• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les super-riches annoncent une nouvelle tempête économique mondiale et (...)

Les super-riches annoncent une nouvelle tempête économique mondiale et s’y préparent !

Sept entrepreneurs de la Silicon Valley ont acheté des bunkers auprès de Rising S Co. et les ont plantés en Nouvelle-Zélande au cours des deux dernières années

 

Les super-riches de la silicon valley se préparent à la fin du monde

C'est le genre d'information qui mériterait bien plus d'attention. Si l'élite du monde capitaliste se prépare à des évènements graves, étant donné qu'ils sont mieux informés que la population, on peut en déduire qu'une crise majeure dans le système économique mondial se prépare. 
 

Ces derniers mois, deux bunkers de survie de 150 tonnes ont voyagé par terre et par mer depuis un entrepôt du Texas jusqu'aux rives de la Nouvelle-Zélande, où ils ont été enterrés à 11 pieds sous terre. 

Sept entrepreneurs de la Silicon Valley ont acheté des bunkers auprès de Rising S Co. et les ont plantés en Nouvelle-Zélande au cours des deux dernières années, a déclaré Gary Lynch, directeur général du fabricant. Au premier signe d'une apocalypse - la guerre nucléaire, un germe meurtrier, un soulèvement de type révolutionnaire visant le 1% - les Californiens envisagent de monter sur un jet privé et de se rabattre, a-t-il déclaré.

(Source : Bloomberg). 

 

"Une tempête parfaite" va se produire, d'après la Banque des Règlements Internationaux

La BRI est loin d'être une institution mineure dans le système économique mondiale. Elle est le point de relais entre les banques centrales de tous les pays. Un récent rapport met en garde contre la politique protectionniste de Trump que la BRI considère comme le déclencheur d'une nouvelle crise économique. Le scénario est donc déjà écrit. Mais peu importe le véritable responsable, le plus important est que la BRI annonce une nouvelle crise. 
 

Une tempête parfaite ? 

Aujourd'hui, nous devons reconnaître le potentiel d'interaction, d'intensification et d'amplification mutuelle des risques réels et financiers. Le protectionnisme pourrait déclencher une succession de conséquences négatives. Si tous les éléments devaient se combiner, nous pourrions faire face à une tempête parfaite. 

Considérons que les banques non américaines fournissent l'essentiel des lettres de crédit libellées en dollars, lesquelles représentent à elles seules plus de 80% de cette source de financement du commerce. 

La grande crise financière a mis en évidence la la fragilité de cette configuration, car les banques non américaines dépendent des marchés de gros pour obtenir des dollars. 

Dix ans plus tard, il ne faut pas oublier que la chute spectaculaire du financement du commerce à la fin de 2008 a joué un rôle clé dans la mondialisation. la crise. Toute pénurie de dollars parmi les banques non américaines pourrait paralyser le commerce international. 

De plus, les escarmouches commerciales peuvent facilement dégénérer en guerres monétaires, même si j'espère qu'elles ne le feront pas. Comme nous l’avons vu plus tôt avec le Mexique, l’imposition de droits de douane sur les importations tend à affaiblir la monnaie du pays cible. La dépréciation pourrait alors être interprétée comme une « manipulation » monétaire qui justifie apparemment de nouvelles mesures protectionnistes. Si les guerres de monnaie éclatent, les pays peuvent mettre les marchés financiers hors aux investisseurs étrangers ou, de l'autre côté, réduire délibérément les investissements étrangers, politiser le capital les flux. 

En outre, nous devons être conscients des effets d'entraînement observés depuis longtemps sur le resserrement des conditions monétaires américaines, compte tenu de l'important stock de dollars empruntés par des non-banques en dehors des États-Unis, qui atteint maintenant 11 500 milliards de dollars. 

Les décideurs des économies avancées ne devraient pas ignorer les preuves croissantes que les dépréciations brutales des taux de change réduisent les investissements et la croissance économique dans les économies émergentes. Cela a des implications pour tout le monde, dans la mesure où une activité économique plus faible réduit la demande d'exportations des économies avancées. Cela permettrait de réduire le cercle des tensions commerciales affectant l'économie réelle via le canal financier des taux de change.

(Source : La structure du marché mondial et le prix élevé du protectionnisme). 
 

Source : http://proletaire.altervista.org/marxisme/textes/actu-de-la-semaine.php

L'analyse marxiste de la situation actuelle : http://proletaire.altervista.org


Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 10 septembre 08:32

    « une nouvelle tempête économique mondiale »...mais depuis que la monnaie existe..il n’y a que des tempêtes économiques pour remettre les compteurs à zéro..et recommencer les conneries… smiley


    • gaijin gaijin 10 septembre 08:58
      " Si l’élite du monde capitaliste se prépare à des évènements graves, étant donné qu’ils sont mieux informés que la population, on peut en déduire qu’une crise majeure dans le système économique mondial se prépare. "
      ou pas .....
      l’élite est composée de sociopathes dégénérés et paranoiaques qu’ils soient performants sur un plan financier ne signifie absolument rien quand a leur compréhension du monde et encore moins leur capacité a anticiper .........................

      • bébert 10 septembre 09:48

        Ben va falloir qu’ils voient plus grand pour être tranquille les super riches , la terre est devenue un village , c’est la Lune ou Mars qu’il faut viser.


        • V_Parlier V_Parlier 10 septembre 14:10

          @bébert
          Mais le projet, sans aller sur une autre planète, va quand même très loin en termes d’anticipation qui fait froid dans le dos : https://laspirale.org/texte-575-douglas-rushkoff-de-la-survie-des-plus-riches.html (témoignage très intéressant)


        • Zolko Zolko 10 septembre 09:51
          moi-aussi j’ai annoncé une nouvelle tempête financière, ici-même sur AgoraVox, et pourtant je ne suis pas un super-riche. C’est du simple bon sens : la montagne de dettes qui s’est accumulé depuis 1/2 siècle ne peut être repayée, mais avec l’arrivé du peak-oil l’économie ne peut plus croître et donc la quantité d’argent en circulation ne peut plus croître non-plus, et donc la dette ne peut plus être roulée. Et comme tout le système bancaire et financier est basé sur la dette, une montagne de dette qui ne peut être ni repayée ni roulée va forcément s’effondrer, entraînant toutes les banques dans la faillite.
           
          Par contre, acheter des bunkers en Nouvelle Zélande ne sert à rien, je ne vois pas bien l’intérêt de la chose : si des bombes atomiques devaient voler, il n’y aurait pas le temps de partir à l’autre bout de la planète.
           
          Comme-quoi, être super-riche n’est pas une preuve de super-intelligence.

          • Trelawney Trelawney 11 septembre 07:40

            @Zolko
            La monnaie qui nous sert à vivre est composé de deux éléments :

            1 de la dette publique ou privée
            2 de la monnaie fabriquée avec la planche à billets.
            Actuellement les besoins de l’humanité n’arrivent plus a être couverts parce que nous produisons (matière première, agriculture, peche, industrie). Alors on s’endette pour se payer le complément.
            Lorsque notre endettement (public et privé) sera trop important pour être remboursé, il y aura crise économique et l’état produira de la monnaie avec sa planche à billets pour composer la dette. La résultante de tout ceci est donc la perte de valeur de la monnaie nationale (dollar, euro etc) et donc la perte de richesse des utilisateurs. Il y aura donc crise sociale, émeutes etc.
            Dans ces conditions, le bunker ou surtout l’île surprotéger, n’est pas une mauvaise idée

          • Raymond75 10 septembre 10:50
            Les démocraties sont dans les mains de politiques sans envergure, totalement asservis au court terme, toujours entre deux élections, et qui ont démissionné devant la finance internationale.

            Ce sont des politicards et non des hommes d’état ; ils n’ont aucune vision à long terme, et sont dépassés.

            La Chine est une épouvantable dictature, où la population est en permanence sous surveillance, sans liberté politique, voire même de penser, et je ne voudrais pas y vivre. Mais les dirigeants chinois sont des hommes d’état, qui ont une vision à long terme du développement de leur pays, et prennent des décisions en conséquence, qu’ils font appliquer. Et le résultat est là.

            J’en viens à souhaiter une ’dictature éclairée’, qui ait la possibilité d’agir sur le long terme, protégée de l’agitation à courte vue. Moins d’élections peut être, mais maintient des libertés fondamentales.

            En France, nous avons connu « l’économie mixte », qui a permis un grand développement, dont tout le monde ou presque a bénéficié : l’état planifiait de développement, réalisait les premiers investissements, structurait l’industrie, puis confiait la réalisation au privé, qui était contrôlé. Cela a été remarquablement efficace.

            Aujourd’hui, l’état a organisé méthodiquement son impuissance.

            • Passante Passante 10 septembre 11:20
              tu deviens riche, mais tu es vide en fait.
              tu te supportes pas ou peu, faut remplir...
              tu supportes rien en fait de tout ce vide :
              alors tu imagines la fin ! avec délectation !
              ça te remplit ta tête, vide.
              et ça te vide tes poches, pleines.

              suivant.

              • Passante Passante 10 septembre 11:38
                plus précis : ma fortune se faisant bunker
                se révèle comme bâtie sur la négation de mes semblables.
                ce bon coeur dans son bunker... si c’est pas désolant...

              • alinea alinea 10 septembre 20:55

                @Passante
                Absolument ; ils ne sont pas les canaris de la mine mais des connards qui s’emmerdent et se figurent pouvoir vivre à cent pieds sous terre.*Grand bien leur fasse.


              • Passante Passante 10 septembre 21:02
                @alinea

                mais c’est qu’ils y sont déjà :
                l’argent n’a pas d’odeur, mais il pèse,
                il s’incarne immédiatement, en projets colorés
                que tu portes, inéluctablement

                il te travaille le chien, il te connaît l’enflure...
                si par contre tu tiens l’animal,
                certes tu seras pas millionnaire, tu seras un peu plus :
                tu auras la paix.

              • alinea alinea 10 septembre 21:15

                @Passante

                la paix la plus profonde c’est quand on gît
                Gisant en paix
                paissant en gîte ou jouir sur un gisement
                diantre que le monde est moche

              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 septembre 21:19

                @alinea Tain ...même pas le droit à la sieste...sniff


              • bonnes idées 10 septembre 12:14

                Hélas pour le moral il n’est pas bon de s’isoler pendant une petite dizaine d’années et la communauté dans le clan sera mise à rude épreuve.


                • Maitre Ratatouille Maitre Ratatouille 10 septembre 12:46

                  Tout le monde en est conscient, les bulles spéculatives se sont multipliées, les banques prennent des risques toujours plus grands et accumulent les produis financiers toxiques. La probabilité d’une nouvelle crise financière encore plus dévastatrice que celle de 2008 est donc élevée.

                  Si cela arrive, les états déjà surendettés ne pourront venir en aide aux banques en empruntant comme ils l’ont fait en 2008. La création de monnaie a également atteint ses limites, le bilan comptable des banques centrales étant déjà catastrophique suite à leurs injections massives de liquidités pour soutenir les marchés financiers et à leurs rachats de dettes d’états qui ne seront jamais en mesure de tout rembourser.

                  L’oligarchie qui détient le pouvoir mondial réel ainsi que ses serviteurs politiques sont bien conscients de tout cela. Et ils ont déjà prévu à quelle « solution » il vont recourir pour renflouer à nouveau les banques : elles seront autorisées à s’approprier l’argent des déposants. Cette autorisation déjà été donnée aux banques par l’Union européenne après avoir été appliquée à Chypre pour tester les réactions de la population, réactions qui se sont avérées être faibles.

                  Mais Chypre est un petit pays. Dans des pays plus grands et plus peuplés et où les tensions sociales préexistantes sont déjà fortes, les réactions pourraient être plus importantes et plus violentes.

                  Comme aux échecs, il est donc nécessaire de couvrir son attaque, autrement dit de prendre préalablement les dispositions nécessaires pour mater une éventuelle révolte. Les polices occidentales sont de plus en plus militarisées (RAID et BRI en France, SWAT aux Etats-Unis...) et se sont massivement équipées en armes « non létales » de plus en plus offensives. Elles ne tuent pas, du moins dans la plupart des cas, mais elles infligent des souffrances importantes et peuvent laisser des séquelles à vie.

                  D’autre part, les islamistes ont fourni le prétexte à de multiples lois liberticides successives, incluant en France un considérable assouplissement des conditions nécessaires pour déclarer l’état d’urgence et le prolonger indéfiniment. L’article 1 de la nouvelle loi qui vient d’être adoptée par l’Assemblée nationale permet de déclarer l’état d’urgence en cas « d’atteintes graves à l’ordre public » ou "d’événements présentant, par leur nature et leur gravité, le caractère de calamité publique". Des conditions tellement vagues que ça pourra être tout ce qu’un gouvernement voudra.

                  Tout est prêt désormais pour un nouveau hold-up au bénéfice des banques, a une échelle encore plus grande qu’en 2008.


                  • Ruut Ruut 10 septembre 14:07

                    Au moins le pire de l’humain lui survivra....


                    • egos 11 septembre 19:03

                      @Ruut


                      A 11 pieds sous terre, il faut avoir une confiance absolue en la structure du bunker ;

                      La Nouvelle Zélande repose sur un socle extrêmement tellurique, le danger peut autant survenir du ciel que du plancher.

                    • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 14:33

                      Tempête de boulettes géantes ?


                      • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 14:35

                        Macron a son bunker sous les caves de l’Élysée avec de quoi survivre pendant des mois et une armurerie de ouf histoire de buter le sans dents qui viendrait le faire chier ..... 


                        • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 14:38

                          Ils vont faire comme dans le film 2012 , mais après qui va bosser pour eux car hormis pour pisser ils ne savent pas utiliser leurs mains qui pendent comme des appendices morts, alors les moins riches deviendront les esclaves des plus riches et tout repartira comme avant .... 


                          • V_Parlier V_Parlier 10 septembre 15:30

                            @zygzornifle

                            En effet, ce film « 2012 », bien que présentant un cataclysme beaucoup plus fantasmagorique que ceux qui viennent, présente de façon totalement décomplexée le sauvetage de l’hyper-classe dans des « arches de Noé » (sans animaux, à part peut-être des petits chiens-chiens de grand-mère) bien à l’abri des sans-dents. A la fin, pour se donner bonne conscience ils en acceptent quelques dizaines en surplus de la cargaison initiale. Ce n’est pas dit dans le film mais c’est peut-être parce-qu’ils savent qu’après le déluge ils ne sauront rien foutre par eux-mêmes : Plus de finance, plus d’économie spéculative, et plus sérieusement : plus d’électricité, plus d’usines, des terres à cultiver en partant de zéro...

                            Ce film m’avait déjà choqué à l’époque.

                          • Ruut Ruut 10 septembre 16:06

                            @V_Parlier
                            Mois ce qui m’as choqué c’est qu’ils n’aient pas pensé a faire des bunkers étanches et autonomes.

                            Car des bateaux de merdes qui peuvent se fracasser sur les rochers c’est juste débile.


                          • V_Parlier V_Parlier 10 septembre 17:50

                            @Ruut
                            Mais dans un film ce genre de détails ne me choque pas, sinon je ne regarderais jamais de films d’action ou de science fiction. C’est plus le message de fond qui me préoccupe.


                          • BM 10 septembre 14:56
                            L’an passé, le gouvernement Allemand avait préconisé officiellement à tous les Allemands de faire une réserve d’eau et d’aliments pour tenir 10 jours chez soi, en autonomie.

                            Le but est de passer une période de pandémie, de confit chimique ou pas, le temps que des choses plus officielles se mettent en place.

                            A l’époque, de mémoire, la chose avait été diffusée par Europe N°1 (site) mais pas sur les autres médias, à ce que je me souvienne.


                            Quand on a vu ce qui s’est passé l’année du H5N1, où les supermarchés avaient été dévalisés et où des « frictions » commençaient à se produire pour un pack de flotte ; je me dis que de faire tourner deux packs d’eau ou bien de garder un bidon de 10L dans son garage, ça ne mange pas de pain et ça évite de se confronter à une horde d’agités.

                            Mais, on peut fanfaronner parce que tout va bien... jusqu’à rejoindre le pool des agités, le jour ou tout ira mal !
                            Chacun sa vie et ses certitudes.



                            • Le Comtois 10 septembre 17:38

                              La solution, mettre une permanence armée proche de ces lieux et lorsqu’ils arriveront pour se planquer, flinguer toutes ces ordures.. Le mieux, flinguer avant, mais ça les moutons ne savent pas faire, eux si.... 


                              • V_Parlier V_Parlier 10 septembre 17:52

                                @Le Comtois

                                Le permanence armée, elle est déjà prévue, mais devinez par qui ?
                                (Mon lien plus haut)

                              • flourens flourens 10 septembre 18:37

                                il parait que l’on peut (pouvait ???) acheter des bunker de la ligne Maginot, faudrait peut être y penser nous les sans dent


                                •  C BARRATIER C BARRATIER 10 septembre 20:18

                                  Ils sont trop trouillards pour y voir clair, et trop bêtes...à moins que ce signal vise à enrichir une entreprise fabriquant des bunkers en créant une panique en faisant vendre quelques milliers ?


                                  • jeanpiètre jeanpiètre 10 septembre 21:45

                                    bordel, y z’ont encore mis un plan pour nous plumer, les super salopes....


                                    • Jean Keim Jean Keim 11 septembre 07:46

                                      Les humains détruisent leur environnement, les plus riches en récoltent les profits et les super riches achètent des bunkers de survie... pour survivre sur une planète qui sera de moins en moins habitable, ceci en dit long sur leur dégénérescence mentale.


                                      • Alain Dussort Alain Dussort 11 septembre 08:04

                                        Ils appliquent simplement leurs croyances. Pour leur bien être psychologique, il convient de se différencier le plus possible de la très grande majorité : en ayant des montagnes de biens pour en priver les autres ou en ayant un bunker ...


                                        • bonnes idées 11 septembre 12:40

                                          Vous croyez réellement que les riches ont besoin de bunkers pour se planquer alors que des villes entières et modernes sont là pour les accueillir ?


                                          • neurone 11 septembre 12:49

                                            La question est plus grave qu’un simple problème lié aux capitaux, c’est semble t-il lié aux ressources fossiles, facilement extractible, et autres éléments du tableau de Mendeleiev qui disparaissent (dans moins de 50a : In, Ga, Ge, Sb, Hf, Au, Ag, Sn, Zn, Rh, As : https://ecoinfo.cnrs.fr/2014/03/11/1-epuisement-des-ressources-naturelles/) ... 


                                            Selon le point de vue Malthusien, ca va réguler sévèrement / comment ? ... on a bien quelques idées mises en lumières par scénaristes de fictions... 

                                            ET donc, là, les très-riches, pensent pouvoir fuir une planete finie ? S’en sortir ? aha ? ... en conservant en plus leur « confort » !?! (dans une sorte de « protectionnisme in fine)... mais en fait ils sont le système, et donc ... ils seront les premiers a disparaitre tout simplement ! Puisque le système va radicalement changer ... les groupes et tribus d’Amazone ont bien plus de chances pour cette survie ! (ET ce n’est pas trois ou quatre concepts gadgets de l’iT comme sur la pseudo »IA« , le trans-humaniste, l’ordin- quantique -aha - les blocks chain qui vont changer quoique soit : trop drôle l’article de douglas RUSKOFF : qu’ils commencent par des études de Sciences Humaine, l’Anthropologie, avant de se rêver »sur-homme« )

                                            J’arrête là ma fiction, on verra bien dans cette prochaine décennie qui a le mieux »cultivé son jardin« & préparé le prochain coup ! Puisque semble t-il nous allons le vivre le »collapse mathusien" de cette civilisation ... NON ? 

                                            Force & profitons de l’instant présent... 

                                            • ticotico 11 septembre 13:42

                                              @ l’auteur

                                              @ les autres aussi

                                              Un bunker en Nouvelle Zélande... ça semble un peu disproportionné pour une simple crise financière dévastatrice. 

                                              A mon avis, ils ont plutôt accordé du crédit aux annonciateurs de l’effondrement. En France, nous en avons quelques uns, comme celui ci, Pablo Servigne.
                                              Ce qu’il dit est tout à fait cohérent, chaque fois qu’un élément d’un système se détraque cela accélère la désagrégation des autres éléments... et plutôt qu’une lente dégénérescence, nous risquons de vivre un effondrement rapide et généralisé.

                                              Si ça devait se passer comme ça, je n’ai aucune envie de rester et m’accrocher à une survie qui serait une galère de tous les instants. La Nouvelle Zélande ne me semble pas non plus une option viable...

                                              Allez, un petit lien plutôt critique sur ce type de vision du monde « Le survivalisme est un loisir de nantis ». 



                                              • banban 12 septembre 20:20

                                                « Quand les gros maigrissent, les maigres meurent ». 


                                                plus le monde ira mal, mieux ils se porteront, les crises ne font que les renforcer.

                                                ces bunker c’est pas de la prévoyance rationnelle, il sont la pour soulagé une angoisse. une tendance paranoïaque, liés a une imprévisible catastrophe planétaire ,une guerre nucléaire, un virus, une attaque Zombie.... ils ont du pognon a plus qu’a savoir qu’en foutre, sa leur coûte moins cher qu’un pain au chocolat pour un RMIste, alors si ça leur fais plaisir il vont pas se le refuser.

                                                Et puis pour eux mieux veut l’avoir et pas en avoir besoin, que de pas l’avoir et en avoir besoin.


                                                  • virelasu 16 septembre 10:23
                                                    Bjr,

                                                    Attaquer un réseau de riches par le pognon, c’est comme d’attaquer la démographie d’une croyance, ou les institutions d’une caste politique. C’est précisément ce qui leur manquera le moins.

                                                    On s’en prend toujours a des aspect des choses, les membre de, les propriété de, généralement par-ce-qu’elle dépassent, qu’elle se voient. Aux extension dans le monde réel d’organisation d’idées.

                                                    Elle vont repousser. L’argent des riches se multipliera, la population des croyant croitra toujours. La caste politique fondera ou réorganisera pour disposer d’institutions.

                                                    L’existence est constitué d’organisation de croyances et de connaissances sur le monde observable, manipulable, fraction du vrai(Ω), distribués dans les individus.

                                                    Dissimuler la vérité en falsifiant des informations et rechercher la vérité en rassemblant des informations, sont les seuls vrai levier de L’Être conscient sur le court des choses.

                                                    ++

                                                    • Frederick Potter Frederis Ettenein 16 septembre 18:20

                                                      Ma foi ! On dirait l’application de la blague de l’Indien et de l’homme blenc qui coupe du bois.

                                                      C’est l’histoire d’un bûcheron qui coupe du bois pour l’hiver. Un Indien passe par là et le bûcheron lui demande :
                                                      - L’hiver sera-t-il froid, grand chef indien ?
                                                      - Oui ! hiver très froid. Alors le bûcheron se remet à couper du bois de plus belle. Le lendemain, l’Indien repasse par là et le bûcheron lui demande si l’hiver sera vraiment aussi froid qu’on le dit. L’indien répond :
                                                      -Oui ! Hiver très rigoureux...
                                                      Alors le bûcheron reprend sa scie et coupe une montagne de bois. Le jour suivant, l’Indien repasse en disant :
                                                      - Hiver très, très rigoureux.
                                                      Le bûcheron intrigué, lui demande :
                                                      - Mais enfin, dis-moi comment tu devines que l’hiver sera très froid. 


                                                      Il lui répond :
                                                      -Chez nous, on a un dicton : Quand l’homme blanc coupe du bois, c’est que l’hiver va être froid !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès