• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les vautours volent en bandes organisées sur les ruines fumantes de la (...)

Les vautours volent en bandes organisées sur les ruines fumantes de la cathédrale

Au bistro de la Toile

-… teng ! T’as vu ça Victor : un pognon de dingue pour Notre-Meuf ! Un milliard trouvé en même pas deux jours. Tonton Pinault, à la tête du groupe de luxe Kering, sort de sa fouille 100 millions d’euros. Tout de suite après, son ami-ennemi-concurrent Arnault, patron du groupe de luxe LVMH, double la mise : 200 millions ! Eh ! Oh ! On va pas passer pour des radins qu’ils se disent les Bettencourt, oui, les amis de Sarko, les patrons de l’Oréal : 200 millions eux aussi. Et allez ! Total met lui aussi la main dans la profonde et en sort lui aussi 100 millions ! Tantine Hidalgo, la maire de Paris ne peut pas faire moins que de trouver 50 patates. Puis arrivent les petits bras. Decaux, celui des pissotières sort 20 patates. Bouygues : 10 patates. Marc Ladreit de Lacharrière, oui l’ancien « patron » de Mme Pénélope Fillon sort lui aussi 10 patates. Les banques, les assurances aussi en faisant la grimace, mais c’est bon pour l’image : la BPCE, 10 patates, la Société générale, 10 patates. AXA, 10 patates. Le Crédit agricole joue les radins avec seulement 5 patates… Fatche, ça fait vraiment un pognon de dingues !

- Oh qu’ils sont généreux les milliardaires ! Et dire qu’on ose dire du mal d’eux… On devrait se mettre à genoux et leur dire « Merci, not' bon maître ». Oh qu’ils sont beaux, les mains croisées, la voix chevrotante devant les cireurs de pompes des télés. Ils en sortent, eux, des sous pour reconstruire la cathédrale meurtrie. Et les médias les encensent, célèbrent leur altruisme et leur grande générosité.

- C’est vrai Victor. T’as beau ricaner, ces gens font preuve de générosité, d’altruisme. Ah ! L’altruisme. En voilà une valeur qu'elle est belle ! C’est donner à autrui un peu de soi. C'est une manifestation de la bonté humaine, une force de bienveillance. On en a bien besoin en ces périodes de cynisme, d’égoïsme, de repli sur soi, d’indifférence.

- Les Français sont altruistes, Loule. Regarde le nombre de personnes qui s’impliquent dans des associations comme les restos du cœur, le secours populaire, le secours catholique, etc. Regarde combien ils sont généreux lorsque apparaissent devant les supermarchés les caddies de la banque alimentaire, de la Croix Rouge ou autres associations caritatives. Ils donnent leur temps lorsqu’ils sont retraités, oisifs, chômeurs. Ils donnent aussi leur argent. Le succès sans cesse renouvelé du Téléthon en est une illustration exemplaire. Les particuliers donnent selon leurs moyens, et c’est souvent ceux qui en ont le moins qui, proportionnellement, donnent le plus.

- Ouais mais les entreprises sont plus généreuses…

- Eh ! Loulle, faut pas nous prendre pour des santibelli… Sans mettre en doute leur altruisme, elles voient dans cette générosité fort médiatisée une manière de redorer leur image. Et à moindres frais ! Parce qu’en fait, ça leur coûte une poignée de figues aux riches donateurs !

- Comment ? Il faut bien qu’ils les sortent les sous !

- Lorsque ces grosses boîtes « donnent » 100, l’État leur fait une ristourne sur leurs impôts de 60. Et concernant la cathédrale cramée, Aillagon – ancien ministre de la culture qui pantoufle maintenant chez Pinault – a même proposé de la faire classer « trésor national » parce que dans ce cas la déduction fiscale serait de 90 % ! Bonjour la générosité des « riches » : c’est l’État, c’est-à-dire nous avec nos impôts, nos taxes, qui payons…

- Ah ! Voilà qui donne une autre vision de la générosité de nos pleins de thunes. Parce que le pognon que l’État ristourne aux entreprises donatrice – ces 60 % - il va lui manquer pour payer les infirmières, les profs, les flics, les pompiers, pour construire des routes, pour rénover des voies de chemin de fer, etc.

- Exactement Loule. Et où il va le prendre ce pognon pour ne pas chambouler le fonctionnement de la société ?

- Ben, dans notre fouille.

- T’as tout compris Loulle. Chaque « incitation fiscale » se traduit immanquablement soit par une baisse du service public, soit par une nouvelle ou des taxes qui augmentent. Pour le plus grand profit et la plus belle image des entreprises vautours.

- Et si moi, toi, ou Bert nous donnons du fric, pas beaucoup mais tout de même. Comment ça marche ?

- Eh bien toi et moi qui payons un peu d’impôts sur le revenu, on pourra déduire 75 % je crois (tu iras voir là, c’est bien expliqué : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F426) de ce don de notre revenu imposable. Mais le plus généreux sera notre pote Bert qui est au chomdu et n’est pas imposable. Lui, s’il donne 100 pions, ça lui coûte cent pions parce qu’il ne recevra pas un chèque de Monsieur l’État équivalant aux trois quarts de son don !

- Autrement dit, ce sont les plus pauvres qui paient le plus dans ces élans de générosité.

- Exactement. Pour Bert, c’est de l’altruisme, pour Pineau, Arnault ou Bettencourt, c’est une bonne affaire, une belle opportunité de réduire ses impôts tout en se payant une image d’entreprise généreuse et soucieuse du patrimoine national.

- Patrimoine national qui a pourtant bien besoin de fric pour ne pas tomber…

- Macron, s’il était vraiment soucieux de ce patrimoine, et s’il voulait sortir quelque peu de cette image de président des riches, en s’appuyant sur ce bel « élan de générosité » des riches, il devrait rétablir l’impôt sur la fortune mais spécifier que le fric recueillis iraient entièrement dans un fonds destiné à la sauvegarde du patrimoine français.

- Pas kon, Victor. Tè ! Je mets généreusement ma tournée.

- À la nôtre.

 

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  2.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • alinea alinea 23 avril 11:22

    Bon, soyons optimistes : ça nous fera un rabe de frites ! à la cantine !

    Là où je suis d’accord c’est là où la charité ( œuvres caritatives) ne remplace pas l’équité ; cette équité que nous allons chercher dans la rue aujourd’hui tout de jaune vêtus !

    Mais vu d’un autre œil, je n’en ai rien à secouer sauf à leur demander pour soulager le travail des fonctionnaires décimés, de ne donner que quarante patates sans dégrèvement.


    • Gabriel Gabriel 23 avril 11:53

      @alinea

      Là où se fait sentir le besoin de charité c’est qu’il y a déséquilibre, injustice...
      Il est tout de même ironique que ce soit les exploiteurs, les pilleurs de la planète qui viennent nous jeter en pleine face leur soi-disant générosité. Il y a comme des relents nauséabonds à voir leurs sourires condescendants nous dire : " Vous voyez, nous les ultras riches, nous défiscalisons (pardon, nous donnons) ..."


    • oncle archibald 23 avril 12:38

      @Gabriel et @Alinea :

      C’est curieux que lorsque les ultrariches sont des footballeurs plutôt que des industriels ça ne vous fasse pas le même effet ... Pourtant il doit y avoir beaucoup de « gilets jaunes » parmi les « petites gens » qui leur donnent une part non négligeable de leurs revenus pour avoir le droit de les regarder donner des coups de pied dans un ballon.

      Et puis, juste une omission sans doute, vous oubliez ou négligez de dire que Pinaut a renoncé à la déduction fiscale de 60% à laquelle il avait droit, et que sans doute pas mal d’autres gros donateurs vont faire de même ne serait-ce que pour ne pas avoir l’air d’être moins généreux que Pinaut.


    • alinea alinea 23 avril 12:45

      @oncle archibald
      Pas du tout : je ne me souvenais plus de qui il s’agissait : cent patates cash c’est comme deux cents dégrévées !!
      Sinon, les petites gens, comme Finkielkraut, Michéa... font bien ce qu’ils veulent de leur pognon pour se faire plaisir, en revanche, l’employée de orange désormais parlant mal le français de son autre bout du monde, adorerait pouvoir se payer une finale !!! smiley





    • alinea alinea 23 avril 12:47

      @Gabriel
      On n’est pas dupe, de là à en faire une patate, pardon tout un pataquès, c’est leur donner une importance que nous devrions bien bouder... enfin, c’est mon ressenti.


    • Matlemat Matlemat 23 avril 11:29

       Pourquoi ne pas faire une vraie investigation et faire payer les vrais responsables plutôt que l’état encore et toujours ?


      • V_Parlier V_Parlier 23 avril 23:12

        @Matlemat
        Surtout quand le moindre particulier est obligé d’assurer son habitation. Là, ben non, pas besoin... Mais bon, ça tombe bien ils ont un giga-projet de restyling, ça deviendra un musée-temple international ludo-culturel fashion, que demander de plus ?


      • baldis30 23 avril 11:36

        Bonjour,

         Au-delà de cet article excellent il faut regarder c e qui se passe dans d’autres pays ayant des problèmes patrimoniaux importants avec le vieillissement . ( N’oublions pas que dans le cas de NDP c’est accidentel, puisqu’on nous l’a dit, écrit et répété donc ce sont les assurances etc... etc... ).

        Dans l’exemple italien, les citoyens peuvent diriger vers des associations gérant des patrimoines ( y compris le patrimoine vocal et musical pas seulement celui tangible et matériel ) 0,5/1.000 de leur impôt sur le revenu ... ce qui n’interdit pas au budget de l’Etat d’intervenir ... ( l’exemple berlussolinien non interventionniste lui a coûté cher... alias la maison des gladiateurs à Pompéi, alias les théâtres , ... )


        • Et hop ! Et hop ! 23 avril 21:42

          @baldis30 :

          Tout ce qui est défiscalisé, surtout quand on atteint 75 %, en réalité c’est l’État qui paye, pas le prétendu généreux donnateur.

          Quand l’État paye, ce sont les autres contribuables qui payent, les pauvres qui paient la TVA et la taxe sur les carburants.

          L’État doit payer lui-même tout ce qu’il doit payer, en particulier l’entretien et la conservation des bâtiments public, pas en demandant la charité mais en percevant des impôts.


        • Et hop ! Et hop ! 23 avril 21:47

          @Et hop !

          Le gouvernement mis en place par Macron n’avait prévu pour 2019 que 18 millions de budget pour tous les monuments historiques dont l’État est propriétaire, à comparer au premier don de 100 millions offert par Arnauld pour Notre-Dame, soit plus de 5 fois plus que le budget de l’État pour 1 800 monuments historiques.

          Dans un article intitulé : Cathédrales et monuments, seuls les chiffres ne flambent pasHervé Liffran révèle quelques chiffres stupéfiants qui confirment ce que nous dénonçons depuis toujours. 

          On y apprend ainsi que pour 2019, l’État n’a prévu que 18 millions d’euros de crédits de paiement pour l’entretien et les réparations de tous les monuments historiques lui appartenant, dont 86 cathédrales. Soit moins de 100 000 euros par monument. Il rappelle aussi que pour Notre-Dame, il avait prévu de ne donner que 40 millions pour la restauration sur les dix prochaines années, soit 4 millions par an, sur les 240 millions qui étaient alors nécessaires

        • baldis30 24 avril 10:07

          @Et hop !

          bonjour, 
          D’expérience personnelle la pingrerie de l’Etat en la matière est une tautologie !
          Indépendamment de cet aspect évident ce qui intéresse la classe au pouvoir, quelle que soit cette classe c’est de faire de la promotion de ses ouailles essentiellement picturales pour qu’à terme les œuvres achetées pas cher, voire données, constituent un patrimoine personnel négociable ....
          La septième symphonie de Beethoven n’intéresse pas cette classe, encore moins ce que Wagner en disait parce que c’est tellement éphémère que cela ne rapporterait rien, ce qui l’intéresse en la matière ce serait d’en posséder le manuscrit négociable ... suis-je clair  ?
          Alors un monument dont on ne peut pas vendre autre chose que des photos que chacun peut faire autant en faire un Disneyland ... De plus l’entrée dans une cathédrale est gratuite ... aucun intérêt sauf le repas que les touristes iront faire dans la gargote du coin ...
          Un concert ... faut pas charrier quand le concert est fini il n’y a plus un sou à faire, mais si on a pu enregistrer en douce et revendre la copie .... meuh non j’affabule  !

          Reconstruire un théâtre qui a brûlé .... on trouve comme argument « un théâtre à N... mais c’est la perte de la moralité de nos enfants » .... y aurait-il même d’intéressée l’une des personnalités les plus respectées de la Terre ( et ce n’était pas du mince j’en atteste ....) ! Le bon peuple bien crédule suit et une merde glauque s’installe devant l’un des plus prestigieux monuments romains. 

          Alors sauver une cathédrale, la classe au pouvoir s’en fout profondément ... d’abord ça ne lui rapporte rien..... Disneyland, Disneyland ......


        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 23 avril 13:15

          A l’auteur,

          Bonjour et bon papier.

          Question : a-t-on entendu parler de dons effectués par de grosses fortunes sportives (football, courses automobiles etc), musulmanes ou autres ?

          https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/football-les-10-joueurs-les-plus-chers-du-monde-942097.html

          RB


          • baldis30 24 avril 10:10

            @Renaud Bouchard

            bonjour,
             une seule réponse possible à l’égard de votre intervention :
             « la curiosité est un vilain défaut »

            une autre réponse possible serait de comparer les prix au kilogramme !


          • zygzornifle zygzornifle 23 avril 16:28

            Les vautours sont sortis tout droit du nid de LaREM attiré par le « pognon de dingue » des dons,

            ils cherchent de quelle manière ils vont faire ruisseler du fric sur les comptes de ce parti d’une manière sournoise sans se faire chopper.

            Leur Dieu Manu en connait un rayon en tant qu’ancien énarque golden boy banquier trader Rothschildien , il est au courant de toutes les magouilles et autres malversations car il a été a bonne école et ces cours la il ne les a pas séchés ....


            • baldis30 23 avril 17:16

              @zygzornifle
              bonsoir,
              « Les vautours sont sortis tout droit du nid de LaREM attiré par le « pognon de dingue » des dons, »
               En somme ( d’argent frais ? ) voudriez-vous exprimer l’idée qu’ils sont .......... dignes d’un don ?


            • ETTORE ETTORE 23 avril 20:13

              Ces culs beni, dorés, vont se payer des ex voto en veux tu en voilà.

              Ah, elle va être belle cette cathédrale publicitaire.


              • DantonQ DantonQ 23 avril 20:48

                Moi, je serai pas radin non plus et je leur en mettrai bien tout ce qu’ils veulent de patates dans leur sale face de rat . Comme si le toît d’une cathédrale avait plus de valeur que ces milliers de Français contraints de vivre à la rue, dans des caravanes au camping, ou dans des caves pour 500 ou 600 euros...

                Les gilets jaunes, ne lachez rien, et retournez Paris s’il le faut, foutez le feu aux beaux quartiers et aux palais de la République, pendez-les hauts et court pour l’exemple ! Qu’on ne vienne surtout pas nous dire que les caisses sont vides alors qu’ils se foutent ouvertement de notre gueule ! 


                • Eric F Eric F 23 avril 22:25

                  Le zèle précipité pour s’acheter un image de générosité avec cette surenchère pour donner plus que l’autre (et en le faisant savoir haut et fort) a eu un effet inverse de celui escompté : pour sortir ostentatoirement autant de centaines de millions d’un claquement de doigt, il faut avoir des coffres bien pleins. Or on a vu des usines fermer faute d’investissements de bien moindre importance, ou des plans sociaux pour « marges insuffisantes » de faible ampleur.


                  • V_Parlier V_Parlier 23 avril 23:15

                    @Eric F
                    Et si cette cathédrale n’était pas l’une des plus connues au monde (pour des raisons bien plus folkloriques que religieuses) je suis sûr que le claquement de doigts n’aurait pas été aussi facile


                  • Eric F Eric F 24 avril 18:29

                    @V_Parlier
                    il faut dire que cet incendie a été une providentielle « opportunité » pour les gouvernants de détourner l’attention et parler de « grande cause nationale », et pour les très riches de se poser comme « premiers de cordée » autour de cette grande cause. Mais tout cela a été tellement précipité et ostentatoire que l’effet est totalement brouillé.


                  • ETTORE ETTORE 24 avril 19:23

                    l’argent est bien là...

                    mais pas pour tous...

                    Pas pour tout le monde.

                    Quand vous entendiez le MEDEF gémir de tous se poumons, pour les pôôôôvres patrons....que rien ne marche plus en France ;

                    Qu’il faut licencier pour retrouver de la compétitivité.

                    Macronimus 1er qui balance 2 euros à à la face des retraités

                    D’après vous ( sans faire un cours d’économie magistral) ce pognon qui pleut averse sur les deux tours....il a été gagné comment ?

                    Et sans vergogne, de le montrer, ils veulent en RE-profiter par l’artifice de la défiscalisation.

                    Mieux que la Française des Jeux.

                    LA FOI du jeu !


                    • alma 24 avril 22:23

                      @ Victor et aux commentateurs(trices), apparemment personne n’est au courant du projet datant de 2015/2016 (Hollande), d’un centre commercial sous le parvis de ND. Le site est d’ors et déjà interdit au public et même aux policiers en charge d’enquête. Bref un chantier comme un autre, pour ces donateurs/investisseurs. O Victor ? Et l’aspect spirituel, ces marchands réinvestissant le temple, d’autant plus fort que c’est celui d’Isis...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès