• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les S-400 et l’énigme Qatar

Les S-400 et l’énigme Qatar

Si le contrat de livraison des S-400 au Qatar aboutit, cela constituera un franchissement de seuil psychologique qui fera des émules et engagera la région et bien d’autres zones géographiques dans une course aux armements russes qui signerait l’acte de décès du projet Make America Great Again, cheval de bataille principal de Donald Trump.

Visite en mars 2018 de l'émir Tamim ben Hamad al Thani à Moscou

De quoi ou de qui ont peur les autorités saoudiennes ? Celles-ci ont adressé un courrier à leurs homologues françaises et aussi anglaises leur demandant d’user de leur influence pour avorter une transaction en cours depuis janvier dernier entre le Qatar et la Russie qui devrait aboutir par la livraison à l’émirat des fameuses batteries antiaériennes S-400, le système de DCA le plus sophistiqué dans sa catégorie et la bête noire des pilotes de chasse les plus chevronnés aux commandes d’appareils les plus perfectionnés. Le courrier confidentiel révélé par le journal Le Monde précise que si Paris échoue à avorter cette transaction Riyad fera tout pour l’en empêcher quitte à bombarder lesdites batteries ! Comment ? Personne ne le sait. Mais on sait par contre que quand un avion ou un missile est accroché par le radar d’une batterie s-400 (qui peut traiter plusieurs cibles à la fois même volant à une altitude de 5 mètres) il ne le lâchera pas avant l’impact. Bref, rien de mieux pour le moment pour sanctuariser efficacement de vastes territoires que le S-400. Plusieurs pays sont également intéressés par ce fleuron de la technologie de guerre russe. Y compris la Turquie qui bien que membre de l’OTAN et malgré les réticences des États-Unis a signé un contrat d’achat de ce système de DCA très avancé dont la livraison des premières batteries va avoir lieu prochainement. Dès lors, l’on comprend les pressions des Saoudiens qui craindraient que le S-400 ne tombe entre les mains des pays tiers ennemis, entre autres la Syrie ou la république islamique d’Iran (qui ne possède que des S-300) ou les émanations de cette dernière que sont le Hezbollah. Craintes d’autant plus probables que Riyad accuse Doha de connivence avec Téhéran et les milices du Hezbollah libanais ainsi que celles du yéménite Abdelmalek El Houti qui ne cessent de tirer des missiles sur l’Arabie saoudite en réponse à la guerre que lui fait la coalition arabe dirigée par Riyad depuis avril 2015. Ceci étant dit il se pourrait aussi que les réserves saoudiennes quant à l’équipement du Qatar du S-400 soient justifiées par des considérations autres que stratégiques ; à savoir le refus du Big Brother saoudien de voir le « minuscule émirat » se doter d’un bouclier antiaérien russe supérieur au système Patriot américain, dont s’est doté le royaume wahhabite depuis la 2e guerre du Golfe, quand Saddam avait envoyé en 1991 ses vieux Scud sur la ville pétrolière de Dhahran. En riposte à l’attaque américaine. Évidemment la réponse russe aux pressions saoudiennes ne s’était pas fait attendre et elle était on ne peut plus clair. « La Russie poursuit ses intérêts en livrant au Qatar des S-400 et en gagnant de l’argent pour le budget de l’État. La position de l’Arabie saoudite n’y change rien, les projets de la Russie resteront inchangés », a notamment déclaré Alexeï Kondratiev, vice-président de la commission de la défense du Conseil de la Fédération de Russie. Même son de cloche du côté qatarien : tout en relevant que l’attitude saoudienne est contraire à la charte du CCG le ministre des Affaires étrangères du Qatar, le cheikh Mohamed Ben Abderrahman Al-Thani, a rappelé que le Qatar est un pays souverain et de ce fait n’a pas d'ordres à recevoir de personne. Allusion faite à l’Arabie saoudite qui depuis plus d’un an conduit une coalition comprenant les Émirats, le Bahreïn et l’Égypte qui a mis le Qatar sous embargo total sous prétexte que ce dernier finance le terrorisme.

BASE AERIENNE D’AL UDEID

Ce qui est vraiment frappant dans cette histoire c’est le fait que Riyad ait écrit à Paris et Londres pour stopper la transaction des S-400 alors la logique voudrait qu’ils s’adressent plutôt ou d’abord à Moscou. On suppose donc qu’ils avaient essayé, mais sans succès. Effectivement, contre toute attente, le roi Salman ben Abdelaziz al Saoud a effectué une visite, qualifiée d’ « historique », à Moscou le 5 octobre 2017, soit 3 mois avant la signature du contrat avec le Qatar. Officiellement étaient au menu la Syrie et l’achat de quelques armes russes. La routine… Donc les choses sont bien graves. Un roi qui plus est malade qui court dare-dare à Moscou ce n’était pas pour admirer la place rouge. Mais bien pour convaincre Moscou de ne pas vendre le S-400 au Qatar. Seulement, les Russes carrés qu’ils sont n’ont rien faire des sentiments ni de la guéguerre clanique et tribale que se livrent les frères arabes. Moscou ce qui l’intéresse c’est de renflouer ses caisses tout en montrant au monde entier la supériorité de ses armes notamment défensives ; car faut-il le rappeler le S-400 est une arme défensive. Peut-être que ça froisse les Américains, mais ce n’est pas non plus la tasse de thé des Russes. D’où la question qui tue : pourquoi après avoir essuyé un niet à Moscou les Saoudiens ont recouru aux menaces en s’adressant à deux superpuissances européennes, membres du conseil de sécurité : la France et la Grande-Bretagne. C’est vrai que la première entretient de très bonnes relations avec l’émirat gazier qui possède plusieurs biens immobiliers de luxe à Paris et surtout le club PSG, alors la seconde garde des relations affectives et culturelles avec son ancienne colonie. Comme son père Hamad al Thani l’actuel émir du Qatar Tamim a notamment étudié dans la prestigieuse école militaire de Sandhurst, au sud-ouest de Londres. En fait si les Saoudiens font preuve d’autant de fébrilité ce n’est pas seulement par peur que les S-400 tombent aux mains des Houtis, du Hezbollah et de l’Iran, rendant impossible ou du moins compliquée une éventuelle frappe aérienne contre les installations atomiques de la république des mollahs, à un moment où Israël a réussi à convaincre l’Amérique de Trump de se retirer de l’accord nucléaire de 2015. Pas seulement… alors quelle est l’autre raison ? Réponse : si le contrat de livraison des S-400 au Qatar aboutit, cela constituera un franchissement de seuil psychologique qui fera des émules et engagera la région et bien d’autres zones géographiques dans une course aux armements russes qui signerait l’acte de décès du projet Make America Great Again, cheval de bataille principal de Donald Trump. Lequel ne pardonnera jamais à l’Arabie saoudite d’avoir été à l’origine de la catastrophe ; dans ce sens que si le royaume wahhabite n’avait pas mis le Qatar sous embargo ce dernier n’aurait jamais cherché à se doter de l’arme fatale russe. Enfin, reste une énigme. Pourquoi le Qatar tient-il aux S-400 qui coûte la peau des fesses (quatre batteries de S-400 coûtent entre 2 milliards et 2,5 milliards d'euros) alors que l’émirat est protégé par deux accords militaires signés avec la Turquie d’une part et de l’autre avec les États-Unis qui depuis la fin des années 1990 ont ouvert au Qatar la plus base aérienne d’Al Udeid, la plus grande de la région. Justement, le gouvernement qatarien craint que le Pentagone décide d’un jour à l’autre de fermer cette base comme le souhaitent les Saoudiens et les Emiratis, laissant l’émirat ainsi à découvert. D’où les S-400.

http://chankou.over-blog.com/2018/06/les-s-400-et-l-enigme-du-qatar.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.97/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 7 juin 18:56

    C’est un excellent moyen pour les USA de faire de la retro engineering non officielle et de tenter de se mettre a niveau ou de trouver une faille a ce système d’arme.
     


    • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 7 juin 19:00

      @Ruut
      Benchmarking ravageur que devrait peut-être financer MBS 400


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 06:37

      @Ruut


      Il est clair que la Russie ne mettrait pas des S-400 aux mains de qui que ce soit si elle n’avait pas deja des mithiques S-500 operationnels en nombre suffisant pour que la « vulgarisation » des S-400 ne remette pas en question la superiorité russe aujourd’hui admise.... Un bluff ? Ou la declaration de Poutine il ya quelques semaines affirmant que la defense russe etait devenue definitivement impenetrable était-elle vraie ? Ca changerait bien des choses....

      PJCA

    • phan 7 juin 19:31
      Selon le quotidien Le Monde, les dirigeants saoudiens ont demandé au président Emmanuel Macron d’intervenir pour empêcher l’acquisition par Doha de missiles russes S-400 et menacé, dans le cas contraire, d’entreprendre une action militaire contre le Qatar.
      et
      L’article 5 du traité de Washington de l’OTAN stipule qu’une attaque armée contre un membre de l’OTAN est considérée par tous les autres comme une attaque contre eux.

      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 7 juin 19:35

        @phan
        Il a eu l’organisation la coupe du monde du foot de 2022, il a pu devenir membre de l’organisation de la francophonie bien qu’anglophone, pourquoi pas membre de l’OTAN ?


      • phan 7 juin 21:02

        @Abdelkarim Chankou
        Le Qatar va gagner peut être le prochain Eurovision ?


      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 7 juin 21:04

        @phan
        Pas impossible et peut-être même le prochain noble de la PAIE


      • HELIOS HELIOS 8 juin 10:21

        @phan

        ***** qu’une attaque armée contre un membre de l’OTAN est considérée par tous les autres comme une attaque contre eux. *****


        oui, mais, il y a membre et membre !
        Je vois mal les pays d’Europe de l’ouest aller défendre un confetti arabe aux pratiques droit-de-l’homiste attaqué par son voisin,... au nom de l’Otan ! 
        Évidement, si on considère que l’Otan ce sont les américains, alors oui, l’Otan est une solution... mais les américains ont-ils besoin de quiconque pour s’immiscer dans une guerre....

        En fait, le seul interet la-dedans, c’est la compatibilité technique des équipements (et solutions) militaires qui fera de la vente juteuse des armes qui en fera un marché captif...

      • phan 8 juin 14:58

        @HELIOS

        On a déjà vu des membres de l’occident détruire un pays comme l’Afghanistan, au nom de cet article 5. L’Otan était complément muette lors : 
        - L’attaque contre USS Liberty (8 juin 1967) qui était une action provocatrice ratée et un prétexte pour l’invasion américaine de l’Egypte pour Israël.
        - L’attaque contre la flottille de gaza (31 mai 2010) par Israël : ce n’était donc pas un acte de légitime défense d’Israël mais un crime de guerre contre un membre de l’Otan.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 19:36

        @Abdelkarim Chankou

        Bonjour, sujet intéressant.
        Je crois que l’explication tient aux réserves de gaz offshore que le Qatar et l’ Iran partagent. Ces deux- là sont bien obligés de s’entendre, et s’entendre avec l’ Iran, ben... c’est pas bien du tout ! Et soutenir le Yuan Chinois contre le pétrodollar, c’est bien pire encore !!

        " (...) Le Qatar est le plus grand exportateur de gaz naturel liquéfié (GNL). C’est ce qui lui a permis d’élaborer une politique étrangère complètement indépendante de la Maison de Saoud. Ajoutez-y le fait que la fabuleuse richesse du Qatar en gaz naturel provient de l’immense champ offshore de North Field, partagé avec l’Iran (qui contrôle ce qu’il appelle South Pars).(...)

        "Ajoutez-y le fait que le Qatar ouvre le premier centre de négoce en Yuan de tout le Moyen-Orient ; c’est une chose qui n’a vraiment pas plu aux Maîtres financiers de l’Univers. Parallèlement, le contrat d’armement de $100 milliards tellement encensé et conclu par Trump a pu être conçu de façon à ce qu’en échange, la Maison de Saoud retarde aussi longtemps que possible les paiements chinois pour le pétrole en Yuan, ce qui outrepasserait le pétrodollar."

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 20:09

        @HELIOS

        Une des origines du conflit en Syrie a été le refus d’Assad de laisser passer le gazoduc du Qatar par la Syrie vers la Méditerranée et l’ Europe.

        Il y avait à ce moment là deux gazoducs en concurrence :
        - Celui de l’Iran - Irak - Syrie, relié au gazoduc russe, abandonné depuis.
        - Et le gazoduc qatari - Arabie Saoudite - Jordanie - Syrie.

        Puis en 2017, il y a bisbilles entre l’Arabie Saoudite et le Qatar qui soutient les Frères Musulmans, qui veulent débarrasser le Moyen Orient des Monarques.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 juin 06:45

        @phan


        Protection de OTAN ? Bofff ... Le comportement de Trump au G7, venant après la dénonciation de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran, a certainement prouvé une fois pout toutes qu’un engagement des USA ne vaut pas un clou..... Vivement traiter avec la Russie. !

        PJCA


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 juin 19:55
        Les fameux S 400 que personne n’a vu fonctionner sont-ils opérationnels ?

        La suite au prochain épisode.

        • phan 7 juin 21:01

          @Olivier Perriet
          D’un ancien épisode ; ce qu’on a vu de l’action d’un Sam-2 : Happy Bombing Christmas


        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 7 juin 23:30

          @Olivier Perriet

          Trouvez une bécane et tentez votre chance


        • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 8 juin 20:49

          @Olivier Perriet
          Trouvez une bécane et tentez votre chance


        • sls0 sls0 7 juin 20:13

          S’il n’y avait pas d’agresseurs les armes défensives n’existeraient pas.

          Ils n’y a que les agresseurs qui s’opposent à ces armes.
          Ca se comprend un peu, faire des dépenses pharaoniques pour des F22 ou F35 et pas pouvoir s’en servir c’est râlant.

          • Lugsama Lugsama 8 juin 00:17

            @sls0

            A priori les F-35 n’en n’ont pas vraiment peur..


          • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 8 juin 03:55

            @Lugsama
            mais leurs pilotes si



          • Emohtaryp Emohtaryp 10 juin 14:26

            @Lugsama

            A priori les F-35 n’en n’ont pas vraiment peur..

            Ah ah ah !!!! , les fers à repasser à mille milliard de dollars qui ne tiennent dans l’air que par l’opération du Saint Esprit...... smiley


          • Oceane 11 juin 07:11

            @Abdelkarim Chankou

            « Mais leurs pilotes, si »

            Et comment ! La ferraille n’a pas peur de mourir.


          • Matlemat Matlemat 7 juin 20:45

             Si le Qatar est protégé par les américains alors pourquoi l’Arabie le menace d’une intervention militaire ?


            • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 7 juin 20:57

              @Matlemat
              Ils savent peut-être que les américains vont quitter le Qatar, d’ailleurs Trump de répéter que certains pétrodollars (y compris le Qatar) tombera en 48 heures si les USA leur retire notre protection qui ne nous rapporte rien...


            • zygzornifle zygzornifle 8 juin 08:47

              @Abdelkarim Chankou


               Hulot va sauver les potes du Qatar en incitant les mougeons a racheter des voitures diesel .....Hahahaha 

            • HELIOS HELIOS 8 juin 10:26

              @zygzornifle
              ... pour une fois qu’une conséquence politique entrainerait une bonne décision... pour les mougeons comme tous les autres ..... Hahahaha


              (sauf que le diesel sera éliminé pour des raisons fiscales et politiques qui n’ont rien a voir avec la santé ou la pollution :)

            • amiaplacidus amiaplacidus 8 juin 11:51

              @zygzornifle

              Mais, le Qatar n’a pratiquement pas de pétrole, mais des réserves fabuleuses de gaz. Alors il faudra plutôt persuader les mougeons d’acheter des voitures gaz.


            • zygzornifle zygzornifle 8 juin 08:46

              Le mougeon comptait bien sur Macron .... Hahahaha


              • HELIOS HELIOS 8 juin 10:29

                ..... moi, je suis pour armer jusqu’au dents toutes les zones de conflit !


                C’est la seule mesure qui permet de sauver un maximum de vie humaine !

                Besoin d’une explication ? par vraiment n’est-ce pas... merci Kim....

                • tartemolle 8 juin 10:38

                  Excellentissime papier !


                  • raymond 2 8 juin 17:52
                    Chaque fois qu’un état achète des s400 il se protège des missiles et avions impériaux. Si Kadafi et Sadam Hussein avait eux ce genres de missiles les choses auraient été différentes.
                    Poutine ! Je connais un peu l’histoire et je ne vois pas de meilleurs stratège.

                    • Croa Croa 9 juin 17:07
                      À raymond 2,
                      Le Qatar n’est pas aligné sur Moscou. Pour la Russie il s’agit là plutôt d’une simple opportunité commerciale, ça n’a donc rien de « stratégique ».

                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 juin 20:20
                      Les USA font pression sur la Turquie pour qu’elle n’achète pas de S400 russes...
                      La Turquie les a envoyé sur les roses...

                      Dans l’ Empire, tout fout’l camp, ma bonne dame !

                      • raymond 2 8 juin 21:11
                        @belin
                        C’est sur que la France et la Russie ont le même budget militaire environ 60 milliards de dollars mais c’est pas vraiment la même chose.

                      • Abdelkarim Chankou Abdelkarim Chankou 9 juin 02:51

                        @Fifi Brind_acier
                        Idem de l’Arabie saoudite mais Riyad n’a pas assez de cran pour envoyer les yankees se promener


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 juin 06:52

                        @belin


                        "(...) Les immenses progrès de la Russie ont fait perdre aux États-Unis le privilège de la première frappe. Désormais, en cas de guerre nucléaire, les deux Grands pourront se frapper mutuellement. Les USA disposeront d’un nombre considérablement plus élevé de missiles à charge nucléaire, et la Russie sera en mesure d’en intercepter un grand nombre. Chacun ayant la capacité de dévaster plusieurs fois la planète, les deux se trouvent théoriquement à nouveau à égalité dans ce type d’affrontement.

                        Côté US, le complexe militaro-industriel est en panne depuis une vingtaine d’années. Le plus important projet d’avionique de l’histoire, le F-35, devait remplacer à la fois les F-16, les F-18 et les F-22, mais Lockheed Martin est incapable de concevoir les logiciels annoncés. L’actuel F-35 en est en réalité totalement incapable de remplir son cahier des charges et l’US Air Force envisage de reprendre la production de vieux aéronefs.

                        Certes, le président Donald Trump et son équipe ont décidé d’attirer de nouveaux cerveaux aux États-Unis pour y relancer la production d’armements et contraindre le lobby militaro-industriel de répondre aux besoins du Pentagone au lieu de continuer à lui vendre les mêmes vieilles carcasses.

                        Mais il lui faudra au moins vingt ans pour récupérer le retard accumulé.(...)

                      • Croa Croa 9 juin 08:32
                        À belin,
                        C’est essentiellement une question de normes. Les Boeing et les Airbus disposent des équipements qui vont bien pour se poser sur les aéroports occidentaux. Les avions russes sont très performants aussi. On les voit beaucoup en Afrique, un continent notoirement sous-équipé où ils font merveille (Coté bagnoles c’est une question de mode et ce sont surtout des mas-tu-vu russes qui roulent en Mercédes.)

                      • Aristide Aristide 9 juin 08:50

                        @Croa


                        Les avions russes sont très performants aussi. On les voit beaucoup en Afrique

                        Vous avez le nom d’une compagnie ?

                      • raymond 2 9 juin 11:51
                        @belin
                        Je ne te moinsse pas systématiquement je n’ai pas repéré ton pseudo mais je ne suis pas sur ce sujet d’accord avec toi. J’espère que tu pourra continuer à t’exprimer sur Agoravox même si certains ne sont pas d’accord avec toi.
                        Pour info depuis le 29 mars Orange a supprimé les commentaires sur son site d’infos, très souvent les commentaires étais en contradiction flagrante avec les articles... tout va bien !


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 juin 19:57

                        @belin

                        Je n’ai jamais demandé de censurer quelque blogueur que ce soit.
                        Mais ce n’est pas parce que nous ne sommes pas d’accord que vous êtes obligé d’insulter.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès