• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Libertés violées et salles de spectacle fermées avec la bénédiction du (...)

Libertés violées et salles de spectacle fermées avec la bénédiction du Conseil d’Etat

 

Dans une ordonnance du 23 décembre 2020, le Conseil d’Etat reconnaît que la fermeture des salles de spectacle constitue une violation de plusieurs libertés. Hélas, ce viol est justifié sur la base d’une argumentation contestable du Gouvernement que le Conseil d’Etat adopte sans en explorer les failles.

JPEG

Y a-t-il encore des êtres humains au Conseil d’Etat qui pensent à ce qu’ils disent et comprennent ce qu’ils écrivent ou sommes nous en présence d’individus qui prennent pour argent comptant les éléments de langage du pouvoir, sans même en comprendre le sens et les conséquences ?

Au regard de la position du juge des référés dans son ordonnance du 23 décembre 2020, la réponse est celle de la totale incompréhension de ce qui est dit et fait.

Alors que le dérangeant vice-président du Conseil d’Etat, mis en examen par deux juges d’instruction de Paris pour complicité de harcèlement moral, a récemment rappelé à des magistrats que la justice administrative étant rendu au nom du peuple français, il était nécessaire que soit mentionné sur la décision juridictionnelle le nom de son auteur, une ordonnance du 23 décembre 2020, sans précision du nom du magistrat qui l’a rédigée, vient de rejeter le recours formé par des personnalités, associations et fédérations du spectacle en vue d’obtenir la réouverture de toutes les salles de spectacles, des théâtres et des cinémas.

La motivation de cette ordonnance laisse pantois tant sont flagrants la bêtise affichée et le peu de cas qu’elle fait de la liberté d’expression et la libre communication des idées, de la liberté de création artistique, la liberté d’accès aux œuvres culturelles, de la liberté d’entreprendre et la liberté du commerce et de l’industrie ainsi que du droit au libre exercice d’une profession.

Le juge des référés, en l’état des informations dont il dispose, et au vu de l’ensemble des circonstances, reconnaît que le maintien d’une interdiction générale et absolue d’ouverture au public des cinémas, théâtres et salles de spectacles porte une atteinte aux libertés précitées (point 13 de l’ordonnance de référé). A ce stade de la lecture, on se dit que quand même toutes ces libertés pèsent d’un poids certain et que, heureusement, on ne peut pas les mettre aussi facilement que ça entre parenthèses. Hélas, c’est oublier que le juge des référés du Conseil d’Etat est incapable de prise de distance avec ce que lui serine l’Etat et pire, ne comprend rien à ce qui se passe.

Ainsi, toutes ces libertés méconnues et violées resteront méconnues et violées car, nous dit le juge, le nombre de nouveaux cas positifs est en augmentation constante, le taux d’incidence est de 139,62 ; le taux d’occupation des lits en réanimation par des patients atteints de la covid-19 est en moyenne nationale de 54,1% ; toutes ces données révèlent une dégradation de la situation sanitaire actuelle et, cerise sur le gâteau, un nouveau variant a été détecté au Royaume-Uni. Le juge des référés du Conseil d’Etat ignore donc que plus de 90% des tests positifs sont erronés, il ignore qu’un verre de coca est lui aussi testé positif dès lors que le nombre de cycles opérés pour interpréter le test dépasse et de loin le seuil au-delà duquel même une mandarine est positive, ce juge ignore qu’être positif ne signifie pas être malade, il ignore que le taux d’incidence de 139,62 est inférieur au classique taux d’alerte d’une épidémie (150), il ignore que tous les ans, en cette saison, les lits en réanimation présentent un fort taux d’occupation, il omet la circonstance que les malades de la Covid-19 hospitalisés présentent pour la plupart des comorbidités qui expliquent aussi leur état et enfin, il ignore que ce variant britannique a été annoncé dès septembre par le professeur Raoult, dont les équipes ont même identifié une dizaine de variants. Et surtout, l’exceptionnel juge anonyme du Conseil d’Etat ignore superbement que le taux de mortalité hospitalière (Cf. publications de l’IHU) de la Covid-19 est de 5 pour 1000, faisant de cette pandémie une pandémie moins dangereuse que la grippe saisonnière.

De fait, avec le raisonnement « bouché » du Conseil d’Etat, les choses sont claires : jamais les cinémas, théâtres et salles de spectacles ne seront rouverts ou du moins, ils ne seront rouverts que lorsque le ministre de la santé l’ordonnera selon son bon plaisir et sûrement pas selon les données de la science car si ces données avaient une quelconque pertinence, ces salles seraient de nouveau ouvertes ainsi que les bars et les restaurants. Face à une épidémie d’asymptomatiques, face à une pandémie aussi mortelle qu’une grippe sévère, le doute n’est plus permis : avant 2020, le Conseil d’Etat aurait validé la fermeture des salles de spectacles lors des épisodes d’expansion de la grippe oubliant aussi que les malades de la grippe, et aujourd’hui de la Covid-19, ont d’autres préoccupations que de se rendre au théâtre.

Par cette ordonnance de référé, nous mesurons à quel point des libertés essentielles dans notre démocratie peuvent être violées sur la base même de données et de raisonnements en partie faux, incomplets et jamais expertisés ni remis en question par un juge qui n’exerce pas son libre arbitre et son esprit critique sur les argumentations soutenues par le Gouvernement. Doit-on s’en étonner ? Sûrement pas, car souvenons nous avec quelle discipline, certains membres du Conseil d’Etat ne remirent pas en cause la validité des lois de Vichy, en particulier des lois antijuives que le Conseil d’Etat appliqua comme n’importe quelles autres juridictions.

Avec ce type de contre-pouvoir et de gardien des principes fondamentaux, les dictatures à venir ont de beaux jours en perspective, et la dictature sanitaire qui essaye de se mettre en place (voir la récente tentative avortée d’autoriser l’accès au transport et à certains lieux aux seules personnes vaccinées) n’a rien à craindre d’un Conseil d’Etat visiblement inconscient de sa haute mission et de la nécessité de son indépendance vis-à-vis du pouvoir.

Demain, tenez pour établi que le Conseil d’Etat validera une obligation vaccinale au seul motif que le nombre de tests positifs sera en augmentation et sans se poser la question de la pertinence de ces tests et de la vraie signification de leur résultat. Le danger est là, quand un juge se fait épidémiologiste, virologue et médecin, il en oublie le droit, les libertés fondamentales et répète ce que lui dit le pouvoir tel un psittacidé au beau plumage mais à la cervelle vide.


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • LUNATIC LUNATIC 24 décembre 2020 08:52

    AGORA VOX




    Rendez-vous exutoire d’articles commentant une réalité infligée à la soumission exaltée d’égo en mal de reconnaissance spectaculaire. Cette réalité reçoit donc sa validation par ses pseudos contempteurs mêmes qui « se cognent l’entendement aux limites du langage ». La massivité des apparences constitue le défi que le dépassement révolutionnaire doit affronter. Serons-nous capables un jour, de maîtriser notre monture néguentropique par la seule vertu de notre appareil cognitif ? Cette question hante notre profondeur logique dans l’attente (vaine ?) de l’exorcisme approprié à défaut duquel nous serons livrés, impuissants, à la domination de nos productions autonomisés.


    • Bendidon Bendidon 24 décembre 2020 09:54

      @LUNATIC

      Tout à fait La relativité est la terre plate du 21ème siècle et la théorie quantique la canne de l’aveugle

      JOYEUX NOEL FELIX euh non LUNATIC smiley


    • LUNATIC LUNATIC 24 décembre 2020 10:10

      @Bendidon
      CQFD


    • Captain Marlo Captain Marlo 25 décembre 2020 10:08

      @LUNATIC
      La massivité des apparences constitue le défi que le dépassement révolutionnaire doit affronter.


      Commencez donc par défendre les libertés publiques !
      3 décrets qui vont permettre de ficher les citoyens pour leurs idées religieuses, syndicales ou politiques.
      le décret en attente sur l’obligation vaccinale, repoussé, mais pas supprimé.

      Toute la Gauche et les écolos sont muets devant ce virage totalitaire.
      Seuls protestent quelques Républicains, Philippot, Asselineau, Marine le Pen et Marion Maréchal.

      Que fait l’opposition de Gauche qui donne habituellement des leçons de démocratie à la planète entière ? Les Jadot, Mélenchon, Arthaud, le PS, le PCF, ils roupillent ??
      Et les syndicats, ils digèrent ?


    • LUNATIC LUNATIC 25 décembre 2020 13:17

      @Captain Marlo
      Le strabisme divergent interdit la nécessaire mise en relief de la dialectique du vivant, sauf votre respect.


    • imago imago 26 décembre 2020 19:40

      euh... j’ai pas tout compris


    • zygzornifle zygzornifle 24 décembre 2020 08:59

      Vu le prix du billet incompatible avec ma retraite je m’en passe ou je Netlix ....


      • Fergus Fergus 24 décembre 2020 09:21

        Bonjour, Régis


        « Demain, tenez pour établi que le Conseil d’Etat validera une obligation vaccinale » 

        Une reconnaissance de l’obligation vaccinale par cette instance est en théorie possible dès lors que le Conseil d’Etat considère que le Sars-CoV2 est vecteur d’un fort taux de mortalité dans la population atteinte. Ce qui n’est pas le cas, loin s’en faut !

        Conditionner l’accès aux transports, aux restaurants et aux lieux de culture à la détention d’un document attestant de la vaccination comme cela a été évoqué n’est en revanche pas possible tant que tous les Français n’ont pas accès à un vaccin, et même à une pluralité de vaccins issus de techniques différentes.

        Encore faudrait-il, en outre, que soient, au terme de plusieurs mois d’observation, documentés tous les effets indésirables des vaccinations et que soit mieux connues les durées d’immunisation.


        Faute de ces informations, il me semble impossible que le Conseil d’Etat, s’il était saisi d’une demande de validation d’un « passeport vert », puisse statuer favorablement ! 


        • tonimarus45 24 décembre 2020 11:23

          @Fergus’’’’’’’’’’«  »« Conditionner l’accès aux transports, aux restaurants et aux lieux de culture à la détention d’un document attestant de la vaccination comme cela a été évoqué n’est en revanche pas possible tant que tous les Français n’ont pas accès à un vaccin, et même à une pluralité de vaccins issus de techniques différentes.  »«  »«  »«  »"dites vous-----Et c’est pour cela que le gouvernement retropedale, declarant que l’examen et le vote de cette loi sera remise a plus tard, precisant quand meme qu’il ne renonçait pas ????????.Quand au conseil d’etat generalement aux ordres,il declarait en fait ne pas etre contre cette loi ,demandant simplement de designer precisement les lieux Interdit aux nons vaccines ?????????????


        • tonimarus45 24 décembre 2020 11:28

          @Fergus------en copie/colle----quand a l’avis du conseil d’etat dont on se rend compte qu’il ne serait pas contre« »« »« »« »Saisi sur le projet de loi, le Conseil d’État a rendu un avis le 21 décembre. Au sujet de l’article controversé, il juge : « Sans être par elle-même assimilable à une obligation de soins, une telle mesure peut, si notamment elle conditionne la possibilité de sortir de son domicile, avoir des effets équivalents et justifie, à ce titre, un strict examen préalable de nécessité et de proportionnalité, dans son principe comme dans son étendue et ses modalités de mise en œuvre, au vu des données scientifiques disponibles. » La haute juridiction conseille « une rédaction visant à préciser la nature des activités ou lieux concernés ». « »« »« »« »"


        • Fergus Fergus 24 décembre 2020 11:53

          Bonjour, tonimarus45

          Cet avis du Conseil d’Etat concernerait, semble-t-il, de futures pandémies possiblement plus dangereuses.

          En outre, le Conseil d’Etat a omis de mentionner l’accès à des vaccins ou des traitements de tous les Français, ce qui introduirait de facto une inégalité de droit incompatible avec la validation d’une loi.

          Gageons que, si le gouvernement entend aller plus loin dans la rédaction de ladite loi, il devra être nettement plus clair avant de la présenter formellement au Conseil d’Etat.


        • tonimarus45 24 décembre 2020 12:20

          @Fergus—non il s’agissait de l’article crontroverse de cette loi qui liait la vaccination a l’acces de certains lieux.cela est tres explicite .Mais bon comme d’hab ??????????


        • Fergus Fergus 24 décembre 2020 12:41

          @ tonimarus45

          Ce n’est pas moi, mais les proches de Castex eux-mêmes qui ont déconnecté les dispositions de cette loi du Covid-19, ce qu’a ensuite confirmé Véran. Non sans, je vous le concède, une part de duplicité car il s’agit effectivement d’une forme de rétropédalage.


        • tonimarus45 24 décembre 2020 12:48

          @Fergus---Ce n’est pas moi ??????????? dites vous---A quel moment j’ai dit que cela etait vous ???????cela serait vous accorder surement plus d’importance que vous n’en avez ,non ????????


        • Fergus Fergus 24 décembre 2020 12:51

          @ tonimarus45

          Vous avez ô combien raison !
          Comme vous, je ne suis qu’un infime moucheron dont l’influence est nulle !!!
          Rassurez-vous, j’en ai pleinement conscience. smiley


        • tonimarus45 24 décembre 2020 12:53

          @Fergus---- «  »«  Non sans, je vous le concède, une part de duplicité car il s’agit effectivement d’une forme de rétropédalage.  »«  »«  »« deites vous----Et surtout en precisant bien ce qui semble vous avoir echappe »« que cela n’etait que partie remise »Puisque cette loi disent t’il sera examinee et amenee au vote plus tard ???????


        • tonimarus45 24 décembre 2020 13:05

          @Fergus---«  »«  »«  »Comme vous, je ne suis qu’un infime moucheron «  »«  »« dites —Oui et a aucun moment je n’ai pretendu le contraire.Ceci dit adherent au syndicat depuis l’age de 18 ans ; (il faut de l’argent pour pouvoir agir) (j’en ai a present 81) participant a tous les mouvements de protestations( ce sont des milliers d’euros que j’ai laisse SANS LE REGRETTER dans ces mouvements).J’etais dans les greves »« liberez henri martin » "(chercher qui il fut), j’ai defile(greves) aussi pour la retraite a 60 ans( j’etais loin d’etre concerne) pareil pour les augmentations du smig( j’y etais aussi pourtant là pas concerne non plus),La defense de la viticulture j’y etais et pourtant je n’ai jamais eu un pied de vigne ;; ;et j’en passe beaucoup, j’ai toujours ete de gauche je dis bien de gauche ;En fait j’ai fait a MON PETIT NIVEAU ce que j’ai pu


        • tonimarus45 24 décembre 2020 13:08

          @Fergus—Alors juste une question ;;que voulait dire«  »CE N’EST PAS MOIi«  » qui ait...ect ???????Etait il utile de me le presciser ???????


        • Adèle Coupechoux 24 décembre 2020 14:40

          @Fergus

          Auriez-vous imaginé un jour que vous seriez confiné ?
          Auriez-vous imaginé un jour que vous ne pourriez plus circuler excepté si vous allez travailler ?
          Auriez-vous imaginé un jour que vous porteriez en permanence un masque vous couvrant la bouche et le nez ?
          Auriez-vous imaginé que pour votre bien, la vie vous soit rendue impossible ?
          Auriez-vous imaginé que pour le bien des adultes, les enfants soient sacrifiés ?

          Alors un passeport vert !
          Regarder autour de vous la population et les commerçants, débordant de zèle pour demander plus de mesures coercitives. Pour vous surveiller...Et éventuellement vous dénoncer.
          Lisez certains commentaires sur Agoravox qui ne sont pas avares d’idées pour rendre le vaccin obligatoire ! 


        • HELIOS HELIOS 24 décembre 2020 16:06

          @Adèle Coupechoux

          Vous parlez des « soumis » de la république, je suppose, ceux qui roulent a 50 km/h sur une route a 4 voies en rase campagne a 3:00 h du matin pour être sûr de ne pas dépasser le 70 et respecter le code, c’est bien ça ?

          Il y a toujours des citoyens prets a tout accepter, y compris le pire comme il y a des gouvernants aux tendances dictatoriales prets à imposer leurs lois... gouvernants à la démocratie douteuse puisque la representation n’est pas proportionelle.

          Souvenez vous la rage de O Veran lorsque pendant quelques heures, les députés avaient reussi a faire voter la fin de l’etat d’urgence sanitaire au 31 decembre pour que la France soit de nouveau libre a prete a respecter la loi démocratique normale....
          c’est bien LREM qui a reussi par une manoeuvre administrative a l’assemblée pour annuler et reporter la date au 01 avril 2021... date a laquelle devra effectivement cesser les interdictions et fermetures.

          Combien voulez vous parier avec moi que cet etat sera de nouveau prolongée ?... avec entre temps les mesures iniques qui vont perdurer....


        • Fergus Fergus 24 décembre 2020 16:53

          Bonjour, Adèle Coupechoux

          Je ne sais pas où vous vivez, mais en Bretagne  au moins dans le secteur où j’habite —, on ne peut pas dire que « les commerçants, débord(e)nt de zèle pour demander plus de mesures coercitives ». Bien au contraire, ils sont en général agacés par les obligations sanitaires. Il en est d’ailleurs qui ôtent leur propre masque assez fréquemment ou le portent de manière désinvolte sous le nez ! Certains, comme mon épouse et moi, portent une visière, accessoire nettement moins étouffant.

          Pour ce qui est du « passeport vert » contre lequel je suis vent debout dans la crise du Covid, j’ai vidé mon sac dans un article du 17 décembre intitulé : Un « passeport vert » pour contraindre à la vaccination


        • Adèle Coupechoux 24 décembre 2020 19:17

          @Fergus

          A Paris, j’étais chez Leroy Merlin, à une caisse automatique. Une vendeuse qui surveillait le bon fonctionnement des caisses s’est déplacée pour me demander de couvrir mon nez avec le masque.
          Dernièrement, en province, une vendeuse à l’entrée d’un magasin surveillait le frottage des mains. Voyant que je passais outre...Elle m’a parlé avec une familiarité à vomir « On se frotte bien les mains, on n’a pas peur... »
          J’ai eu un gros coup de chaud avec une sacrée envie de la buter. Je suis aussitôt sortie du magasin en lui répondant que je reviendrai seulement quand ce cirque sera terminé, et si son magasin est encore ouvert....A noter qu’il n’y avait pas foule dans son commerce.
          Je me retiens beaucoup en ce moment 

          Juste avant le 2ème confinement, le patron d’un resto m’a demandé de noter mes coordonnées alors que j’étais en terrasse. J’ai refusé. Il a eu peur que je parte alors qu’il m’avait laissé passer commande. Culotté, le type, sinon, je me serais barrée.

          Tout ceci n’a servi à rien, la plupart des resto ont quand même fermé. C’est sinistre et particulièrement injuste. Certains avaient investi dans des terrasses, d’autres avaient fait des travaux pour s’adapter à toutes ces conneries.

          Il me reste juste la liberté de m’indigner dans les magasins et d’en sortir.
          En même temps, cela me permet de repérer ceux qui sont des kapo et des crétins finis. 

          Pour finir, il n’y pas assez d’opposants à cette thérapie génique...En fait, j’ai l’impression que je m’entraîne à ne plus aller dans les commerces. 


        • Adèle Coupechoux 24 décembre 2020 19:24

          @HELIOS

          LREM oeuvre mais avec la complicité de « l’opposition », s’il est possible de la nommer encore ainsi.

          Et avec une grande partie de la population qui, terrorisée, ne demande que ça. Terrorisée et surtout égoïste. Elle ne voit pas autour d’elle les dommages collatéraux. Elle s’en fout royalement tant qu’elle continue son petit bonhomme de chemin.


        • foufouille foufouille 24 décembre 2020 19:47

          @Adèle Coupechoux

          paye donc leur amende, pauvre conne.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 décembre 2020 19:52

          @Adèle Coupechoux

          Et ton mec t’as dit : On se frotte le clito
          , vais pas durer deux heures ...


        • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 24 décembre 2020 20:21

          @Adèle Coupechoux

          Il me reste juste la liberté de m’indigner dans les magasins et d’en sortir.

          Le problème c’est qu’à force ça limite le choix des achats, forcément...

          En même temps, cela me permet de repérer ceux qui sont des kapo et des crétins finis. 

          Passé un certain point tu pourras plus garder le compte, note plutôt ceux qui ne sont pas des kapos et qui ont gardé deux doigts de bon sens (plus facile à compter).


        • goc goc 25 décembre 2020 05:30

          @Adèle Coupechoux
          Juste avant le 2ème confinement, le patron d’un resto m’a demandé de noter mes coordonnées alors que j’étais en terrasse. J’ai refusé.

          bonjour Adèle
          Je pense que si « on » imposait une obligation de vaccin pour aller au resto, ce sera la fin des restos, car d’une part, avec les 2 premiers confinements (en attendant le 3eme) on a perdu l’habitude des restos, et ensuite vu le nombre déjà important de « refusniks », et l’effet Hunnunun de l’éminente Bachelot, l’épisode « vaccin pour tous » pourrait bien tourner au fiasco, et donc peu de gens seraient vaccinés.

          Ps : Après le premier confinement, j’ai voulu aller au resto, c’était une pizzeria avec une grande terrasse extérieure donnant sur la rue. Un serveur aussi intelligent que les pizzas qu’il servait, m’a ordonné de mettre un masque pour aller de la rue à la terrasse où se trouvait ma table réservée, au motif que le chemin directe rue-terrasse étant barricadé (pourquoi ??), je devais passer par les 1m50 d’un comptoir à l’entrée de cette même terrasse et faire la queue avec les 6 personnes devant moi attendant d’être placées, au lieu d’aller directement à ma table et ainsi éviter de contaminer ces mêmes 6 personnes devant moi. Autant vous dire que depuis ce resto est en liste noire dans mon carnet d’adresse.


        • Captain Marlo Captain Marlo 25 décembre 2020 10:11

          @tonimarus45
          Ce n’est pas une loi, mais un décret.


        • Adèle Coupechoux 25 décembre 2020 10:35

          @Philippe Huysmans

           smiley 

          Demain, 11h devant les mairies pour protester. Et le 1er janvier, journée sans masque.

          Silence oppressant des médias.

          J’espère croiser plus de personnes que la dernière fois. C’est déprimant de se retrouver un petit groupe face à 2 fois plus de CRS en face. En même temps, pour eux, c’est plutôt cool. Même pas besoin de nous contenir.


        • Adèle Coupechoux 25 décembre 2020 10:53

          @goc

          Bonjour goc,

          J’espère que vous aurez raison concernant ce vaccin.

          De toute façon, je préfère me passer de resto. 

          Tant qu’ils ne seront pas détendus et joueront le jeu...Je m’en passerai.
          Je ne supporte plus d’être aux ordres de tout un chacun.

          A mon travail, ils passent leur temps à se faire tester...Entre asymptomatiques mais ayant été au contact du positif asymptomatique et de l’autre qui a fini par avoir des symptômes...Quelle folie !
          Personne n’a encore osé me demander de me faire tester.
          J’ai quelques réflexions concernant mon refus de porter le masque ou de mal le porter quand vraiment je ne peux faire autrement.
          Quelques petites délations pas bien méchantes et parfois des collègues qui essaient en vain de me persuader du bien-fondé de ces mesures.
          Elles finissent par se lasser devant mes questions sur la pertinence de ce qui nous est imposé. Toute conversation devient stérile et l’ambiance est électrique.
          Pas avec tous heureusement...Mais je les compte aisément sur les doigts d’une seule main.


        • tonimarus45 26 décembre 2020 09:50

          @Captain Marlo—c’est pire


        • Pere Plexe Pere Plexe 24 décembre 2020 11:55

          Mouais...

          La « Culture » s’en remettra. Et Wejdene ou Gim’s séviront encore.

          Ce n’est pas cette industrie, car s’en est une, qui est visée.

          Ce sont ces petites mains qui depuis Sarkozy (au moins) sont dans le collimateur.

          Alors pour donner l’impression de faire quelque chose contre la pandémie ils étaient logiquement sur la liste des sacrifiés. Faire tourner le commerce et l’industrie est à ce (petit) prix.


          • Pierre Chazal Pierre Chazal 24 décembre 2020 12:02

            Tout est dit. Le parallèle avec Vichy est, malheureusement, totalement fondé. Une poignée d’idiots, de soumis, de corrompus et de lâches à certains postes clé et la tenaille est en place.


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 décembre 2020 12:34

              Bonjour Pierre Chazal,

              +++++ smiley
              .
              Toutes les instances du pouvoir sont infiltré ...
              .
              Le seul contre pouvoir qui existe actuellement en France est la partie éveillé du peuple français.


            • HELIOS HELIOS 24 décembre 2020 15:40

              @eau-du-robinet

              ... au moins 18% depuis 2017... c’est bien ce que vous voulez dire ? il en manque encore 32% qui préfèrent etre soumis qu’etre dignes, responsables et libres.

              Il y a encore du travail....


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 décembre 2020 12:25

              Tous les instances de l’état français sont corrompu ... même le Conseil d’État



              • Fergus Fergus 24 décembre 2020 12:49

                Bonjour, eau-du-robinet

                Je résume votre position constante :

                Tous les politiciens sont pourris  !
                Toutes les instances de l’Etat sont corrompues  !
                Tous les scientifiques sont vendus  !
                Tous les éditorialistes sont aux ordres !

                Et vous êtes pourtant encore vivant. Si j’avais une telle vision de la société, je choisirais de me suicider.  smiley

                Cela dit, je reconnais bien volontiers qu’il y a des politiciens, des fonctionnaires, des scientifiques, des éditorialistes qui sont des valets serviles de l’oligarchie financière et industrielle. Mais je ne crois pas que l’on puisse les mettre tous dans le même panier comme vous le faites si fréquemment !


              • JC_Lavau JC_Lavau 24 décembre 2020 12:58

                @Fergus. Tiens ? Encore une fraude aux quantificateurs...


              • sirocco sirocco 24 décembre 2020 14:16

                @Fergus

                Bonjour Fergus,

                Parmi les 4 affirmations péremptoires que vous déduisez des commentaires d’eau-du-robinet, il y en a une qui n’est pas véridique :
                « Tous les scientifiques sont vendus  ! »

                 
                En effet nous savons tous qu’il existe fort heureusement des scientifiques intègres dont les noms des plus « médiatisés » nous sont connus (Raoult, Perronne, etc... que tous les autres veuillent bien me pardonner de ne pas les citer).

                 
                Mais les 3 autres affirmations sont parfaitement avérées ! Merci d’avoir résumé la situation de la France en quelques phrases bien tournées !  smiley


              • sirocco sirocco 24 décembre 2020 14:23

                @eau-du-robinet

                Ce fameux « Conseil d’État » qui a fait preuve d’une incroyable célérité lorsque Manuel Valls rappelez-vous lui a ordonné de sanctionner Dieudonné !!


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 décembre 2020 21:36

                @Fergus
                .
                J’ai écris :
                .
                "Tous les instances de l’état français sont corrompu

                ..."
                .
                Je n’ai pas écrit que toutes les personnes qui composent ses instances sont corrompu !.
                .
                Mais vue les décisions qui priment montre bien que les corrompus détiennent le pouvoir pour nuire les intérêts des citoyens ordinaires.
                .


              • tonimarus45 26 décembre 2020 09:54

                @eau-du-robinet et oui « fergus » un pas en avant deux pas en arriere


              • Clocel Clocel 24 décembre 2020 12:32

                Quand on laisse prostituer son Histoire, le reste suit...

                Que vous le vouliez ou non, les politiques sont représentatifs, la majorité de sans-couilles est bien représentée...


                • Garibaldi2 24 décembre 2020 12:39

                  @Clocel

                  Et vous proclamez ça le drapeau à la main depuis le haut de votre barricade ? smiley


                • Clocel Clocel 24 décembre 2020 12:52

                  @Garibaldi2

                  Non... On ne meurt pas pour des couille-molles, on observe leur remplacement...

                  Darwin est implacable.


                • Captain Marlo Captain Marlo 25 décembre 2020 10:14

                  @Clocel
                  Que vous le vouliez ou non, les politiques sont représentatifs, la majorité de sans-couilles est bien représentée...

                  Il est bien possible que l’élection de Macron ait été le résultat d’une fraude, comme aux USA. Un expert en sécurité électorale explique tout.


                • Garibaldi2 24 décembre 2020 12:37

                  ’’il était nécessaire que soit mentionné sur la décision juridictionnelle le nom de son auteur, une ordonnance du 23 décembre 2020, sans précision du nom du magistrat qui l’a rédigée.’’

                  Notez que le document mis en ligne sur le site du conseil d’état n’est pas un scan de la décision, et que les autres décisions mises en ligne ne mentionnent pas non plus le nom du juge (ni d’ailleurs du greffier !).

                  Les noms des demandeurs sont anonymisés : ’’M. C...-BM...Y..., M. AH...AJ..., M. E...AJ..., M. C...-BI...S...et M. AB...AE...’’

                  , ce qui est important c’est le fond, pas les identités.

                  ’’Et surtout, l’exceptionnel juge anonyme du Conseil d’Etat’’. Anonyme ? Comment pouvez-vous écrire une pareille sottise. Vous n’êtes pas destinataire d’une copie de la décision. Si vous voulez connaître le nom du juge, parce que le fait de ne pas le connaître vous empêche de dormir (!), demandez-le au service de presse du Conseil d’état :

                  Paul Parikhah, chargé des médias sociaux et de la presse

                  — 01.72.60.58.31

                  — paul.parikhah[@]conseil-etat.fr

                  et

                   Xabi Velazquez

                  — 01.72.60.58.34

                  — xabi.velazquez[@]conseil-etat.fr

                  ’’car souvenons nous avec quelle discipline, certains membres du Conseil d’Etat ne remirent pas en cause la validité des lois de Vichy, en particulier des lois antijuives que le Conseil d’Etat appliqua comme n’importe quelles autres juridictions.’’


                  Et 1 point Godwin, 1 !


                  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 24 décembre 2020 15:16

                    @Garibaldi2
                    Il n’échappera pas à votre sagacité et à votre sens de l’observation que si vous allez sur le site du Conseil d’Etat et que vous faites une recherche de décision de cour administrative d’appel via Ariane vous accéderez à des arrêts, qui ne vous sont pas destinés, et qui pourtant ne sont pas anonymisés en ce qui concerne leur auteur. Bon peut-être que vous êtes destinataire de toutes les décisions de cour de notre pays auquel cas ma démonstration perd de sa force....


                  • Garibaldi2 25 décembre 2020 07:20

                    @Régis DESMARAIS

                    Il n’échappera pas à votre sagacité, que le jugement mis en ligne est récent et qu’il n’a pas pu encore être traité pour être mis dans une base de données consultable par le public, comme ArianeWeb. Encore faut-il préciser que sur ArianeWeb, tous les jugements ne comportent pas systématiquement le nom du juge. Ainsi, la copie consultable sur ArianeWeb de l’affaire 354446, jugée en référé au Conseil d’État, ne comporte pas le nom du juge, et le nom du demandeur est anonymisé, comme d’ailleurs tous les noms d’individus dans les autres affaires. Ce n’est pas propre à la base de données du Conseil d’État.

                    La possibilité de demander copie papier d’un jugement avec les noms des parties anonymisées existe depuis bien longtemps, la demande se faisant par internet, par exemple sur :

                    https://teleservices.justice.gouv.fr/aej-portail-fo-web/portail/SaisirDemande/CreerDemande?tfCodeCerfa=11808

                    Cette procédure permet d’obtenir copie d’un jugement même quand on n’est pas partie dans l’affaire, comme indiqué dans la notice :

                    ’’Vous n’avez pas été partie au procès et vous souhaitez obtenir la copie d’une décision de justice rendue publiquement.’’.

                    On peut aussi demander une copie d’un jugement en matière civile, sociale ou commerciale, non anonymisée, quand on est partie dans l’affaire.

                    Ceci pour l’information des commentateurs du site, car bien entendu vous étiez déjà au courant.

                    Vous avez tort quand vous écrivez : ’’il était nécessaire que soit mentionné sur la décision juridictionnelle le nom de son auteur, une ordonnance du 23 décembre 2020, sans précision du nom du magistrat qui l’a rédigée’’.

                    Cette ordonnance est signifiée aux parties avec TOUS les noms des participants. Le public et vous-même n’étant pas parties, seule est publiée en ligne en un premier temps une copie anonymisée. Et concernant la présence des noms des juges dans la base de données accessible par internet, elle n’est pas encore obligatoire comme vous l’apprendrez en lisant : https://www.dalloz-actualite.fr/node/l-iopen-datai-ou-comment-accomplir-enfin-promesse-de-publicite-de-justice

                    Et serait-elle obligatoire, qu’il y a toutes les chances que : ’’En cas de risque d’atteinte à la sécurité ou à la vie privée des magistrats, tout élément permettant de les identifier peut être occulté d’une décision préalablement à sa mise à disposition du public par voie électronique (COJ, art. L. 111-13 et CJA, art. L. 10).’’.

                    Il faudra donc attendre quelques décrets d’applications ...

                    Je profite de l’occasion pour vous signaler que vous êtes le seul à considérer que quand on écrit :’’le dictionnaire’’, sans précision d’éditeur, il ne peut s’agir que du dictionnaire de l’Académie Française, dont les travaux avancent à un pas de sénateur : ’’En 1992, l’Académie fit paraître le premier tome de son Dictionnaire (de A à Enzyme), en 2000, le second tome (de Éocène à Mappemonde) et en 2011, le troisième (de Maquereau à Quotité). La matière du quatrième tome, actuellement en cours de rédaction, est publiée en fascicules dans les « Documents administratifs » du Journal officiel, au fur et à mesure de l’avancement des travaux de la Compagnie. À ce jour, on peut considérer qu’un peu plus des deux tiers du vocabulaire d’usage courant a été traité.’’.

                    Il faudra donc attendre que les travaux repassent par la lettre C pour qu’éventuellement figure ’’complotiste’’ dans cette nouvelle édition ! Peut-être que ’’blog’’ et ’’cyberespace’’ y trouveront aussi leur place ? Quant à ’’karaoké’’, utilisé en France depuis les années 1980.. ! Vous me direz que ’’islamophobie’’, mot créé en 1910 par Alain Quellien dans son livre La Politique musulmane dans l’Afrique occidentale française ne figure pas dans le dictionnaire de l’Académie Française (ni dans son addenda), ce que ne devait pas savoir Alain Finkielkraut en prononçant son discours : http://www.academie-francaise.fr/discours-sur-la-vertu  !

                    Et son couplet sur Salman Rushdie et le mot ’’islamophobie’’ vaut le détour. Que Rushdie ne connaisse pas l’origine française du mot, passe encore, mais que Finky reprenne l’histoire à son compte !

                    Joyeux Noël !


                  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 25 décembre 2020 12:31

                    @Garibaldi2
                    Vous insistez mais l’épreuve des faits vous est cruelle.

                    J’observe que vous rapatriez ici (le dictionnaire) les éléments d’un échange précédents sur un autre article. Visiblement vous n’appréciez pas que les faits vous donnent tort.

                    Concernant le nom du magistrat auteur de la décision, je maintiens évidemment mes propos. Je ne parle pas du nom des parties, ni des modalités de mise à disposition de la copie de la décision. Je vous invite à vous rendre sur le site du CE et sur la base Ariane Web et vous y trouverez pléthore de décisions dont vous n’êtes pas partie et qui mentionnent le nom de leur auteur. Du reste, je vous ai rappelé dans l’article les récents propos de B. Lasserre précisant que le nom des magistrats devaient être mentionnés dans la décision rendue quel que soit le destinataire de cette décision. 

                    Pr ailleurs, je vous invite à relire l’article L 10 du code de justice administrative en vertu duquel « Les jugements sont publics. Ils mentionnent le nom des juges qui les ont rendus. »

                    Après vous pouvez vous entêter dans vos explications sur l’obligation ou pas du nom de l’auteur d’une décision mais tous ceux qui veulent vérifier la nécessité de cette mention, je les invite à faire leur recherche sur la base Ariane accessible sur le site du CE. Ils trouveront des référés signés Stirn etc... Preuve à l’appuie de la mention du nom : regardez la décision 445041 

                    Enfin, je rappelle à ceux qui lisent ce commentaire, qu’il est singulier que sur un sujet aussi grave (l’absence de réelle indépendance du CE et le fait qu’il prenne pour argent comptant de pseudo arguments d’autorité), un lecteur se focalise sur un détail introductif de l’article, détail qui révèle certes une singularité de cette anonymisation de l’auteur de la décision pour ceux qui bien entendu ne sont pas partie au procès). Sans doute est-ce du au fait que sur le fond, aucun argument pertinent ne vient alimenter un échange sur la façon dont le Conseil exerce sa mission.


                  • Garibaldi2 26 décembre 2020 09:49

                    @Régis DESMARAIS

                    ’’Sans doute est-ce du au fait que sur le fond, aucun argument pertinent [de ma part] ne vient alimenter un échange sur la façon dont le Conseil exerce sa mission.’’

                    Ce serait plutôt du au fait que je respecte les décisions de justice et que contrairement à vous, je ne considère pas qu’un juge soit bête, non indépendant, ’’bouché’’, ne comprenne rien à ce qui se passe, et sans esprit critique, au simple motif que sa décision ne me convient pas.

                    ’’La motivation de cette ordonnance laisse pantois tant sont flagrants la bêtise affichée ….


                    Hélas, c’est oublier que le juge des référés du Conseil d’Etat est incapable de prise de distance avec ce que lui serine l’Etat et pire, ne comprend rien à ce qui se passe.


                    De fait, avec le raisonnement « bouché » du Conseil d’Etat, ...


                    Par cette ordonnance de référé, nous mesurons à quel point des libertés essentielles dans notre démocratie peuvent être violées sur la base même de données et de raisonnements en partie faux, incomplets et jamais expertisés ni remis en question par un juge qui n’exerce pas son libre arbitre et son esprit critique sur les argumentations soutenues par le Gouvernement.’’


                  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 26 décembre 2020 11:25

                    @Garibaldi2
                    Je suis désolé de vous le dire, mais vous n’avez rien compris à ce que j’ai écrit.

                    Je ne critique pas l’ordonnance du CE parce qu’elle me déplaît, ce qui serait incongru de ma part et effectivement invaliderait la légitimité de mes critiques.

                    J’attaque cette ordonnance car le magistrat du CE a mis de côté le principe de la dialectique de la preuve et a pris pour argent comptant les arguments de l’Etat sans en examiner le bien fondé et la pertinence. Tous les arguments repris par le juge des référés sont contestables car infondés et j’ai expliqué pourquoi dans mon article ces arguments ne tenaient pas la route. Je rappelle qu’avec cette absence de raisonnement du juge, l’Etat peut nous confiner à vie car cette argumentation, dont on examine pas le bien fondé, peut être adaptée à toutes maladies respiratoires et à la grippe en particulier.

                    Le travail du juge n’est pas de recopier religieusement les moyens présentés par le ministre pour les faire sien mais de les examiner, au regard de l’argumentation de la partie adverse. Du reste, le juge des référés n’examine pas vraiment les moyens des requérants dont on ignore presque la teneur, il reprend immédiatement l’argumentation de l’Etat et ne développe aucune analyse contradictoire. En clair, cette ordonnance est une insulte à la justice et à l’indépendance de la justice.

                    Moi aussi je respecte les décisions de justice et c’est bien parce que j’ai une haute idée de la justice et de ses décisions que je dénonce une imposture, une décision qui n’est pas une décision de justice même si elle se présente avec l’apparence d’une décision de justice.

                    C’est aussi par cet exercice critique que l’on peut légitimement dénoncer la plupart des « décisions de justice » prises sous Vichy pour appliquer des lois d’exception iniques.

                    Cher monsieur, il faut savoir déceler le faux du vrai, la décision de justice de la décision d’opportunité en faveur d’une partie. C’est en exerçant ce pouvoir critique et en acceptant le débat que nous défendrons au mieux notre démocratie et ses valeurs.


                  • Garibaldi2 26 décembre 2020 14:08

                    @Régis DESMARAIS

                    Contester la décision du juge ne vous donne pas le droit d’écrire qu’il est bête, non indépendant, ’’bouché’’, ne comprend rien à ce qui se passe, et qu’il est sans esprit critique. Ce sont des attaques ad personam. Elle vont bien au-delà du droit à la critique, surtout s’agissant d’un magistrat.

                    Le juge a parfaitement bien motivé son jugement comme indiqué dans les points 11-12-13 et 14.

                     


                  • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 26 décembre 2020 16:02

                    @Garibaldi2
                    Vous persistez à faire semblant de ne pas comprendre mes propos.

                    La décision n’est pas contestée en raison de ses conclusions mais au motif que ce n’est pas une décision de justice. C’est une production au service du pouvoir.

                    Pourquoi ? aux motifs que la « motivation » des points 12-13 et 14 n’est que la reprise des éléments de langage utilisés par le Gouvernement pour justifier sa gestion de la crise et le juge reprend tels quels ces éléments de langage. Or, dans mon article j’expose en quoi cette « motivation » est sans fondement ni pertinence. Le juge des référés s’est approprié cette argumentation comme une argumentation d’autorité sans faire son travail de vérification de sa pertinence. Mon attaque est donc une attaque qui dénonce une parodie de justice. Cela déplaît à ce juge des référés ? Eh bien qu’il change de métier et fasse ce qu’il fait si bien : servir le pouvoir. Il lui appartient de faire sa mobilité dans la haute administration de l’Etat ou en tant que ministre. Un pays qui n’accepte pas que soit critiqué une parodie de jugement est un pays malade. C’est du reste notre drame actuel.

                    Enfin, ce n’est pas parce qu’on est un magistrat que l’on est exempt du champ de la critique. La mienne n’est pas ad personam car je ne discrédite pas un adversaire (dont j’ignore du reste le nom) mais je réfute son argumentation. Or, comme ce juge a pour seule argumentation le copié-collé de l’argumentation du ministre de la santé, je trouve que cela est « bouché », car il n’y a plus de justice puisqu’il n’y a plus de débat et d’expertise du bien fondé de cette argumentation adoptée en tant qu’argumentation d’autorité. Juridiquement et moralement, c’est une faillite totale.

                    Après il ne faut pas s’étonner que personne ne s’étonne que le Conseil d’Etat soit dirigé par un vice-président mis en examen pour complicité de harcèlement moral alors même que le TA de Paris a reconnu ce harcèlement moral. En l’absence de toute rigueur, de toute morale, tout est possible y compris ce qu’il y a de plus détestable.


                  • I.A. 24 décembre 2020 12:54

                    Hm, on sent comme une pointe d’agacement, voire de crispation, dans cet article… ?
                    Là où je ne vous suis pas : un Conseil d’Etat qui serait conscient de sa haute mission, tout comme un président de la République conscient de sa haute mission, doivent au contraire se spécialiser prestement, de manière à prendre leurs décisions en toute indépendance. Donc assimiler habilement l’essentiel des connaissances d’un épidémiologiste et d’un virologue tout à la fois.

                    Il n’est tout de même pas si compliqué pour un juge ou un énarque d’étudier le domaine du sujet qui le préoccupe sur tous les supports culturels existants. Comparaison des taux d’incidences, des taux habituels d’occupation des lits, étude des tests en usage, profils des patients décédés, létalité… Allez, disons qu’une petite semaine de lectures assidues et de renseignements pris auprès de quelques spécialistes – ça suffit, pour une personne ayant fait des études !

                    En tout cas, ce me semble être le prix à payer pour une totale autonomie décisionnelle. Sinon, vous obtenez des nominations de Conseils-Ceci ou de Conseils-Cela...

                    Car quelle que soit la profession incriminée, juge, président de la République, journaliste ou médecin, le droit et les libertés fondamentales sont censées être respectées, faisant partie du fondement des démocraties.

                    Sauf, comme vous dites, à n’être qu’un perroquet aux ordres de Véran ou de Castex.


                    • McGurk McGurk 24 décembre 2020 13:23

                      @I.A.

                      Le Conseil d’Etat n’est pas là pour s’opposer. Au contraire, sa mission est d’appuyer les gouvernements et les conseiller dans leurs choix.

                      Véran et Castex ne sont que des chiens dressés par le principal intéressé (Macrotte) lui-même dressé par le principal coupable européen (l’UE).


                    • tonimarus45 24 décembre 2020 14:20

                      @I.A.—A qui adressez vous ce post ???????


                    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 24 décembre 2020 15:26

                      @I.A.
                      Bonjour, dans l’article j’ai écrit « ...Conseil d’Etat visiblement inconscient de sa haute mission et de la nécessité de son indépendance vis-à-vis du pouvoir ». Une institution qui est le dernier niveau de recours dans certains contentieux a l’obligation d’expertiser ce qui lui est dit par l’une et l’autre des parties. Pourquoi cette obligation ? En raison de l’impact qu’aura la décision rendue qui parfois ne pourra plus être contestée comme dans le cas de ce référé. Certes les juges ne sont pas épidémiologistes, virologues, fiscalistes, architectes, spécialistes en travaux publics, experts en dommages hospitaliers etc.. Pourtant, ils doivent toujours expertiser les arguments de chaque partie pour savoir ce qui est exact, incertain et faux. Alors oui cela nécessite du travail. Mais les juges du Conseil d’Etat disposent de services et de documentations performants. Ce qui est choquant dans cette ordonnance, c’est de voir le magistrat prendre pour argent comptant l’argumentation de l’Etat et ne parle même pas de celle des parties adverses. Bref, les requêtes sont écartées d’un revers de copié collé de l’argumentation ministérielle. Pourquoi pas mais dans ce cas, il n’y a plus de contre-pouvoir effectif et sérieux dans ce pays.


                    • I.A. 24 décembre 2020 16:38

                      @Régis DESMARAIS

                      « Alors oui cela nécessite du travail. Mais les juges du Conseil d’Etat disposent de services et de documentations performants »

                      Entièrement d’accord avec ce que vous dites là. Il est tout de même des niveaux d’études, ou tout simplement de responsabilités, où il devient nécessaire de travailler un tant soit peu pour se faire une opinion la plus autonome et objective possible. Ce qui éviterait par la même occasion de payer des tripotées de spécialistes qui se sentent obligés de souffler des mesures, histoire de montrer qu’ils font quelque chose...

                      J’en profite pour répondre à McGurk ce que vous répondez aussi : quels contre-pouvoir, sinon le Conseil d’Etat, le Conseil Constitutionnel et l’Assemblée Nationale ??
                      Contre-pouvoirs qui ne cherchent même plus à remplir l’intégralité de leurs missions, si bien qu’effectivement il faudra corriger ça dans une prochaine Constitution...


                    • I.A. 24 décembre 2020 16:44

                      @tonimarus45

                      Quand vous cliquez sur « Réagissez à l’article », le destinataire n’est pas mentionné. Peut-être cela n’a pas toujours été le cas, je vous le concède, toujours est-il qu’aujourd’hui on s’adresse alors à l’auteur de l’article.


                    • HELIOS HELIOS 24 décembre 2020 16:53

                      @I.A. votre avant dernier message de 16:38

                      = = = qui ne cherchent même plus à remplir l’intégralité de leurs missions, = = =

                      Vous attribuez quelle(s) raison(s) à cet état de fait :
                       incompetence
                       soumission
                       corruption
                       raison d’état (pourquoi pas)

                      Personnellement j’aimerai connaitre les membres (les personnes) du conseil d’état pour me faire une idée plus précise, comme je connais certaines personnes du domaine judiciaire, ce qui m’apporte un eclairage sur des décisions quelquefois ... curieuses !


                    • I.A. 24 décembre 2020 17:04

                      @HELIOS

                      Hello
                      Ben, je dis simplement que les organes de contre-pouvoirs politiques sont les Conseils Constitutionnel et d’Etat, avec l’Assemblée Nationale. 

                      Après, c’est la justice.
                      Plus loin encore, c’est l’armée et/ou la police (coup d’Etat)

                      Il me semble que les noms ne sont pas tenus secrets et qu’il suffit de taper « membres du Conseil d’Etat » dans votre moteur de recherche.


                    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 25 décembre 2020 01:58

                      @HELIOS
                      Les raisons sont multiples. L’une d’elles, et sans doute la plus importante, est le fait que la plupart des membres du Conseil d’Etat (CE) font des allers/retours entre le CE et l’administration dite active (les ministères notamment) et entre le CE et le Gouvernement. Edouard Philippe par exemple est membre du CE. La plupart des membres du CE sont issus de l’ENA et même de la botte. De fait, entre le gouvernement, la haute fonction publique dans les ministères et le CE, nous observons un microcosme qui parle avec les mêmes éléments de langage, qui pense de façon identique, qui cultive les mêmes références intellectuelles et qui s’échange les postes les plus prestigieux. Il n’y a pas de coupure réelle entre le CE et l’administration d’Etat et le gouvernement. En conséquence, les membres du CE ont beaucoup de mal intellectuellement à remettre en cause les arguments d’autorité du pouvoir politique. Le conformisme de pensée est telle que remettre en cause ces arguments d’autorité est surement inconcevable. Cette situation est tragique car il n’y a pas de réelle coupure et indépendance entre le CE et le pouvoir politique. Cette indépendance est effective sur le papier mais dans les faits et les mentalités, elle est quasiment inexistante.

                      Je rappelle aussi que le président du CE n’est autre que le premier ministre, c’est-à-dire Jean Castex. Certes le poste est honorifique mais il en dit long sur les liens entre le CE et le gouvernement.

                      Reste donc celui qui exerce dans les faits les prérogatives d’un président du CE : le vice-président du CE, actuellement Bruno Lasserre. Hélas, cet homme n’aurait jamais dû être nommé à la tête du CE tant que ses démêlés avec la justice pénale ne sont pas tranchés. Il est incroyable de voir que le VP du CE est mis en examen pour complicité de harcèlement moral par 2 juges d’instruction et qu’il assure la vice-présidence d’une juridiction qui est amenée à juger de questions de harcèlement moral dans la fonction publique !

                      Je rappelle que le tribunal administratif de Paris a condamné l’Etat en raison des méthodes de management de M. Lasserre constitutive de harcèlement moral dans l’affaire actuellement pendante au pénal. Il y a eu mort d’homme dans cette affaire. La mère de la victime, qui a perdu son unique enfant, avait même écrit au président de le République pour lui demander de surseoir à nommer M. Lasserre à la tête du CE. Le président n’a jamais répondu à cette femme ou plutôt si : il a nommé M. Lasserre qui de fait, doit être très reconnaissant au président de cette nomination déontologiquement gênante.


                    • goc goc 25 décembre 2020 05:49

                      @Régis DESMARAIS
                      Bonjour Regis DESMARAIS et merci pour votre article

                      J’ajouterais à votre liste des perfidies du CE, un autre élément « perturbant ».
                      Au CE siège (au moins jusqu’en 2019) un certain Klarsfeld Arno, qui a la particularité d’être bi-national, mais surtout d’avoir fait son service militaire sous le régime sioniste, et donc a forcement prêté serment de servir un autre Etat que la France. Donc on est bien en droit de se demander si sa place (et donc ses jugements) est bien légitime et s’il défend bien les intérêts du peuple français


                    • tonimarus45 26 décembre 2020 10:02

                      @I.A. c’est vrai mais quand je fais cela je mentionne l’auteur de l’article ,cela evite des confusions


                    • Garibaldi2 26 décembre 2020 14:27

                      @Régis DESMARAIS

                      ’Ce qui est choquant dans cette ordonnance, c’est de voir le magistrat prendre pour argent comptant l’argumentation de l’Etat et ne parle même pas de celle des parties adverses.’’

                      Vous vous moquez du monde.

                      Le juge a bien pris en compte les arguments des demandeurs. Il a motivé sa décision aux points 13 et 14.

                      Extraits du jugement :

                      10 Il résulte toutefois de l’instruction que les exploitants des établissements concernés ont conçu et mis en œuvre, entre les mois de mai et octobre 2020, en lien avec les services de l’Etat, des aménagements des pratiques professionnelles et des protocoles sanitaires particulièrement stricts qui sont de nature, au moins pour une partie de ces établissements, à diminuer de manière significative le risque lié à l’existence de rassemblements dans un espace clos. Ces protocoles, outre le port obligatoire du masque, prévoient, en particulier, des limitations du nombre de spectateurs, des nettoyages réguliers et une ventilation des locaux, une adaptation du rythme des spectacles, des systèmes de réservation exclusivement en ligne, l’obligation d’utiliser des solutions hydro-alcooliques avant d’entrer dans la salle, des espaces entre les spectateurs ou groupes de spectateurs et entre les rangs, la fermeture de tous les services annexes, notamment de vente de boissons et de restauration, une organisation des circulations permettant un étalement des entrées et des sorties et une information des spectateurs sur l’ensemble des contraintes à respecter.



                    • Garibaldi2 26 décembre 2020 14:28

                      Suite :

                      11. Par ailleurs, l’administration ne produit pas d’éléments relatifs à des cas de contamination qui seraient survenus lors de spectacles à l’occasion desquels de tels protocoles sanitaires auraient été mis en place.

                      12. Il apparaît ainsi, en l’état des informations dont dispose le juge des référés, et comme le relève le conseil scientifique Covid-19 dans une note du 26 octobre 2020, que le risque de transmission du virus,dans les établissements accueillant les spectacles vivants comme dans les cinémas, est plus faible que pour d’autres événements rassemblant du public en lieu clos, dès lors que de tels protocoles sont effectivement institués et appliqués. ’’.


                    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 26 décembre 2020 19:59

                      @Garibaldi2
                      Les points que vous citez confirment mes propos. Le CE fait des considérants de contexte, puis assène des « vérités » en son point 14, par ailleurs soufflées par l’Etat, « vérités » qui sont des arguments d’autorité pris pour argent comptant par le juge des référés. Dans mon article, j’ai expliqué pourquoi cette motivation du point 14 est absurde et indigne d’un travail de magistrat. Bien entendu vous avez le droit d’avoir un avis différent du mien, et je le respecte, mais pour ma part, je considère que le point 14 de cette ordonnance est la porte ouverte à tous les abus d’un pouvoir arbitraire qui n’aurait qu’à énoncer ses vérités, pour qu’elles soient reprises sans discuter par un magistrat, afin de régner au mépris des libertés violées.


                    • Garibaldi2 27 décembre 2020 05:15

                      @Régis DESMARAIS

                      ’’Le CE fait des considérants de contexte,’’

                      Cette remarque vaut son pesant de cacahuètes ! Vous pensez sincèrement qu’un litige doit être examiné sans tenir compte de son contexte ?

                      Ce que vous présentez comme étant des arguments d’autorité c’est en fait la reprise d’informations scientifiques connues de tous, vérifiables, et non contestables. Est-il contestable que la frontière avec le R-U fait suite à la découverte d’un variant du virus plus contaminant ? Est-il contestable qu’il convient d’éviter l’embolie du système hospitalier, les traitements des autres pathologies ne pouvant plus être éternellement reportés ? Il ne s’agit pas là de ’’vérités soufflées’’ par l’état mais de la réalité.

                      Pensez-vous que l’on puisse argumenter en disant qu’il n’est pas plus risqué d’aller au théâtre que de prendre le métro ? Non ! Suspendre les moyens de transport bloquerait le pays.

                      Les restaurants, les bars, les salles de spectacles, les stades et salles de sports, les boîtes de nuit, les musées, les lieux d’exposition, et monuments (jugement du CE du 24/12), peuvent être mis provisoirement à l’arrêt sans que le pays soit bloqué. Il va rester à trouver un moyen pour aider tous les gens frappés par ces interdictions à ne pas sombrer. Ça va coûter un bras.

                      Peut-être que le choc provoqué par cette pandémie va pousser les gens à réfléchir sur ce que signifie comme souffrances des populations la guerre en Libye, au Yemen, en Syrie.

                      La gouvernement va-t-il appliquer stratégie du choc pour faire passer certaines lois crapuleuses ? Certainement ! Mais ces fermetures ne font pas partie du lot. D’autant plus qu’elles ne sont pas propres à la France.


                    • Garibaldi2 27 décembre 2020 10:52

                      fermeture de la frontière


                    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 27 décembre 2020 12:15

                      @Garibaldi2
                      Bonjour,

                      J’apprécie votre ténacité à défendre l’indéfendable et a systématiquement faire semblant de ne pas comprendre ce que j’écris. Je me dis que le jour où une telle volonté sera mise au service du bien de la collectivité nous ne pourrons qu’en tirer collectivement de réels bénéfices.

                      Puisque vous abordez le très marchand « pesant de cacahuètes », qui aurait indéniablement plu au président Carter, je dois bien avouer que c’est votre entière réponse qui vaut ce pesant. 

                      Déjà, quand je précise que les points 11 à 13 sont une présentation d’éléments de contexte, il n’échappera pas aux lecteurs honnêtes que dans ce constat il n’y a aucun jugement de valeur mais un simple constat factuel. Visiblement vous avez pris ce constat comme une critique négative mais cela est du à votre propension à être dans l’idéologie : tout ce que je ne veux pas entendre de l’autre est forcément négatif. Eh bien non, je faisais un simple constat factuel dont le but était de conduire le lecteur au seul point servant de motifs au dispositif de l’ordonnance. En l’occurrence le point 14. Pour contenir vos ardeurs guerrières, je vous précise qu’en écrivant que les motifs de l’ordonnance se trouvent au point 14, je ne fais aucun jugement de valeur mais un simple constat sur la construction de cette ordonnance.

                      Maintenant je vais être critique et cohérent avec mon article : le point 14 est effectivement la reprise d’argumentations comme vous l’écrivez vous même. Or, une simple reprise d’argumentation par un magistrat qui n’en discute pas le bien fondé et la pertinence, c’est la reprise d’arguments dits « d’autorité », sans la moindre mise en jeu d’une dialectique de la preuve. C’est en ce sens que cette ordonnance est une catastrophe au regard de ce que l’on est en droit d’attendre de la justice. C’est une forme d’acquiescement à une rhétorique du pouvoir et cette façon de faire est digne d’un Etat totalitaire.

                      Vous dites que ce sont des arguments scientifiques, je vous répondrais que non et que dans certains cas, il y a opposition entre scientifiques. Se fonder sur une augmentation des tests positifs pour justifier la méconnaissance des libertés est indigne et coupable. En effet aujourd’hui, de nombreuses études scientifiques ont montré que près de 90% de ces tests sont des faux positifs et que des tests à plus de 33 cycles ne disent plus rien d’une contamination. Enfin, être positif ne signifie pas être malade et encore moins contaminant. Le CE ignore ces points et c’est catastrophique.

                      A n’en pas douter, demain quand le CE devra se prononcer sur une décret imposant l’obligation vaccinale, le prochain magistrat anonyme du CE écrira, sans que sa main tremble, que cette obligation vaccinale est nécessaire car au regard des données de la science aucune traitement ne permet de soigner les malades. Ce qui est faux. Plus de 170 études montrent que l’HCQ fonctionne, une récente étude allemande montre que si l’Allemagne a 4 fois moins de morts que la France c’est parce que les médecins allemands ont prescrit massivement l’HCQ et le Conseil d’Etat italien, qui lui a encore le souvenir de sa mission, vient de reconnaître que l’HCQ doit pouvoir être prescrite dès lors qu’elle présente des effets positifs. Enfin d’autres traitements ont montré leur preuve dont l’Ivermectine.

                      Est-il plus dangereux d’aller dans le métro que dans un cinéma ? La réponse est incontestablement oui dès lors que dans le métro la densité la proximité avec ses voisins y sont bien supérieures et que ce coronavirus, s’attrapant surtout par le toucher, on est plus soumis à un risque dans le métro quand on se tient pour ne pas perdre l’équilibre. Pourquoi les transports ne sont-ils pas fermés alors que ce sont des lieux plus contaminants ? Parce qu’un arbitrage coût/avantage de leur fermeture a été opéré. Il a semblé plus problématique de les fermer que de prendre le risque de laisser une contamination s’opérer dans les transports. Le raisonnement n’est pas médical mais économique. On voit bien dans cet exemple à quel point nous faisons n’importe quoi. Soit la covid-19 présente le danger d’Ebola et si on est sûr que le confinement est le seul moyen de l’endiguer, il faut confiner totalement. Si cette maladie a un taux de mortalité voisin de celui d’une grippe (sur ce point le CE est muet) et si l’efficacité du confinement est discutable (et elle est discutée par les scientifiques) alors on ne confine rien mais on ne fait pas de demi mesures qui portent préjudices à tout le monde : elles ne stoppent pas totalement la circulation du virus et elles mettent en faillite des gens. Mais là, on s’éloigne du sujet de l’article.

                      J’ai bien compris que vous pensez que le CE s’est parfaitement prononcé. Moi, je ne partage pas votre avis. Nos points de vue semblent non conciliables et je crains que même si nous poursuivions à l’infini ces échanges, nous ne puissions arriver à nous entendre.


                    • Garibaldi2 28 décembre 2020 01:07

                      @Régis DESMARAIS

                      Votre problème, c’est que vous louvoyez ... mal !

                      Sur l’hydoxychloroquine :

                      Commentaire de Garibaldi2


                      sur Lynchage organisé de la chloroquine par les médias, basé sur une étude aux données non vérifiées, ni vérifiables

                      Garibaldi2 24 mai 10:54


                      @Attila

                      Il faut arrêter de prendre les gens pour des jambons ! Combien de morts parmi les centaines de milliers de patients utilisant l’hydroxychloroquine depuis des années pour traiter la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus érythémateux ?

                      Pourquoi l’hydroxychloroquine a-t-elle était placée par Buzin dans la liste des substances vénéneuses ?

                      C’est après avis d’une commission ad hoc ayant bossé sur le sujet, commission qui a validé, à l’unanimité, le fait que des études sur la chloroquine ayant révélé sa possible génotoxicité, le principe de précaution voulait qu’on place également l’hydroxychloroquine dans ce tableau.

                       https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000574825&categorieLien=id

                      https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/1/13/SSAP2001007A/jo/texte

                      En ce qui concerne l’azythromicine (Zithromax), qui est un banal antibiotique très utilisé dans les cas de

                      ·surinfections des bronchites aiguës,

                      ·exacerbations des bronchites chroniques,

                      il n’y a nulle part de contre indication à l’associer à l’hydroxychloroquine.

                      A titre d’exempe :

                      https://www.doctissimo.fr/medicament-ZITHROMAX.htm

                      Olivier Véran (Young Leader France-Cine 2018) a décidé dès le début de torpiller la solution Raoult en signant un arrêté selon lequel
                      ...
                      https://www.lequotidiendupharmacien.fr/archives/veran-interdit-la-prescription-dhydroxychloroquine-hors-amm-en-ville

                      ’’L’hydroxycholoroquine hors AMM sera accessible aux équipes hospitalières qui en feront la demande pour le traitement des patients hospitalisés souffrant de formes sévères de COVID-19, elle ne pourra être utilisée que sur décision collégiale et sous surveillance médicale.’’

                      Donc, le traitement Raoult c’est de la daube mais on peut quand même l’utiliser (en compassionnel), surtout quand le malade est dans les choux, et même exclusivement dans ce cas, autrement dit trop tard !

                      Comme vous êtes quelqu’un d’intelligent, vous allez me dire combien, avant la pandémie, il y a eu de morts parmi les patients traité au long cours au Plaquénil, et à qui un médecin de ville a prescrit ponctuellement du Zithromax pour lutter contre une bronchite aiguë surinfectée ?

                      https://www.agoravox.fr/commentaire5765428

                      ’’A n’en pas douter, demain quand le CE devra se prononcer sur une décret imposant l’obligation vaccinale, ...’’

                      C’est un complot ... qui a déjà commencé (!) :

                      Il est obligatoire pour les adultes voyageant ou résidant en Guyane de se faire vacciner contre la fièvre jaune.

                      https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Fievre-jaune


                    • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 29 décembre 2020 17:21

                      @Garibaldi2
                      Je ne sais pas si je « loup voit » bien ou mal mais les échanges avec vous deviennent décousus et sont difficiles à suivre. Nous parlions de l’ordonnance du CE et vous me parlez d’un commentaire sur l’HCQ.... Je pense qu’il est temps d’en rester là.


                    • McGurk McGurk 24 décembre 2020 13:20

                      C’est une petite bonne nouvelle au milieu d’une marée de très mauvaises. C’est déjà ça mais le déluge est très loin d’être terminé pour autant.

                      L’auteur n’a sans doute pas lu le très long texte de loi envoyé par Castout à l’Assemblée nationale.

                      Dans celui-ci, « l’état sanitaire » peut être prolongé indéfiniment sans passer par l’Assemblée nationale, le secret médical n’existe plus, le Ministre de la santé peut interner/isoler qui il souhaite ou presque, les transports peuvent être interdits, etc.

                      Jamais je n’avais vu une proposition de loi aussi antidémocratique dans un pays censé être « démocratique », celui des « droits de l’Homme », etc.

                      Il sera sûrement accepté par ces politiques trop lâches pour dire non et s’opposer au monarque suprême et son parti unique de couillons et de bandits violents.

                      Mais, à ce moment précis, le retour en arrière sera impossible car toute la vie/le fonctionnement de l’Etat sera régi par un Etat d’urgence perpétuel où les élus auront les pleins pouvoirs et où la constitution n’aura plus d’effet.


                      • Captain Marlo Captain Marlo 25 décembre 2020 21:14

                        @McGurk

                        Jamais je n’avais vu une proposition de loi aussi antidémocratique dans un pays censé être « démocratique », celui des « droits de l’Homme », etc.

                        Il sera sûrement accepté par ces politiques trop lâches pour dire non et s’opposer au monarque suprême et son parti unique de couillons et de bandits violents.

                        Mais, à ce moment précis, le retour en arrière sera impossible car toute la vie/le fonctionnement de l’Etat sera régi par un Etat d’urgence perpétuel où les élus auront les pleins pouvoirs et où la constitution n’aura plus d’effet.

                        .
                        C’est l’objectif du Grand Reset, une population entièrement sous contrôle. Le virus mute constamment, Macron peut décider de l’état d’urgence pour 1000 ans ! Mais les citoyens n’arrivent pas à croire que les dirigeants (essentiellement des pays de l’OTAN) peuvent avoir un plan aussi machiavélique !
                        .
                        Le but principal de la vaccination n’est pas sanitaire.

                        "Le principal but de la vaccination est de parvenir à une normalisation du port d’identité numérique par chaque citoyen.

                        Il sera en effet permis que le contrôle de ses droits d’accès à différents lieux (restaurants, boutiques, gares etc.) se fasse de manière automatique, ce qui ouvrira un immense marché, celui des objets connectés, tellement savoureux qu’il est capable de transformer des informaticiens en virologues.

                        Cela permettra également l’introduction d’une monnaie numérique déjà préparée par la suppression progressive de l’argent liquide.

                        Il y a deux cas à considérer :

                        – Port d’identité numérique non intimement liée au corps : mobile, bracelet, montre, sac à main…
                        – Port d’identité numérique intimement liée au corps : bague, puce sous la peau, identification génique…

                        Dans le second cas il sera impossible, sauf opération chirurgicale, de se débarrasser de son identité.

                        Dans un premier temps, seul le premier cas est à considérer sérieusement.

                        Ce n’est que lorsque l’usage d’une identité numérique sera normalisé par l’habitude (de vivre autrement) que le second cas s’imposera naturellement pour renforcer la sécurité de l’usage.

                        Aujourd’hui, ce port d’identité numérique est déjà réalisé via nos mobiles, mais aucun usage n’en est fait, sauf marginal comme dans le cas de l’application TousAntiCovid.

                        Tout le monde a le droit d’entrer dans n’importe quelle boutique et de voyager sans être obligé d’avoir un portable. D’autre part, le traçage des déplacements permis par un mobile est très grossier, sa précision étant comprise entre 1 et 10 mètres.

                        On peut considérer que pour l’instant, avoir un portable est inoffensif.

                        Tout cela pourrait changer avec le contrôle vaccinal automatisé et la généralisation des objets connectés via la 5G et même dès la 4G.

                        En particulier le traçage ne serait plus réalisé par GPS, mais par analyse et triangulation de signaux via les objets alentours et sera à terme 100 à 1000 fois plus précis, à mesure que la technologie évoluera....etc


                      • tonimarus45 26 décembre 2020 10:03

                        @Captain Marlo—vous voyez bien que cela etait une proposition de loi


                      • Durand Durand 26 décembre 2020 19:37

                        @McGurk

                        ..

                        « Mais, à ce moment précis, le retour en arrière sera impossible car toute la vie/le fonctionnement de l’Etat sera régi par un Etat d’urgence perpétuel où les élus auront les pleins pouvoirs et où la constitution n’aura plus d’effet. »

                        « Les gouvernements prétendent convaincre les peuples qu’ils sont ingouvernables et, pour les rendre gouvernables, ils ne songent qu’à renforcer la puissance, déjà énorme, de l’État. Mais ce n’est pas l’État qu’ils renforcent, c’est l’administration, qui deviendra bientôt cette équipe de techniciens tout-puissants, incontrôlables, irresponsables, INSTRUMENT NÉCESSAIRE de la prochaine, de la très prochaine dictature universelle. Il n’est d’État que dans un pays libre. Un pays libre est un pays qui compte une certaine proportion d’hommes libres. C’est ce nombre plus ou moins grand d’hommes libres qui fait la légitimité, la dignité, l’honneur de l’État. [...]

                        L’État n’est rien s’il n’a son compte d’hommes libres capables non seulement de le servir, mais de le penser, de se faire de lui une idée juste et claire, acceptable par tous. Il faut donc refaire des hommes libres. Français, ô Français, si vous saviez ce que le monde attend de vous ! »

                        Georges Bernanos, « Français si vous saviez... » écrit entre 1945 et 1948.

                        ..


                      • Durand Durand 26 décembre 2020 20:16

                        @McGurk

                        J’ajoute que depuis 40, à part sous de Gaulle (et encore, il n’avait pas la main sur tout...), l’administration française EST très clairement l’« instrument nécessaire » (et qui plus est, très performant) de la mise sous tutelle, d’abord allemande, puis atlantique, du peuple français... Les mondialistes ne s’y sont pas trompés !

                        Et les Shadoks pompaient,... et le Mammouth s’engaissait...

                        « Et c’est nous qui paye ! » qu’il disait le Coluche...

                        ..


                      • Captain Marlo Captain Marlo 26 décembre 2020 21:10

                        @Durand
                        l’administration française EST très clairement l’« instrument nécessaire » (et qui plus est, très performant) de la mise sous tutelle

                        Je crois que vous faites erreur sur les objectifs politiques du Grand Reset / la 4e révolution technologique, c’est bien pire que ça !

                        Il s’agit de supprimer les Etats Nations, (et ces crétins d’électeurs « qui votent mal » si souvent ! ) , et de les remplacer par des organismes supranationaux, élus par personne, qui prétendent défendre l’intérêt général mondial.
                        .

                        L’OMS, l’UE, l’OTAN, le Forum économique Mondial & les Nations Unies, par exemple. Vous avez déjà voté pour eux ? Jamais.

                        Mais ils donnent des conseils qui deviennent des ordres repris par les Gouvernements, à la place des choix des électeurs.

                        .

                        L’Union européenne en tant qu’organisme supranational élu par personne, est un parfait exemple. Les responsables de la BCE, de la Commission européenne, de la Cour européenne de Justice, sont tous nommés par les Gouvernements, aucun n’est élu par les électeurs européens !

                        Et ceux qui sont élus, les Députés européens, n’ont qu’un rôle consultatif.

                        C’est la Commission qui truste tous les pouvoirs : législatif, exécutif et gardienne des Traités. Elle se fiche de l’avis des électeurs à un point qui donne une idée de l’infini...


                      • Durand Durand 26 décembre 2020 21:37

                        @Captain Marlo

                        « Je crois que vous faites erreur sur les objectifs politiques du Grand Reset »

                        L’erreur de ne pas en parler, vous voulez dire ?

                        ..


                      • Garibaldi2 27 décembre 2020 10:58

                        @Captain Marlo

                        ’’Mais les citoyens n’arrivent pas à croire que les dirigeants (essentiellement des pays de l’OTAN) peuvent avoir un plan aussi machiavélique ! ’’

                        Et bien entendu, la Russie, la Chine, le Mexique, le Brésil, l’Afrique du Sud, le Pakistan, l’Iran, l’Algérie, l’Équateur, ... font parties du grand complot smiley


                      • Durand Durand 27 décembre 2020 13:25

                        @michalac

                        Tiens, vue l’odeur de tes commentaires, je crois que tu as des fuites... J’ai pensé que ça te plairait pour Noël... En plus, c’est ta couleur préférée !

                        Essaye ça !

                        https://www.dildoshop.fr/fr/godes-xxl/1938-sit-twist-dildo-plug-22-x-8-cm.html

                        Et pour Pâque, je t’en trouverai un en chocolat !

                        ..


                      • Taverne Taverne 24 décembre 2020 13:25

                        Comité de défiance et anticipation maladive

                        Le gouvernement épris d’une volonté soudaine d’anticipation s’est fourvoyé.

                        1 — Philosophiquement

                        Quel est le plus puissant moteur d’anticipation ? La peur. Le Conseil d’Etat écrit « En outre, la détection d’un nouveau variant du SARS-CoV-2 au Royaume-Uni est de nature à accroître l’incertitude. »

                        Cette crainte d’un virus mutant largement amplifiée (notamment par le premier ministre anglais) a servi de motif légitime à l’anticipation du gouvernement dans le projet Castex et les juges ont aussi fondé leur décision sur ce danger supposé important. Nous avons affaire à une anticipation à trop long terme et sous pression d’un discernement faussé par les alertes de l’instant T.

                        2 — Juridiquement

                        (Hop, je tourne ma casquette) Je n’entrerai pas trop dans les détails mais, pour ce qui concerne la disposition la plus litigieuse du projet Castex, j’avais particulièrement noté la notion trompeuse de « certaines activités » car si le mot « certaines » peut rassurer, le mot « activités » désigne TOUTE action humaine !

                        De même l’emploi pernicieux de la conjonction « ou » qui laisse croire à des options alternatives mais qui permet aussi de recourir par systématisme à la solution de la vaccination. Enfin, il y a la question du recueil et de la conservation des données personnelles, d’un respect de la vie privée (respect du RGPD).

                        De façon générale, il y avait un pouvoir démesuré accordé au premier ministre qui pouvait comme certains l’on dit « ratisser très large » en matière d’atteinte aux libertés.

                        Enfin, l’obscur comité de défiance (comme je le nomme) n’est pas fait pour redonner confiance et démocratie...


                        • John  John 24 décembre 2020 15:54

                          Salut Paulo !

                          "Cette crainte d’un virus mutant largement amplifiée (notamment par le premier ministre anglais) a servi de motif légitime à l’anticipation du gouvernement dans le projet Castex"

                          Et du coup des centaines de routiers vont passer Noël à Douvres sans dinde aux marrons, sans chiote et sans famille ... Ça n’a pas vraiment l’air de leur plaire ... smiley !

                           


                        • HELIOS HELIOS 24 décembre 2020 16:57

                          @ John
                          ... ni de déranger le premier ministre, ses ministres et tous le reste de l’UE par ailleurs.

                          On ressent bien par derriere tout cela la volonté de nuire... la vengeance etc...


                        • Garibaldi2 27 décembre 2020 11:30

                          @michalac

                          Avez-vous connu la belle époque à laquelle on a rendu le port de la ceinture de sécurité obligatoire ? Levée de boucliers, mesure fasciste, la pôvre femme est morte carbonisée parce que sa ceinture était bloquée, etc ... Aujourd’hui qui serait assez nouille pour contester que le port de la ceinture de sécurité a sauvé en France des dizaines de milliers de vie.

                          Le problème avec ce nouveau variant c’est qu’il est beaucoup plus facilement transmissible. Mais ça, ceux qui critiquent la décision du conseil d’état évitent de l’évoquer.

                          https://www.allodocteurs.fr/maladies/maladies-infectieuses-et-tropicales/coronavirus/covid-un-nouveau-variant-plus-transmissible-identifie-en-afrique-du-sud_30485.html

                          C’est bien la trouille de la polio aux USA qui a permis la mise au point d’un vaccin aux USA et l’éradication cette maladie dans la plupart des pays. ’’Au début des années 50, les piscines publiques aux USA étaient vides : Au cours des années 1950, les flambées de polio pendant l’été infectent des dizaines de milliers d’enfants. La maladie requiert la fermeture des plages et des piscines, des cinémas et des terrains de baseball. Les parents pressent leurs enfants d’éviter les foules. Avec l’épidémie de 1952, la polio atteint son niveau le plus élevé aux États-Unis : elle touche 57 628 personnes, en paralyse 21 269 et fait 3 175 morts.’’.

                          https://share.america.gov/fr/comment-lamerique-a-vaincu-la-polio/

                          J’ai connu cette époque en France : interdiction de se baigner ! Et les gamins au sana dans des poumons d’acier. June Margaret Middleton, australienne, a passé 60 ans dans un poumon d’acier à cause de la polio qu’elle avait contractée à 22 ans.


                        • pallas 24 décembre 2020 13:51
                          Régis DESMARAIS,

                          .

                          Bonjour,

                          Je trouve cela tres bien que les salles de spectacles, théatres, les terrains de jeux (foot, tennis), soient fermés.

                          Des milieux auquel opere les pervers narcissiques et autres individues douteux, ce prenant tous pour des dieux.

                          Les bons a rien, les saltimbanques retournent à leurs simples appareils, la plupart des parasites et cas sociaux.

                          Quel beau spectacle de voir un match de foot retransmis a la télévision sans le moindre spectateur, juste 24 gugusses tapant dans un ballon.

                          ha ha ha ha

                          L’illusion ne prend pas.

                          Salut


                          • ribouldingue ribouldingue 24 décembre 2020 14:50

                            De quoi se plaint-on ? Nous avons un clown à la tête de l’état, qui, petit nenfant, jouait dans des pièces de théâtres pour amuser les jésuites de son lycée privée la « Providence ».

                            Un nom qui en disait déjà long sur la carrière du rôle que tenait le djeun macron dans le petit épouvantail à moineaux de sa pièce de théâtre, et où, la déjà bien mûre Brigitte Trogneux alias macron fondit sous le charme de ce djeun prodige voué à un avenir d’épouvantail.

                            Le revoilà sur scène dans une télé-réalité, dans le rôle du covidé.

                            La mine déconfit, le teint blafard, des trémolos dans la voix du repenti, qui, à force de lécher des culs dans les gueuletons et autres séminaires nous priait de venir à son chevet écouter ses contes de noël et le beau vaccin qui nous attendait dans nos beaux souliers.

                            7 jours plus tard, comme un trump sortit de convalescence, l’épouvantail accompagné de son équipe de bouffons nous refait la scène du ressuscité petit jésus 3 jours après sa crucifixion pour nous ressasser sa sempiternelle ritournelle de la scène de la dinde et pas plus de 6 à table pour le gueuleton.

                            Pépé, Mémé, Tata, Tonton étant priés d’aller se festoyer à la cave.

                            Quand on vous dit que le théâtre n’est pas mort ! La preuve nous l’avons devant nos écrans de tv.

                            Joyeux Noël à tous.



                              • Captain Marlo Captain Marlo 25 décembre 2020 10:16

                                @troletbuse

                                Bonjour, je viens de poster la vidéo un peu plus haut.
                                Bonne journée !


                              • xiyih@bit-degree.com 24 décembre 2020 16:10

                                qd les gouvernements deviennent mafieux, les juges des docteurs, la police une milice cela veut dire que vous êtes en dictature pas ;plus ni pire que le nazisme arbitraire, extrêmement violente et ds notre cas contre tout ce qui s apparente au peuple soit vous l ignorez, bien a vous vivez heureux, soit vous êtes des hommes et femmes libres et vous vous battez, cad vous êtes doués d une conscience et donc vivants  les autres ne peuvent être morts car ils n ont jamais été en vie, ils sont au stade de la limace, bien que la limace doive avoir plus de conscience


                                • pallas 24 décembre 2020 16:23

                                  Bonjour,

                                  Que fait le dieu des Francs Maçons ??.

                                  Que fait le Veaux d’or ???.

                                  Absolument rien, car il ni a rien a attendre des chimères, des illusions.

                                  Cet hiver est trés chaud, dépassant parfois les 23 degrés en france l’apres midi.

                                  Sa ne fait que commencer.

                                  ha ha ha ha ha

                                  Je me sens bien dans cette période, qui va s’aggraver, encore et encore, toujours, qui ne cessera jamais.

                                  Détruire l’individu est simple, sa n’est que l’illusion qu’il se para qui le défini, donc celle ci a déchirer et piétiner.

                                  Orwell c’est trompé de tout en tout, Itoh aussi dans une juste mesure donnant dans trop d’humanisme.

                                  C’est la fin des illusions de certains, ce prenant pour des dieux, et non la fin du monde.

                                  Ce nouveau monde sera la loi du plus fort, la véritable et non imagé ou fantasmé.

                                  Ont va bien rire.

                                  Salut


                                  • xiyih@bit-degree.com 29 décembre 2020 10:13

                                    @pallas
                                    Je peux comprendre votre idée, elle tient la route mais demanderait de longues explications pour être entendables par l ’ensemble des crétins qui occupent la place AgoraVox et dont les inepties nous abasourdissent
                                    Les seuls veaux d’or que l’on nous vendent, sont bien sur en plastique, et permettent d’endormir les foules, aussi avec des bons sentiments qui ne pavent un enfer qu’imaginaire, car pour être mauvais il faudrait déjà avoir une conscience ....
                                    Donc contrairement a vous la souffrance, et destine de ce monde ne m’intéresse absolument pas et je ne peux être indifférent, car cela supposerait qu’il pourrait en etre autrement .... raisonnement par l’absurde que très peu ne comprenne ....


                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 décembre 2020 21:00

                                    la culture c’est bien , mais dans certaines conditions ça vaut pas le PQ .


                                    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 25 décembre 2020 06:15

                                      Castex enfume tout le monde , le soi-disant cas contact immobilisé mais hyper actif hyper complotiste ....

                                      Deux projets de loi sont déposés en procédures accélérées. L’un sur le vote par correspondance et éléctronique ; l’autre sur le passeport sanitaire.

                                      - Projet de loi organique n°3713 relatif à l’élection du Président -

                                      - Projet de loi n°3714 instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires -
                                       
                                      -> noté à l’ordre du jour le 19 janvier à 15h à l’Assemblée Nationale lors de la Première séance publique "Discussion du projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires" 
                                       
                                      -> noté à l’ordre du jour le 20 janvier à 21h à l’Assemblée Nationale lors de la Seconde séance publique "Suite de la discussion du projet de loi instituant un régime pérenne de gestion des urgences sanitaires"
                                       

                                      • Le Panda Le Panda 27 décembre 2020 15:35

                                        Bonjour à tout un chacun

                                        Ce qui se passe sous nos yeux, ne permet en ce moment la justification ou pas de l’effet du vaccin. Les faits démontrent une fois de plus que les engagements prit par le gouvernement ne sont pas ou que partiellement respectés. Meilleurs vœux pour 2021 dans tous les sens.

                                        Le Panda


                                        • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 28 décembre 2020 17:04

                                          Macron, LREM et consorts nous ont infligé une forme arrogante de sous culture.
                                          Elle se réduit à la haine des autres, la division et la répression.

                                          Les slogans les plus imbéciles furent aboyés ;
                                          -Qu’ils viennent me chercher . 
                                          -Soyez fière d’être des débutants .
                                          -C’est votre projet . .........

                                          Jamais un président n’a été aussi crétin, menteur, magouilleur, manipulateur ....
                                          Il répand sa haine avec une sournoiserie la plus dangereuse .

                                          Personne ne se pose la question, mais d’où vient un tel comportement de violence , de manipulateur machiavélique .....
                                          Un gamin bipolaire comme on en voit de plus en plus !


                                          • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 29 décembre 2020 06:34

                                            Les tests PCR selon les propos de l’inventeur détectent tout et n’importe quoi.
                                            Le test PCR est un champ de recherche non abouti .

                                            Les dérives quasi hallucinante entretenues par la presse et les médias de toutes sortes ont contribué à amplifier les fausses informations et les fausses statistiques .

                                            Installant la peur , la dérive de l’insécurité sanitaire et sociale .

                                            Pas une instance , pas un service de l’administration n’a été capable de garder un recul nécessaire, une action sereine et vérifié .

                                            Macron , le gouvernement et l’appareil de l’état ont agi avec démence et persécution . 
                                            Le milieu politique a été d’une inutilité consternante .

                                            Macron est un machiavélique manipulateur. Inféodant juridiquement les LR, MODEM et autres possibles concurrents.

                                            Comme à l’habitude l’arrogance et la morve des débats à la française pourrissent les vérités essentielles qui devraient être portées à la connaissances de chacun .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité