• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les principes de l’Otan qui contredisent la réalité

Les principes de l’Otan qui contredisent la réalité

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, ne cesse d'affirmer que l'Alliance "continuera d’œuvrer en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans l'ensemble de la zone euro-atlantique, conformément aux buts et principes de la Charte des Nations unies". Tels sont les objectifs annoncés lors des sommets et des réunions des ministres des Affaires étrangères et de la Défense des pays de l'Otan. Alors qu'en réalité, ces principes ne sont pas toujours appliqués.

L'Alliance est régulièrement accusée des crimes et violations des lois et coutumes de la guerre

Pendant le mois dernier seulement, plusieurs institutions étrangères et chefs d'État ont dénoncé des actes agressifs des États-Unis et leurs alliés.
Ainsi, l'agence d'information syrienne SANA a rapporté le 13 juillet que l'aviation de la coalition internationale menée par Washington, avait bombardé les maisons des citoyens dans la banlieue de Boukamal à Deir Ezzor, ayant fait plus de 30 martyrs et des dizaines de blessés parmi les civils. Et ce n'est qu'un des épisodes pareils. D'ailleurs, la présence des États-Unis en Syrie est illégale dès le début, ce que le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad, Javad Zarifa, a de nouveau évoqué.
Les Libyens ont également accusé l'Otan d'avoir commis des crimes contre l'humanité. Il s'agit notamment de l’utilisation d’obus à l’uranium appauvri lors des bombardements menés par les forces étasuniennes lors de l'intervention militaire en 2011.

Le scénario se répète

Le président du Nicaragua a dénoncé à son tour l' « ingérence » des États-Unis dans les affaires du pays, plongé dans la crise. D'après Daniel Ortega, Washington continue ses tentatives à renverser son gouvernement tandis que le président bolivien, Evo Morales, accuse l'Otan de préparer une intervention militaire au Venezuela en cherchant un soutien auprès des leaders des pays latino-américains.
Washington cherche à asseoir son influence partout, et cela ne se limite pas au Moyen-Orient ou à la région latino-américaine. Par exemple, selon le ministère des Affaires étrangères nord-coréen, la Maison Blanche n'arrête pas de déstabiliser la situation sur la péninsule coréenne, en dépit de leurs "bonnes intentions" proclamées.

Un élément moteur de l'Otan

Il faut dire que les États-Unis agissent souvent comme l’initiateur principal des opérations militaires, étant un des membres fondateurs d’un bloc militaire et son élément moteur, et ayant aussi leurs représentants qui sont devenus les leaders de la majorité des comités au siège de l’Otan. Les accusations contre l'agression nord-atlantique ne datent pas d'hier. Entre autres, on peut rappeler les bombardements horribles avec recours à l'uranium appauvri contre les Serbes en 1999. Ou des tortures et des violences sur les prisonniers en Afghanistan en 2001. Ou l'usage des bombes eu phosphore blanc, interdit par l'ONU, en Irak en 2003.

Ces faits ne sont pas du tout en corrélation avec la prémisse de l'Otan qui s'engage à recourir toujours aux mécanismes démocratiques dans le cadre législatif.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • NEMO Dr Faustroll 10 août 16:08

    On vient d’entrer dans une phase lus claire : pour la première fois dans l’histoire de l’ONU, un des cinq membres permanents du conseil de sécurité ayant un droit de veto s’apprête à sanctionner toutes les autres nations non pas pour avoir violé une résolution du conseil, mais pour l’avoir respectée. Il s’agit de la résolution 2231 qui a été écrite et adoptée à l’unanimité par le conseil, y compris par les États-Unis eux-mêmes ! Et pour avoir les moyens de contrôler ce diktat, l’Otan est le bras séculier pour lequel le maître exige des vassaux-victimes qu’ils financent à un plus haut niveau l’outil de leur propre châtiment !


    Il aura fallu arriver à cette ultime phase de cynisme pour que les Européens comprennent qu’ils sont cocus depuis 1945 !

    • alinea alinea 10 août 17:26
      En attendant elle drague la Géorgie et oncle Trump déclare qu’il ne va plus payer pour ces feignasses d’Européens !
      Tout baigne ; il y en a un autre du côté balte qui fait des pieds et des mains pour que les US viennent poser sur son territoire de belles bases toute neuves pour les défendre du grand méchant Russe !!
      Cocus ? l’important est de faire comme si on ne le savait pas ; les affaires d’abord !

      • NEMO Dr Faustroll 10 août 17:49
        Kiki la cocotte avait pour amant coco le concasseur de cacao. Kiki la cocotte voulait un caraco kaki avec un col en caracule, mais coco le concasseur de cacao n’avait que des caracos kakis sans col en caracule et des cols en caracule sans caraco kaki. Le marquis caduc et concave conquis par le caquet coquin de kiki la cocotte, comprit qu’un caraco kaki sans col en caracule et qu’un col en caracule sans caraco kaki feraient un caraco kaki avec un col en caracule. Et c’est depuis ce jour là que coco le concasseur de cacao est cocu. 

      • rhea 1481971 10 août 20:02
        • L’OTAN est les attentats en Italie dans les années 1970
        • attribué à l’extrême gauche..Pensez que l’Otan est derrière la
        • présidentielle française ? Réfléchissez ......

        • NEMO Dr Faustroll 10 août 22:50

          @rhea 1481971

          vous parlez de Gladio ?

        • sls0 sls0 11 août 03:33

          Bon article mais pourquoi employer le mot martyr à la place de mort ?


          Un martyr (du grec ancien μάρτυς / mártus, « témoin ») est une personne qui va jusqu’à se laisser tuer en témoignage de sa foi, plutôt que d’abjurer.

          • jjwaDal jjwaDal 11 août 12:09

            L’OTAN a toujours été une organisation de défense des intérêts des 1% les plus riches aux USA, de l’appareil militaro-industriel et d’une partie influente de l’élite dirigeante. Il est pratique de gonfler une menace (les Russes sont parfaits pour ce rôle), à la fois pour maintenir un niveau de dépense militaire en interne, trouver des débouchés chez les nouveaux gogos qui adhèrent à ce club de vassaux (se souvenir de la Grèce s’équipant à grand frais en faisant chauffer la carte bleue) et se garantir un rapport de dépendance avec les pays européens.
            Sa dernière intervention (illégale) en Libye a parfaitement démontré qu’il n’est pas là pour garantir/restaurer la démocratie mais servir des objectifs plus troubles (là, tuer le chef d’Etat un peu trop influent en Afrique). Ils ont dépecé un Etat en laissant un chaos indescriptible et un camp d’entrainement pour terroristes derrière eux. Comme promotion de la démocratie, on fait mieux. On a vu aussi que quand un pays membre mène des actions militaires sur un territoire étranger (La Turquie en Syrie) cela ne pose pas de problème, mais que les Russes ripostent après qu’un de leur avion soit abattu par les turques et c’était une aggression appelant la solidarité des Etats membres.
            Si l’europe était composé d’Etats souverains, elle assurerait sa politique de défense sans la confier à un Etat (lui souverain) qui manipule sa politique étrangère à ses dépends.
            L’attitude des européens envers la Russie est à cet égard emblématique et tient de l’auto-mutilation.
            Qui paie nos dirigeants pour veiller aux intérêts (qui nous sont contraires) d’un Etat étranger ? Parce que s’ils le font gratuitement ils ne sont pas futés...


            • BRémy BRémy 11 août 12:51
              j’ai lu quelque part, que les armes les plus meurtrières créées il y a quelques années se doivent être utilisées ou détruites.
              On invente n’importe un prétexte pour s’en servir en Irak, Syrie, Libye, etc ...
              le complexe militaro-industriel commande, l’otan suit, les armées exécutent, l’onu se tait.


              • Claude Simon Claude Simon 13 août 13:35

                L’Organisation qui a soutenue le Terrorisme en Syrie et aliéné l’Ukraine au Nazisme, l’OTAN, est bien, au nom de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre, de non respect du droit international, se doit d’être jugé, avec Biden, Soros, Rothschild, Sarkozy, Hollande, Obama, Levy, Blair, Filiu, Le Drian, les monarques saoudiens et qataris, Erdogan,

                Bref, à peu près toute la lie occidentale que l’on nomme l’élite.

                A cette fin, il existe un tribunal en Asie, en Malaisie ou en Indonésie.

                La justice étant le parasite de la violence, je n’y vois pas d’inconvénient.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès