• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les nouvelles courtisanes

Les nouvelles courtisanes

Les nouvelles courtisanes, c'est le titre du livre de Nadia Le Brun qui a enquêté sur un nouveau phénomène, les étudiantes qui pour payer leurs études ou avoir un confort de vie plus grand se servent de leurs charmes qu'elles vendent à des « Papas gâteaux », qui achètent leur compagnie et plus si affinité. Des adolescentes étudiantes escort girls à la Française.

 

 Ces jours ci à Paris devant les facs un bus incite à la prostitution.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/une-campagne-de-pub-incite-a-la-prostitution-etudiante-devant-les-facs-a-paris_1955059.html

 

"Escort girl", le terme est volontairement différent de celui de prostituée.

"Vous n'attendez pas le client dans la rue ou chez vous, vous ne racolez pas, mais vous finissez la plupart du temps par coucher avec lui", explicite une étudiante. "C'est un peu moins dégradant. "Le seul intérêt est que je choisis mes clients, je demande des photos et une description."

      Qui sont ces sugar daddy ?

 

Des sites de rencontres facilitent la mise en contact de ces papas Gâteaux avec des jeunes filles et aussi des jeunes gens.

 Le site dit vouloir mettre en relation des "sugardaddies" (littéralement "papas gâteaux", des hommes âgés et riches, qui se prétendent beaux et intelligents) avec des "sugarbabies", dont les principales caractéristiques demandées, semblent d'être jeunes, jolies et de préférence étudiantes. 

Créé en 2010, le site sugardaddy.fr revendique 150.000 inscrits. Il n'est pas le seul à proposer des rencontres entre « papas gâteau » et jeunes femmes (parfois jeunes hommes).

Le site américain seekingarrangement.com existe depuis quelques mois en France et met en contact des gens qui « recherchent des relations mutuellement avantageuses ».

 

Quelles sont les motivations et les explications de ces étudiantes qui ont recours à cette pratique.

Deux discours

pour certaines,

la précarité des étudiants est souvent évoquée. Il est certain que le budget nécessaire aux étudiants est inconsidérablement élevé. Si vous voulez faire des études dans une école de commerce international, par exemple, l'inscription annuelle pour cette école est entre 7.000 et 10.000 euros .

Plus le loyer, plus les frais de bouche et tous les frais annexes. Il faut aux environs de 2000 euros mensuels minimum.

Un travail chez Carrefour ou McDonald's ne permet pas d'accéder à ces études réservées à l'élite financière.

Dérèglement sociétal qui ne permet pas aux étudiants méritants et motivés de faire les études qu'ils souhaitent.

Alors toute une partie de la population est écarté de ces études. On tombe dans le système du premier de cordée de monseigneur Macron, les uns qui grimpent les autres qui restent au pieds de la montagne.

La discrimination par l'argent.

Bien sur il existe des bourses sur critères sociaux en moyenne de 300 euros mensuels.

Des bourses au mérite, rares environ 900 euros par an. Ou en dernier ressort les prêts bancaires.

On a maintenant inventé pour cette société du "FRIC ROI " la solution''Sugar Daddy''

 

Pour d'autres ,

les études peuvent être payées par les parents, mais elles veulent avoir le luxe, les bons restaurants, les beaux atours, alors on fréquente les vieux à pognon.

 

Ce phénomène nouveau qui touche les étudiantes friquées est dans le prolongement d'un comportement consumériste qui atteint un paroxysme.

On veut tout tout de suite, peu importent les moyens. On vit en égoïstes, et moi et moi et moi chantait Dutronc.

Les garçons seraient aussi sollicités, des vieux messieurs ou des vielles dames vont acheter leur jeunesse. Ils construiront leur avenir comme les castors construisent leurs maison.

 

Plus de barrières, plus de morale, plus de règles, ni de principes.

« Fais ce que voudras » comme disait Rabelais

« il est interdit d'interdire » comme on scandait en 1968.

Mon corps m'appartient comme crient les féministes, libre à moi d'en faire le commerce.

Ce type de comportement est un des nombreux signes de dérèglement de notre société.

Ce phénomène n'est pas réservé à la France, l'Europe, et l'occident sont dans la même mouvance.

 

Devons-nous nous étonner de ce nouveau phénomène ?

Non, il s'inscrit dans une suite logique.

Une société où la quête essentielle est la possession du dernier iphone

Une société où l'on institue le mariage pour tous alors que le nombre des divorces dépasse les 50% et est en progression exponentielle.

Une société où de plus en plus de femmes veulent faire des bébés toutes seules, sans en avoir appréhendé, en premier le problème crucial pour l'enfant, celui de l'absence du père, ni les difficultés à assumer cette situation qui fait que nombreuses sont celles qui s'en déchargent sur la société.

Une société où l'hécatombe des divorces fait des familles monoparentales par centaines de milliers, qui s'ajoutent à la monoparentalité choisie.

Une société ou des jeunes hommes mettent une femme enceinte, et n'assument pas leur responsabilité, se barrent lâchement comme des voleurs.

Une société où l'avortement a remplacé en partie la contraception, par inconséquence et irresponsabilité.

Une société ou la PMA va donner naissance à des enfants sans père, sans passé et à l'avenir perturbé. Où la GPA est à nos portes et va faire du commerce des ventres une autre alternative cruelle à la misère où un moyen de satisfaire le consumérisme.

Une société où le mal être est si grand, qu'affolée, elle a remplacé l'amitié, la famille, l'éducation, les valeurs directrices qui rassurent, par la prise de tranquillisants et la psychiatrisation à outrance.

Il n'y a pas de meilleur psychologue qu'un véritable ami, mais le chacun pour soi a éloigné ce véritables ami.

Les sociétés en abandonnant toutes les valeurs qui ont contribué à leur mise en place, ne risquent pas le collapsus ?

Les civilisations naissent, croissent, atteignent leur apogée puis elles entament un chute irrémédiable et meurent. Comme les hommes , le cycle est identique.

 

Sommes-nous dans cette phase mortelle de nos civilisations occidentales, comme l'écrit Michel Onfray

« L'Occident, estime le philosophe, ne vit désormais que dans le consumérisme.

 

Arnold Toynbee, au siècle dernier, était catégorique : « Les civilisations meurent par suicide et non par meurtre.

 

Comme le chante Souchon, on avance, on avance , mais vers où ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.77/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

255 réactions à cet article    


  • Christ Roi Christ Roi 27 octobre 09:43

    Etape finale de la pensée athée darwinienne. Il est interdit d’interdire. Il faut briser les tabous. Du passé faisons table rase. Macron est mignon.
    La femme « libérée » offre sa fille « libérée » aux vieux friqués. Nous vivons les heures les plus rigolotes de notre histoire. Que pensent les lesbo-féministes de la situation ? smiley


    • Christ Roi Christ Roi 27 octobre 09:46

      Notons en incidente comme tout ce qu’avait prévu la Bible s’accomplit devant nos yeux : une société sans foi s’adonne au veau d’or puis s’effondre. C’est passionnant.


    • Clocel Clocel 27 octobre 11:22

      @Christ Roi

      La Bible, c’est nul, essaie plutôt le Silmarillion ! smiley


    • Fergus Fergus 27 octobre 11:45

      Bonjour, Christ Roi

      « Etape finale de la pensée athée darwinienne. Il est interdit d’interdire. »

      Non, c’est faux ! Ce phénomène a toujours existé depuis l’Antiquité !


    • Christ Roi Christ Roi 27 octobre 12:18

      @Fergus
      Donc vous êtes d’accord avec l’existence de ce site ?


    • Fergus Fergus 27 octobre 12:52

      @ Christ Roi

      Constater que cela a toujours existé ne vaut pas évidemment pas approbation !

      En réalité, ce qui est choquant dans cette affaire est moins l’existence d’un site de rencontre d’un genre particulier contre lequel il n’existe pas de parade - faciliter des rencontres n’est pas du proxénétisme - que la publicité qui en est faite sur des campus.


    • sukhr sukhr 27 octobre 13:15

      @Christ Roi
      C’est le strict inverse. C’est le retour des valeurs chrétienne qui provoquent l’explosion de la prostitution. En Europe de l’Est, c’est particulièrement visible.

      Dans un pays socialiste, où l’éducation est entièrement gratuite (université, logement, nourriture,etc), les filles du prolétariat ne sont pas obligé d’aller satisfaire des bourgeois. 


    • Christ Roi Christ Roi 27 octobre 13:19

      @sukhr
       smiley « retour des valeurs chrétiennes » oussa oussa ? On veut des liens ! smiley


    • sukhr sukhr 27 octobre 13:22

      @Christ Roi
      partout : depuis la fin des années 90, le christianisme est de retour. Pas étonnant qu’on soit en crise économique. 



    • Omzen 27 octobre 13:40

      @sukhr

      LOL vous feriez mieux de vous abstenir de raconter tout et n’importe quoi. Prenez la peine de rentrer dans une glise (si vous en trouvez encore une ouverte) et vous verrez qu’ aux heures de lmesses plus personne ne s’y trouve. Si vous voulez voir du monde attendez un mariage ou faites un tour dans une mosque o une synagogue elles ont le vent en poupe


    • Omzen 27 octobre 13:42

      @sukhr

      LOL vous feriez mieux de vous abstenir de raconter tout et n’importe quoi. Prenez la peine de rentrer dans une glise (si vous en trouvez encore une ouverte) et vous verrez qu’ aux heures de lmesses plus personne ne s’y trouve. Si vous voulez voir du monde attendez un mariage ou faites un tour dans une mosque o une synagogue elles ont le vent en poupe


    • Christ Roi Christ Roi 27 octobre 13:44

      @sukhr
      des liens !


    • sukhr sukhr 27 octobre 13:50

      @Christ Roi
      http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMAnalyse?codeAnalyse=2310


      Voilà où nous a amené le renversement du Communisme en Europe de l’Est par quelques mafieux chrétiens. Désormais, les filles du prolétariat soviétique sont réduite au statut d’esclave sexuelle.

      L’oligarchie et ses valeurs sémitiques veut désormais s’en prendre à nos filles : ne nous laissons pas faire ! Chassons la décadence religieuse de nos glorieuses cités païennes, et restaurons le socialisme !


    • Omzen 27 octobre 13:53

      @Christ Roi
      Laissez tomber ! il ,’est pas crédible et visiblement le Sukhre ça gâte pas uniquement les dents, ça attaque le cerveau aussi


    • V_Parlier V_Parlier 27 octobre 16:01

      @sukhr
      Parce-que sous Trotsky et Lénine les femmes connaissaient un meilleur destin peut-être ? Les mondialistes de tous bords ont toujours eu en commun cette viandisation du corps des femmes (un bien commercialisable pour les uns, un bien public à disposition de tous pour les autres, façon M.Fugain « c’est la fête »). Il n’y a guère pire que les néo-libertaires et révolutionnaires mondialistes pour détruire des nations entières. Ils sont la vraie engeance que vous soutenez.
      PS : Si les femmes soviétiques pouvaient en effet étudier correctement (sous réserve de sélection au niveau, comme quoi pas de secret) ce n’est sûrement pas grâce aux bolchos mais parce-que tout avait sérieusement été remis en ordre ! (Même à l’époque de l’URSS).


    • sukhr sukhr 27 octobre 16:03

      @V_Parlier
      bien meilleur oui, elles avaient accès aux universités scientifiques, pouvaient devenir ingénieures, ou simples ouvrières. 


      Mais le fléau de la prostitution de masse : ce sont les mafieux chrétiens qui l’ont ramené, les mêmes qui ont renversé le communisme. Faire des femmes des prostituées, traitées les femmes violées de décadentes, et leur demander d’aller chercher le pardon à l’église le dimanche : c’est le coeur de l’idéologie sémitique. 

    • V_Parlier V_Parlier 27 octobre 17:08

      @sukhr
      C’est obsessionnel chez vous, ce besoin d’inculper les chrétiens des méfaits perpétrés et promus par les post-soixante-huitards (et leurs prédécesseurs célèbres, « libertins »). Comme s’il y avait besoin d’être chrétien pour être un « capitaliste dominant ». Les bourgeois hypocrites qui allaient à la messe après avoir cuissé des gamines n’étaient pas plus chrétiens que vous mais simplement intégrés dans le moule social stéréotypé de l’époque, comme aujourd’hui ils le sont dans le moule liberal-libertaire. Aujourd’hui plus que jamais ceux qui promeuvent la prostitution déguisée font partie des plus virulents anti-chrétiens. J’en viens donc à me demander si vous ne trollez pas pour étudier les réactions...


    • sukhr sukhr 27 octobre 17:12

      @V_Parlier
      les chrétiens ont pris le pouvoir dans l’ex-URSS et poussé les filles du prolétariat sur le trottoir, vider les universités scientifiques pour remplir les églises, et remplacé les valeurs païennes et socialistes par leurs valeurs sémitiques.
       
      Cette décadence m’est insupportable. 

       
      Tant qu’à l’aristocrate pécheur dont vous me parlez, qui allait chercher son pardon à la messe le dimanche, les sans-culottes mitraïstes leur ont donné le châtiment qu’ils méritaient. 

    • V_Parlier V_Parlier 27 octobre 17:33

      @sukhr
      J’ai compris votre problème (ou devrais-je dire, votre prétexte) : Vous voyez les euro-atlantistes décadents (et la clique de libéraux qui les admire dans les pays de l’Est) comme des chrétiens. Mais ça c’est votre perception, probablement faussement naïve dans un but malintentionné. Quand les présidents US font un serment sur la Bible vous ne prenez pas ça au sérieux tout de même ? La bonne blague !
      Ceux qui ont vidé les universités scientifiques dans les pays de l’Est durant les années 90, c’étaient les serviteurs eltsiniens du « monde libre », obéissant sagement aux « conseillers » de l’Ouest venus en vampires. Aujourd’hui encore en Russie ces journaleux et activistes « libéraux » (appelés « opposition ») sont parmi les plus anti-chrétiens qui soient. Ceux qui soutiennent encore cette action en Europe s’appellent BHL, Cohn Bendit, pas tellement chrétien tout ça.
      Quant aux « sans-culottes » c’est pour ma part au moins une consolation qu’ils aient mal finis à leur tour, comme Trotsky qui a finalement trouvé (trop tard) une mort à sa mesure.

      PS : Les valeurs païennes, c’est quoi ? Les sacrifices humains ? La magie ? Les voyages en dix dimensions ? Les partouzes ?


    • sukhr sukhr 27 octobre 17:56

      @V_Parlier
      Je vois le Christianisme comme une idéologie créer par les juifs pour provoquer l’effondrement de l’Empire Romain. Je ne les juge pas pour cela : ils étaient en situation de légitime défense, et ce peuple a encore une fois prouvé sa grande intelligence. 


      Toutefois, l’effondrement de l’URSS et de l’économie française depuis le retour des valeurs chrétiennes est directement relié à cette idéologie nauséabond au service du dieu d’Israel. 

      PS : les valeurs païennes c’est tout ce qu’attaquent les terroristes sémitiques (islamistes ou royaliste), les parthouses, l’homosexualité, les drogues, la magie (devenue les sciences), etc etc

    • moderatus moderatus 27 octobre 17:57

      @V_Parlier

      J’en viens donc à me demander si vous ne trollez pas pour étudier les réactions...

      C’est exactement ce qu’il fait, mais ce n’est pas méchant répétitif donc lassant oui.


    • oncle archibald 27 octobre 19:15

      @moderatus : et on ne peut pas se débarrasser des chieurs dans son genre ? Ils polluent !


    • Omzen 28 octobre 18:45

      @oncle archibald

      Oui faudrait pouvoir faire comme dans le maillon faible... Lol il me fait penser Pepone dans Don Camillo le mec de mauvaise foi au possible, endoctrin mort et mchant comme une teigne lol


    • steklo steklo 28 octobre 20:38

      @Omzen
      Mais il a autant de supporteurs que toi !


    • Omzen 29 octobre 05:38

      @steklo

      A la lecture des commentaires, il ne me semble pas... Je pense que son horloge s est arretee aux alentours des annes 60/70 depuis le monde a change (pas forcement en mieux il est vrai...) toujours est-il que ca n’est pas avec des vielles recettes deja rates et bien moisies a l eoque que l’on va solutionner les problemes d’aujourd’hui. Mais il y a toujours des nostalgiques pour s’accrocher aux passe sauf que le train de l evolution n’attend pas et depuis il est deja bien loin. Mais bon il peut toujours rester sur le quai de la gare a pester ca ne le fera pas revenir pour autant. Desole pour les accents sur mon telephone ca bug


    • moderatus moderatus 29 octobre 07:52

      @Omzen

      Vous venez d’arriver sur Agoravox, ou vous êtes encore un multipseudo, pour jouer les trolls pas drôles.

       Si vous trouvez que c’est une évolution de voir nos filles ou petites filles se prostituer pour suivre des études ou accéder au dernier Iphone, que c’est un progrès social,

       ou c’est de la provocation ou c’est de l’absurdité.

      pensez que ces jeunes, et peut être vos enfants si vous en avez lisent vos âneries ,et vont apprécier votre invitation à prendre train de « l’évolution. »

      .


    • Franck Einstein Franck Einstein 27 octobre 09:45

       Et la location d’utérus ? C’est pas plus rentable ?
       
      La féminité démythifiée va de pair avec une sexualité non sublimée [pornographie du gôôôchiste.La pornographie est la façon la plus contrainte d’échapper à la complexité des sentiments du civilisation, étiquette, amour courtois. Là encore c’est le PROGRÈS (je vous fais du Soral). Le nomade c’est ’engagement libre et du sexe déssentimentalisé, désengagement affectif une vertu
      Lles idoles pédérastes sont celles qui changent le plus de partenaires...
      Aujourd’hui le Surmoi ne peut plus compter sur une civilisation, une culture des rapports humains mais que sur la diarrhée réglementaire, alors le fric fait loi. Car le besoin seul fait loi.
      La sacralité de la lignée antique, la famille bourgeoise où paysanne et sa vergogne, la famille dernier bastion abattu par le Capital après dieux et nations.
      Le corps doit âtre rentabilisé, c’est le sul bien privé donné au pauvresn capitla de droit divin du libéralisme. Mais faut l’entretenir, « coach » sportif, chirurgie, mode, apparence, marketing.
       
      Sauver son âme ? non ! Sauver son corps ! Sanctuaire de sa propre aliénation, le bobo mattuvu du selfie.
       

       


      • Self con troll Self con troll 27 octobre 15:17

        @Franck Einstein
        Hey Jo ! On dirait que le divin marquis prend la poussière !


      • bob14 bob14 27 octobre 09:55
        Les femmes utilisent leur vagin depuis la nuit des temps...
        La « Faim » justifie les moyens...

        • moderatus moderatus 27 octobre 10:31

          @bob14

          es femmes utilisent leur vagin depuis la nuit des temps...

          La « Faim » justifie les moyens...

          les courtisanes autrefois souriant de la pauvreté en vendant leur corps à une clientèle choisie
          on les appelait les horizontales.

          dans l’approche globale, vous avez raison seulement ce phénomène est nouveau et inquiétant

          on parle de 40.000 étudiantes inscrites sur ces sites de rencontre.

          Je ne sais si vous avez des enfants ou des petits enfants en Faculté ou dans des grandes écoles, mais ce n’est pas rassurant.

          Pensez que ces étudiants seront les cadres et les dirigeants de demain. ?




        • bob14 bob14 27 octobre 10:52

          @moderatus...Bonjour..il est nouveau parce qu’on en parle aujourd’hui..en fait à mon époque d’études 50/70, il existait déjà..et pas qu’en France..aux USA c’était aussi la même chose !


        • moderatus moderatus 27 octobre 11:30

          @bob14

          Pas du tout d’accord avec vous, je ne connais pas votre age, mais dans les années 60, ou avant, ce phénomène n’existait pas.

          Très peu de femmes arrivaient à faire de études supérieures et encore moins fréquentaient les facultés.

          Quelques chiffres
          EN 1950
          5%¨seulement de bacheliers
          En 1960
          11%seulement

          Autre chiffre
          En 1957
          180.000 étudiants , très peu de femmes.

          Aujourd’hui 2 .500.000

          Nos époque ne sont pas du tout comparables et ce phénomène ne pouvait exister


        • bob14 bob14 27 octobre 12:24

          @moderatus...Votre réponse est comme pour les encombrements des voitures de nos jours...en 1950 il y avait moins de circulation c’est une évidence...mais elle existait quand même !


        • moderatus moderatus 27 octobre 12:38

          @bob14

          Que vous vouliez banaliser l’évolution de notre société pour de raisons qui vous regardent , c’est votre problème.

          Mais n’employez pas des arguments faux, Dans les années 50 il n’y avait pratiquement pas de femmes dans les facultés , et les mœurs étaient beaucoup plus sévères, et en plus il n’y avait pas la contraception.

          maintenant si vous persévérez à dire qu’il fait nuit en plein jour. et qu’il y a 50 ans des étudiantes se prostituaient, libre à vous.


        • bob14 bob14 27 octobre 12:59

          @moderatus....Nous ne venons pas du même milieu de toute évidence... !


        • pipiou 27 octobre 13:28

          @moderatus
          Elle excellente celle-là : avant le phénomène n’existait pas... car il n’y avait pas d’étudiantes smiley

          Les femmes qui se font entretenir par des hommes ça a toujours existé.
          Vous découvrez l’eau chaude ou bien vous niez une pratique qui était notoire et « tolérée » par la bonne société de votre jeunesse ?


        • arcane arcane 27 octobre 15:40

          @pipiou

          Le plus vieux métier du monde.. revu façon 2.0.

          Ce qui est dérangeant, contrairement à « l’analyse » de l’hauteur, ce n’est pas la prestation tarifée (sauf pour les Don Quichotte) mais bien la publicité qui en est faite afin de l’inciter.


        • V_Parlier V_Parlier 27 octobre 16:03

          @arcane
          Et la cible à qui ça s’adresse : la jeune fille « mademoiselle-tout-le-monde ».


        • Scuba 27 octobre 16:07

          @moderatus

          Pensez que ces étudiants seront les cadres et les dirigeants de demain.

          Malheureusement c’est fort possible !!
          Et quant on leur parlera de l’affaire Weinstein, ils répondront : « oui, et alors ? quelle importance... »

          Cela promet une belle génération morale !!!

        • moderatus moderatus 27 octobre 16:15

          @Scuba

          « Pensez que ces étudiants seront les cadres et les dirigeants de demain.

          Malheureusement c’est fort possible !! »

          C’est certains, nos dirigeants sortent tous des grandes écoles.

          certains auront suivi un parcours très atypique , qui augure bien de ce qu’ils pourront apporter au
          pays.
          Prêts à tout pour être premiers de cordée. Les abrutis suivront.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires