• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Pieds Nickelés (PN) au PS

Les Pieds Nickelés (PN) au PS

Rue Solférino les PN sont chez eux ! Ribouldingue, Filochard et Croquignol se sont installés dans l’immeuble du PS pour prendre le Parti et signer la transaction de vente de l’immeuble pour en tirer le maximum de fric. « On n’a pas la tête de l’emploi dit Ribouldingue, mais est-ce que Hollande l’avait pour faire président ? Donc on sera président !, et il aura chaque jour la tronche de l’un de nous trois. » Filochard joue les Trans en se faisant appeler Marthie, en tailleur rouge de chez Fior ; Croquignol est Seg un jour sur deux en enfilant une panoplie de danseuse des Folies Bergères : « c’est pour respecter la parité, dit-il en éclatant de rire. On s’en fout mais y en a qui y tiennent, c’est pour la com ! ». Ils ont fait repeindre l’immeuble en multicolor pour leur amour de la diversité et attirer des mecs qui sont au Paradis Fiscal, habitués à payer sous la table. Une grande table de Stark en plexiglass a d’ailleurs été installée dans le hall pour que cette transaction se fasse dans la transparence.

Les anciens du parti, complètement lessivés par leur dernière raclée, n’osent pas moufter devant cette façon originale d’aborder la politique politicienne. Ils se demandent qui a bien pu filer les clés de la maison à ces trois types qui n’ont même pas la carte du parti (mais il paraît que ce n’est pas la première fois). Les Pieds Nickelés leur ont d’entrée de jeu confisqué leurs jolies secrétaires peinturlurées : elles font un stage de reconversion pour, en mini-jupe HP, harponner les hommes politiques qui pratiquent le harcèlement sexuel, et les faire chanter pour piquer leur fric pour la retraite. Ils squatent au premier étage et ont saisi les limousines de fonction et leurs chauffeurs. Pour les anciens, plus de bagnoles et de taxis gratos, AH+ apporte chaque matin les vélos pour les déplacements politiques urgents dans Paris (coiffeurs, restaurants, cinés etc.). Les anciens devront s’habituer à l’austérité, voire à la pauvreté si proche de la misère… Il faudra aller bosser quand l’immeuble sera vendu, et ça y savent pas faire. SDF pour certains, les paroles de Zazie résonnent dans les oreilles de ceux qui ont fait Lettre et/ou SciencePo : « tu causes, tu causes… mais c’est tout ce que tu sais faire ».

Ribouldingue impose une typographie spéciale pour les motions : les virgules sont interdites ainsi que les lettres P et S, façon Perec (La Disparition). Il est aussi interdit de les lire en public, seulement dans les toilettes où elles sont recyclées. Il faut tout changer disent-ils, y a trop de mauvaises habitudes et de mauvaises pensées. Les Fédérations sont regroupées dans une Confédération qui s’occupe de tout, y compris de bourrer les urnes. Ce qui d’ailleurs est inutile, les Pieds Nickelés n’ayant pas besoin d’un comptage des voix pour se déclarer vainqueur, comme cela a déjà était fait dans le passé (sur ce point la tradition sera respectée malgré qu’ils en aient de respecter quoique ce soit).

Certains vieux caïmans tentent encore de tirer les ficelles de l’extérieur pour retenir Untel, tirer Unetelle… sans se rendre compte que toutes ces ficelles ne servent qu’à tirer les chasses d’eau ! Une idée du facétieux Croquignol. Les PN se déclarent frondeurs : avec des lance-pierres ils balancent des boules puantes pendant les conférences de presse en visant les journalistes les plus en vue ; et aussi lors des réunions internes pour y mettre fin. Frondeur un jour, frondeur toujours ! La question de fond est de savoir si la référence à Karl Marx doit être en couleur ou en N&B sur les affiches : débat cornélien car certains anciens – les purs ! – voudraient avoir également en fond Guevara, Staline et Mao, alors qu’aucun des Pieds Nickelés ne connaît ces types illustres qui ont fait, paraît-il, l’histoire du socialisme pur et dur et auprès desquels il faut toujours se ressourcer. Croquignol trouve que ça ferait plus joli, Ribouldingue préfèrerait Kennedy et Jacky, et Filochard la Reine d’Angleterre avec ses chiens pour faire champêtre. En fait ils s’en foutent, ce qu’ils attendent c’est le fric de la vente du paquebot en béton crème.

Mais ils sont devant un dilemme difficile : politique de l’offre ou politique de la demande ?, comme disent les anciens qui connaissent les textes sacrés. Ribouldingue est pour la demande : attendre la proposition des acheteurs ; Filochard pour l’offre : donner le prix et attendre la réponse ; Croquignol veut faire ça à la tête des clients, ou encore un peu des deux ! Les conférences se succèdent mais ils n’arrivent pas à assimiler le kit du « prêt à penser » du socialisme historique : « c’est une langue morte, dit Filochard. » Offre ou demande, demande ou offre, c’est de la philo, selon le même penseur. L’Agent immobilier n’a jamais eu de clients aussi exotiques… pourtant il en voit... se fait suivre par un Psy tendance Lacan (ça lui coûte un max !).

Dans le kit du prêt à penser socialiste que les PN ont reçu en arrivant, le mot « marché » est écrit en tout petit ce qui fait leur joie, car eux ne pensent que fauche : « le marché c’est pas drôle ». Sur ce point il y a une convergence idéologique.

En attendant que la vente se réalise, ils apprennent le Syldave pour se tirer rapidement dans ce pays le jour d’après... et pourquoi pas tenter de piquer le sceptre d’Otokar ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès