• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les pauvres doivent-ils manger de la « merde » ?

Les pauvres doivent-ils manger de la « merde » ?

J’ai entendu ce matin sur RTL (journal de 8 heures) les propos du maire de Taverny dans le Val-d’Oise qui s’oppose à l’ouverture d’un magasin discount qui vendrait à prix cassés des produits dont la date de péremption est très proche.

Le maire trouve ce type de magasins « scandaleux. Selon que l’on soit riche ou pauvre on a de beaux magasins et de l’autre côté des produits qui sont limites. Non non, je m’oppose totalement à ce genre de chose car c’est manquer de respect pour des gens qui sont en difficultés ».

Eh bien, j’ai l’impression que Monsieur le maire de Taverny (comme beaucoup d’autres hommes politiques) vit dans un autre monde. Il me semble qu’il est totalement « à côté de la plaque » et qu’il ne connaît pas précisément les problèmes que rencontrent les pauvres, ceux qui ont un faible revenu pour se nourrir.

Moi, je sais exactement de quoi je parle. En effet, j’ai été Rmiste pendant quelques années et je sais qu’il n’est pas facile de se nourrir correctement quand on a un revenu qui dépasse à peine 300 euros par mois. [Une petite parenthèse en passant : le RMI s’élève rarement à 440 euros par mois comme on l’entend partout, car des déductions nombreuses et variées en font diminuer le montant !]

Quand malheureusement les aléas de la vie m’ont fait devenir Rmiste, j’ai cherché des solutions pour dépenser le moins possible pour me nourrir et surtout pour me nourrir correctement. Je ne suis pas du genre à ouvrir des conserves, à ne manger que des pâtes et des frites. Je suis plutôt adepte des légumes, des fruits à tous les repas...

Je suis parvenue me nourrir correctement ! Comment ?

D’abord, chose la plus importante, je cuisine moi-même (très bien selon les dires de mon entourage) avec peu de choses. J’ai la chance de pouvoir cultiver mon potager et d’avoir un petit verger qui me donnent des légumes et des fruits frais l’été. Légumes et fruits que je congèle ou mets en conserves pour l’hiver.

Bien entendu, je ne mangeais pas tout ce que je voulais : la viande, le poisson se faisaient rares (très rares, même), de plus en plus d’ailleurs du fait de la hausse des prix. J’achetais essentiellement les produits discounts dans les grandes surfaces ou dans les hard-discounters, pas mauvais du reste, mais dont la composition est moins soignée que pour les produits (pas tous d’ailleurs) de grandes marques.

Par contre, chose hyper importante et qui me ramène au sujet de cet article : j’arrivais à me payer régulièrement des produits de grandes marques, des produits bio...

Comment me direz-vous ?

Tout simplement en profitant des produits à moins « 50 % » dans les grandes surfaces. Auchan (pour ne pas le citer) fait régulièrement des rabais de - 30 %, - 50 % sur les produits dont la date de péremption est proche, généralement 1 semaine, voire moins. Cela peut concerner les yaourts, le fromage, le jambon, la viande, le bio, de marques, les fruits, les légumes, etc.

J’allais également dans une sorte de hard-discounter (Id-stock) qui vend des produits de marques à prix cassés. Des grandes surfaces très connues leur vendent leurs stocks de produits à moindre prix parce qu’elles savent que, vu la date de péremption très proche, leurs clients ne les achèteront pas.

Quand la date de péremption était trop proche, je congelais le produit qui pouvait l’être. Pour les yaourts, la consommation jusqu’à une semaine après la date est encore possible ! Les industriels sont dans l’obligation de mettre des dates de péremption précises, mais qui ne correspondent pas généralement à la réelle conservation du produit.

Et alors ? Je n’ai jamais eu honte d’acheter ce genre de produits. Je continue d’ailleurs... Pourquoi payer un même produit plus cher de 50 % ? Depuis le temps que je consomme ce genre de produits, je n’ai eu aucune surprise : le goût est identique, le produit n’est pas altéré.

Cela m’a donné l’occasion de manger des produits de meilleure qualité et surtout diversifiés, de « me payer des marques », chose que je ne pouvais normalement pas faire avec le faible revenu que j’avais à l’époque.

Ainsi, je conseille fortement au maire de Taverny d’autoriser l’ouverture de ce magasin discounter afin de permettre aux pauvres de manger autre chose que des produits de base et de piètre qualité !

Que le maire et tous les hommes politiques se mettent à la place des personnes à faible revenu avant de critiquer quelque chose qui pourrait, au contraire, améliorer le quotidien des pauvres.


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (295 votes)




Réagissez à l'article

167 réactions à cet article    


  • Black Ader 27 février 2008 11:31

    Tout a fait d’accord avec vous.

    D’ailleur, ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on ne devrait pas être autorisé par l’Etat à manger pour pas cher !

     

    Toujours cette mentalité Marxiste si particuliére, ou il faut interdire, controler, sanctionner...


    • Zalka Zalka 27 février 2008 13:10

      Ca doit être déroutant pour vous une mentalité qui ne souhaite pas interdire les gens coupables de délits de faciès, hein ?


    • Black Ader 27 février 2008 13:31

      Un délis est un délis.


    • 5A3N5D 27 février 2008 13:39

      Un vrai délice !


    • Zalka Zalka 27 février 2008 13:45

      Vraiment ? Dans ce cas, vous ne verez pas d’inconvénients à aller moisir en taule pendant quelques mois étant donné les nombreux délits dont vous vous êtes rendu coupable sur ce site (incitation à la haine raciale, révisionisme, apologie de régimes criminels etc...). On en viendrait à espérer que votre proposition de liquider 20 000 personnes dans les prisons françaises passent à ce moment là (En vous renommant ABlack A. Aader) et soit suspendu juste après votre passage devant le peloton.


    • Gilles Gilles 27 février 2008 14:03

      Black Ader

      "D’ailleur, ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on ne devrait pas être autorisé par l’Etat à manger pour pas cher !"

      Tout à fait exact. Démonstretion

      Un : La méritocratie fait que se sont les plus méritants qui réussissent donc gagnent plus d’argent. La preuve, se sont eux qui sortes des grandes écoles, intégrent les meilleures boites et touchent le plus de stock options (Sarko)

      Deux : "héritier et faire fructifier, c’est du travail et donc du mérite", (R Dati) Et être l’héritier d’une grande famille, c’est bien, c’est beau, c’est glamour, ça vie dans le luxe, qui est la marque de la France dans le monde. Nos Bourgeois, petits et grands, habillées en Dior et Cardin, parfumés en Channel et toulant en berline représentent la France, la vraie...pas le pouilleux habillé chez Tati et roulant en Logan (des comme ça y en a dans le monde entier)

      Conclusion 1 : les riches, rentiers ou self made men méritent leur place de nantis et doivent être respectés

      Trois : Ils n’aiment pas manger des produits de merde ou des produits arrivant à expiration ; c’est leur droit et franchement je les comprends, je suis pareil

      Quatre : Que faire de ces produits ? Les jeter ? Mais quel gaspillage anti écologique. Non fourguons les aux pauvres, ce ramassis de malchanceux et fainéants même pas foutus de devenir millionaires en héritant ou à la force du poignet préférant se complaire dans des boulots mal payés et répétitifs ! Déjà qu’ils bouffent, c’est pas mal !

      Conclusion : Rien ne se perd, tout le monde bouffe en fonction de son utilité sociale. En plus, le fait de fourguer des aliments autrefois jété augmente les marges, donc les bénéfices des actionnaires de la grande distribution, donc plus d’argent pour les gens travailleurs et les plus utiles à la société tout en préservant mieux l’environnement

      Et comme le dit Black Ader tout le monde a le droit de manger de la merde. C’est d ’ailleurs une fonction de la mère nature ou de Dieu le père, comme vous préférez. ; les charognards (vautours, scarabée, hyènes....) débarassent le paysage de tout ce qui pu et est sale et c’est un rôle estimable. Le balayage des rues, les conducteurs de motocrottes, les trieurs de déchets, c’est les pauvres qui s’en chargent, normal.......et ce juste pour arriver à se nourrir ; alors pourquoi pas leur faire manger nos merdes et les laisser économiser un peu pour s’offrir en plus un ou deux ciné par mois (pour voir un film de merde tient smiley ) ?

      C’est à eux de voir. ou ils se sortent les doigts du cul pour gagner plus où ils continuent à se vautrer dans la merde ; a eux le choix.

      Mais là où je en suis pas d’accord, c’est qu’il faut évidemment qu’il reste un vivier de pauvre hères pour nettoyer la merde qui menacerait de nous submerger sinon.....faut faire gaffe à bien mettre des barrières anti derniers des pauvres. Tient par exemple en leur faisant croire, à ces gogos, en l’espérance d’une vie meilleure après leur passage sur Terre

       


    • aieyamal 27 février 2008 17:22

      @ Black ADER, il faudra essayer de faire des efforts notamment dans l’orthographe avant de pouvoir communiquer vos fabuleuses pensées aussi profondes que les abysses situées à l’est des îles Mariannes...

      "KOI T’ES KE SA VE DIRE" : UN DELIS EST UN DELIS. - si c’est délit, on comprend mieux maintenant ; mais si c’est pénis que vous vouliez écrire le rapport reste hors sujet. J’ose (qui ose gagne), je vous suggère donc afin de nous faire profiter de cette science innée soit "d’HET" un dictionnaire soit de retouner bien vite au CM2, vous verrez les petits sont encore gentils.


    • Erwan Lesner 27 février 2008 20:08

      Merci d’exister, Gilles !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 février 2008 21:35

      Ce que je trouve déroutant, c’est une réponse à un commentaire qui n’existe plus... Je trouve navrante cette idée de fermer des commentaires pour donner une illusion de petit pouvoir au lecteur. Je suis bien assez vieux pour me faire une opinion personnelle. On ne devrait pouvoir que "plusser" et on jugerait alors de l’accueil qu’a reçu un commentaire aux nombre de "plus" qu’on lui a accordé.

      Concernant l’article, je le trouve particulièrement instructif. Particulièrement utile aussi. Il est rafraîchissant de trouver parfois sur AV une texte qui n’est pas là pour prouver que l’auteur a des lettres, mais seulement qu’il sait quelque chose qui peut rendre service aux autres... et qu’il le leur dit. 

      Pierre JC Allard


    • tvargentine.com lerma 27 février 2008 11:32

      Ces magasins offrent des alimentations qui ne respectent pas les nouvelles normes sanitaires (collesterol,matières grasses,.....)

      Ces produits constituent un danger public pour les populations les plus démunis car ces produits sont bien souvent de tres mauvaises qualités pour la santé

      Il conviendrait d’interdire ce type de magasin et de proposer des défiscalisations temporaires pour les magasins d’alimentation afin qu’ils garantissent des prix durant une période donnée

       


      • pseudo pseudo 27 février 2008 11:42

        En ce qui concerne les excès divers et variés (graisses, sel, sucre...), j’aimerais vous signaler que ce ne sont pas les magasins d’alimentation qui ajoutent ces produits dans les préparations alimentaires. Ce sont plutôt les industriels de l’agro-alimentaire.

         


      • Talion Talion 27 février 2008 11:57

        A la place de cette proposition complêtement utopique j’ai une autre solution : Faire du sport afin de compenser l’apport en matières grasses et sucres raffinés de cette alimentation "premier prix".

         

        Il faut rappeler que la nature n’a pas forgé notre physiologie pour faire de nous une espêce sédentaire... Sans un minimum d’excercise nous sommes tous programmés pour devenir TRES rapidement obèses ou crever d’un infarctus pour les moins chanceux d’entre nous.


      • Gilles Gilles 27 février 2008 14:11

        Talion

        "Faire du sport afin de compenser l’apport en matières grasses et sucres raffinés de cette alimentation "premier prix".

        Dommage que le sport donne..... faim ! Donc faire du sport Ok, mais aussi manger équilibré. les deux vont de pair et juste s’extasier sur les activités physiques est contreproductif si aprés on engouffre deux mars et deux canettes de coca


      • Gilles Gilles 27 février 2008 14:28

        Le canard

        "Dire aux gens que c’est "de la ma merde", c’est déloyal et mensonger. Mais le maire de Taverny n’a peut-être jamais fait les courses de sa vie..."

        Je crois que personne n’a saisie la vraie problématique soulevée par ce maire.

        Remettre dans le circuit des produits encore mangeables afin qu’ils ne soient pas gaspillés et permettent à certains d’accéder plus souvent à une qualité "normale" ou supérieure, tout le monde est d’accord. Et d’ailleurs tout le monde, pauvres et non pauvre est toujours content d’en profiter.

        Par contre, faire de la recherche des produits à prix cassés pour cause de moindre qualité ou limites un modèle de consommation pour les moins bien nantis, leur fourguer comme seule et unique solution pour se sustenter et arriver à augmenter un chouïa leur maigre pouvoir d’achat est criticable et dangereux pour notre société démocratique. Surtout que là c’est lka bouffe, mais ce sont l’ensemble des services qui sont concernés

        C’est en quelque sorte accréditer l’idée que chaque catégorie sociale reste cantonnée dans un niveau de service de mauvais à super, étalonné en fonction des revenus. Le risque est que l’on s’y habitue. Le risque est que l’on trouve normal que les pauvres aillent dans des hôpitaux crades alors que les cliniques privées florissantes seront pour ceux pouvant payer des dépassement d’honoraires énormes. Le risque est que l’on accepte que le pauvre aille à l’école publique de sa zep et les autres dans des écoles privées proprettes et bien dotées

        Une société démocratique qui se respecte se doit au contraire d’essayer d’offrir un niveau de service correct à tous, se doit d’essayer de toujours progresser vers la qualité ; ce qui a été le cas durant le XXem siècle. Bien sûr il s’agit d’une utopie, mais on peut quand même s’y rapprocher. Alors que là, maintenant on a renoncé. On augmente la qualité pour les plus nantis et on essait de convaincre la France d’en bas que sa seule solution de survie c’est d’accepter un déclassement de ce qu’elle consomme en bouffe ou service... ;tout ça en nous répétant en boucle "on en peut plus se le permettre" à traduire en "vous ne pouvez plus vous le permettre...moi si"

        Voilà....

         


      • KrSt KrSt 27 février 2008 16:31

        Si t’as pas ton logo Auchan sur ton paquet de biscuite t’arrives pas à le manger ?

        Lol, pauvre chose...

        Certains produits ne sont certes pas de très bonne qualité, mais pour la grande majorité, les produits sont bon et sensiblement moins cher que dans les autres commerces.

        Libre à chacun d’aller y faire ses courses ou pas.
        Ca vous plait pas ? N’y aller pas !
        Les normes ne sont pas respectées ? Et bien peut etre faudrait il songer à renforcer les contrôles plutôt que de vouloir fermer le magasin ? Non ???? C’est comme ça que vous pensez vous ?
        Wow....


      • ficelle 27 février 2008 16:54

        mangeons lerma, smakkkk !


      • ficelle 27 février 2008 16:59

        la diététique n’est pas une discipline de fauchés. Savais-pas ?

        Tes endroits à bobos pédaleurs, bof, tu peux aussi conseiller des boîtes... Vacances pas chères à...

        Tiens, une nouvelle forme de pauvreté.


      • Gilles Gilles 27 février 2008 17:05

        Krstk

        ça n’a rien à voir ce que tu dis. L’existence de hard discount n’est pas blamable en soit, d’ailleurs j’y vais aussi pour certains trucs

        Non, c’est le discours de plus en plus présent qui redirige ceux qui n’ont pas d’argent vers ce qui coute le moins cher et que c’est la seule solution pour faire en sorte que l’on dépense moins ; a croire que le low cost est l’avenir du pauvre ! LA CIVILISATION LOW COST ! Travailler plus pour pouvoir bouffer du low cost...super

        Et de manière générale, la bouffe pas chère, eh bien, c’est moins bon, moins qualitatif ! Alors pas tout, c’est vrai, mais par exemple de la viande de boeuf c’est entre 15 et 25 le kilo.....En supermarché (dont Auchan) on te fourgue de la vieille vache laitière pour moitié prix. Plat congélés à 2 euros = tout plein de sucre, sel et graisse. A 6 euros par contre beaucoup moins... le bon fromage au lait crû bien affiné c’est trés cher, le camenbert industriel dur comme de la caillase, pas cher......


      • bidibule bidibule 27 février 2008 17:52

        je trouve cela excellent, interdire les magasins discount avec des dates courtes............ben oui quoi, pourquoi les pauvres nous embettent-ils a vouloir bouffer de la bonne bouffe, bien cher, preparer des petits plats, se regaler de desserts, de bons vins, emmener les momes au resto plutot que dans des restos-rapide..........

        nan mais serieux, j’ai l’impression de vivre dans une autre galaxie, ou il y a deux classes.............

        les riches, ces pauvres gens qui ne comprennent pas pourquoi les pauvres bouffent mal, et surtout ne se nourrissent que de patates ou nouilles au beurre.........evidemment que chez fauchon, on mange equilibré..............alors, les pauvres ! privez vous sur le reste et mangez equilibrééééééé, on ne le dira pas assez, 5 fruits et legumes par jour, c’est pas sorcier non ???? bon c’est vrai c’est cher, mais bon arretez de vous endetter, evitez les revolving, mais essayez plutot le revolver quand ça va plus !!!!

        et les pauvres sont-ils envieux des autres ??? c’est meme pas de l’envie, c’est juste anormal que certains bouffent de tout et que les gens qui n’ont pas grand chose se contentent de peu..............c’est exasperant a la fin, pourquoi interdire les ventes de dates courtes ?? qui cela derange ?? les cons ? oui surement.............

        on peut enfin gouter des fruits et legumes manger autre chose que des feculents, alors laissont les s’installer, et peut etre que les supermarchés, vont se rendrent compte que la concurrence est rude.........

        je ne bouffe pas de la viande tous les jours j’apprecie les dates courtes, on ne meure pas de ça je rassure les inconditionnels de la bonne bouffe............... ;que va-t-on interdire encore ?? fumer heuuu ça c’est fait............rouler ??? heuuuu ça aussi...........penser ???? hummmm ça ne saurait tarder..........et las calins ??? hummm seront-ils a dates courtes ??

        pis les graisses ça tient chaud je vous rassure.........regardez au pole nord on ne mange pas 5 fruits et legumes par jour............et pourtant, il n’y a pas d’obeses !!!!!

        et le danger public dans tout ça, c’est surement les soit disant bien pensant qui ont de quoi acheter des produits sympas..................

        la bidi exasperée


      • le Plouc 27 février 2008 21:30

        Tiens , nos chers élus se rendent compte qu’il y a des gens qui n’ont pas de quoi bien manger , c’est bien ça ! Remercions le débonnaire maire de Taverny de se soucier de l’honneur des gens modestes !

        Et il va leur falloir combien de temps à nos chers élus pour appliquer la loi SRU ? Pour controler les vendeurs de sommeil et pour réguler le marché de l’immobilier ? Pour sommer Total de reduire ses marges ?

        Non c’est plus facile de défendre l’honneur des pauvres en les obligeant à payer cher ! La logique m’echappe...

        Ca me rappelle un discours qui etait à la mode au début des restos du coeur. Le fait de pouvoir manger grace au don était , d’aprés les nantis , deshonnorant ! ben oui ,comprenez : il vaut mieux crever de faim que de paraitre pauvre (enfin quand on est riche bien sur)

        Enfin , il ne fau pas croire qu’il n’y a que des gens modestes chez lidl , il y a aussi pas mal de radins pleins aux as (j’en connais) qui ne vont se ravitailler que chez les hard discounters...

        Sachant que les produits à DLC courtes ne pas utilisables par les oeuvres caritatives pour des questions de logistique , ils sont détruits.Il faut savoir que le cout de ces produits est repercutés sur le prix de vente.Donc si les distributeurs ont la possibilité de valoriser les pertes en revendant à une autre enseigne , les prix devraient baisser ( on peut toujours rever... )

        Tiens , un dernier truc : la pub peut representer jusqu’a 20% du prix de vente...

         


      • Talion Talion 28 février 2008 11:45

        @Gilles :

        C’est sûr qu’il est préférable de manger équilibré... Cependant en constatant l’augmentation du nombre de personnes atteintes d’obésité en France, force est de constater que celà est de moins en moins fréquent.

         

        La faute j’imagine au développement de la snack-bouffe qui lorsqu’elle est peu honnéreuse est souvent par contre très mal équilibrée.

        Faute de pouvoir respecter un régime scrupuleux il restera alors à faire du sport et prendre conscience que nous sommes les premiers responsables du maintient de notre forme physique.

         

        Il est un petit peu trop facile de dire "c’est de la faute de la bouffe que je mange".

         

        Non, c’est la faute soit d’un manque de volonté, soit d’un manque d’activité.

        Mais dans l’un et l’autre cas des solution existent : respectivement le sport et un régime alimentaire scrupuleux.


      • Frednetick Frednetick 28 février 2008 17:36

        soit disant passant Taverny respecte pratiquement (19.7%) la disposition de la loi SRU sur les logements sociaux, comme quoi...


      • Frednetick Frednetick 28 février 2008 17:48

        Il se trouve que je bosse pour la ville de Taverny et que cette initiative mérite quelques précisions :

        1) Le quartier où se situerai le magasin est populaire

        2) La mairie a un projet de marché populaire dans le quartier, sur le modèle de ceux que l’on trouve dans les arrondissements populaires parisiens ou a argentueil etc, plusieurs fois par semaine.

        3) Avant de sauter sur les grands chevaux, peut être faudrait-il aussi savoir à quoi ressemble ces magasins DLC, celui de Villiers le Bel est semble t-il assez vide, l’approvisionnement y est érratique, et les étalages peu amènes.

        4) Quand on veut stigmatiser une population, pas de meilleur moyen que de lui renvoyer à la face sa propre misère, c’est pour éviter ce genre de chose que la démarche de refuser ce magasin a été initiée

        Quelques éléments de réflexion, ce qui ne change rien à la donne initiale, oui il y a en France des gens qui crève la dalle. Leur vendre de la viande presque HS et 36 yahourts à DLC de deux jours est-il le meilleur moyen ? Pas sûr..mais c’est probablement parceque je suis un vilain bobo...


      • krikri 29 février 2008 07:46

        >peut être faudrait-il aussi savoir à quoi ressemble ces magasins DLC

        Ca ressemblera aux magasins qui existent deja dans les quartiers de Taverny que vous appelez *populaires*. Les magasins pour fauches et pour friques sont deja bien separes dans cette commune. Votre maire n’intervient sur ce sujet que pour passer a la tele. 

         


      • Sébastien Sébastien 27 février 2008 11:47

        Votre article est juste mais encore faut-il avoir le temps de cuisiner et avoir un potager derriere la maison. Pour les citadins pauvres, c’est pas evident.

        Je m’etonne toujours de ce que l’on jette des milliers de tonnes de bouffe alors que beaucoup de gens mangent bien difficilement. Donc 1000 fois oui au hard-discount et puis si ca choque des gens, ils n’auront qu’a fermer les yeux voire se boucher le nez en passant devant.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 février 2008 21:51

          @ Seb59 : "ll serait bien mieux de faire baisser les prix. Et ca, c’est le role de l’État...." "Faire jouer la concurrence et, quand c’est trop cher, ne pas acheter... " Est-ce que vous ne trouvez pas que ces deux approches sont contradictoires ? 

          Si les DLC ne sont pas consommés, la perte des invendus sera reportée sur la structure des prix... et certains ne consommeront plus du tout de ces produits. Si on veut vraiment changer la société, il faut respecter les règles de la logique... Autrement, on a ces projets de société où tout le monde est au-dessus de la moyenne...

          Pierre JC Allard


        • Ronfladonf Ronfladonf 27 février 2008 13:07

          Comme je vous comprend.

          Personellement je n’ai jamais été au RMI, mais j’ai été au chômage directement à la fin de mes études pendant 3 mois.

          N’ayant pas 25 ans, je n’avais pas droit au RMI.

          Mais je mangeais correctement (fruits, légumes, alimentation variée) en habitant à Dijon et sans salaire et avec le peu d’aide que mes parents pouvaient me fournir (tout le monde a ses petits soucis).

          Comment ?

          Je me fournissais en Discount ou marque distributeur (Leader price, LIDL, Ed) et en produit proche de la date de péremption (NOZ par exemple) Le plus important pour les produits frais est d’en acheter toujours une quantité raisonnable à chaque fois pour ne pas dépasser la date fatidique (ou de peu...)

          Tant que la concurrence ne jouera pas dans tous les domaines, on aura des chose comme ce qu’on vit actuellement (un prix du porc qui s’effondre de 11% et une barquette de jambon qui prend 44%)

          Le rôle de l’Etat est de garantir cette concurrence !


          • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 27 février 2008 13:23

            C’est quand même fort d’entendre une personne qui n’a pas de problème de fin de mois. Dire ce qui ne doit pas être fait pour ceux qui ont des problème de faim de mois.

            Comme si les problèmes de trouver de la nourriture a un prix accessible pour un rmiste, le concernait. Il préfère que les gens aillent mendier de quoi manger au resto du coeur, plutot que de pouvoir acheter, comme tout le monde, sa nourriture, même si il est conseillé de manger celle-ci rapidement.


            • Gilles Gilles 27 février 2008 13:38

              Ben tient, on a oublié une proposition de Sarko (c’est humain, il y en a tant) qui était de généraliser le hard discount pour augmenter le pouvoir d’achat

              Bien que j’y aille à l’occasion (pour les produits ménagers et quelques bonnes affaires, bonnes et pas chères) et que j’y allais plus souvent en période de vaches maigres, franchement se nourrir à vie dans ce genre de magazins c’est hard...pour la variété, pour le goût, sans compter que les conditions de travail y sont les pires de la grande distribution, déjà montrée du doigts dans son ensemble pour ses pratiques dégueulasses d’exploitation

              Quelqu’un qui aime bien manger, ne peut supporter de faire ses courses sytématiquement là dedans (produits à 90% carrément moins bons, voir gerbique). Même pour de bons produits à deux doigts de la date fatidique que les riches refusent Reniflez de la viande carrefour, Auchan, à 2 jours de la fin de validité, elle pue déjà grave et est marron. Chez Champion à Toulouse Jolimont, ils grattent les taches verdatres (mal car elles se voient encore...). Alors, le mec qui va acheter ces produits il a intérêt à faire gaffe !

              Mais on se dirige vers une société à deux vitesses. C’est acquis pour la santé et l’éducation, tout le monde est d’accord, même les pauvres. Et maintenant on passe à la bouffe à deux vitesses. Le ramassis des pauvres à moins de deux smics par mois ira dans les magazins hard discount pour pauvres au produits pauvres ou que les moins pauvres refusent de bouffer, là où les plus pauvres des pauvres travaillent popur des salaires de trés pauvres Le marché bio et la boucherie de quartier sera pour les autres et reconnaisspons le, pour les extras des pauvres

              Aprés ça on nous parle de faire enregister au patrimoine mondiale de l’humanité la gastronomie française...qui sera hélas réservée aux autres. car pour se payer une bouillabaisse, voir même un bon boeuf bourguignon, ça coute...


              • geko 27 février 2008 15:53

                Manger moins manger mieux !

                Perso je minimise mes achats en grandes surfaces surtout les Hard discount dans lesquels les bonnes affaires sont rares. Coté traçabilité, aucune ! Les légumes ils en ont juste la ressemblance pour le reste c’est de la flotte sans gout (alors pour la valeur nutritive ça doit être proche du néant) avec un degrès de conservation quasiment nul !

                Le métier de la grande distribution c’est de faire de la marge sous contrainte des normes sanitaires. Je vais faire mes courses alimentaires au marché et en cherchant bien on trouve de bons produits de saisons et surtout véritablement frais. Tiens j’ai appris hier que l’agneau frais voyage un mois depuis la Nouvelle Zélande !

                Une autre voie à étudier les AMAP(Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), il y en a une trentaine sur Toulouse et assurément vous aurez des produits de bonne qualité à des prix raisonnable ! Biensur il ne faut pas vous attendre à des tommates en février !!

                Cordialement !


              • Marc Bruxman 27 février 2008 20:00

                "Ben tient, on a oublié une proposition de Sarko (c’est humain, il y en a tant) qui était de généraliser le hard discount pour augmenter le pouvoir d’achat"

                Bien c’est vrai que les allemands ont beaucoup plus de HD que les français.

                Bien que j’y aille à l’occasion (pour les produits ménagers et quelques bonnes affaires, bonnes et pas chères) et que j’y allais plus souvent en période de vaches maigres, franchement se nourrir à vie dans ce genre de magazins c’est hard...pour la variété, pour le goût,

                Y’a HD et HD. A Leader Price par exemple y’a des bons produits. C’est vrai que LIDL c’est plus trash. Mais je suis pas dans le besoin et j’y passe de temps à autres. Simplement parce que sur certains produit je ne vois pas pourquoi engraisser Carrouf ou Monop’.

                sans compter que les conditions de travail y sont les pires de la grande distribution, déjà montrée du doigts dans son ensemble pour ses pratiques dégueulasses d’exploitation

                Si tu es dans le besoin, ce problème la ne rentre pas dans l’équation. Les conditions de travail c’est une problématique de riche bien nourri.

                Quelqu’un qui aime bien manger, ne peut supporter de faire ses courses sytématiquement là dedans (produits à 90% carrément moins bons, voir gerbique).

                Non je suis désolé tout n’est pas "MERDIQUE". Certains produits sont dégeus et notamment les surgelés ou les produits complexes. Mais les produits de base, y’a pas vraiment de différence.

                Même pour de bons produits à deux doigts de la date fatidique que les riches refusent Reniflez de la viande carrefour, Auchan, à 2 jours de la fin de validité, elle pue déjà grave et est marron. Chez Champion à Toulouse Jolimont, ils grattent les taches verdatres (mal car elles se voient encore...). Alors, le mec qui va acheter ces produits il a intérêt à faire gaffe !

                Actuellement la viande n’est pas monétisable lorsque elle approche la date de péremption. Au mieux le supermarché fait un don. Si elle le devient, le Carrouf préferera offsetter ses pertes plutot que de jouer au jeu de la remballe malheureusement courant mais risqué pour eux.

                Mais on se dirige vers une société à deux vitesses. C’est acquis pour la santé et l’éducation, tout le monde est d’accord, même les pauvres. Et maintenant on passe à la bouffe à deux vitesses. Le ramassis des pauvres à moins de deux smics par mois ira dans les magazins hard discount pour pauvres au produits pauvres ou que les moins pauvres refusent de bouffer, là où les plus pauvres des pauvres travaillent popur des salaires de trés pauvres

                Les gens refusent pas de le bouffer. C’est juste qu’un yaourth qui périme dans 48 Heures bien soit tu as besoin de bouffer du yaourt tout de suite, soit ca vaut moins cher vu qu’il y a une contrainte. Donc tu ne veux pas le payer le vrai prix. Le Carrouf peut pas les foutre en promo dans le même magazin (sous peine de périmer le reste du lot), donc il va monétiser le tout dans un autre magazin.

                Le marché bio et la boucherie de quartier sera pour les autres et reconnaisspons le, pour les extras des pauvres.

                Je ne suis pas pauvre et je ne vais pas à la boucherie de quartier ou au magazin Bio. La boucherie du Carrouf’ me suffit. Vous parlez de luxe pour les gens TRES bien nourris. Y’a des tas de gens qui gagnent des 4 ou 5000 € par mois et qui foutent pas les pieds au truc bio.

                Aprés ça on nous parle de faire enregister au patrimoine mondiale de l’humanité la gastronomie française...qui sera hélas réservée aux autres. car pour se payer une bouillabaisse, voir même un bon boeuf bourguignon, ça coute...

                Non mais ca l’enregistrement tu n’a pas compris que c’était juste pour ramener du touriste ? Encore plus de touriste...


              • Philou017 Philou017 27 février 2008 20:46

                "Si tu es dans le besoin, ce problème la ne rentre pas dans l’équation. Les conditions de travail c’est une problématique de riche bien nourri."

                Surtout ne pas se poser de question. Les conditions de travail regardent tout lemonde.

                "Non je suis désolé tout n’est pas "MERDIQUE". Certains produits sont dégeus et notamment les surgelés ou les produits complexes. Mais les produits de base, y’a pas vraiment de différence."

                Si, il y a une nette difference. Mais peut-être que vos papilles gustatives sont atrophiées. Je ne met pas les pieds à Lidl parce que tout est moins bon et de moindre qualité.

                Et même les produits en fin de DLC perdent leurs qualités. Les produits frais perdent de leur qualité nutritive et gustative en vieillissant. En fin de DLC, ils sont moins bons qu’en début, c’est une évidence. Une pomme qui a trois semaines (je parle hors frigo) est toujours mangeable, mais s’est dégradée.

                D’autre part, les produits vendus en discount ont moins de qualité que ceux des marques vendues en supermarché. Une confiture de marque sera faite avec des fruits d’une certaine qualité, celle du discount sera faite avec de la tres basse qualité.

                Il n’y a pas photo par contre au niveau des conservateurs, colorants et autres saloperies chimiques que nous fontt manger les Marchands. C’est la même partout.

                Donc les discount, c’est bien de la m...

                Déja que ce qu’on trouve en supermarché n’est pas terrible.

                 


              • at974 at974 28 février 2008 09:24

                Pensez vous vraiment que les grandes surfaces vous offrent les meilleurs produits ?

                J’ai vu certaines situations où au sortir d’une chaine de remplissage de boites de conserves, celles-ci étaient étiquetées indifféremment de Marques différentes, y compris de low-costs. Alors où est la notion de qualité ? Quelles différence ?

                Avez vous récemment les reportages sur le remballage de la vainde ? Cela se passe en grandes surfaces, pas chez LEADER ou autres qui n’ont pas de rayon boucherie.

                Alors INFO ou INTOX, la notion de qualité dans les grandes surfaces.


              • brieli67 28 février 2008 09:53

                En Italie on adooooooooooooooooooooooore encore le Singe celui des tranchées. Figurez vous que le corned-beef sort de la même monstrueuse machine complétement automatisée qui produit allègrement 95% de son temps des boites Canigou Ronron... Il va s’en dire que des "goûteurs" goûtent à la cuillère singe/pet au rythme de la production constance de qualité oblige.

                Une machine à embosser les saucisses peut vous faire de la merguez ou de la hure de porc..... sauf que.... règler pour un autre diamètre et d’autres constantes physico-chimiques ça prend du temps.

                Alors quand ça tourne on fait tourner..... Des matières un peu moins nobles moins calibrés pas si sûr. Le matériau doit être un ersatz physico-chimique équivalent pour ces machines. Pour un prix moins chers seront évité les excipients et additifs ... chers à doser à contrôler. Dans les discounts les produits peuvent être plus sains mais il faut être plus strict avec la date de péremption. 

                Les boissons gazéifiées sans sorbate ou sans benzoate ou sans les deux vous n’en trouverez pas dans les GM. 

                affaire de goût ? à vous de voir..


              • Bernard Dugué Bernard Dugué 27 février 2008 13:38

                Bonjour,

                J’ai fait état de cette info dans mon billet sans la développer comme vous le faites.

                Je fais partie aussi de ces chineurs de prix cassés dans mon super, ce qui permet d’acheter des poulets fermiers à 4 ou 5 euro pièce, et des tas d’autres produits frais qui, même arrivés à la date limite, peuvent être congelés sans risque


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 27 février 2008 13:42

                  Attention, des produits à durée de vie limitée (ou courte) sont sains et salubres de fait, et même par définition, puisque légalement, dès que la DLC est franchie, le produit est périmé (et pas avarié, comme on le lit trop souvent). Donc, avant la DLC : tout est OK, et le lendemain d ela DLC : le produit ne vaut plus rien commercialement, il est même légalement invendable (sous peine de poursuites) .

                  Les producteurs se donnent souvent une bonne marge de sécurité sur les DLC, car tout dommage (survenu du fait de la consommation du prouit) avant la péremption peut leur être imputé, très souvent, la DLC affichée est antérieure à la DLC réelle.

                  Que ces produits soient vendus moins cher, rien que de très normal : plus le temps passe, plus ils risquent de dépasser la DLC, et donc leur valeur chutera à immdiatement à zéro. Qu’on en profite, rien d’anormal non plus. Dire aux gens que c’est "de la ma merde", c’est déloyal et mensonger. Mais le maire de Taverny n’a peut-être jamais fait les courses de sa vie...


                  • Martin Lucas Martin Lucas 27 février 2008 13:53

                    Ils sont marrants les pauvres.

                    Ils vont toujours se plaindre de n’avoir pas de boulot, ou que les produits sont trop chers.

                    Mais se plaindre de ne pas avoir d’argent, jamais !

                    Pourtant, le manque d’argent, c’est bien la source de vos (nos) désagréments non ? Alors qu’attendez vous pour vous battre, relever vos prétentions, exiger des salaires ou des indemnités à la hauteur ?

                    L’idiot regarde le doigt... Je n’en dirai pas plus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires