• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les vacances : oublions le vide !

Les vacances : oublions le vide !

Le mot "vacances" vient d'un verbe latin, "vacare", "être vide"... 

Et le vide est là ! La vacuité s'empare du monde ! Les touristes se précipitent sur les plages, pour remplir le vide, pour bronzer à outrance et ramener une peau dorée, à souhait...

Certains remplissent le vide, sur des forums de discussions, évacuant leur ennui, à coup d'invectives, d'insultes virulentes.

 

Le vide des insultes, le vide de la pensée !

Le vide consternant de la vacuité !

Certains se passionnent pour la coupe du Monde de foot, ou pour le tour de France, émaillé chaque année par des soupçons de dopage.

Certains se lancent des défis sur internet, des paris stupides qui peuvent conduire à la mort, une nouvelle mode délirante qui montre encore le vide de nos sociétés. Boire une quantité impressionnante d'alcool, se lancer dans une mer glacée, par mauvais temps... Facebook devient, ainsi, une incitation au vide et à la bêtise.

La vacuité s'empare du monde !

Et pourtant, le temps des vacances permet tant de bonheurs simples : le bonheur de l'eau fraîche dans le jardin, celui de la lecture, de l'écriture.

La poésie, les romans nous offrent des horizons si variés, voyages dans le temps, l'espace, l'imaginaire, la beauté de paysages lointains.

Le temps de l'action est ouvert à tous : balades dans la nature, découvertes de sites, de musées, nuits à la belle étoile...

Le plaisir des plats légers de l'été, les salades, les fruits de l'été si savoureux : les pêches, abricots, fraises et pastèques si rafraîchissantes.

Le bonheur de goûter à la liberté, à un temps retrouvé qui permet de se cultiver, d'engranger des expériences nouvelles, différentes.

Le plaisir du soleil, sans outrance, la joie de lézarder et de s'occuper du jardin, de gratter la terre, d'arroser les fleurs, d'en sentir tous les parfums, menthe, romarins, lavandes de l'été.

Le plaisir de la plage, au petit matin, au lever du soleil, quand la chaleur est douce, et légère, quand les rives sont désertes, l'eau limpide et lumineuse.

Le bonheur de photographier des paysages, des couchers de soleils éblouissants, d'observer toutes sortes de spectacles offerts par la nature : des rouleaux de vagues, des ciels lumineux, des pins éblouis de soleil, aux senteurs si douces...

N'oublions pas de regarder et d'observer le monde, non pas à travers un écran, mais en ouvrant les yeux sur tous les spectacles qui nous entourent...

De véritables spectacles, pleins de vérités, d'harmonies, les arbres, les fleurs, un vol d'oiseaux qui s'emparent du ciel, le murmure des cigales.

Des nuits étoilées sous la Grande Ourse, des lunes qui illuminent le ciel de croissants irisés, la voie lactée qui peuple la voûte céleste de tableaux irréels.

La musique s'offre à nous : on peut écouter, apprécier et découvrir toutes sortes d'oeuvres musicales, chansons, concertos, jazz, rock...

Oublions le vide pour des activités enrichissantes, culture, lectures, musiques, saveurs, spectacles divers...

Oublions le vide, pour remplir chaque journée de découvertes nouvelles....

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/07/les-vacances-oublions-le-vide.html

 

Documents joints à cet article

Les vacances : oublions le vide !

Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Konyl Konyl 3 juillet 2018 14:31

    Pour moi ça sera la bonne fatigue d’une randonnée un peu longue et les pieds dans l’eau très fraiche.


    • rosemar rosemar 3 juillet 2018 16:57

      @Konyl

      Génial ! 

    • Fergus Fergus 4 juillet 2018 11:47

      Bonjour, Konyl

      Même chose pour moi, sauf quand j’explore une ville dans ses recoins les plus secrets ; un exercice au moins aussi fatigant qu’une rando en montagne ou sur un sentier côtier.

      A cet égard, je m’étonne de la vision qu’a Rosemar du peuple des vacanciers.

      Fort heureusement, la « vacuité » ne les concerne pas tous, loin s’en faut. Et pour une raison évidente : beaucoup ont compris qu’être en vacances, ce n’est pas « ne rien faire », mais « faire autre chose » pour sortir des contingences du quotidien et des routines du reste de l’année.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 3 juillet 2018 14:37

      c’est l’avantage d’avoir jeté mes montres à la poubelle et une pile de travaux m’attendent,...


      • L'enfoiré L’enfoiré 3 juillet 2018 15:07
        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Là, vous jouez au trouble fête, ou je me trompe...  smiley


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 4 juillet 2018 12:15

        @L’enfoiré

        Que voulez-vous, quand on jette ses montres, on se retrouve avec des piles. Et il faut faire face.

      • eddofr eddofr 3 juillet 2018 14:47

        Avant d’emplir ma coupe de vin doux et d’ambroisie, je la viderai du vinaigre que les mauvais plaisants y ont versé tout au long de cette année de misère.


        Un peu de vacuité me fera le plus grand bien.

        Ni souci, ni préoccupation, ni opinion, ni injonctions, juste le néant, le grand vide salutaire !

        • gueule de bois 3 juillet 2018 14:54
          Et il y a des articles vides.
          Des articles qui n’apportent rien, qui n’apprennent rien, qui n’affirment rien.
          Au mieux des assemblages de mots grammaticalement corrects mais vides de sens.


          • rosemar rosemar 3 juillet 2018 16:59

            @gueule de bois

            Avez-vous bien lu ? La culture, c’est du vide, l’observation de la nature, c’est du vide ? Je vous plains !

          • mmbbb 3 juillet 2018 17:42

            @rosemar la culture des poires en espalier certainement pas De surcroît c est joli Tout le monde n a pas la chance d avoir un cerveau de derniere generation, quantique Vous carburez au plutonium ? Quant a moi, j observe le grand vide entre mes deux oreilles, un vide sidéral , une vacuite intellectuelle sans pareil , une desolation , un desert intellectuel aride , rien ne pousse, on ne voit pas pas les prémices d une quelconque intelligence , un etat de neant absolu . Les astrophysiciens sont interresses , ils pensent que mon cerveau est de la matiere noire aussi sombre que mon humeur et ma personalite


          • rosemar rosemar 3 juillet 2018 17:50

            @mmbbb

            Vous ne lisez pas ? Pas de lectures pendant ces vacances ?

          • mmbbb 3 juillet 2018 18:20

            @rosemar un peu j ai lu de Max Gallo le roman des rois, les deux livres sur la revolution Roman historique cet homme fut historien est agrege de francais Un bel intellectuel au sens noble du terme , L annee derniere l oeuvre au noir de cette grande dame M YOUCENAR Cela change d Angot qui se reclame pourtant d elle J ai lu les pierres sauvages de fernand Pouillon , intéressant ecrivain d apres guere qui connaissait au moins les temps et l usage du vocabulaire Son roman relate construction d une abbaye au moyen age ou l ecriture stylisee , mele la psychologie des ouvriers au travers de la narration de la construction de cet edifice C ’est un mini traite d ’ architecture du style roman Connaissance des differents corps de metier .


          • L'enfoiré L’enfoiré 3 juillet 2018 19:04
            @rosemar

             Je suis occupé à lire « Le temps est assassin » de Bussi.
             Je conseille pour les vacances...
             Cela se passe en Corse dans deux époques différentes

          • rosemar rosemar 3 juillet 2018 19:14

            @mmbbb

            Merci pour ces titres : il faudrait que je relise L’oeuvre au noir...

            Pour ma part, je viens de finir Et si Platon revenait, de RP Droit, c’est très amusant !
            Et aussi, Un été avec Homère, de S Tesson, que je recommande à tous !

          • L'enfoiré L’enfoiré 3 juillet 2018 14:59
            ReBonjour Rosemar

            Vous oubliez la musique qui va avec votre billet


            • pallas 3 juillet 2018 15:02
              rosemar

              Bonjour,

              C’est important les vacances, sa arrêtera le trafique de drogue et prostitution dans les collèges et lycées un peut de temps.

              Pour ceux dont leurs parents sont chômeurs, les déclassés sociaux, les sans abris, ils et elles vont faire joie dans la rue.

              Pour les gamins et gamines de la petite bourgeoisie, deux mois sans psy, fumant toujours évidemment.
               
              Qu’elles vacances me direz vous, il parait que je suis pessimiste sur la nature humaine.

              Hein, c’est beau tout ça.

              Pratiquement 100% des jeunes qui ont entre 15 à 25 ans, sont des toxico, le cannabis, anxiolytique, drogue de synthèse.

               smiley

              Salut

              • L'enfoiré L’enfoiré 3 juillet 2018 15:10

                @pallas
                Regardez dans un miroir, comme je le fais, et vous verrez cela passera smiley


              • pallas 3 juillet 2018 15:21

                @L’enfoiré


                Vous vous rappelez mes premiers commentaires, sur La Génération 68.

                Pas mal d’années, c’est toujours vrai en mes propos.

                Génération de déchet inutile, la calamité suprême.

                Regarder vos petits enfants, de vulgaires drogués pour les garçons, les filles limite dans la prostitution pour s’acheter le dernier smartphone.

                Quel progrès en effet, il est beau le fruit de votre lâcheté.

                J’ai nul besoin de regarder ma tronche dans la glace, parcontre préparez vous à souffrir le martyr.

                Nous allons bien nous amuser.

                Vous ne faites qu’augmenter ma haine, en plus votre sabre est émoussé et fébrile.

                 smiley

                Salut

              • L'enfoiré L’enfoiré 3 juillet 2018 18:48
                @pallas,
                 Désolé je ne me souviens plus de vos commentaires de la génération 68.
                 Un miroir n’est pas fait que pour regarder sa tronche, je parlais dans un rétroviseur sur le passé.
                 Bientôt 71 piges au compteur et cela donne des souvenirs parfois plus heureux.
                 Ma « lâcheté » n’est qu’apparente, soyez en sûr
                 Il faut avoir un peu confiance aux suivants. Ils trouvent leur chemin autrement. Ils ne faut pas qu’ils copient sur nous.
                Salut.

              • Aristide Aristide 3 juillet 2018 15:29

                Je suis toujours étonné de voir Rosemar décrire la vie de ses contemporains. Quelle vision de ses concitoyens !!! Des décérébrés, des excités du foot ou du Tour, des débiles prêts à tout, ...


                Je ne sais qui elle côtoie mais la description qu’elle ne cesse de faire de son entourage est à pleurer. Les élèves, des imbéciles, les jeunes des excités du smartphone, les ceux qui regardent la télé, des débiles, ... enfin ... La moindre empathie envers ses semblables lui est étrangère. Et cette impossibilité de comprendre que l’on peut à la fois aimer voir un match devant la télé avec des amis, bière et pizzas et aller au concert, se distraire une heure avec son fils devant un jeu vidéo et faire une sortie en montagne avec lui, ... 

                Ne serait-elle donc qu’une boule de haine envers le monde dans lequel elle vit. Cela fait froid dans le dos de la voir aligner les articles qui détaillent toutes les tares de notre société, rien n’échappe à cette acrimonie envers tous et toutes. 

                Comment donc peut-on démontrer autant de psycho-rigidité ? Cela reste encore une énigme pour moi ....




                • rosemar rosemar 3 juillet 2018 17:01

                  @Aristide

                  Vous êtes toujours dans la caricature, je n’ose dire que vous êtes une caricature !

                • Aristide Aristide 4 juillet 2018 10:10

                  @rosemar

                  Relisez vous, vous verrez comment l’essentiel de votre « prose » consiste à désigner les tares et les défauts de vos contemporains .


                • pallas 3 juillet 2018 15:59

                  Malheureusement, elle à raison,

                  La plupart des gamins ne sont que des fainéants, inculte, meme pas capable d’établir une relation amoureuse ou social réel.

                  Il y a des exceptions évidemment, ce matin je discutais avec un gamin de la 20 enes d’années qui péchait, mon jeune apprentie devrait prendre exemple sur lui.

                  Ce genre d’individus devient rare, la tranquillité de l’esprit passe par la base, celui de l’existence.

                  Salut

                  • foufouille foufouille 3 juillet 2018 16:03
                    « Certains remplissent le vide, sur des forums de discussions, évacuant leur ennui »
                    donc tu es tout le temps en vacances .............
                    ta peau ne bronze pas car tu ne supportes pas le soleil mais il ne faut pas l’interdire aux autres.


                    • rosemar rosemar 3 juillet 2018 17:06

                      @foufouille

                      Il convient de bronzer en douceur et non de brûler...http://rosemar.over-blog.com/2015/08/les-corps-se-parent-d-or-et-de-cuivre.html


                    • foufouille foufouille 3 juillet 2018 17:16

                      @rosemar

                      ça dépend de ta peau qui peut plus ou moins bronzer ............


                    • Agafia Agafia 3 juillet 2018 16:15
                      « Les vacances : oublions le vide. »

                      OK... On va commencer par oublier Rosemar alors....

                      OUI ! Je sais ! Elle était facile ! Mais un peu de pitié ! Je me lève à 4h00 pour aller bosser... Et il est 16h00.

                      • marmor 3 juillet 2018 17:55
                        Voici pour 100 francs du thym de la garrigue, un peu de safran ou un kilo de figues.
                        Rosita vit dans un autre monde, à l’abri du chahut de la vraie vie. Beaucoup de gens qui perçoivent un traitement ne sont pas confrontés à la réalité. Bizarre tout ça ...

                        • Henry Canant Henry Canant 3 juillet 2018 18:35

                          Il n’y a que la Terre qui soit creuse, il y a aussi rosemar.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès