• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les vieilles ficelles de la droite (en pire)

Les vieilles ficelles de la droite (en pire)

Ni de gauche, ni de droite, mais encore moins de gauche, telle est la politique menée actuellement et s’il fallait s’en convaincre, il n’est que de constater que Macron fait mieux que Sarkozy en matière d’assistanat des riches puisqu’il a modifié profondément l’ISF, supprimé l’exit tax mise en place par le même et va inscrire dans le marbre, par une diminution de l’Impôt sur les sociétés, le CICE et le pacte de responsabilité mis en place par Hollande.

Qu’importe le fait que ces mesures n’aient jamais produit le moindre effet en matière d’emploi ou en produiront marginalement, c’est affaire de CONFIANCE pour les INVESTISSEURS. C’est surtout une belle affaire pour les actionnaires qui n’ont jamais été autant à la fête. On est dans le dogme.

Où trouver des sous ?

Comme il faut bien trouver de l’argent pour combler les trous en attendant la CROISSANCE, on ponctionne les retraités, on allège la fiscalité locale en demandant aux collectivités locale de se serrer la ceinture, ces allègements ainsi que les baisses de cotisations étant récupérées par ailleurs grâce à quelques taxes (énergie, radars embarqués,…).

Oh, bien sûr, on parle bien de raboter quelques aides aux entreprises, d’augmenter la TVA sur la restauration diminuée sous Sarkozy et qui n’a jamais créé d’emplois. Juste pour la forme, sachant que les lobbies concernés arriveront à vider ces annonces de leurs contenus.

Et s’il fallait se convaincre que la politique menée par Macron est bien de droite, il suffit de constater que la petite musique de Wauquiez sur l’assistanat est en voie de trouver une concrétisation par une réforme des aides sociales.

Salauds de pauvres !

« On met un pognon dingue dans les aides sociales et les gens sont quand même pauvres » : la belle formule que voilà qui laisse sous-entendre que c’est affaire d’efficacité, alors même que la petite musique sous tendue est la suivante : il y a plus de 200 000 emplois non pourvus en France et ces « assistés » rechignent à déménager pour prendre un boulot à 200 bornes. Il faut que ça cesse ! Le second argumentaire consiste à dire que puisque les premiers de cordée ont été bien servis, l’économie VA repartir ainsi que les créations d’emplois ; On peut toujours rêver ! 

Pour preuve, le précédent du pacte de responsabilité et la promesse mirobolante du million d’emplois de Gattaz qui était tout simplement du foutage de gueule. Ce sont les actionnaires qui se goinfrent. Nous sommes passés de l’industrie à la finance et ce qui compte, c’est le dividende, au prix parfois de licenciements. C’est dire que la priorité des « investisseurs » choyés, ce n’est pas l’emploi.

Pour paraphraser Macron, on pourrait dire : « On met un pognon dingue pour les « premiers de cordée » et le chômage ne baisse pas ».

Il assume !

Bien sûr, pour contrebalancer la mauvaise impression qui se fait jour dans les classes moyennes et les plus pauvres, on fait un peu de social en décrétant de manière hypocrite la gratuité pour des prothèses auditives et dentaires ainsi que pour les lunettes, sachant que la hausse des cotisations des complémentaires viendra combler une grande partie du financement. Un simple transfert entre cotisants.

Et Macron « assume » comme il l’a dit devant le congrès de la mutualité française. Or c’est là que les mots ont un sens car on assume généralement une connerie, en l’occurrence une mesure qui aurait pu être prise par un vrai Président de gauche, conscient de la nécessité de préserver le programme du CNR. C’est dire que Macron est bien de droite !

Le programme à venir

Remettre au boulot les fainéants qui vivent grassement des aides sociales et des indemnités de chômage est le premier axe gouvernemental. L’économie repart, on est prié de le croire, mais cette embellie, si elle a lieu, ne se manifestera pas par une augmentation des emplois mais par une augmentation des bénéfices et des dividendes. L’emploi n’est plus une fin en soi pour l’économie, c’est l’argent le plus important, jusqu’à en vomir.

Le second axe concerne les fameuses classes moyennes dont on ne sait pas trop bien comment les définir. Macron nous donne une indication puisque les retraités touchant plus de 1300 euros par mois ont été soumis à la CSG.

Les classes moyennes, à partir de 1300 euros mensuels, donc, continueront de payer, jusqu’à se fondre et disparaître dans la masse de « ceux qui n’ont rien », des « illettrés » des « fainéants » et des travailleurs sous statuts : trop de privilèges à revoir, jusqu’ obtenir le nivellement parfait, celui d’une masse priée de se taire et d’accepter ce qu’on lui donne, côtoyant, mais sans jamais se mélanger, 2 à 3 % de riches à qui on déroule le tapis rouge fiscal.

On connaissait déjà la grande mansuétude dont faisait preuve Bercy vis-à-vis des exilés fiscaux repentis. Le système vient d’être élargi par la création d’une cellule de régulation destinée aux employeurs fiscalement repentis qui bénéficieront de sanctions allégées. C’est ainsi que des pénalités de 80 % encourues par les fraudeurs seraient ramenées à 30 %, celles de 40 à 15 % ;

Les inspecteurs des finances de Bercy font la pluie et le beau temps et sont capable de contourner la loi de la République quand il s’agit de faire une fleur fiscale aux « premiers de cordée ». Bercy est devenu un Etat dans l’Etat et le premier des Inspecteurs des Finances trône à l’Elysée : c’est dire que le programme sera réalisé jusqu’au bout.


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 15 juin 11:20

    Mais ? Vous avez oublié de légender la photo : « Il faut aller chercher le pognon des pauvres ! » Je me suis permis de retirer le mot « dingue » qui est redondant quand on regarde la photo.

    Plus sérieusement, « On met un pognon dingue dans les aides sociales et les gens sont quand même pauvres » et on conclut « c’est la faute des pauvres ». L’argument est faux. Les pauvres héritent eux aussi mais ils héritent des handicaps de leur milieu et de leurs parents. Les riches héritent du patrimoine, de bonnes situations, d’une éducation, de relations, etc. Les pauvres héritent de la mésestime de soi, de complexes, de difficultés financières, de problèmes familiaux, de violences conjugales, de mauvaise éducation, d’isolement, etc.

    Les seules bonnes mesures prises sont celles qui permettent de remédier à cet héritage funeste : dédoublement de classes, développement de l’apprentissage, doublement des cours de français pour les étrangers qui s’intègrent, remboursement des prothèses... Mais l’héritage est encore trop lourd et on pourra mettre tout l’accompagnement que l’on voudra, on ne pourra pas lutter contre tout cela. Il y a une forme d’indécence à réduire le problème à une question de de « pognon » déversé. La transmission du patrimoine et la question de la reproduction des situations de pauvretés sociales et culturelles méritent mieux qu’une analyse à l’emporte-pièce méprisante.


    • Michel DROUET Michel DROUET 15 juin 11:49

      @Taverne

      Les bonnes mesures prises ne coûtent pas grand chose et tout cela est payé par une majorité de la population avec les transferts de fiscalité et de prélèvements sociaux (pour les prothèses, c’est flagrant.
      Là où cela devient crapoteux, c’est lorsqu’on prélève la CSG sur des retraites modestes et que « en même temps on baisse la fiscalité sur les »premiers de cordée« .
      C’est de la politique à » l’emporte pièce" terme judicieux, pièce étant pris dans son sens de monnaie et les bénéficiaires étant les plus riches (je pense qu’il s’agit d’une forme involontaire d’humour de votre part).
      Bonne journée

    • Raymond75 15 juin 11:29
      Il y a bien longtemps que la ’gauche’ a démissionné devant la finance internationale, et s’est alliée à la supercherie européenne pour démanteler toute protection sociale, les services publics, et jusqu’à la notion même de souveraineté nationale (pardonnez moi ce gros mot).

      Ce qui compte c’est la concurrence des plus pauvres contre les pauvres, et l’alignement sur les moins disants.

      Finalement, on peut se demander si Trump, avec sa grossièreté de dominant, n’a pas raison d’imposer un retour aux échanges multilatéraux équilibrés et à la maitrise brutale des flux d’immigration ...

      • zygzornifle zygzornifle 15 juin 14:39

        La droite c’est comme la ficelle de derrière d’un string ça sent la merde .....


        • Odin Odin 15 juin 15:44

          Ce concept de gauche, droite, centre n’existe volontairement que dans l’esprit des veauxtants.

          Depuis Pompidou, il n’y a que des politiciens pro ou anti-U.E.

          Sachant qu’être anti-U.E., donc contre l’oligarchie financière, c’est être certain de ne pouvoir accéder aux responsabilités et de n’avoir qu’une petite partie de cette gamelle ripoublicaine.

          Les directives nous viennent de Bruxelles, réalisées par des technocrates non élus dont beaucoup sont issus ou iront par la suite dans les plus grandes banques.

          Micron ne fait que suivre les GOPÉs, un Sarko, Juppé, Fillon, Hollande, Valls, Hamon, Mélenchon… feraient exactement la même chose. Aucun changement positif pour le peuple ne sera possible en restant dans ce machin qu’est l’U.E./l’€/l’OTAN et qui plus est avec des frères la truelle.


          • nono le simplet nono le simplet 15 juin 16:40
            je pense à tous ces gens sincères, un peu de gauche, en tous cas, pas de droite, qui ont pris leur carte LREM ou pire, qui se sont engagés ... certains sont même devenus députés ou responsables locaux ... la déception doit être cruelle ... on attend la démission ...
            j’avoue que moi même ... sans adhérer à ses opinions, loin de là, très loin de là, je pensais naïvement qu’il aurait une politique plus équilibrée, libérale avec un peu de social ...

            le danger pour lui, c’est qu’après avoir dynamité les partis de pouvoir, dynamité les syndicats, il se retrouve sans interlocuteurs avec qui négocier mais contre une masse confuse d’opposants complétement ingérables ... et c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres, surtout les portes que l’on prend et les fenêtres par où on passe ...

            • Robert Lavigue Robert Lavigue 15 juin 16:58

              @nono le simplet

              je pense à tous ces gens sincères, un peu de gauche,
              Voilà nono le simplet qui fait dans la science-fiction !

              sans adhérer à ses opinions, loin de là, très loin de là, je pensais naïvement qu’il aurait une politique plus équilibrée, libérale avec un peu de social ...
              C’est le problème avec les nono... Depuis tous petits, ils biberonnent à la SFIO et aux lendemains qui chantent... Le Front Pop et les congés payés, Léon Blum et Mendes France, Le Force tranquille et Désirs d’Avenir.
              Un socialisme très modéré... Un socialisme libéral avec un peu de vaseline sociale. Un socialisme de droite.
              Et v’là que les nono mettent au pouvoir un libéral qui les sodomise à sec. Je me doute que ce sont des sensations nouvelles !


            • Michel DROUET Michel DROUET 15 juin 17:14

              @nono le simplet
              En politique, il ne faut jamais être naïf...


            • nono le simplet nono le simplet 15 juin 17:16
              @Robert Lavigue
              Et v’là que les nono mettent au pouvoir un libéral
              tous les français, qu’ils votent FN, ou blanc et même s’ils n’ont pas voté ont élu Macron ... franchement ce n’était pas mon choix mais c’est le prix de la démocratie ...
              et j’ai attendu un peu de voir ce qu’il ferait pour dire du mal ... un truc que tu peux pas comprendre
              tout le monde ne peut pas être d’extrême droite et c’est tant mieux smiley

              et si j’ai voté deux fois contre mes opinions c’était pour faire barrage aux fascistes et aux racistes ...et franchement je n’ai aucun regret de les avoir éliminé même si le prix à payer est lourd ...
              mais comme dab tu juges les autres à l’aune de tes pensées où la nuance est absente ...

            • nono le simplet nono le simplet 15 juin 17:20

              @Michel DROUET

              En politique, il ne faut jamais être naïf...

              je mourrais comme ça, j’ai toujours espoir que les gens seront moins pires ou meilleurs qu’ils ne le montrent ... c’est peut être de la naïveté mais peut être aussi de la bienveillance smiley

            • Michel DROUET Michel DROUET 15 juin 18:10

              @nono le simplet
              Dans la vie normale, oui, mais dans la vie politique, non, la bienveillance n’existe pas


            • Le421 Le421 15 juin 19:02

              @nono le simplet

              Franchement, nono, je vous ramènerais bien à mes textes sur Macron d’avant les élections.
              Et je ne suis pas Madame Irma.
              Mais je savais qu’on allait se faire baiser.
              Et comme je ne voulais pas faire partie de ceux qui ont foutu le pays dans cette merde, je me suis abstenu au deuxième tour. Même que ça m’a valu bien des remarques.
              Aujourd’hui, je peux prouver que je ne suis pas complice de cette mascarade.
              Paradoxalement, je suis pour le vote obligatoire. A condition de prendre en compte le vote blanc, bien sûr !!

            • nono le simplet nono le simplet 15 juin 20:49

              @Michel DROUET

              dans la vie politique, non, la bienveillance n’existe pas
              ma vie n’est pas politique ... sûrement pas un hasard ...

            • nono le simplet nono le simplet 15 juin 21:04
              @Le421
              Aujourd’hui, je peux prouver que je ne suis pas complice de cette mascarade.
              ah mais tout le monde a élu Macron, même ceux qui ont voté MLP ...
              pour le reste j’aurais voté blanc sans hésitation s’il avait été pris en considération ... sauf que ...

            • Le421 Le421 16 juin 07:43

              @nono le simplet

              Vous ne m’avez pas lu, non, je suis passé dire bonjour aux collègues du bureau de vote, histoire de ne pas passer pour un Jean Foutre, j’ai regardé la participation et je me suis barré sans voter.
              Abstention militante.
              Donc, je certifie et prouve n’avoir voté ni Macron, ni (encore pire) Le Pen.


            • CRICRI59 CRICRI59 16 juin 10:28

              @nono le simplet
              Sur le vote

              Bonjour il faut simplement changer le mode de scrutin pour prendre en compte les bulletins nul, vierge et les abstentions, c’est comme cela que macron a été élu avec moins de 20% des inscrits, nous somme dans une république bananière


            • nono le simplet nono le simplet 17 juin 03:05

              @Le421

              je vais te dire un truc ... en 2002 je faisais moi aussi partie d’un bureau de vote ... j’ai voté Chirac avec mes lunettes de soleil ... un copain du bureau a voté, à un moment où la salle était déserte, avec une pince à linge sur le nez ...
              je comprends ton abstention « militante », encore que ... un vote blanc aurait été plus citoyen comme l’ont fait plusieurs de mes amis ... le vote blanc ou nul n’a recueilli que 4 millions de suffrages en 2017 ... nettement insuffisant pour lui donner le poids lui permettant d’être pris en compte ...
              vote obligatoire et prise en compte des votes blancs, je suis pour depuis très longtemps mais il faut se battre pour y arriver et donc aller voter, à titre individuel comme militant ...
              alors, je veux bien admettre que d’avoir voté Chirac ou Macron pour faire barrage au FN n’est pas une solution idéale ... mais de là à dire que ceux qui ont fait çà sont complices ....
              je remarque, d’ailleurs, à ce sujet, que tu me vouvoies brusquement ... serais-je un traitre tout à coup ? ... décevant, très décevant ...

            • nono le simplet nono le simplet 17 juin 03:47

              @CRICRI59

              nous somme dans une république bananière

              nous sommes dans un régime présidentiel à deux tours voulu par De Gaulle pour mettre fin, entre autres, aux gouvernements éphémères de la 3e République ....
              une « république bananière » c’est autre chose quand les mots ont un sens ...

              pour le reste, le vote blanc n’a pas évolué significativement depuis 60 ans ...
              et si Macron n’a eu que 8.4 M de voix au premier tour soit 24 % des exprimés et 18% des inscrits
              Chirac n’en avait que 5.6 M en 2002 soit 19.8 % des exprimés mais 13.9% des inscrits
              et 6.3 M en 1995 soit 20.8% des exprimés mais 15.7 des inscrits,
              Mitterrand 7.5 M en 1981, 25 % des exprimés mais 20.6% des inscrits ...
              seuls Sarkozy avec 25.9% des inscrits et Hollande avec 28.6% des inscrits ont fait « un peu » mieux




            • Le421 Le421 15 juin 18:57
              Quand on commence à dire « ni de gauche, ni de droite », c’est forcément de droite.
              Les faux-culs en chefs cachent toujours leur envie de baiser le monde, alors, ils se mettent un nez rouge et font semblant d’être sociaux-compatibles.
              Arrivés au pouvoir, c’est zob la mouche !!
              Hollande a été le parfait exemple.
              Son CICE inutile a coûté 40 milliards au pays et a été redistribué en dividendes.
              Mmmmm’bécile !!

              • Le421 Le421 15 juin 18:58

                @Le421
                En même temps - expression à la mode - il fallait être sacrément con pour imaginer Macron de gauche... Même un peu !!


              • Robert Lavigue Robert Lavigue 15 juin 19:19

                @Le421

                Comme quoi... Quand tu arrêtes la vinasse, tu peux encore réfléchir !

                Maintenant, il ne te reste plus qu’à continuer ta cure... Tu te rendras compte que Benitoto, Obono et toute sa clique sont aussi de sacrés marioles.
                Des salariés de Bolloré, un frère la truelle qui arrose les boites de ses potes plutôt que d’utiliser ses subventions électorales de façon efficace, une pauvre députés qui gagne plus de 7000 euros par mois, plus une indemnité de logement de 1200 euros et qui n’arrive pas à se loger, d’autres qui squattent des logement sociaux, etc...
                C’est ça la vraie gôche près des pauvres ?


              • Le421 Le421 16 juin 07:50

                @Robert Lavigue

                Salut ma poule !!
                Pour ce qui est de la vinasse, tu devines bien que pour piloter les avions, je présente un certificat médical en bonne et due forme avec une analyse de sang qui, dans mon cas précis, ferait rougir un jeunot de 18 ans...
                Bon, ce que j’en dis !!
                C’était pour info.
                Demain matin, à 9H00, je prends le F-GLDG.*
                Toujours pour info.

                *Et ce n’est pas un 140 mais un 160Hp le bourrin !!

              • Le421 Le421 16 juin 07:53

                @Robert Lavigue

                Ah, au fait, les petites fêtes pour l’anniversaire de la naissance d’Hitler, t’es toujours invité ??
                C’est Chatillon qui paye, il paraît.
                Avec le fric qu’il se fait sur le dos des gogos du FN...  smiley
                Il peut largement arroser !!

              • Jean Roque Jean Roque 15 juin 23:23

                 
                 
                 
                « DES SOUMIS GLANDS REMPLACÉS ?
                 
                 ON LEURS BOTTE LE CUL, C’EST SUFFISANT ! »

                 
                 
                Bichon de Trump


                • bob14 16 juin 06:29

                  Bercy beaucoup pour cet article.. smiley


                  • bob14 16 juin 06:31
                    @bob14....La photo….
                    Comment reconnaître un sociopathe

                    Dans le domaine de la santé mentale, la sociopathie, aussi connue sous le nom de trouble de la personnalité antisociale, est un trouble qui empêche les individus de s’adapter à des standards d’éthique et de comportement propres à leur communauté [1]. Les individus sociopathes peuvent être dangereux, ils peuvent faire preuve d’un comportement criminel, organiser des cultes dangereux et faire du mal à eux-mêmes et aux autres. Il existe plusieurs signes qui peuvent révéler une personne sociopathe, par exemple le manque de remords, le mépris de la loi et les mensonges fréquents.



                  • Le421 Le421 16 juin 07:55

                    @bob14

                    Et un petit coup d’Oedipe, le type qui baisait sa mère ??
                    Naaaann, je déconne.
                    Quoique.

                  • zygzornifle zygzornifle 16 juin 09:58

                    @Le421


                     savait pas il était né sous X ...

                  • julius 1ER 16 juin 09:37

                    Comme vous Mr Drouet on ne peut que constater le Libéralisme Friedmanien dans toute sa splendeur devenu un dogme et l’horizon indépassable de nos élites tant il est facile de se goinfrer pour ceux qui sont les premiers de cordée  !!

                    je suis atterré par ce qui se passe en ce moment, par toute cette répression (radars, mesures coercitives ) et surtout l’injustice galopante dans tous les domaines, 

                    la destruction des services publics va venir parachever « l’oeuvre » des Libéraux !!!!

                    • Michel DROUET Michel DROUET 16 juin 11:29

                      @julius 1ER
                      Dernier exemple de « goinfrage », les 13 Millions de prime de départ de l’ex PDG de Carrefour, auxquels s’ajoutent les 500 000 € annuels de retraite...


                    • izarn izarn 16 juin 17:41

                      « Comme il faut bien trouver de l’argent pour combler les trous en attendant la CROISSANCE »
                      Effectivement quand des abrutis comme Sarko et Hollandouille signent des traités empechant de s’endetter pour compenser, surtout avec des intérets trés faibles, voire négatifs...
                      On est dans le crétinisme profond de la méconnaissance de la monnaie, et de l’économie moderne.
                      Bon le Japon va atteindre je crois les 300% et ils sont toujours pas morts....
                      Idem pour les USA...
                      Les capitalos ont peur que cette monnaie ne vale plus grand chose.
                      Si on nous augmente au prorata, hein ? On s’en fout !
                      Mais les capitalos, qui capitalisent la monnaie, eux tremblent...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès