• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre aux responsables musulmans

Lettre aux responsables musulmans

Ah, tristes sires, imams de pacotille, chefs religieux et chefs d'État, alignés ou non !

À force de parler de Dieu et de Mahomet comme si vous les aviez inventés, comme si vous en étiez propriétaires, vous finissez par lasser.

Mon pays a souffert de l'intolérance religieuse durant des siècles. Ma famille a payé le prix du sang sous la domination catholique.

Peu importe aujourd'hui ! Les Protestants peuvent dire tout le mal qu’ils pensent du catholicisme sans risquer de se faire égorger au coin d’une sombre ruelle.

Les catholiques peuvent dire pis que pendre du protestantisme et de l’orthodoxie sans provoquer de heurt autre que verbal.

Je peux, moi, protestant depuis les galères, me gausser de la doctrine Romaine, de ses saints, de ses frasques, de ses ors et de cette idiote soumission au dogme.

Mais pas un catholique ne songera à me défenestrer, comme cela est arrivé une nuit du mois d’août, à la Saint Barthélemy.

J’ai même la liberté de dire tout le mal possible de Calvaire et Lutin… pardon de Calvin et Luther, pourtant les fondateurs de ma famille spirituelle, sans être excommunié, rejeté, vilipendé, bafoué… voire tué.

Je peux penser ce que je veux de mes frères en la foi, de ces pasteurs engoncés dans leurs certitudes, de ces institutions protestantes, œcuméniques et autres simagrées qui font semblant de prendre le parti du faible pour se donner enfin l’impression d’exister…

Je peux penser tout cela, et plus encore sans courir de risque. Je peux même, j’en ai la liberté, sans avoir de compte à rendre à personne d’autre qu’à Dieu, renoncer à ma foi sans être condamné à mort.

Je peux même blasphémer sans risque, si l'envie m'en prenait.

Pourquoi ? Parce que chacune de ces écoles de pensée a su opérer sa propre réforme.

Certes, le Catholicisme a tué en grand nombre et cette antinomie est indéfendable.

Certes, un mort pour ses convictions est un mort de trop. Mais l’Eglise a su demander pardon. Elle a demandé pardon au peuple juif de l’avoir si souvent persécuté.

Elle a demandé pardon au monde d’avoir songé un seul instant à convertir de force. Elle s’est excusée d’avoir mélangé, plus souvent qu’à son tour, le temporel et le spirituel.

Même si le trust Catholique Romain & Inc n’a pas su se débarrasser à temps de ses mauvais démons, il ne songe plus à régner par le glaive sur le monde. Du moins, plus maintenant !

L’église, la Catholique et Romaine, a appris, certes de façon encore trop modeste, à se remettre en question. Il lui manquait encore de se croire inutile pour que vienne le véritable amour.

De façon trop modeste et peut-être trop tardive…la torture comme moyen de conversion n’a été officiellement supprimée qu’en 1951. 6 ans après la fin de la dernière grande boucherie !

Il lui manquait encore de donner toute leur place aux femmes. Pour ne pas voir la tentation, le Catholicisme ne voyait la femme que vierge… ou pute….Pour ne pas lui donner la parole, l’église lui a réservé le 15 août et la confite dévotion des pèlerinages.

Tiens, j’y pense, un Protestant, un incroyant, même un musulman peut se rendre à Lourdes ou à Fatima sans avoir à montrer ses papiers d’identité, sans avoir à prouver qu’il est bien catholique.

Un Protestant, un Juif, un catholique peut-il se rendre à la Mecque sans risquer la mort ?

Désormais, on peut railler le Christ et Dieu sans crainte d’être embastillé.

Ces railleries sont autant de blessures qu’encaissent les croyants, non ceux qui font profession d’être chrétien aux seules fêtes carillonnées, non ceux qui se servent du terme « chrétien » pour justifier leurs actions barbares, mais ceux qui croient, humblement, timidement, au fond de leur cuisine.

Ceux-là se feraient tuer plutôt que d’attenter ne serait-ce qu’une seule fois à la dignité ou à la vie d’autres êtres humains.

Ces blessures, ils les encaissent comme ils déplorent souvent que le christianisme soit, dans son ensemble, bien mal représenté.

À part deux ou trois crétins abîmés dans leurs serviles bigoteries, ceux qui placent une bombe incendiaire dans un cinéma parisien, ceux qui tentent de faire interdire Costa Gavras sous prétexte de blasphème !

Mais ici, il ne s’agit pas du petit peuple des croyants.

Les plus hautes autorités musulmanes, partout de par le monde, exigent des excuses, crient au scandale, menacent de rompre leurs relations diplomatiques pour un simple dessin, et talentueux de surcroît.

Le Diable n'est pas dans le film "L'innocence des Musulmans" ni sur la couverture de Charlie.

Il est, s'il existe, dans la volonté hystérique d'interdire la propagation d'idées autres que les siennes.

Mais où vous croyez-vous, pantins sinistres et pathétiques ?

Du CFCM aux oulémas d’Algérie, du FLN au Hamas, de l’Indonésie au Maroc, ce ne sont que levée de boucliers, ultimatums, chantage à la mort.

N’avez-vous pas eu votre ration de sang lorsque quelques dessinateurs danois ont osé représenter votre prophète d’une manière qui ne vous convenait apparemment pas ?

N’êtes-vous pas rassasié en contemplant ce que Sunnites et Chiites s’infligent mutuellement et quotidiennement dans les bas-fonds d’un Irak supplicié ?

N’avez-vous pas votre content de violence dans la Syrie d’aujourd’hui ?

N’avez-vous pas d’autre motif de vous plaindre que la couverture d'un hebdomadaire satirique ?

La prospérité, l'éducation règnent-elles à ce point chez vous que vous puissiez vous consacrer à la propagation de la haine ?

Manquez-vous à ce point d’assurance, de témérité intellectuelle pour aussitôt attenter à la liberté la plus élémentaire, celle de penser ?

Savez-vous seulement que le dialogue n’est pas l’insulte, que la critique n’est pas le mépris, mais le simple et juste exercice d’une conscience éclairée ?

Ignorez-vous, sous-doués du culte, combien de talents peut générer la liberté bien comprise ?

Vous ai-je entendu lorsque vos frères en la foi massacrent au Darfour ?

Vous ai-je entendu condamner les attentats contre des civils ?

Vous ai-je entendu lorsque les avions heurtaient les tours ?

Et où puis-je vous entendre lorsque vos frères et vos filles, sortant de vos mosquées à Londres, au Trocadéro à Paris, appellent au massacre de tout être humain sauf les musulmans ?

Ou puis-je vous entendre lorsque, au nom de votre foi, vos responsables religieux enseignent que la femme est inférieure, tout juste bonne à être excisée ou lapidée ?

Ou êtes-vous, leaders chéris, lorsque vos coreligionnaires dansent de joie devant l'irréel spectacle des voitures, des tours, des trains, des bus et donc des corps calcinés et noircis par la fantaisie de quelques "évangélistes" décidément trop zélés ?

Vous exigez des excuses ?

Mes excuses, je vais les garder, avec au cœur, l’immense et belle idée que la foi n’est décidément pas la religion et que la laïcité reste l'un des seuls trésors pour lequel je me battrai un jour.

J'aurais aussi, chevillé au coeur, la certitude que, si nous avons su résister à une institution "chrétienne" et ses inquisitions, ses massacres et ses dragonnades, ce n'est pas pour nous laisser emm.... aujourd'hui par un dogme encore plus meurtrier et anachronique.

J'aurai aussi en moi la colère de voir que vous exploitez sans vergogne le besoin qu’ont certaines personnes de croire en Dieu, celles que vous maintenez dans la misère malgré vos incalculables richesses, pour vendre vos infectes salades.

Gardez donc votre Dieu s’il n’est que violence. Conservez-le dans la naphtaline, le formol, dans tout autre produit, du moment qu’il n’est pas inflammable ou explosif.

Gardez donc votre Prophète et sa descendance, celle qui n'a pas trouvé le moyen de lui succéder sans tromperie ni meurtre.

Gardez tout cela si vous n'êtes pas capables, malgré votre prétendue sagesse séculaire, de supporter la moindre égratignure à vos convictions les mieux établies.

Mais on le sait, lorsque la guerre que vous espérez tant, celle qui vous fera gagner votre paradis aux milliers de vierges, adviendra, il y aura, parmi le milliard et demi d’êtres humains dont vous revendiquez la soumission, une forte majorité pour pleurer des larmes de sang à la seule idée qu’ils aient pu, un jour ou l’autre, vous confier la direction de leurs esprits.

Ce jour-là, vous aurez gagné… mais vous aurez aussi perdu.

Nous, nous serons morts. Alors, quitte à mourir, autant dire aux Musulmans qui laissent faire, qui ne disent rien, toute notre colère.

Et Merde à ceux qui manifestent contre un film ou un dessin. Comme disait Pierre Desproges, "vivons heureux en attendant la mort".

Paul Lémand


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Pale Rider Pale Rider 20 septembre 2012 09:07

    J’étais parti pour modérer (positivement) votre article, et il est déjà publié. C’est le meilleur que j’aie lu sur la question.

    Moi aussi, je suis protestant. je déteste qu’on se moque du Christ (qui, pour nous, n’est pas qu’un homme, contrairement à Mohammed), mais je n’irai tuer personne pour ça : c’est une affaire à régler entre Dieu et le blasphémateur. Je pense que, probablement, le « péché contre le Saint Esprit » ne peut, par définition, concerner que le croyant, pas celui « qui ne sait pas ce qu’il fait ».
    Il faut que les musulmans qui ont en même temps une foi et une pensée prennent position, comme vous les y exhortez. Il faut qu’ils fassent ce que les protestants, co-ouvriers de la IIIe République, ont fait, et avec succès. On peut être voltairien (Voltaire a su défendre la cause des croyants, notamment protestants) et avoir la foi en Dieu ancrée en soi. Dieu n’a pas besoin de défenseurs, mais de témoins, disait, me semble-t-il, Billy Graham.

    • Chiitedeservice subcommandante 20 septembre 2012 12:01

      L’Islam pour les nuls : islam découverte


    • OlivierP 20 septembre 2012 12:56

      Oui l’islam c’est vraiment pour les nuls.


    • Paul Lémand 20 septembre 2012 13:32

      Merci Pale Rider,
      Sans oublier que « témoin » en grec s’écrivait « martur » qui a donné « martyr ». 
      Un témoin peut être amené à donner sa vie, mais pour les autres et sans attenter à la leur. 
      Ce serait le véritable sens du mot DJIHAD, un combat avant tout sur soi-même, afin d’être disponible aux autres. 
      Mais les siècles ont favorisé les glissements sémantiques... surtout de la part des violents et des haineux. Amitiés


    • joelim joelim 20 septembre 2012 19:48

      je suis protestant. je déteste qu’on se moque du Christ (qui, pour nous, n’est pas qu’un homme, contrairement à Mohammed), mais je n’irai tuer personne pour ça


      Bush au nom de son dieu protestant a fait tuer des millions de gens en Irak.

      Quand c’est les protestants ou les charlie-hebdo qui agressent verbalement on trouve ça divin.

      Quand c’est les musuls qui veulent protester on les interdit de manif et de parole.

      Sauf les extrêmistes qui passent très bien aux journaux genre France Inter, eux l’oligarchie en veut car ça choque les gens et c’est tout bon pour le programme ultra-libéral et sioniste.

      Géométrie variable quand tu nous tiens... smiley 

    • filo... 23 septembre 2012 09:59

      @Joelim

      Félicitations bien vu !!

       


    • Paul Lémand 23 septembre 2012 11:27

      Joelim,
      Que viens faire le sionisme la dedans ?
      Avez vous remarqué ? Il pleut toujours quand vous voulez faire sécher votre linge. Encore la faute des sionistes... disons des Juifs... pour que votre détestation soit énoncée clairement...


    • joelim joelim 23 septembre 2012 13:53

      Diffamation gratuite digne d’un bon petit facho post-moderne. 


      Bien sûr les ultrasionistes n’ont rien à gagner à cultiver l’islamophobie en Occident. Ce serait antisémite de le dire. smiley 

    • voxagora voxagora 20 septembre 2012 09:11

      Rien à retrancher, rien à rajouter.


      • kalisita 20 septembre 2012 11:23

        monsieur, vous avez clairement écrit tout ce que je peux penser, enfin , je lis un article sensé et cela fait du bien..
        il serait bien temps que tout cela se termine, au 21e siècle !!
        très peur pour l’avenir, surtout pour ma fille, a l’agressivité des ados et plus jeunes de notre pays, qui ont le cul entre deux chaises !!!
        fatiguant ce manque d’intelligence de l’espèce humaine qui détruit tout , vivent bien que dans la galère, la misère, la violence etc..on a fait une belle avancé technologique, il faudrait en faire de même avec la spiritualité, maintenant.

        une non-croyante, qui vise la sagesse !


        • Loatse Loatse 20 septembre 2012 12:30

          Nous avons la liberté de heurter les croyances des uns et des autres... Est il sage pour autant de le faire ? est-ce constructif ?


          • zarathoustra 20 septembre 2012 14:03

            Ahahahah quelle hypocrisie insupportable ! Quand les croyances des cathos sont heurtées par le mariage homo on les traites de vieux réac dépassés par la société entravant la bonne marche du progrès mais quand des musulmans sont blessés par un dessin, il faut prendre en compte leurs réticences ! En effet, c’est beaucoup plus constructif !


          • Abou Antoun Abou Antoun 20 septembre 2012 16:30

            @ Loatse,
            Le faire de temps à autre permet de vérifier que cette liberté existe dans les faits. Nous voyons actuellement qu’elle n’est que théorique.
            « La liberté d’expression ne s’use que quand on ne s’en sert pas. »


          • Loatse Loatse 20 septembre 2012 18:06

            @Zarathoustra

            comparer ce qui est comparable, il s’agit d’un projet de loi...Vous ne voyez pas la différence ?


          • sirocco sirocco 20 septembre 2012 21:07

            "Le faire de temps à autre permet de vérifier que cette liberté existe dans les faits. Nous voyons actuellement qu’elle n’est que théorique.
            « La liberté d’expression ne s’use que quand on ne s’en sert pas. »

            On en reparlera quand Charlie Hebdo s’amusera à ridiculiser non pas un rabbin (simple mortel) mais Moïse, Abraham et d’autres personnages de la Torah ou de la Bible. Ce n’est pas demain la veille. Il faut avoir des oeillères pour ne pas voir dans ces caricatures UNE PROVOCATION DE PLUS contre l’Islam.

            De votre côté essayez donc, par exemple, d’affirmer haut et fort que les chambres à gaz n’ont jamais existé... Histoire de vérifier si la liberté d’expression existe vraiment en France...


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 24 septembre 2012 08:19

            Oui Loatse, il faut heurter la croyance des uns et des autres quand celle-ci est criminogène.

             

            Cette affirmation n’est en aucun cas une condamnation du tout de la croyance religieuse.

             

            C’est d’abord aux croyants d’exiger des responsables de leurs religions respectives qu’ils rejettent fermement, une fois pour toutes, le contenu directement ou indirectement criminogène de leur religion.



          • philouie 20 septembre 2012 12:38

            Et encore un qui se prend pour le nombril du monde et qui voudrait imposer son point de vue à tous parce que chaque matin, se regardant dans le miroir, il s’écrit « je suis le plus beau, je suis le plus fort, les autres c’est que des cons ».


            • Marc Piccinin Marc Piccinin 20 septembre 2012 13:05

              Très constructif votre réaction !


            • OlivierP 20 septembre 2012 13:00

              Excellent article.

              L’islam montre clairement qu’elle est une religion intolerante et violente.
              Ces islamistes violents sont stupides et ne méritent que le mépris.


              • Henri Francillon Henri Francillon 20 septembre 2012 15:36

                Il est en effet remarquable que pour montrer que le film qui montre l’islam violent et intolérant les musulmans réagissent avec violence et intolérance.
                Il n’y a que la vérité qui blesse, et c’est bien pourquoi ceux qui ne veulent pas blesser les musulmans, parce qu’ils en ont peur (ils sont donc islamophobes), nous mentent continuellement au sujet de cette idéologie mortifère.
                Car ceux qui osent la critiquer, la moquer et la dénigrer sont bien les seuls qui ne sont pas islamophobes puisqu’ils n’en ont, eux, pas peur du tout.
                Contrairement aux musulmans eux-mêmes et à tous les adeptes de l’interdiction du blasphème, qui sont bien les vrais islamophobes.


              • benedicte_gab 20 septembre 2012 15:04

                Ne citez pas Desproges s’il vous plaît, il ne serait pas resté muet face à l’islamophobie décomplexée actuelle, et n’aurait certainement pas pris position pour CH, il était bien trop intelligent pour ça. 

                Encore un de mes concitoyens qui se croit supérieur et le droit de donner des leçons à ces peuples inférieurs qui ne sont pas comme lui, et qui ne sont visiblement pour vous qu’une masse informe d’individus clones les uns des autres ne pouvant que tous correspondre à la projection de vos fantasmes, visant à leur donner le rôle de repoussoir pour vous parer de vertu. Vous parlez d’affrontement religieux que vous n’avez pas connu, vous alignez de grands mots dépourvus de substance dans un discours pompeux et empli de clichés. 
                Qui met le monde à feu et à sang depuis des siècles, génocidant des peuples, violant leurs droits, pillant, tuant, violant, détruisant, mettant en place les plus immondes dictatures et assassinant leurs opposants, etc ... et continue à le faire ? Ce n’est pas le monde musulman, c’est l’occident judéo-chrétien. Ce ne sont pas les irakiens, afghans, lybiens, syriens qui ont envahi l’Europe et les USA, arment des fanatiques et extrémistes psychopathes, massacrent au nom d’Allah, non, ce sont les USA et l’OTAN qui ont envahis ces pays en violation de tout droit international, arment et financent des terroristes islamistes pour renverser les régimes en place parce que pas assez arrangeant à leur égard, et font plus de morts parmi les populations que ces régimes en ont fait, au nom « des droits de l’homme », voire de la femme, avec une belle perversité.
                Avant de donner des leçons, il faudrait que nous balayons devant notre porte le monceau d’immondices qui s’y est accumulé, ensuite peut-être serions nous plus humbles et cesserions de nous croire autorisé à donner des leçons.
                Je suis athée, mais puisque vous êtes protestant, la parabole de la poutre et de la paille se trouve dans les évangiles.

                • joelim joelim 20 septembre 2012 19:52

                  Merci. 


                  Un peu de bon sens dans ces grotesques fatwas occidentales de bien nourris.

                • Paul Lémand 25 septembre 2012 17:51

                  Non, Madame Bénédicte,

                  Ce n’est pas l’occident judéo-chrétien qui massacre actuellement. Ce sont les interêts financiers et les parts de marché. Que ceux-ci se trouvent exclusivement dans l’Occident judéo-chrétien reste à prouver.

                  Mais attendons la suite, la prochaine, les Der des ders ! Les occasions de conflits ne manquent pas, en ce moment. 

                  Quand à envahir les pays, la civilisation arabo-musulmane n’a pas été en reste, ces derniers siècles, ne trouvez-vous pas ? 

                  Enfin, je cite Desproges, si je veux... 


                • astus astus 20 septembre 2012 15:30

                  Bel article merci ! Les vrais blasphémateurs ne peuvent être que du côté des croyants. Pour les autres, non croyants, il s’agit seulement d’opinions, et celles-ci n’ont d’autre obligation que de respecter la loi du pays où elles s’expriment. Cela fait partie de la laïcité et de la liberté d’expression que notre pays a conquis de haute lutte et qui doivent à tout prix être préservées contre les incultes et les fous de dieu fascistes. Mais au même nom du principe de laïcité et de liberté tous les croyants ont aussi leur place à condition de respecter eux aussi les lois du pays, qui sont civiles et non religieuses.


                  • Micka FRENCH Micka FRENCH 20 septembre 2012 16:13

                    De l’Ecossaise...

                    Ces extrémistes musulmans, juifs ou cathos, sont TOUS DES GROS PORCS et ils sont entre eux copains...... comme cochon.....

                    Micka FRENCH sur le Web...

                    http://mickafrench.unblog.fr


                    • Neymare Neymare 20 septembre 2012 16:22

                      Bon article, en effet. Néanmoins chaque culture, chaque civilisation se doit d’évoluer et passe par les memes chemins : l’obscurantisme, l’intolérance, le manque de culture et d’éducation ont été le fait des catholiques il n’y a pas si longtemps de celà, c’est maintenant le fait des Islamistes purs et durs entrainant dans leur betise une majorité de musulmans de ces pays nouvellement « libérés », qui ne font que suivre le mouvement sous la pression sociale.

                      N’oublions pas que les religions ne sont que l’interprétation humaine (et donc biaisée et dogmatique) d’une réalité souvent hors de portée du commun des mortels qui ont besoin de repères, de mythes, de dogmes, de règles étroites etc...

                      La vérité de ce qu’on appelle communément Dieu n’a en fait rien à voir avec le dieu de la bible ou Allah ou jehovah et j’en passe, elle est le contraire absolu des dogmes, elle est le contraire de la soumission servile à une entité supérieure.

                      Et, Dieu merci (si je peux m’exprimer ainsi) il n’y a rien tout ça la haut : pas de religion, pas de courbettes à faire, pas de zizi à couper, pas de cochon à manger ou pas, pas d’ayatollahs, pas de cierge, pas de Jésus christ, de mahomet etc... un monde parfait quoi !

                      Toutes nos civilisations évolueront vers cette perfection mais avant d’etre adulte il faut bien passer par tous les autres stades d’évolution

                      Et je me suis laissé entendre dire que la haut, ils se marrent bien en regardant notre connerie (et oui en plus on rigole la haut), comme disait l’autre (qui fut d’ailleurs bel et bien un homme, un Grand homme mais un homme quand meme) « que celui qui a des oreilles pour entendre, entende »


                      • njama njama 20 septembre 2012 17:05

                        Ah, tristes sires, imams de pacotille, chefs religieux et chefs d’État, alignés ou non !

                        En démarrant comme ça, vous ne risquez pas d’être lu.
                        Rien qu’avec le début de votre lettre ... elle part direct dans la corbeille à papiers. ne vous étonnez pas qu’en manquant d’un minimum de respect envers vos interlocuteurs, vous vous exposiez « de vous-mêmes » dangereusement à ce qu’ils perdent celui qu’ils pourraient avoir pour vous.

                        Continuez à vous gausser de votre Doctrine chrétienne, protestante ou non.
                        Quant à la volonté hystérique de la propagation d’idées, faites donc une lettre aux évangélistes de tous bords, ils ont la médaille d’or olympique en matière de prosélytisme. Les mondialistes l’ont bien compris et s’en servent ...

                        Le « Christ-Roi », ce Pantocrator, nous emmerde mon cher monsieur Lémand, qu’il s’occupe de ses brebis ... sans faire chier les chèvres.


                        • kalagan75 20 septembre 2012 18:35

                          en parlant de chèvre , tu dis en être une belle


                        • Taverne Taverne 20 septembre 2012 17:20

                          Un certain philosophe répondit, quand on lui parla de dieu et d’intelligence supérieure : « Intelligence supérieure ? Quelle intelligence supérieure ? A par moi, je n’en vois pas... »

                          OK. Cet auteur n’existe pas, je l’ai inventé. Mais il est assez facile d’imaginer ces mots dans la bouche de certains fous de Raison. Car si, comme disait Francisco de Goya le peintre, « Le sommeil de la raison génère des monstres », à trop se réclamer de la Raison aussi peut faire de vous un monstre...Comme ces anticléricaux primaires incapables d’avoir une pensée autonome s’ils n’ont pas d’« infâme » à écraser sous leurs jurons.

                          Mais l’auteur de cet article ne fait pas partie des ces prétentieux, des ces « sachants » qui se déclarent supérieurs aux croyants. Ni des ces intolérants. Il nous dit avec simplicité son ressenti, sans agressivité ni haine. Et moi, l’athée, je l’approuve. Les barbus nous font chier ! Voilà, c’est dit. « Les barbus, quelle barbe ! » On en a assez avec nos problèmes de fins de mois, de chômage, de destruction de la planète. On ne veut pas en plus que l’on nous impose le respect de règles qui ne concernent qu’une religion donnée.


                          • kalagan75 20 septembre 2012 18:32

                            bon article , rien à ajouter


                            • alinea Alinea 20 septembre 2012 19:43

                              J’ai comme l’impression que dans cette histoire, la foi n’est qu’un alibi ; puisque nous savons tous que cette religion est politique aussi.
                              C’est une guerre, encore larvée, contre l’Occident dont vous reconnaitrez j’espère qu’il s’est comporté envers les pays arabes d’une manière méprisante, dédaigneuse et violente, d’une manière colonialiste et guerrière, et que c’est à cela que réagissent les foules et certains des dirigeants !
                              Nous, peuple, n’avons rien pu faire et ne pouvons rien faire d’autres que de ne pas se tromper de combat ni d’ennemi.
                              Sinon, votre diatribe est belle ;


                              • Paul Lémand 20 septembre 2012 20:41

                                Je serais d’accord avec vous à quelques nuances près.
                                L’humiliation, ressentie par les extrémistes musulmans et mise en avant pour justifier leurs comportements guerriers et revanchards, n’est qu’un prétexte.
                                Si l’occident a humilié les peuples autochtones, l’Islam n’a rien à envier. Il fut, lui aussi, un conquérant meurtrier. L’esclavage, le commerce triangulaire, n’aurait pu avoir lieu si des tribus musulmanes n’avaient vendu les africains aux négriers européens.
                                Si l’humiliation ressentie par nos amis musulmans est réelle, ils oublient l’humilation qu’ils ont fait subir à d’autres peuples, réellement autochtones, qui ne demandaient qu’à vivre en paix.
                                Touaregs, Berbères, Kabyles, Peuls, etc. 
                                Le colonialisme n’est pas l’apanage de l’Occident. 
                                Alors, que nous ayons eu un attitude méprisante, paternaliste, c’est une évidence et nous en payons le prix maintenant. Ceci étant, ils doivent aussi se remettre en question. 


                              • alinea Alinea 20 septembre 2012 22:19

                                Vous parlez du passé arabe ; moi je vous parle du présent ; moi je ne suis pas responsable de l’esclavagisme qui était en vigueur chez nous ; eux non plus !
                                C’est une histoire politique actuelle, inventée par les USA ; Bush... c’est pas si vieux !
                                Et puis j’espère qu’il est inutile de préciser qu’ils ne sont pas tout roses ou tous roses et nous tout noirs ou tous noirs !


                              • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 20 septembre 2012 23:10

                                Cher Auteur,

                                « Ah, tristes sires, imams de pacotille, chefs religieux et chefs d’État, alignés ou non ! »

                                ça commence un peu comme du Prévert et ça se termine comme du Desproges ...

                                J’ai lu votre « coup de sang » avec beaucoup d’intérêt et de plaisir aussi, mais pourquoi diantre fallait-il que vous vous réclamiez de votre protestantisme pour écrire cela ?

                                C’est une question de protestant à protestant qui vous est posée ici ...

                                Bien à vous !


                                • Paul Lémand 20 septembre 2012 23:23

                                  Cher Jean,
                                  Il me plait de songer que les Protestants ont une conception moderne de la liberté, dont beaucoup devraient s’inspirer. Mais je n’en tire aucune gloire.
                                  Pour les protestants, dont Tommy Fallot et Jacques Ellul, Dieu seul est laïque, seul l’homme est religieux.
                                  Ce qui embrase le monde n’est pas la foi car celle-ci enseigne l’oubli de soi-même pour nous tourner vers l’autre. Ce qui embrase le monde est la religion.
                                  Pour caricaturer (mais ce mot n’est-il pas dangereux à employer ?), la foi est un élan vers Dieu, manifesté de diverses manières. Les Touaregs du désert prient Allah et il ne leur viendrait pas à l’esprit de laisser partir dans le désert un homme qui a soif.
                                  Il n’en va pas de même pour la religion.
                                  Pour faire encore plus court, la foi, c’est Dieu qui se rend visible, et comme il le veut. La religion, c’est l’effort extraordinaire de tenter de relier Dieu à nous mêmes aux moyens de rites, de le faire prisonnier.
                                  La religion tente de monter vers Dieu. La foi en descend, tout simplement, en un discret dialogue.


                                • njama njama 21 septembre 2012 10:13

                                  Cher monsieur Paul Lemand
                                  Il me plait de songer que les Protestants ont une conception moderne de la liberté, ...

                                  Je reconnais volontiers une conception plus libertaire de la religion au protestantisme, que celles qu’avaient et ont toujours l’église catholique ou les orthodoxes. C’est indéniable ...
                                  mais si le protestantisme à prospérer essentiellement en Europe du nord, ce n’est pas dû, ou si peu, aux idées du protestantisme lui-même, ou au prosélytisme fervent de ses inspirateurs et adeptes.
                                  Les princes allemands (Saint Empire romain germanique ici) ont vu une belle occasion en Luther de se débarrasser de la tutelle de la papauté.
                                  En Suisse, quelques cantons, l’influence de Zwingli fut plus mitigée, quant à la France ... vous savez.ce qu’en avaient pensé les monarques.
                                  Un joug, pour un autre ...
                                  Müntzer contre Luther, c’est un peu le droit divin contre l’absolutisme princier. La Loi divine, pour tous, (celle reçue par les prophètes, sans contradiction) n’arrange pas forcément les affaires de tout le monde, comme vous le dites si bien, La religion, c’est l’effort extraordinaire de relier Dieu à nous mêmes ... de le faire prisonnier.
                                  Vaut mieux mettre Dieu « sous contrôle » que de prêcher une anarchie intelligente, chaleureuse, généreuse.
                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_M%C3%BCnzer

                                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Paysans_allemands#Guerre_des_paysans_et_religion

                                  La religion tente de monter vers Dieu. La foi en descend, tout simplement, en un discret dialogue.
                                  Une histoire de Très-Haut (ce qui peut expliquer le dithyrambique style gothique, et les ors pompeux du baroque) et de Très-Bas pour reprendre l’expression de Christian Bobin.
                                  Je suis d’accord.
                                  Bonne journée


                                • Paul Lémand 25 septembre 2012 17:40

                                  Njama,
                                  Merci pour l’allusion à Christian Bobin...
                                  Le Très bas, un livre magnifique...


                                • ourston 21 septembre 2012 02:46

                                  Bon article.


                                  • Maryena Maryena 21 septembre 2012 07:56

                                    Ouf ! ça fait du bien de lire ça. Signé : un « sans religion » qui n’en peut plus des tensions que celles-ci (certaines plus que d’autres, c’est vrai) engendrent.


                                    • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 21 septembre 2012 11:20

                                      Cher Paul,

                                      Merci de votre réponse et de vos développements !

                                      " Il me plait de songer que les Protestants ont une conception moderne de la liberté, dont beaucoup devraient s’inspirer. Mais je n’en tire aucune gloire. « 

                                      J’en pense autant que vous et relève que »vous n’en tirez aucune gloire« , ce qui témoigne bien de votre appartenance religieuse.

                                      J’en pense autant que vous, mais je n’aurais quant à moi pas écrit »dont beaucoup devraient s’inspirer« , étant entendu que le protestantisme n’a pas vocation à faire la leçon à qui que ce soit et ceci non pas par manque de conviction de ses propres valeurs, mais plutôt par respect de l’opinion d’autrui.

                                      C’est pourquoi il me plait quant à moi de dire que s’il devait y avoir une »religion laïque", ce serait certainement le protestantisme.

                                      Oui, je pense qu’on peut dire, en tant que Protestant, que Dieu est laïc, mais l’homme est religieux. Je suis assez d’accord avec ce postulat.

                                      Merci de cet échange enrichissant !

                                      Bonne journée !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Paul Lémand


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires