• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les politiciens français sont-ils radicalisés ?

Les politiciens français sont-ils radicalisés ?

Nous sommes englué dans le radical. Nous nageons en pleine mouvance intégriste. Droite est l'autoroute des extrêmes. Pas de limitation à 80 Km/h. Pas de radar, pas d'excès de vitesse. Plein gaz vers un état dictatorial, surveillé de près par une armada de policiers, de milices privées, et de bodyguards. Bienvenu dans l'ère de la pensée totalitaire.

Insidieusement, la répression bat son plein. Tout est imposé, mais avec un vernis social omniprésent. Tout est fait pour votre sécurité brave gens. Tout est aseptisé, homogénéisé, empapaouté. Zones commerciales affligeantes, parc automobile atone, médias insipides, romans dégradés mais couronnés, musique de masse inconsistante et cerise sur le gâteau, politique étatique lénifiante.
 

Le politiquement correct se porte bien, merci beaucoup. 
Tout est nivelé, bien dans les clous. Nous sommes devenus Mac Donaldisé... Ou KFCisé. Au choix. Le bœuf aux antibio ou le poulet aux hormones. 
Nivellement par le bas atteint. 

Depuis Sarkozy, de moins en moins de retenu dans le discours de nos élites. 
Du "casse-toi pauvre con" en passant par la blague hilarante sur les "sans dents" pour en arriver à la mafia bretonne (1) citée par notre Président actuel, où sont passées les bonnes manières ? Exit la politesse chez nos élus. Quel manque de respect envers le peuple français. Quelle condescendance ! Plus c'est gros, plus ça passe. 
Au lieu de voter blanc, notre bon peuple persiste à voter pour des pantins ou à s'abstenir. Tout faux les amis. Vraiment. 

En revanche, nous nageons dans les extrêmes. Les ultras Vegan se déchaînent contre les bouchers. (2). S'il est légitime de lutter contre l'exploitation animale, l'élevage intensif et inhumain, il est inutile d'agresser des bouchers. Curieusement d'ailleurs, les Vegans n'ont objectés que très faiblement quant notre Président à refusé de filmer l'intérieur des abattoirs. 
Le marché viande bovine pèse lourd en France. 6,6 milliards de CA (chiffre 2015) donc l'état a fait marche arrière. Cherchez ou va le pognon et vous trouverez le pourquoi. 

La mode est de donner du pouvoir à tout un de tas de minorités plus ou moins légitimes. Pleins feux sur le radical. 
À en croire les médias, des bataillons entiers partaient guerroyer en Syrie. Du radical par là, de l'intégriste par ici, du djihad encore et encore. Ras la chéchia !
En 2014, 930 personnes sont parties au Moyen-Orient. C'est tout ? Et on en fait un fromage ? 
La France compte 67 millions d'habitants. Majorité silencieuse dont personne ne parle, mais 930 individus sur les pistes d'un désert... Quelle affaire ! 

Autre sujet. La limitation de la vitesse automobile. J'écoutais, il y a quelque temps sur France Info, une interview de Chantal Perrichon, l'égérie de la Ligue Contre la Violence Routière). 
Rassurez-vous, je vais synthétiser. 
Selon elle, le conducteur moyen roule beaucoup trop vite. Inadmissible et bla, bla, et encore bla. 
Une précision demande le journaliste ? 
Oui, répond-elle. Moyenne de la vitesse enregistrée sur routes nationales : 92 Km/h et sur autoroutes, 134 Km/h. 
Monstrueux en effet... Le journaliste n'a pas cru bon de relever. Dommage, car il y a quelque chose qui m'échappe dans son raisonnement. 

Démocratie réelle ou démocratie encadrée ? 

Entre l'imposition de 11 vaccins à ses enfants, le foin que font chaque année certains laïcards quand une crèche est installée dans un lieu public, la naissance de régimes alimentaires insensés où l'on ne sait plus s'il faut boire 3 litres d'eau par jour tout en absorbant au moins 15 légumes et fruits à chaque repas, on se demande où nous sommes. En démo-bobo-land ? 

Récemment, on a été abrutis par le torrent d'infos sur le retour des djihadistes, (Pas des Jedis... Ne pas confondre), par l'invasion des migrants, (ils sont partout.), par la coupe du monde et j'en passe... Mais rien ou très peu sur la fin du mot race dans la constitution. (3) Terminé l'emploi du mot race. Trop péjoratif, parait-il. 
Étonnant quand même, car comment va-t-on faire pour qualifier le "racisme". Plus de race, plus de racisme ? J'en doute fort, malheureusement. S'il fallait juste supprimer un mot pour rendre les gens plus intelligents, ça se saurait.

Mais nos élus sont emmêlés dans le radical. Empêtrés dans le drastique. À force de ne plus vouloir froisser personne pour s'assurer les votes aux prochaines élections, on tombe dans l'intégrisme politique et social. 
La CAF excelle dans ce dernier domaine ainsi que Pôle-Emploi. Essayez, vous verrez. Un méandre de complexités et de règles absurdes et radicales. 

Ou est donc passé le bon sens ? 
Tout est dans l'apparence. Tout est dans la sémantique et le paraître. Les élus et les médias jouent uniquement sur la courbe émotionnelle de l'individu. 

Mettez une photo sur Facebook de votre pizza Régina dégustée à l'ombre d'une terrasse et vous aurez plus de clics "j'aime" que si vous passez le dernier interview de Philippe Pascot (4). C'est un signe. Les gens sont trop dans l'émotion et la compassion excessives. Pas assez dans l'observation et le raisonnement. 

Ils en oublient l'important : la radicalisation insidieuse de notre société. La politique est une responsabilité partagée. Ce n'est pas qu'une affaire de politiciens. C'est aussi de notre ressort. 

Rendez-vous compte que vous n'avez presque plus de droits. Vous n'avez que des devoirs. On nous rabâche que nous sommes le pays des droits de l'homme. On nous assène par exemple qu'il faut que les femmes aient les mêmes droits que les hommes. Au lieu d'en parler, faisons-le. C'est comme les panneaux "trous en formations". Arrêtez de l'afficher. Bouchez les. 
Un plan sur 4 ans pour que les salaires soient égaux. 

Curieux d'ailleurs ces plans à 3, 4 ou 5 ans. 

-  Interdiction du Glyphosate : 3 ans. 

-  Salaires égaux pour tous : 4 ans. 
Alors que :

-  Interdiction du Dicamba (plus nocif que le Glyphosate) : pas de date.

-  Limitation de la vitesse à 80km/h : 10 mois. Cible atteinte. Le Glyphosate, est-il moins dangereux que les accidents de la route ? 

Pourquoi n'y a-t-il pas de révolutions ? Bonne question. 
L'Etat, les hauts fonctionnaires, l'armée, les grands patrons et les médias complices ont verrouillé le système. Tout est contrôlé. Tout. Le haut de la pyramide n'a aucun intérêt à ce que le système change. 

Maintenir votre attention sur du pain, des jeux, quelques futilités et les minorités extrémistes. Tel est le Credo des puissants. 
Pendant ce temps, ils engraissent sur notre dos tout en nous aliénant à coup de lois répressives. 

Une politique plus respectueuse et plus responsable est souhaitable, car ce système est voué à l'échec. C'est aussi notre affaire. 

Claude Janvier

 

(1) https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/les-bretons-c-est-la-mafia-francaise-la-petite-phrase-deplacee-d-emmanuel-macron-au-pape-5847696

 

(2) http://www.msn.com/fr-fr/actualite/faits-divers/viande-equals-meurtre-stop-au-sp%c3%a9cisme-une-boucherie-dangers-vandalis%c3%a9e-par-des-vegans/ar-AAzeDpT?li=BBoJIji&ocid=hpdhp

 

(3) http://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/lassembl%c3%a9e-vote-la-fin-du-mot-race-et-de-la-distinction-de-sexe-dans-la-constitution/ar-AAzei8i?li=BBoJIji&ocid=hpdhp

 

(4) https://lesmoutonsenrages.fr/2018/06/26/philippe-pascot-corruption-et-politique/

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 2 juillet 13:10

     
    CAPITAL AIME BISOUNOURS LE GOGOCHON,
     
    le gland remplacé soumis, le végan, le biobio, le pédé gentil, la gouine négrière, bobo l’antispéciste etc... Pas de remise en question du système... green-washing, gender-wasking, biobio-washing, bobo-washing il est « gentil » le goy dit Soros ...
     
    La pensée radicale n’est que le vocabulaire radicale disait Baudrillard, car César est maître aussi de la grammaire
      
    « Une redéfinition radicale du politique qui tiendrait compte de cette socialisation totalitaire [infantilisation dans la diarrhée législative, extension du domaine de la lutte des classe à tout l’existentiel] 
    C’est pour cela que le Corps et la Beauté et la Sexualité s’imposent comme nouveaux universaux sous le signe des Droits de l’Homme nouveau émancipé par l’Abondance et la Révolution Cybernétique [chirurgie esthétique, fesses-boucs, anti-racisme, sans-frontièrisme, féminisme, végétarisme, biobioisme, jeunisme, gouinisme, pédérastisme, spécisme...].
    La dépossession, la manipulation, le recyclage dirigé des valeurs collectives et subjectives par l’extension illimitée de la valeur d’échange [fin de la religion, nation et au final famille dit Engels, recyclage coach sportif où végétarien]
    et la spéculation illimitée sur les valeurs/signes rendent nécessaire la sacralisation d’une instance glorieuse appelée Corps [y compris de l’animal], qui deviendra pour chaque individu le sanctuaire idéologique, le sanctuaire de sa propre aliénation [le narcissisme].
    Autour de ce Corps tout entier positivé [manipulé] comme capital de droit divin [après l’âme individuelle à sauver, le corps est sa sécularisation droitdelhommiste]
    va se restaurer le Sujet de la Propriété Privé [l’esclave du Capital va bouffer chez MacDo avec son coach sportif pour se croire un cador : c’est le free-branling] »

     
    ‘Pour une critique de l’économie politique du signe » J. Baudrillard


    • Jean Roque Jean Roque 2 juillet 13:39

      DIEGO FUSARO (La Ligue, blog éléments)
       
      la vieille dichotomie droite-gauche a été remplacée par la nouvelle dichotomie haut-bas, maître-esclave (Hegel). Au-dessus, le maître a sa place, il veut plus de marché dérégulé, plus de globalisation, plus de libéralisations. Au-dessous, le serf « national-populaire » (Gramsci) veut moins de libre-échange et plus d’État national, moins de globalisation et une défense des salaires, moins d’Union européenne et plus de stabilité existentielle et professionnelle. Le 4 mars en Italie n’a pas été la victoire de la droite, ni de la gauche : le bas a gagné, le serf [contre le maître et son collabobo servile, négrier gogochon]. Et il est représenté par le M5S et la Ligue, les partis que le maître global et ses intellectuels (journalope la pute merdiatique gocho] diffament comme « populistes », c’est-à-dire voisins du peuple et pas de l’aristocratie financière (Marx). Si ceux-ci sont populistes, il faut dire que les partis du maître sont carrément démophobes, ils haïssent le peuple [...] L’Italie, comme tous les pays d’Europe, vit sous une pérenne dictature financière des marchés. Cela veut dire un totalitarisme glamour [green-washing, pédé-élysée, végan, anti-spécisme, anti-racisme, biobio, branlette consummériste], le totalitarisme du marché capitaliste [...] Il vaut mieux un monde multipolaire, comme on dit ces jours-ci, à la place du cauchemar de la « monarchie universelle » (Kant), c’est-à-dire d’une seule puissance qui envahit la totalité du monde [...] L’euro n’est pas une monnaie mais une « méthode de gouvernement » (Foucault).
       
      « Ce dont nous avons besoin c’est d’une philosophie politique qui ne soit pas construite autour de la souveraineté [du troupeau de beaufs ouvriers conservateurs]. Il faut couper la tête du Roi [de l’état et de la démocratie] » Foucault, gocho-le-collabo sidaïque du Capital


      • Clojea Clojea 2 juillet 15:00

        @Jean Roque
        Un peu compliqué votre analyse. Les références à certains philosophes sont un peu alambiquées, mais au final, les conclusions vont dans le même sens.


      • Jean Roque Jean Roque 2 juillet 18:13

         
        Tout est déjà dans Marx. Après il n’y a que reprise du coté libéral où du coté marxiste.
         
        « L’informatisation de la société au service de la convivialité, sera l’idéologie humaniste de la nouvelle société [fesses-boucs et rézo pour 0 sur compte en banque de dealers....] la convivialité est la morale de la société de consommation [...] La société assistée [InterBEnet] devient celle de la libido assistée » Clouscard 1981 ‘le capitalisme du gogochon’
         
        S’ajoute que l’algorithmique virtuelle (devancer les « besoins », « économie comportementale ») est un formidable moyen d’assurer le statu quo, puisqu’ils se basent sur l’existant.
         
        « L’immanence interBEnet du virtuel totalisé amorphe (Big Data) génère spontanément ses propres catégories, mystérieuses souvent. Ce sont les phéromones numériques bavées par les gogochons qui recréent indéfiniment les mêmes pistes à fourmis gogochonnes, ainsi naturalisées. Comme disait Nietzsche, le bonobobo vert est remonté dans l’arbre, ironique fin de l’Histoire. » Le Seigneur Zuk.
         


      • Jean Roque Jean Roque 2 juillet 18:23

         
        « Mais, les phéromones numériques font plus, elles formatent aussi la fourmi. Pour avoir reconnaissance des autres fourmis d’InterBEnet, beaucoup de “likes”, la fourmi gogochonne va d’elle-même adapter son comportement virtuel, modifier son profil fesses-boucs etc. La fourmi gogochonne s’auto-optimise : le numérique se clôt sur lui-même. Par là, cette forclusion gère et gèle l’autobiographie même de l’animal (et même la sélectionne génétiquement par la parade sexuelle fesses-boucs).
         
        La classique dialectique sujet-objet fait donc intervenir un 3ème larron chiasmatique : la sélection virtuelle et son dessein intelligent caché, que l’animal gogochon ne peut comprendre, mais qui assure la pérennité des gènes du Capital Total.
        La fourmilière est ainsi immunisée automatiquement, naturellement, écologiquement, par les phéromones numériques suintant de l’entre-jambe des fourmis vertes gogochonnes, les pantalons baissés glands remplacés. » Le Seigneur Zuk

         
        « L’Iphone est au gogochon, ce que le doudou est au petit enfant : un objet transitionnel, fétiche rassurant nécessaire à son endormissement » WinniCott
         
        LES CONFÉRENCES DE MACY
         
        « cyber- » vient de ces conférences (1942-1953)
        Les participants, Von Neumann, les mathématiciens Gödel et “Unabomber”, les psychologues Lewin, Murray (père des tests d’embauche), des sociologues, marketers, pédagogues, etc. devaient fournir les outils nécessaires à l’avènement de l’ordre mondialiste, ingénierie sociale par l’utilisation de l’informatique naissante, du “cyber”.
        La conclusion principale, fut qu’il fallait puriner les peuples blancs souchiens pour détruire leurs nationalismes holistes, et leur anti-sémitisme anti-finance (conférences financées par Wall Street comme La Baudruche), c.a.d la tendance communautaire et disciplinaire du mâle blanc (matrice autoritaire de l’échelle F). A noter que la femme est moins communautaire (différence anthropologique du chasseur par clan et de la cueilleuse familiale). Ils en arrivèrent donc à un plan Coudenhove-Kalergi à commencer par l’Occident, les autres parties du monde n’étant pas encore susceptibles d’auto-flagellation et soumission à leur auto-destruction raciale comme les gogochons, très larves de nature.
        Et La Baudruche négrière fut client préféré de Rothschild, et Garrido chez Bolloré.
         
        https://www.youtube.com/watch?v=JCvjjjA_ZmY (extrait émission TV très édifiant...)
         
        https://pascasher.blogspot.fr/2010/04/auto-reeducation-et-sciences-cognitives.html (plein de liens)
        http://www.anesi.com/fscale.htm (échelle F)
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Cybernétique#Le_premier_mouvement_cybern.C3.A9tique
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Conférences_Macy
        https://www.youtube.com/watch?v=Dbbh9aymEx4


      • HELIOS HELIOS 3 juillet 10:46

        @Jean Roque

        ... pour vous lire depuis un bon moment, malgré quelques difficultés de cohérences techniques, vos propos sont souvent intéressants.

        Ce ne sont pas quelques erreurs -confusions involontaires, j’entends- qui changeront mon avis... pas plus que quelques analyses dont je ne partage pas les premices (ni la premisse) de ces propos... alors que les conséquences en sont évidentes, bien que difficile à cerner

        Alors, au delà du bruit que vous introduisez dans vos messages comme de la codification humoristiques que vous employez, une fois le décodage fait, je dois vous dire que je partage souvent votre vision... sans pour autant en tirer les mêmes conclusions.

        Je vous remercie pour vos participations que je lis généralement avec pas mal d’intérêt, celles-ci me donnant l’occasion d’en pratiquer l’exercice du bon sens. N’en concluez rien d’autre, évidement.

      • gueule de bois 2 juillet 14:14

        Les Français ont les politiciens qu’ils méritent. « Dis moi qui tu élis .... ».


        • Clojea Clojea 2 juillet 15:02

          @gueule de bois : C’est justement là le problème. L’abstention fait le jeu des politiciens. Le mieux est le vote blanc. Mais peu de gens comprennent réellement la portée que pourrait avoir un vote blanc massif


        • HELIOS HELIOS 3 juillet 11:12

          @Clojea

          ...dans notre systeme, abstention ou vote blanc ne servent strictement a rien.... sur les 40 millions d’electeurs, avec 1 seule voix et 39 999 999 de votes blancs, Macron aurait été élu.

          ceci changera lorsque la loi electorale considerera la validité d’un résultat a l’aune de la representativité des votes. (pour mieux m’exprimer : lorsqu’un elu sera effectivement elu que si le score qu’il obtient est superieur a 50% des electeurs inscrits et non pas des votes exprimés comme vous le proposez)

          actuellement sur 40M : avec 10 000 001 de voix pour 9 999 999 de voix contre et 20M d’abstentions et blancs ELU avec 50%+1 des voix attribuées mais 25% de representativité... tout cela peu importe que les 20M manquants se soit abstenus ou aient voté blanc. Le vote blanc ne change strictement rien.

          avec la consideration de tous les electeurs : même score mais NON ELU
          Pourquoi, 10M+1 voix n’atteignent pas les 50%+1 voix exigées pour etre la majorité des français.

          En clair, cela veut dire que pour qu’une élection soit valide IL FAUT que 50%+1 des français inscrits se soient déplacés aux urnes (et aient choisi le même représentant)

          La démocratie, quoi, sinon, c’est de l’entre_soi !!

        • Clojea Clojea 3 juillet 14:40

          @HELIOS : Désolé mais je ne suis pas d’accord. Beaucoup disent qu’il n’y a aucune différence entre l’abstention et le vote blanc. Et bien non. S’abstenir, c’est rester à la maison, ou aller à la pêche ou peu importe. Pas d’engagement. Voter blanc, c’est se rendre aux urnes et mettre un bulletin de vote. En clair, c’est s’engager et dire non, je ne cautionne pas les candidats. S’abstenir, c’est faire le jeu des politiciens. Voter blanc, c’est les désavouer. La nuance est de taille. 


        • zzz'z zzz’z 3 juillet 14:41

          @HELIOS


          Des personnes comme P. Pascot considèrent que l’abstention nous apportera la machine à voter, et, la machine à voter des scandales à la Diebold… Comme si Manu, avec un crayon, une gomme, et des stylos… Enfin, je me comprends.

        • tashrin 3 juillet 17:28

          @Clojea

          Le vote blanc n’est pas comptabilisé
          Vous pouvez vous insurger (à raison), ca ne change rien : voter blanc = faire pipi dans l’eau
          L’abstention n’est pas bcp plus efficace, j’en conviens, mais a au moins le merite d’être prise en compte dans les statistiques, et délégitime toujours un peu plus le resultat du vote
          Jusqu’au jour où un quorum de participants minimum sera requis pour valider une élection !
          Joke... ca n’arrivera jamais ! faut pas deconner. La feuille de route est déjà toute tracée, citée plus haut : vote éléctronique, basta, fin de récré. Incontrolable pour nous, tracable à l’infini (pour eux), falsifiable à l’envie tout en beneficiant de la caution modernité :) Ya bon ! et la boucle est bouclée
          Depuis 2005 les choses sont très claires et explicites : si le resultat du vote n’est pas satisfaisant, on fait sans. Point. Barre.
          => Continuer à voter = accepter tacitement !

          « Les gens sont trop dans l’émotion et la compassion excessives. Pas assez dans l’observation et le raisonnement »
          Trop tard, ils n’en ont pour la majeure partie ni les capacités, ni même l’envie (pourquoi faire ?)
          L’honneteté, la conscience collective, le respect d’autrui et de l’interet general sont des notions qui nécessitent d’être expliquées, assimilées, et de disposer d’un certain nombre de ressources intellectuelles (> j’ai interet à etre honnete avec les autres car c’est le meilleur moyen que les autres le soient avec moi. La loi du plus fort peut m’avantager un temps, mais au final je tomberai inevitablement sur un costaud qui va me depouiller)

          Idiocraty est déjà là, c’est mort

        • zzz'z zzz’z 2 juillet 14:21

          « Pourquoi n’y a-t-il pas de révolutions ? Bonne question.  »


          Encore un qui n’a pas lu, ne serait-ce que le titre du livre programme du monārc. À l’instar de W. Buffet, qui est-ce qui est en train de la gagner ?

          Les grenouilles — frenchies — ont atteint l’état de léthargie… Mauvaises nouvelles des étoiles !

          • Clojea Clojea 2 juillet 15:04

            @zzz’z : Il n’y a pas que les frenchies qui sont léthargiques...Le reste de la planète aussi. 


          • zzz'z zzz’z 2 juillet 15:10

            @Clojea


            Les ruskofs, les chinetoks, les ricains, voire les brittons qui nous ont gratifié du joli terme de grenouilles ? Oh combien prémonitoire une fois l’eau chaude inventée. 

          • zygzornifle zygzornifle 2 juillet 16:17

            @zzz’z


            Les gens veulent bien une révolution mais c’est aux autres de la faire , ils sont trop occupés devant le foot le vélo le tennis Hanouna les chtis les marseillais les anges et autres émissions débilisantes pour finis a la pisse , la France se crétinise et c’est tout bon pour le gouvernement, plus le mougeon est con plus c’est bon ... 

          • zzz'z zzz’z 2 juillet 16:29

            @zygzornifle

            Le charme de la cuisine française !

          • Clojea Clojea 2 juillet 19:53

            @zygzornifle : Entièrement d’accord...Le mougeon est légion...partout


          • zygzornifle zygzornifle 3 juillet 10:56

            @Clojea


            Et meme légion d’honneur pour les premiers de troupeaux ....

          • HELIOS HELIOS 3 juillet 11:14

            @zygzornifle
            ... bref... on est toujours le mougeon de l’autre, hein ?


          • zygzornifle zygzornifle 2 juillet 16:12

            Ils sont avant tout Rothschildcalisés , foutez tous ces parasites malhonnêtes voleurs menteurs et fourbes au SMIC et ils se tailleront et a pole-emploi on verra des annonces cherche président , ministres , députés , sénateurs a 35h et 1150€ net ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès