• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre ouverte au citoyen Jean-Luc Mélenchon

Lettre ouverte au citoyen Jean-Luc Mélenchon

Léon Landini, Georges Gastaud, Antoine Manessis, Fadi Kassem.

24 octobre 2018


Cher citoyen Jean-Luc Mélenchon,

Au nom du PRCF et en nos noms propres, nous vous renouvelons à titre politique et personnel notre solidarité militante et notre sympathie à l’occasion de l’agression politique, médiatique et pseudo-juridique que vous endurez présentement, ainsi que les militants de la France insoumise.

Moins d’un an après l’élection sous influence de Macron, le premier commis de l’oligarchie est en graves difficultés, encore plus vite que ne l’ont été avant lui tous les proconsuls élyséens de l’UE supranationale. Sur fond de fascisation galopante de l’UE et de marche à la guerre atlantique contre la Russie, ce pouvoir socialement très minoritaire n’a d’autre ressource que d’aggraver la casse sociale et nationale de la France, donc de durcir l’Etat policier, de réprimer massivement les syndicalistes de lutte et de fliquer avec une brutalité redoublée tous ceux qui refusent de laisser dissoudre notre pays dans l’acide sulfurique de la « construction » européenne.

Dans ces conditions, nous comprenons et nous partageons la légitime colère que vous exprimez avec vigueur face à une « justice » et à une « élite » médiatique entièrement alignée sur le pouvoir macronien. Décidément, l’État actuel, qui vient de faire main basse sur l’ensemble des documents internes d’un grand mouvement d’opposition, n’a même plus les apparences d’une démocratie. Décidément, la fascisation de la vie politique française et européenne ne se réduit nullement à la lepénisation qui n’en est que l’aile marchante la plus visible. La dégénérescence galopante de la « démocratie » bourgeoise qui vous frappe aujourd’hui peut désormais atteindre n’importe quel citoyen jugé insuffisamment docile. A notre avis, il ne s’agit ni de « dérives » ni de « dérapages », mais du résultat nécessaire d’une politique de classe antisociale, antinationale et belliciste. Celle-ci est intrinsèquement liée à la crise du capitalisme et à son expression stratégique directe, la détestable politique de (dés-) intégration euro-atlantique de notre pays dans tous ses aspects (sac du produire en France, des acquis sociaux et des services publics, métropolisation du territoire national, substitution systématique de l’anglo-américain des affaires à la langue française, substitution de la « souveraineté européenne » pilotée par Berlin en lieu et place de la souveraineté nationale).

Moins que jamais, l’avenir d’une France franchement insoumise à l’UE et au MEDEF n’est donc aux faux gens de gauche qui, actuellement, soit abondent dans le sens du pouvoir et de ses chiens de garde, soit vous soutiennent du bout des lèvres sans prendre la mesure de l’opération en cours visant à déstabiliser un mouvement représentant sept millions d’électeurs. Plus que jamais, l’alternative est à un large Front antifasciste, patriotique, populaire et écologiste prioritairement tourné vers les classes populaires, sans crainte de dénoncer l’illégitime foncière du pouvoir oligarchique (nul n’est légitime pour détruire son propre pays et dissoudre sa souveraineté dans le « saut fédéral européen »). Ni de mettre radicalement en cause l’euro, cette austérité continentale faite monnaie, l’UE, cette prison des peuples où l’extrême droite avance au même rythme que les persécutions anticommunistes, l’OTAN, cette machine à mondialiser les guerres US, et le capitalisme lui-même, ce système obsolète qui mène l’humanité aux pires désastres économiques, militaires et environnementaux.

Salutations solidaires et citoyennes,

Pour le PRCF,

Léon Landini, président, ancien officier FTP-MOI

Georges Gastaud, secrétaire national

Antoine Manessis, responsable de l’action unitaire

Fadi Kassem, animateur de la Région parisienne

 

https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/lettre-ouverte-au-citoyen-melenchon-prcf/


Moyenne des avis sur cet article :  4.51/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • Arthur S Chourave 25 octobre 2018 17:00

    Les pouvoirs de répression policière mis en place pour un « état d’urgence » sous couvert de lutte antiterroriste sont en fait utilisés maintenant contre l’opposition, et personne ne nous informe sur l’état de santé du « terrorisme » rampant et insaisissable, même par les armées des pays les plus puissants (qui sont aussi les fournisseurs d’armes, de munitions et de véhicules aux terroristes qui n’ont pas d’usines dans leurs grottes afghanes).

    Les comptes de campagne de Mélenchon ont été validés, que je sache, et les attaques de la presse contre sa vie privée dégradent le débat public en contribuant à instaurer un climat d’hystérie policière.

    Je n’ai jamais voté « Mélenchon », mais dans certaines circonstances, les ennemis de mes ennemis sont mes amis, comme cela parait être le cas pour les signataires de cette lettre ouverte.


    • Garibaldi2 26 octobre 2018 03:25

      @Chourave


      Voici la copie de l’un de mes posts :
      Garibaldi2 24 octobre 04:12

      La commission a ’’approuvé après réformation’’ le compte de campagne de J-L Mélenchon. Il n’y a pas de limite à ce que la commission peut écarter des montants remboursables. Elle peut même rejeter le compte comme elle l’a fait en 2012 avec celui de N.SARKOZY.


      Elle est souveraine, avec des pouvoirs d’investigation judiciaire. Elle a pour mission de :


       

      • Contrôler les comptes de campagne des candidats aux élections présidentielles, européennes, législatives, sénatoriales, régionales, départementales, municipales (dans les circonscriptions de plus de 9000 habitants), territoriales et provinciales (0utre-Mer) ;

      • demander, le cas échéant, à des officiers de police judiciaire de procéder à toute investigation jugée nécessaire pour l’exercice de sa mission (article L. 52-14) ;

      • approuver, réformer, rejeter les comptes examinés après une procédure contradictoire et également constater le non dépôt ou le dépôt hors-délai des comptes par les candidats ;

      • saisir le juge de l’élection lorsque le compte de campagne a été rejeté, n’a pas été déposé ou déposé hors-délai ou s’il fait apparaître après réformation un dépassement du plafond des dépenses électorales (article L. 118-3) ;

      • transmettre au procureur de la République compétent tout dossier pour lequel des irrégularités de nature à contrevenir aux dispositions des articles L. 52-4 à L. 52-13 et L. 52-16 du Code électoral auraient été relevées (notamment pour les infractions en matière de don et pour des dépenses pouvant être qualifiées d’« achat de suffrage » faisant encourir des peines pouvant aller jusqu’à deux ans de prison (article L. 106 et article L. 108) ;

      • arrêter le montant du remboursement forfaitaire dû par l’État ;

      • fixer, dans tous les cas où un dépassement du plafond des dépenses électorales a été constaté par une décision de la commission, une somme égale au montant du dépassement que le candidat est tenu de verser au Trésor public (article L. 52-15) ;

      • déposer sur le bureau des assemblées, dans l’année qui suit des élections générales auxquelles sont applicables les dispositions de l’article L. 52-4, un rapport retraçant le bilan de son action et comportant toutes les observations que la commission juge utile de formuler (article L. 52-18) ;

      • assurer la publication au Journal officiel des comptes de campagne dans une forme simplifiée (article L. 52-12 alinéa 4). :

      source : http://www.cnccfp.fr/index.php?art=690


      En cas de rejet ou de réformation, le candidat dispose d’un délai d’1 mois pour faire appel de la décision.


      Le 21 décembre 2017 elle a officiellement fait connaître sa décision d’approuver après réformation le compte de la campagne de J-L Mélenchon :


      https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000036593789&dateTexte=&categorieLien=id


      Elle motive le fait qu’elle a rejeté certaines dépenses dans son compte-rendu détaillé, allant aux limites du ridicule, et prouvant qu’elle a traqué l’erreur à la fourchette à escargot (!) :

      ‘’Une remise en espèces, relative à une collecte organisée lors d’une manifestation publique, ayant été comptabilisée pour un montant de 107 euros, alors que la somme effective des recettes s’élevait à 37 euros, il y a lieu de retrancher du compte, en recettes uniquement, la différence de 70 euros.’’.


      Après son approbation après réformation du compte, alors qu’elle n’a fait effectuer aucune investigation judiciaire comme elle pouvait le faire, la commission va faire un signalement au parquet plus de 2 mois après (mars 2018) !


      En validant le compte elle a donc ainsi permis le remboursement à la France insoumise d’un montant qui inclurait des frais non remboursables puisqu’elle en a fait ensuite le signalement. En droit, il s’agit d’une complicité s’il est prouvé qu’il y a eu des malversations, et même si ces malversations ont été découvertes grâce au signalement, car dès qu’il y a eu remboursement sur ordre de la commission, le délit de complicité était, dans ce cas, constitué.


      Avec mes salutations potagères !


    • jmdest62 jmdest62 26 octobre 2018 08:01

      @Chourave

      mais dans certaines circonstances, les ennemis de mes ennemis sont mes amis, comme cela parait être le cas pour les signataires de cette lettre ouverte°
      °
      Sans s’en rendre compte , Ce gouvernement d’arrivistes et sa majorité « aux ordres » viennent de démontrer que les lois dites « sécuritaires » votées récemment sous couvert de lutte contre le terrorisme , deviennent liberticides lorsqu’elles sont utilisées à mauvais escient..
      °
      Sans s’en rendre compte les médias officiels , juste pour faire de l’audience et gagner des parts de marché , sont en train de laminer ce qui leur restait de crédibilité à force de rabâcher et de courir le « Buzz ».
      °

      @+

    • malitourne malitourne 25 octobre 2018 17:11

      « mettre radicalement en cause l’euro, cette austérité continentale faite monnaie, l’UE, cette prison des peuples où l’extrême droite avance au même rythme que les persécutions anticommunistes, l’OTAN, cette machine à mondialiser les guerres US »

      LFI ne réunit pas ces conditions. L’UPR oui.
      Choisis ton camp camarade.
      C’est exprès que vous n’employez pas le mot Frexit dans votre lettre ?

      • Croa Croa 25 octobre 2018 18:49
        À malitourne,
        Effectivement la France Insoumise reste attachée à une certaine Europe alors que l’UPR veut rompre l’Union immédiatement. Mais ce qui nous lie devrait compter aussi et ils se trouve que nous sommes tous contre les traités et le régime imposé par Macron, grand serviteur zélé de l’Union.
        *
        Il me semble que dans ces épreuves l’UPR devrait soutenir JL Mélenchon comme le CRPF vient de le faire.

      • Croa Croa 25 octobre 2018 18:53

        Le PRCF, pardon smiley


      • Croa Croa 25 octobre 2018 19:00

        Et si le PARDEM voulait bien aussi...


      • malitourne malitourne 25 octobre 2018 19:06

        @Croa
        Je soutiens que JLM est victime d’une attaque politico-judiciaire, ce qui est inacceptable. Mais je suis totalement opposé à l’euroréformisme sinon rien de JLM. Etre « attaché à une certaine Europe », ça n’a pas plus de sens que « l’Europe sociale » ou ’l’Europe de je ne sais quoi". Nous sommes dans l’UE et nous devons en sortir. Vos fantasmes européens, on verra après le Frexit. Il n’y a pas d’avenir politique pour la Nation France dans l’UE, il n’y a qu’un cauchemar politique.

        D’ailleurs, JLM est victime des mêmes forces qui soutiennent l’UE. Alors s’il veut prendre une vraie posture nationale rassembleuse, qu’il se batte pour le Frexit, sinon, il peut prendre sa retraite, ça fera des vacances à ceux qui militent pour le salutaire Frexit

      • taktak 25 octobre 2018 21:57

        @malitourne
        Frexit, le terme est sur les affiches du PRCF. vous faite ici un très vilain procès, assez sectaire. Et ce faisant une très mauvaise publicité à votre mouvement.

        Ras le bol de ces attaques stériles, qui n’ont pour but que de défendre votre chapelle, en divisant les uns et les autres.. Pas de faire avancer le frexit et le rassemblement des français. A ce demander si l’objet de l’UPR c’est le frexit ou juste de faire valoir le candidat Asselineau. Je n’ai pas oublié que tout au long de ces dix dernières années l’UPR a d’ailleurs refusé les mains tendues et les propositions d’actions communes, que ce soit celles du PRCF, du M’PEP ou du CNR RUE.

        j’observe que l’UPR, ne serait ce que par son refus de rassembler et ce depuis des années, ne présente pas plus de garantie que Mélenchon. J’observe par ailleurs que les résultats aux législatives comme aux européenne ont démontrés que l’UPR ne rassemble pas.
        Bref, cessez de donner des leçons et travailler donc plutôt à la convergence du peuple de france pour briser les chaines de l’UE, cette machine à opposer les peuples, et faire les poches aux travailleurs


      • malitourne malitourne 26 octobre 2018 01:13

        @taktak
        Le frexit est sur vos affiches, en revanche il n’est pas dans les plans de LFI. C’est sectaire de dire ça, n’est-ce pas ?

        Sur celles de l’UPR oui. Et dans ma ville, les seules affiches de Frexit visibles sont celles de l’UPR.
        Quant à rassembler, vous devez apprécier j’imagine les transfuges européistes du PS, Maurel et Lieneman, qui sont venu rejoindre LFI.
        Etre franchement communiste c’est donc soutenir un mouvement qui n’est ni communiste ni pour le Frexit. Je vous pose la question : quelle différence avec les moins franchement communistes du PCF ?

      • Garibaldi2 26 octobre 2018 03:36
        @malitourne

        Il faudra un jour comprendre que les Français sont opposés à un frexit, et à la sortie de l’euro ! C’est une incontournable réalité et il faut faire avec. Mais il reste la possibilité de faire bouger les lignes.

        Personnellement j’ai voté non à Maastricht et au TCE, mais je suis bien obligé de tenir compte de l’opinion de mes compatriotes.



      • malitourne malitourne 26 octobre 2018 04:02

        @Garibaldi2
        L’opinion ça se travaille comme dirait Acrimed. Et ça s’est bien travaillé pour positiver l’UE et l’euro dans la tête des français par les mêmes médias qui saquent Mélenchon aujourd’hui. On nous a bien bourré le mou en 92 et en 2005. Maastricht, c’est passé juste et en 2005, le peuple français a voté non et a fait un bras d’honneur aux prescripteurs d’opinion au passage.

        Le débat sur le Frexit est de fait interdit.
        Le combat pour le Frexit, c’est le combat pour imposer le débat sur le Frexit. Parce que si le débat à lieu, le Frexit, c’est dans la poche.
        Il n’y a donc pas lieu de se soumettre à l’opinion avec des stratégies fumeuses et des discours alambiqués. 

      • cettegrenouilleci 26 octobre 2018 04:12
        @taktak

        Bonjour Taktak

        Qui se pose en donneur de leçons et en détenteur de l’orthodoxie ?

        Certainement pas l’UPR qui rassemble des Français de toutes conditions, venus de tous les horizons du paysage politique national, tous rassemblés pour unir leurs efforts afin de sortir au plus vite la France de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

        Le sectarisme et les compromis foireux sont les deux faces d’une même médaille. Ce sont des denrées qui ne sont pas disponibles à l’UPR. Puisque vous vous dites vouloir « faire avancer le frexit et le rassemblement des Français », peut-être ne serait-il pas inutile pour vous de faire honnêtement l’inventaire des rayons du PRCF pour vérifier que tout concourt effectivement à la réalisation des objectifs que vous proclamez...

      • malitourne malitourne 26 octobre 2018 04:26

        @Garibaldi2
        Se soumettre à l’opinion, c’est se condamner à faire de la com. Dire la vérité c’est se condamner à faire de la politique. Choisis ton camp camarade.


      • cettegrenouilleci 26 octobre 2018 04:49

        @Croa


        Bonjour Croa

        Permettez-moi de reformuler plus précisément votre proposition.

        Comme « nous sommes tous contre les traités et le régime imposé par Macron, grand serviteur zélé de l’Union, l’UPR devrait , comme le PRCF vient de le faire », soutenir Jean Luc Mélenchon qui milite contre la sortie de l’Union Européenne qui constitue pourtant le seul moyen de s’extraire de ces traités dont les textes on été verrouillés par les enfumeurs européistes de l’oligarchie euro-atlantique.

        A l’UPR, nous ne sommes pas preneurs de pareille gymnastique intellectuelle et encore moins des conséquences catastrophiques qu’elle implique pourl’organisation et le développement du grand rassemblement populaire majoritaire indispensable pour libérer la nation en sortant au plus vite de l’Union Européenne, de l’euro et de l’Otan.

        Cordiales salutations
        .

      • jmdest62 jmdest62 26 octobre 2018 07:27
        @taktak
        d’abord , merci pour le soutien.
        °
        ensuite ,
        Essayez de vous mettre à la place de Assholino ...
        le « frexit » c’est la seule chose qui permet de le distinguer un tout petit peu des autres , vous lui enlevez ce « pin’s » et il redevient un haut fonctionnaire lambda avec de bonnes vieilles idées de la droite paternaliste.
        Laissez le vivre en paix que diable !
        et ne perdez pas votre temps , vous avez mieux à faire ...... laissez les UPR jouer dans leur petit bac à sable.

        @+

      • Garibaldi2 26 octobre 2018 07:54
        @malitourne

        Mon camp est tout choisi camarade ! Mais je suis plus réaliste que toi ! La différence entre les Anglais et les Français c’est que les Anglais n’ont pas adopté l’euro, et ça change bien des choses. Les Français ne veulent pas abandonner l’euro, et en plus personne ne leur a encore parlé de target 2. Si on leur en parle ce sera un non encore plus franc (!) et massif !

        Si demain les Anglais étaient appelés à se prononcer lors d’un second référendum, je suis persuadé qu’il refuseraient le brexit, et tous les sondages (même s’ils ne sont pas infaillibles) donnent le non au brexit gagnant.

        Donc, faire du frexit l’alpha et l’oméga d’une nouvelle politique sociale et économique est une erreur.



      • spearit 26 octobre 2018 14:06

        @Garibaldi2

        He ben mon pauvre, quand on propose un texte pour appuyer ses dires, faudrait aller lire les commentaires, pour le 2ème lien il y en a plus de 700 et visiblement les gens en on bien ras le bol de L’EU
        Vous avez jeté un caillou à la mer... et vous utilisez les mêmes ficelles que ceux qui veulent nous entuber (raisonnement superficiel, sondage orienté etc...), ne valez vous pas mieux que la raclure qui nous gouverne ??

      • Ruut Ruut 26 octobre 2018 14:52
        @Garibaldi2
        Rien n’empêche la France de passer au franc CFA qui est toujours produit par la France.


      • malitourne malitourne 26 octobre 2018 19:40

        @jmdest62
        C’est ça, le Frexit est une lubie, une coquetterie... Ca ne vous a pas effleuré l’idée que des personnes ont voté LFI parce qu’il y avait un plan B qui évoquait l’idée d’un Frexit ? Bon maintenant ya plus de plan B donc c’est clair...

        Alors allez jouer dans le bac à sable de Bruxelles et continuez d’y creuser vos illusions...

      • Ouallonsnous ? 26 octobre 2018 20:12
        @Garibaldi2

        Arrêtez de nous faire prendre des vessies pour des lanternes !

      • Tall Tall 25 octobre 2018 17:11

        Description correcte de l’UE, c’est bien ça.


        • JMBerniolles 25 octobre 2018 18:23
          Cette lettre est littéralement atterrante et triste.

          D’abord Mélenchon n’est pas un citoyen ordinaire. Ses problèmes, qui sur le fond correspondent à des attaques politiques, surviennent dans le cadre de ses responsabilités politiques. Il est leader des « insoumis », du PdG, un peu délaissé d’accord, et député.

          Il est difficile de le qualifier de camarade, parce que son but est d’utiliser le PC et de le liquider. C’est un Mitterrand au petit pied. 

          Il n’y a absolument rien qui prouve que Mélenchon veuille sortir du néo libéralisme. Cela suppose au minimum de sortir de l’Euro et de l’UE telle qu’elle est actuellement, c’est à dire un système néo libéral institutionnalisé. Cela exige aussi une carrure politique et personnelle qu’il n’a pas. 

          Vous êtes bien placés pour savoir ce que signifie le fascisme. Nous sommes dans une dérive autoritaire du pouvoir, mais pas encore sous un régime fasciste. Les moyens politico judiciaires employés contre Fillon et Marine Le Pen sont les mêmes.. Nous sommes plutôt dans une République dictatoriale. Les règles démocratiques sont faussées, les médias contrôlés à 100%.... Et aucun opposant même factice n’est toléré.

          Il est triste de voir le PC ne pas se préoccuper avant tout de retrouver ses racines, sa raison d’être, pour s’accrocher aux branches de mouvements profondément opportunistes. 



          • Alren Alren 25 octobre 2018 18:59

            @JMBerniolles

            « Il est difficile de le qualifier [JLM] de camarade, parce que son but est d’utiliser le PC et de le liquider. C’est un Mitterrand au petit pied. »

            Le PCF se liquide bien tout seul !!!

            Miterrand avait le pouvoir d’un président Ve République. JLM et LFI ne l’ont pas, ce qui fait une certaine différence. Et si JLM a fustigé le PS, il ne le fait pas pour le PCF, qu’il n’a pas besoin « d’utiliser » fort des 450 000 membres de la France Insoumise !

            La motion victorieuse lors du dernier congrès du parti stipule qu’en aucun cas le PCF ne soutiendra un candidat qui ne serait pas membre du parti : soyez assuré qu’il fera(it) un score comme Marie-George Buffet en 2007 : 1,93% des voix au premier tour !

            Et en égarant des voix pour une candidat de rassemblement, le PCF ne fera, une fois encore, que le jeu de la droite.
            Tout comme il a empêché l’élection de plusieurs dizaines de députés LFI mieux placés que le candidat PCF en se maintenant au deuxième tour.
            La plupart du temps le ou la bénéficiaire de cette jalousie mesquine et déloyale, a été un(e) candidat(e) LREM que les députés PCF combattent aujourd’hui.


          • alinea alinea 25 octobre 2018 19:23

            @Alren

            mais pourquoi donc parlez-vous du PC ?
            Monsieur Berniolles ignore-t-il que le PRCF soutient la FI dont le but est le socialisme, mais qui est assez intelligente pour savoir qu’on commence pas « comme ça », d’un claquement de doigt !
            Mais on a bien compris que lePC est pro nuc, tandis que le PRCF non ! disons que les seconds sont des vrais communistes !
            Je pense donc qu’il y a méprise.

          • JMBerniolles 25 octobre 2018 22:26

            @Alren


            Je m’adressais au groupuscule qu’est le PCRF qui a un pied dedans et un pied en dehors du PC.
            Qui a pour but de revenir aux racines de ce mouvement qui a une histoire au cours de laquelle il a pesé positivement sur l’évolution de notre société. Puis qui s’est perverti dans des alliances complices sans objectifs, sans rapport de forces avec le PS au moment où celui-ci engageait la France dans le néo libéralisme. Notamment avec Maastricht. Et avec la participation de Mélenchon. Le PC a logiquement payé ce reniement avec de plus des dirigeants dont la dérive personnelle, Gayssot, Fitterman .. a été placée sous les projecteurs. Tout cela sous la direction désastreuse de Robert Hue.

            Vous avez raison le PC s’est en effet détruit tout seul. Particulièrement en étouffant en son sein toute réflexion marxiste, -le matérialisme dialectique-, qui a donné des choses ridicules comme l’abandon de la lutte des classes, comme s’il n’y avait plus de luttes, de divergences fondamentales entre les classes sociales, dont la notion était bien entendu à actualiser avec le passage du capitalisme industriel au capitalisme financier. 

            Aujourd’hui au moins le PCRF essaie de réfléchir avec l’objectif sincère d’une rupture avec le système dominant je pense. Quand je constate que ce mouvement découvre tout d’un coup que Macron est en train d’installer un régime autoritaire qui, clairement, peut nous amener vers le fascisme réel, juste après avoir appelé à voter pour lui contre Marine Le Pen qui était censée nous faire suivre un tel cheminement funeste, je me dis que leur réflexion interne à des progrès à faire ! 
            Je trouve aussi cette lettre catastrophique. J’aurai compris que le PC et son appendice avantgardiste si l’on veut, propose des mouvements de manifestations contre la dangereuse dérive autoritaire, contre l’exercice de type dictatorial du pouvoir en France. Mais une lettre comme celle-ci.

            A part cela je comprends que vous êtes un militant de la Phi. Un insoumis qui a une vision très électoraliste des problèmes. S’il y avait 450.000 adhérents à la Phi (où je vois pas mal de courants d’air) cela fournirait la base d’un beau mouvement de protestation. Au lieu de cela nous avons droit à un bavardage infini, des échanges interminables, des débats, tout cela biaisé par les médias bien entendu… qui contribuent à tout obscurcir.






          • JMBerniolles 25 octobre 2018 22:59

            @alinea


            Si vous cessiez de m’interpeller de cette manière ridicule, cela aiderait à ce que l’on ait une meilleure image de vous. Ce qui serait sans doute plus proche de votre personnalité.

            Le dernier programme qui se réclamait sans ambiguïté de la mise en place de structures, d’objectifs et de mode de gouvernance ouvrant la voie à une société de type socialiste était le programme commun de la gauche. En le reniant et en le mettant au ban des accusés (avec la cible Roland Leroy ce qui était une ignominie) le PC s’est renié lui-même et a entamé son déclin et sa disparition qui est bien avancée aujourd’hui.

            L’avenir en commun un programme extrêmement mal vertébré, n’a rien de tout cela. Le mot socialisme est complètement banni aujourd’hui. Mélenchon a tenté de .combler ce vide, par opportunisme, avec la référence aux révolutions Bolivariennes. Mais nous sommes en France, en Europe où sont nées les racines du socialisme. Nous avons un modèle propre, qui est à l’origine du parti Baas en Irak et Syrie d’ailleurs… 

            En ce qui concerne le PC dont vous dites avec mépris qu’il est pro nuc son histoire est très liée avec le développement du nucléaire. De grands savants et de grands scientifiques du domaine nucléaire étaient aussi des adhérents, souvent engagés, comme Joliot Curie, du PCF. Il y a encore aujourd’hui un prix Nobel de Physique, branche nucléaire, et de nombreux scientifiques de ce domaine qui sont encore membre du PC… j’en connais beaucoup. Ils étaient bien placés pour savoir que le nucléaire participait au développement de la France, constituait un moteur puissant pour la Recherche…. Et il n’avaient pas peur du moindre millicurie

            Mais le PC et la CGT sont aujourd’hui infiltrés par des anti nucléaires actifs qui agissent comme groupes d’influence et de pression. Chassaigne s’est non seulement abstenu sur la LTE, il a également tenu un discours qu’un politicien écolo n’aurait pas désavoué. Avec tout ce back ground scientifique au Parti celui-ci n’a pas été capable de s’en servir lors de ce débat au niveau lamentable, avec la palme (si j’ose dire) pour Denis Baupin et François Brottes, en dehors de l’intervention de deux députés MRC


          • spearit 26 octobre 2018 14:21

            @JMBerniolles

            "Si vous cessiez de m’interpeller de cette manière ridicule, cela aiderait à ce que l’on ait une meilleure image de vous. Ce qui serait sans doute plus proche de votre personnalité."

            Et c’est un message que vous donner aux autres, votre miroir est-il briser à ce point qu’il ne puisse plus vous renvoyer de reflet ??

          • JMBerniolles 26 octobre 2018 16:42

            @spearit



            Bon, je vais vous dire une chose que vous pourriez, que vous auriez du comprendre.

            Je n’ai pas pris de pseudo et je commente ici à découvert parce que je suis connu et assez reconnu dans le cadre de la défense du nucléaire, qui est attaqué depuis des dizaines d’années sur des bases erronées. 

            Il est évident que cela m’occasionne pas mal d’ennuis, de menaces…. mais c’est la meilleure manière d’être efficace et c’est cela qui m’importe. Et j’ai effectivement une certaine efficacité à ce niveau. 

            En dehors de cela je ne me soucie nullement de l’image que je donne, qui ne peut évidemment qu’être mauvaise auprès de la clique anti nucléaire qui sévit sur ce site et ailleurs. Dont vous êtes sans doute. Je ne viens pas ici non plus pour mon égo, pour l’image que j’enverrais à moi-même ou toute autre préoccupation personnelle.

            Je précise aussi que je ne réduis nullement les personnes à leur anti nucléaire souvent primaire et viscéral. C’est aussi le sens de ma remarque à Alinea. Ce que vous auriez pu comprendre aussi.





          • Alren Alren 27 octobre 2018 11:39

            @JMBerniolles

            Il y avait, il y a très longtemps, très longtemps, à côté d’écrivains et de poètes comme Louis Aragon, de grands scientifiques membres du PCF ou très proches du PCF comme Frédéric Joliot-Curie.

            Ce n’est plus le cas aujourd’hui et c’est bien dommage car ils vous auraient dit que si le nucléaire est indispensable pour fournir les besoins toujours croissants en énergie de l’humanité, augmentation de la population et hausse du niveau de vie, le nucléaire basé sur l’uranium enrichi et les centrales à eau pressurisée ne sont pas la solution.

            En attendant l’hypothétique fusion nucléaire, il existe une solution pour tirer de l’énergie par la fission de l’atome avec son fabuleux rendement basé sur E = mc², c’est l’utilisation du thorium.

            Les réactions dans une centrale au thorium permettent à pression atmosphérique une température de 800°, bien au-dessus des 300° maximum des centrales à eau pressurisée, si elle n’est pas activée constamment la réaction s’arrête au contraire de ce qui se passe avec l’uranium et les déchets sont peu nombreux et peu dangereux.

            Utiliser le terme de « clique » pour la masse de scientifiques qui tiennent mon raisonnement est inapproprié vous ne croyez pas ?


          • JMBerniolles 27 octobre 2018 13:21

            @Alren Le nucléaire n’est pas le sujet de l’article. Mais comme j’ai constaté que j’étais censuré par Stéphane Lhomme, je répond à votre commentaire. Le nucléaire, dans les pays développés parce que je ne pense pas que l’on puisse raisonnablement faire du nucléaire n’importe où, est aujourd’hui et sûrement demain absolument incontournable. Le Japon reprend son nucléaire... Monsieur Lhomme a raison de ne pas tolérer de contradictions sur ses affirmations foireuses.. Je vois que vous avez une connaissance wikipedeste du nucléaire et que vous ressortez le dossier d’Arte sur le thorium. Les réacteurs à Thorium offrent de très bonnes potentialités et quelques avantages. Le seul petit problème est qu’il sont très loin du stade industriel (au moins 30 ans de développement). On y viendra sans doute. Pour l’instant le futur immédiat sur la fission est incarné par les rapides à sodium...


          • foufouille foufouille 27 octobre 2018 16:34

            @JMBerniolles

            bienvenu chez les virés. il m’a viré car je l’ai traité d’esclavagiste car il veut que la france fasse comme en allemagne et paye des personnes 3€/h.


          • JMBerniolles 27 octobre 2018 20:09

            @foufouille


            Je ne sais pas pourquoi il m’a censuré. Je ne l’ai jamais injurié. D’ailleurs j’ai plus d’estime pour lui, qui s’est fait viré plusieurs fois par la sombre clique qui utilise l’écologie politique pour sa carrière que pour d’autres anti nucléaires primaires. 

            J’imagine qu’il a peur de la contradiction étayée…
            Ce qu’il raconte est tellement ridicule parfois. Et les anti nucléaires fonctionnent comme une secte. 

          • foufouille foufouille 28 octobre 2018 10:08

            @JMBerniolles

            c’est pareil pour dugué ou christophe, viré pour contradiction. ces mecs sont tellement con qu’ils ne comprennent pas que ça pousse à troller ou aux multi pseudos.


          • JMBerniolles 28 octobre 2018 16:52

            @foufouille



            Je ne commente pas les articles de Bernard Dugué qui sont apparemment réalisés uniquement à sa gloire personnelle… 

            Quant à Stéphane Lhomme il a peur de m’affronter tout simplement. Cela porterait sans doute atteinte à l’image qu’il se fait de lui-même..

            Moi je veux simplement défendre le nucléaire souvent attaqué avec une panoplie de mensonges formatés relayés par les grands médias. 

          • av88 av88 25 octobre 2018 18:32

            Merci de votre opiniâtreté, cela doit pas être facile tout les jours pour vous, je suis militant UPR, lorsque je vois les réactions de mes concitoyens qui pensent être de gauche à la proposition de sortie Euro, UE, Otan (on se fait traiter de fachos, fou, inconscient, etc...) , je vous dis bravo. 


            • Fergus Fergus 25 octobre 2018 19:22

              Bonsoir, av88

              « inconscient », je confirme !

              Signé : un intervenant qui déteste cette UE-là, mais reste lucide sur la nécessité pour la France de ne pas choisir la voie mortifère de l’isolement et du nationalisme.


            • taktak 25 octobre 2018 22:08

              @Fergus
              La voie mortifère de l’isolement et du nationalisme c’est l’Union Européenne. De l’Autriche à l’Italie, des Pays Bas à la Pologne, de la Hongrie au Pays Balte, le résultat de l’UE c’est des régime d’extrème droite, nationaliste. Le résultat de l’UE c’est qu’un rideau de fer déchire l’Europe et la méditerranée.

              Les faits sont là, l’UE applaudit les régimes d’extrême droite. Surtout quand il allonge la durée du travail ou exhonère d’impôts les plus riches, surtout quand ils répriment les syndicalistes, réhabilite les nazis et criminalisent les communistes. Elle frappe en revanche quand un peuple rejette l’euro austérité.

              L’union européenne c’est le nationalisme xénophobe. Rappelons que comme Fergus, Salvini, Orban, Kazcinsky, Le Pen et cie ne veulent pas sortir de l’UE et de l’Euro, mais y rester.

            • Cadoudal Cadoudal 25 octobre 2018 22:23

              @taktak

              Non, ils veulent la diriger pour qu’elle reste l’alliance des nations européennes avec des européens dedans...

              Si vous n’aimez pas les européens ou la nation Française pour des raisons qui ne regardent que vous, qu’y puis-je ?


              Continuer à débattre avec les cassos de l’UPR à la sortie des mosquées, aucun intérêt...

              Vous vous êtes vendu à je ne sais qui, pour je ne sais quelle raison, et pour je ne sais combien de pognon...

              Gérer votre trahison des prolos Français en interne, ça ne nous regarde pas, de toute façon vous êtes morts...

              « Au contraire, dans les années 60, les syndicats étaient résolument opposés à l’ouverture des frontières afin de protéger les salaires et le marché de l’emploi, dit-il. C’est le patronat qui a fait pression pour qu’on laisse entrer des travailleurs étrangers. Et nous, on a plié. »








            • malitourne malitourne 26 octobre 2018 01:32

              @taktak@fergus
              « L’union européenne c’est le nationalisme xénophobe. Rappelons que comme Fergus, Salvini, Orban, Kazcinsky, Le Pen et cie ne veulent pas sortir de l’UE et de l’Euro, mais y rester. »

              Bien évidemment, et pour plus d’exhaustivité, je rajouterai à la liste Mélenchon, Tsipras, Besancenot, Pierre Laurent et cie...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès