• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre ouverte à une vieille dame qui a peur

Lettre ouverte à une vieille dame qui a peur

Madame, vous avez plus de la soixantaine ou tout comme, et vous en avez un peu assez de ce qui vous entoure. Tous les jours, vous traversez des rues taguées. Tous les jours, vous prenez des bus ou des métros vandalisés, les vitres rayées à coups de bougie d’allumage (c’est du tungstène au bout !). Fatiguée de voir des voitures brûlées dans votre rue ou au milieu de la place du village. Ereintée par ces téléphones portables qui sonnent à tue-tête quand ce n’est pas aujourd’hui pour jouer des airs de techno à fond dans un bus bondé. Laminée par les injures, les mots grossiers et les gestes déplacés lancés par des jeunes au regard haineux. Vous êtes mûre pour voter Sarkozy, là. Mieux, vous venez déjà de le faire. Son fond de commerce est là, ses clients c’est vous. Pour vous, tout le mal vient de ses jeunes-là, cette « bande de mal élevés ». Très bien, vous avez raison sans nul doute. Mais ça ne vous oblige pas à voter pour lui nécessairement, sauf votre respect.

Cette fois-ci, vous vous êtes déplacée pour aller voter. Ça faisait une paille que vous ne l’aviez fait. D’ailleurs, 2002, c’est bien un peu de votre faute aussi. Il faisait beau, votre petit-fils vous avait invité à un barbecue, il avait commencé tard, et à 18 heures, au pousse-café, trop tard pour y aller : le bureau de vote était déjà fermé "je te l’avais dit, mammy !" Comme d’ailleurs les fois précédentes. Vos amis du quartier, qui eux avaient pensé à y aller, avaient voté Le Pen, car c’est vrai ça, "la peine de mort, ça évite de recommencer". Pour les scrutins précédents, ouh là, vous ne saviez plus : s’il faisait beau ou s’il pleuvait. De toutes façons, vous n’y étiez pas allée non plus. En fait, ça fait depuis 1965 que vous n’ y allez plus. Vous y êtes allée une seule fois dans votre vie, en réalité. "Les politiques", comme dit Jean-Marie, "c’est des pourris". En résumé, ça fait plus de quarante ans que vous ne participez pas à la vie du pays, mais que vous en dénoncez les tares tous les jours, en râlant en achetant au marché un poireau hors de prix .

Mais cette fois, c’est différent : il y en a un, là, qui dit des choses "vraies", mieux encore que Jean-Marie, et en plus il fait plus jeune. Que les métros tagués, c’est la faute à des jeunes "racailles", que ce qu’"il faudrait c’est "plus de prisons", que si le pays ne va pas, c’est pas de sa faute mais "celle des autres", surtout d’ailleurs les "Noirs et les Maghrébins". Et en plus, il a raison, tenez, il n’y a pas un mois on a vu a la télévision des jeunes saccager une gare, c’est quand même un monde, ça ! Une gare, vous vous rendez compte ?! Et c’était des jeunes, je les ai vus, des "banlieusards" on a dit à la télé ! Qu’avec lui, donc, le lendemain même de son élection les rues vont voir leurs tags disparaître, les vitres poncées et les jeunes parler normalement et arrêter même d’écouter de la musique avec leur bidule blanc, là, dans les oreilles. Que demain, il n’y aura plus de chômage, tout le monde travaillera et sera payé... selon son travail, à savoir un salaire pour vivre à partir de 70 heures par semaine. Bref, la belle vie de nouveau : celle des années 60, des Peugeot 404 fabriquées par des Algériens venus en masse habiter dans des bidonvilles : "A l’époque ils ne les brûlaient pas les voitures, monsieur, ils les fabriquaient" ! Les fameuses Trente Glorieuses, le twist, les yéyés, Claude François... une belle époque, où les jeunes allaient à l’école pour passer leur bac et trouvaient du travail tout de suite, c’est pas comme ces jeunes de maintenant qui ne fichent plus rien, là...

Désolé de vous décevoir, chère madame, mais la peur que vous avez aujourd’hui du futur, que vous ne comprenez pas, vient du fait que vous n’avez pas cherché à comprendre ce qui se passait autour de vous pendant ses quarante dernières années. Les infos, à la télé, ça ne vous dit toujours rien : vous venez, à 65 ans, d’aller pour la première fois vérifier sur un atlas, avec votre petit-fils, où se trouvait la Chine. Il venait de retourner son dinosaure en plastique et voulait savoir ce qu’il y avait de marqué dessus. Le chômage, vous l’avez découvert quand on a fichu à la porte votre mari, qui en est mort deux ans après sans avoir pu prendre une seule journée de retraite. Votre vieux copain de quartier, lui, a vu son usine disparaître du jour au lendemain : le lundi il est allé travailler, comme chaque jour depuis trente ans, et il n’y avait plus rien : l’atelier avait disparu, comme si des Martiens avaient embarqué son hangar en soucoupe volante. Votre petite-fille vient d’abandonner ses études, car elle vient de tenter la Star Ac’ et pense gagner des millions avec ça dans quelques années, ce qui vous désole complètement, bien sûr. Votre beau-fils vient de quitter son foyer avec une fille de la moitié de l’âge de la vôtre, laquelle se retrouve à élever seule trois gamines en bas âge. Vous ne comprenez plus rien... la vie vous fait peur, à vrai dire. L’avenir vous fait peur : alors celui qui vient de vous dire dans votre téléviseur de ne plus avoir peur, là, comme le pape, il vous plaît bien, c’est lui dont on a besoin pour que tout aille mieux du jour au lendemain, c’est une évidence. C’est pourquoi, cette fois-ci, vous y êtes allée, voter. Pour lui, bien entendu. En croyant bien faire pour votre fille, vos petites filles, votre vieux copain chômeur, la France entière...

Désolé de vous le dire, madame, mais vous n’avez toujours pas compris comment fonctionne le monde. Vous avez quarante ans à rattraper, ça ne se fera pas en quinze jours entre deux tours d’élection. Le gars que vous aimez mieux que Jean-Marie, là, ne souhaite pas votre bonheur ni celui des autres. Il désire être président, lui, c’est tout et ça s’arrête là. Vous ne l’intéressez pas, avec vos histoires de poireaux trop chers. Lui, ce qui l’intéresse, c’est d’être admiré, d’être regardé, d’être flatté par tout le monde, surtout les journalistes, qui sont les premiers à l’approcher. Ce que vous ne savez pas, ce que vous n’avez pas vu venir, puisque ça fait un trou noir de quarante ans vos connaissances en politique, ce sont les idées sur les gens et le monde qu’il peut avoir : elles viennent de loin, ses idées. Elles ne sont pas neuves. Des idées sur des gens supérieurs à d’autres, des idées sur l’argent pour quelques uns, des idées sur la religion nécessaire à l’homme, des idées sur le mélange de la vie privée et de la vie publique... et des idées sur la guerre, aussi. Or, vous ne le savez pas, madame, mais ces idées basée sur la peur (de l’autre, de la mort, de ne pas avoir assez) mettent toujours en place un pouvoir fort. Appelez ça un dictateur ou un tyran si vous voulez simplifier. Votre candidat ressemble comme deux gouttes d’eau à celui qu’a combattu votre propre père, qui en est mort, en 42, mais vous ne vous en êtes pas aperçue. Le nouveau n’a pas d’uniforme, c’est peut-être pour ça que vous ne l’avez pas reconnu.

D’autres, madame, heureusement, l’ont fait à votre place ce week-end : ils ont vingt ans ou moins, habitent dans des tours, sont des fils de Maghrébins ou de Noirs ; leurs parents viennent de loin mais ils sont français comme vous et moi et viennent de faire ce que vous avez oublié de faire pendant tant d’années : voter, pour éviter au pays de sombrer dans un autoritarisme que vous ne percevez pas, vous. Vous vous sentez toujours libre, eux vous disent : "ça ne durera pas". Ce sont ces jeunes qui vous ennuient tant, ou leurs copains, qui ont décidé de se lever le week-end pour sauver votre propre pays, madame. Eux se sont aperçus que derrière le mot "amour" qu’avait osé utiliser votre candidat préféré, il y a le mot "haine" de caché. Que sur les deux mains de l’individu, les tatouages n’étaient pas les mêmes. Que derrière les belles phrases et les belles promesses, il n’y a rien d’autre qu’un pantin désarticulé qui crie à tout le monde sa souffrance vécue, celle d’avoir toute sa vie été méprisé. Et d’embarquer avec des personnes qui se laissent séduire par ses regards de chien battu et d’écorché vif. Ces jeunes-là, madame, vont peut être sauver votre démocratie, mais comme vous ne savez même pas ce que ça signifie, vous ne penserez peut-être pas, plus tard, à les en remercier. Car vous auriez voulu qu’ils vous remercient, ces jeunes, pour le monde de violence et de rivalités journalières que vous leur avez légué, en laissant le pays dirigé par des gens qui y ont pris ce qui les intéressait personnellement ?

Vous voudriez qu"ils vous remercient quand ils entendent encore des personnes au bord du gâtisme tenter encore de défendre par exemple la peine de mort, abolie définitivement pourtant ? Vous avez pourtant eu, parmi vos amis, deux personnes qui ont fait partie d’un jury d’assises. Les deux avaient des idées comme vous, pourtant. Elles ont requis toutes deux des peines inférieures aux requisitions de l’avocat général, et vous ont dit que cette expérience avait changé leur vie à jamais. Vous voudriez qu’ils vous remercient d’avoir des hommes politiques qui ressortent de vieilles théories sur le fait que l’on puisse naître atteint dès la naissance d’idées suicidaires ? Votre cousine a perdu comme ça son fils, un gai luron jusqu’à 15 ans, écœuré par ce qu’il a vu du monde à l’âge où on le souhaite meilleur pour tous, l’âge des plus beaux amours. Vous voudriez qu’ils vous remercient pour avoir laissé envahir les têtes par des idées malsaines comme celles qui affirment que les personnes de couleur seraient moins intelligentes que les autres ? Qu’en fermant les frontières d’un pays, comme une autruche met la tête dans le sable, tout va s’arranger dans le monde ? Qu’en laissant des gens gagner par mois 865 fois le salaire de votre défunt mari, on fait le bonheur de tous ?

Non madame, ces jeunes décidés ne vous remercient pas mais ne vous en veulent pas pour autant. Remarquez si, un peu. En particulier si vous vous obstinez à trouver chez ce candidat le messie que vous attendez pour votre pays. Voter, ça n’est pas croire, ça ne se fait pas avec le cœur, c’est engager l’avenir des autres, pas seulement le sien, et ça ne peut se faire qu’en raisonnant, pas en allant signer un blanc seing à un individu qui se permettra tout une fois votre dos tourné. Il a déjà fait la moitié de ce chemin sans que vous ne l’ayez vu. La télé que vous allumez lui appartient déjà, des radios et des journaux aussi. Et surtout, madame, qui êtes au soir de votre vie, écoutez ceux qui en sont à l’aube : pensez à eux et non à vous en glissant votre bulletin dans l’urne. Sans avoir peur du lendemain, sans craindre ces jeunes qui ont un meilleur sens de l’avenir que vous, nécessairement : ils en ont un devant eux pendant pas mal d’années encore. Faites leur confiance, c’est eux qui vont sauver votre pays en péril. Votez pour la fraternité, l’égalité et la liberté, et non pour la division entretenue par quelques puissants avides de pouvoir. Ces jeunes ont décidé de voter pour une candidate, l’ont déjà fait et le referont . Une femme, comme vous, seulement un peu plus jeune, et qui ne crie pas à tout bout de champ ou sur tous les toits comme son adversaire que la terre entière lui en veut, dans un mauvais remake de "La nuit du chasseur". Ce pays, madame, a besoin avant tout de sérénité et calme. D’une biche, et non d’un loup.


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (92 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • Rdlm 25 avril 2007 11:24

    C’est bizarre, j’aurais cru que ceux qui ont peur de l’avenir étaient ceux là mêmes qui voulaient vivre dans le passé loin des réalités du présent comme Marie-ségolène !


    • morice morice 25 avril 2007 12:44

      Ah ben, dès qu’on touche à quelqu’un, là, ça fait des étincelles. La une du Figaro d’hier c’et « pourquoi tant de haine »... amusant de renvoyer le compliment. Pour ce qui est de la biche, c’est souvent ce qu’on oppose au loup. Je n’ai jamais affirmé que c’en était une !!! C’est marrant aussi, personne ne m’a demandé mon âge... pour ce qui est du match Lille-Tourcoing, disons que Lille se rapproche de la seconde division. Quant à Buren, c’est aussi amusant de le retrouver ici... lui qui a pris une sacré revanche selon l’Express (http://www.lexpress.fr/mag/arts/dossier/buren/dossier.asp). 65 balais, et dans le Frank Lloyd Wright Museum, le Guggenheim. Comme quoi on peut être vieux, engagé, dérangeant et pas si con que ça... Dernière précision : tous ces posts fleurent bon la franche fraternité, non ? Démonstration réussie, donc !

      PS (non, ce n’est pas un sigle) : Henri Salvador, 90 balais, chante toujours sur scène « le Loup , la biche et le chevalier ». J’avais oublié Bayrou !


    • joe l'indien joe l’indien 25 avril 2007 15:18

      va voir ce que j’ai écris et ce qu’on ma répondu, ainsi, tu verras que l’intolérance est de mise dans les deux camps ... Alors, A-t-on le droit de ne pas être d’accord ? ou pas...


    • zOoO zO 25 avril 2007 22:53

      @Joe l’indien

      J’ai lu votre article très bien écrit, et qui me semble bien contre-balancer celui ci-dessus qui m’a fait beaucoup rire, même si je le pense un peu excessif.

      Il aurait été intéressant qu’AV publie ces deux article en même temps.


    • agosin 25 avril 2007 11:24

      La vieille dame s’est endormie avant la fin de votre longue, très longue diatribe mais je dois dire que la comparaison avec la biche restera dans les annales... Où est-ce qu’il faut en arriver pour convaincre quelques grabataires.. Vous m’avez bien fait rire, merci.


      • snoopy86 25 avril 2007 11:47

        Mamie n’a pas internet ; elle n’a pas oublié les années Mitterrand et elle trouve Ségo trés gourde.

        La menace facho, on lui a déjà fait le coup avec De Gaulle qu’elle aimait tant, avec Chirac qu’elle a aimé un certain temps. En 2002 elle y a cru davantage, mais elle était tellement contente d’être debarrassée de Jospin...

        Ses petits-enfants sont partagés, il y en a autant qui votent Sarko que Ségo...


        • bozz bozz 25 avril 2007 11:49

          article beaucoup trop long et surtout complètement inutile !! croyez-vous que Marie ségolène veut changer la vie des gens et que ce n’est pas le pouvoir qui l’interesse ? allez retournez voir vos chers collégiens, eux au moins ont bien compris que vous vivez dans un monde de bisounours et qu’il est très facile de vous faire avaler des couleuvres.


          • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 25 avril 2007 11:53

            Le problème avec mamie, c’est qu’elle était là en 1981, et qu’elle connait le programme de Tonton de l’époque.

            Et le problème, c’est que lorsqu’elle lit le programme Royal, elle voit la même chose.

            Sachant qu’il a donné, tout ce que vous énoncé au début de l’article, il faudrait qu’elle soit masochiste pour vouloir en prendre une deuxième couche.


            • jak 25 avril 2007 12:06

              A vous lire, a partir de 65 ans surtout si l’on est une femme la sénilité guette, normale, des incultes qui attendent, un pied dans la tombe pour savoir ou situer la chine sur un atlas. Mis part le fait que votre bêtise soit directement proportionnelle a votre ego, a savoir sur dimensionné. Il est probable que les« mamies de 65 ans » incultes, participent de manières actives a la démocratie, bien plus malheureusement que notre jeunesse qu’ il a fallut tirer du lit pour se rendre aux urnes


              • tvargentine.com lerma 25 avril 2007 12:19

                Pourquoi déversez vous un flot de haine,alors que les citoyens viennent de voter démocratiquement.

                Vous n’etes pas républicain pour écrire ce type de lettre.

                Allez vous quitter la France,si les français élisent SARKOZY ?

                Allez vous demander l’asile politique à G.BUSH,BOUTHEFLIKA,BEN ALI,TONY BLAIR... ?????

                La démocratie se respecte et l’Etat de droit se respecte

                La gauche n’a pas su présenter un ou une candidate SOCIALISTE avec un vrai projet de société

                Revenez dans 5 ans ou prosternez vous devant votre prochain président smiley


                • silia 1er mai 2007 11:14

                  si je te suis bien hitler ayant été élu démocratiquement il ne fallait pas lutter contre


                • maxim maxim 25 avril 2007 12:25

                  et bien moi je suis un papy de 65 piges ,j’ai connu les temps que vous evoquez ,j’ai internet quand meme .....

                  ce que vous debitez comme aneries ,j’ai connu ça aussi quand De Gaulle arrivait au pouvoir « le fascisme ne passera pas » disaient les tracts de gauche de l’epoque ...

                  De Gaulle fasciste .....ça l’a meme fait marrer lors d’une conference de presse de l’epoque ....

                  par contre quand vos copains de gauche Mitterand en tete sont venus au pouvoir ,ils ont precipité le pays dans une merde dont on paye encore l’addition .....

                  il y avait un million de chomeurs à l’epoque ,ils avaient promis d’éradiquer le chomage en un rien de temps ,resultat des courses à la fin du mandat de Mitterand tros millions de chomeurs declarés ....

                  je ne parle pas des erreurs en tout genre et du sang contaminé ,la rentrée à grands flots de gens qui n’avaient rien à foutre chez nous , Castro reçu en VIP ,les depenses somptuaires du Jack Lang avec ses colonnes ,son Opera Bastille vide et qui se casse la gueule .....

                  je ne vais pas faire toute une liste des desagrements que nous a apporté cette politique socialo communiste .....

                  tout ce que je peux vous dire monsieur l’auteur de ce pretendu article ,c’est que les vieilles et les vieux sont encore capables de discerner la connerie et l’esbrouffe ,et que vos salades à deux balles ne sont qu’un « article » que vous avez pondu pour votre auto satisfaction......


                  • maxim maxim 25 avril 2007 12:28

                    une petite erreur de frappe.... lisez trois millions de chômeurs......


                  • aquad69 25 avril 2007 12:37

                    Bonjour Morice,

                    Madame ? D’abord, pourquoi « Madame » et non pas « Monsieur » ??

                    On comprend bien l’intention de l’article, et tout n’est pas faux, bien sûr, mais... on en garde une impression de malaise devant le ton utilisé.

                    Je ne sais pas quel âge vous avez, Morice, mais êtes-vous bien sûr d’avoir tellement plus « tout compris » que le personnage de votre article ?

                    Thierry


                    • morice morice 25 avril 2007 12:53

                      Pas tout compris, Thierry, à mon âge c’est évident. Mais j’ai trouvé quelqu’un qui a tout compris en politique : http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20070425.WWW000000299_quand_sarkozy_proposait_a_bayrou_de_faire_l a_guerre_a_chirac.html. le gars qui a tout compris, est... à droite sur la photo. Le même qui dit aujourd’hui ne pas négocier, ne pas faire de chantage. Un loup, ça fait rarement dans la dentelle.


                      • Akira 25 avril 2007 13:03

                        Qu’est-ce que c’est que cet article. On est au comptoir du bar du coin, là ? J’ai rarement vu autant de mépris teinté d’une frustration mal dissimulée dans les productions publiées ici. Il est navrant de constater que l’accès à Internet donne encore à croire à certains qu’ils sont les privilégiés de la vraie information, censés évangéliser les ‘autres’, le bétail ignorant qui au-delà de tout sens critique se bornerait paraît-il à subir docilement le matraquage médiatique. Comment peut-on se prétendre du côté du social et tenir de tels discours ?...


                        • Voltaire Voltaire 25 avril 2007 13:30

                          Je partage votre avis. Cet article est à la limite insultant, et révèle une totale absence de dicernement. Les personnes âgées qui ont voté majoritairement en faveur de Nicolas Sarkozy l’ont fait en général sur des critères logiques pour elles. Leurs inquiétudes comme leurs avis méritent un certain respect.

                          D’autre part, vous devriez savoir que ce sont les personnes âgées qui ont le plus de sens civique, et qui votent dans la plus grande proportion.


                        • Spidernounours 25 avril 2007 13:47

                          @ l’auteur

                          Répondez-donc aux arguments d’internautes comme Seb59 (par exemple) plutôt que de vous cacher derrière de petites réponses assez inutiles.

                          Vous êtes contre Sarko ? Pourquoi pas. Dans ce cas expliquez-nous, ou au moins expliquez-moi, pourquoi les électeurs, les français, les mamies, devrait voter pour Ségolène Royal.

                          Mais attention, hein ? Un truc courageux, argumenté, pas un pamphlet propagandiste (parce que votre article est un véritable texte de propagande, jouant sur l’affecte au détriment du concret, du palpable, dans le but de faire culpabiliser les votants) comme vous venez de le faire.

                          Chaque auteur d’article sur ce site devrait se sentir obligé de participer au débat postérieur. Assumez vos idées, nom de dieu !!


                          • lmarcian lmarcian 25 avril 2007 14:23

                            Je ne comprends pas l’objectif de cet article : arguments, analyse, propositions, ... rien. Il faut quand même reconnaitre qu’autant de texte pour ne rien dire cela mérite un prix. Il y a un vrai travail d’écriture (au sens production et alignement de mots).

                            Quel intéret de focaliser votre « argumentaire » sur la femme de 65 ans ?

                            A mon avis, soit cet article est une blague soit l’auteur mérite une visite chez un psy (Des problèmes avec les femmes ? La peur de vieillir ?).


                            • Dalziel 25 avril 2007 15:06

                              ...vous venez, à 65 ans, d’aller pour la première fois vérifier sur un atlas, avec votre petit-fils, où se trouvait la Chine.

                              A. Elle est née en 1780, votre sexagénaire ?

                              B. Ou alors dans une mechta de Haute-Kabylie ?

                              C. L’auteur écrit n’importe quoi sans réfléchir ?

                              J’ajouterai en guise de commentaire qu’il est moins stupide d’avoir peur d’un avenir multiculturel fait de désordres multiethniques, qui iront se durcissant, que des rodomontades d’un « issu de l’immigration » qui n’osera jamais affronter les banlieues, et dont le Kärcher (ça se voit nettement sur la photo, avec une loupe) n’est qu’un inoffensif pistolet à eau.


                              • morice morice 25 avril 2007 17:01

                                Ouh là... que de courriers : pas le temps de répondre à tous, je ne suis pas le Père Noel et j’ai encore deux serveurs à installer avant demain : mon métier, c’est pas journaliste, vous l’avez remarqué. C’est euh ici...citoyen. L’article est parti de constats simples, comme le score de Mme Royal à...Argenteuil (http://www.leparisien.com/home/presidentielle/actu/dep/article.htm?articleid=276056360). Pour les partisans des idées reçues comme quoi chez « certains on ne choisira pas une femme », c’est un joli flop et une belle baffe aux gros machos, nombreux à avoir répondu aujourd’hui. Mais il est vrai que cet article enfonce une porte ouverte : plus on vieillit, plus on tire à droite politiquement : besoin de protéger les biens qu’on a pas quand on est jeune etc... Mais là où j’insiste, c’est que ça n’excuse pas les tentations de l’extrême droitisme. Dans un autre article sur les gaullistes, on distingue bien ce fond démocrate-chrétien qui n ’a pas totalement disparu. Ici, dans le nord on a eu André Diligent par exemple, MRP puis CDS. Bayrou est venu à son enterrement en 2002. Chrétienté et Frontisme, le débat est ouvert. Quand à ce qui est du sujet, c’est encore plus simple qu’il n’y parait : elle a 71 ans, exactement (j’ai triché, elle est coquette !) s’appelle Francine, et c’est...ma voisine. Tout le reste est... vrai. Quand à celui qui demande d’argumenter, je lui réponds gentiment de bien relire le texte. Dans Blues Brothers, John Belushi a les mêmes phalanges que celles citées. il est marqué LOVE d’un côté, HATE de l’autre. Mr Sarkozy, qui ramasse toutes les idées possibles et imaginables, à employé récemment à plusieurs reprises le mot AMOUR. Il a oublié l’autre mot, HAINE. Tout son programme divise la société (entre nantis ou non), attise les rivalités (confessionnelles), manipule les médias comme jamais on avait pu ou oser le faire jusqu’ici. Et surtout, se propose comme rebrousse-poils à la PEUR. Tous les historiens vous diront que ce programme est donc pré-fasciste, rien d’autre. Et le fascisme a toujours été élu en Europe, il ne s’est pas imposé par des coups d’états (sauf Franco). Maintenant, si on souhaite un fascisme, c’est une autre histoire : mais en france, depuis le coup d’état raté de 1934, et le Régime de Vichy, c’est une tradition y semble... Maréchal, nous revoilà !


                              • snoopy86 25 avril 2007 19:41

                                et hop 1 point godwin

                                reductio ad hitlerum c’est dépassé maintenant c’est reductio ad petainum

                                En 1940 il y avait des envahisseurs

                                Aujourd’hui j’en vois aussi...

                                Tu serais pas un peu collabo ?


                              • snoopy86 25 avril 2007 19:43

                                Je m’adressais bien sur à l’auteur...


                              • snoopy86 25 avril 2007 19:50

                                @ l’auteur

                                Francine a 71 ans ( votre commentaire)et son mari est mort en 1942 ( votre article)

                                Elle avait donc au maximum 6 ans quand elle s’est mariée

                                On n’avait pas vu ça depuis Mahomet épousant Aïcha...

                                Vous êtes un affabulateur grotesque


                              • snoopy86 25 avril 2007 19:55

                                aprés vérification j’ai fait une erreur ; vous parlez de son père et non de son mari. Je retire mon commentaire avec mes excuses...


                              • morice morice 25 avril 2007 20:29

                                Tiens, rebonjour MrMerde (cambronne) : toujours fidèle lecteur à ce que je vois ? ravi de vous revoir ! Des précisions, à la demande générale : je ne cite pas Sarkozy dans les guillemets, je cite ce que ma voisine en a retenu. Quand au prof de géo, là... demandez à une personne âgée de vous dire où se trouvel Burkina, elle va vous dire qu’elle ne sait pas.. Mais elle sait où est la Haute-Volta, qui n’existe plus. Ma grand-tante est allée au Viet-Nam il y a deux ans : sur son livre de géo d’école, elle cherchait... l’Indochine. Il n’y a pas matière à moquerie, à ce que je sache. Seulement à relativité, c’est tout. L’article est tout sauf haineux, sa conclusion inverse de ce que vous dites. La haine, c’est la votre, celle de celui que vous admirez tant et son moteur essentiel. Quand aux insultes « les vieux vous emmerdent », ça fait très Reiser je trouve, et je vous remercie de me faire énormément rajeunir : déjà je trouvais qu’ils le faisaient en 1968, ça c’est pas amélioré depuis à lire les posts vengeurs ! C’est le même monsieur gentil qui dit que je suis un « asshole ». Et moi qui pensais qu’il n’y avait que les jeunes de banlieue qui étaient grossiers : vous avez raison Monsieur Merde, faut que je réécrive tout. Ah, pour vous j’ai trouvé une petite phrase sympa sur le net : « ça fait des années qu’on sait que le vote à droite est une affaire de vieux. On s’aperçoit aujourd’hui que le sarkozisme est un effet secondaire de la sénilité ». Je vous donne les références où je vous laisse chercher tout seul ? C’est signé Serge Kowsky. Euh, méfiez-vous, c’est un jeune !

                                PS : « l’histoire invérifiable » est vérifiée, même que celui qui en parle le mieux, c’est le Figaro, vous savez ce journal de journaliste gauchistes tenus par un trostkyste, un certain Serge... Dassault (http://www.lefigaro.fr/election-presidentielle-2007/20070425.WWW000000299_quand_sarkozy_proposait_a_bayrou_de_faire_l a_guerre_a_chirac.html). Si on clique sur le lien sonore, on écoute l’invérifiable, c’est la magie de l’internet je suppose ! Dahan est plus fort qu’on ne pense ?


                              • collabo 1er mai 2007 02:56

                                et toi un idiot compétent ? le monsieur t’a dit que la mémé était coquette, il lui a fait grâce de quelques années


                              • joe l'indien joe l’indien 25 avril 2007 15:08

                                Arretons d’être d’accord sur le fait qu’il y a beaucoup trop d’incivisme tout en faisant jouer la démagogie qui fait que les gens qui ne sont pas concernés par les problèmes expriment une profonde peur vis-à-vis des gens (comme sarko) qui essayent de répondre à ce genre de vieille dame... et pas qu’à elle... Nous avons eu assez de temps pour résoudre le problème de manière douce. Aujourd’hui, il est temps de remettre un peu d’ordre dans ce pays tout en respectant les gens et aidant ceux qui veulent vraiment faire comme tout le monde, à savoir travail, logement, ... Une petite vie de merde et pas très intéressante certes, mais le lot de 95% des français... J’en suis, et j’en suis fier... Je sais que je vais encore me faire taper dessus, j’ai l’habitude, mais au moins, c’est dit !

                                A bientôt !


                                • joe l'indien joe l’indien 25 avril 2007 15:09

                                  mon blog ...


                                • Jim 25 avril 2007 15:14

                                  Votre article est bien-pensant, vous vous croyez malin en vous adressant à la « vieille qui s’est arretée de penser », vraiment c’est triste de voir des réflexion d’aussi bas niveau. Je ne suis pas du tout fan de Mr Sarkozy, pas plus que Madame Royale, mais là vous faites des amalgames stupides, vous pensez avoir compris le monde alors que vous êtes en plein dedans et completement aveugle. Desproges aurait dit de vous que vous êtes un cuistre. Respectueux de votre personne, je ne ferai que le penser sans jamais vous le dire. Jim


                                  • Bouli Bouli 25 avril 2007 15:23

                                    Un peu long à mon goût mais l’exercice est intéressant. Vous avez raison de fonder votre argumentaire sur la peur, car c’est un point essentiel, largement utilisé par l’extrême droite et l’UMP depuis que Sarkozy en a largement repris les idées. « La peur » : peur du chômage, des jeunes, de ce qui se passe dehors, d’une autre culture, de l’autre... Elle entraîne le repli sur soi et l’intolérance, elle permet de créer des boucs émissaires pour trouver un coupable à tous nos maux...


                                    • Dalziel 25 avril 2007 16:03

                                      Quand on pense que le type qui dit ça a peur du Kärcheriseur verbal, et qu’il est terrorisé pas Jean-Marie Le Pen, on en déduit que le courage n’est vraiment pas la chose la mieux partagée du monde smiley smiley smiley


                                    • Décryptages Décryptages 25 avril 2007 16:04

                                      Je l’ai écrit ici (voir http://decryptages.canalblog.com ) à plusieurs reprises, je déteste l’utilisation à outrance des thèmes identitaires et sécuritaires par Nicolas Sarkozy. La droitisation de son discours a certes permis de briser le FN mais, même en politique, j’ai encore la naïveté de penser que la fin ne justifie pas toujours les moyens.

                                      Ceci étant dit, la campagne de diabolisation de Sarkozy est dangereuse et porteuse de graves dérives. La rhétorique de la peur n’est pas une arme démocratique. Je ne choisirai peut-être pas entre Sarkozy et Royal, mais jamais je ne dirai, comme je l’entends de plus en plus souvent que c’est un choix entre la peste et le choléra. Nous avons la chance de vivre dans une démocratie ou 85% des électeurs se déplacent pour voter, ou le choix du second tour opposera deux candidats républicains, il faut s’en souvenir. Nous ne sommes pas au Nigeria. N’en déplaise à Philippe Torreton qui nous confie : « avec Sarkozy, j’ai peur pour la démocratie ».

                                      Sur le plateau de TF1, Bernard Kouchner trouve que « le score de Nicolas Sarkozy est un beau score. Mais il reste 70%. » PPDA oriente alors le débat sur la personnalité de Nicolas Sarkozy. « Il fait peur », dit Kouchner. Et Ségolène poursuit dans ses meetings : il veut « prendre le pouvoir », il porte « le masque de la peur ». Pas une émission de radio, pas un plateau télé depuis dimanche où la question « Sarkozy fait-il peur » ne revienne pas comme un écho. Tout le monde s’y met.

                                      Sarkozy fait peur aussi bien aux célèbres qu’aux anonymes, du soutien de Séogolène Royal Thomas Piketty à la douce petite voix d’une bloggeuse inconnue, en passant par l’auteur Tristan Valmour sur Agoravox qui s’alarme : « Plus qu’une adhésion au programme de Ségolène Royal, il faut refuser le monde de Nicolas Sarkozy qui achèvera les valeurs républicaines de la France. » Et Sarkozy fait peur aussi à Daniel Riot : « Le journaliste que je reste a peur. Le citoyen que je suis a peur. Le Républicain que je suis a peur. »

                                      Vous me direz sans doute que tout ceci n’est pas si grave, que cela fait partie du débat électoral et que finalement, on a bien le droit d’avoir peur d’un homme politique. Certes. Mais quand ce leitmotiv est repris en chœur, le danger n’est pas loin. Le danger, c’est Le Pen qui pointe du doigt les origines immigrés et juives du candidat. Je voudrais vous citer ici le texte de Jacques Attali dans sa dernière rubrique du blog de l’Express parce qu’elle est me semble-t-il importante :

                                      « Dans cette campagne, on aura entendu bien des bêtises, bien des propositions absurdes, bien des méchancetés. Une des pires choses qui fut dites, une des plus honteuses, une des plus méprisables même, fut d’entendre un candidat proclamer qu’un autre n’aura pas du se présenter parce que ses parents étaient d’origine étrangère. Que Jean-Marie Le Pen ait souhaité interdire à Nicolas Sarkozy d’être candidat parce qu’il est d’origine hongroise n’est pas le pire : on ne peut rien attendre de décent de cet homme. Mais le pire est ailleurs : aucun autre candidat, aucun, n’a eu l’idée de protester contre cette ignominie et de manifester une solidarité simplement démocratique à l’égard d’un autre candidat honteusement ostracisé. (...) »

                                      Juste pour vous faire vraiment peur, voilà ce que l’on trouve en surfant un peu sur le site pierre-bleue.net :

                                      « Ce fils de légionnaire hongrois et de mère grecque israélite, égocentrique jusqu’au ridicule, haineux et impulsif, à l’évidence veut le pouvoir absolu... et il ne reculera devant rien pour l’obtenir. Provocations, mensonges, menaces, mises en scène médiatiques, ... si rien n’est fait pour le stopper, avec ses complices dans les médias, il ira crescendo dans le populisme au seul but de radicaliser l’opinion, semer la haine, la division, encourager les confrontations entre les communautés, pour au final imposer sa politique du pire, mixant ultra-libéralisme sauvage à l’américaine et régime communautariste ultra-sécuritaire, raciste, à l’israélienne. »

                                      Où est la haine ?


                                      • maxxis 25 avril 2007 17:52

                                        tu as raison morice depuis 5 ans sarko repand la peur comme l’a fait son grand copain bush ;ceci dans le but de se faire elire president mais president pour qui ?pour lui pas pour la france et oser le comparer a de gaulle le pauvre homme paix a son ame,d’ailleurs le dernier ministre vivant de de Gaulle a ecrit une lettre de soutien a segolene rouale pas asarko...a mediter messieurs et c’est pas parce que vous etes devant que vous avez le droit d’etre si arrogants c’est auusi cela la democratie :le respect des convictions des autres...


                                        • maxim maxim 25 avril 2007 19:17

                                          qu’est ce qui vous arrive Maxxis ....vous avez un clavier Fisher Price ??????


                                        • maxim maxim 26 avril 2007 08:42

                                          et bien Maxxis ,je ne suis pas rentier je suis retraité ,je ne suis pas agressif ,sur ce site,l’injure est censurée ..... je ne me permettrai jamais de meler le nom d’une mere pour m’en prendre à quelqu’un .....

                                          si vous ne supportez pas la controverse ou la boutade ,c’est malheureux pour vous ,mais Agoravox est un espace citoyen ,mais pas une poubelle ou chacun viendrait vider son trop plein de haine ....


                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 25 avril 2007 18:30

                                          Bayrou affirme que Sarkozy lui avait proposé une « alliance » anti-Chirac

                                          Nicolas Sarkozy venait d’être élu à la tête de l’UMP. Le dimanche suivant, il me fait inviter chez Jacques Chancel (...) et Sarkozy me dit : « ’Je te propose une alliance contre Chirac. On va faire les jeunes et on va le démoder, lui qui est vieux. On va lui faire la guerre, et au bout du compte, on fait alliance contre Chirac’ ». « Je lui dis : ’ça ne m’intéresse pas. Je ne veux pas faire d’alliance avec toi. Je ne veux pas faire d’alliance contre Chirac sur le critère de l’âge. Cela ne me ressemble pas. Alors tu fais ce que tu veux, mais moi, je ne le ferai pas. »Depuis, en effet, il y a comme un froid entre nous", a déclaré le président de l’UDF. Jacques Chancel a confirmé la rencontre de deux heures entre les deux hommes dans la bibliothèque de sa maison, à Adast, mais a indiqué qu’il ignorait ce que les deux hommes s’étaient dit.

                                          L’article ou l’on peut entendre sa déclaration.

                                          http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/politique/elysee_2007/20070425.OBS 4005/bayrou_affirme_que_sarkozy_lui_avaitpropose_une_allianc.html

                                          @+ P@py


                                          • morice morice 25 avril 2007 18:53

                                            Ah désolé de vous avoir froissée, Madame : en fait on a une petite divergence musicale, moi ce serait plutôt les Rutles, voyez-vous : (http://www.rutles.org/rsongs.html#wagly). Extrait de ça : http://www.rutles.org/rstory.html.


                                          • IP115 25 avril 2007 19:25

                                            Salut p@py,

                                            je vois que tu as ressortis ton costume de « colleur d’affiche » ... Ne rentre pas dans ce jeu, ça pue :

                                            L’article dit lui même : « Jacques Chancel a confirmé la rencontre de deux heures entre les deux hommes dans la bibliothèque de sa maison, à Adast, mais a indiqué qu’il ignorait ce que les deux hommes s’étaient dit. », Donc finalement personne ne peut le confirmer ...

                                            Bayrou aurait « fait ces mêmes confidences à plusieurs reprises devant des journalistes, en les invitant à chaque fois à ne pas les publier. », c’est clair que le mieux pour ne pas que ça se repande est de le dire à des journalistes (tous les hommes politiques savent ça ... smiley )

                                            Soyons sérieux cette histoire invérifiable, qui se serait déroulé en 2004, ressort par le plus grand des hasards de calendrier le 16 mars 2007 (un peu avant les élections, mais c’est vraiment un hasard, d’ailleurs on entend bien que Bayrou le racontre vraiment à l’insue de son plein gré). STP, attendons que Sarkozy ait répondu, la présomption d’innocence MEME Sarkozy y a droit !


                                          • Marsupilami Marsupilami 25 avril 2007 18:47

                                            Article insultant pour les plus de soixante ans (j’en fais pas encore partie mais ça vient de plus en plus vite) en général et pour les nanas de cet âge qui n’ont pour nombre d’entre elles plus rien à voir avec les stéréotypes de la grand-mère qui existaient encore il y a 20 ou 30 ans. Faire le coup de la mamie un peu con qui a peur c’est du pur racolage électoraliste (et je précise que je voterai contre Sarko au 2e tour). Lamentable. 925C6BF15FAC44F048256BC20013EBF7' class='spip_out' rel='external'>Lisez plutôt ça sur les plus de soixante ans.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès