• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les transports doux, l’avenir d’aujourd’hui

Les transports doux, l’avenir d’aujourd’hui

Le mode de consommation et la pollution est depuis trop longtemps au cœur des débats, alors que la solution est toute simple et nous la connaissons depuis toujours : les transports doux.

Aujourd’hui en France, nous remarquons un changement radical des consommateurs partout dans le pays, et ce, depuis plusieurs années. Que se soit pour faire ses courses, pour regarder un film ou encore pour se déplacer. En effet, dès l’apparition de la voiture, les déplacements se sont accentués, tout comme la pollution qu’elle engendre. Depuis les années 1970, on parle même d’une société de consommation […] avec des effets néfastes pour l’individu (comme l’obésité) et l’environnement (comme la pollution et le réchauffement climatique)1. Heureusement, des alternatives aux transports polluants ont été pensé et créé. C’est l’exemple même des modes doux. Un mode doux est un déplacement stimulé par la seule énergie humaine2. Ils sont non polluants. Les plus connus sont le vélo et la marche à pied. Tandis qu’un déplacement est un mouvement qui permet d’aller d’un lieu à un autre, tous transports compris. Pour prendre un exemple concret, la ville de Fontenay-le-Comte a mis à disposition des bus urbains gratuits3 qui permet un déplacement plus rapide dans la ville. Cependant, ceux-ci ne sont pas un mode doux puisqu’ils ne sont pas stimulés par l’énergie humaine pure. En revanche, les pistes et bandes cyclables créées pour les cyclistes sont un mode doux.

Mais alors, les transports doux sont-ils le mode de déplacement de demain ?

 

Les transports classiques, une solution attirante

Il est vrai que les transports doux ne sont pas la réponse à tous trajets, puisqu’ils ne s’adaptent pas à ceux-ci. D’après des études nationales, les trajets se déroulant de 0 à 10 kilomètres dispose d’un large éventail de modes de transports doux. Pour les trajets dépassant les 10 kilomètres, ce sont les véhicules polluants qui sont les plus utilisés. Le premier inconvénient est donc la courte distance que l’on peut effectuer avec les transports doux4.

Un autre de ses désavantages, est le temps que cela peut nous prendre pour effectuer un trajet avec un transport doux. En effet, les modes doux demandent de la force humaine, par conséquent, lorsque l’on effectue un trajet de 10 kilomètres à vélo, nous mettons plus de temps que lorsque l’on fait ce même trajet en bus.

 

Des solutions miracles

Moult issues ont été trouvé afin d’y remédier. Les modes doux n’émettent pas de gaz à effet de serre, et sont par ailleurs bénéfiques pour la santé (activité physique) et pour le portefeuille (budget déplacement). Pour les déplacements de courtes distances (inférieures à 5 km), ils sont une bonne alternative à la voiture et peuvent être pratiqués individuellement ou collectivement5. En effet, l’un des avantages des modes doux, c’est qu’ils ne polluent pas. D’après Isabelle Roussel, « les principales études épidémiologiques portant sur les villes permettent de quantifier le nombre de décès précoces attribués à la pollution urbaine dans son ensemble. Celle-ci a réduit l’espérance de vie de plusieurs mois6 » En effet, l’OMS a lancé plusieurs alertes, en déclarant la pollution de l’atmosphère comme cancérigène et en rappelant qu’elle est responsable de quelque sept millions de morts par an dans le monde7.

Un autre de ses avantages est le prix que cela engendre. En effet, les modes doux sont un bon moyen de faire des économies. Lorsque l’on achète un skateboard pour se déplacer, on ne comptabilise pas les coûts d’essence.

De plus, les modes doux sont bénéfiques pour la santé, puisqu’ils font travailler le corps humain.

 

En résumé, un transport doux est un moyen de déplacement sain, à moindre coût et à utiliser lors de court trajet. Il respecte l’environnement et répond aux enjeux d’aujourd’hui pour demain.

 

Clarisse Nicolet

 

1Dubois, Bernard et Vanhuele, Marc. CONSOMMATION - Comportement du consommateur. Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 février 2022, page 1. Disponible sur : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/consommation-comportement-du-consommateur/

3Se déplacer [en ligne]. Ville de Fontenay-le-Comte, [consulté le 02/06/2022], https://www.fontenay-le-comte.fr/68-cadre-de-vie/infos-pratiques/173-se-deplacer#top

4Intermodalités et complémentarité entre les modes de transport. Sous la direction de Duperon, Olivier. Les défis de la mobilité durable pour les territoires. Édition mare & martin, juin 2020, page 72

5Consommer autrement… oui, mais comment ? Google [en ligne], Disponible sur : https://www.ariege.gouv.fr/content/download/6559/38960/file/Article%2004%20avril%202014%20%C3%A9nergie.pdf

6Roussel, Isabelle. POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE. Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 février 2022. Disponible sur : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/pollution-atmospherique-urbaine/

7Roussel, Isabelle. POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE. Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 février 2022, page 2. Disponible sur : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/pollution-atmospherique-urbaine/


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 7 juillet 11:05

    Encore une petite main de l’Open Society, du gâteux et de l’OMS...

    Y’a pas, on est cerné...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 juillet 11:06

      Quand je serai grand, je veux être Amish (à condition d’avoir un smartphone).


      • Clocel Clocel 7 juillet 11:12

        @Séraphin Lampion

        Mormon, c’est mieux, ils sont polygames...


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 juillet 12:11

        @Clocel

        Dans un service à thé, il n’y a qu’une théière, mais le nombre de tasses peut varier. L’homme est polygame et la femme monogame. C’est la nature !


      • troletbuse troletbuse 7 juillet 12:21

        @Séraphin Lampion
        C’est moins vrai aujourd’hui, non ?


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 juillet 13:14

        @troletbuse

        je déconnais !


      • eddofr eddofr 7 juillet 11:29

        Moi je veux bien prendre un vélo pour aller au travail ...

        Il faut juste que mon patron accepte d’adapter mes horaires de travail, 10H-16H, ça me permettrait de limiter ma journée à 12H (en vélo je mettrais 3 heures aller, 3 heures retour).

        Incidemment, un truc marrant :

        Mon entreprise se situe au bord du périphérique Parisien.

        Mon entreprise propose une prime à ceux qui s’engagent à venir à vélo.

        Mais seuls ceux qui ont les moyens de se payer un logement en « proche banlieue » peuvent venir à vélo ...

        Encore une mesure pour aider les « moins pauvres » ?


        • cevennevive cevennevive 7 juillet 11:43

          Les donneurs de leçons qui prônent le vélo (ou les transports doux) à tout va :

          Venez en Cévennes, haut Gard et Lozère, vivez dans un petit village perdu sur les hauteurs, vous pourrez pédaler (et suer) tranquille, et écolo !

          Quand vous aurez fait vos courses à 15 ou 20 km, avec sacs et sacoches pleines, vous ne penserez pas que vous avez fait du « transport doux ».

          En plus, je fais les courses pour les vieux voisins du village...


          • pemile pemile 7 juillet 12:47

            @cevennevive

            Une carriole légère et un cheval.


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 juillet 13:22

            @pemile

            Et la souffrance animale ?

            Qu’est-ce qui vous autorise à penser que vous êtes tellement supérieur à un cheval que vous pouvez le réduire en esclavage, le castrer et le manger ? Hein ?

            Le seul transport doux, c’est « pedibus cum jambis » ! Sans chaussure, évidemment, sinon on écrase les limaces qui sont dans l’herbe et ça, c’est pas bon.


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 13:26

            @pemile

            Tu te contredit puisque tes pote vegane veule interdire l’ elevage a cause du soit disant CO² généré ...

            Enfin c’ est pas pemile qui va ramasser les crotte au fur et a mesure ... et du coup ca fera du methane en se decomposant ...

            troisiement , l" assurance pour un cheval sur la route est prohibitive ca reviendrais plus cher qu’ une electrique .

            Et enfin des chevaux y en as plus pour tout le monde . c’ est une chasse garder de quelque famille oligarchique et nepotique .

            Atterit pépé ...


          • pemile pemile 7 juillet 13:47

            @Séraphin Lampion « Et la souffrance animale ? »

            Pire que celle humaine lorsqu’il est enfermé et que Cyrus veut lui interdire d’aller crotter les chemins ?


          • cevennevive cevennevive 7 juillet 13:47

            @6russe2sioux, pemile, bonjour,

            Pas un cheval ni une charrette, mais un âne peut-être !
            Ah, un âne ! Ils sont si doux, si attachants. J’aimerais bien.
            Comme Modestine qui a trimballé Stevenson à travers les Cévennes.
            Modestine, qui gonflait son ventre au moment de mettre les sangles lorsqu’elle estimait que la charge était trop lourde. Et tout le saint frusquin se retrouvait par terre...


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 14:02

            @cevennevive

            Les vrai ane sont tres inteligent et pas seulement tétu comme notre ane sombre en ciré jaune smiley

            mais les assurance n’ aime pas du tout que l’ on circule a cheval (ou en ane) et vous le font payer tres cher ... De plus en cas d’ accident vous avez presque systematiquement tord ( les assurance defende les automobiliste ) et enfin , vous resterez cantonez au petit chemin forestier par la connerie des gens et des flic genre pemile qui pense avoir le droit de dire au autre comemnt faire sans meme se renseigner ...

            https://assurance-animaux.ooreka.fr/qr/voir/184325/quelle-assurance-pour-une-roulotte-hippomobile


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 14:05

            @pemile

            Toujours a deformer les chose , je n’ interdit pas au chevaux de crotter , je te dit que les flic « CON comme des PEMILE » utiliserons les lois sur les crotte de chien pour t’ empecher de circuler sur LEUR chemins ...

            A la moindre chose qui ressemble a une roulotte de gitan , c’ est terminé t’ as droit a la perquisition totale et il abime ce qu’ il peuvent .


          • pemile pemile 7 juillet 14:21

            @6russe2sioux "et enfin , vous resterez cantonez au petit chemin forestier par la connerie des gens et des flic genre pemile qui pense avoir le droit de dire au autre comemnt faire sans meme se renseigner ..."

            Mon pov’ Cyrus, toujours à vouloir donner des leçons dans des domaines que tu ne connais pas et toujours à raconter des conneries !


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 14:30

            @pemile

            pépé , t’ est comme le sabot d’ un cheval , ya plus de lacune que de barre ...
            j’ imagine que tu ne sait meme pas curer un sabot convenablement ni regler une sellerie ...

            Tu confond visiblement ton tracteur avec un percheron ...

            nb : c’ est toujours marrant de debourrer une vielle rosse comme toi surtout quand tu tend la perche smiley .


          • SilentArrow 7 juillet 14:42

            @cevennevive

            Ah, un âne ! Ils sont si doux, si attachants. J’aimerais bien.

            Ça me rappelle de bons souvenirs de l’école primaire. Un de nos compagnons avait eu la polio et avait des difficultés pour marcher. Chaque fois que l’école organisait une excursion à pieds dans la campagne ou les bois, il était autorisé à monter l’âne que son père lui avait acheté.

          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 14:48

            @SilentArrow

            Ben pemile c’ est un peut pariel , bercer trop pret du mur il as atraper la gogolio ...
            depuis a chaque sortit lgbt il est autoriser a monter nono .


          • SilentArrow 7 juillet 14:57

            @6russe2sioux

            Il est encore là ce bon vieux nono ?


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 14:58

            @SilentArrow

            il traine un peut sous le pseudo de « jean » smiley


          • pemile pemile 7 juillet 15:11

            @6russe2sioux « c’ est toujours marrant de debourrer une vielle rosse comme toi surtout quand tu tend la perche »

            T’es vraiment un bouffon pitoyable !

            Toi qui adore citer des lois à tout propos, explique moi les lois qui régulent la circulation des véhicules hippomobiles sur route que je me marre ?


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 15:16

            @pemile

            pour les attelage de cariole sur route ; 3 de large , 4 de long smiley
            des que le convoit totale depasse 5m70 , un convoyeur de queue est obligatoire en plus du conducteur ....

            Arrete de jouer les expert , j’ avais un tres bon pote dont c’ etait le metier sur malaucene au pied du ventoux smiley

            on aprend pas mal de chose quand on bosse au lieux comme toi d’ emmerder les autre smiley


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 15:26

            @pemile

            on t’ entend plus ? t’ est en train de te fabriquer un diplome de monitorat et de dressage equins ?


          • pemile pemile 7 juillet 15:41

            @6russe2sioux « on aprend pas mal de chose quand on bosse au lieux comme toi d’ emmerder les autre »

            Un vrai mariole, tu vas vouloir prétendre que tu ne racontais pas de conneries dans ton post de 14:02 ??!! smiley

            PS : les dimensions que tu donnes c’est aussi du grand n’importe quoi !


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 15:45

            @pemile

            les dimensions que tu donnes c’est aussi du grand n’importe quoi !

            c’ est pas des dimension , c’ est le nombre de chevaux cretin smiley

            http://www.equinfo.org/chemins/codes/crattel.htm

            Equipement du véhicule attelé :

            1. - Dimensions :« 1) Un attelage ne peut comporter plus de 4 animaux en file et plus de 3 de front.

            2) Les dispositifs de conduite ou d’attelage doivent permettre au conducteur de rester maître des animaux attelés et de son véhicule, avec sûreté et précision.

            3) Les véhicules attelés doivent être accompagnés de convoyeurs en nombre suffisant pour assurer la sécurité de la circulation. En tous cas, dès que le nombre des animaux est supérieur à cinq, un convoyeur sera adjoint au conducteur du véhicule.

            4) Lorsqu’un véhicule attelé remorque un autre véhicule et que la longueur du train dépasse 16 mètres, timon du premier non compris, un convoyeur doit accompagner le second véhicule.

            5) Lorsque la longueur du chargement d’un triqueballe dépasse 12 mètres, un convoyeur doit suivre, à pied, le chargement. » (Art 53)

            « Les dimensions des véhicules à traction animale ne peuvent dépasser celles prévues par le règlement technique des véhicules automobiles. » (Art 83.3)



          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 15:51

            @pemile

            Y a pas de permis , c’ est a tes risque et pemile smiley
            mais tu peut te faire chopper a l’ alcolo test , pense y quand ton cheval te ramene smiley


          • pemile pemile 7 juillet 15:52

            @6russe2sioux « c’ est pas des dimension , c’ est le nombre de chevaux cretin »

            wiwi, 5m70 c’est un nombre de chevaux !

            Et ton lien dit bien l’inverse de ton post de 14:02 pour la circulation sur chaussée.


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 16:05

            @pemile

            arrete de jouer les imbecile , il ne reste plus personne a convaincre ...
            dans le cadre de la circulation de persone , ton attelage est limité a 6 chevaux sans exceder 5m70 , de meme eclairage et retroviseur sont indispensable de nuit ...

            tout est fait pour decourager les cavalier et conducteur d’ attelage .

            https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:NYpEuAbWEcoJ:https://equipedia.ifce.fr/autres-activites-equestres/attelage/cheval-territorial/circulation-sur-la-voie-publique%3FcHash%3D78dff5dce2d4d11f8cac381d9988cc1d%26tx_web2pdf_pi1%255Baction%255D%3D%26tx_web2pdf_pi1%255Bargument%255D%3DprintPage%26tx_web2pdf_pi1%255Bcontroller%255D%3DPdf+&cd=5&hl=fr&ct=clnk&gl=fr


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 16:14

            @pemile

            t’ est assimilé permis B ...

            18 en tout -12 metre de remorque incluant 30cm d’ attelage voiture = ? ( ha ben merde 5m70 smiley)

            L’ensemble de véhicules (voiture + remorque) ne doit pas dépasser 18 mètres.

            La remorque ne doit pas dépasser 12 mètres (en excluant le dispositif d’attelage).

            https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21754# : :text=L’ensemble%20de%20v%C3%A9hicules%20(voiture,aller%20jusqu’%C3%A0%20750%20%E2%82%AC.



          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 16:17

            @pemile

            Bon aller je te laisse mediter , on s’ est un peut eloigner des transport « doux » de l’ auteur , on va pas argumenter le code de la route entier smiley

            je te consielle quand meme de te renseigner a la gendarmerie si tu as des doutes .


          • sylvie 7 juillet 16:19

            @6russe2sioux
            cela n’a pas l’air de déranger l’auteuse.


          • pemile pemile 7 juillet 16:23

            @6russe2sioux « Bon aller je te laisse mediter »

            Sur ton arrogance à sortir des conneries ?

            « on s’ est un peut eloigner des transport « doux » de l’ auteur »

            Au contraire, la traction animale correspond tout à fait à la définition de « transport doux » de l’auteur, et l’oubli devait être réparé !


          • pemile pemile 7 juillet 16:32

            @6russe2sioux « tout est fait pour decourager les cavalier et conducteur d’ attelage . »

            Non Cyrus, on constate que tu es le seul à d’abord avoir voulu nier la circulation d’hippomobile sur route et maintenant de tenter d’en décourager tout le monde !!! smiley


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 16:33

            @pemile

            c’ est l’ un des rare point ou je ne peut que te donner raison smiley
            cependant s’ occuper d’ un cheval , c’ est beaucoup de travail et de connaisance , pas forcemement a la porté de tout le monde comme tu l’ as brillament demontré en ramenant ta fraise ...Tu devrai peut etre envisager de te former un peu smiley

            Au contraire, la traction animale correspond tout à fait à la définition de « transport doux » de l’auteur, et l’oubli devait être réparé !



          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 16:37

            @pemile

            apprend a monter a crue , on en reparlera smiley


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 16:38

            @sylvie

            ben si , ca peut pas se ranger au placard quand on rentre dans son appartement ...
            j’ ais cru comprendre qu’ elle etait plutot trotinette et velo electrique avec des bonne baterie poluante smiley


          • pemile pemile 7 juillet 16:41

            @6russe2sioux "pas forcemement a la porté de tout le monde comme tu l’ as brillament demontré en ramenant ta fraise ...Tu devrai peut etre envisager de te former un peu"

            Mariole de mauvaise foi jusqu’au bout toi, tu ne changeras donc jamais !


          • sylvie 7 juillet 16:44

            @6russe2sioux
            je parlais de votre remarque : "Bon aller je te laisse mediter , on s’ est un peut eloigner des transport "


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 16:46

            @pemile

            ben alors mon pemile , pourquoi tu as amenager un van , au lieu de recuperer un cheval destiné a la boucherie (400€ max ) et de construire ta roulotte ?

            t’ as bien un hectare de champ pour le faire paitre non ?
            l’ argent pour le veterinaire et le marechal ?
            une grange pour le foin d’ hivers ?

            ou tu reve juste debout sans connaitre les realité « hypomobile » ?


          • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 16:50

            @sylvie

            faudrais citer integralement ...

            on s’ est un peut eloigner des transport « doux » de l’ auteur

            l’ auteur ne fait pas reference au retour des chevaux en vile , pas meme a leur retour en campagne .

          • pemile pemile 8 juillet 09:33

            @6russe2sioux "ben alors mon pemile , pourquoi tu as amenager un van , au lieu de recuperer un cheval destiné a la boucherie (400€ max ) et de construire ta roulotte ?"

            Parce que mon fourgon me sert pour les transports de matériaux pour les chantiers ET pour y dormir.

            Et j’ai autour de chez moi, chevaux, poneys et ânes, mais qui ne bossent pas pour moi, au contraire, c’est moi qui aide à les promener.


          • lacerta 6russe2sioux 8 juillet 14:22

            @pemile

            Parce que mon fourgon me sert pour les transports de matériaux pour les chantiers ET pour y dormir.

            c’ est une excuse en bois , on peut très bien mettre des matériaux dans une roulotte ,et faire plus de tour , la verité c’ est que tu prefere faire vroum-vroum avec ton beau camion diesel tout en obligeant les autre a assumer l’ effort ecologique que toi tu demande par tes conviction politique .

            Et j’ai autour de chez moi, chevaux, poneys et ânes, mais qui ne bossent pas pour moi, au contraire, c’est moi qui aide à les promener.

            He voila le gars qui connait pas les lacunes et les barre du sabot , qui s’ autopromeut pâlfrenier/marechal ferrant , et probablement kine/veterinaire.

          • lacerta 6russe2sioux 8 juillet 14:24

            @pemile

            Aller grand expert en tout ...

            j’ espère au moins que tu sait avec quel noeud et pourquoi on attache une longe .


          • lacerta 6russe2sioux 8 juillet 14:52

            @tous 

            Et voila , le pemile bien coincé est en train de damander a tout les paysant pour essayer de trouver la bonne réponse sur le noeud d’ attache ...

            Quel imposteur ce papy ...


          • Albert123 7 juillet 12:09

            le petit dégueuli écolo bobo du jour.


            • tashrin 7 juillet 13:12

              Arretez de nous emm(...)er avec ce genre de discours

              La totalité des émissions francaises représentent une microchiure de mouche par rapport aux émissions globales, et les émissions liées au transport representent une simple fraction de ladite microchiure de mouche

              Et vous allez faire chier des millions de gens

              Prenez vous en aux industriels, aux fret maritime, au trafic aérien et au numérique, qui sont les plus gros émetteurs. Une fois que ce sera fait, et seulement à ce moment là, on pourra parler trottinette et vous pourrez avoir un semblant de credibilité


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 juillet 13:24

                @tashrin

                Il faut supprimer les avions et les cargos et fabriquer des ordinateurs doux, à pédales pour produire de 12v continu.


              • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 14:07

                @Séraphin Lampion

                Il faut interdire le veganisme , responsable de 80% des emission de methane dans l’ ecologie urbaine des quartier bobo-vegane ...


              • Albert123 7 juillet 14:07

                @tashrin

                « Prenez vous en aux industriels, aux fret maritime, au trafic aérien et au numérique, qui sont les plus gros émetteurs. »

                ou à des type comme Bill Gate qui importe chaque année des tonnes de sable provenant d’une ile des caraibes pour regarnir la plage privée de sa propriété située du coté de Seattle.

                l’écologisme est devenu un outil au service des négriers contemporains, les écolos, donc des bourgeois des villes*, sont toujours si silencieux au sujet des excès de leurs pairs, par contre fusiller ceux qui roulent en diesel pour aller bosser ne leur pose aucun problème.

                *le vote écolo s’arrete là où le train s’arrete


              • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 14:08

                Soyez gentils de peter dans une bouteille les « brouteur » , celle ci sera deposé dans la decheterie la plus proche (50km) immediatement grace a vos petite jambe et aux transport doux smiley


              • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 14:12

                @tashrin

                Les gens n’ imagine pas ce que ca coute en CO2 de changer tout les ans de voiture electrique , de trotinete a baterie lythium , ou de tout vehicule electrique fabriqué en poluant chez les autre et pour lesquel il faudrait 10 ans pour les « amortir » en terme de CO²


              • SilentArrow 7 juillet 16:27

                @6russe2sioux

                Oublie le CO₂. L’effet est saturé. J’ai expliqué cela plus en détails il y a quelques jours. Je remets le texte.

                Rappel de quelques faits :

                1 Le CO₂ est indispensable aux végétaux

                Le CO₂ n’est pas un poison, mais un aliment indispensable à la croissance des végétaux. Les horticulteurs le savent et certains accélèrent la croissance de leurs légumes en injectant du CO₂ dans leurs serres.

                2 La planète a connu des taux de CO₂ atmosphériques bien plus élevés qu’aujourd’hui

                Au début du Carbonifère, juste après le Dévonien, la température était tiède malgré un taux de CO₂ estimé à 0,9 % (soit trente fois celui du XIXe siècle). La végétation était luxuriante et c’est cette végétation qui a produit les dépôts de charbon que nous exploitons aujourd’hui.

                3 Où est passé l’abondant CO₂ présent au Carbonifère ?

                Une partie du carbone apporté aux plantes par le CO₂ atmosphérique a été piégé dans les dépôts de charbon.

                Une partie du CO₂ atmosphérique, une fois dissout dans l’eau de mer, s’est combiné au calcium pour former le carbonate de carbone des carapaces des crustacés. Ce carbone est actuellement piégé dans les couches de calcaire.

                4 Le CO₂ est soluble dans l’eau

                L’eau de mer peut dissoudre plus de CO₂ à basses températures qu’à températures élevées. Par conséquent, une élévation de la température moyenne des océans produit un dégagement de CO₂ dans l’atmosphère et un refroidissement produit le stockage du CO₂ dans les océans. Une élévation de la température des océans sera donc toujours corrélée à une élévation du taux de CO₂ atmosphérique mais il ne faut pas prendre la cause pour l’effet.

                5 Le rayonnement des corps chauffés

                Tous les corps émettent de la lumière dans tout le spectre de fréquences, mais cette émission est regroupée en un pic dont la position dépend de la température du corps : plus le corps est chaud, plus la fréquence centrale du pic est élevée. À températures normales, le pic se trouve dans l’infrarouge et l’émission n’est pas visible à l’œil. La température de la surface du soleil étant voisine de 5000 °C, le pic se trouve dans la lumière visible.

                (à suivre)


              • SilentArrow 7 juillet 16:29

                @6russe2sioux

                (suite et fin)

                6 L’effet de serre selon Fourier

                Le verre de la serre laisse entrer la lumière visible dans la serre. Comme le pic du rayonnement solaire se trouve justement dans le visible, le gros de l’énergie du rayonnement pénètre donc dans la serre. Ce rayonnement réchauffe les objets se trouvant dans la serre et ces objets émettent donc à leur tour. Mais comme la température reste basse, de loin inférieure à celle de la surface du soleil, le gros de cette émission se trouve dans l’infrarouge. Or le verre ne laisse pas passer l’infrarouge. L’énergie de la lumière solaire est donc emprisonnée à l’intérieur de la serre qui par conséquent s’échauffe.

                7 L’effet de serre selon les horticulteurs

                La lumière du soleil après avoir pénétré dans la serre réchauffe les objets qui à leur tour réchauffent l’air par contact. L’air réchauffé monte mais se trouve bloqué par le toit de la serre. La preuve que c’est bien ça qui produit le réchauffement à l’intérieur de la serre, c’est qu’on peut limiter ce réchauffement en laissant s’échapper une partie de l’air chaud par des ouvertures pratiquée dans le toit de la serre.

                8 Qui a raison, Fourier ou les horticulteurs ?

                Si la serre était vide d’air, c’est Fourier qui aurait raison 100%. Mais il y a de l’air et des mouvements de convection, donc les horticulteurs ont certainement raison en partie. Dans quelles proportions ? Je n’en sais rien. J’ai eu connaissances d’expériences qui tendaient à démontrer que l’explication des horticulteurs était la meilleure.

                Mais en fait, cela n’a pas d’importance, car je vais démontrer plus bas que le CO₂ atmosphérique ne peut produire un effet de serre.

                9 L’effet de serre des nuages

                L’effet principal des nuages pendant la journées, c’est de re-diffuser une partie de la lumière solaire incidente dans l’espace. Il ont donc un effet réfrigérant pendant la journée.

                La nuit, c’est différent. Tout le monde sait que quand la température de l’air est tout juste au-dessus de 0°C, on observe plus facilement des gelées au sol par temps clair que sous un ciel nuageux.

                Il s’agit d’un effet de serre au sens de Fourier : le sol froid émet le gros de son rayonnement thermique dans les infrarouges qui sont renvoyés en partie vers le sol par les nuages. L’énergie qui serait perdue dans l’espace sans la présence des nuages revient donc au sol qui se refroidit moins vite. C’est pour cela qu’il y a moins de gelées au sol par temps nuageux.

                Voilà, il s’agit là du seul effet de serre observable dans l’atmosphère terrestre et cela n’a rien à voir avec le CO₂ !

                10 L’effet de serre du CO₂ selon les menteurs du GIEC

                La molécule de CO₂ peut être mise en vibration par la lumière. Il suffit que la fréquence de la lumière coïncide avec celle d’un mode de vibration moléculaire. Un peu comme quand vous fredonnez dans votre salle de bain : il y a des fréquences qui produisent de fortes résonances.

                Lorsqu’un mode de vibration est excité par la lumière, un photon est absorbé. En principe, après un certain temps, la molécule revient à son état normal en réémettant un photon.

                Que disent les menteurs du GIEC ? Le photons réémis par les molécules de CO₂ le sont dans tous les sens, donc, la moitié revient au sol et cela produit leur fameux effet de serre.

                Cela semble facile à gober. Et pourtant, il y a une faille dans ce raisonnement. Une molécule mise en vibration par la lumière peut effectivement se désexciter en réémettant un photon. Mais ce n’est pas la seule façon : lors d’une collision entre deux molécules, l’excédent d’énergie stockée dans la vibration peut se libérer sous forme d’énergie cinétique partagée par les deux molécules. Tout dépend de la densité de CO₂. À faible densité, il y a peu de collisions et les molécules ne peuvent se désexciter qu’en réémettant un photon. À forte densité, il y a tellement de collisions par secondes que les molécules n’ont pas le temps de réémettre un photon : elles se libèrent de leur excédent d’énergie sous forme cinétique lors des collisions.

                On peut définir le temps de vie d’un mode de vibration comme le temps qu’il faudrait en moyenne pour qu’une molécule se désexcite en l’absence de collisions. Aux taux de concentration actuels de CO₂ atmosphérique, ce temps de vie est très grand par rapport au temps moyen entre deux collisions : la molécule subit des milliers de collisions pendant le temps de vie du mode de vibration.

                Autrement dit, cet effet de serre n’existe pas, tout simplement parce que le CO₂ qui a absorbé de la lumière infrarouge ne la réémet pas. Personne n’a d’ailleurs réussi à détecter des infrarouges qui seraient réémis par le CO₂.

                11 L’effet de saturation

                L’énergie des infrarouges émis par la terre et absorbés par les molécules de CO₂ se retrouve donc dans l’atmosphère sous forme d’énergie cinétique des molécules constituant l’atmosphère. Cela se traduit par une augmentation de la température de l’atmosphère.

                Vous allez dire eh bien voilà, l’atmosphère est plus chaude à cause du CO₂, et vous avez tout à fait raison.

                Maintenant, il nous reste une dernière chose à examiner. Que se passe-t-il si on augmente le taux de CO₂ ?

                Supposons qu’au taux actuel de CO₂, l’atmosphère n’absorbe qu’une toute petite partie du rayonnement thermique de la terre. Alors, oui, si on augmente la concentration, il y aura plus d’absorption et on aura un réchauffement.

                Mais en fait, au taux actuel de concentration, il suffit d’une couche de 10 m d’atmosphère pour absorber la totalité du rayonnement thermique de la terre. Si on augmente la concentration, la totalité du rayonnement thermique sera tout simplement absorbé sur une épaisseur d’atmosphère plus mince, mais c’est toujours la même énergie qui sera absorbée et pas plus.

                Augmenter le taux de CO₂ atmosphérique ne peut donc avoir aucune conséquence sur la température moyenne de la terre.


              • lacerta 6russe2sioux 7 juillet 16:42

                @SilentArrow

                Oublie le CO₂. L’effet est saturé. J’ai expliqué cela plus en détails il y a quelques jours. Je remets le texte.

                c’ etait a prendre a l’ ironie et au second degree ... comme les pet de vegan en bouteille smiley

              • SilentArrow 7 juillet 16:49

                @Séraphin Lampion

                Il faut supprimer les avions et les cargos et fabriquer des ordinateurs doux, à pédales pour produire de 12v continu.


                On va doter les ordinateurs d’une pédale douce, comme les pianos.

              • mmbbb 9 juillet 10:06

                @tashrin la limite de ce discours ( qui peut être entendu ) est la civilité Ce dont les écolos ne parlent jamais .
                A Lyon ( je me répète ) al moitié des cyclistes sont des connards , ils ne respectent pas les feux rouges , J ai vu plus de 6 accidents .
                Le Bo Bo ecolos éco citoyens et eco responsables et pour les femmes genrées eco feministe n a aucun scrupule a blesse et gravement .
                D autres part à Lyon , lorsque le Rhone est bas , c est la peche à la trottinette dont ces memes usagers n ont aucun scrupules a jeter
                Et en dernier, a Lyon, il y eu une experiende de voiture de location electrique payee par le contribuable , expérience
                Comme Sego Royal qui a fait payé par le contribuable, la route soalire de COLAS
                Je veux être ecolos mais au préalable, il faut changer la mentalité et arrêter de culpabiliser les non ecolos


              • velosolex velosolex 9 juillet 12:01

                @mmbbb
                Ecolo, pas ecolo, ça ne signifie rien. Il n’y a pas de « off » et « on »...Tout est lié à la tempérance, à la civilité, à la capacité de voir si ce que l’on fait dans la vie à un sens.
                Je crois qu’on appelle ça « La responsabilité ». Ca signifie « se soucier des autres », de ce qu’on laissera derrière soi. Et même de refléchir à ce que les médias, la machine économique nous invite à faire. Ne pas être dupe de la machine à produire qui veut nous rendre addictif. « Un gars de 50 ans qui n’a pas de rollex a t’il raté sa vie ? »...

                Le mot écolo n’existait pas dans le temps. D’une part parce que même s’il y avait bien sûr des activités polluantes, comme les teinturiers par exemple, la population était faible, et le monde était bien plus grand, encore indemme des prédations aberrantes telles qu’on les voit depuis deux siècles, l’invention du train...
                Ca c’est potentialisé à une vitesse phénoménale depuis 50 ans. Et encore davantage après les soit disant « 30 glorieuses. Car la génnéralisation de l’avion, le tourisme prédateur et décomplexé, la technologie totalement envahissante surfant sur ce monde ultra connecte, cela remonte en fait à la fin des années 80, le début justement de l’aberration climatique, perceptible dans n’importe quelle station météo du monde. C’est bien sûr l’effet d’accumulation qui a amené le désastre, sur fond de déni, dont on voit encore l’expression dans certains commentaires se voulant ironiques. On peut c’est vrai se moquer d’un homme politique, mais on ne peut se moquer du climat et de l’état du monde. Il s’en fout de nos gesticulations. Il nous présente la note. Comment l’homme va t’il s’en sortir. Ou pas, Je ne serais pas là pour le voir j’espère. »Encore 2 minutes, monsieur le bourreau", comme disait Madame de Brinvilliers, sur l’échaffaud. 


              • velosolex velosolex 9 juillet 13:50

                @SilentArrow
                Alors ça doit être l’âge du capitaine, car il faut bien convenir que le thermomètre monte. Que ça plaise ou non ! « La pesanteur est dure mais c’est la loi », disait Brassens. 


              • SilentArrow 9 juillet 17:50

                @velosolex

                car il faut bien convenir que le thermomètre monte

                Et alors ? Est-ce une raison pour accepter une explication simpliste qui comme par hasard fait bien l’affaire de certains intérêts financiers ?

                Le thermomètre a monté bien plus haut plusieurs fois dans l’histoire de la planète. On vous dira qu’il monte plus vite que jamais. Où sont ces données sur la vitesse à laquelle le climat a évolué sur un peu plus de 4 milliards d’années ?

                Il y a toujours eu une corrélation entre une montée de température et une montée du taux de CO₂ puisque les océans en dégagent quand l’eau de mer se réchauffe. Mais il ne faut pas prendre l’effet pour la cause.

                S’il y a une cause anthropique au réchauffement, il faut la chercher ailleurs, par exemple dans l’effet de réduction de l’albédo des glaces du pôle nord causé par le dépôt de suie en provenance des centrales thermiques à charbon.


              • SilentArrow 7 juillet 15:48

                @Clarisse Nicolet

                avec des effets néfastes pour l’individu (comme l’obésité) et l’environnement (comme la pollution et le réchauffement climatique)

                Faut arrêter le délire. On a fait croire à tout le monde que le CO₂ anthropique est responsable d’un réchauffement climatique alors qu’il n’y a AUCUNE preuve scientifique permettant de l’affirmer. Tout au plus des slogans du GIEC, relayés par une autiste suédoise et toute la presse aux ordres.

                Maintenant la propagande monte d’un cran dans l’absurdité. À l’occasion des manifestation d’agriculteurs aux Pays Bas, qui protestent contre les mesures gouvernementales visant à réduire les émissions d’azote, presque tous les imbéciles journaux répètent en chœur que l’azote est un gaz à effet de serre.

                Pour n’en citer qu’un, bien français.


                • I.A. 7 juillet 18:57

                  Bonjour, j’ai quelques questions au sujet de votre schmilblick :

                  • Tout ce qui est doux est-il nécessairement non polluant ?
                  • Inversement, tout ce qui n’est pas polluant est-il nécessairement doux ?
                  • Et lorsque les transports amoureux ne sont pas doux, sont-ils polluants ?
                  • Un transport doux peut-il vous transporter de fureur, voire de haine ?
                  • Un Covid asymptomatique est-il un Covidoux ?
                  • A-t-on le droit de remplacer transport doux par transport câlin ? Par transport bénin, transport accommodant, anodin, agréable, moelleux ou gentil ?

                  Et « TRANSPORT PROPRE », ça ne convient plus ?

                  Il vous faut sans cesse remplacer les termes justes par des mots "roses bonbon ??









                  • tashrin 8 juillet 12:04

                    @I.A.
                    meilleur com du fil... :)


                  • velosolex velosolex 9 juillet 11:41

                    Les commentaires dans l’ensemble respirent le diesel, et la beauf attitude. Certains sortent le sempiternel argument : « C’est pas nous les pires... »

                    D’autres amènent l’argument pratique, lié à la déssertification, au libéralisme. On conçoit qu’il faut bien aller au supermarché, au médecin, avec une bagnole, qui n’a pas besoin d’être un SUV raccoleur. Par contre, elle t’il besoin de continuer à aller en croisière, ou au bout du monde, qui ne signifie plus rien, les paysages et les hommes s’étant standarnisés dans ce monde qui n’est devenu qu’une immense zone commerciale. 

                    D’autres ne supportant pas l’idée de monter sur un vélo, jouent sur le mot « doux », pensant peut être qu’on peut déconnecter le réel, en le chatouillant sous les aisselles. Le réveil est déjà dur, pour ceux qui voient leur maison crâmer. Voilà qu’arrive le temps où vous n’aurez pas même la permsssion de remplir votre piscine, la ressource eau se faisant rare. Ce monde n’est pas fait pour le vieil homme, mais pas plus pour les autres. Vos defenses et vos sophismes ne pourront nier l’innondation quand l’eau passera au dessus de vos bottes

                    Pendant ce temps le thermomètre monte. Un journal d’info fait rire jaune dans sa composition. Le journaliste parle de la catastrophe, impactant l’avenir,et nous imposant de changer nos modes de vie ; puis dans la seconde partie, fait la promotion du consummérisme à tout crin, des voyages décomplexés, en présentant la hausse du thermomètre commem une aubaine pour le plaisancier, envoyant des selfis de lui allongé sur la plage « paradisiaque », ou dans un paysage « à coupé le souffle », afin de faire baver d’envie ses collègues de travail. Derrière le rideaux, des milliers d’obus tombent chaque jour sur l’Ukraine, dans l’effort desespéré que Poutine fait pour améliorer le climat. 

                    Pour aimer ce monde, il devient urgent de se couper de sa pollution endémique, en dehors de l’effet carbone. De prendre une loupe pour regarder les abeilles, et une paire de jumelles pour les oiseaux. Lire, écrire, peindre, renouer avec les plaisirs liés à l’activité du corps, se déconnecter des machines. Fuir les réseaux, éteindre les smarphones, ces machines de mort, si vous en possédez un. 


                    • xana 9 juillet 14:23

                      C’est le nouveau mot à la mode chez les Pârisiens, le transport « doux » ?


                      • lacerta 6russe2sioux 9 juillet 14:49

                        @xana

                        Apres le doudouphone , la doudoumobilité , le doudoulogement pour le doudou-bobo comme pemile .


                      • https://twitter.com/JusteMilieu3/status/1546070235932926008


                        Déclaration du ministre délégué des Outre-Mers ...

                        Que ceux qui ne veulent pas des éoliennes soient privés d’électricité ....

                        Au fait E.Borne disait ;
                        -nous travaillerons de bonne foi et en bonne intelligence, comme nous le demandent les Français.

                        Y ’a du vent dans les voiles ..


                        • https://twitter.com/philippeherlin/status/1546170016768606208


                          Crise énergétique : « Nous sommes face à des choix compliqués, nous ne pourrons pas continuer à nous chauffer et à nous déplacer comme si de rien n’était »

                          Bah alors Bruno, c’est l’économie russe qui devait s’effondrer, pas l’économie française !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité