• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les suites calamiteuses du marché de dupes entre Konrad Adenauer et Charles (...)

Les suites calamiteuses du marché de dupes entre Konrad Adenauer et Charles de Gaulle en 1958

Il est vrai qu’Olivier Passet nous en a mis plein la vue avec les chiffres de l’Irlande, des Pays-Bas et surtout de l’Allemagne (notre égale ?)… Mais, enfin, il ne se peut pas que l’euro nous ait à ce point desservis !… Voyons la suite du compte rendu… Nous finirons bien par y trouver des raisons d’espérer ou, tout au moins, de… survivre dans ce monde de brutes, où nous n’avons plus cet homme providentiel qu’était Charles de Gaulle (paix à son âme !)… y compris dans la débâcle de 1940, où seul, avec son grand sabre, il s’interposa entre les Allemands et nous…

Olivier Passet nous a donc dit qu’à nouveau, la « débâcle » était à l’ordre du jour pour les pays « intermédiaires » de la zone euro, c’est-à-dire de ce qui constitue ce qu’ici nous avons pris le parti d’appeler le « cœur de l’Empire allemand »… « Débâcle » ?…
« Il suffit pour s’en rendre compte de regarder le solde commercial du reste de la zone euro. Un solde qui a plongé continûment depuis la fin de 2002 pour atteindre des niveaux abyssaux à la fin de 2008. »

Une chose est sûre… nous ne sommes pas dans ce tas-là… Ou, alors, il va falloir qu’on nous explique… Vas-y, toi, Olivier, dis-le nous que nous ne sommes pas dans cette liste des battus, des enfoncés, etc. !…
« Une descente aux enfers, pour la France, l’Italie, l’Espagne, mais aussi pour le Portugal, la Grèce et même l’Autriche. »

Et m….. !

Même avec nos ventes d’armes ?… Même après avoir vendu notre âme au diable (BHL ?) pour pouvoir aller massacrer Muammar Gaddhafi en bonne et due forme ?

Et le voilà qui insiste, l’Olivier
« Une descente aux enfers qui a eu pour arrière-plan, des pertes de part de marché sur les marchés européens ou extra-européens pour ces différentes économies. »

Parce qu’avec ça, nous aurions même perdu notre chemise !…
« Regardons une photographie des excédents et des déficits européens à la fin de 2007. »

Oui, d’accord, mais… Faut-il vraiment la regarder en face… N’y a-t-il pas moyen de la regarder seulement de travers ?… ou à l’envers ?… ou par derrière ?
« Et regardons la, à nouveau à la fin de 2008, c’est le même drame qui se joue. »

Ben, alors, inutile de regarder ça, si c’est la même… Et strictement la même : il n’y a que la date qui change… Tu nous chambres, mon gaillard !…

Bon, alors, que prétends-tu nous démontrer ?… Nous t’écoutons, mais, cette fois-ci, t’aurais plutôt intérêt à faire gaffe à ce qui va sortir de tes graphiques à la noix qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau, et pour nous dire quoi, au juste ?…
« La zone euro est en pseudo-équilibre. L’hétérogénéité est à son comble, mais reprenons là aujourd’hui, et c’est un nouveau paysage qui se dessine. »

Oui, c’est ça… Et c’est à ce moment-là que la France remonte !… Ça va, on a compris… Au revoir, et à la prochaine…
« Le déficit italien est devenu excédent. »

Ah bon ?… Dans ce cas-là… Et le nôtre ?…
« Le déséquilibre espagnol est en passe d’être résorbé, frôlant l’équilibre ces derniers mois… »

Bricoles, que tout cela… Mais le nôtre ?…
« …seule ombre au tableau, la France qui ne s’extirpe qu’avec lenteur de ses déséquilibres. »

C’est ce qui s’appelle « pédaler dans la semoule »… Comme à l’occasion de l’exode de Paris en juin 1940… Et toujours pas de De Gaulle à l’horizon !… À moins que…
« Regardons la hausse des exportations sur les 6 derniers mois par rapport au premier semestre de 2012. C’est en périphérie de l’Europe que l’on observe les plus fortes progressions. En Espagne, en Grèce, au Portugal et dans une moindre mesure en Italie. »

Si c’est pas malheureux, ces petits pays en vert… dans le peloton de tête… qui accélèrent le pas sans nous lâcher le moindre bidon !

C’est pas bientôt fini, de nous en mettre plein la vue ?…
« Cela reste vrai lorsque l’on se concentre sur le commerce extra-zone-euro. »

Mais c’était pourtant bien entendu entre De Gaulle et Adenauer : tout cela, c’était ce qu’en 1958, l’Allemagne et la France se promettaient de bouffer ensemble, le premier, la main sur le bouton atomique, et le second en tenant tête, à tout prix, à l’URSS et au communisme où qu’il se nichât ?…

NB. Cet article est le soixante-quinzième d'une série...
« L’Allemagne victorieuse de la Seconde Guerre mondiale ? »
Pour revenir au document n° 1, cliquer ici


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Jean S 9 juin 06:09

     

    Monde 4 Europe 1 Allemagne 3677.44 milliards (44470 US$ par habitant)

    Monde 5 Europe 2 Royaume-Uni 2622.43 milliards (39720 US$ par habitant)

    Monde 7 Europe 3 France 2582.5 milliards (38477 US$ par habitant)

    Monde 9 Europe 4 Italie 1934.8 milliards (31953 US$ par habitant)

    Monde 11 Europe 5 Russie1577.52 milliards (10743 US$ par habitant)

      

    Avoir après tant de temps encore l’esprit revanchard est peut être un signe de l’échec de la France économique dans le monde.

    Le PIB de France vaut a peu peu près le PIB de l’Angleterre mais vaut 70,22 % du PIB allemand.

    La France n’a ni gagné 14-18 ni gagné 39-45 ce sont les alliés qui avec l’aide des francais ont gagnés les deux guerres mondiales.

    de Gaulle n’est pas le vainqueur mais l’administrateur qui à permit à la france de reprendre avec les français une belle place sur l’échiquier mondial.

    Les colonies s’était déjà plié depuis longtemp, de Gaulle n’a pu qu’hérité que de ce qui restait, et ce n’était déjà plus brillant.

    Dire que Adenauer a roulé de Gaulle dans la farine est injurieux pour la France et de Gaulle qui a été un stratège et un gestionaire hors pair et un grand politicien.

    Que l’homme de Gaulle ait pu faire des erreurs est merveilleux ça prouve qu’il était un homme, un vrai. Ne comptons pas ses erreurs mais les vies que sa politique a sauvés. Ces vies sont celles de nos parents et grands parents. Nous lui devons la vie. Nos enfants lui doivent la vie !

    Mais convenir que le caractère germanique soit plus efficace que le caractère francais n’est pas une insulte à la France mais un vrai challenge à relever.

    D’autre part le plan Marchal a été bien plus important en Allemagne, et lors du blocus de Berlin en pleine guerre froide toute la communauté européenne a contribué a renforcer l’Allemagne face au bloc de l’est qui était à cet époque vraiment puissant.

    Si les Francais, les Espagnoles, les Italiens veulent s’enrichir ils n’ont d’autre choix que de se retrousser les manches et construire un pays fort et pas pleurnicher que rien ne va. Donner à chacun l’envie de se prendre en main et de se battre pour vivre !

    Il faut redonner aux pays Européens le gout d’entreprendre, de se battre pas entre eux, mais ensemble !

    L’Inde, La Chine, les pays d’asie et l’Amérique ne nous aideront plus ils sont libres et indépendants.

    Les Russes pèsent 67¨% de PIB Français et encore aujourd’hui ils ont droit de veto dans le monde entier.

     

    Vive l’avenir, vive la France et les Français !


    • jef88 jef88 9 juin 12:44

      La dégringolade de la France a commencé sous Giscard .....

      Mitterrand a lesté un peu plus nos capacités en continuant a favoriser les GROOOOsses sociétés, en imposant la diplomite contre l’efficacité, le tout (chuuuut) pour favoriser la classe des possédants !

      Depuis, aucune évolution ........ Sinon dans le mauvais sens !

      Avant le chômage était de 350000 personnes, maintenant (tout confondu) on est dans les environs de 6000000.....

      IL FAUT REDONNER LE POUVOIR, à tous niveaux, AUX GENS EFFICACES quelque soient leurs diplômes ! ! ! !


      • tibidi 9 juin 20:09

        @jef88 N’oublions pas Pompidou. Cet homme n’a pas su résister aux pressions (scandale où était citée son épouse) et a cédé sur la loi de 73, le début de la fin des haricots. Il se voyait l’égal du général, il n’était que son ombre.


      • Alexis 10 juin 11:54

        « Cet article est le soixante-quinzième d’une série... »

        Pendant combien d’articles allez-vous baver sur De Gaulle et l’Allemagne, Ô, grand historien (injustement) méconnu ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès