• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Loi du travail : La commission européenne félicite le gouvernement (...)

Loi du travail : La commission européenne félicite le gouvernement français

Le commissaire européen en charge de l'euro et du dialogue social Valdis Dombrovskis a profité d'une visite à Paris pour se réjouir des réformes proposées par l'exécutif francais. Une confirmation que la loi dite "El Khomri" n'est pas tant une proposition émanant du gouvernementqu'une réponse aux injonctions de Bruxelles.

JPEG Un article du 1er avril 2016 révélé par Euractiv, rapporte que le commissaire européen en charge de l'euro et du dialogue social Valdis Dombrovskis, s'est réjoui des propositions contenues dans la loi dite "El Khomri" :

« (c')est une initiative qui est destinée à répondre aux rigidités du marché du travail, et qui devrait relancer l’emploi »

 

La France étant sous une menace de sanctions financières pour déficit excessif, la commission a fin février 2016 envoyé un document de recommandations à la France on y trouve notamment ses observations sur le droit du travail (p.35) :

Les réformes récentes ont commencé à s’attaquer aux rigidités de la procédure de licenciement pour les contrats à durée indéterminée et à en réduire la complexité et les incertitudes. [...] La récente modération salariale, dans un contexte de chômage élevé, demeure insuffisante compte tenu du ralentissement de la croissance de la productivité.

 

En clair la commission européenne est satisfaite par l'avancé du démantèlement du droit du travail et de la protection des c.d.i ("la rigidité" en bruxellois), elle explique également que les salaires devraient être inférieurs ou bloqués pendant encore quelques temps. ("modération salariale" en bruxellois).

Le journal euractiv qu'on ne pourra pas taxer d'euroscepticisme explique :

Il est clair que la loi est une réponse aux demandes de Bruxelles, dans la droite ligne de son analyse de l’économie française. Le manque de création d’emploi et la faible croissance sont, selon les experts de l’exécutif européen, liés aux rigidités structurelles de l’économie de l’Hexagone, et notamment aux difficultés de licencier des salariés, et non pas à d’autres facteurs [...].

 

Voici une confirmation de plus que la loi dite "El-Khomri" aussi bien que la loi dite "Macron" ne sont que des réponses aux exigences de Bruxelles. A ce sujet, nous nous permettons de rappeler que la commission européenne dispose, depuis la ratification du TSCG, du pouvoir d'infliger une amende pouvant atteindre plusieurs points de PIB en cas de non suivi de ses recommandations...

Finalement manifester contre le gouvernement français pour qu'il retire cette loi équivaut à manifester contre son maire pour faire augmenter le SMIC...

Pour lire l'article d'Euractiv en entier.


Pour aller plus loin sur ces sujets voici plusieurs ouvrages dont nous vous conseillons la lecture :

 

Il y a aussi cette conférence d'Olivier Berruyer, sur "l'Europe Sociale" à voir !



 


Moyenne des avis sur cet article :  2.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • taktak 1er avril 2016 15:36

    Oui stop loi travail c’est stop UE

    Signez et faites signer la pétition pour un referendum sur la sortie de l’UE et de l’euro
    https://www.change.org/p/pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-pour-un-referendum-sur-la-sortie-de-l-union-europ%C3%A9enne-et-de-l-euro-democratie


    • flourens flourens 1er avril 2016 16:17

      et la modération salariale des carlos goshn, il n’en parle pas ?


      • Le421 Le421 1er avril 2016 19:27

        @flourens
        Allons, allons !!
        Nous n’avons pas les mêmes valeurs... Que les bi-nationaux* !! Demandez au FN.  smiley

        *Franco-libanais


      • Spartacus Lequidam Spartacus 1er avril 2016 17:59

        « Manifester » pour que les salariés restent accroché comme des mollusques intouchables à un rocher par un code matusalem.

        Quel objectif de vie à la con imposé pour ses condisciples.

        C’est une vision Hass benn d’obliger l’être humain à être non autonome, l’obliger à être aliéné à son employeur. Faut il être en décalage avec les aspirations humaine a vivre en libre arbitre et liberté.


        Nous le savons, le gauchiste est foncièrement un ultra-jaloux....
        Le gauchiste haït tous ceux qui sont plus riches que lui. 
        La jalousie est le moteur de son idéologie d’ou découle ses revendications.. 

        -L’égalitarisme pour ne pas avoir d’autres plus riche que lui.
        -La promotion du salariat pour ne pas avoir des indépendants plus riche que lui.
        -La taxation progressive pour ne pas avoir des gens plus riche que lui.
        -Les codes pour limiter les possibilités à d’autres d’être plus riche que lui.
        -L’étatisme pour diriger vers le nivellement des revenus et ne pas en avoir d’autres plus riche que lui.


        Sa contestation du changement (loi travail), c’est en fait la peur de l’autonomie et la liberté de prendre son libre arbitre des autres qu’il combat.

        Le gauchiste n’accepte pas que vous puissiez un jour vous émanciper et devenir plus riche que lui. Sa maladie est la jalousie. Sa drogue le marxisme et le socialisme. 

        • flourens flourens 1er avril 2016 18:36

          @Spartacus
          et oui, les salauds de pauvres n’aiment pas voir de plus riches, se sont des jaloux, des rétrogrades, alors que les riches, eux, ne voient aucun inconvénients à voir plus pauvres qu’eux, cela démontre bien une plus grande largeur et ouverture d’esprit que ces étriqués de pauvres, ces salauds !!!!!


        • Le421 Le421 1er avril 2016 19:26

          @flourens
           smiley


        • Claude Simon Gandalf 1er avril 2016 21:33

          @Spartacus
          Oui enfin, le riche ne devant sa fortune qu’à Helicopter Ben et consorts, si on écoute Spartacus, il sera satisfait quand le salaire mondial sera également réparti à 2 $ par jour.


          Les paradis fiscaux mettent en échec tout les gauchistes. 

          La mondialisation librement faussée en mettant l’esclave et le salarié en concurrence, sera terminé lorsque le salaire sera payé par création monétaire, et détruit lors de la consommation.

          Et oui, le salaire (minimum social) n’apparaissant plus dans le prix du bien, vous ne serez plus victimes d’aucuns dumpings salariaux. 
          Tout en doublant le pouvoir d’achat, ce qui n’est pas une mince affaire.
          Et permettant de résoudre la crise des retraites, car des petites retraites suffiront.

          Et j’en passe et des meilleures.



        • Jean Pierre 1er avril 2016 23:12

          @Spartacus
          Le fait qu’il existe dans le droit Français un contrat de travail à durée indéterminée ne signifie pas du tout que ce type de contrat s’impose à tout le monde. J’ai travaillé avec des intérimaire qui avaient choisi ce statut (et qui avaient refusé des CDI). Le fait que des personnes préfèrent et défendent un contrat de travail stable n’interdit absolument pas à d’autres personnes de faire d’autres choix. L’existence du CDI n’empêche personne d’être vacataire, contractuel, intérimaire, indépendants, associé, coopérateur ou tout autre chose librement, s’il le préfère. En quoi le fait que des personnes manifestent pour la défense du CDI, vous empêche personnellement de faire d’autres choix professionnels en toute liberté ?

          Vous présentez comme « un objectif à la con » le fait d’imposer ses propres choix à ses condisciples. Mais alors qui est con dans l’affaire ?

        • Spartacus Lequidam Spartacus 2 avril 2016 00:29

          @flourens

          Ha les pauvres !.....Justement !
          IL faut être riche pour les aider. Pas soumis a une aliénation dans un salariat ou on remet aux autres les moyens de les aider.

          Quel beau faire valoir L’excuse bidonnée des « pauvres » pour justifier la haine des gauchistes pour plus riches que eux.....

          Comme si les gauchistes défendaient les « pauvres », ce sont principalement des castes de petits bourgeois ventrus de statutaires à la gamelle à charge des autres. Y’a pas pire égoïste que les gauchistes.

          Rien a foutre des pauvres les gauchistes.
          Vous avez vu un gauchiste qui ne soit pas un hypocrite, renoncer à ses « régimes spéciaux et avouer sans minorer que c’est un »privilégié«  ?

          Se serait tellement facile que les riches appellent les pauvres »salauds"....Çà faciliterait la prose.

          Mais pire, la richesse permet d’assouvir ses besoins et d’être généreux avec les autres.
          La richesse permet de faire vivre les gens qu’on veut, sans passer par la captation des castes intermédiaires qui se gavent de la redistribution en premier...


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 2 avril 2016 09:16

          @Spartacus
          Ceux qui se plaignent d’inégalités avec ceux qui ont un statut, n’ont qu’à revendiquer l’égalité vers le haut... Dans « ce capitalisme du désastre », comme dit Naomi Klein, enlever aux uns n’apporte rien aux autres, qu’un nivellement par le bas.
           


        • flourens flourens 2 avril 2016 09:16

          @rocla+
          la différence c’est que les pauvres aiment les riches, la propagande fait bien son travail, qui adule les milliardaires pousseur de baballe, les pauvres qui achète gala, voici, point de vue, qui racontent la vie merveilleuse des riches, les pauvres, qui souhaite être riche, les pauvres
          alors que les riches n’aiment pas les pauvres
          je pourrais te mettre cent citations ayant pour thème la richesse, une par exemple « il n’y a pas de richesse sans larcin », mais tu comprendrais pas


        • babadjinew babadjinew 2 avril 2016 12:10

          @Spartacus

          Comme si ce discours archaïque et primitif datant du plus fort de la guerre froide pouvait encore avoir le moindre sens en ce 21eim siècle !

          Du coté coco tous comme du coté capitalo l’eceuil, le mur, le suicide collectif est le même ces deux systèmes étant construit sur une vision d’un monde aux ressources infini ! 

          Nous savons tous aujourd’hui que ce n’est pas le cas et que X planètes il nous faudrait pour proposer notre mode de vie à l’ensemble de la population globale.

          Alors la liberté qu’ici en avant vous mettez n’est autre qu’un instinct plus que primitif destiné à sa survivance propre. Le riche jamais assez riche ne sera car bien trop peur de manquer il a ! Il pense que sont argent lui permettra de ce bunkeriser dans son ghettos de luxe avec uniquement ses semblables. 

          Triste vision d’un monde en pleine mutation riche de technologies qui pourraient permettre à tout un chacun d’être nourrit, logé, éduqué ce avec moins de 4h de taf par jour.....

          Certes nous ne pourrions plus avoir le plaisir de jeter 50% de nos produits alimentaires, ni celui de changer de dummy’s phone tous les 6 mois, ou encore d’avoir chacun 2 voitures...... Et alors, c’est pas bien grave,sauf pour la caste des flippés parano de riche qui grâce à nos comportement de consommateurs stupide et égoïste s’accapare de tout,tout en gaspillant honteusement le peu de ressources qu’il reste !!!!! 

          Alors ce vieux débat entre coco et capitalo est complètement caduque ! Ou nous apprenons à partager ou nous nous exterminons. C’est bien partit pour l’extermination bien malheureusement......

          WakeUp !


        • Spartacus Lequidam Spartacus 2 avril 2016 13:26

          @babadjinew
          Mon pauv’ monsieur. Vous recyclez les théories du 17eme siècle de Malthus ?

          Je vous rassure, c’est pas pour la semaine prochaine la fin des ressources....Comptez encore quelques milliards d"années....

          Les prédictions Malthusiennes n’ont jamais étés réalisées. Il c’est trompé sur tout et sur la capacité de l’homme sur son environnement.
          En erreur sur tout....
          En 1960 - 3 milliards d’habitants, 100 millions mourraient de famine....
          En 2016 - 6 milliards d’habitants, la famine est vaincue...Les pauvres du monde entier dispose d’un téléphone portable.....
          Le capitalisme victorieux émancipe le monde.

          En économie, les ressources ne sont pas jamais « limitées » mais « crées » par l’homme ou les besoins économiques

          Telle matière première clairement identifiée (le charbon, le pétrole, etc.) est évidemment limitée et donc épuisable.

          Mais qui décide qu’un matériau est une ressource ? L’homme.

          L’économie est un flux qui s’adapte aux changements de ressources. La ressource du mammouth est épuisée depuis longtemps, même si elle a permis a des générations d’hommes de vivre.

          Le monde a régulièrement changé de ressources. Le Schiste a fait en quelques années des USA le premier pays producteur d’hydrocarbures.

          On n’exploite même pas 0,1% des matériaux présents dans les profondeurs de la terre et des océans. Et l’espace n’a jamais fait l’objet d’exploration (Titan dispose de mers d’hydrocarbures).

          Pleurez pas, les ressources sont illimitées.....


        • Claude Simon Gandalf 2 avril 2016 15:21

          @babadjinew


          Comme l’aurait dit Tesla,

          C’est difficile d’expliquer à des esprits limités que les ressources sont illimités.

        • babadjinew babadjinew 2 avril 2016 15:34

          @Spartacus


          Faut vraiment être buté pour oser de telles affirmations mon pauvre monsieur passéiste. 

          En terme de ressources vous ne voyez que celles de votre confort de perché occidental. L’une des mutations des plus flagrantes au sein des BRICS n’est et de loin pas l’accès à un dummy’s phone (et au passage cela ce saurait si le marché de tel portable était de 6 milliards d’unités !) mais le changement de mode alimentaire. Une dérive catastrophique vers une surconsommation de viande. Maintenant sans me parler du fantasme ambiant de faire pousser au cœur des déserts à grand renfort d’ogm comment réglez vous ce problème de terre arable ????

          Vous êtes le stéréotype parfait du dinosaure du 20eim siècle incapable de s’adapter à ce siècle nouveau qui que vous le vouliez ou pas sera celui du partage ou du chaos environnementales, économique et social !!! Mais en bon dinosaure que vous êtes c’est pas bien grave car après vous le déluge......

          Wake Up !!!!! 

        • samuel 3 avril 2016 20:23

          @Spartacus

          En vérité, l’économie c’est la capacité de l’homme à transformer le monde et rien d’autre... Pour répondre à des besoins sur un marché, pour suivre les directives d’un despot etc...

          Plus l’homme est en capacité de transformer son environnement vite, plus le PIB s’accroit.

          Et en Physique (science exacte, pas comme l’économie) ce qui permet de transformer le monde c’est l’énergie :

          - se déplacer
          - fabriquer des objets
          - etc...

          Donc, pour que le PIB s’accroisse, il faut que la quantité d’énergie utilisée s’accroisse.

          Et pour l’instant, l’énergie que nous utilisons se trouve en quantité limité (à l’échelle du siècle), c’est l’énergie fossile (elle porte bien son nom, c’est un fossile des millions d’années passées que nous allons épuiser en quelques siècles).

          Pour que le PIB continue de croite, il faudra trouver une autre source d’énergie. A contrario, nous muterons vers une espèce d’économie de la frugalité basée sur nos acquis, la réparation de l’existant etc...


        • pemile pemile 3 avril 2016 20:46

          @samuel « Et en Physique (science exacte, pas comme l’économie) ce qui permet de transformer le monde c’est l’énergie. Donc, pour que le PIB s’accroisse, il faut que la quantité d’énergie utilisée s’accroisse. »

          Et plus la quantité d’énergie utilisée s’accroit, plus la transformation du monde s’accroit et met en danger des équilibres précaires nécessaires à la vie.


        • samuel 3 avril 2016 20:55

          @Spartacus

          « En économie, les ressources ne sont pas jamais « limitées » mais « crées » par l’homme ou les besoins économiques. »

          On appelle ça de la création spontanée ou apparition. ça se trouve dans tous les bons manuels de magie ou dans l’évangile smiley Un certain Jésus transformait l’eau en vin et distribuait du pain à génération spontanée. smiley smileysmiley

          Moi je me marre bien en vous lisant ! ça donne des leçons de soi disant première année d’économie et ça confond ressource (qui par définition n’est pas le fruit de l’homme mais quelques chose qui se trouve dans la nature) et produit...

          Je ne sais même plus si je devrai vous répondre ou vous laisser continuer sur le chemin de la stupidité !


        • Le421 Le421 1er avril 2016 19:25

          « (c’)est une initiative qui est destinée à répondre aux rigidités du marché du travail, et qui devrait relancer l’emploi »

          Tout est dans le « devrait »...

          Ca fait quand même un petit moment qu’on a compris !!


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er avril 2016 20:41

            @Le421
            Il faut s’habituer à la Novlangue... :
            - « Une croissance négative », c’est en fait entrer en récession...

            - « Des taux d’intérêts négatifs » = il vous faudra payer pour prêter votre épargne.

            - « Volatilité des marchés »= krach bancaire

            - « Plus de vivre ensemble » = guerre civile

            - « réformes et progrès social » = régression sociale des droits acquis

            - « diminuer le chômage » = faciliter les licenciements.

            - « assurer votre sécurité » = supprimer vos libertés... etc


          • Jean Pierre 1er avril 2016 23:18

            @Fifi Brind_acier
             La liberté de licencier qui va créer des emplois, celle là on nous l’avait déjà vendu (pour un résultat prévisible).

             Et comme la Novlangue ne date pas d’hier, n’oublions pas le fameux « Arbeit macht frei ». Le sujet est vaste.

          • flourens flourens 2 avril 2016 09:19

            @Fifi Brind_acier
            j’en ai une autre bien bonne, au sujet du soudan par exemple, entendu à la radio, « déficit alimentaire » pour ne pas dire « famine », jusqu’où iront-ils ?


          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 1er avril 2016 20:27

            Merci de confirmer ce que l’ UPR explique depuis Juin 2014, sur les GOPé, les Grandes orientations de Politique économique, qui doivent s’appliquer dans tous les pays d’ Europe.


            Les GOPé pour les 28 pays.( Cliquer en haut à droite sur la loupe pour agrandir le tableau)

            Les GOPé pour la France. Tout le modèle social français issu du CNR, va y passer.


            Même sans déficit, la France ne peut plus défendre l’intérêt général.
            Les Traités européens interdisent aux Etats de faire des politiques intérieures nationales.
            Ils sont contraints de mettre en place des politiques européennes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité