• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les riches ne paieront pas : ils préfèrent l’injustice, ou le (...)

Les riches ne paieront pas : ils préfèrent l’injustice, ou le chaos

Le titre du « Le Monde week-end » daté du 10 août est : « Europe : la fragilité des banques menace la reprise ». Je n’en reviens pas ! Avec les bénéfices qu’elles se font sur le dos du particulier, les tricheries dont elles profitent et le peu d’impôts qu’elles paient, les erreurs et les mensonges dont elles sont responsables, l’argent qu’elles ont déjà reçu, les difficultés qu’elles font aux emprunteurs et les frais bancaires qu’elles appliquent à ceux qui n’en ont pas les moyens, « Le Monde » nous apprend qu’elles sont « fragiles »… Et que cette fragilité menace la reprise ! Mais quelle reprise ?

C’est quand même un peu fort ! non seulement on veut nous faire croire à la « reprise », mais en plus on nous prépare à aider les banques une nouvelle fois ? Car que veut dire ce titre si ce n’est : « la reprise est là, mais comme les banques (les pauvres petites) sont fragiles, cela menace cette reprise. Si nous aidons les banques à devenir moins fragiles (en leur donnant encore de l’argent, ou des nouveaux droits…), cela signifie donc que rien ne menacera plus la reprise ». Mais de qui se moque-t-on ?

Alors que ce sont justement les banques (et non pas leur fragilité) qui ont conduit à la crise, et que c’est bien elles qui constituent une menace non pas pour la reprise mais bien pour les plus fragiles, on voudrait nous apitoyer sur le sort de ces entreprises dont les pratiques sont sans doute parmi les plus choquantes.

Quelle pitié !

Mais derrière cela il y a une autre information qu’on peut y lire : les gouvernants européens ne lâcheront rien. Plutôt que de se confronter à une réalité qui les dépasse (la prise en compte du retournement capitaliste et l’inévitable aggravation de la crise, le mécontentement populaire ou les tensions internationales), ils continuent à ne pas vouloir (ou ne pas pouvoir, je ne sais lequel est le plus terrible) faire payer les responsables, c’est-à-dire à laisser ceux qui le doivent faire faillite, craignant (peut-être à juste titre) de voir le scénario « château de carte » se réaliser et l’Europe (avec sa prétendue puissance) s’effondrer.

C’est ici que le lien se fait avec l’international, et qu’il nous faut accepter le fait que la balle n’est déjà plus dans notre camp : il n’y aura pas -ni en Europe ni aux Etats-Unis- de « Grand Soir », pas plus que de « réelle démocratie » ou d’Assemblée Constituante. Pas plus qu’en Tunisie ou en Egypte, en Syrie ou en Libye la démocratie ne l’emportera. Pas plus qu’elle ne l’a emporté en Irak ou en Afghanistan : rien de tout cela n’arrivera. Il ne faut pas se leurrer, la situation nous dépasse, et il est sans doute déjà trop tard . Les mécanismes complexes d’une si grosse machine qu’est le monde en marche fonctionnent sans qu’on puisse les arrêter, et seule une vision globale des dynamiques des grands ensembles peut permettre de se faire une idée des événements à venir.

Car puisque les riches refusent de prendre leurs pertes, et que les politiques refusent de voir les Etats « riches » assumer leur véritable (im)puissance au sein d’un monde « retourné », la politique actuelle de planche à billets va continuer jusqu’à entraîner les autres puissances dans un tourbillon qui ne leur laissera que deux choix : la soumission, ou le conflit. Les Etats riches posent donc les règles, en accord avec les financiers (pour l’instant) et aux autres ensuite de faire leur choix. C’est d’eux, les « émergés », que viendra la véritable décision : il se peut qu’ils ne nous plaisent ni l’un ni l’autre mais c’est ainsi : nous avons laissé passer notre chance.

Mais que cela ne nous inquiète pas : car en définitive même si nous croyons toujours vivre une époque « extra-ordinaire », nous ne faisons que répéter les mêmes réflexes d’une génération à l’autre : la crise est en réalité un état permanent, et il est presque « naturel » que sur une vie de 80 années l’Homme connaisse et la guerre et la crise économique ; ce qui me console presque puisque cela signifie que si l’Histoire se répète toujours, cela prouve également que l’homme est en réalité imperméable au conditionnement puisqu’il fait toujours les mêmes erreurs ; et que la vie finit toujours par reprendre le dessus… Alors face à cette nouvelle (à demi) réjouissante, que sont cinq ans de guerre, ou même 10, qui cela peut-il effrayer ? 10 % de votre vie ce n’est pas grand chose après tout, des économistes diraient peut-être même que c’est un bon rapport « bénéfice/risque » !

Et puis c’est du gagnant-gagnant : au pire les morts, les destructions, les productions engendrés par la guerre seront des retraites en moins, des chantiers en plus, de la productivité… De la croissance, enfin ! Et au mieux la perpétuation d’un système injuste dominé par les « Occidentaux » au détriment des pauvres des autres nations moins puissantes… mais ils doivent être habitués, n’est-ce-pas ?

Alors elle est pas belle la vie ? Juste un éternel recommencement…

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Mr Dupont 12 août 2013 12:02

    Le pourquoi du diner de Mr Hollande avec les journalistes du Monde enfin expliqué aux enfants

    http://www.lopinion.fr/19-juillet-2013/francois-hollande-dessous-diner-journalistes-2206

    « Mes bien chers Amis

    Premièrement ; les Riches , l’Europe et Mr Sarkozy sont et seront seuls tenus pour responsables des »malheurs« de la France et des miens

    Malgrès tous vos efforts et les miens pour qu’ils ne soient pas diffusés, des sondages me sont pénibles à lire

    C’est un combat de tous les jours qu’ils vous faudra mener si vous voulez garder les avantages que je vous ai octroyés : faire savoir que je suis le meilleur président que la France ai porté

    Il est de votre devoir de reconnaissance d’encenser ce que je fais ou ne fais pas et de dénigrer ce que les » Autres« pensent »

    Que cela ne nous coupe pas l’appétit et mangeons !!!! "


    • Nestor 12 août 2013 12:39

      Salut ...

      Les pauvres banques ça fait pitié de voir un tel désarroi ... Si elles ne nous volent pas plus de frics elles vont se retrouver dans la merde ... Elles sont fragiles faut les aider ...

      Faut les aider à disparaitre de la surface, elles ont déjà fait assez de mal comme ça sur ce globe ...


      • lacsap151 12 août 2013 13:15

         Bonjour Caleb Irri,
        Malheureusement je crois qu’il n’y a rien à rajouter à vôtre article ni à celui « Il est sans doûte trop tard », tant vos analyses sont lucides.
        Comme vous le dites si bien la situation apocalyptique dans laquelle nous ont plongés les pouvoirs politiques et financiers par aveuglement ou volontairement, mais le résultat est le même, ne nous permèttent pas d’envisager autre chose qu’un désastre à l’échelle nationale, à l’image d’ailleurs de ce qui se passe déjà à nos portes ( Grèce,Espagne, Portugal, etc sans parler de situations scandaleuses dans lesquelles sont plonger nos SEMBLABLES au Moyen Orient, en Afrique du Nord..).
         Je ne peut m’empécher de mèttre deux chiffres en parallèle ; 60000 personnes meurent de faim chaque jours dans des pays ou le revenu minimum pour survivre est parfois de moins de 2 euros soit 120000 euros/jours, soit environ 350 millions d’euros:ans, et les dépenses militaires sont de 2000 milliards/an !!!
        Sans parler des dépenses en crèmes de beauté ou d’aliments pour animaux domestiques.
         Nos problèmes viennent avant tout d’un problème de niveau de conscience, nous sommes majoritairement au plan de la conscience des nains ou des sauvages.
         A la fin du film « Le Procés de Nuremberg » de Claude Lanzmann je crois, le jeune avocat qui suit le procés des nazis se demande comment des gens « civilisés » ont pu faire autant d’atrocités sur d’autres êtres humains. Il en vient à la conclusion que les nazis ne considéraient pas les Juifs ( qu’ils soient des enfants, des femmes, des vieillards peu importe), et d’autres populations comme leurs SEMBLABLES . 
        Comme vous le dites si bien, l’histoire de l’homme n’est peut-être qu’un éternel recommencement.
        Est-ce une raison suffisante pour nous laver les mains de l’avenir de nos SEMBLABLES à venir ? ...
        Bien à vous. 


        • kergen 12 août 2013 13:20

          JAMAIS, dans l’histoire de l’humanité les riches n« ont accepté de payer quand leurs intérêts immédiats n’étaient pas aussi en danger que ceux de la communauté. Etat de siège dans une ville moyen-âgeuse, risque grave de guerre d’invasion (et par un ennemi en voulant à leur richesse, car si cet ennemi promet de laisser aux riches leur argent et leurs privilèges, ils s’arrangent très bien de l’invasion).
          JAMAIS. Dés que la menace s’éloigne le riche reprend sa guerre sans merci contre les prélèvements fiscaux. Ainsi, la »révolution tatchero-reagannienne« qui n’est jamais qu’une mutinerie mondiale des riches contre les prélèvements et les contraintes, coïncide avec la fin de la guerre froide qui avait vu les plus riches accepter jusqu’à 95% d’impot sur le revenu.
          Contre l’impôt, les riches inventent les havres fiscaux(paradis est une erreur de traduction), achètent les politiciens, achètent même les partis politiques, financent des coup d’état.
          Les riches sont capable de tout pour préserver leur pognon-comme nous d’ailleurs- s’ils ne se sentent pas en danger immédiat.
          Les riches avaient peur du méchant soviétiques, ils casquaient. De mauvais gré, mais ils casquaient.
          Ils n’ont plus aucune raison de casquer. Et ils ne casqueront pas.

          PAR AILLEURS. Les riches ont toujours préféré le Chaos aux impôts.
          Les riches patriciens ont préféré laisser occuper des régions entières de barbares germains »alliés« et laisser les légions tomber en décrépitude totale avec leur ruine à la clef plutôt que de continuer à payer de payer les gros impots de la République et des premiers siècles de l’Impérium.
          L’hyper puissante Espagne du XVIe siècle est morte au XVIIe d’avoir vu tout un chacun revendiquer d’être hidalgo pour échapper à l’impôt.
          Les riches spéculateurs Français du sucre Antillais(50% de la richesse Française à l’époque), dont le »vertueux" Voltaire ont préféré faire perdre le Canada et l’Inde à la France pour ne pas payer les impôts qui auraient permis à nos armées de les conserver autant que nos îles.
          Les Riches spéculateurs Anglais du sucre Antillais(50% de la richesse Anglaise à l’époque, plus que le pétrole aujourd’hui) ont préféré faire perdre les USA à l’Angleterre plutôt que payer plus d’impôt.
          Les aristos Français sont crevés en 1789 d’avoir voulu, à tout prix, s’accrocher, contre toute logique, contre toute justice, à leur exemption d’impôt. Leur principal privilège.
          Idem pour les aristos Russes.
          Les bourgeois Français ont refusé, dés 1920, de payer le juste prix de notre défense nationale. Après, on peut toujours incriminer l’état major, mais les faits sont têtus.

          LE RICHE PREFERERA TOUJOURS LE CHAOS A L’IMPÔT.


          • titi 12 août 2013 17:12

            Euh..

            Vos raccourcis historiques sont du grand n’importe quoi...

             


          • sylvie 12 août 2013 18:09

            titi t’es pas à noumea ? , ceci dit par rapport à l’article, encore et encore ( voyez ce qui se passe en Grêce) il n’y a pas la possiblité de faire autrement : il faudrat en raccourcir quelques-uns.


          • BA 12 août 2013 15:40

            Lundi 12 août 2013 :

             

            La Grèce aura besoin d’une aide supplémentaire en 2014, selon la Buba.

             

            Depuis la déclaration des ministres des Finances de l’Eurogroupe, le 27 novembre dernier, il ne fait plus de doute que la Grèce bénéficiera, d’une façon ou d’une autre, d’un nouveau soutien financier. Les créanciers d’Athènes s’y sont clairement engagés à étudier de nouvelles mesures de réduction de la dette pour autant que le pays soit parvenu à dégager un excédent primaire de son budget (c’est-à-dire hors charges de la dette). Ce dont le gouvernement d’Antonis Samaras s’est fait une priorité absolue pour la fin 2013.

             

            Dans le document cité par le « Spiegel », présenté comme un rapport de la Bundesbank destiné au ministère allemand des Finances et au FMI, la banque centrale allemande prédit que les Etats européens « vont certainement s’accorder sur un nouveau plan d’aide à la Grèce » d’ici au début 2014 au plus tard. Au début du mois d’août, le FMI avait publié un rapport indiquant qu’il manquerait 11 milliards d’euros à la Grèce pour les années 2014 et 2015 pour tenir son objectif d’endettement.

             

            http://www.lesechos.fr/journal20130812/lec2_entreprise_et_marches/020294475 1283-la-grece-aura-besoin-d-une-aide-supplementaire-en-2014-selon-la-buba-594565.php

             

            Sur ces 11 milliards d’euros de prêts à la Grèce, environ 19 % seront prêtés par les contribuables allemands, et environ 14,5 % seront prêtés par les contribuables français.

             

            Problème : l’Allemagne n’a pas cet argent, et elle va donc devoir l’emprunter.

             

            De même, la France n’a pas cet argent, et elle va donc devoir l’emprunter.

             

            En tout, cela fait 240 milliards d’euros qui sont prêtés à la Grèce, avec l’espoir que la Grèce remboursera ... un jour.

             

            Contribuables, préparez-vous à subir des dizaines de milliards d’euros de pertes.



            • fcpgismo fcpgismo 12 août 2013 16:10

              Je vote OUI mais c’ est une erreur de dire les riches car les pauvres n’ ont qu’un souhait devenir riche.L’ Homme porte en lui toutes ces tares la cupidité, l’ égoïsme,la barbarie etc seul une éducation non violente et respectueuse du vivant peut corriger ses tares et presque rien ne peut se faire dans une économie de marché.


              • robin 12 août 2013 16:46

                Le dernier qui a essayé est mort sur une croix il y a 2000 ans.


              • jeanpiètre jeanpiètre 14 août 2013 12:53

                non, les pauvres ne veulent pas tous devenir riche, ils se contenteraient pour la plupart de devenir moins pauvre.



              • robin 12 août 2013 16:45

                Un jour prochain, Les banques exigeront la dépopulation de 95% de l’humanité pour survivre et devinez quoi ? nos dirigeants accepteront. smiley


                • robin 12 août 2013 16:47

                  et le plus cruel c’est qu’à 99% nous le mériterions.


                • TheMastred 13 août 2013 03:20

                  Qui ne défend pas ses droits mérite de les perdre c’est sûr. Mais le problème, c’est que le niveau de psychologie pour manipuler les foules a atteint un degré tel de perfection, que la morale des individus n’est pas en cause dans leur inaction, c’est leur ignorance qui l’est. Et elle n’est pas à blâmer car pour beaucoup, ils n’ont jamais l’information à disposition, et de plus, ils sont aliénés par le travail et la consommation.

                  On dit souvent que le peuple a l’élite qu’il mérite, c’est faux. C’est l’élite qui modèle le peuple, pas l’inverse. Il suffit de voir que la France a le plus rayonné lorsque son élite a été la moins corrompue et la plus brillante. Quand au peuple, il a toujours été médiocre.


                • Les Non-Alignés Les Non-Alignés 14 août 2013 13:24

                  Ce processus est déjà bien en marche, hélas... (voir, entre-autres, les programmes d’eugénismes initiés aux US au début du 20ème et qui ont perduré officiellement jusque dans les années 60-70, ou encore les programmes de vaccinations létales menées depuis à peu près la même époque dans les pays pauvres, notamment africains...) 


                  Le concept nauséabond de « transhumanisme » prôné par de riches millénaristes dégénérés illustre bien la philosophie présidant à ce « pangénocide » inédit. 

                • Le421... Résistant Le421 12 août 2013 17:37

                  Constat de tous les jours : L’économie mondiale est portée par la consommation.
                  Bien sûr, quelques imbéciles disent et pensent que nos riches parmi nos riches font vivre la machine, alors que c’est absolument faux.
                  Un pauvre ou un moyen pauvre/riche est quasiment obligé de réinvestir la totalité de ce qu’il gagne pour vivre. Ainsi, il fait vivre le commerce international.
                  On assiste à une paupérisation de toutes les classes moyennes, les plus basses sont déjà dans le rouge vermillon et ne rapportent pratiquement plus rien au système.
                  Et là, la machine se grippe car on commence à s’habituer à ne plus gaspiller, à recycler, a faire durer les choses, ne plus acheter que ce qui est réellement nécessaire, et là, c’est la mort programmée de la société de consommation.
                  D’ailleurs, il serait très intéressant d’enfoncer le clou en réduisant drastiquement nos dépenses. Si nous le faisons de nous-mêmes, ce sera plus facile.
                  Et à un moment donné, ça va coincer.
                  D’ailleurs, ça commence.
                  Exemple : Essence trop chère - moins de vitesse - moins de kilomêtres parcourus - moins de flashs radars - obligation de monter le prix du carburant pour rattraper les recettes - augmentation du nombre de radars pour conserver le chiffre des PV, etc, etc...
                  Vous croyez réellement que le nombre de morts sur les routes est du au nombre de radars ??
                  Et c’est valable pour tout. Cela s’appelle l’entropie, je crois, en mathématique...


                  • realTMX 13 août 2013 10:06

                    Entièrement d’accord avec votre propos.

                    J’ai, moi-même, commencé la diminution drastique de mes dépenses et pourtant je ne suis pas le plus à plaindre au niveau salaire :
                    - diminution de ma vitesse (90km/h sur les routes à 110)
                    - pas de climatisation même en période de forte chaleur afin de baisser la consommation
                    - limitation des déplacements au stricte nécessaire (travail)

                    Comme la société de consommation m’insupporte un peu plus chaque jour, j’évite les centres commerciaux.

                    J’ai créé mon propre jardin potager et je vais pouvoir manger mes premières tomates et pommes de terre.

                    Lorsque j’ai emménagé dans ma maison, la télé est restée sur le bord de la route car elle n’était plus souhaitable car beaucoup trop néfaste pour la santé.

                    Et ce n’est que le début.

                    Vous, aussi, pouvez y arriver. On se sent beaucoup mieux.


                  • Shade 13 août 2013 10:43

                    20 ans de sevrage télévisuel au compteur pour ce qui me concerne...

                    Bienvenu au Club.

                  • oj 12 août 2013 18:11

                    insurrection !
                    reprise en main de notre Nation , de notre travail et de nos infrastructures


                    • julius 1ER 12 août 2013 19:31

                      Sage Caleb, ce que demande J Cheminade , c’est séparer les banques d’affaires et les banques de dépôt et la mise en place d’un crédit public, je crois qu’il a raison le pouvoir des banques est allé trop loin il faut les remettre à leur place dans l’économie, hors de cela point de salut !!!!! 


                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 12 août 2013 21:46

                        "Car que veut dire ce titre si ce n’est : « la reprise est là, mais comme les banques (les pauvres petites) sont fragiles, cela menace cette reprise."

                        — fin de citation —

                        François Hollande est en total déni de réalité (la crise) et il fait fusionner, comme N. Sakozy au part avant le mensonge et la rhétorique pour tenter de convaincre les français mais sans succès car 84% des entre eux ne font plus confiance à François Hollande.

                        Le nombre de chômeurs de catégorie A en France métropolitaine s’établit en juin 2013 à 3,28 millions, en hausse de 0,5% sur un mois et de 11,2% sur un an.

                        Elle est ou la reprise annoncé par F. Hollande ?

                        C’est ça la reprise :

                        La Bundesbank prévoit une nouvelle aide pour la Grèce en 2014... et égratigne Athènes au passage

                        ou ça

                        L’Espagne et l’Italie, demandeuses d’une nouvelle aide extérieure ?


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 13 août 2013 22:54

                          Quand François Hollande annonce, une nouvelle fois, que la reprise est la cela fait même rire les journalistes ...

                          http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/olivier-delamarche-croissance-un-40327

                          Non, Monsieur Hollande, cette crise n’est pas un fantôme qui est née dans la tête des français mais elle est le résultat de la politique d’austérité et de l’utralibéralisme, politique qui favorise les intérêts de l’oligarchie au détriment de l’intérêt général, une politique mené depuis des années par l’Europe et relayé par des Hommes politiques français.


                        • TheMastred 13 août 2013 03:13

                          Caleb, votre article est d’une clairvoyance remarquable, je n’ai rien à ajouter. Vous décrivez exactement le sentiment que j’ai de ce qui est en train de se passer. On pourrait approfondir sur la situation économique désastreuse et la décadence (voulue) de notre civilisation, il n’en demeure pas moins que c’est un fait et qu’on a dépassé le point de non-retour.

                          La question que je me suis longtemps posé était : Comment éviter l’apocalypse ? Aujourd’hui, je vous rejoins pour me poser plutôt la suivante : Comment sauver ma peau ? Et mon âme (pendant qu’on y est, ça peut avoir son importance étant donné le satanisme du monde dans lequel on vit) ?

                          Je crois qu’on ne peut pas refaire l’histoire, car même si on peut analyser les causes de la décadence de notre civilisation, on ne peut plus l’empêcher. Et notre civilisation étant la plus puissante de tous les temps, je pense aussi qu’elle s’effondrera dans un chaos retentissant. Ce qui sera intéressant, comme vous le dîtes si bien sera « l’après » pour ceux qui survivront à l’effondrement. Je crois qu’alors notre civilisation sera complétement refondé, par de « vrais hommes » car ils auront survécu au pire, et ne seront pas des écervelés, des faibles ou des anarchistes comme on en trouve de plus en plus. Pour ma part, je pense que l’avenir de l’Europe est en Russie, mais ça n’engage que moi.


                          • Le421... Résistant Le421 13 août 2013 08:23

                            Mangez cinq fruits et légumes par jour...

                            Hausse de 15% des fruits et légumes en 2013...

                            C’est ce qu’on appelle se payer la tête des gens.

                            Les oeufs sont achetés 5€ les cent en moyenne chez le producteur.
                            Et en supermarché, c’est combien ??

                            Foutage de gueule généralisé. Mérite boycott généralisé... Ne plus acheter que le strict nécessaire, il y en a qui vont serrer la ceinture. Pas nous, c’est déjà fait depuis longtemps. D’ailleurs, j’ai mis des « serflex », la ceinture était beaucoup trop grande...  smiley


                            • Shade 13 août 2013 08:33

                              1 « panier » par semaine, 1 repas par jour.

                              Pas besoin de vous décrire mon assiette, c’est à l’avenant...




                            • Cedric Citharel Cedric Citharel 13 août 2013 09:02

                              La guerre a déjà eu lieu, elle s’appelait la guerre économique et nous l’avons perdue. Depuis, c’est le monde de la finance et de l’industrie qui impose ses lois.

                              Et pour ceux qui se demandent à quoi servent nos politiciens, je répondrai qu’ils ne sont plus que les porte-parole des vrais dirigeants, ils sont d’ailleurs payés pour ça.
                              Pour savoir qui gouverne et comment ils s’y prennent, lisez On les croise parfois de Cedric Citharel.
                              Et pour ce qui est de la résistance, puisque l’histoire bégaye, nous avons le choix entre nous y mettre tout de suite ou attendre un libérateur extérieur...

                              • urigan 13 août 2013 09:35

                                Le libérateur extérieur ? Il y en a qui l’attendent depuis 2000 ans. Ils avaient fait cricifier le précédent.


                              • oj 13 août 2013 17:26

                                insurrection
                                Reprise de la nation , de notre travail et de nos infrastructures.

                                Pendant des millénaires, le probleme était de trouver a se nourrir.

                                L’histoire des oeufs est remarquable : les producteurs vendent a perte car il y a surproduction , donc nous sommes bien dans l’aberration economique alors que le but est de fournir a la communauté les biens dont nous avons besoin et en contre-partie de remunerer ceux qui ont produit. (circuit d’echange)

                                Nous avons donc atteint ce but, et les regles economiques transforment cette reussite en faillite !!

                                 


                                • Le421... Résistant Le421 13 août 2013 19:21

                                  Le producteur d’oeufs, au lieu de les casser bêtement pour faire du spectacle, devrait s’installer avec ses copains devant l’hyper local et vendre ses oeufs à 1€ la douzaine*, en envoyant péter manu militari tout ce qui vient lui chercher des noises...
                                  Ca, ça serait une vraie révolution. Un paysan qui manifeste de façon solidaire et sociale.
                                  Bien sûr, pas question de compter sur la FNSEA pour ce genre d’action !!

                                  Et puis, il faut qu’ils s’y mettent tous, histoire de voir la gueule de ceux « chez qui vous êtes sûrs d’acheter moins cher »... Bande de salopards !!
                                  Au lieu des malheureux 60 centimes qu’on leur octroie... Et encore. J’ai vu 0.038€ l’oeuf quelque part. Même les poules ne veulent plus se casser le cul à ce prix là !!  smiley


                                  • jeanpiètre jeanpiètre 14 août 2013 13:00

                                    en parallèle on peut remarquer la totale compromission des différents gouvernements français, qui feraient passer la belgique pour un paradis communiste


                                  • lloreen 15 août 2013 11:36

                                    Le changement de paradigme est en route.Nous sommes au moment du tri entre le bon grain et l’ ivraie.

                                    La haute finance se débat comme un beau diable qu’ elle est.Laissons-la s ’enfoncer d’ elle même dans le marécage infernal d’ où elle est sortie.

                                    La bonne nouvelle est que les personnes de bonne volonté sont déjà sur la terre ferme.

                                    Votre article est tout à fait juste.

                                    Ces usuriers n’ ont plus que la désinformation pour espérer s ’en tirer mais une part grandissante des personnes ne tombe plus dans leur panneau.


                                    • lloreen 15 août 2013 11:47

                                      Il n’ y a que des solutions.
                                      ¨Pour les trouver il faut s ’engager soi-même, éteindre sa télévision et sa radio qui se complaisent dans le mode « tragédie ».

                                      Tragédie oui.Pour la haute finance.Pas pour l’ être libre.
                                      NOUS sommes LA valeur.Pas un morceau de papier coloré imprimé.
                                      Il faut sortir de cette illusion qui fonctionne comme une drogue.

                                      Asseyez-vous devant une mine d’or, d’ argent ou de diamants et attendez pour voir ce qui se passe....La « récolte » risque d’ être infructueuse.
                                      Asseyez-vous, les bras croisés, devant un champ de blé et attendez que la récolte se fasse d ’elle-même et c’ est la famine assurée.

                                      L’idée de génie (maléfique) : trouver une illusion pour mettre tout le monde au travail (sauf les instigateurs du système financier !) .
                                      Cette illusion s’ appelle : l’ argent.


                                      • RBEYEUR 15 août 2013 12:37

                                        (*) Le gauchouillard est un mutant du franchouillard.
                                        Il en reprend l’insuffisance mentale, l’étroitesse intellectuelle, l’esprit borné et la haine du juif.
                                        Il y ajoute la frustration, l’envie, la jalousie, la rancœur et l’amertume vis-à-vis des riches dont il envie amèrement une aisance qu’il aimerait bien posséder mais qu’il est totalement incapable d’acquérir par lui-même dès lors que l’appropriation de cette richesse exige inventivité, créativité et productivité personnelles.
                                        Néanmoins, il se considère comme un aryen de la pensée de gauche, un dispensateur de vérités définitives et absolues jamais démontrées, un grand ordonnateur de leçons de morale et de vertu seulement applicables aux autres.
                                        Par son nihilisme et son négativisme, le gauchouillard suscite le totalitarisme sous toutes ses formes en favorisant, notamment, les desseins les plus conquérants du capitalisme et en étant, par là même, la providence des banques...



                                        • jako jako 15 août 2013 12:38

                                          Arrête le pastis et fait une sieste rbayeur.


                                        • RBEYEUR 15 août 2013 13:29

                                          De @jako, le 15 août à 12h 38 :

                                          « …Arrête le pastis et fait une sieste rbayeur… »..

                                          C’est une d argumentation d’une facture  digne d’un bolcho/facho/nazi ….

                                          Le fait qu’il en soit,  à ce jour, à 2.753 censures  de publications milite vers cette hypothèse…

                                          Mais une autre hypothèse serait qu’il utilise des « nègres » pour la réalisation de ses écritures, recours qu’il a assurément utilisé pour la publication de son récent article « 
                                          Pierre Theilard de Chardin ».

                                          Si l’abstinence sur le pastis et la sieste constituent un objectif accessible, acquérir le minimum de neurones nécessaire par contre !?


                                          • jako jako 15 août 2013 13:42

                                            T’es un régal toi, tu as oublié trostko et slamiste. smiley


                                          • RBEYEUR 15 août 2013 16:36

                                            L’expression réelle et authentique des niquedouilles est dans des flatulences verbales avec smileys à l’appui…

                                            Mais est-ce vraiment à la portée de @jako  ?

                                            Je pense qu’il a un « nègre » !   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès