• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les USA veulent la guerre nucléaire : Trump sort du traité INF (...)

Les USA veulent la guerre nucléaire : Trump sort du traité INF !

Le président américain Donald Trump a annoncé samedi 21 octobre que les Etats-Unis décident unilatéralement de se retirer du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF – Intermediate-range nuclear forces treaty, Le traité vise l’élimination de missiles de croisière et de missiles balistiques lancés depuis le sol et ayant une portée se situant entre 500 et 5 500 km, ces missiles pouvant emporter des charges explosives conventionnelles ou nucléaires)

En 1987, à la suite de la crise des missiles Pershing, l’URSS et les Etats-Unis signent un pour restreindre le déploiement des missiles à capacité nucléaire à courte et moyenne portée. Rappelons que l’Union Européenne, et notamment les régimes Kohl en Allemagne, Mitterand en France, et Tatcher en Grande Bretagne, soutiendront jusqu’au bout le déploiement des missiles Pershing et l’escalade vers la confrontation nucléaire. A l’opposé, un large mouvement pacifiste, avec une importante participation communiste – à l’exception notable des eurocommunistes – se mobilisera pour la paix et le désarmement nucléaire. On se souvient aussi de l’action d’Olof Palme premier ministre suédois, assassiné en 1987.

Le conseiller à la sécurité nationale de Trum, le faucon John Bolton s’est envolé samedi pour la Russie, afin, semble-t’il, de signifier officiellement à la Russie la fin du traité INF.

2010, Barack Obama et Dmitri Medvedev avaient signé un nouvel accord nucléaire, le Traité New START de réduction des armes stratégiques. Il arrivera à expiration en 2021 et pourrait ne pas être renouvelé par Donald Trump. À ce moment-là, souligne Malcolm Chambers, “nous pourrions nous trouver dans un monde où il n’existera plus aucune limite au développement des arsenaux nucléaires des États pour la première fois depuis 1972”.

Trump veut “développer ces armes” nucléaires

Sans fournir aucune preuve, le président des Etats Unis d’Amérique justifie sa décision de se retirer du traité INF pour développer ces missiles nucléaires de courte et moyenne portées, en disant que la Russie viole ce traité “depuis de nombreuses années”.

M. Trump a accusé la Russie de violer ce traité “depuis de nombreuses années”, sans fournir de preuve, devant des journalistes lors d’un déplacement à Elko dans l’Etat du Nevada (ouest). Il a assuré que son pays allait désormais “développer ces armes”.

Le retrait officiel des USA du traité INF est un pas franchi dans la course aux armements nucléaires et l’objectif des Etats Unis et de l’OTAN d’obtenir une hégémonie de la menace nucléaire sur le globe. De fait, le lancement puis le déploiement du programme de bouclier anti missile des Etats Unis étaient déjà une violation potentiel du traité INF, puisqu’ils ont massivement déployées – en Europe notamment – des missiles à capacité d’emports de tête nucléaire de moyenne portées, les missiles SM 3 du systèmes AEGIS d’une portée d’entre 700 et 2500 kilomètres.

La Russie condamne la course aux armements dangereuses des USA et dénonce une tentative de chantage.

Le président du conseil des affaires étrangères de la Fédération de Russie, Konstantin Kosachev souligne que le retrait du traité INF n’est normalement possible que dans le cas de circonstances exceptionnels, qui doivent être démontrées sous six mois. ” A ce jour, aucune des démarches formelles n’ont été entreprises à cet effet, ce qui donnent matière à considérer la déclaration de Trum comme une tentative de chantage plutôt que d’un acte légal”

L’agence chinoise Xinhua rapporte que Kosachev a averti que le possible retrait de Washington du traité pourrait impliquer le même retrait de ses alliés ce qui pourrait mener à la guerre. ” la situation est critique, et les menaces contre la paix s’élèvent à un niveau particulier”.

Kosachev a précisé que Moscou se tient pret à répondre à tous mouvement concret des USA en violation du traité et que “la Russie dispose de toutes les technologies militaires pour cela et que sa réaction sera rapide”.

Le silence de l’Elysee et du quai d’Orsay en dit long. Comme si la France – puissance nucléaire théoriquement indépendante – n’existait plus. Il est vrai que le régime Macron est totalement vassalisé, à la botte des USA et d’un Trump qui se permet d’humilier Macron et ses pellicules lorsqu’il le reçoit à Washington.

L’impérialisme USA UE OTAN menace et la paix mondiale

N’importe qui regardant un carte du monde devrait s’interroger sur l’intérêt pour les Etats Unis d’Amérique de développer des missiles nucléaires à courte et moyenne portée. Il n’est en aucun cas défensif. Sauf à ce que les USA se considère menacés par les armées du Canada et du Mexique, armées ne disposant pas de missiles nucléaire tactiques à courte et moyenne portée. Le développement de ces armes ne peut donc concerner qu’un déploiement offensif, en dehors du continent américain. En Europe, pour viser la Russie, et en Asie, pour viser la Chine ! Il s’agit donc clairement d’un mouvement belliqueux et offensif de l’impérialisme américain. Observons que l’Union Européenne est totalement silencieuse, même si l’OTAN à laquelle elle est totalement intégré à immédiatement soutenue la décision dangereuse de Trump.

Pour une grande manifestation pour la paix et contre la venue de Trump à Paris le 11 novembre

La décision dangereuse et menaçante de Trump et des USA, soutenue par l’OTAN, doit motiver chaque personne soucieux de défendre la paix de passer à l’action et de se mobiliser. Le PRCF avait proposé dès le mois de septembre une grande manifestation pour la paix le 11 novembre : une manifestation qui est désormais lancée et organisée par un très large collectif de mouvements politiques et associatif.

Alors pour la paix, passons à l’action

https://www.initiative-communiste.fr/articles/international/les-usa-veulent-la-guerre-nucleaire-trump-sort-du-traite-inf/


Moyenne des avis sur cet article :  3.27/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Massada Massada 23 octobre 2018 19:27

    Les Russes ne respectent pas le traité.

    La Russie a déployé un système de missile, baptisé 9M729, dont la portée serait supérieure à 500 kilomètres, ce que prohibe le traité.
     
    Trump n’est pas naïf et il a raison.
    Les russes mentent comme des arracheurs de dents.


    • sls0 sls0 23 octobre 2018 23:52

      @Massada
      Pas de palestiniens à massacrer en ce moment ?

      L’Europe est un peut plus concerné qu’Israël il me semble.
      Quoi qu’avec l’ambiance US avec les turques peut être que le stockage se fera chez vous.
      Comme l’ambiance entre la Russie et Israël c’est pas franchement la lune de miel, pour du préventif il y aura moins de scupules.
      Déjà avec les cacahouètes du hezbollah et iranniennes vous serrez les fesses, là on change de catégorie.

    • lloreen 24 octobre 2018 15:27

      @Massada
      « Les russes mentent comme des arracheurs de dents. »


      Certainement ont-ils été à bonne école en regardant faire certains... sauf- il suffit de lire vos commentaires- vos collègues et vous-même qui êtes irréprochables et blancs comme neige.

    • Montdragon Montdragon 23 octobre 2018 21:23
      10 têtes Jerusalem
      8 têtes Tel Aviv
      8 têtes La Mecque

      J’ai bon chef ?

      • baldis30 24 octobre 2018 09:00

        @Montdragon
        bonjour,

         Vérifiez la programmation pour augmenter la précision des tirs : le gaspillage n’est pas autorisé !


      • sls0 sls0 24 octobre 2018 01:32

        Si il y a une réaction européenne, pour résumer : on ne sort pas du traité.

        Admettons qu’ils sortent, combien de temps avant la production ? La réception ? En ce moment les USA font tout pour se mettrent leurs alliés à dos.
        En ce moment je ne vois pas trop l’Allemagne ou la Turquie accueillir les missiles. Et je ne parle pas de la population, je me rappel encore de la période pershing et c’était encore la guerre froide avec l’URSS.

        Les actions des complexes militaro-industriels ont dû monter, c’est plus ces gens là qui comptent pour les USA.

        De 500 à 5500km la portée de ces missiles, ils vont les mettre où ? En Pologne, pourquoi pas, ils sont chauds, s’il ont envie d’être rasés gratis c’est leur choix. La Russie c’est la défense mais à 600km de distance de leur frontière c’est leur terrain de jeu, c’est compris dans leur défense.

        On est dirigé par des suce-bites mais il y a des limites, un dirigeant européen avec les missiles US se retourne. De l’autre coté de l’Atlantique il voit les américains qui disent : allez y, on vous regarde. Devant lui il y en a un qui dit : vas y bouge, on rase gratis. Ce n’est le style roquet à sa mémère qu’on lui donne comme rôle mais chien de combat devant un molosse.

        En période pré-critique un message de Lavrov ou Poutine s’excusant auprès des européens que malgré que ce ne soit pas leur faute, ils risquent de se faire raser gratis, on se retrouve avec l’ambiance Pershing peut être en plus fort surtout avec des gens plus instables qu’à l’époque coté USA.

        • picpic 24 octobre 2018 12:37
          @sls0
          non, ce genre de traité n’est qu’un subterfuge militaire...on signe un traité, espérant que l’ennemi, naïf, fasse ce qui est demandé et de notre coté, on continue de développer en catimini...une fois que c’est au point, il suffit de rompre le traité...et de prétendre quelque temps plus tard qu’on vient de développer les fameuses armes à vitesse grand V.

          un traité de ce genre n’a de sens que s’il est irrévocable, sans ça, c’est du vent.


        • zygzornifle zygzornifle 24 octobre 2018 13:00

          Et alors ?


          Faut bien mourir un jour et les sournois perturbateurs endocriniens sont bien plus dangereux que le nucléaire...

          • Spartacus Spartacus 24 octobre 2018 13:48

            C’est beau la propagande Russophile et anti Américiane primaire des cocos...


            Sauf que c’est n’importe quoi...

            Oui les Américain ont les preuves. le missille SSC-X-8 a été développé par la Russie en contradiction de l’accord de non nucléarisation...


            Oui les Américains ont raison de pisser sur l’accord que les russes ont bafoué !

            • jjwaDal jjwaDal 24 octobre 2018 18:54

              @Spartacus
              « The cruise missile did not fly beyond the 300-mile range limit for an INF-banned missile, » but... « The missile’s assessed range is between 300 miles and 3,400 miles. ».

              En gros la portée du missile est estimée entre le maximum autorisé par le traité « INF » ou 10 fois trop grand, donc ils ont violé le traité.
              Qui estime ? A tout hasard quelqu’un ayant un lien quelconque avec le complexe militaro-industriel états-unien ?... Pour le lynchage, vous êtes un pro, mais toute cette propagande pro-guerre qui diabolise un Etat autour duquel on installe des batteries de missile de plus en plus près de ses frontières doit cacher une histoire de gros sous. D’un côté on dit aux Européens qu’il va falloir assumer le coût de leur défense et de l’autre on désigne un ennemi et on décide d’installer de nouveaux missiles en Europe, sans doute à nos frais.
              Mais si ceux qui ont tué 20 000 000 de personnes depuis 1945 dans 37 conflits, décident d’attaquer la Russie ce ne sera pas en tirant du sol américain mais bien européen (plus rapide).
              Où iront alors les missiles russes en représailles ? Vous avez une idée ?

            • Ruut Ruut 25 octobre 2018 17:18

              @Spartacus

              Techniquement le bouclier antimissile Américain présent sur le sol Européen est une violation de ce traité puisque les missiles a courte porté deviennent a porté de la Russie.

              Mais honnêtement la recherche des missiles a longue porté c’est les lanceurs spatiaux.

            • Tall Tall 24 octobre 2018 13:49

              Achetez le livre : « La guerre atomique, c’est demain ! »

              35.687e édition
              La 1ère édition ( 1948 ) est vendue aux enchères chez Christies

              • Hervé Hum Hervé Hum 24 octobre 2018 14:06
                Normalement, la règle en diplomatie, c’est d’appliquer les deux maximes que sont l’union fait la force et diviser pour mieux régner.

                Or, la politique de Trump consiste à faire l’inverse, soit, diviser et fragiliser l’union de ses alliés et favoriser l’union de ses ennemies.

                Bien entendu, les alliés en question sont surtout des vassaux qu’il considère comme étant pieds et poings liés, mais rien est moins sûr.

                Cela veut simplement dire que Trump met en place la division du monde en deux grands pôles supposément antagonistes, bref, réactive la guerre froide pour museler les risque d’oppositions intérieures, que ce soit aux USA ou en Europe.

                Rien ne dit que cette stratégie va gagner, mais effectivement, le risque est la guerre nucléaire, sauf que le but n’est pas la guerre nucléaire, mais prévenir la chute prochaine du système monétaire international basé sur la primauté du dollar et des risques de guerres civiles, en mettant en place un bouc émissaire, en l’occurrence, la Russie à désigner à la vindicte populaire.

                Le populisme est le meilleur moyen pour connaître l’état mental du prolétariat, pas tant le manipuler, car il l’est depuis toujours. Le populisme sert donc à prendre la température et lorsque une majorité d’entre elle met au pouvoir une personne clairement désigné comme populiste à la conscience du « bon peuple », c’est qu’elle est prête à se laisser aller à l’abattoir et même, le revendique.

                A ce moment là, bienvenu dans le monde d’Orwell de 1984, car pour l’instant, on y est pas encore vraiment.

                • lloreen 24 octobre 2018 15:35
                  Ni monsieur Poutine ni monsieur Trump ne veulent la guerre. Ils savent très bien, pour être aux avant-postes que les va t-en-guerre et autres perturbés mentaux ont fait leur temps et qu’il vaut mieux passer à autre chose. Il y a largement d’autres technologies de pointe qui pourraient permettre de progresser comme la Q-technologie (Kosol Ouch) ou celle des portes des étoiles très bien maîtrisée (Pit Trommer) mais qu’il est irresponsable de laisser aux mains de déséquilibrés mentaux et de marchands à la petite semaine sans compter toutes celles qui ne sont pas divulguées.


                  Ceux qui en sont restés aux querelles de bac à sable feraient bien de se chercher un autre passe-temps de leur niveau. Tous ne sont pas obnubilés par la guerre, encore heureux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès