• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les preuves de la mise sur liste noire des sites de gauche et progressistes (...)

Les preuves de la mise sur liste noire des sites de gauche et progressistes par Google s’accumulent

Nous nous en étions émus, et à bien des égards voilà donc que c'est confirmé. Si nous avons si peu de lecteurs, ce n'est pas non plus un hasard (ce qui, par effet de bord, peut aussi vous indiquer que bien souvent nous ne devons pas être loin de la vérité, puisque Google vous la cache...). Vous voulez un exemple concret ? Taper dans Google « Delamarche Saisie », alors que nous avons eu cette vidéo quasiment en exlusivité, nous n’apparaissons pas dans les résultats de recherche, et ce sont nos amis des Moutons enragés qui arrivent en premier, suivi de près par Agoravox. Chose paradoxale, ces deux derniers reprennent notre article, mais nous, nous n’apparaissons pas, mais alors pas du tout…

Pour information Google alias Alphabet, est la deuxième plus grosse société américaine (ceci explique donc cela). Aussi, nous vous encourageons donc à utiliser d'autres moteurs de recherche, ou à ajouter « Crashdebug » à votre requête (à partir du 16 septembre, notre outils de recherche avancé interne devrait être opérationnel).

Amicalement,

L'Amourfou.

Au cours des trois mois écoulés depuis que le monopole des moteurs de recherches sur Internet, Google, a annoncé qu’il fallait empêcher les utilisateurs d’accéder à de « fausses nouvelles » (fake news), le classement mondial du trafic d’une large gamme d’organisations de gauche, progressistes, anti-guerre et démocratiques a considérablement diminué.

Le 25 avril 2017, Google a annoncé qu’il avait mis en place des modifications de son service de recherche pour rendre plus difficile pour les usagers d’accéder à ce qu’il appelait des informations « de mauvaise qualité » telles que les « théories du complot » et les « fausses nouvelles ».

La société a déclaré dans un article de blogue que l’objectif central de la modification de son algorithme de recherche était de donner au géant des recherches un plus grand contrôle dans l’identification du contenu jugé répréhensible par ses directives. Il a déclaré qu’il avait « amélioré nos méthodes d’évaluation et effectué des mises à jour algorithmiques » afin de « contenir un contenu plus autorisé ».

Google a poursuivi : « Le mois dernier, nous avons mis à jour nos lignes directrices sur la qualité de la recherche (Search Quality Rater Guidelines) pour fournir des exemples plus détaillés de pages Web de mauvaise qualité pour que les évaluateurs puissent les signaler de manière appropriée ». Ces modérateurs sont invités à signaler « les expériences qui pourraient perturber des usagers », y compris les pages qui présentent de « théories du complot », sauf si « la requête indique clairement que l’usager recherche un autre point de vue ».

Google n’explique pas précisément ce qu’il entend par le terme « théorie du complot ». En utilisant la catégorie large et amorphe des « fausses nouvelles », l’objectif du changement dans le système de recherche de Google est de restreindre l’accès à des sites Web présentant des opinions différentes, dont la couverture et l’interprétation des événements s’opposent à celles des médias de l’establishment tels que le New York Times et le Washington Post.

En signalant le contenu de telle sorte qu’il n’apparaît pas dans les premières une ou deux pages d’un résultat de recherche, Google est capable de bloquer efficacement l’accès des usagers à celui-ci. Étant donné qu’une grande partie du trafic sur le Web est influencée par les résultats de recherche, Google peut dissimuler ou enterrer efficacement le contenu auquel il s’oppose, grâce à la manipulation des classements des recherches.

Le mois dernier, la Commission européenne a imposé une amende de 2,7 milliards de dollars à la société pour avoir manipulé les résultats des recherches pour orienter les usagers de manière inappropriée vers son propre service de comparaison, Google Shopping. Maintenant, il semble que Google utilise ces méthodes criminelles pour empêcher les utilisateurs d’accéder aux points de vue politiques que l’entreprise considère comme répréhensibles.

Le World Socialist Web Site fait partie des cibles des nouvelles « méthodes d’évaluation » de Google. En avril 2017, 422 460 visites au WSWS venaient de recherches Google, ce chiffre a chuté à environ 120 000 ce mois-ci, soit une baisse de plus de 70 pour cent.

Même si l’on utilise des termes de recherche tels que « socialiste » et « socialisme », les lecteurs nous ont informés qu’il leur était de plus en plus difficile de localiser le World Socialist Web Site dans les recherches de Google.

 

Les références des recherches de Google vers le WSWS ont diminué d’environ 70 pour cent

Selon le service d’outils pour les webmestres de Google, le nombre de recherches qui ont permis aux usagers de voir le contenu du World Socialist Web Site (c’est-à-dire un article WSWS apparu dans une recherche Google) est passé de 467 890 par jour à 138 275 au cours des trois derniers mois. La position moyenne des articles dans les recherches, entre-temps, est passée de 15,9 à 37,2 au cours de la même période.

David North, président du Conseil de rédaction international du WSWS, a déclaré que Google était engagé dans la censure politique.

« Le World Socialist Web Site existe depuis près de 20 ans », a-t-il déclaré, « et il a développé un large public international. Au cours du printemps dernier, le nombre de visites individuelles au WSWS par mois dépassait 900 000 ».

« Alors qu’un pourcentage significatif de nos lecteurs se rend directement sur le WSWS, de nombreux internautes accèdent au site via des moteurs de recherche, dont Google est le plus utilisé. Il n’y a pas d’explication innocente pour la chute extraordinairement forte du lectorat, pratiquement du jour au lendemain, en provenance des recherches Google ».

« L’affirmation de Google selon laquelle il protège ses lecteurs contre les « fausses nouvelles » est un mensonge politique. Google, à un monopole massif, avec les liens les plus étroits avec les agences de l’état et du renseignement, bloque l’accès au WSWS et à d’autres sites Web progressistes et de gauche grâce à un système de recherches biaisé ».

Au cours des trois mois écoulés depuis que Google a mis en œuvre les modifications apportées à son moteur de recherche, moins de personnes ont eu accès aux sites d’information de gauche et anti-guerre. Sur la base des informations disponibles sur les analyses d’Alexa, d’autres sites qui ont subi des baisses dans le classement incluent WikiLeaks, Alternet, Counterpunch, Global Research, Consortium News et Truthout. Même les groupes de défense des droits démocratiques tels que l’Union américaine pour des libertés civiles et Amnesty International semblent avoir été touchés.

 

Un large éventail de sites de gauche, progressistes, et anti-guerre ont vu diminuer leur rang dans les palmarès du trafic au cours des derniers mois

Selon Google Trends, le terme « fausses nouvelles » a quadruplé en popularité au début de novembre, à l’époque des élections américaines, alors que les démocrates, les médias et les agences de renseignement cherchaient leur imputer la responsabilité de la victoire électorale de Donald Trump sur Hillary Clinton.

Le 14 novembre, le New York Times a proclamé que Google et Facebook « ont fait face à de nombreuses critiques sur les fausses nouvelles sur leurs sites qui ont influencé le résultat des élections présidentielles » et qu’ils prendraient des mesures pour lutter contre les « fausses nouvelles ».

Dix jours plus tard, le Washington Post a publié un article intitulé « L’effort de propagande russe a contribué à diffuser de “fausses nouvelles” lors des élections, disent les experts », qui ont cité un groupe anonyme appelé PropOrNot qui a compilé une liste de « fausses nouvelles » diffusant « la propagande russe ».

La liste comprenait plusieurs sites classés par le groupe comme « de gauche ». De manière significative, il a ciblé globalresearch.ca, qui reproduit souvent des articles du World Socialist Web Site.

Après des critiques très répandues sur ce qui n’était pratiquement rien d’autre qu’une liste noire de sites anti-guerre et anti-établissement, le Washington Post a été obligé de publier une rétractation, en déclarant : « Le Post, qui n’a nommé aucun de ces sites, n’apporte aucune garantie quant à la validité des résultats de PropOrNot. »

Le 7 avril, Bloomberg News a rapporté que Google travaillait directement avec le Washington Post et le New York Times pour « vérifier les articles » et éliminer les « fausses nouvelles ». Ceci a été suivi par la nouvelle méthodologie de recherche de Google.

Trois mois plus tard, sur les 17 sites déclarés « fausses nouvelles » par la liste noire discutée du Washington Post, 14 avaient leur classement mondial en baisse. Le déclin moyen de la portée mondiale de tous ces sites est de 25 pour cent, et certains sites ont vu leur portée mondiale descendre de près de 60 pour cent.

« Les actions de Google constituent de la censure politique et sont une attaque flagrante contre la liberté d’expression », a déclaré North. « À un moment où la méfiance du public envers les médias de l’establishment est répandue, cette entreprise géante exploite sa position de monopole pour restreindre l’accès du public à un large éventail de nouvelles et d’analyses critiques ».

 

Andre Damon et Niles Niemuth

 

 

Source(s) : Les7duquebec.com via Moutons enragés.fr

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • francois 14 août 16:31

    Etonnant ; quand je tape Andre Damon, Andre Damon wsws arrive en quatriéme position.


    • folamour folamour 14 août 16:36

      ils on partager leur nombre d’impression, en fait ça correspond au nombre de fois ou leur site web sort dans les résultat google, et je croie que c’est sans appel, c’est sur des dizaines de mots clef qui avant était lié a une réponse chez eux, (tu as une capture d’écran dans l’article clique dessus)

      en ce qui nous concerne tape « saisie delamarche ».....dans google, tu verras que nous ne sommes même pas listé,

      j’ai du intervenir deux fois chez google pour qu’il affiches certains de nos articles clef, qui n’était pas listé.

      mais la censure est plus globale et insidieuse nous sommes passé de la 11eme place en moyenne à la 28eme place dans les résultat google,

      amitiés,

      f.


      • sylvie 14 août 16:49

        @folamour
        excusez moi mais je viens de le taper dans gogol fr et vous êtes en 2ème derrière votre article sur agora et en tout 5 résultats. Je fais cela depuis la Belgique, c’est peut être important.


      • folamour folamour 14 août 17:29

        @sylvie merci sylvie oui les ’services’ de google diffère selon les pays, mais nous avons eu des articles blacklisté j’ai du intervenir directement chez Google, notre nombre de visiteur initial lors du lancement du site était de plus de 15000, nous sommes maintenant passé de 2500 a tout juste 1000, j’ai fait différent test, et je confirme l’article.

        en tout cas merci du retour, vive la belgique ; ))))))))))

        amitiés,

        f.


      • francois 14 août 16:51

        Google service publique ?

        Il y a d’autres moteurs, qu’en est-il ?


        • Vraidrapo 16 août 09:23

          @francois
          Essayez Qwant, c’est français et il paraît qu’il n’y a pas de relevés d’IP à but commercial (pour le moment) par contre, on a systématiquement droit à 2 liens publicitaires (dont Amazone) en retour de recherche.. C’est moins pire ?...


        • Pierre-Yves Martin 14 août 17:12

          Personnellement, j’utilise Bing, celui de Microsoft, sans illusion mais il est probablement un peu plus neutre que Google. Sinon j’utilise occasionnellement DuckDuckGo, qui ne fait aucun suivi et est probablement neutre, mais qui indexe nettement moins de page que les deux premiers.


          • Vraidrapo 16 août 09:26

            @Pierre-Yves Martin
            Duckduckgo est validé par Tor Browser, ça devrait être significatif...


          • Pierre-Yves Martin 16 août 11:48

            @Vraidrapo
            Oui, il y est même par défaut et il est plus ou mois recommandé dans les répertoires en ligne de Tor.


          • leypanou 14 août 17:15

            Même Mozilla va paraît-il mettre un outil pour traquer les fake news, alors il ne faut plus s’étonner de rien.
            Comme moteur j’utilise Startpage habituellement et seulement au besoin Google.


            • Giordano Bruno 14 août 17:21

              En tapant le mot « démocratie », il m’a été impossible de trouver le site d’Etienne Chouard dans les 10 premières pages.


              • nono le simplet nono le simplet 14 août 18:30

                quand j’y pense j’utilise Ecosia, en plus on plante des arbres ...


                • Coriosolite 14 août 18:55

                  La censure est évidente.

                  Je tape « gauchiste pleurnichard » et votre site n’apparait pas. Scandaleux !!


                  • Le421 Le421 15 août 17:18

                    @Coriosolite
                    Très intéressant...


                  • Pascal L 14 août 22:00

                    perso, je ne fais pas trop confiance à gogol, mais les critères de référencement font appel à un grand nombre de règles et il est assez facile de se faire déréférencer lorsque l’une d’entre elle n’es pas respectée. Donc avant d’accuser la planète, un petit examen de conscience ne fait pas de mal. Tout cela est mis en ligne et il ne vous reste plus qu’à appliquer. Ce n’est pas pour rien que le référencement est devenu un métier et que des spécialistes se font payer très cher pour vous faire progresser. Si vous voulez progresser, créez votre propre valeur ajoutée et évitez les astuces des webmasters qui se font piéger par les dernières règles. Le fait de relayer les news de Google doit certainement être une bonne raison de déréférencement pour absence de valeur ajoutée. Si vous pensiez que cela allait attirer du monde, mais c’est le contraire. Oubliez !


                    • pemile pemile 14 août 22:26

                      @Pascal L"Ce n’est pas pour rien que le référencement est devenu un métier et que des spécialistes se font payer très cher pour vous faire progresser« 

                      C’est spécialistes ont au contraire utilisé toute sorte de ruses pour améliorer le référencement et c’est bien ces ruses que Google combat aujourd’hui !

                      La consigne principale de Google est justement  »Concevez vos pages en pensant d’abord aux internautes et non aux moteurs de recherche"


                    • folamour folamour 15 août 00:12

                      @Pascal L pascal cela fait 1 an que je bosse le SEO du site, avec peut d’amélioration dans le ranking, je te l’accorde le fait de reprendre des articles est soit disant pénalisant mais d’autres site web bien connu qui font la même chose ne sont pas impacté, de plus des articles totalement originaux (traduction) que j’ai soumis aussi a Agoravox sont pénalisé de la même manière, voir NON listé, et j’ai du intervenir auprès de Google.

                      Du reste, le but de crashdebug est de fournir une plateforme avec les informations importante que tout le monde n’as pas le temps de chercher, nous avons voulue crée une synergie de groupe afin de chercher des solutions, mais crashdebug, c’est avant tout une ....archive. https://www.crashdebug.fr/a-propos

                      Alors oui, il y a du duplicate content.

                      Amicalement,

                      f.


                    • Bernie 2 Bernie 2 15 août 00:44

                      Nous partîmes cinq cent, mais par un prompt renfort
                      Nous nous vîmes trois en arrivant au port.

                      Merci gogol, et tous ces winston smith qui œuvrent pour notre bien.

                      Une lutte que vous pouvez défendre.


                      • baldis30 15 août 09:21

                        bonjour,

                        il n’y a pas que dans le domaine politique où de belles lacunes existent dans Google .... On a vraiment l’idée que la manipulation va bien plus loin avec quasiment le détournement d’informations voire d’études qui seraient mieux dans d’autres mains ... c’est un sentiment ...

                        Début de pillage organisé .... ???


                        • Vraidrapo 15 août 09:55

                          Je me demande si la censure peut être si efficace que cela : les amateurs avertis connaissent les sites intéressants depuis des années. Dans les commentaires il est possible d’échanger ces liens dit-conspirationnistes et faire suivre via courriel...


                          • folamour folamour 15 août 11:19

                            @Vraidrapo Hélas non 90% si ce n’est pas 95% des sites web censure les commentaires il est impossible de diffuser une information,

                            j’ai tenté de faire un petit audit ici :

                            Liste des sites « officiels » dits « d’informations » qui en fait... désinforment la population...

                            https://www.crashdebug.fr/actualites-france/10302-liste-des-sites-officiel-dit-d-informations-qui-en-fait-desinforme-la-population

                            Alors encore bravo à Agoravox............

                            f.


                          • Vraidrapo 16 août 09:18

                            @folamour
                            J’ai abandonné Rue89 et Marianne pour censure...
                            Merci pour le lien. J’apprends que, contrairement à « challenges », Olivier Berruyer censure, je suis surpris et déçu... (un psycho-morphologue dirait, peut-être, qu’il a un peu l’air ’faux-cul’ ?..)
                            Je n’ai pas trouvé « mondialisation.ca » ou « globalresearch.ca », parmi les bons sites d’info...
                            Parfois, j’aboutis sur « wsws.org » pour des infos qui me semblent correctes et puis qq autres dont je ne me souviens pas à cet instant


                          • agent ananas agent ananas 15 août 12:48

                            Le meilleur moyen d’enrayer et de contourner les manips de Goolag est d’envoyer les articles de sites censurés à vos amis, de les poster sur le réseaux sociaux, de faire du crosspostage sur les sites alternatifs, de les publier ou les linker sur votre blog et de mettre ses sites censurés dans votre répertoire de favoris/bookmarks.


                            • baleti baleti 15 août 14:49

                              https://www.youtube.com/watch?v=73xPzhN0VZY

                              on pense toujours s’intéresser au vrai problème
                              Il n’y a jamais de fumée sans feu

                              Mettre a jour le plus gros complot de tous les temps (l’antisémitisme) , est la seul façon au « complotiste », de reprendre de la crédibilité.
                              Les population sont noyer dans les larme de crocodile.


                              • Le421 Le421 15 août 17:19

                                Détournement de l’opinion publique...

                                En Marche !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès