• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre ouverte à Monsieur Macron

Lettre ouverte à Monsieur Macron

Le Pouvoir au Peuple

74 route de Metz

57100 – THIONVILLE

09.83.09.90.92

* lpp57100@gmail.com (email provisoire)

  www.facebook.com/Lpp57                     

 

 

Thionville, le 29 novembre 2018

 

Monsieur Macron, très cher Jupiter,

 

Avant toute chose, puisque tu ne respectes pas les Français, je vais me permettre de te tutoyer.

Pourquoi je m’adresse à toi ?

Parce que je ne pensais pas qu’il était possible de faire pire que ton prédécesseur et pourtant, oui, tu l’as fait ! 

Parce que tu es la honte de notre beau pays.

Parce qu’il est temps que quelqu’un fasse bouger les choses positivement, que ce soit au niveau local ou national pour contrer la dictature LReM.

S’il faut que je sois cette personne, j’en prends la responsabilité.

Cette fois, pas d’excuses, pas moyen de te cacher derrière le Front National ou les autres extrêmes.

 

Cette lettre, en deux temps, est là pour exprimer mon point de vue, de tenter de t’ouvrir l’esprit sur le réel, te faire redescendre de ton trône, du haut de ta pyramide, pour finir avec une petite série de questions qui te rappelleront l’époque scolaire que tu as tant aimée.

 

Il y a trois grands mots qu’on nous enseigne à l’école, en lesquels je croyais fermement, et auxquels j’aimerai continuer à croire, qui sont : liberté, égalité, fraternité.

Liberté : c’est un luxe qui se fait de plus en plus difficilement accessible. Nous perdons petit à petit les acquis qu’ont obtenus nos parents et grands-parents. Pour être libre en France, il faut visiblement avoir travaillé dans une banque et/ou être un de tes proches.
Nous sommes pieds et poings liés par ton gouvernement, nous ne pouvons plus rire de tout, ni nous exprimer, ni nous habiller, ni penser librement et vivre comme nous l’entendons. Faute à un système « En marche : arrière », liberticide, désespérant et presque criminel. Un come-back aux années sombres de notre pays.

Egalité : On retourne plusieurs siècles en arrière. La noblesse, sa cour et ses bourgeois ont tous les avantages pendant que « le dernier de cordée » doit se contenter de peu et en plus te remercier pour les miettes, et surtout ne pas en demander plus. Ce mot n’a plus sa place dans ton système.

Fraternité : Hormis lors de matchs de foot, un mois tous les 4 ans, ce mot n’a malheureusement plus de sens dans ta république. Tu es le président de la division, de la répression, « premier de cordée » en matière de restriction du droit des citoyens, de liberté d’expression, d’inégalité…et champion du monde de la sourde oreille, bien que tu « entendes » les Français.

Pour le moment, la devise nationale sous ton règne c’est plutôt :
« Servitude, inégalité, hostilité ».

En « Macronie », il y a des choses incroyables, qui me touchent comme elles touchent beaucoup d’autres personnes.

En voici quelques exemples :

- beaucoup de policiers outrepassent leur droit d’agir, en insultant, en faisant du délit de faciès, en faisant preuve de violence envers des manifestants et des personnes inculpées ou non, en usant d’arrestations arbitraires,

- les libertés acquises par nos anciens qui régressent,

- les « sans domicile fixe » abandonnés à leur propre sort, ignoré par un grand nombre,

- les personnes parquées dans les banlieues et cités, mal représentées,

- les mauvaises conditions de vie des personnes âgées en maisons de retraite,

- les retraites qui fondent, laissant les personnes âgées dans la précarité,

- les étudiants obligés de se nourrir au « Resto du cœur »,

- les reproches aux jeunes de manquer d’expérience, malgré des diplômes,

- le fait que les personnes dans les environs de la cinquantaine ne puissent pas retrouver d’emploi parce qu’elles sont proches de la retraite,

- les créateurs de PME assassinés par les cotisations, taxes…

- les éleveurs / producteurs sous-payés,

- les personnes en situation de handicap, peu importe lequel, n’ont pas assez de structures adaptées, d’offres d’emploi et de possibilités d’insertion dans la société vivant avec des « extrêmes » minimas sociaux,

- les augmentations intempestives des taxes en tout genre qui plombent le portefeuille du contribuable,

- le pouvoir d’achat qui diminue à vue de nez,

- la courbe du chômage inchangé, 

- la baisse des APL,

… …

 

Jupiter, « tu entends » les maux des Français, comme tu le dis si souvent sur BFMTV, Agis ! 

Mais pour agir, faut-il encore comprendre.

Et si on te mettait au RSA ou au SMIC pendant un mois pour vivre, ou plutôt survivre, bien sûr sans aucun autre apport financier comme c’est le cas de beaucoup de français ?

Tu as dit il y a quelque temps que « tu savais ce que c’était d’être adolescent et vivre avec 1000 euros par mois ». Réveille-toi, président, aucun ado n’a 1000 euros par mois ! 

Et si c’était toi, avec ton propre argent, qui faisais le plein de ta propre voiture, avec, je suis bon prince, 1000 euros par mois ?

Et si c’était toi, qui, avec le reste de cette même somme d’argent, faisais tes propres courses ? Paierais tes frais, assurances… …Combien te resterais-t-il le 15 du mois ? Serais-tu heureux ?

Tu ne sais rien des vraies galères des Français, de ne plus avoir un centime en poche le 10 du mois, de galérer pour manger ou boire, de toujours travailler plus pour gagner moins, du chômage, de la mère de famille (pas forcement illettrée) qui jongle entre plusieurs petits boulot pour joindre les deux bouts. 

Non, je ne crois pas que tu aies vécu cela. Sache que c’est le quotidien de nombreux malheureux au pays des droits de l’homme et de la Démocratie.

Démocratie que tu as largement affaiblie.

Je ne peux que t’encourager à faire un tour dans la rue pour voir ce qu’est le vrai quotidien des français, car non, Monsieur Macron, en France, en 2018, il ne suffit pas de traverser la rue pour trouver un emploi !

Par contre, c’est dans la rue où l’on peut apercevoir des commerçants qui se battent pour survivre.

C’est dans la rue où l’on peut apercevoir des jeunes ou des personnes âgées qui comptent les centimes à la caisse pour payer leurs courses.

C’est dans la rue où l’on peut apercevoir des parents, prendre 3-4 bus pour chercher ses enfants à l’école, crèche, périscolaire après une longue journée de travail, parce que le budget essence est trop important. Il faut faire des économies.

C’est dans la rue où l’on voit les gens asphyxiés par tes taxes, ces gens que tu forces à toujours plus se serrer la ceinture, affaiblis par tes impôts, alors que l’oligarchie se gave jusqu’à l’indigestion.

Toi, le roi Macron, l’ancien conseiller économique d’Hollande avant de devenir son ministre et protégé, toi qui as trahi ton propre mentor, toi qui as fait passer tes lois travail à coup de 49.3, toi, Jupiter, avec tes 600 000 chômeurs de plus, toi qui parles de travail alors que tu as été projeté chez Rothschild, toi qui avoues ne pas avoir de programme concret pour contrer le terrorisme sur le territoire national, toi qui es la marionnette de Mme Merkel, toi qui dis qu’il n’y a pas de culture et d’art français, toi qui penses qu’avant l’Europe la France était une « vallée de larmes et de sang », toi qui compares les grands patrons à des éleveurs et les employés à du bétail, toi qui penses que sans les Uber, les chauffeurs de taxi seraient en train de dealer de la drogue, toi qui oses dire à des artisans qui bossent 50 heures semaine qu’il faut travailler davantage pour se payer un costard à 15 000 euros, toi qui as traité les ouvrières de l’usine GAD d’illettrées, toi qui penses que les Bretons sont des mafieux, toi qui penses que les ouvriers du bassin minier du Nord sont des alcooliques, toi qui compares les Corses à des terroristes, toi qui compares les habitants du Nord à des analphabètes et des dépressifs, toi qui vends le patrimoine Français à des puissances anti-démocratiques, toi qui laisses libre et armé un homme qui usurpe la fonction de policier, toi qui multiplies les provocations contre la Russie, la Pologne, la Hongrie et les Etats-Unis, toi qui as du mal à comprendre ton propre discours concernant ton programme lors de tes meetings, toi qui penses que les opposants à tes réformes sont des fainéants, des cyniques, des extrémistes ou des gaulois réfractaires (Oui, dans les années 40, les gaulois réfractaires, on les appelait aussi « résistants », je sais que ce terme peut t’énerver vu le culte que tu as pour le Maréchal Pétain).

Penses-tu que c’est comme ça que l’on parle au monde entier de son propre pays ?  

Retiens bien cela : Tu n’es pas le président de tous les Français, certes, tu as gagné des élections, mais tu n’es qu’un choix par défaut.

Un choix « barrage anti-FN ».

Tes idées, ta vision de notre pays, tes choix ne sont pas représentatifs des Français.

Visiblement, quand tu étais à l’école, tu as raté le cours sur la démocratie, je t’en excuse, tu étais sûrement bien occupé ailleurs. Du coup, petit rattrapage gratuit :

« Le terme démocratie (du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, combinaison de δῆμος / dêmos, « territoire » (de daiesthai, « partager ») puis « peuple », et kratein, « commander »), désigne le plus souvent un régime politique dans lequel les citoyens ont le pouvoir ».

Oui mon bon roi, en France, c’est bien la rue qui gouverne. Tu n’en es que le représentant. Quand 300 000 citoyens sortent de chez eux pour manifester contre une de tes idées, c’est qu’elle ne convient pas.

Si tu n’écoutes pas la voix du peuple, c’est que nous ne sommes plus en démocratie, mais bien en monarchie ou en dictature. Je te laisse le loisir de chercher les définitions de ces mots dans un dictionnaire ou sur Wikipédia.

 

Mes questions sont les suivantes :

 

Aimes-tu vraiment ton pays et ses citoyens ? Pourquoi ne respectes-tu pas ton peuple ?

Comment tu expliques que les caisses de l’Etat soient vides alors que tu es à la tête d’un des pays avec le plus d’impôts, taxes directes et indirectes ?

N’en as-tu pas marre de voler les pauvres pour donner toujours plus aux riches sous de faux prétextes comme l’écologie ?

Tu as dit : « Je me bats sur le plan international pour faire baisser le prix du pétrole », si tu te bats, pourquoi augmenter les taxes sur celui-ci ? Si ce n’est que tu aimes t’en mettre plein les poches ?

Tu dis : « ne pas vouloir changer le cap », pourquoi les Français doivent-ils subir les délires d’un capitaine qui les conduit droit dans l’iceberg ?

Comment comptes-tu inverser la courbe du chômage et redonner du pouvoir d’achat à nos compatriotes ?

La croissance ? On en parle ?

Souhaites-tu un conflit armé avec la Russie ou les Etats-Unis avec tes provocations répétées ?

 

Très cher Adolf… heu, Emmanuel, pardon, j’ai du mal avec les prénoms, je m’en excuse ; j’espère qu’entre deux voyages, (78 jours à l’étranger, 200 000 km parcourus au 30/05/2018 et les milliers de tonnes de CO2 que tu as utilisées), tu auras le courage de répondre toi-même à ce courrier et non par une lettre type écrite par une secrétaire probablement sous-payée pour son travail.

Ou mieux encore, je t’invite, puisque tu aimes les voyages, à venir nous rencontrer à Thionville. Oui je sais, Thionville, ce n’est qu’une petite ville de Lorraine en France. Aucune similitude avec l’ambiance de Saint-Martin, où, j’ai vu, que tu as eu la chance de te faire deux nouveaux copains. Mais je te rassure, Thionville est une ville plaisante où tu pourras facilement te détendre lors de tes prochains 4 jours de repos forcé, de plus, nous avons un centre hospitalier au top, paraît-il.

 

Dans l’attente d’une réponse de ta part, ou bien même d’une visite, je te transmets mes meilleures salutations.

 

 Jonathan REICHHARDT

 Président, Le Pouvoir au Peuple.


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • oncle archibald 1er décembre 2018 15:39

    « tu (Emmanuel Macron) as gagné des élections, mais tu n’es qu’un choix par défaut, un choix « barrage anti-FN » .... « Tes idées, ta vision de notre pays, tes choix ne sont pas représentatifs des Français. »

    Mais n’y a t-il pas eu un premier tour à cette élection présidentielle de 2017 ?

    Comment se fait-il que l’immense majorité des Français qui souffrent tant n’aient pas fait sortir des urnes un second tour Nathalie Arthaud contre Philippe Poutou, ça aurait eu de la gueule ! Ou même Benoit Hamon contre Jean Luc Melenchon, on aurait eu de beaux discours ! Ou pourquoi pas Nicolas Dupont Aignan contre Jean Lassalle, on se serait marrés !

    Bref il y avait un large choix offert aux votants et dans une démocratie que tu prétends aimer accèdent au second tour les deux meilleurs résultats du premier tour, c’est juste écrit dans la constitution.

    Parmi eux, et il a été le préféré des Français qui l’ont mis en tête du premier tour, il y avait celui que tu méprises du haut de ta grandeur. En toute connaissance de cause une majorité de Français ont voté pour lui en sachant qu’il venait de la haute administration, qu’il avait travaillé dans la finance, qu’il avait pour projet de réduire la dette de la France et de relancer son économie en essayant de favoriser les investisseurs. C’était clairement écrit dans son programme.

    Et c’est lui qui a été élu par les démocrates que nous sommes, c’est lui qui est sorti en vainqueur du deuxième tour, et notre constitution dit qu’il sera notre Président pour les cinq ans suivant l’élection.

    Toi, au nom du respect de la démocratie, tu veux nous faire avaler qu’il y a un troisième tour qui doit se jouer dans la rue. Ben non. C’est tout.


    • Ruut Ruut 1er décembre 2018 22:28

      @oncle archibald
      Vue l’abstention, aucun choix du premier tour ne semble représentatif.
      C’est sûrement ce qui amène ce soulèvement populaire des non représentés.


    • oncle archibald 2 décembre 2018 08:43

      @Ruut

      Quand l’éventail es choix offerts aux citoyens est aussi ouvert que ce qu’il a été au 1er tour de cette élection l,abstention est un acte d’incivisme pas un acte de responsabilité.


    • oncle archibald 2 décembre 2018 08:46

      @Ruut

      C’est franchement vicieux de ne pas aller voter puis de se plaindre du choix de ceux qui y sont allés et d’organiser ensuite une chienlit pour empêcher les élus de gouverner.


    • Eric83 Eric83 2 décembre 2018 08:53

      @oncle archibald

      Vivre dans un Etat qui s’apparente, chaque jour qui passe, de plus en plus à une dictature plutôt qu’à une démocratie semble très bien vous convenir.

      Ce n’est pas le cas de l’auteur, ni le mien, ni celui de nombre de nos concitoyens.

      Pour rappel et/ou informations car peut-être en manquez-vous, la Constitution prévoit la possibilité de destituer le Président en cas de manquements à la fonction présidentielle.

      De plus, la Constitution indique également « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

      Les manquements de Macron à la fonction présidentielle sont nombreux et lui et son gouvernement viole les droits du peuple. Nous avons donc toute légitimité à exiger sa démission ou sa destitution et à défaut le droit et même le devoir d’insurrection, ce qu’est le mouvement des Gilets Jaunes.
       


    • Le421 Le421 2 décembre 2018 09:12

      @Eric83
      Même si cela peut sembler excessif.
      Toutefois, je suis prêt à parier que si Macron Décidait de dissoudre l’Assemblée Nationale (ce qu’il ne fera pas, bien sûr !!), le résultat des législatives serait quasiment le même. Pourquoi ? Parce qu’on a imprimé dans le cerveau des « sans-grade » que le vote ne servait à rien, et, deuxièmement, la solidarité des nantis, en France et ailleurs, est sans faille. Ces derniers font la queue pour voter avec les deux mains !!
      Autrement dit, les baisés comptez vous.
      Quelle doit être l’attitude d’un militant LFI comme moi qui a chanté jour et nuit sur les toits le danger que représentait Macron ?
      Comment est-ce que j’arrive à penser autre chose que « Bien fait pour votre gueule !! »
      Des fois, je me pose la question.
      Et je pense que je vais descendre au marché m’acheter trois douzaines d’huîtres, pour le coup...


    • oncle archibald 2 décembre 2018 10:10

      @Eric83

      Moi la dictature je la vois beaucoup plus proche dans l’action d’une petite partie de la population mandatée par personne et qui essaye de destituer celui qui a été élu dans le cadre de règles constitutionnelles que lorsqu’un Président et un gouvernement parfaitement légitimes essayent d’appliquer un programme annoncé avant l’élection.

      Quant aux prétendus « manquements de Macron à la fonction présidentielle » oú « violations des droits du peuple » veuillez préciser, si vous le pouvez, ce que contiennent vos affirmations.


    • oncle archibald 2 décembre 2018 10:16

      @Le421

      Vous nous expliquez que le résultat d’eventuelles nouvelles élections serait couru d’avance parce que « la solidarité des nantis est sans faille » ....

      Vous nous dites donc que les « sans grade » sont minoritaires et donc ne pourraient pas emporter une élection en même temps que l’on nous affirme que l’action des gilets jaunes emporté l’approbation de 80% de la population ... il y a un os dans votre raisonnement.


    • keiser keiser 2 décembre 2018 15:35

      @oncle archibald

      Cette réponse est extrêmement douteuse. 
      Quand à choisir entre la peste et le choléra.
      Perso, j’ai choisi l’abstention.
      Par conséquent, je pense que c’est ta pensée qui est vicieuse et mal venue.
      Il serait peut être plus constructif de réfléchir à une sixième république qui serait plus en phase avec le citoyen.
      Et arrêtes de stigmatiser les abstentionnistes parce que c’est comme cela que nous en sommes arrivé là.  


    • oncle archibald 2 décembre 2018 16:00

      @keiser :

      Lors des dernières présidentielles il y avait un candidat, Jean Luc Melenchon, qui prônait de passer à une sixième république, et un autre, Benoit Hamon, qui proposait un bouleversement total des rapports entre l’état, le monde du capital et les travailleurs. Vous auriez pu leur apporter votre voix et faire campagne pour que l’un ou l’autre soit au moins qualifié en finale.

      Ne venez pas vous plaindre d’avoir eu à choisir au deuxième tour entre la peste et le choléra alors que vous n’avez pas su oeuvrer pour qu’il en soit autrement.

      Pire encore, une fois Emmanuel Macron élu à l’Elysée, il était encore possible de le contraindre à appliquer un autre programme que le sien en envoyant au Palais Bourbon une majorité qui ne soit pas à sa botte.

      Les institutions de la France sont excellentes, ce sont les abstentionnistes qui ne les utilisent pas. Enfin ce que je dis présuppose que l’on accepte les lois de la démocratie, c’est à dire que les élus soient nos gouvernants pour un temps connu au moment de l’élection et qu’ils essayent d’appliquer les principes énoncés dans leur programme électoral.

      Évidemment il est beaucoup plus confortable de ne pas aller voter, puis de se plaindre du choix de ceux qui y sont allés, et in fine d’organiser une chienlit pour empêcher les élus de gouverner. Moi je trouve que c’est une conduite de pleutre ou de vicieux.


    • keiser keiser 3 décembre 2018 19:22

      @oncle archibald

      Discours obsolète :
      J’ai voté à chaque premier tour.
      N’allez pas trop vite dans vos conclusions.


    • keiser keiser 1er décembre 2018 17:31

      Salut

      Macron n’est pas allé dans une école publique, donc Liberté Égalité Fraternité ...

      Ainsi que la Démocratie, ce n’est pas vraiment ce que l’on enseigne chez les jésuites.

      Bon il a bien dit : « Qu’ils viennent me chercher ! »

      Alors les gilets jaunes ont bien essayés mais il est en Argentine. smiley


      • Croa Croa 1er décembre 2018 19:21

        À keiser,
        Il faudra bien qu’il rentre en France ce dégonflé !
        *
        Je suis sûr qu’il se trouvera un commando de Gilets Jaunes pour le cravater et lui faire signer sa lettre de démission ! smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


      • keiser keiser 1er décembre 2018 20:22

        @Croa

        Il faudra bien qu’il rentre en France ce dégonflé !

        Oui mais attention ! ...
        Tu n’as pas pensé à l’impact carbone.
        Il pourrait en profiter pour te rajouter une taxe. smiley


      • troletbuse troletbuse 1er décembre 2018 22:45

        @keiser
        En Argentine où il n’avait pas l’air d’être attendu mais accueilli par un gilet jaune. La crise !
        https://www.youtube.com/watch?v=7DL6LbwnDCU


      • Le421 Le421 2 décembre 2018 09:15

        @troletbuse
        C’est moi ou sa mèr... Heu, non, sa femme, pardon, semble avoir des difficultés avec les marches.... Arthrose ??
        Bon, « en même temps », vu son âge...  smiley


      • keiser keiser 2 décembre 2018 15:43

        @Le421

         smiley

        Effectivement, elle a un petit soucis et il est même obligé de lui prendre la main.


      • Croa Croa 1er décembre 2018 19:28

        « quand tu étais à l’école, tu as raté le cours sur la démocratie, je t’en excuse, tu étais sûrement bien occupé ailleurs. »

        Il baisait sa prof de français !

        Maintenant elle l’emmène dans les boites à partouzes (haut de gamme, pas question de se mélanger avec des « riens ») se faire enculer.

        Nous sommes tombé bien bas...  smiley



        • Le421 Le421 2 décembre 2018 09:16

          @troletbuse
          Parlant de jésuites, on avait aussi le choix avec Fillon...


        • troletbuse troletbuse 3 décembre 2018 12:29

          @Le421
          Oui mais Fillon n’est pas pédé.


        • keiser keiser 1er décembre 2018 20:50

          Je viens de voir que le petit prince s’adresse au Monde.

          La Jamaïque et la France vont résoudre des levées de fonds.

          Mais attention !!!

          Je rentre à la maison et je ne vais pas supporter ce bordel plus longtemps.

          Donc, attention à la fessée de papa.

          Tonton Cristobal est revenu :

          Tonton Cristobal est revenu
          Des pesos des lingots il en a le cul cousu
          La famille hypocrite crie vive le barbu
          Tonton Cristobal est revenu

          A nous ses petits neveux on nous disait il s’est taillé
          En Amérique du Sud sans un pélot tout débraillé
          Mes enfants que la Vierge nous patafiole
          Plutôt que de revoir un jour sa fiole
          A Buenos Aires il faisait la traite
          D’on ne sait quel produit
          Il est revenu fortune faite
          Plein de cadeaux jolis
          Une poupée qui fait pipi qui se mouche
          Et qui a des seins qui se gonflent avec la bouche

          https://www.youtube.com/watch?v=Kv44eI4BYiw


          • cétacose2 1er décembre 2018 20:51

            « les personnes parquées dans les banlieues et cités, mal représentées, »..et qui viennent faire du shoping dans les magasins de luxe des Champs Elysées......


            • Xenozoid Xenozoid 1er décembre 2018 20:53

              @cétacose2

               faire du shoping dans les magasins de luxe des Champs Elysées......

              du qatar ?


            • Le421 Le421 1er décembre 2018 21:54

              Voui...

              Un petit mot gentil pour les « éleveurs/producteurs » qui, pour la plupart de ceux qui sont bien établis, nous produisent fièrement de la merde industrielle à grande échelle, empoisonnent leur propre famille sans oublier les autres, et attendent le mot d’ordre de la FNSEA pour brûler et dégueulasser impunément tout ce qui les gêne de façon très sélective.

              Pas de tracteur sur les ronds-points, et d’ailleurs, tout le monde l’a remarqué, et personne ne l’oubliera. Normal, ces félons je pèse mes mots on conservé leur gas-oil « rouge » au grand dam des entrepreneurs du TP qui eux, ne l’auront plus, entre autres mignardises...

              Alors, tant qu’ils n’auront pas pris position et comme ils sucent du Macron du matin au soir, c’est pas demain la veille et hormis quelques petits producteurs « réglos » et locaux, je ne soutiens absolument ces négociants de produits toxiques...


              • zzz'z zzz’z 2 décembre 2018 04:37

                @Le421

                • Rouler au gasoil non routier au 1er novembre 2011.
                • Applicication du protocole de Kyoto vise à réduire les émissions de particules polluantes et les gaz à effet de serre. Dans cet objectif, les tracteurs agricoles et forestiers devront obligatoirement utiliser, le 1er novembre prochain, du gasoil non routier.


              • Le421 Le421 2 décembre 2018 09:21

                @zzz’z
                Oui, le « GNR », gas-oil non routier, c’est ce qu’on appelle vulgairement « le rouge », à cause de sa couleur.
                Sauf erreur de ma part, les engins de TP doivent passer au gas-oil ordinaire.
                D’où la colère des entrepreneurs... Pas du tout le même prix.

                Imaginons que les supertankers soient obligés bien sûr, techniquement, c’est impossible de remplir dorénavant les réservoirs avec du SP98...


              • oncle archibald 2 décembre 2018 10:56

                @Le421

                Si les supertankers utilisaient du SP98 à la place de leur carburant de merde ce serait un double bonheur :

                1/ pour la pollution qui résulte de la combustion du carburant actuel
                2/ pour nos entreprises parce que le prix des produits importés seraient impactés par cette augmentation du coût du transport et qu’elle deviendraient plus compétitives.

                Je rappelle que 10 seulement de ces supertankers polluent l’atmosphère autant que l’ensemble du parc automobile mondial !

                https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-a-monsieur-nicolas-194439


              • zzz'z zzz’z 2 décembre 2018 12:00

                @Le421
                Les pegnauds avant 2001 ils roulaient au fioul domestique… Les gens du TP aussi ?


              • zzz'z zzz’z 2 décembre 2018 12:01

                @zzz’z
                grrr 2011

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès