• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les mollahs d’Iran font marcher tout le monde ?

Les mollahs d’Iran font marcher tout le monde ?

JPEG

Hier, le porte-parole de la mission iranienne auprès des Nations unies, Alireza Mir Yusuf, a déclaré que le programme de missiles balistiques de Téhéran n’est pas négociable. Cela est survenu après que le secrétaire d’État américain Mike Pompeo eut déclaré que les Iraniens étaient prêts à discuter de leur programme de missiles et que le président Trump avait parlé des progrès réalisés en vue de réduire la tension avec l’Iran.

Pompéo aurait déclaré lors d’une réunion de la Maison-Blanche que l’Iran avait indiqué qu’il était prêt à négocier son programme de missiles balistiques. Le président Trump a doublé la mise en disant : «  Nous verrons ce qui se passera. Mais beaucoup de progrès ont été faits.  »

La Maison-Blanche a dû recevoir de nouvelles informations par l’intermédiaire de médiateurs tels que la France, sinon il pourrait s’agir d’un malentendu, d’une manipulation verbale et d’un coup monté de la part de l’Iran pour explorer les intentions de l’aile ouest. C’est loin d’être improbable. Mir Mousavi a rapidement nié les propos de Pompéo, tweetant que «   les missiles de l’Iran sont absolument et en aucun cas négociables avec qui que ce soit et dans aucun pays, point final .  »

Le régime des mollahs parie sur un retour pour négocier une levée immédiate des sanctions américaines. Auparavant, le régime avait rejeté une offre de gel des sanctions pendant la période de négociation proposée. Lors de sa visite à New York, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré : «  Une fois ces sanctions levées... alors la marge de négociation est grande ouverte.  » Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait une discussion sur le programme de missiles de l’Iran, M. Zarif a répondu : «   S’ils veulent parler de nos missiles, ils doivent d’abord cesser de vendre toutes ces armes, y compris les missiles, à notre région .  »

Il est clair que le régime iranien a trouvé une chance de dicter les conditions. Le président Trump a récemment déclaré que Washington voulait aider Téhéran, «   Nous les aiderons de toutes les manières possibles... Mais ils ne peuvent pas avoir d’arme nucléaire... Nous ne cherchons pas un changement de régime... Ils ne peuvent pas tester de missiles balistiques.  »

Il devient clair que le régime iranien n’oppose pas son veto à l’idée de négocier, mais cherche à améliorer les conditions de cette négociation, à renforcer proactivement sa position. Le discours précédent sur le rejet de tout changement à l’accord nucléaire était un autre tour de passe-passe iranien.

La vérité est aussi que les mollahs ont réussi à susciter des inquiétudes et des craintes chez les Européens depuis qu’ils ont annoncé la reprise de l’enrichissement de l’uranium et menacé de nouvelles violations de l’accord nucléaire si les nations européennes ne faisaient pas assez pour aider l’Iran à faire face aux sanctions américaines.

Les ministres des Affaires étrangères de l’UE ont publié une déclaration appelant l’Iran à «  rétablir le plein respect  » des termes de l’accord nucléaire, mais précisant que les violations récentes n’étaient ni graves ni «  irréversibles.  »

La Haute représentante pour la politique étrangère européenne, Federica Morgini, l’a dit. Elle a expliqué qu’aucun des signataires de l’accord ne considérait les violations comme graves et qu’aucune mesure susceptible d’entraîner des sanctions supplémentaires ne serait prise. De même, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne ont confirmé leur soutien à l’accord.

La partie européenne cherche un moyen pour les Etats-Unis et l’Iran de revenir à l’accord, et est convaincue que l’accord nucléaire était «   le meilleur moyen de maintenir le Moyen-Orient, dans son ensemble, exempt d’armes nucléaires ,  » comme le dit Jeremy Hunt. Toutefois, ce point ne tient pas compte du danger du programme de missiles de l’Iran et des autres pratiques et attitudes iraniennes dans la région.

L’instabilité actuelle au Moyen-Orient n’est pas due au programme nucléaire iranien. Elle s’inscrit dans le cadre du plan d’expansion sectaire de l’Iran, qui a été relancé lors de la signature de l’accord nucléaire entre le groupe P5-1 et l’Iran. Il y a des questions qui ne peuvent être traitées séparément.

Le fait est que l’OTAN n’a pas de stratégie conjointe, ou de stratégie du tout, pour faire face à l’Iran. L’ambassadeur britannique retraité Sir Kim Darroch a déclaré dans l’un de ses rapports divulgués que la politique américaine envers l’Iran est «  incohérente.  » Il a noté qu’il existe une division au sein de l’administration sur le traitement de l’Iran. L’Europe a le même problème.

Les Européens n’ont aucun plan clair pour ramener l’Iran à l’accord nucléaire ou pour entamer un nouveau cycle de négociations couvrant toutes les questions difficiles.

Il est vrai qu’il existe un accord global entre l’Europe et les États-Unis pour empêcher l’Iran d’acquérir des armes nucléaires. Mais il n’y a pas de consensus sur la manière d’y parvenir.

Et c’est là que se cache le danger. Les mollahs exploitent cette divergence de vues, poursuivent leurs objectifs stratégiques et jouent la communauté internationale dans son ensemble.

Chacun doit être conscient que la menace des armes nucléaires constitue une menace pour la sécurité et la stabilité mondiales. Elle ne s’arrête pas à un pays ou à une région. Le chantage de l’Iran n’est donc pas une affaire purement américaine ou européenne, mais une menace mondiale qui relève de la responsabilité de toutes les puissances internationales, dont la Chine et la Russie.

Cette question ne devrait pas être une monnaie d’échange dans d’autres conflits et rivalités stratégiques. Sinon, elle finirait par rompre le contrat mondial de sécurité et de stabilité, sapant ainsi tous les principes du consensus international sur lesquels l’ONU était fondée.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 19 juillet 10:00

    Un nouvel article de mouise pour conditionnés en phase terminale, que de contre verités à chaque ligne... un cas école de conditionnement d’esclaves par la novlang atlantiste, comment ce fait ce que de la propagande pareille puisse avoir lieu sur Agoravox ? qui vote pour ces trucs ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 19 juillet 10:00

      L’auteur pourrait aussi traiter les sujets suivants :

       Cuba impose un blocus infernal aux Etats-Unis

       les colons Palestiniens construisent des immeubles en territoires occupés

       le Vietnam bombarde l’Alaska avec des B52

       les Sioux construisent un pipe-line qui traverse la Baie d’Hudson considérée comme sacrée pas les Wasps...

      y a du grain à moudre dans la désinformation et le révisionnisme


      • JPCiron JPCiron 19 juillet 22:00

        @Séraphin Lampion Effectivement. Et l’on trouve de plus en plus de ces trolls, comme si nos Médias Grand Public ne suffisaient pas !

        .


      • JC_Lavau JC_Lavau 19 juillet 10:18

        Rappelez-vous ce qu’était la campagne médiatique pour aboutir à la guerre d’invasion contre l’Iraq.


        • pallas 19 juillet 10:34
          Dr. salem alketbi

          Bonjour,

          L’Iran est une trés vieille nation, tout comme la Turquie, l’un se nommait la Perse l’autre l’empire romain d’Orient devenu l’empire Ottoman.

          L’Irak n’est que ruine, tout comme la Syrie.

          Mais je ne doute pas une seconde que les Babyloniens et les Assyriens se releveront, ils ont l’habitude maintenant

          Ce que vous ne comprenez pas, c’est le grand retour des anciennes civilisations plus que millénaires et qui dominent la scene international

          Les Tunisiens par exemple ont oubliés que se sont les descendants de Carthage, dommage

          L’Egypte a du mal accepté son passé ou du moins qu’elle est une trés vieille civilisation, Israel aussi (les judéens sont ainsi fait)

          J’en reviens à l’Iran, il y a une trés forte communauté juive la bas, c’est une scission total entre les deux diasporas, celle occidental et moyen oriental, elle siege au gouvernement Iraniens, siege permanent, il n’y a pas d’antisemitisme.

          La Chine est peut etre la plus vieille civilisation et devenu dangereuse car expansiontiste (le Dragon ce reveil)

          Voyez vous les choses sont simples, l’Iran fait partie de la BRIC et de l’OCS, les USA non, et les Emirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Pakistan, etc etc, sont des plus isolés, devenant des proies, le Vietnam est devenu une colonie economique.

          La Nouvelle Route de la Soie est le retour du monde de l’age antique

          C’est dans le fond et non la forme qu’il faut analyser une civilisation.

          En cela vous etes un amateur

           smiley

          Salut


          • McGurk McGurk 19 juillet 11:29

            Cet article est particulièrement drôle.

            On a pas à dicter à un pays sa propre souveraineté en le menaçant de guerre et de sanctions à tout va. Les « négociations » lui permettent d’avoir une place sur la scène internationale, même si le régime en place est immonde au possible.

            Et puis, qui influence qui exactement ? L’influence de l’Iran dans la région est aussi nuisible que celle des « alliés » souhaitant également tout contrôler et posséder.

            On a pas le droit de posséder un arsenal nucléaire énorme de quoi faire péter toute la planète et refuser l’accès à un pays à cette technologie. Or, c’est le paradoxe sur lequel repose cette situation, prétexte pour envahir, détruire et piller une civilisation déjà en place bien avant l’essor de l’Occident.

            De toute manière, si ce n’avait pas été le nucléaire, ça aurait été « le fanatisme religieux » ou toute autre excuse pour « presser le gros bouton ». L’OTAN ne cherche en aucun cas à stabiliser la région, mais à continuer de la déstabiliser pour en tirer profit. Il est normal que beaucoup de gens nous haïssent au plus haut point.

            La seule manière de « libérer » ce pays est que la population reprenne le contrôle. Ce qui sera sans doute long, compliqué et difficile.


            • pallas 19 juillet 12:03

              @McGurk

              Bonjour,

              Il y a plusieurs organisations militaires dominant le monde dont deux les principaux

              L’OTAN et l’OTSC.

              L’OTSC l’organisation montante et ecrasant littéralement les 3 autres (CDAS, OTAN, CPS)

              L’Iran et la Turquie font pas de l’OCS et proche de la BRIC, acteurs importants dans la Nouvelle Route de la Soie.

              Donc par conséquent protégé par l’OTSC qui à démontré sa domination lors des guerres civils en Irak et Syrie.

              L’OTAN et l’OSCE se sont ridiculisés et montrer leurs impuissances.

              Le CPS se rapproche de l’OTSC en devenant son vassal et l’Afrique devient du coup sous la coupe de la BRIC ou plutot je devrais dire de l’OCS.

              Les Iraniens s’en foutent un peut de Trump, dans l’échiquier mondial, ce ne sont pas des alliés, tout comme la partie.

              Ce sont des membres permanents et influents de l’OCS.

               smiley

              Salut


            • phan 19 juillet 12:08
              L’Iran fabrique ses propres chars, missiles et sous-marins en plus d’être membre du club des pays du monde qui s’y connaissent en science nucléaire.
              L’Iran a des alliés forts au Liban, en Syrie, en Irak, en Palestine, en Afghanistan et au Yémen, sur qui il peut compter pour combattre dans toute guerre imposée sur Téhéran, même par les USA.
              Les députés du parlement iranien sont démocratiquement élus. Le mandat du président iranien dure quatre ans et n’est renouvelable qu’une seule fois s’il remporte les élections, contrairement aux pays arabes qui ont des présidents à vie ou des monarchies héréditaires. Les chrétiens et les juifs sont des minorités reconnues en Iran et ces derniers, qui ont un député au parlement, Siamak Moreh, se disent « en sécurité et respectés ». Leur nombre tourne autour de 15 000 sur 85 millions d’Iraniens et ils possèdent plus de 25 synagogues.
              L’Iran subit des sanctions étasuniennes depuis 40 ans sans avoir cédé aux demandes de l’oncle Sam. Il s’en est pris aux USA sur de multiples scènes au Moyen-Orient et a récemment abattu un drone pour lancer le message clair qu’il est prêt à affronter la guerre et ses conséquences s’il le faut. L’Iran est prêt à payer le prix pour défendre son ciel, ses eaux et son territoire. Il ne fera aucun compromis en cas de violation de sa souveraineté, même par une superpuissance comme les USA. L’Iran envoie le message suivant aux USA, à son principal allié Israël et à tous les pays du Moyen-Orient : en cas d’agression, la riposte sera terrible.

              Les Etats-Unis sont la seule puissance économique au monde qui ne rembourse pratiquement jamais sa dette nationale. Avec le système de la Federal Reserve américaine comme banque centrale, le gouvernement américain dispose d’une source d’argent avec laquelle il peut financer à la fois ses déficits budgétaires et sa dette extérieure avec de l’argent à volonté sans couverture de valeur réelle. Entre 2000 et 2018, la dette extérieure des États-Unis est passée de 5 628,7 milliards de dollars à près de 21 500 milliards de dollars. Cependant, alors que ce capital a été généré en termes réels par le reste du monde, les États-Unis se sont limités à imprimer de nouveaux billets.
              Dans le commerce du pétrole, le paiement en dollars n’est possible en permanence que si les Etats-Unis parviennent à placer tous les pays pétroliers sous leur contrôle total. C’est la principale raison des changements de régime dans les États pétroliers. C’est ce qui s’est passé avec l’Irak sous Saddam Hussein et l’État libyen sous Kadhafi. ─ Sous les yeux de l’opinion publique mondiale, les Etats-Unis poursuivent actuellement un changement de régime au Venezuela de manière délibérée et flagrante et sont en train de préparer la communauté mondiale de manière systématique et avec tous les moyens de propagande à une guerre chaude contre l’Iran.
              Mais selon Abdulrahim Moussaoui, général de division de l’armée iranienne, aucune grande puissance n’est autorisée à attaquer l’Iran. Et Moussaoui dit pourquoi :
              La République Islamique d’Iran a assuré à maintes reprises qu’elle ne veut la guerre avec aucun pays. L’Iran ne déclenchera jamais une guerre, mais il sait très bien comment se défendre. (...) L’hostilité des États-Unis envers l’Iran est ancienne et fondamentale. L’ennemi est continuellement sur le point de nuire à l’Iran. C’est pourquoi le renforcement de la résistance des citoyens et de la fermeté générale contre les désirs expansionnistes de domination de l’ennemi est d’une importance stratégique.

              • pallas 19 juillet 13:03

                @phan

                Bonjour,

                L’Iran fait partie de « L’Organisation de coopération de Shanghai » (OCS).

                C’est la plus puissante organisation et du coup sous la protection de « L’Organisation du traité de sécurité collective » (OTSC).

                C’est suffisant pour etre intouchable, les USA n’ont aucunes influences.

                En paralelle la Russie accroit son influence en Europe de l’Est via la CEI, l’Europe de l’Ouest rentre en guerre civil multi ethnique, La France est isolé et totalement abandonné, laché.

                Chose normal a vrai dire.

                Salut


              • MagicBuster 19 juillet 16:11

                @pallas

                T’inquiètes !!
                Une fois le problème muzz « réglé » , la Russie sera à nouveau notre alliée.

                A très bientôt


              • pallas 19 juillet 17:22

                @MagicBuster

                Bonsoir,

                Courage alors !!.

                 smiley

                Amusez moi

                Salut


              • covadonga*722 covadonga*722 19 juillet 18:46
                Les mollahs d’Iran font marcher tout le monde ?

                vous faites bien chier tout le monde , ça fait une moyenne 


                • pallas 19 juillet 22:10
                  Dr. salem alketbi

                  Bonsoir,

                  Le Dieu de l’ancien testament, sexe masculin, dangerosité extrême.

                  Fait chaud non ?.

                  Je n’aimerai pas rencontrer sa route.

                  Salut


                  • OMAR 20 juillet 00:21

                    Omar9

                    .

                    Wahabite salem alketbi.

                    .

                    Les mollahs d’Iran fait marcher tout le monde ?

                    .

                    C’est possible.

                    Mais vous, vous faites marcher l’obscurantisme, la haine, l’islamophobie, l’antisémitisme, le racisme, la barbarie, le mensonge, ...

                    .

                    Bref, tous les ingrédients, conditions et préalables pour que chaque être humain déteste et rêve de massacrer son prochain...

                    Honte à vous....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès