• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Loi des hommes sauf pour l’Eglise catholique ?

Loi des hommes sauf pour l’Eglise catholique ?

Dans un débat sur Agoravox, j'avais soutenu l'idée d'une enquête parlementaire sur les crimes sexuels dans l'église catholique. Recherchant sur Internet, j'ai trouvé un point de vue plus pertinent que le mien.

 

"A propos de la proposition d’enquête parlementaire sur les crimes de pédophilie dans l’Eglise catholique, la libre pensée dénonce une diversion.

L’Association internationale de la Libre Pensée (AILP) mène une campagne permanente contre les crimes des Eglises. A tous les niveaux, nationaux et internationaux, elle agit pour que toute la vérité soit faite sur les crimes de pédophilie commis dans les milieux ecclésiastiques. Son porte-parole Keith Porteous Wood a fait de nombreux rapports dans les instances internationales de l’ONU sur ce grave problème.

La Libre Pensée a ainsi demandé, à l’occasion de la découverte de centaines de cadavres de bébés à Tuam (Irlande), que le Vatican ouvre toutes les archives de la Congrégation de Notre-Dame-du-Bon-Secours, propriétaire du couvent de Tuam. Elle a même demandé une entrevue au pape François. Récemment, elle s’est adressée au Garde des Sceaux, Madame Belloubet, pour lui demander si le procès du cardinal Barbarin aurait bien lieu. Ses demandes sont restées sans réponses à ce jour, tant de la part du Vatican que du gouvernement Macron/Philippe.

C’est dans cette situation, que la revue Témoignage chrétien fait la proposition d’une Commission d’enquête parlementaire sur les faits de pédophilie au sein de l’Eglise catholique. Or, cela ne relève pas de la compétence des Députés et Sénateurs. Pour la Libre Pensée, soit il y a des faits susceptibles d’être qualifiés de crimes au sein de l’Eglise, et, en l’espèce, il y en a de manière certaine, soit il n’y en a pas. S’il y a suspicion de crimes, alors c’est à la justice ordinaire des Hommes à qui il revient d’enquêter, de juger, de condamner, s’il y a lieu.

Revendiquer une Commission d’enquête parlementaire vise donc à ce que l’Eglise catholique ait un statut particulier avec une justice d’exception, différente de la loi commune pour tous. Cela rejoint la position de toujours de l’Eglise, elle n’a pas à répondre au commun des mortels de son action. Elle est au-dessus des Hommes. Le pape a demandé pardon « au nom de tous les catholiques ». Mais ce ne sont pas les catholiques qui ont commis des crimes, mais des membres du clergé. Faire reporter ses fautes sur les autres est une vieille méthode du Vatican. La Justice des hommes doit passer.

Cette conception est toujours celle qui l’a conduit à revendiquer le caractère supérieur du Droit canon en matière de suppression des actes de baptême dans les registres paroissiaux, ce que la Cour de Cassation lui a accordé.

La Libre Pensée dénonce cette procédure de diversion pour une justice d’exception cléricale

Aux termes du premier alinéa de l’article 24 de la Constitution du 4 octobre 1958 « Le Parlement vote la loi. Il contrôle l'action du Gouvernement. Il évalue les politiques publiques. » De surcroît, à ceux de l’article 6 de l’ordonnance du 17 novembre 1958 relative au fonctionnement des assemblées parlementaires « […] Les commissions d'enquête sont formées pour recueillir des éléments d'information soit sur des faits déterminés, soit sur la gestion des services publics ou des entreprises nationales, en vue de soumettre leurs conclusions à l'assemblée qui les a créées. / Il ne peut être créé de commission d'enquête sur des faits ayant donné lieu à des poursuites judiciaires et aussi longtemps que ces poursuites sont en cours. Si une commission a déjà été créée, sa mission prend fin dès l'ouverture d'une information judiciaire relative aux faits sur lesquels elle est chargée d'enquêter. » Enfin, l’article 1er de la loi du 9 décembre 1905 énonce un des principes fondamentaux reconnus par les lois de la République, qui présentent un caractère constitutionnel : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public. » 

Une atteinte à la laïcité !

Au regard de ces dispositions, la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les faits de pédophilie au sein de l’Église catholique semble contraire à la Constitution. D’une part, le Parlement, dont lesdites commissions font partie, n’est pas fondé, en effet, à exercer le contrôle d’un organisme privé, en l’espèce un culte dont la République doit assurer d’ailleurs la liberté d’exercice au nom de la liberté de conscience. Si une commission d’enquête s’ingérait dans le fonctionnement du culte catholique, elle outrepasserait les pouvoirs que lui donne la Constitution.

D’autre part, l’ordonnance du 17 novembre 1958 relative au fonctionnement des assemblées parlementaires prend bien soin d’interdire aux commissions d’enquête d’empiéter sur le domaine réservé à l’autorité judiciaire. Or, en l’espèce, des poursuites judiciaires sont déjà engagées et d’autres devraient suivre. Dans ces conditions, on voit mal ce que la commission d’enquête chargée d’examiner des faits de pédophilie au sein de l’Église catholique pourrait faire.

En réponse à toutes les questions de pédophilie au sein de son clergé, l’Eglise catholique a fait la proposition de mettre en place une Commission d’historiens. C’est refaire le coup de l’affaire Touvier, où cette Commission, présidée par le très clérical René Rémond, a blanchi l’Eglise de toutes les accusations de protection accordée par l’institution ecclésiale à cet ancien milicien, collaborateur de Klaus Barbie.

Les crimes commis par des religieux et couverts par l’Eglise catholique doivent être jugés par la Justice des Hommes !

Non à toute juridiction d‘exception qui ne serait alors qu’une diversion !"

 

 

Je suis bien d'accord. C'est comme pour les élus. Une justice sereine et impartiale pour tous !


Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Christ Roi Christ Roi 8 octobre 20:22

     smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley
    ARTICLE ANTI-CATHOLIQUE DU JOUR ! smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley
     Il ne se passe pas une journée sans qu’un athée haineux (pléonasme) nous ponde un article haineux contre la religion et particulièrement la Catholique. si celle-ci doit disparaitre, ce n’est certainement pas dans leur tête, ils ne pensent qu’à elle ! On voit bien que même avec leur esprit complètement dégénéré par la télé et l’école, les athées s’aperçoivent bien que l’effondrement de notre société coïncide parfaitement avec l’athéisme d’Etat, ( ce que l’Eglise avait prévue depuis 2000 ans dans le Livre en parlant de la construction des tours, l’exaltation de la sodomie, la confusion des langues, etc.). Alors ils s’affolent et cherchent à se rassurer avec ces articles délirants comme celui-ci qui ne les convainc même pas eux-même. Bref, la fin est proche pour les mensonges, tout va super bien !
     smiley


    •  C BARRATIER C BARRATIER 8 octobre 21:07

      @Christ Roi
      Bonsoir

      Je vais vous faire plaisir en vous donnant l’occasion de poster encore le même message. Vous savez très bien que l’Etat n’est ni athée, ni catholique, ni musulman, il est laïque....c’est à dire qu’on a le droit en France d’être crédule ou incrédule.

      Sur la loi des hommes, je l’avais oublié, j’avais déjà publié un article, et je quis allé un peu vite en approuvant ceux qui proposaient une enquête parlementaire sur les crimes sexuels dans l’église plus que partout ailleurs.........Les athées ne commettent pas de crimes sexuels, tant pis pour vous.

      Voilà donc ce que j’avais vécu localement sur la loi des hommes en débattant avec un curé local qui n’a toujours pas compris que la justice est pour tout le monde et qu’elle ne se réfère qu’à la loi des hommes

      En table des news :

      Laïcité, la loi des hommes

      http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=287


    • Cyrus l’ hermite 9 octobre 20:37

      @Christ Roi

      Ghost vous excommunie , et vous frappe d’ apatridie , Vous vous rendez directement au vatican sans passer par la case « chanoine de latran » , vous ne touchez pas non plus le remboursement de la case charter vos ien sont confisquer par monsieur labrune prof de letre de son lamentable etat smiley ...

    • Christ Roi Christ Roi 11 octobre 13:26

      @C BARRATIER
      « Les athées ne commettent pas de crimes sexuels,  »

      .
       smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley 
      Vous, on peut dire qu’on vous reconnait de loin. Ne touchez à rien ! C’est comme ça qu’on vous aime smiley  smiley  smiley  smiley  smiley 

    • Spartacus Spartacus 8 octobre 22:21

      Bien plus utile une enquête et Nuremberg sur les pousse aux crimes des communistes Français.


      Un enquête sur ces criminels
      Ceux qui ont formé à Paris les Pot Pot et les cadres Kmers et influencé la réforme agraire. et 2 millions de morts.
      Ces membres de l’éducation nationale communistes qui ont réussit à faire employer après ces crimes « Boudarel » cette pourriture de meurtrier au Vietnam.
      Ces gens doivent payer.

      Oui les cocos Français doivent répondre de leur responsabilité criminogène.

      • samuel 9 octobre 10:52

        @Spartacus

        @Spartacus

        Les libéraux et le WhatAboutisme ou l’arroseur arrosé !

      • V_Parlier V_Parlier 9 octobre 15:59

        @Spartacus
        La plupart des sanguinaires révolutionnaires (trotskystes mais pas uniquement) ont été « instruits » en France par les profs « républicains » et sponsorisés parfois par les banquiers occidentaux (Trotsky lui-même d’ailleurs). Ce n’est donc pas seulement aux « cocos » qu’il faut remonter mais carrément à la Révolution Française. Au moins ce serait plus cohérent.


      • Jonas 8 octobre 22:36
        "Au regard de ces dispositions, la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les faits de pédophilie au sein de l’Église catholique semble contraire à la Constitution. « 
         »Non à toute juridiction d‘exception qui ne serait alors qu’une diversion !« 
        Tout à fait, il n’y a pas plus de pédophiles dans l’Église Catholique, que dans l’éducation nationale par exemple.
        Or, à ma connaissance, personne n’a jamais demandé de mener une  »enquête parlementaire sur les crimes sexuels" dans l’éducation nationale !

        •  C BARRATIER C BARRATIER 9 octobre 09:13

          @Jonas
          On ne connait pas le nombre de pédophiles par profession, c’est une raison de plus pour que le même Ministère de la Justice passe pour tous. Chaque fois qu’un professionnel a une ascendance sur des mineurs, les éventuelles pulsions pédophiles ont un terrain presque libre. S"agissant de l’église catholique, ceux qui ont initié l’idée d’une enquête parlementaire sont tous des catholiques dont au moins un curé. Je ne pense pas qu’ils aient fait cela pour noyer le poisson, et je les ai d’abord appuyés. Mais ce fut de leur part et de la mienne une erreur.
          Par ailleurs une enquête parlementaire fait du tapage et ne mène à rien car, et c’est heureux, les parlementaires ne peuvent pas sanctionner. On a vu avec l’affaire Benala que ce n’était qu’une opération politique


        • M.Barratier n’aime pas le catholicisme, allez savoir pourquoi... Toutefois il oublie que le christianisme est un élément fondateur de la civilisation européenne. Quant aux pédophiles, croyez-moi, on en trouve autant (voire plus) dans les sectes maçonniques que chez les curetons. Je vous rappelle, d’ailleurs, que nos amis franc-maçons sont à l’origine de la « libération sexuelle » dont celle des pédophiles (les années 70...).
          Commencez par faire le ménage chez vous avant de vous occuper des autres...

          •  C BARRATIER C BARRATIER 9 octobre 11:19

            @France Républicaine et Souverainiste
            Erreur d’un souverainiste qui comme tous les prétendus souverains va un peu vite et oublie de regarder à l’intérieur de sa religion, ce que font d’autres catholiques

            Paradoxes politico religieux http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=301

            Bien sûr que le christianisme à ne pas confondre avec le catholicisme est un des éléments importants de la civilisation européenne...mais ce n’était pas le sujet !


          • foufouille foufouille 9 octobre 11:44
            ça date de quand les cadavres ?


            • Christian Labrune Christian Labrune 9 octobre 11:46

              C. BARRATIER

              Je pourrais très bien concevoir que vous nous proposiez une analyse personnelle du problème, mais que vous prétendiez vous appuyer sur l’Eglise de la Libre Pensée, franchement, ça me fait rigoler. J’ai entendu pendant des années ces crétins, le dimanche matin sur France cul, débiter leurs certitudes dogmatiques, et prononcer leurs fatwas ridicules. C’’était, selon l’humeur du jour, à se tordre de rire ou à vomir.

              Ce n’est évidemment pas que je veuille défendre l’Eglise catholique et encore moins le ridicule crétin qui la chapeaute : je suis athée autant qu’on peut l’être, mais on n’éradique par la crédulité religieuse comme on a pu faire de la tuberculose ou de la vérole. Les religions mourront de vieillesse, et l’actuel effacement d’un catholicisme moribond est relativement paisible, n’a rien à voir avec la terrible agonie de l’islam. Il ne faut donc pas se tromper d’ennemi.


              •  C BARRATIER C BARRATIER 9 octobre 15:23

                @Christian Labrune
                je n’ai pas d’ennemi, la vérité est diverse, celle des autres me fait réfléchir, je n’apprécie guère les dogmes, et dès lors que je change d’avis librement, je suis content.


              • Cyrus l’ hermite 9 octobre 19:19

                @Christian Labrune

                J’ai entendu pendant des années ces crétins, le dimanche matin sur France cul, débiter leurs certitudes dogmatiques, et prononcer leurs fatwas ridicules. C’’était, selon l’humeur du jour, à se tordre de rire ou à vomir.

                Pensez vous vraiment valoir mieux ? ... le pire est que vous ne vous limitez pas au dimanche et que c’ est plus souvent a vomir qu’ as en rire .


              • Michel DROUET Michel DROUET 9 octobre 16:06

                Pour l’instant s’il y a des crimes et délits, c’est la justice des hommes qui doit passer. La justice de Dieu sera pour plus tard.


                • Louise Louise 9 octobre 21:03

                  Je ne comprends pas cette demande de Témoignage chrétien.

                  Les parlementaires en auront marre très vite, car ils ne pourront pas ignorer tous les autres cas de pédophilie, que ce soit dans les familles ou dans l’éducation nationale, sans parler des colonies de vacances.
                  Et ça amènera à quoi ?
                  Si l’essentiel des griefs reprochés à Benalla relevaient de la Justice, pourquoi serait-ce différent pour les pédophiles de tout poil ???
                  Cette affaire risque de durer bien au delà d’un mandat de parlementaire !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès