande bataille pourrait se dérouler en mer. 

Lundi 17 octobre, plusieurs exercices et manœuvres militaires ont commencé dans le nord de l'Europe, en Lituanie, dans le nord-ouest de l'Iran, en Corée du Sud, ainsi qu'une phase active d'exercices de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) au Tadjikistan. Compte tenu des hostilités qui se poursuivent en Ukraine, l'escalade de la tension dans les régions du monde instables inquiète de plus en plus les experts. Sachant que certains d'entre eux font remarquer que la probabilité de batailles navales grandit de plus en plus. 

L'Otan affiche sa "fermeté" 

L'entraînement à la dissuasion nucléaire des forces de l'Otan portant le nom de Steadfast Noon sont les plus importantes manœuvres parmi les exercices qui ont commencé lundi. Elles se déroulent chaque année, mais après le début de l'opération militaire spéciale russe en Ukraine l'Otan appelait à les annuler pour ne pas irriter Moscou. 

L'Occident cherchait initialement à agir dans ce sens. Le président américain Joe Biden avait reporté début mars les essais du missile stratégique Minuteman III. De plus, le lancement de ce missile a également été reporté début août. 

Mais à présent la rhétorique de l'Occident a complètement changé. C'est ce qu'indique la déclaration du secrétaire de l'Otan Jens Stoltenberg que l'annulation de Steadfast Noon enverrait un "mauvais signal" et que le moment est venu de "faire preuve de fermeté et montrer que l'Alliance est prête à défendre tous ses membres". 

Les exercices aériens avec la participation de 60 avions de 14 pays de l'Otan dureront jusqu'au 30 octobre en Belgique, au Royaume-Uni et en mer du Nord. Plusieurs bombardiers stratégiques américains B-52 capables d'embarquer l'arme nucléaire y ont été déployés. Tout en sachant que les États-Unis possèdent près de 100 bombes atomiques à titre permanent à des bases en Europe ainsi qu'en Turquie. 

Lituanie, Iran, Corée 

D'autres grandes manœuvres d'armées occidentales Gelezinis vilkas 2022-II (Loup de fer) ont commencé lundi en Lituanie, dont les autorités ont exprimé plusieurs fois des craintes concernant une éventuelle "invasion de la Russie". Un groupement des forces avancées de l'Otan ainsi que des militaires de Lituanie, de Belgique, de République tchèque, d'Allemagne, des Pays-Bas, de Norvège, du Luxembourg, du Royaume-Uni, des États-Unis et d'Australie s'y entraîneront jusqu'à fin octobre. 3.500 personnes et 700 équipements au total. 

Le Corps des gardiens de la révolution islamique a entamé de vastes exercices dans le nord-ouest de l'Iran, dans la province de l'Azerbaïdjan oriental. Leur objectif consiste à renforcer l'opérationnalité des unités terrestres du Corps. Les troupes s'entraîneront à projeter des unités en hélicoptères, effectuer des marches nocturnes, utiliser des drones de frappe et kamikazes ainsi que construire des ponts flottants sur la rivière Araxe. Tout cela se déroule à proximité immédiate de la zone du conflit arméno-azerbaïdjanais à cause du Haut-Karabakh, où une nouvelle escalade de tension a récemment eu lieu. 

Des exercices Hoguk ont commencé en Corée du Sud, leur scénario prévoit de parer la menace nucléaire et balistique émanant de la Corée du Nord. Il est précisé que les forces sud-coréennes ont pour mission d'améliorer la compatibilité opérationnelle avec les unités américaines. 

Séoul estime que la Corée du Nord termine la préparation d'un essai nucléaire, le premier depuis 2017. Sachant que depuis deux semaines Pyongyang a procédé à plusieurs lancements de missiles balistiques "en réponse aux exercices militaires de la Corée du Sud et des États-Unis". 

Exercices de l'OTSC 

La phase active des exercices Roubej 2022 (Frontière) de contingents militaires de pays d'Asie centrale de l'OTSC a commencé au Tadjikistan lundi. Leur objectif consiste à préparer et à mener des opérations pour éliminer des groupes armés illégaux ayant pénétré sur le territoire d'un État membre de l'OTSC. Le nombre total des participants aux exercices avoisinera 1.000 personnes et plus de 300 équipements militaires et spéciaux, notamment d'avions, d'hélicoptères et de drones. 

Bataille pour Taïwan 

La hausse globale de l'activité militaire s'accompagne de pronostics sur le début d'un nouveau conflit armé d'une ampleur comparable aux hostilités en Ukraine. Il est question de Taïwan. 

Cela fait suite à une déclaration du président chinois Xi Jinping concernant l'irréversibilité du processus de réunification de l'île avec la Chine continentale. Tout en soulignant que Pékin "aspirera sincèrement à une réunification pacifique", mais ne renoncera pas à l'usage de la force et se réserve le droit, si besoin, de prendre "toutes les mesures jugées nécessaires". 

Il est à douter que les États-Unis soient aussi résolus à se battre pour Taïwan qu'ils le disaient en août. Le fait est que le conflit autour de l'Ukraine a mis en évidence des problèmes dans l'industrie militaire américaine, notamment des complications dans l'intensification de la production. 

La prochaine bataille se déroulera-t-elle en mer ? 

"Face aux bouleversements du monde, ce qui va profondément façonner la Marine dans les années à venir, c'est la possibilité accrue d'affrontement en mer, qui pose le combat naval comme hypothèse de travail", affirme l'amiral Pierre Vandier, chef d'état-major de la Marine nationale. L'amiral constate une augmentation du nombre de menaces qui poussent à s'entraîner plus activement. Les changements dans le monde signifient qu'il faut être prêt à des scénarios inattendus, à tout ce qui semble impensable aujourd'hui, selon Pierre Vandier.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=4334


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • jacques 25 octobre 2022 19:01

    encore une belle salade de « ayez peuuuuuuuuur »


    • Croa Croa 27 octobre 2022 11:38

      À jacques,
      Les peureux se piquent mais n’écoutent pas les Cassandre. Cet article n’est pas là pour faire peur aux gens mais pour les mettre en garde.
      *
      Tu devrais écouter Valérie par exemple. C’est limpide non ?


    • charlyposte charlyposte 29 octobre 2022 12:43

      @jacques
      IDEM EN 40... une belle salade que disaient les bobos Parisiens vautrés sur les terrasses de cafés smiley on connaît la suite... hum smiley


    • https://reseauinternational.net/le-chef-detat-major-general-des-forces-armees-de-la-federation-de-russie-gerasimov-a-eu-une-conversation-telephonique-avec-des-collegues-britanniques-et-americains-au-sujet-de-la-bombe-sal/

      Le ministère russe de la Défense a de nouveau mis en garde les États-Unis et la Grande-Bretagne contre l’utilisation probable d’une bombe nucléaire « sale » par le régime de Kiev pour blâmer la Russie. À la suite du ministre de la Défense Choïgou, des conversations téléphoniques avec les collègues américains et britanniques ont été tenues par le chef d’état-major général des forces armées russes, le général d’armée Gerasimov.

      Selon le département militaire russe, Gerasimov a eu une conversation téléphonique avec le chef d’état-major de la défense britannique, l’amiral Reydakin, ainsi qu’avec le président des chefs d’état-major interarmées américains, le général Mark Milley. Le principal sujet de discussion était une provocation préparée par l’Ukraine à l’aide d’une charge nucléaire à faible rendement ou d’une bombe nucléaire « sale ».


      • Joséphine Joséphine 26 octobre 2022 10:05

        @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

        Viktor Orban compare l’UE à l’URSS et annonce son effondrement inéluctable

        Hungary’s Orbán targets EU in speech marking 1956 anti-Soviet revolt – POLITICO


      • Gambetta 26 octobre 2022 10:14

        @JoséphineViktor Orban compare l’UE à l’URSS et annonce son effondrement inéluctable

        =====================================

        Orban a peut être raison


      • Joséphine Joséphine 26 octobre 2022 10:34

        @Gambetta

        Un jour j’ai vu une très belle  photo de Viktor Orban jeune, matraqué par les troupes communistes de l’URSS bolchévique . En plus d’être belle c’était une photo poignante.

        Un beau symbole du résistant qui décide d’affronter Satan et ses pions serviles, quoiqu’il en coûte.

        Qu’attends-tu Viktor pour signer des accords avec les BRICS ?

        Et laisser tomber cette UERSS en train de crever.


      • https://reseauinternational.net/le-plaidoyer-disculpatoire-de-borrell-tant-de-cygnes-noirs-comment-aurions-nous-pu-voir-venir-la-crise/

        par Alastair Crooke.

        Borrell et ses bataillons de diplomates n’ont-ils pas vu que les États-Unis étaient en train de subir un profond changement ? N’ont-ils pas considéré que ces derniers pouvaient menacer les intérêts de l’UE et être défavorable à son bien-être ?

        L’Union européenne est un « jardin » qui présente la meilleure combinaison de « liberté politique, de prospérité économique et de cohésion sociale » jamais connue de l’humanité – et doit être protégée de la « jungle » extérieure. C’est ce qu’a déclaré le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, dans un discours prononcé lors de l’inauguration d’un programme destiné à former la prochaine génération de diplomates européens.

        Borrell a expliqué :

        « Le reste du monde … n’est pas exactement un jardin. La majeure partie du reste du monde est une jungle, et la jungle pourrait envahir le jardin. Les jardiniers [la nouvelle génération de diplomates de l’UE] devraient s’en occuper, mais ils ne protégeront pas le jardin en construisant des murs ».


        • Joséphine Joséphine 26 octobre 2022 09:33

          Y’aura t’il une guerre mondiale à Noel ? Les paris sont ouverts, certains parlent de Novembre. Nous allons donc tous crever pour un champ de patate ukrainien, ainsi l’ont décidé nos élites européennes. 

          Nous aurons la guerre et l’empoisonnement. 

          Merci l’Otan, merci Pfizer et merci les labos américains. 

          Après ses injections , la chanteuse Katy Perry a d’ailleurs eu un gros souci sur scène : 

          Conspiraciones sur Twitter : « Que alguien reinicie a Katy Perry por favor. https://t.co/uP3sJUBFF4 » / Twitter

          Katy, tu es sûre que ça va ? 

          Le tweet en espagnol dit  : « quelqu’un pourrait réinitialiser Katy Perry s’il vous plait ? » Si ce ne sont que les premiers signes la suite va être effrayante mais bon elle a fait confiance aux labos, voilà le résultat.


          C’est sordide . Elle semble appuyer sur un bouton pour rallumer son oeil pourrit.



          • Pie 3,14 26 octobre 2022 20:17

            @Joséphine
            Ce n’est pas la première fois que vous évoquez Noël. Cela semble vous obséder. Je tiens à vous rassurer,. Il y a très peu de chances qu’une apocalypse nucléaire survienne avant Noël, en revanche, nous sommes mortels et il est certain qu’un jour que j’espère le plus lointain pour vous, vous raterez Noël.
            La paupière droite de Katy Perry n’a pas grand chose à voir avec le Covid. En 2016 déjà elle évoquait ce problème qu’elle traine depuis longtemps. Alors pour « l’empoisonnement », il faudra trouver mieux.


          • Joséphine Joséphine 26 octobre 2022 22:38

            @Pie 3,14

            Et la paralysie faciale de Justin Bieber après ses deux injections , c’est aussi un problème qu’il traine depuis 2016 : 

            https://voi.img.pmdstatic.net/fit/ 1 voi 2022 06 14 dbc043ba-1a0b-4157-bf05-49e0b2019554.jpeg/1200x675/quality/80/justin-bieber-atteint-de-paralysie-faciale-il-donne-de-ses-nouvelles.jpg


          • Pie 3,14 26 octobre 2022 22:46

            @Joséphine
            Syndrome de Ramsay Hunt, c’est une infection, rien à voir avec un effet secondaire de vaccin.
            Quand ça veut pas ça veut pas.


          • Joséphine Joséphine 26 octobre 2022 23:58

            @Pie 3,14

            C’est tout de même étrange tous ces jeunes nés dans les années 80, 90, qui se retrouvent avec des visages déformés alors qu’ils ne rencontraient pas ces problèmes avant. D’autant plus que ce sont des personnages publiques et que leurs fans de toujours sont très inquiets pour eux.. 

            Ce vaccin n’empêche ni la transmission, ni la contamination (Dixit le directeur de Pfizer) , et n’empêche pas la paralysie faciale non plus.....


          • Joséphine Joséphine 27 octobre 2022 00:02

            @Pie 3,14

            Tout le discours covidiot et vaccinolâtre s’effondre chaque jour devant nos yeux , et votre mauvaise foi sera combattue. Même le normie, le PNJ et le cuck ne veulent plus aller à la dose suivante. C’est dire ! 


          • charlyposte charlyposte 29 octobre 2022 12:39

            @Joséphine
            Bien vu smiley


          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 29 octobre 2022 13:31

            @Joséphine
             
             ’’Ce vaccin n’empêche ni la transmission, ni la contamination (Dixit le directeur de Pfizer) , et n’empêche pas la paralysie faciale non plus.....’’
             
             Mais alors, qu’est-ce qui provoque la transmission, la contamination, les myocardites des jeunes, et la paralysie faciale, calamités qui n’existaient pas, avant ces injections ?  smiley
             
            Pas besoin d’avoir fait bac à sable pour le deviner.


          • jjwaDal jjwaDal 31 octobre 2022 11:35

            @Joséphine
            Non, mais durant les 3 mois suivant la troisième injection cela donne une protection équivalente à un bon statut en vitamine D, une bonne hygiène de vie (pas de surpoids, sport, alimentation équilibré, aspirine à portée de main, etc...) et pour ceux que la gestion de leur santé emmerde, c’est un palliatif utile. Bon on attend toujours des explications à cette vague de fond de surmortalité touchant toutes les tranches d’âge apparue en 2021 et qui se prolonge. Vu que le taux de létalité des moins de 20 ans (face au SARS-Cov2) était de 3 pour un million, on se demande bien qu’elle peuvent être les causes de ce départ de feu. J’ai un vague souvenir de« vaccination » en masse, de confinements, d’opérations reportées, de chimiothérapie interrompue de peur de saturer les hôpitaux ou d’y attraper le bouzin (magnifique campagne de peur de l’industrie de la propagande by the way), de boutiques fermées, etc...
            Il n’y aurait pas dans l’air comme un parfum de culpabilité tournant autour des suspects habituels ?


          • Pie 3,14 26 octobre 2022 19:11

            Avec Bravo Pravda on est toujours certain du pire.


            • charlyposte charlyposte 29 octobre 2022 12:33

              @Pie 3,14
              Analyse mon garçon...analyse si ton cerveau n’est pas trop tuméfié par LCI smiley PS : si t’a plus de cerveau ouvre au moins tes yeux smiley


            • pemile pemile 26 octobre 2022 21:12

              "Les changements dans le monde signifient qu’il faut être prêt à des scénarios inattendus, à tout ce qui semble impensable aujourd’hui,"

              Une opération spéciale qui finit en bérézina ?


              • charlyposte charlyposte 29 octobre 2022 12:28

                @pemile
                T’a toujours pas compris que la Russie n’est aucunement en guerre avec les Ukrainiens mais à 100% avec les gendarmes de pacotille US smiley ton inculture est un métier ou je me trompe ???


              • velosolex velosolex 26 octobre 2022 22:56

                Bravo à Bravo pour nous donner chaque jour un nouveau motif pour rigoler. Il faut dire que Poutine et sa mafia, sans compter la bande des hotesses de l’air, pourraient très bien donner du matériel aux frères Coen, pour faire un nouveau film déjanté. 

                Les gags autour de la bombe sale commencent à ressembler à une boule puante. Poutine a fait son show en revélant au monde ébahi des photos montrant la réalité de l’affaire. Malheureusement la supercherie a été vite éventé. Je crois que certains ont du souci à se faire au niveau du ministère de la propagande.

                "La Russie a utilisé une photo provenant de Slovénie et datant de 2010 pour étayer sur Twitter ses allégations sur la « bombe sale » que préparerait actuellement l’Ukraine, a indiqué le gouvernement slovène à l’AFP mercredi. L’usage « a été fait à mauvais escient et à l’insu des autorités slovènes », a déclaré Dragan Barbutovski, conseiller au bureau du premier ministre Robert Golob. Plus tôt, le gouvernement slovène avait publié une série de tweets en anglais pour dénoncer le fait que « la photo utilisée par le ministère russe des Affaires étrangères sur Twitter »


                • charlyposte charlyposte 29 octobre 2022 12:24

                  @velosolex
                  Sources ?


                • Lynwec 29 octobre 2022 13:53

                  @charlyposte

                  Pas de sources, forcément, les Russes ont montré à titre d’exemple, que des lieux et matériaux existent, ils n’ont jamais dit que ça serait monté à cet endroit précis
                  mais une spécialité des agences de désinformation (et des trolls), c’est d’écrire leur message et de prétendre qu’untel l’a dit en escomptant que personne n’ira vérifier... Médisez, il en restera toujours quelque chose...

                  De la même manière, si quelqu’un annonce qu’on va essayer de le tuer, et que l’assassin, son projet découvert, y renonce et attend une autre occasion, on dira que le type fantasme, qu’il a la folie de la persécution et bla bla bla...puisque la tentative de meurtre n’a pas eu lieu...

                  L’assassin, de toute évidence, est dérangé dans ses plans et préfèrerait qu’on n’en parle nulle part ...
                  Tout rapport avec des annonces de projets de faux drapeaux est pertinent...


                • yvesduc 27 octobre 2022 06:15

                  Merci pour cet article. La description que font les médias occidentaux de Poutine (fou, brutal, refusant toute négociation…) s’applique mieux à l’État profond US…


                  • yakafokon 29 octobre 2022 12:18

                    @yvesduc
                    La Russie va gagner cette guerre, malgré l’avis de tous nos stratèges de salon, et de tous nos « reporters de guerre » qui se trouvent toujours du côté d’où les obus sont tirés, mais jamais du côté où ils tombent !
                    Peut importe le temps que ça prendra, la Russie n’est pas pressée !
                    Volodymyr Zelensky veut lancer une bombe sale sur le Donbass ?
                    Il suffit que Poutine lui fasse clairement comprendre que les villes de Kiev ou de Lviv, seront tout simplement rayées de la carte par des bombardements massifs « à la sauce américaine », avec son lot inévitable de dommages collatéraux , et que ce qui reste de l’Ouest de l’Ukraine sera réduit en cendres jusqu’à la frontière polonaise ! ( les américains ne vont pas se vexer, c’est comme ça qu’il font leurs guerres ).
                    Et nul besoin d’employer d’arme nucléaire, l’armée russe disposant de toute une panoplie d’engins de mort conventionnels, prévus à cet effet !
                    Nul besoin d’avoir la moindre compassion pour les nazis de Galicie, adorateurs de Stepan Bandera, le pire nazi de l’Histoire de l’humanité.
                    Aplatissez-moi tous ces cancrelats !


                  • La Vérole mondiale prend racines en Occident Toolstoy : Guerre & Réchauffement 30 octobre 2022 23:44

                    Voici une info pour les gens sensés  :

                     ce soir sur CNews, une pointure Alain JUILLET a présenté l’actualité géopolitique en 5 minutes de façon plus crédible et pondérée que tous les guignols qui se succèdent à l’antenne.

                    Une mention « spéciale » pour L C I (alias LaCIa ) qui est à la géopolitique ce que Ici-Paris et France-Dimanche étaient pour l’information des faits divers croustillants ou le voyeurisme...

                    Moralité : 5 minutes consacrées à un bonhomme qui sait de quoi il parle, permettent de gagner des heures, pendant des mois, à consacrer à des activités constructives ou intéressantes...


                    • jjwaDal jjwaDal 31 octobre 2022 08:08

                      Une aporie majeure de raisonnement a au moins été épinglé dans la propagande occidentale concernant le potentiel classique de l’armée russe, à savoir qu’ils sont complètement à la ramasse en Ukraine et que les ukrainiens leur bottent le cul, mais par contre, ô mon Dieu, ils veulent envahir les Etats Baltes, ou pire récupérer l’Europe centrale, ou pire l’U.E. et il faut s’armer jusqu’au dents et laisser carte blanche à l’OTAN pour nous défendre.
                      Les deux propositions sont pourtant mutuellement exclusives.
                      Si l’armée russe peine face à l’Ukraine, aucun problème pour l’U.E. qui bénéficie du parapluie de l’OTAN. Si l’armée russe peut envahir et tenir une large portion du territoire ukrainien, alors vider nos arsenaux ne sert qu’à empirer le nombre de victimes.
                      La Russie était prête à laisser le Donbass en Ukraine avec les accords de Minsk. Maintenant le Donbass est partie intégrante de la Russie.
                      Voulons nous que toute la partie sud jusqu’en Transnistrie devienne territoire russe ou tout l’est de l’Ukraine jusqu’au Dniepr ?
                      Continuons tout pareil... Quand la Russie les aura intégré à son propre territoire on pourra compter les pays prêts à agresser une nation nucléaire pour les récupérer.
                      Faut-il aller à la guerre nucléaire parce que les dirigeants ukrainiens refusaient l’autonomie au sein des frontières de l’Ukraine d’une région très russophone et russophile, comme ils refusent de reconnaître que la Crimée prise à l’empire Ottoman par la Russie il y a deux siècles n’a jamais été ukrainienne avant l’ukase de Kroutchev en 1954 ?
                      Si la Russie ne veut pas d’une Ukraine dans l’OTAN et ne peut l’empêcher, la solution sera pour eux de repousser la frontière vers l’ouest, jusqu’au Dniepr par ex.
                      Il faut négocier avant que des seuils irréversibles ne soient franchis. Les soldats russes ne vont pas mourir pour prendre le contrôle de régions qui serait rétrocédées ensuite via la négociation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité