• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les religieux byzantins discutaient du sexe des anges, les Suédois refusent (...)

Les religieux byzantins discutaient du sexe des anges, les Suédois refusent que Dieu en ait un !

Personne n’est à l’abri de l’offensive du mouvement intégriste féministe mondial connu sous l’acronyme LGBT (lesbian, gay, bisexual and transgender). Sous le prétexte légitime de réduire les écarts sociétaux (harcèlement) et sociaux (travail égal/salaire égal) entre les femmes et les hommes le lobby sus-désigné qui, fort de sa croisade « #balancetonporc » vient de mener une offensive grammaticale en France avec l’écriture inclusive, a décidé de s’attaquer à un gros morceau : Dieu ! La théologie universelle peut trembler sur ses fondements : ça va secouer grave.

Comme l’allemand, le suédois utilise trois genres : masculin-han, fémini-hon et neutre-det, mais aussi le « réel »-den, ce qui ouvre aux pourfendeurs de machos de tous poils (blonds, bruns, roux et blancs) des horizons qui leur promettent une conquête morale (au sens de « mœurs ») grâce à une utilisation appropriée de la linguistique, mais aussi de la rhétorique en s’appuyant sur les rhéteurs, à commencer par les prêcheurs.

L'église évangélique luthérienne de Suède est en train de mettre à jour un manuel, vieux de 31 ans, qui décrit comment les services religieux doivent être gérés en termes de langage, de chants et de rituels. Dans la foulée, la hiérarchie vient d’exhorter son clergé à utiliser le genre neutre pour évoquer Dieu et à éviter de se référer à la divinité en utilisant des termes tels que « Seigneur » ou « han » (« il »). Les nouvelles directives seront introduites le 20 mai 2018 à l’occasion de la Pentecôte.

Ancienne religion d'état, l'église dont le siège se trouve dans la ville d'Uppsala, à une soixantaine de kilomètres au nord de la capitale, compte 6,1 millions de membres baptisés dans un pays de 10 millions d'habitants. Elle est dirigée par une femme, l'archevêque Antje Jackelen, qui a été ordonnée prêtre par l'église de Suède en 1980 et est devenue docteur en théologie à l'université de Lund en 1999.

S'adressant à l'agence de presse suédoise TT, Mme Jackelen (on ne peut pas dire MONseigneur, mais pas non plus ma SEIGNEURE) a déclaré que l'utilisation d'un langage plus « inclusif » avait déjà fait l'objet de discussions il y a plusieurs décennies, dès 1986 :

"Théologiquement, par exemple, nous savons que Dieu est au-delà de nos déterminations de genre, Dieu n'est pas humain".

La décision a toutefois été critiquée. Un professeur de théologie de l'Université de Lund, M. Christer Pahlmblad, a déclaré au journal danois Kristeligt Dagblad : « Il n'est vraiment pas souhaitable que l'Église de Suède se rende célèbre en tant qu’église qui ne respecte pas le patrimoine commun de la théologie. »

Mais au diable le patrimoine : cet intellectuel laïc rame visiblement à contre-courant ! Le clergé suédois, lui, est dans le sens du mouvement lancé par l’église d’Angleterre qui a donné début novembre aux directions de ses 5 000 établissements scolaires des instructions précisant que les enfants devraient être en mesure d'essayer « les nombreuses capes d'identité » sans craindre d'être victimes d'intimidation. Les directives pour les écoles sur l'intimidation « homophobe », publiées pour la première fois il y a trois ans, incluent maintenant l'intimidation « transphobe » et « biphobique ». La circulaire exhorte les écoles à permettre aux enfants « d'accepter la différence de toutes les variétés et d'être soutenus pour accepter leur propre identité de genre ou orientation sexuelle et celle des autres ».

Si l’histoire ne repasse pas les plats, on sait qu’elle a des hoquets, et après ces querelles théologico-grammaticales, on pourrait voir se déclarer une nouvelle guerre des iconoclastes !


Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • astus astus 25 novembre 2017 08:58

    Mais l’essentiel n’est pas là car dans la fresque de Michel Ange qui peut dire si c’est Dieu qui crée l’homme, ou bien l’homme, au sens générique et universel d’espèce humaine, dont la moitié est féminine, qui invente Dieu ? On voit bien là que le sexe ou le genre ne font rien à l’affaire. La vie n’est qu’imagination.


    • files_walQer files_walQer 25 novembre 2017 18:52

      Nous protestons contre la censure dont a été victime l’article du 17/11/2017 de Doctorix sur les 11 obligations vaccinales.

      Lettre de Doctorix


    • Alren Alren 27 novembre 2017 18:49

      @astus

      La fresque de Michel Ange est magnifique mais seuls les chrétiens se soucient du sexe de Dieu. Les Suédois athées, agnostiques ou bouddhistes n’en ont rien à faire. Or ils doivent être un certain nombre !

      En contemplant ce chef-d’œuvre de la peinture classique, on peut songer à la phrase de Voltaire :
      « Dieu a créé l’homme à son image, mais l’homme le lui a bien rendu !"


    • gruni gruni 25 novembre 2017 09:05

      « Faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance ! » (Genèse 1.26). Je sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression qu’il y a eu comme un raté le dernier jour de la création. Dieu était fatigué !


      • Chourave Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 09:26

        @gruni

        bonjour Gruni

        « Il y a comme ça des jours où on se demande si Dieu ne boit pas. »
        (Pierre Desproges 

      • baldis30 27 novembre 2017 09:26

        @gruni
        bonjour,

        tout est dit dans votre remarque ! mais à l’expérience on s’aperçoit effectivement qu’il y a des manques dans bien des cas ... je ne sais à quelles hormones dont on ne sait de quelles glandes est dû le courage mais du côté de Dieu ou des hommes c’est pas glorieux !


      • Alex Alex 25 novembre 2017 09:14

        Dieu était sûrement équipé, si l’on en croit ce titre :


        Quant aux anges, j’ai montré qu’il y en avait des 2 sexes, car ils se livraient à des activités très... privées derrière les voiles (voir The cherubins in embrace, ici).

        • Decouz 25 novembre 2017 09:24

          Selon les deux récits bibliques de la création, il y a d’abord homme et femme ensemble, androgyne, puis homme et femme séparés.

          Il y a aussi un passage du monde spirituel (Adam/Eve principiels) au monde sensible.
          Selon d’autres théories, que l’on retrouve dans des écrits occultistes, la descente du monde spirituel au monde sensible est accompagnée d’une différenciation progressive des formes sexuées, avec plusieurs « essais » successifs, l’androgynat principiel apparait ainsi dans les formes extérieures hermaphrodites.


          • gruni gruni 25 novembre 2017 09:35

            @Decouz


            Voilà une bonne idée, la création d’un être hermaphrodite comme l’escargot ou le lombric, plus de problème d’écriture inclusive.

          • Chourave Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 09:43

            @gruni

            En plus, si l’escargot est en effet hermaphrodite, cet hermaphrodisme n’est pas simultané mais protérandrique : les produits génitaux mâles (spermatozoïdes) arrivent à maturité avant les produits génitaux femelles. Un même individu est donc capable de produire des spermatozoïdes et des ovules, mais l’autofécondation étant impossible, il doit s’accoupler avec un partenaire : c’est la fécondation croisée. 
            Imaginez la durée et la qualité des orgasmes dans cet univers gastéropode exempt de tout conflit sociétal ! 


          • Antoine 25 novembre 2017 10:04

            @gruni
            plus de problème d’écriture inclusive.
             
            Plus d’écriture du tout.
            Le langage est fondé par la conscience de la différence des sexes.


          • gruni gruni 25 novembre 2017 10:07

            @Jeussey de Sourcesûre


            Bonjour jeussey

            « Imaginez la durée et la qualité des orgasmes dans cet univers gastéropode exempt de tout conflit sociétal »
            Et avec du beurre d’ail c’est encore meilleur.


          • Chourave Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 10:10

            @gruni

            c’est encore meilleur que dans « le dernier tango à Paris ».

          • gruni gruni 25 novembre 2017 10:23

            @Antoine



            Parfois le silence est d’or 




          • Antoine 25 novembre 2017 10:36

            @gruni
            on peut aussi se suicider.


          • Antoine 25 novembre 2017 12:49

            @Jeussey de Sourcesûre
            Les exemples du lombric, de l’escargot et de l’huitre sont significatifs.
            Animaux hermaphrodite qui ne connaissent ni la latéralisation (à peine chez l’escargot) , ni la colonne vertébrale. Les deux étant le produit de la sexualité différenciée.


          • troletbuse troletbuse 26 novembre 2017 12:57

            @grounichou
            Après les articles débiles, les réflexions débiles. Même pas capable de troller intelligemment
            Je vois qu’entre modérateurs, on se supportent, hein Jeussey !


          • baldis30 27 novembre 2017 09:29

            @Jeussey de Sourcesûre
            bonjour,

            exactement ... phénomène qui chez les bactéries s’appelle aussi « conjugaison » parallèlement à « reproduction par scission.... »


          • Decouz 25 novembre 2017 09:56

            Mais il y aura toujours des coquilles dans les textes !


            • Chourave Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 10:04

              @Decouz

              Alors, la solution est un gastéropode sans coquille !

              Ariolimax dolichophallus (en anglais « slender banana slug », littéralement « limace-banane élancée ») est une espèce de gastéropodes du genre Ariolimax.

              Cette limace, qui vit seulement en Californie autour de Santa Cruz, atteint 15 centimètres et son pénis peut atteindre le double de la longueur de son corps

              Ainsi, cet animal est l’être vivant qui possède le plus grand pénis par rapport à son corps (devançant même l’anatife et Oxyura vittata).

              Un inconvénient de ce pénis démesuré est que, parfois, il ne peut plus être libéré après l’accouplement. Il est alors rongé par l’animal ou par son partenaire et vraisemblablement ne peut pas repousser, en sorte que la limace privée de son pénis en est réduite dorénavant à jouer les rôles féminins. 

              On appelle ce phénomène apophallation.

              Encore un rêve brisé !

            • Chourave Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 10:09

              @Jeussey de Sourcesûre

              Photo (autorisation parentale demandée)


            • Jonas 25 novembre 2017 11:50

              @Jeussey de Sourcesûre

              Mince, il y en a qui n’ont pas une vie facile quand même.


            • baldis30 27 novembre 2017 09:31

              @Jonas
              bonjour,

              mais le mâle de la mante religieuse a encore la vie moins facile !


            • HELIOS HELIOS 27 novembre 2017 17:00

              @Jeussey de Sourcesûre


              ... effeuiller la marguerite ? non effeuiller la banane !

            • Jonas 25 novembre 2017 10:00

              "Dans la foulée, la hiérarchie vient d’exhorter son clergé à utiliser le genre neutre pour évoquer Dieu et à éviter de se référer à la divinité en utilisant des termes tels que « Seigneur »« 

              C’est chaud, il faudra réécrire toute la Bible !!
               »Béni-e-trans-a-pedo-queer-fluid-bi soit celui-elle-trans-a-pedo-queer-fluid-bi qui vient au nom du-de-trans-a-pedo-queer-fluid-bi Seigneur-e-trans-a-pedo-queer-fluid-bi ! "
              Marc 11:9

              La messe doit durer toute la journée en Suède.


              • phan 25 novembre 2017 10:04

                Ma Dieue, cette palette à la diable est succulente !


                • rogal 25 novembre 2017 12:06

                  @phan
                  Il n’y aurait donc plus de déesses ? Bien triste.


                • Chourave Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 12:11

                  @rogal

                  les déesses, c’est comme les préfètes ou les mairesses, les unes sont les petites copines des dieux, les autres sont les épouses de nos héros modernes, édiles républicaines communales et départementales. 

                  Quand une femelle humaine ou divine accède à la fonction officille qui lui donne le titre, on dit :
                  - madame le Préfet
                  - madame le Maire
                  - madame le Dieu.

                  La dieu(e) est un néologisme LGBT qui n’a été admis ni par l’académie française, ni par la bienséance administrative baptisée ’protocole".

                • phan 25 novembre 2017 12:13

                  et ma DS (doll suédoise) en tenue correcte.


                • phan 26 novembre 2017 07:25
                  @rogal
                  Je suis athée à la diable et à Dieue sur Meuse !
                  Bien triste et monotone, le monothéisme. A Dieue, monde cruel ! 

                • sarcastelle 25 novembre 2017 10:56

                  On-e est parti-e-s pour quelques décenni-e-s de conneri-e féminist-e. 

                  .
                  Il en va de même de toutes les idéologies. Au début, on se révolte contre les iniquités manifestes. Ensuite on dépasse largement le point d’équilibre et enfin on tend vers le despotisme inverse de celui de départ, voire bien plus violent. 
                  .
                  C’est le propre de toute idéologie qui ne rencontre pas de résistance de glisser vers l’extrémisme. 
                  .
                  Une idée nouvelle suit le parcours typique : 
                  1) elle est réprimée
                  2) elle est tolérée
                  3) elle réclame l’égalité
                  4) elle impose sa domination. 


                  • Eric F Eric F 26 novembre 2017 09:49

                    @sarcastelle
                    Excellente analyse, on peut compléter par le fait qu’il y a parfois un point 5) « elle décline face à un retour de balancier ».

                    Il y a des cas où le retour de balancier se produit plus tôt, ainsi concernant la pédophilie, elle semblait atteindre le point 2) dans la période libertaire post 68, puis il y a eu coup d’arrêt puis renforcement de répression.

                    La combinaison de tendances contradictoires peut conduire à des aberrations, ainsi la dépénalisation du « racolage » mais la pénalisation de l’« acceptation d’être racolé ».
                    On a également le dilemme concernant le port du voile : certains demandent l’interdiction au nom de la parité, d’autres l’autorisation au nom de la liberté, d’autres l’interdiction au nom de la présomption de contrainte, d’autre l’autorisation au nom de la parité du libre choix vestimentaire, d’autres l’interdiction au nom de la common decency (les usages locaux), d’autres l’autorisation au nom du droit à la pudeur, etc.


                  • rogal 25 novembre 2017 12:09

                    Biophobique : laissons les biques hors de nos (d)ébats.


                    • Chourave Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 12:14

                      @rogal

                      De toute façon, les biques, c’est des menteuses.


                    • pallas 25 novembre 2017 16:14
                      Jeussey de Sourcesûre

                      Bonjour,

                      Je regarde de prés La Suède, ne voyant pas son auto destruction.

                      On peut parler de totalitarisme mou qui est voué à l’échec entrainant fatalement une violence inouïe, cette nation va disparaitre dans la folie et la barbarie dans les années a venir.

                      C’est un cas très interessant à analyser.

                      Salut


                      • arthes arthes 25 novembre 2017 16:53

                        Dieu c est Un concept, UNE idee, LA creation elle meme..Pourquoi sexuer ?


                        Cela dit, pourquoi refuser qu il y ait des etres humains des deux sexes qui se sentent mal, pas en phase et a l etroit dans les norme de societes parce qu ils ont du mal a se definir nettement homme ou femme dans leur sensibilite, par rapport a ces normes , sinon dans leur etre biologique ?

                        Sans en faire une guerre des sexes.

                        Exemple concret : Pensez vous, et je m adresse autant aux hommes qu aux femmes, qu un homme hetero normalement constitue qui aime comme pratique sexuelke se faire sodomiser par une femme manque de virilite ?



                        • Chourave Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 17:09

                          @arthes

                          non
                          il aime ça, c’est tout !

                        • #Shawford Shawford 25 novembre 2017 17:24

                          @arthes

                          Hey !

                          Ça me rassure quand même un peu que tu n’aies pas écrit pratique sexuelle normalement constituée ! smiley smiley


                        • arthes arthes 26 novembre 2017 07:17

                          @Jeussey de Sourcesûre

                          On ne peut faire plus clair ni concis smiley

                          Et pourtant , cette fantaisie qui se joue dans l intime et qui permet a chacun des deux sexes de s adonner a l experience de « permuter les roles » pour une recherche de plaisir reciproque reste encore trop souvent consideree comme une deviance au pire, une trangression au mieux.

                          Alors , qu a mon sens, elle est juste une expression d une maniere d etre qui veut depasser ou briser les frontieres conventionnelles qui separent les hommes des femmes, et qui les rapproche , sans prise de tete parce que c est un desir naturel percu des deux cotes.

                          Dans nos relations humaines, ce qui nous distancie, entre hommes et femmes tient davantage des prejuges et d un rapport de pouvoir que d une verite de la nature, je dirais meme que cet etat d esprit est contre nature , reste a savoir c est qu est la nature humaine et vers quoi elle nous porte, en reflexion hors du champs es ideologies, delires cerebraux sur les principes egalitaires , theologies fumeuses, et autres billevesees...

















                        • arthes arthes 26 novembre 2017 14:40

                          @Shawford

                          Hiii !!!

                          C’est que je me réserve encore, je garde la « Dégénération » smiley pour la suite !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès