• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les néo-nazis, ces gens si débonnaires...

Les néo-nazis, ces gens si débonnaires...

Dans le débat sur l’incarcération du négationniste Reynouard, un argument inattendu a été mis en avant (en titre !) par son « avocat » sur internet, Paul-Eric Blanrue : sa vie de père de famille nombreuse, avec ses huit enfants. Un label, un estampille, un gage de sagesse et un beau leurre pour les lecteurs : on n’aide pas beaucoup ses enfants en choisissant délibérément des convictions qui vous mènent directement en prison. En insistant autant sur le fait, notre désormais prosélyte du négationnisme commettait une grave erreur de jugement. Reynouard, on vous l’a dit, arborant uniforme néo-nazi, était membre d’un parti engagé dans des actions extrêmement violentes qui ont abouti à des crimes, dont celui à l’encontre d’un foyer de travailleurs émigrés de Cagnes-sur-Mer, sciemment incendié dont le PNFE n’a jamais été rendu coupable, faute de preuves paraît-il (à l’époque, le parquet de Grasse ayant recommandé son inculpation pourtant !). Tenter de nous faire passer ce genre d’individu pour un être capable de commisération, incompatible avec le racisme fondamental de la doctrine qu’il professe, c’est tenter de réhabiliter Goebbels et sa propension à mettre constamment en avant sa progéniture, qu’il finira par empoisonner au cyanure en apprenant sa capture prochaine. Belle notion de paternalisme et de sens de la famille ! 

Car ne nous leurrons pas : sous couvert de présentation adoucissant son image, un néo-nazi, même débonnaire d’apparence, reste un néo-nazi. A savoir un assassin en puissance, qui met ses idées et ses convictions en avant de sa propre famille, et préfère de loin le "BBR", comme le faisait le PNFE (*). Je viens de vous en retrouver un qui a eu longtemps, avec ses cheveux longs et son air débonnaire, l’allure d’un bon gros bonhomme sympa. On vient de découvrir que cet admirateur de longue date d’Hitler n’était autre qu’un serial killer, avide d’argent et assassin, parti en dernier lieu réaliser ses rêves de puissance et de domination de la "race blanche" au Panama. L’habit n’a jamais fait le moine, et avec William Dathan Holbert, l’adage se confirme avec éclat.
 
Or, il avait eu aussi une vie de famille, notre fugitif panaméen au look de joyeux viking. Trois enfants, aujourd’hui âgés de 10, 9 et 7 ans. L’année qui suivait la naissance du dernier, en 2004, il divorçait. Une spirale infernale allait alors commencer pour lui : "William Dathan Holbert déposait en mars 2005, les documents de sa faillite à la Cour Fédérale. Il énumérait alors près de 564 000 dollars en actifs surtout à partir de deux propriétés, une à Laurel Park et une à Saluda, et surtout 783 897 dollars de dettes à ses créanciers". Dans sa courte vie, il avait déjà accumulé les emplois  : Asplundh, une société de d’aménagement vert et d’élagage créée par un bûcheron suédois, (Carl Hjalmar Asplundh), un magasin de fournitures à Hendersonville (près de Nashville), un emploi chez Helping Hand (Alliance Repair) dans la même ville, un bar dont personne n’a retenu le nom à Colombus, et enfin sa propre société d’aménagement forestier, Holbert’s Ground Maintenance, dans sa ville native d’Henderson (Caroline du Nord), qui vendait aussi du matériel lourd de chantier.
 
Endetté jusqu’au cou, notre homme avait en fait décidé de fuir et de refaire sa vie avec une jeunette rencontrée a son nouvel emploi, Laura Michelle Reese, alors plutôt fluette : dans un magasin de fitness, appellé "The Body Shop" acheté en co-propriété avec un couple, Kevin et Marie Hoover. Il y travaillera dix mois seulement avant d’en être viré, pour malversations. Dans sa cavale, il prendre d’autres identités, dont "Luke Gregory Kuhn",volera des voitures et revendra même 200 000 dollars une maison qu’il louait à Oak Island.... son propriétaire parti en vacances retrouvera à son retour quelqu’un dedans en train de refaire les peintures et les aménagements, qui affirmait lui aussi en être le propriétaire ! Imaginez la scène ! Le vol d’une voiture le 5 février 2006, à Sheridan County dans le Wyoming avec sa nouvelle compagne fut sa principale erreur, qui l’obligea à quitter le territoire américain, car étant alors recherché par différents Etats et sa vie devenait une partie de cache-cache incessante. Traqué, il était devenu "Donald Lee Bruckert" dans le Kentucky, où il avait obtenu un permis de conduire à ce nom, son dernier avatar avant son envol pour le Panama, dans l’archipel paradisiaque de Bocas del Toro, le paradis des plongeurs ! (ou plus exactement au préalable pour le Costa-Rica, comme nous le verrons plus loin).
 
Le couple Hoover qui lui a procuré son dernier emploi à 4200 dollars par mois (ils étaient co-gérants en fait semble-t-il) va tomber des nues en effet. "Nous avons remarqué que nous n’obtenions pas les relevés bancaires, alors nous sommes allés à la banque pour obtenir des copies des chèques, et tout à coup, nous avons réalisé que nous ne nous sentions pas très bien », a déclaré Marie Hoover. "Il émettait des chèques pour des trucs personnels, pour environ 25 000 dollars, c’est ce que nous pensons qu’il a pris ici." Le couple ne portera pas plainte, selon ses dires "car l’homme était en instance de divorce" et qu’il avait surtout pris la poudre d’escampette, avec leur jeune employée. Et peut être bien aussi pour d’autres choses moins avouables, telles que la peur de se faire rosser : "alors que Marie Hoover décrit Holbert comme ayant de la "prestance" et était "plaisant", elle a également précisé qu’ Holbert avait un tatouage sur son bras qui énonçait clairement "Aryan Pride", ("fier d’être Aryen")."Il a essayé de me convaincre que j’avais besoin d’être fière d’être blanche, mais je ne suis pas raciste du tout", précise Marie Hoover. Il m’avait écrit une paire de lettres, dont je suis sûre que je ne les ai plus, essayant de me convaincre d’être raciste." L’homme avait en fait un autre tatouage : une croix gammée sur le dos, à la hauteur du cou. Et ce n’était pas que décoratif chez lui, semble-t-il...
 
"En août 2002", en effet, nous apprend Kirkless Unity, "Holbert rejoint le parti néo-nazi National Alliance (NA), qui à un moment donné, a été le groupe le plus important de la haine en Amérique. À l’époque, l’Alliance était atteint d’un manque de leadership provoqué par la mort un mois plus tôt de William Pierce le leader du groupe depuis longtemps.Sous la direction d’Erich Gliebe, le successeur de Pierce, le NA était sur le point de s’effondrer, laissant seulement quelques inscrits sans âme et dispersés". Un vide et une occasion inespérée qu’avait bien saisie Holbert pour tenter de s’y imposer : les néo-nazis rejouent constamment les coups tordus fomentés dans les tavernes munichoises et leurs caves. Hitler a commencé comme ça et a fini par se débarrasser de ses SA quand il n’en n’a plus eu besoin : c’est une constante dans le milieu (ce qui explique la parano constante des élites, qui pensent toujours au complot (n’est-ce pas, J-M ?) ! "Hier, sur le forum en ligne raciste Stormfront, "whitegirl" postait que Holbert s’était effectivemenyt présenté à une réunion de NA en 2003, disant qu’il était " le "coordonnateur régional de l’ouest" de l’association", qu’il essayé "de prendre en charge toute la réunion" et qu’il a "tenté de se positionner immédiatement dans un rôle de leader" . Elle a ajouté également qu’Holbert "a surgi un an plus tard à un barbecue de blancs nationalistes en prétendant représenter un nouveau groupe de racistes". Précisons que William Pierce a été un des pires fabricants de haine raciale dans le monde, notamment en créant "l’Alliance Nationale" (**) dès 1974, mais aussi en achetant en 1999, "Resistance Records", créé par George Burdi et Mark Wilson, un label dévolu entièrement à la musique aux relents racistes "Oi" et autres styles "hatecore" mais aussi Nordland Records, une compagnie suédoise similaires qu’il a intégré à Résistance Records qui accueillera par exemple "No Remorse", le groupe du skinhead prônant la race blanche Paul London, alias Paul Burnley
 

Les idées diffusées par RR, dites "suprémacistes" celles que tenait un Eugène Terreblanche, notre homme les avait effectivement tenues en 2005 devant une caméra de télévision d’ABC News, le crâne alors rasé (ça doit faire plus néo-nazi semble-t-il !). A Forest City, en Caroline du Nord, où il habitait alors. Une vidéo édifiante, où l’on brandit une Bible et un sabre, et où notre homme révèle bien ce qu’il est. Un bonimenteur, un tribun sachant capter l’intérêt et surtout un personnage au double langage complet : très calme devant la journaliste l’interviewant et vociférant ses menaces devant son public : le contraste est saisissant, chez cet Hitler du pauvre ! La fascination pour les armes chère à ses convictions, demeure aussi une constante chez lui. "Les fonctionnaires panaméens sont maintenant axés sur la recherche des armes qui ont tué cinq Américains, selon la presse. Les autorités sont à la recherche d’un revolver de calibre 38 et d’un 9 mm qu’ Holbert aurait utilisé pour assassiner ses victimes". Dans le magasin de Fitness où il travaille, il avait aussi commence aussi à se doper aux stéroïdes : son employeur trouve surtout qu’il prend de plus en plus des airs de Tony Soprano... (euh...) qu’il admirait énormément, paraît-il.

 
Entre temps, en effet, Holbert, avant de partir dans sa cavale panaméenne, avait créé un magasin entièrement dédié à ses idées racistes. "Deux ans plus tard, en 2005, Holbert,(...) a ouvert un magasin raciste à Forest City, en Caroline du Nord, appelé "National Patriots", (voilà qui n’est pas sans rappeler les "SuperPatriots de notre ami Jack Idema, voir ici et là !) qui vendait des livres, des CD et des dépliants pour la promotion de ses vues sur la suprématie blanche. "Whitegirl," de Stormfront, écrivant qu’Holbert avait alors essayé d’inciter les skinheads locaux à fréquenter son magasin." Une suite de réunions "importantes" vont en effet avoir lieu dans ce magasin. "Ces réunions ont attiré des extrémistes et un leader local dans le fils du leader des "Fils des anciens combattants confédérés(SCV), une organisation des descendants des soldats confédérés (...), Lovelace Creighton, qui était en 2005 de le commandant de la section locale SCV, appellée Rutherford Rifles, a dit que cette année-là un événement a bien eu lieu au magasin d’Holbert. Pendant la réunion, des orateurs auraient fait l’éloge de l’histoire du Sud et à plusieurs reprises chanté, "God save the South." (l’hymne sudiste) Selon la presse, Lovelace a dit dans son discours que dans le sud les chrétiens blancs devaient être "séparés des autres peuples, car c’est quelque chose que la Bible recommendait, prétendait-il". Elle a toujours bon dos, chez eux, la Bible... et aux Etats-Unis la liberté d’expression aussi : là-bas, vous pouvez porter une plaque de voiture au nom du SCV annonçant clairement que vous êtes raciste....
 
Parti d’un mouvement généalogiste et historique le CSV en a effet dérivé vers un mouvement fascisant depuis ses soubresauts de 2002 et 2005. "Joe Conason, écrit dans Salon, et Jason Zengerle, dans The New Républic, ont démontré que le SCV s’est transformé à partir d’une organisation apolitique dédiée à l’histoire de la guerre civile en un organisme politisé dédié à la préservation de la "Cause Perdue" une version (très) particulière de l’histoire de la guerre civile et de l’époque 1861-1865".
 
On n’en avait pas fini pour autant avec Lovelace Creighton, partisan de Ron Paul (qui s’en traîne d’autres, de tâches !) qui "fut aussi un temps le pasteur de l’Eglise Baptiste Danielton. Il postera sur "LiveJournal", en avril 2005, qu’Holbert et Reese avaient rejoint son église". "Ce fut une journée très heureuse", avait indiqué Lovelace, se prétendant même devenu "conseiller spirituel du couple." Nous verrons plus loin que ses conseils n’ont pas inclus le 6 eme Commandement du Décalogue ("tu ne tueras point")Creighton et Hobert se fréquentaient toujours, donc, les deux ayant rejoint la "Bible Defender Ministries" du dénommé "Creig Lovelace"... de Forest City, à savoir toujours le même fêlé personnage, ayant changé de nom de secte (si vous trouvez plus allumé, faites-moi signe, car celui-là vaut vraiment son pesant de mouron). En 2005, "cette même année, Lovelace et sa Danielton Baptist Church atteignirent même une notoriété nationale avec la pose sur l’église même de messages provocateurs anti-islam. À un moment donné, l’église devenue vedette avait apposé comme texte "Le Coran doit être jeté aux toilettes" (en allusion à un texte de Newsweek ayant indiqué qu’à Guantanamo on avait balancé un Coran dans les toilettes, ce qui avait provoqué des émeutes dans le monde entier !)" En mai 2005, il sera prié, c’est le terme, de faire des excuses publiques... à sa propre communauté religieuse.
 
Loin de la religion, le couple est déjà envolé, direction le Panama, via un passage au Costa-Rica. Les voilà devenus William "Adolfo" (ne cherchons pas très loin pourquoi !) Cortez-Reese et son épouse (ils ne sont pas mariés), sur un passeport néerlandais (la connexion des néo-nazis du coin ?) que ses nouveaux voisins vont vite surnommer "Big Bill", "Body Builder Bill" ou "Wild Bill", tant il se montre agressif pour un rien. Même avec sa compagne, devenu aussi obèse que lui et qu’il juge "obsolète" devant des amis, quand il ne la bat pas, nous dit David Dell, qui a réalisé le meilleur article sur la vie au Panama de l’assassin. Dell habitant sur place avait commencé des recherches sur des personnes subitement disparues à Bocas del Toro. Ses recherches avaient croisé celles d’un ancien militaire américain, Donald Winner, reconverti en agent de tourisme, qui sera le premier à découvrir que la maison que devait vendre sa cliente Cheryl "Cher" Hughes, sur place depuis dix ans déjà était au nom désormais d’un dénommé William Cortez, alors inconnu au bataillon. Malin, il mettra un appel dans la presse sur la disparition de sa cliente, avec l’adresse à contacter du FBI, pour voir si quelqu’un bouge : les policiers alertés retrouveront l’article dans les poubelles de la maison de l’assassin, envolé dès la parution de l’article ! Un néo-nazi débusqué par un ancien militaire, tout arrive.
 
Selon le Parisien, la réputation de William Holbert là-bas était celle d’un demi fou, qui proférait des slogans hitlériens avec sur la tête parfois un énorme casque de Viking. "Aux yeux de tous ceux qui le connaissaient, il passait pour un excentrique particulièrement manipulateur. Surtout depuis qu’il voulait fonder une Eglise dont il serait le premier pape : "Il créait dans son bar une sorte d’Eglise, le premier “temple des ivrognes”. Et lui était, soi-disant, le premier pape", explique Donald Winner. Et de préciser : "Cet homme cherchait activement des gens qu’il pourrait manipuler et dominer. Ce Monsieur est un raciste qui défend la suprématie de la race blanche. Il pense que les Blancs sont meilleurs, et que les descendants des Afro-Américains, les Noirs ou les malades du cancer ou du sida doivent mourir." L’homme n’avait rien quitté de ses convictions de jeunesse : il était resté nazi dans l’âme, en fuyant précipitamment sa résidence. Le procureur panaméen chargé de l’affaire à ordonné une expertise psychiatrique du prévenu, qui l’a bien entendu refusée...
 
Il filait déjà vers le Costa Rica, le long de la San Juan, la rivière-frontière avec le Nicaragua ; où il sera arrêté par l’armée et la police nicaraguayennes ! Il possédait sur lui d’autres passeports néerlandais aux noms de "William Howard Sectar" et de "Laura Michelle Ruiz" pour sa compagne. Dans sa résidence, on vient de retrouver d’autres documents : "pendant ce temps de retour à Bocas, la police a trouvé plus de trois douzaines de passeports et de cartes d’identité appartenant à d’autres personnes des Antilles néerlandaises, de la République Dominicaine et plusieurs pays d’Amérique Centrale. Il n’est pas clair s’il s’agit de faux, ou de documents volés, achetés, prélevés sur des victimes assassinées ou acquis par une combinaison de ces moyens" annonce la police. L’horreur découverte est peut-être bien plus grande encore. Derrière sa villa, au Panama, baptisée "Hacienda Cortez", la police retrouve facilement les restes de ses victimes. Dont ceux de Cheryl Hughes : un chien est juché sur le monticule de terrre ou gît son cadavre et hurle à la mort : c’est "Jackie", le Doberman Pinscher de la jeune femme massacrée, restée des semaines à veiller sa maîtresse. Sa maison était pourtant à 1,53 miles (2,5 km) au sud-ouest de celle de l’assassin et le chien était là tous les jours ! A 340 m de celle-ci étaient les deux corps, celui de Hughes et de Bi Icelar, l’ami de Hughes (c’est son mari dont elle était divorcée qui le premier avait eu des doutes sur ce qui aurait pu lui arriver). 
 
Le militaire tour-opérateur qui avait eu du flair, Don Winner, continuant lui sa quête, et retrouvant début août, sain et sauf, un autre couple qui l’a échappé belle : Allan et Stacie Duckworth, deux touristes texans ayant eux aussi croisé le couple infernal. "Les Duckworth, effectivement, se sont rendus avec Holbert et Reese dans la région de Jaco au Costa Rica, où ils ont vécu pendant deux mois ensemble. En fait, ils ont décidé qu’ils avaient besoin de s’éloigner du couple Holbert et Reese parce que, selon eux, apparemment, Holbert était en train d’essayer de changer son aspect pour ressembler davantage à Allan. Leurs radars étant à l’écoute, ils sont devenus inquiets et soupçonneux, et ils ont échappé à l’enfer que leur promettaient les deux. C’est sans doute ce qui leur a sauvé la vie". En voilà deux qui ont bien fait d’être observateurs !
 
Il a donc tué plusieurs personnes pour s’approprier leurs biens, concluent aisément les policiers. Mais on n’en a pas fini avec les découvertes sur son cas : il n’a pas sévi qu’au Panama semble-t-il, ce que laissaient entendre les passeports découverts à sa résidence principale. A Puerto Viejo, au Costa Rica, deux propriétaires Joseph et Sue Freconna, avaient découvert en novembre 2007 un corps enfoui sous la maison qu’il avaient acheté en février 2006, et qu’ils louaient, sous une énorme dalle de béton : or, cette bâtisse, gérée par l’agence Sunrise Coast Realty et son représentant Gregory Petin avait été auparavant louée à un couple, début 2007 : "William Dathan et Laura Michelle Holbert Reese". Le couple n’avait loué que pour trois mois et était parti précipitamment au bout de trois semaines seulement ! Au retour des propriétaires, un nouveau patio en béton à été coulé dans leur résidence ! Alertés par le cas d’Holbert, ils préviennent les autorités, qui n’avaient jusqu’ici pas fait le lien avec les locataires précédents... On a bien affaire à un tueur en série, aux idées restées nazies. Le 10 août, la confirmation du lien entre le cadavre découvert à Puerto Viejo, dans le Punta Uva, et la présence au moment du décès d’Holbert est confirmée, mais on ignorait toujours le nom de la victime. Les policiers des trois pays concernés estiment aujourd’hui que le score de personnes assassinées pourrait attendre la vingtaine : au Costa Rica, trois personnes du pays avaient été contactées par le couple pour leur vendre leur maison sur Internet, notamment autour du Turrialba. Idem à Grecia et à Alajuela...
 
Arrêté par la police panaméenne le 26 juillet, l’assassin en série descendait début août, de l’avion qui l’avait extradé du Panama le 29 juillet, toujours défiant et souriant sarcastiquement, sûr de lui, jouant même à la star des médias, pour être inculpé du meurtre de cinq américains, devenus depuis neuf assassinats au total (sanq compter celui au Costa Rica et les autres à découvrir encore !), dont, rappelons-le un enfant de dix ans. Le néo-nazi était devenu en cinq ans à peine un serial-killer qui avait assassiné ses victimes froidement, la plupart du temps d’une balle dans la tête, par derrière. Comme les nazis exécutaient leurs victimes au bord de la fosse commune (***). Les enquêteurs retrouveront au domicile du prévenu une boîte, contenant des dents en or. Autre rappel particulièrement sinistre. L’idéologie nazie avait fait des ravages incroyables chez William Dathan Holbert. Débonnaire, mais nazi.
 
 
 (*) le PNFE expliqué ici. Les copains de Reynouard là. 
 
 (**) "L’Alliance nationale (National Alliance) est un groupe prônant le suprémacisme blanc néonazi américain, fondé en 1974 par William Luther Pierce (1933-2002). Basé à Hillsboro en Virginie-Occidentale et principalement actif aux États-Unis, ce groupe accepte néanmoins des membres dans tous les pays, à condition d’être blanc et/ou de descendance européenne non-juive.
Ainsi, Robert S. Griffin, membre de l’Alliance nationale, participa-t-il le 3 juillet 2004 à des activités organisées par Blood and Honour Vlaanderen, branche flamande du réseau international de skinheads néonazis Blood and Honour, et par le BBET, émanation du Blood & Honour Vlaanderen. Ce dernier groupe s’est fait connaître après que nombre de ses membres aient été arrêtés début septembre 2006 car ils préparaient des attentats terroristes visant à déstabiliser la Belgique.
De retour de cette conférence, Robert S. avait écrit dans son rapport qu’il était heureux de voir que les organisations flamandes qu’il a côtoyées en Belgique avaient à leurs côtés un parti comme le Vlaams Belang" (Wikipedia)
 
(***) je l’avais déjà écrit quand je suis tombé sur cela.
 

Documents joints à cet article

Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires... Les néo-nazis, ces gens si débonnaires...

Moyenne des avis sur cet article :  2.13/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 20 août 2010 11:27

    Il a une bonne tête de guitariste de rock sudiste , le gars en photo !  smiley


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 20 août 2010 16:53

      Mdr. 

      C’est vrai, même si à mon avis l’individu en question ne chante certainement pas « Sweet home Alabama » avec des fleurs dans les cheveux. Je le verrais plutôt taper du pied dans ses bottes, les yeux exorbités, en entonnant un truc du genre « Horst Wessel lied » ou « Heili Heilo ».

    • Tall 20 août 2010 11:34

      pffffff .... quelle obsession !


      ça va tourner cuir et fouet, cette affaire ... smiley

      • Vladdrak1476 Vladdrak1476 20 août 2010 11:58

        Vous avez omis la Vierge de Fer mon ami.


      • morice morice 20 août 2010 13:37

        Ecoutez, TALL, alias Max, puisque vous persistez ici-même dans vos attaques journalières sur ma personne, je vais vous rappeler quelques faits et quelques un de vos propos.


        - ce texte parle d’un gars, néo-nazi. Un jour un autre est venu nous dire ici le 9 mars 2008 à 16H29, qu’il était « économiquement de gauche et nationaliste en politique » : ce qu’un posteur a traduit par « national-socialiste » : la définition même du mouvement nazi. Cet individu c’était vous, et vous aviez même ajouté à mon égard « Je le répète, je suis sûr que tʼaurais applaudi Daladier à son retour de Munich si tʼavais été là », ce qui bien la preuve d’une obsession également sur la période particulière de l’histoire.

        Vous aviez conclu, le 10 mars 2008 à 00H49 par cette phrase « Non, muhamad morice, ce sera bien pire que tout ce que vous pouvez imaginer. Je vais contribuer à vous faire subir toute votre vie la suprématie militaire des USA grâce à la cybernétique. Sur votre lit de mort, vous en baverez encore », ce qui bien est la preuve d’une obsession guerrière, et bien ce que vous faites sur ce site depuis : me harceler, tous les jours. Vous m’avez également ensuite menacé de me tirer « une balle dans la tête », ce qui vous a valu une première éviction.

        Cet article parle du goût qu’on les nazis et néo-nazis pour s’équiper d’armes et se promener avec en ville. Or, on vous a aussi retrouvé ailleurs qu’ici.  Le 14 mars 1980. Portant arme sur vous, dans un café belge, lors d’une agression, vous avez dégainé et tué un individu : vous y avez perdu l’œil dans l’échange de tirs, et avez été condamné à 4 années fermes de prison pour ça. Un posteur a retrouvé l’affaire que vous avez vous-même confirmé dans ces colonnes.

        L’individu de mon reportage a fait de la gonflette, tout en déversant des flots d’injures sur les noirs et les homosexuels, en reprenant les slogans hitlériens « Fier d’être aryen ». Dans l’article cité vous avouez «  J’étais costaud pourtant à l’époque puisque j’étais para-commando ». Or vous venez ici déverser votre bile islamophobe et ressortez tel quels les slogans du Vlaams Belang : le 9 mars 2008, à 16H36 , vous écriviez : «  »A poropos du laxisme belge vis-à-vis de lʼislam, il est justement lʼoeuvre des gauchistes trouillards dans ton genre ( le PS dʼici ). Une bande de lopettes qui a été jusquʼà enlever le sapin de noël traditionnel dans le hall du palais de justice de Bxl pour ne pas froisser les musulmans. A gerber ! Je vais dʼailleurs quitter la Belgique pour les USA lʼan prochain ( cybernétique ).« 

        L’homme de mon reportage a fricoté avec des mercenaires et a obtenu des faux papiers grâce à ses amis d’extrême droite . Or vous êtes venu raconter le 16 octobre 2007 dans Agoravox vos liens avec la mouvance d’extrême droite de Bob Denard : »C’est ainsi que début 1978 Alex me recontacta et me dit que chez Martin, un bistrot bruxellois bien connu des mercenaires, mais aussi de la sûreté belge (l’analogue des RG français) circulait une rumeur concernant un coup à faire en Afrique. Ce genre de fausse rumeur n’était pas rare, mais celle-ci avait l’air plus sérieuse car Bob Denard était paraît-il derrière. Alex me proposa de m’engager avec lui. Et c’est vrai que si je n’avais pas eu un autre projet à ce moment-là (une sirène nommée Martine qui voulait m’attirer aux Canaries) je l’aurais sans doute suivi. Ce qui n’empêcha naturellement pas Alex de s’engager, lui qui attendait ça depuis si longtemps« .

        Le »héros« sordide de ce texte a fini par fuir son pays, peut-être bien après avoir commis un premier meurtre (l’enquête le déterminera). Dans l’article, vous avouez : »Pendant deux mois, Max va défier les policiers qui le traquaient. « Pendant ma cavale, j’ai été en France. Là, je me suis rendu à la police pour signaler le vol de mes papiers. Avec la déclaration de la police, je me suis rendu au consul afin de me faire virer de l’argent. » Les policiers belges n’ont pas apprécié cette ruse« .


        Je pense donc tout simplement que vous êtes fort mal placé pour venir parler d’une personne qui vous ressemble à bien des égards, et c’est pourquoi, pour la énième fois, je vais vous demander de cesser votre harcèlement, qui dure depuis plus de deux années maintenant.

        PS : l’article se termine par »Et si c’était à refaire ? « Si la machine à remonter le temps s’arrête 5 min avant l’agression, je ferais en sorte que la bagarre ne se produise pas. Je serais plus prudent, plus calme. Moins direct. Mais si la machine s’arrête après le coup de poing, je referais le même geste »"
        Visiblement, vous n’arrivez pas à changer, Max.


      • morice morice 20 août 2010 13:57

        « Les Morice, Birdy et consorts qui ne cherchent que l’affrontement et croient détenir la vérité sont un peu comme des roquets qui n’aboient que si l’on prête attention à leur présence.
        Comme vous l’avez si bien dit plus haut »Don’t feed the troll« mais avouez que la tentation est grande quelquefois de leur faire subir une bonne grosse indigestion »


        bonne bouffe (de grisons).

      • Tall 20 août 2010 14:34

        mais avec toi, tout contradicteur devient tôt ou tard un nazi, morice

        du coup, tu ne peux plus bluffer personne sur la durée avec ton « système »
        même DW était devenu néocon certifié l’autre jour car il a fait un portrait de général US entre celui de Poutine, Charlot et Mistinguette smiley



      • Tall 20 août 2010 14:55

        Et je pourrais répondre aisément à tout ton fatras d’amalgames habituels, mais pourquoi faire ?


        Le fait est que depuis le temps que tu essaies de me faire passer ici pour un néocon nazi raciste assassin et pédophile ( j’ai rien oublié ? ) : le résultat est nul !

        La preuve : j’ai fait un article la semaine dernière qui est directement monté en haut de page, et est dans le top 15 du mois après 1 semaine.
        Conclusion : j’ai gardé tout mon crédit

        Tandis que toi avec ton tambour encore + monotone que le bolero joué en rap par un marteau-piqueur, tu te traînasses lamentablement en fond d’écran, et c’est bon que tes détracteurs viennent te faire un petit guili-guili presque compassionnel parce que sinon, ce serait encore pire.

        Allez là-dessus, je te souhaite un bon w-e rempli de petits nazis coupés en rondelles bien fines !
        A quoi ça tient le bonheur .. smiley


      • morice morice 20 août 2010 15:06

        Et je pourrais répondre aisément à tout ton fatras d’amalgames habituels, mais pourquoi faire ?


        inutile de répondre, vous avez déjà reconnu ici les faits. Allez exercer votre fascisme meurtrier ailleurs, svp.

      • Pyrathome pyralene 20 août 2010 15:19

        Néant der Tall un nazillon ? 
        Mais pourquoi a t-il perdu un oeil ? parce qu’il pouvait plus supporter son maitre.... smiley


      • morice morice 20 août 2010 15:29

        je vais vous apprendre un mot : actualité.


        si elle est « obsessionnelle », c’est pur hasard figurez-vous. J’ai plus de cinq articles sur l’histoire en attente, repoussés par l’actu.

        Mais comme vous avez décidé que c’est moi qui vous harcèle.... dois-je vous rappeler aussi votre avatar de nazi ? Vous l’aviez choisi... par hasard, je suppose ?

         « ALLAH MIT UNS » ici :


         cliquez : vous tombez sur..Tall !

        supprimé combien de fois ici ?

        alias Tonton, TontonTall, Steve, alias Volfo1 et Volfo2, alias  IMAM ATHEEMOLLAH SON-LE-DUR morichette alias bourre-tall, momosaitou- etc :


      • Tall 20 août 2010 15:33
        J’ai mes 2 yeux et une bonne vue, coco...

      • morice morice 20 août 2010 15:33

        « renforcés toi-même par voie de réaction ? »


        faut pas vous pousser de beaucoup pour recevoir une balle....

        vous ne dormez que d’un œil, depuis, je parie....

      • Castor 20 août 2010 15:59

        Tiens ! J’avais même zappé le changement de couleurs de Tall !

        Salut, l’ami !
        S’en est passé, des choses, pendant les congés !

      • Tall 20 août 2010 16:20

        salut castor


      • Vladdrak1476 Vladdrak1476 20 août 2010 16:37

        Bonjour Morice.
        Cette citation est de moi suite à un de vos commentaires sur l’article d’Amaury et le consumérisme chez les gosses.


      • jaja 20 août 2010 18:52

        tall quand on écrit cela on est forcément des « forces » d’en face. sinon on ne vient pas....
        Morice Bravo et grand Bravo à vous courage, les votes et certaines intervenants montrent que vous avez raison, les bruns , la pire moisissure de l’humain, augmentent et meme parfois sont déja dans la couleur noire... j’attends le vote en NL ce ouik smiley


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 août 2010 01:39

        @ Morice 


        Petit meublé convoité, mais encore disponible pour locataire de choix, à occuper en échange d’un peu de travail au rez-de-chaussée, à droite, d’un site où l’on n’est pas accueilli par des injures, mais par des commentaires pertinents. Voisins bien sous tous rapports. Reçoit a l’occasion la visite des mânes des grands hommes. Se présenter en toute confiance au concierge.


      • Tall 21 août 2010 02:41

        mon pauvre Allard, vous êtes complètement inconscient là

        morice est de loin le + grand agresseur d’avox
        le boulot qu’il donne à la modération est phénoménal


      • manusan 20 août 2010 12:00

        Je te trouve sans problème le même genre de type avec une grande barbe et 4 Dark Vador en laisse dans la cuisine.

        ... et pas besoin d’aller fouiller la jungle costa-ricaine.


        • Pyrathome pyralene 20 août 2010 12:04

          Le Grand Robert de la langue française définit l’adjectif débonnaire comme suit : « D’une bonté poussée à l’extrême, un peu faible »....
          Un prédateur néo-nazi votre bonhomme.....yen a beaucoup en liberté encore comme ça ??
          Oui, la horde des néo-cons par exemple.....


          • Pyrathome pyralene 20 août 2010 12:26

            Et voilà, c’est reparti pour une journée de bidonnage des votes......
            ah, décidément, ils n’aiment pas qu’on parle d’eux, les loulous.... smiley


            • pissefroid pissefroid 20 août 2010 12:44

              Continuez monsieur morice, vous tapez là où ca fait mal.


              • morice morice 20 août 2010 13:58

                je n’en ai pas fini avec ces sbires, rassurez-vous...


              • jeanluc 20 août 2010 12:46
                nazi pas nazi ........ Il n’a tué personne et est en prison

                La liberté d’expression est une et indivisible

                Fait heureusement parti de la constitution americaine par le 1er amandement : Heureux pays moins con que nous

                Je rappelle qu’à la Renaissance , on emprisonnait, sans se poser de question, toute personne qui disait que la terre tournait autour du soleil ...

                • morice morice 20 août 2010 13:38

                  « Il n’a tué personne et est en prison »


                  neuf morts.... à ce jour !

                • Pyrathome pyralene 20 août 2010 15:06

                  Mais c’est la liberté d’expression qu’il dit le monsieur !......comme j’ai entendu hier sur les ondes au sujet des photos de la militaire de Tsahal posant avec son trophée.....
                  Assassiner et torturer va devenir une véritable liberté d’expression....mais dans quel égout on tombe ??



                  • morice morice 20 août 2010 13:40

                    perdu... encore une fois !


                  • Pyrathome pyralene 20 août 2010 12:51

                    Autre sujet traité ici à maintes reprise , son compte semble bon.....


                    • morice morice 20 août 2010 13:39

                      détrompez-vous !!!


                    • morice morice 20 août 2010 14:04

                      et notez ça au milieu...


                      « Il aurait ainsi livré tant le commandant Massoud que les talibans. Il fournit également des avions à la firme texane KBR, sous-traitant du Pentagone, qui livre du matériel aux Américains à Bagdad. Et offre aussi ses services à l’ONU. Un double jeu qui lui permet de pérenniser son trafic.  »

                      un procès public s’avèrerait catastrophique pour les USA... un jour, à Marjah, un de ses avions s’est trompé, et a failli transvaser des kalachnikovs destinées aux talibans dans un C-130... américain : ce sont les soldats US qui s’en sont rendus compte et sont allés tranquillement rebourré l’lliyushin 76 destiné à leurs ennemis.... tranquillement : ça se passe comme ça chez (Mac)Viktor Bout ! Bout peut dire clairement : « oui, c’est moi qui ait armé Ben Laden » : mais c’était payé par les USA : imaginez la tronche du jury...

                    • morice morice 20 août 2010 14:24

                      je trouve ça plus croquignolet 

                      « A close adviser to President Hamid Karzai, arrested last month on charges of soliciting a bribe, was also under investigation for allegedly providing luxury vehicles and cash to presidential allies and over telephone contacts with Taliban insurgents, according to Afghan officials familiar with the case. »

                      or Karzai vient de s’opposer à son arrestation !!! celle de Mohammad Zia Salehi

                      maintenant, vous pouvez m’appeler prophète : en prime ça les fera enrager...

                      pourquoi prophète ? pour ça :
                      Reste à savoir maintenant ce qu’il faut faire,justement, en Afghanistan : et là, c’est notre major général,Michael T. Flynn, de l’intelligence militaire US qui a dégoté la solution. En résumant clairement le problème avec toute la poésie inhérente aux militaires : « la seule façon de nettoyer Chicago a été de se débarasser d’Al Capone » a-t-il lâché laconiquement. Capone, rappelons-le, n’est pas mort sous les balles mais a été jeté en prison pour... fraude fiscale. M’est d’avis que certains vont éplucher la paperasserie afghane dans les semaines à venir... Kaboul-Chicago, même situation, même solution ?


                    • Pyrathome pyralene 20 août 2010 15:09

                      Donc ils vont le mettre au chaud à l’abri et on va plus entendre parler du lascar.....mais d’autres auront tôt fait de le remplacer !... 


                    • LE CHAT LE CHAT 20 août 2010 12:57

                      heureusement que dans les pays communistes , il y a de braves gens !
                      même un brave jeune homme d’un pays musulman  !


                      • morice morice 20 août 2010 13:43

                         j’ai peur qu’une confusion soit installée entre révisionnistes, négationnistes et criminels de droit commun. Un amalgame de plus ...


                        à votre avis ils ont été jugés pour quoi à Nuremberg ? pour avoir ramassé des fleurs ? Je vous rappelle les soutiens clairs aux assassins chez certains ??? 

                        c’est ici :
                        « La maison abritait Dominique Caron, recherché par Interpol, George Piscosi Danesco qui avait fuit la France où il avait été accusé de négationnisme et.. un troisième individu.  »C’est d’ailleurs au domicile de Danesco, pointure du mouvement néonazi européen et propriétaire de la « Maison verte », un centre culturel local, que les deux hommes ont établi le siège de leur association qui a pour but de propager des idées niant le génocide juif durant la Seconde Guerre mondiale.«  Un suisse, ce troisième, libéré par la justice suisse en 2005, pour bonne conduite au bout des 2/3 de sa peine de 17 mois, libéré sous conditions de contrôle judiciaire... visiblement non remplies : pour lui, à l’arrivée des policiers, c’est retour obligatoire à la case départ en Suisse. Un »négationniste condamné à maintes reprises par la justice fribourgeoise, René-Louis Berclaz, le secrétaire de la défunte association châteloise Justice & Vérité, décrétée interdite en 2002 par la Tribunal civil de la Veveyse« . Lors de l’enquête de 1995 le concernant, les policiers suisses avaient découvert chez lui l’ignominieux  »Rapport Rudolf« , qui niait le gazage des juifs dans les camps de la mort. »

                        • non667 20 août 2010 13:44

                           à morice
                          Paul-Eric Blanrue : sa vie de père de famille nombreuse, avec ses huit enfants. Un label, un estampille, un gage de sagesse et un beau leurre pour les lecteurs

                          et les rn + les h l p s d n h ce n’est pas un beau leurre pour les lecteurs  ? par rapport au problème des français « chaumage ,pouvoir d’achat ,retraite , insécurité,immigration »
                          on attend vos propositions sur ce problème !
                           


                          • morice morice 20 août 2010 13:54

                            vous avez déjà répondu à votre question  : « nous sommes en voyoucratie et les veaux se laissent conduire à l’abattoir »


                            • Castor 20 août 2010 14:41

                              Même si, sur le fond, on ne peut que condamner de tels loustics et leurs délires de nazis, j’ai toujours un problème sur la forme avec les articles de Morice.

                              C’est encore le bordel et le sujet aurait mérité d’être élagué de ses multiples rejets qui perdent le lecteur.
                              Morice, lâchez un peu vos obsessions pour tel ou tel, cessez de tourner en rond en vous référant à vous-même, et vous gagnerez en crédibilité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès