• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre à un amuseur public qui se prend au sérieux !

Lettre à un amuseur public qui se prend au sérieux ! 

Vendredi 1er décembre 2017, dans l'émission « Politique » Léa Salamé (qui ne dispose d’à peine plus de pouvoir sur l’information qu’une caissière de supermarché), a usé toutes les bonnes vieilles méthodes du réquisitoire... et vous monsieur dans votre énième règlement de comptes avec monsieur Mélenchon, vous avez fait office du bon chien de garde des intérêts de votre maître (une chaine qui a vendu son âme)…
« Nous sommes là pour donner une image lisse du monde. » avouait PPDA dans un éclair de lucidité et vous, vous n'avez même pas eu cette intelligence, celle de reconnaître l'embuscade (qui vous réjouit semble-t-il) dans laquelle la chaine publique, transformée en outil de propagande, tentait avec madame Salamé de piéger et dégommer Jean-Luc Mélenchon. Vulgaire émission Politique d’une intolérable agressivité.

Cela fait des mois et des mois que des gens comme vous, en vous transformant en machine à propagande, bavent sur Jean-Luc Mélenchon, vous êtes la haine contre la raison. Vous avez dérapé, en hurlant avec les loups devant la moindre tentative d’objectivation.
Tout ce que vous avez trouvé à rapporter de cette émission déshonorante pour le service public, c'est que, non, décidément, il n’est pas poli ce Jean-Luc Mélenchon ah ! là ! là ! ! à l'unisson de vos brailleurs de compères. 
Mais en terme de politesse avez-vous oublié, vous et les vôtres, l’inqualifiable grossièreté de votre jubilation lorsque Jean-Luc Mélenchon perdit à Hénin-Beaumont en 2012 face à la bête immonde. Étiez poli ? « au tapis, KO  » s’exclamait BFMTV, « dézingué », « rhabillé pour l’hiver » (Europe 1), « étrillé » après avoir « pris une douche », « sortir », « rouste » (Libération), « Mélenchon est le pire des xénophobes » Yves Thréard du Figaro... Vous auriez pu écrire la préface de « l'urgence d'être réactionnaire » de Rioufol !
Pourtant, Jean-Luc Mélenchon est le seul à avoir eu le courage de se confronter à la bestiasse car « Le ventre est encore fécond d’où surgit la bête immonde 1. »
Dans cette émission politique, chacun jugera de la hiérarchisation de l’information et des enjeux de société que trahissent les choix de la rédaction de la chaine publique, rédaction promettait un regard neutre, apolitique, censé être représentatif de la population, en rupture avec la parole partisane portée par l'invité politique. Une illusion, les citoyens choisis débattent avec leurs partis pris et leurs idéologies. Lorsqu'il a rencontré cinq agriculteurs pro-glyphosate... (Tous membres de Jeunes agriculteurs, favorable à une agriculture intensive, à la ferme des 1000 vaches...), Jean-Luc Mélenchon s'en est ému sur le plateau, « Je me suis fait avoir ! » reconnaît-il... Tout est fait pour l’acculer et le pousser à la faute. L'émission politique est coutumière de ces controverses, des erreurs (?) au montage... présentation de citoyens « lambda » qui sont souvent loin d'avoir un profil aussi « neutre  » qu'annoncé... loin d'être des Français aussi « lambda » que ça (en 2016, le boulanger de Hollande et Sarkozy à l'Elysée)...
Vous saviez pertinemment bien que la séquence qui est censée confronter (un traquenard) Jean-Luc Mélenchon à des Français « lambda » (Pauline Laigneau et Laurence Debray), issus de la société civile et pas engagés de manière partisane était biaisée (si vous ne le saviez pas, cela est dramatique pour vous).

La vérité est que l'entrepreneuse Pauline Laigneau, présentée comme « pas politisée », a fait Normale Sup et HEC et dirige une entreprise de bijouterie en ligne de près de 25 salariés qui a réuni plus de 3 millions d'euros à l'issue d'une levée de fonds en 2013. Pas vraiment le profil d'une patronne d'une boîte (capital 775 000 €) qui serait contrainte de mettre la clé sous la porte à l'issue d'un procès aux prud'hommes ! C'est pourtant une image de cheffe d'entreprise modeste que se donne Pauline Laigneau en débattant avec Jean-Luc Mélenchon. « On vous a pas pris un grand patron du CAC 40, on vous a pris une patronne de PME ! » claironne Léa Salamé ! ! ! En faisant semblant d'oublier que lorsqu'on a sur le plateau une « historienne » fille de Régis Debray ou une cheffe d’entreprise qui pointe au MEDEF, on ne prétend pas avoir une personne « lambda », qui représente les Français !

A un téléspectateur non averti, Pauline Laigneau ferait presque de la peine, face à un Jean-Luc Mélenchon qui apparaît comme un crétin, bouché et bien entendu buté.
« Pas politisée », Pauline Laigneau ? En 2015, elle assiste aux universités d'été du Medef. Elle a écrit une tribune au ton résolument libéral dans « Le Point » en janvier 2016, pour critiquer la politique de François Hollande... une opposition aisée et caricaturale. Autant de détails oubliés par Léa Salamé pour la présenter.

Quant à Laurence Debray, fille de Régis Debray (lambda ?) et Elisabeth Burgos Debray (lambda ?), née à Paris, diplômée d'HEC, a été trader et est banquière à Wall Street, possède la nationalité américaine et a exprimé dans un portrait de «  Libération » son mépris envers le dédain de la gauche bien-pensante pour l'argent. 
L'invitée est présentée comme « historienne et écrivain » (son seul ouvrage : une biographie dithyrambe de Juan Carlos, ancien roi d'Espagne), Jean-Luc Mélenchon n’est pas dupe, elle est venue lui chercher querelle sur le Venezuela... bien que madame Salamé se soit défendue des protestations de Jean-Luc Mélenchon, «  C’est notre choix éditorial ! », circulez, il n’y a rien à voir ! 
Lien de l’« historienne et écrivain » avec le Venezuela ? La famille de sa mère y vit encore et fait la queue la nuit pour acheter du… PQ !
Nulle mention ne sera faite des autres éléments de son profil (« avoir voté Macron aux deux tours avec enthousiasme »…).
Cette provocation montée de toute pièce, ce face à face ridicule donne lieu à une colère de Jean-Luc Mélenchon, qui accuse Laurence Debray d'être « venue réciter les éléments de langage de l'opposition » anti-chaviste.
Alors qu’il tempête contre « le grand voisin nord-américain qui organise des coups d'État en Amérique latine », son interlocutrice lui répond que « les Etats-Unis n'ont rien à voir au Venezuela » et que l'ingérence américaine est « une idéologie un peu périmée »... pourtant... Donald Trump n’exclut-il pas « une possible option militaire » ? ... mais pour madame Salamé, elle n'est qu'« historienne et écrivain » et bis repetita placent, le Venezuela, dont les français n'ont rien à faire… mais puisque cela peut gêner Jean-Luc Mélenchon, en avant la musique ! C'est un choix éditorial !

Je ne parlerai pas de la vidéo truquée (sous la responsabilité de Natalie Saint Cric), je ne parlerai pas de l’inénarrable François Lenglet qui joue aux petites voitures (de luxe), tous les deux inféodés aux valeurs d’un néolibéralisme absolu.

À ce moment de dénigrement, vous êtes celui que Paul Nizan appelait « les concepts dociles que rangent les caissiers soigneux de la pensée bourgeoise  », l’engagement existentiel de Jean-Luc Mélenchon est une forme de résistance contre la déraison. Albert Camus écrivait «  Nous sommes comptables du monde et d’abord de son sens. De sa compréhension, donc de sa cohésion. De sa raison, contre les déraisons qui le ruinent ».

Votre horizon est aussi limité que celui des d'Orcival et autre Zemmour…, vous avez peur Monsieur et à ne pas voir l’engagement essentiel « contre les déraisons qui le ruinent  », vous précipitez l’appauvrissement.

E. Marchant

1 Berthold Brecht in « La Résistible Ascension d'Arturo Ui » (trad. Armand Jacob) (1941), dans Théâtre complet, vol. 5, Bertolt Brecht, éd. L'Arche, 1976


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 7 décembre 09:57

    À l’auteur :


    Mais qui, diable, est donc cet amuseur public qui se prend au sérieux ?
    Tout le monde n’est pas aussi fin connaisseur que vous du monde médiatique...

     


    • En marchant En marchant 8 décembre 10:19

      @Jean-Pierre Llabrés
      Yann Barthès, mais en fait pas vraiment amuseur !

      Cordialement,
      EM

    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 9 décembre 06:17

      @En marchant

      Merci. Je ne l’aurai pas trouvé sans votre aide.

    • bob14 bob14 7 décembre 10:11

      Mélenchon la voix de son « Mètre »..le nouveau Schtroumpf vert...de rage d’être toujours à la ramasse en politique faute d’imagination, suivi par sa meute de décérébrés il « TANTE » d’occuper l’espace public comme la seule alternative au Shadock de l’élysée...TOUS ce sont mis à genoux devant la dépouille de l’idole des couillons..rendant homage à celui qui toute sa vie arnaqua le FISC pour ne pas payer d’impôts..condamné par la justice (Mauvaise nouvelle pour Johnny Hallyday… BFM révèle que l’idole des jeunes a perdu son procès contre le Fisc. En décembre 2011, l’administration avait offert un redressement fiscal de taille au chanteur. Selon le Canard enchaîné, ce dernier s’élevait à 9 millions d’euros. Le fisc avait en effet découvert que Johnny Hallyday s’adonnait à l’optimisation fiscale. Il faisait transiter ses revenus par diverses holdings basées dans des paradis fiscaux. Convaincue que le chanteur a délibérément voulu échappé aux impôts, le fisc avait tout d’abord majoré de 80% le redressement de Johnny Hallyday. Majoration que le chanteur a réussi faire baisser de moitié en contestant cette décision. Il avait finalement été condamné à rembourser 139 105 euros au fisc. Une somme qui correspondait aux dividendes perçus par le chanteur entre 2008 et 2009. L’interprète d’ « Allumer le feu » avait alors déclaré de pas être en mesure de rembourser cette somme demandant un sursis. Une demande refusée par la cour d’Appel le 17 septembre dernier, puis par le Conseil d’Etat ce 10 février. Contacté par BFM , l’avocat de Johnny Hallyday n’a pas répondu.)


      • Eric F Eric F 7 décembre 11:24

        @bob14
        Du moins il voulait régulariser (rendre à César...), par contre la destinée ne lui a pas laissé de sursis.


      • Garibaldi2 8 décembre 03:35

        @bob14

        Allons, allons, vous pensez réellement que Johnny Hallyday s’occupait lui-même de ses affaires ? Certainement pas, c’est son entourage qui a pris les choses en main quand il a épousé Laeticia Boudou. Vous pensiez sincèrement que c’était lui qui avait décidé d’attaquer Universal pour récupérer ses contrats ?!!! Johnny Hallyday s’est toujours fait bouffer par les copains et un tas de parasites car il tenait table ouverte et qu’il était incapable de gérer ses affaires. Il payait. Quand il fallait du fric il demandait une avance à sa maison de disques. A l’arrivée de Laeticia, et de son père, homme d’affaires vivant aux USA, ça a été le grand ménage !


      • Eric F Eric F 7 décembre 11:20

        Il y a actuellement un problème pour la démocratie, c’est la faiblesse d’une « opposition politique » émiettée face à la nouvelle majorité, qui est une « grande coalition » eurolibérale allant du hollando-vallisme au juppéisme.
        Jean-Luc Mélenchon est l’une des seule voix d’opposition qui porte haut, les anciens du PS et de LR non ralliés au gouvernement sont silencieux, retirés, ou discrédités. Donc l’acharnement médiatique contre Mélenchon est un mauvais coup porté au pluralisme démocratique, que l’on soit d’accord avec lui ou non (je ne le suis pour ma part que très partiellement, mais qu’importe). L’opposition existe dans le « pays vrai » il ne faudrait pas qu’elle n’ait que la rue pour s’exprimer


        • François Vesin François Vesin 7 décembre 11:50

          Quels enseignements tirer à propos d’une personne

          saine de corps et d’esprit, qui se rend
          en connaissance de cause 
          à un dîner de cons ?

          Quelle jubilation cela doit être pour les tenants du système
          d’entendre JLM répéter « je me suis fait piéger »
          tout en ayant la certitude qu’il reviendra
          à la prochaine invitation



          • Le421 Le421 7 décembre 18:16

            @chantecler
            Conseil de Déontologie qui a été qualifié de « tribunal de la pensée » par les sicaires de RMC-BFMTV-N°23.
            Mmmmmmmm’béciles !!


          • François Vesin François Vesin 7 décembre 19:08

            @Le421
            «  Conseil de Déontologie qui a été qualifié de « tribunal de la pensée » 

            par les sicaires de RMC-BFMTV-N°23. »

            Chez ces gens là, Monsieur
            on ne pense pas,
            on obéit... !

            Vous n’allez quand même pas
            leur demander d’être journalistes !
            Ce sont des présentateurs qui,
            comme les mieux dressés des chiens,
            font là où on leur dit de faire.

          • En marchant En marchant 8 décembre 10:32

            @François Vesin

            Vous avez raison, tristes commentateurs... pourvoyeurs d’une pensée nauséabonde et mortifère.

          • alinea alinea 7 décembre 16:23

            Très beau texte, très enlevé, rythmé ; merci, cela nous change.


            • Le421 Le421 7 décembre 18:18

              @alinea
              J’avais fait le mien à chaud sans aucune info.
              Plus de 400 réactions.
              Bon. Faut en enlever 300 des allumés de l’UPR qui tournent en autoreverse, mais quand même !!


            • alinea alinea 7 décembre 18:36

              @Le421
              oh !!! le 421, je ne pensais pas au vôtre !! suivez mon regard !! smiley


            • Le421 Le421 8 décembre 14:09

              @alinea
              Pas de souci entre nous, alinéa !!
              Vous faites partie des intervenants* lucides...
              *intervenantes !!  smiley


            • Shawford Shawford 8 décembre 14:20

              @Le421


              Salut, tu serais pas un petit peu autiste pour ta part, et à te faire un trip à la Melusine désormais ?

              Suis mon regard chez Pandi-Panda. smiley

            • Buzzcocks 7 décembre 16:43

              Je ne regarde aucune émission politique donc je n’ai pas vu celle ci mais bon, ça ne parait pas déconnant que, dans une émission de ce type, les journalistes ne fassent pas preuve de flagornerie. Et donc c’est normal de demander des précisions à Melenchon et de lui rentrer dans la gueule.
              Ensuite, on apprend sur le blog de Mélenchon qu’il a trouvé l« after » déplorable. Bon, on se demande pourquoi notre chevalier blanc est allé boire des verres avec des gens qui l’avaient si mal reçus ? Il avait soif surement après avoir fait l’énervé de service pendant 2 heures ?

              Bref, colère joliment jouée, aura t’il un César pour sa prestation ? Je lui souhaite.


              • Esprit Critique 7 décembre 16:43

                Comble de l’ironie ou de l’horreur tout ce monde, les pourritures journaleuses et le politicard abruti pro Venezuela sont nourris et engraissé par nos impots !


                • Alren Alren 7 décembre 17:09

                  @Esprit Critique

                  Ce sont nos impôts, qui en exonérant de certaines taxes et frais la presse pourrie vous aintoxiqué au point, je vous plains, que le Venezuela est un enfer et que la droite blanche et riche et la racaille d’extrême-droite n’est pour rien dans les pénuries et le marché noir.

                  Quand vous aurez écrit autant de livres d’essais que JLM on verra qui des deux est le plus « abruti » !

                  Vous regrettez que JLM reçoive une indemnité de parlementaire, et pour les députés LREM,LR,FN c’est pareil ?


                • Le421 Le421 7 décembre 18:20

                  @Esprit Critique
                  Vous portez bien votre pseudo.
                  Mais vous abusez de la quantité au détriment évident de la qualité...
                  C’est pas grave, comme dirait Hervé !!  smiley


                • Vraidrapo 8 décembre 08:00

                  @Esprit Critique
                  et le politicard abruti pro Venezuela

                  Que pensez-vous du carnage des Yankee au Proche et moyen Orient depuis l’invasion de l’Irak pour les ADM et Al-Qaeda... depuis 2003 ?..
                  Ils ont fait pendre Saddam, Bush Jr se prélasse dans un Ranch au Texas ! Normal ??...
                  S’il s’avérait que la CIA a laissé faire le 11 septembre, quelle serait votre réaction ?
                  Nos « amis » Yankee sont-ils absous a priori de leurs vastes méfaits ?


                • Esprit Critique 11 décembre 22:10

                  @Vraidrapo
                  Vous avez raison Le travail fait par Chavez est une réussite, et le 11 septembre etait bien le sujet de l’article !


                • Esprit Critique 11 décembre 22:12

                  @Le421
                  Jaloux ? !


                • pipiou 7 décembre 20:34

                  On voit ici toute la force de propagande de la FI.

                  Mélenchon a été minable dans ce débat, et depuis il stimule toutes ses équipes pour faire un travail de réhabilitation sur Internet.

                  Agoravox n’y échappe pas. Question : ça paie bien ?


                  • papijef papijef 7 décembre 22:34

                    @pipiou

                    qui, sur la France un sou mise ? exceptée alinéa : « Non, vous ne verrez pas Mélenchon banni ... »


                  • Vraidrapo 8 décembre 07:49

                    @pipiou
                    Même si je méfie de Mélenchon, tant qu’il fait chier le Système (et ses chiennes de garde) ça me va. Pour le Frexit, je ne lui fais pas confiance il est trop vaseux...


                  • pipiou 8 décembre 10:22

                    @Vraidrapo

                    Est-ce que c’est lui qui fait chier le Système ou est-ce le Système qui le fait chier ?

                    Dans le cas présent on peut se poser la question smiley


                  • Vraidrapo 8 décembre 10:33

                    @pipiou
                    Pour la réponse : Y’ a qu’à voir la tronche des 3 nanas (citées ci-dessous par votre serviteur) quand elles l’interviouvent ...
                     smiley


                  • En marchant En marchant 8 décembre 10:41

                    @pipiou

                    « Au royaume des aveugles les borgnes sont rois. » Je ne comprends pas votre interrogation. 


                  • Vraidrapo 8 décembre 07:45

                    S’il n’y avait que la Salamé qui veut se faire aussi « grosse » que Polony. Il y a toute une bande de harpies du Système qu’on a vues à l’œuvre lors de la Présidentielle et qui sont en bonne place sur nos écrans : Lapix, Coudray, Crespo-mara.
                    Elles ont repris regard de velours et sourire séducteur pour le téléspectateur en attendant de sortir les griffes à la Prochaine

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

En marchant

En marchant
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires