• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre à ma tribu de primates sur pattes V

Lettre à ma tribu de primates sur pattes V

 

Chroniques.Humaines, Journal D’un Mammifère en Colère. Au commencement c’était simplement le nom d’un blog et son intitulé, aujourd’hui l’un est devenu mon nom dans ce monde virtuel que nous appelons internet, l’autre porte la continuité de toutes ces publications. Ce que je faisais ici n’avait rien d’un projet construit, il s’agissait simplement de publier, oser publier pour ne plus détruire. Puis par la force des choses, le naturel faisant son office au fur et à mesure que je découvrais la réelle nature du monde dans lequel je patauge, mon discours est devenu plus engagé, plus politisé. Le fait d’être publié sur un journal participatif a également contribué pour beaucoup à cette évolution.

Puis est venu le temps des vidéos et des sites où « les contestataires se rassemblent »…

Combien d’erreurs ai-je commis ? Je ne les compte plus. J’ai cru à tellement de choses, j’ai tellement été déçu. J’ai cru qu’il suffirait de s’accepter tel que l’on était et que l’on marche ensemble, quelle naïveté. On ne résout pas un problème complexe avec des solutions simples. Les problèmes qui nous font face sont extrêmement complexes et les résoudre va nécessiter un engagement sans failles et utiliser toutes les forces intellectuelles et physiques possibles pourvu que celles-ci fonctionnent avec la raison.

Cette année aura été sans doute charnière dans ma propre vision des choses, dans ma manière de dire non et surtout dans la précision des réponses à apporter à toutes ces questions. J’ai réfléchi à mon travail, quelle était son efficacité, comment l’améliorer, vers quoi tout cela pouvait bien mener. J’ai analysé différentes erreurs de fond et de forme que j’ai commises jusqu’à aujourd’hui. Mais que s’agit-il de faire au juste ? Mes objectifs sont clairs et transparents : offrir à tous les enfants de ce pays et si possible du monde un avenir bien meilleur et une Terre moins dégueulasse que ce que nos comportements de macaques dépoilus leur promettent à coup sûr si on ne change rien. Et pour cela il faut que la « masse », autrement dit le peuple, fasse le nécessaire pour que les comportements criminels de nos dirigeants et des dirigeants des grandes multinationales (autant dire mon cul, ma chemise) cessent ; voire même que ceux-ci changent et que tout leur système de dominance financière soit à jamais démoli pour faire place à un système intelligent, fiable, et prenant en compte les aspirations de chacun. Rêvons un peu.

Essayer de comprendre les mécaniques qui articulent les engrenages du monde qui nous entoure. Ce n’est pas une envie, c’est une raison d’être, elle résulte d’un manque à gagner entre l’ignorance pure (ou presque) du nouveau-né et la connaissance de toute chose. Entre les deux, un chemin semé d’obstacles, d’énigmes, de vérités et de faux-semblants. Les questions sont une chose mais ce que nous recherchons ce sont des réponses.

Qui je suis où je vais peu importe mais ce qui est certain et que je constate quotidiennement c’est que je vis dans un monde qui ne me satisfait pas, ou peu…

Ignorance, violence, volonté de détruire et de s’autodétruire. L’humanité est à la dérive sociale autant qu’à la pointe de la technologie. Entre la nature sauvage et le formatage civilisationnel se glisse un paradoxe qui va de celui qui frappe à celui qui embrasse sur le front. Entre les deux, un flot d’incompréhensions et de stupidités sans nom.

Nous voulons tout révolutionner, toujours alors que notre propre quotidien est déjà en soi une révolution permanente. Un simple coup de peinture prend parfois des semaines de préparation. La volonté de vivre mieux est une quête sans fin. Où est l’essentiel ? Pour qui nous battons-nous ? Est-ce pour nous-mêmes ? Singulière distinction entre ce que nous sommes et le monde dans lequel nous vivons. Comment agir ensemble si rendre le monde meilleur n’a d’attrait pour nous que celui d’améliorer notre propre condition ? Pour qu’un projet collectif soit efficace il faut que chaque acteur agisse pour le bien de la collectivité. Dans une bataille rangée chaque combattant lutte pour rester en vie c’est un fait mais si le bataillon ne prend pas le dessus sur l’ennemi alors cela s’avèrera bien plus compliqué. Les notions d’individus et de collectifs sont indissociables de notre évolution. Nous jouissons d’un certain confort et d’un certain niveau vie par le biais d’une intelligence et d’un travail collectif et ce tout s’appuie lui-même sur la productivité de l’individu or si ces mêmes individus n’avaient pas un tant soit peu la notion de « service » alors aucune tâche ne serait exécutée avec la rigueur nécessaire et nous en serions tous lésé. N’est-ce pas ce qui se passe au niveau des plus hautes instances ?

Les politiciens et autres PDG de multinationales agissent-ils pour le bien collectif ? Incluent-ils la notion de service dans leurs réflexions libérales ? Il me paraît assez clair que non mais concrètement est-ce que nous incluons cette notion dans nos projets de vie et notre comportement au quotidien ? Peut-être un peu plus, mais guère.

L'ignorance est un ennemi redoutable et le préjugé sont pendant le plus destructeur.

Je pense que nous nous égarons. J'ai pris le temps de regarder en arrière, il m'est arrivé d'être à côté de la plaque mais sur certains sujets je persiste et je signe. Notamment les sujets traitant de diabolisation, certaines notions de société comme le concept de citoyen du monde, une ineptie dans un monde qui n'a rien d'une république. Non seulement ça mais je suis de plus en plus persuadé que la prise en compte de certains phénomènes et autres réalités seront des passages obligatoires si nous souhaitons une vraie émancipation. Parce que disons-le : nous sommes devenu les esclaves de notre propre quête de liberté.

Je pense, et pour l'avoir encore testé ce week-end, que l'ensemble du peuple Français vit dans un monde illusoire où le roman national prend largement le pas sur l'histoire, la vraie. Un monde où la politique est mal comprise, où les faux-semblants incitent à penser de travers, où la propagande mensongère active et désactive les mouvements de masse, comportement électoral y compris.

_ « Tu connais Juncker ? »

_ « Qui ça ? »

_ « C'est ton président. »

_ « Ah bon ? »

_ « Beh oui... »

Comment comprendre les problèmes qui sont les nôtres sans s'intéresser réellement à la politique de ce pays ? Comment user convenablement de son droit de vote sans connaître les enjeux d'une élection ? Tout est paradoxal, j'ai rédigé des articles sur le principe de démocratie, les gens s'accrochent à leur droit de vote comme s'il les protégeait d'un abîme dictatorial et ce sont les mêmes qui vont voter sans connaître les noms des candidats et encore moins leurs programmes ! Comment s'appelle le député de votre circonscription ? Le sénateur ? A priori il est difficile d'être au fait de tout c'est un fait, les actions gouvernementales et les travaux parlementaires ne cessent pour ainsi dire jamais, mais tout de même il y a certaines grandes lignes impactant le quotidien de tous et qui devraient nous intéresser. Par exemple l'ampleur de l'impôt en France et les dépenses de l'État, ou encore l'impact des lois sur le niveau et la qualité de vie des Français.

Contrairement à d'autres je ne détache pas le comportement des Français des problèmes qui sont les nôtres actuellement. Certes les élites dirigent l'Occident comme un ensemble de mafia mais ils profitent aussi de la non-réaction ou de l'inefficacité des réactions populaire. Nous ne pouvons pas nous décharger de nos responsabilités politiques. Nous sommes clairement complices de tout ce que l'Occident occasionne comme dégâts à travers le monde et pour nous-mêmes.

Je pense qu'il est temps de rétablir le bon sens, un mélange d'humilité, d'altruisme enrobé du sens des responsabilités. J'ai souvent écrit sur l'intelligence humaine toute relative, tu nous lâches à poil dans la nature on est mort en deux jours ! Notre confort, notre technologie, nos avancés humaines, médicales, tout repose sur la « coopération entre les individus », seul nous ne valons guère plus qu'une guenon et encore il n'est pas improbable que celle-ci nous survive !

_ « T'es dur ! »

_ « Pars de rien et fabrique moi des tongs. »

Le génie humain est un fruit collectif et notre haine de l'autre n'est souvent due qu'au fait que nous en voyons les défauts avant les qualités, les communications passent mal, le dialogue est compliqué. Nous devons apprendre à connaître notre monde parce que certes le droit de vote et la peur de la monarchie sont désormais bien ancrés dans ce pays mais concrètement nous avons élu un banquier d'affaire, qui plus est ancien ministre de l'Économie du gouvernement Valls, à la tête de l'État ! J'appelle ça chier sur la démocratie. LE DROIT DE VOTE IMPLIQUE UNE RESPONSABILITE POLITIQUE, sans quoi ça n'a pas de sens ! Tu ne veux pas d'un monarque (je rappelle que l'Espagne, la Suède, la Hollande, le Royaume-Uni, la Belgique, le Luxembourg....bref) mais tu ne t'intéresses pas à la politique. Il faut ajouter à cela la corruption qui impacte également les outils informationnels de grandes écoutes mais cela sera l'objet d'un sujet à part entière tant ça a une importance capitale, car non seulement la masse ne s'immisce que très peu dans la politique mais quand elle le fait, elle se dirige vers des organes de presse appartenant à l'industrie, celle-là même qui corrompt les gouvernements et la diplomatie et par l'intermédiaire de ces mêmes organes, les esprits.

Ceci dit, c'est beau de vouloir tout révolutionner mais alors comment faire ? Il faut selon moi associer deux choses, primo son comportement citoyen, secondo son comportement en tant que citoyen, je m'explique : les multinationales font des ravages et leurs dirigeants glanent toujours plus de fric, rendant d'autant plus insupportable la misère humaine ; je rappelle qu'il y a autant d'enfants qui meurent de faim dans le monde que de mort dans les camps de concentration à une certaine époque... On commémore ? Ah non on s'en fout... Mais revenons à nos moutons, qui nourrit ses multinationales ? Par définition ces entreprises à échelle mondiale vendent mais qui achètent ? On produit trop d'huile de palme, qui achète ? On vend trop de produit bourré de sucre raffiné, qui achètent ? Je sais bien que le niveau de vie des Français et faible et que la mauvaise qualité de la bouffe n'est qu'un cache-misère et qu'il est difficile d'en sortir, mais ne nous mentons pas, quelques soit notre budget ce que nous privilégions c'est la facilité avant tout ! Alors oui l'organisation familiale débile avec deux parents forcés de travailler en même temps en coupant le lien au plus tôt avec leurs enfants et les rythmes de travail imposé impliquent que les gens n'aient plus le temps de rien et que ceux-ci se laissent aller à la consommation facile mais cessons de nous mentir. Déjà la politique familiale telle qu'elle existe aujourd'hui est largement cautionnée par le peuple et je suis bien placé pour le savoir, tu dois être productif sinon tu es pointé du doigt, s'occuper de ses gosses en bas âge n'est pas un travail acceptable de nos jours ! C'est insensé, l'éducation est la base de la prévoyance et le discours accusateur ne vient pas des médias mais bel et bien des voisins et cela fait le jeu des multinationales qui ont avant tout besoin de bas salaires et de consommateurs. Cessons de nous mentir parce qu'il y a bel et bien dans ce pays un comportement débile qui nous conduit à acheter toujours plus, toujours mieux, toujours plus cher. Au-delà de l'image il y a aussi un souci de pouvoir, posséder rassure quand bien même cela se fait à crédit. Globalement nous n'avons pas le comportement adéquat pour que cette civilisation prospère sans laisser nombre de camarades sur le carreau.

Quand j'essaie de mettre un mot sur ce que je ressens c'est déception qui revient le plus souvent. Ce monde me déçoit, à l'image de l'outil internet : un potentiel de fou pour un résultat médiocre. Le divertissement, je ne le juge pas il est nécessaire l'esprit a besoin de repos, mais il a aujourd'hui, semble-t-il, largement pris le pas sur tout autre devoir. Entre programmes télé, consoles de jeux et autres activités subalternes, le désir de savoir et le sens des réalités sont réduits à peau de chagrin.

Peut-on changer les choses par le vote ? Oui, à condition que chacun s'implique suffisamment pour rendre la participation collective cohérente et intelligente, cela demande de faire l'effort d'étudier convenablement ce qui fait notre quotidien et de prendre le temps de s'intéresser au bien-être collectif. Cela demande de ne pas simplement faire confiance à ce que rapportent des médias travaillant pour ceux-là même qui engouffrent le monde dans un libéralisme ultra. Peut-on changer le monde en changeant de comportement ? Oui, à condition que chacun prenne le temps de connaître les enjeux et changer nos modes de vie en profondeur. Il n'y a pas de bonne solution et il n'y aura pas de guerre civile dont nous retirerons un bénéfice à long terme, les mères pleureront leurs fils et c'est tout. Il faut multiplier les solutions, que chacun aille vers plus de local, plus d'autonomie, plus d'intelligence civile. Que chaque parent éduque selon des valeurs de raisons et non de principes imposés par la dictature du salariat. Que chacun apprenne à comprendre l'autre avant de le juger. Que chacun comprenne l'importance de connaître a minima son histoire et les politiques qui sont les siennes. Que chacun comprenne que les uns et les autres peuvent agir différemment et pour autant servir la même cause. Un vrai rassemblement c'est un rassemblement autour d'un modèle de société, de vision des choses. Un vrai rassemblement se construit sur le long terme avec des objectifs précis. Nous agissions stupidement, individuellement, pour de mauvaises raisons.

Nous devons changer de comportement parce que l'avenir que nous promettons à nos enfants pourrait s'avérer catastrophique. Nous nous sommes laissé endormir par les écrans et les gourous qui en font l'écho. Que ce soit sur internet ou dans les médias mainstream nous nous laissons embarquer par des illusionnistes qui effacent les faits pour servir leurs intérêts. Argent, gloire, puissance, la fierté au service de l'ambition. Je pense qu'il faut à long terme réinventer un vrai modèle politique plus cohérent où chacun vote selon ses compétences, où le peuple ne se prenne plus pour le dirigeant qu'il ne sera jamais mais comme le récusateur de ceux qui ne le servent pas selon ses intérêts. Le monde de la finance corrompt et dirige tout mais rien ne se fait sans notre aval. Cessons de consentir, faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour les obliger à être différent. Cela va demander des efforts, du temps et de la réflexion car les problèmes sont nombreux et les solutions pour les résoudre difficiles à mettre en place. Un claquement de doigt cela n'existe pas en politique internationale. Changer les choses demande de la volonté mais nous pouvons y arriver si nous réapprenons à communiquer et surtout si nous reprenons enfin nos responsabilités. Lâchons un peu les jeux et prenons un peu de temps pour comprendre. Quand on devient lucide, la volonté de changer les choses devient de plus en plus incontrôlable.

Le Journal d'Un mammifère en colère va continuer son chemin parce qu'il le peut. Que celui qui peut communiquer communique, que celui qui peut enseigner enseigne, que celui qui peut faire pousser ses légumes le fasse et par pitié apprenez à dire bonjour et à sourire.

Rien ne sera jamais parfait mais essayons tout de même.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Sergio Sergio 20 novembre 2018 19:18

    « .... Quand on devient lucide, la volonté de changer les choses devient de plus en plus incontrôlable ... »

    Quand on devient lucide, on pleure de ne plus être un enfant ...... et on meure !


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 20:26

      @#Daneel42

      T’es un ch’ti mi ?


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 20:45

      @#Daneel42

      T’es omnipotent quoi, partout à la fois et nulle part ....... !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 2018 20:48

      @Sergio

      Il part en Martinique...


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 2018 21:30

      @#Shawford

      Évites la sieste sous les cocotiers ...danger !


    • Shaw-Shaw #Shawford 20 novembre 2018 21:31

      @Aita Pea Pea

      J’aurai un parasol ! smiley


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 21:31

      @Aita Pea Pea

      Couyon lasa mô a St Pié, Aita épi Sergio pa té la boug mwen, mwen ba ou plis fos ti mal


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 21:38

      @#Shawford

      Tu sais quand même qu’il y a des noix de coco en Martinique, pas des palmiers ni des dattiers !


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 21:40

      @Sergio

      Y-a même des DCP, demande à Aita, lui ..... il sait


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 20 novembre 2018 21:41

      @#Shawford
      Ton parasol suffit , pour un noyaux a coprin , certainement pas pour une Vrai noix de 10kg .... Encore une histoire de baleine et d’ arrachement ...


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 21:47

      @Cyrus

      Une vieille noix de coco se dit en créole : tét à coco sec, beaucoup de métro se niquent les doigts à les fendre à la machette, y a un coup à prendre. Je crois qu’on est entrain de lui pourrir son post ....


    • Shaw-Shaw #Shawford 20 novembre 2018 21:51

      @Sergio

      Ah ben on y vient :

      https://youtu.be/VlTeOwMcCJw

      J’avais commencé par ça, c’est sympa vous allez me permettre de boucler la boucle, one more Time, et la bonne peut-être cette fois-ci ! :/)


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 2018 21:55

      @Sergio

      Sur la tranche ...dans le sens des fibres ...paf


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 20 novembre 2018 22:00

      @Sergio

      c’ est vrai ... y a un coup a prendre , tout comme pour sculpter la glace ou construire un igloo correct .

      Mais que c’ est bon un carry bien fait . 

      Non pas question de lui pourrir son post , pas plus que le laisser déblatérer comme un dromadaire .

      Il parait que c’ est la neutralité du net smiley ... ne pas faire ce que l’ on ne ferait pas en face smiley


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 22:00

      @Aita Pea Pea

      Et on la sonne avant ... Y en a qui utilise le lait suri (beurre de coco) pour graisser les cheveux, les rastas en particulier, c’est loin tout ça ....



    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 2018 22:04

      @Cyrus

      C’est comme faire un vrai lait de coco ...lol


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 20 novembre 2018 22:07

      @Aita Pea Pea

      j’ ose même pas te dire ce qu’ il y a dans les brique tetrapak .


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 20 novembre 2018 22:08

      @Cyrus

      nuit bonne les keupon en treillis smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 2018 22:09

      @Sergio

      Le secret de la chevelure des Vahinées est a partir de ça...monoï...


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 22:10

      @Aita Pea Pea

      Ouai, en marinade sur ton poisson ..... ça fait fondre les arrêtes !


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 22:12

      @kalachnikov

      T’as de bonnes références !


    • Shaw-Shaw #Shawford 20 novembre 2018 22:13

      @kalachnikov

      Merci pour le récital, je saurai indubitablement désormais t’ignorer de la façon la plus définitive qui soit, et par extension tout ce que tu engloutiras dans ton néant. smiley

      Adieu et à jamais, et profite bien de cette gloire, elle est méritée ! smiley


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 20 novembre 2018 22:14

      @Aita Pea Pea

      Fumisterie , tout est dans l’ absence de gène ...( très ) éthique .
      Le monoî ou le karité ushaîa , va falloir en revenir .


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 22:15

      @Cyrus

      Ok


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 20 novembre 2018 22:19

      @Sergio

      IAGDTD


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 novembre 2018 22:23

      @Cyrus

      Miam l’ odeur de tiare dans la chevelure d’une vahiné...lol


    • Sergio Sergio 20 novembre 2018 22:24

      @Cyrus

      Pas encore, quoique, ça dépend de la manière qu’on voudrait mais qu’on peut pas ou qu’on ose pas, mais faut pas s’en faire l’euthanasie par les autres, ça va venir bien plus tôt qu’on ne le pense. Excuse-moi de casser un peu l’ambiance.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 20 novembre 2018 22:25

      @Aita Pea Pea
      Si tu est toujours la bas , passe le bonjour a ina nui smiley


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus 20 novembre 2018 22:26

      @Sergio
      Au contraire c’ est tres lucide .
      Allez je vais P© iloner ailleurs


    • kalachnikov kalachnikov 20 novembre 2018 22:38

      @ #Shawford

      La gloire, qu’est-ce que c’est ?

      @ Sergio

      Merci.


    • Shaw-Shaw #Shawford 20 novembre 2018 22:47

      @kalachnikov

      L’idee que je me faisais de la psychopathie.

      J’en aurai fait mon édification définitive ce soir. smiley

      Et je n’y reviendrai pas.

      Merci, bye


    • Cadoudal Cadoudal 20 novembre 2018 22:53

      @#Shawford
      Bon, d’accord Billy, je retourne voir la Jeanne D’Arc des beaufs de Bolloré...

      https://twitter.com/Tancrede_Crptrs/status/1064864991294169088


    • jjwaDal jjwaDal 20 novembre 2018 20:33

      Ceux qui nous suivent seront moins riches que nous (financièrement). On a crû que le moindre smicard pouvait vivre dans un confort bien supérieur à celui connu par tous les pharaons d’ Egypte et tous les rois de France, on s’est juste illusionné.
      Prendre de bonnes décisions (individuelles ET collectives) implique de comprendre et maîtriser son sujet. Ce n’est le cas dans quasiment aucun domaine pour la majorité des gens.
      On se méprend déjà tous gravement sur le fonctionnement de notre propre cerveau et sur la longue genèse qui a fait ce que nous sommes. Alors comprendre le global quand le local nous échappe, n’est nullement déroutant, juste une conséquence logique.
      Avant de comprendre qui nous sommes et où nous allons (ce que nous faisons plus prosaïquement), il faudrait déjà pour chacun pouvoir répondre à la simple question : « Qui est JE ? ». Analyser le monde avec des algorithmes dont on ne sait rien ou quasi ? Autant courir après des moulins à vents...

      Le « penser global agir local » attendra que nos névroses individuelles et collectives soient soignées correctement.


      • jjwaDal jjwaDal 20 novembre 2018 20:51

        Alors NE PAS comprendre le global...


        • pipiou2 21 novembre 2018 21:42

          Le peuple en ce moment il réclame du petrole à brûler ... mais c’est certainement la faute à nos dirigeants criminels nous dira l’auteur.


          • Chroniqueshumaines Chroniqueshumaines 22 novembre 2018 04:57

            @pipiou2
            « Contrairement à d’autres je ne détache pas le comportement des Français des problèmes qui sont les nôtres actuellement. Certes les élites dirigent l’Occident comme un ensemble de mafia mais ils profitent aussi de la non-réaction ou de l’inefficacité des réactions populaire  »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès