• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Loi Urgence Coronavirus : il faut refuser de revenir sur les congés et les (...)

Loi Urgence Coronavirus : il faut refuser de revenir sur les congés et les 35 heures !

C'est un des effets pervers de l'accélération du Coronavirus en France : Muriel Pénicaud a présenté samedi dans la nuit à l'Assemblée Nationale un amendement à sa loi permettant de revenir sur ce qu'avait précédemment proposé le gouvernement : les modifications "des conditions d'acquisition des congés payés" sont abandonnées, et la possibilité de modifier les dates de congés payés est conditionnée à passer un accord d'entreprise ou de branche sur le sujet.

Dans le texte adopté ce samedi au bout de la nuit par les députés, il a été retenue la possibilité pour l'employeur de choisir les dates de prise de RTT (ou d'autres types de repos hors congés payés) par les salariés. Les dispositions concernant le dépassement des 35 heures de travail hebdomadaire dans de nombreux secteurs ont elles été confirmées, la ministre précisant simplement que les mesures qui seront prises par ordonnances respecteront le seuil européen, soit 48 heures par semaine au maximum.

Enfin, la ministre du Travail, a une nouvelle fois refusé plusieurs amendements qui demandaient d'inscrire dans la loi une date limite de validité pour ces mesures. Tout en affirmant qu'il s'agissait d'une évidence.

Source : https://www.marianne.net/societe/c-est-confirme-la-loi-urgence-coronavirus-va-revenir-sur-les-droits-aux-conges-les-35-heures

Nos congés décidés par les patrons : le rêve du MEDEF réalisé...

En clair avec ce texte, le gouvernement de la France s'enfonce de plus en plus dans la dictature, car il s'agit essentiellement de supprimer une partie des acquis sociaux des travailleur, conformément aux demandes du MEDEF.

"Il ne s'agit pas de supprimer les congés payés, mais d'utiliser une prérogative de l'employeur dans le code du travail en supprimant le délai de prévenance, normalement de quatre semaines, pour six jours ouvrés seulement", dit Muriel Penicaud.

Mais un selon haut responsable du MEDEF :  "Si c’est nécessaire pour limiter les conséquences économiques de la crise sans précédent que nous traversons en ce moment, les Français pourraient renoncer à deux à trois semaines de vacances en juillet et août. En tout cas, cela ne me choquerait pas".

Geoffroy Roux de Bezieux, a demandé à "tous les chefs d'entreprises de France" à "impérativement continuer à produire pendant cette période de confinement". il leur a intimé : "nous devons assurer la continuité de l'activité dans les domaines vitaux bien sûr, mais aussi dans tous les domaines connexes, puisque notre économie est intégrée et les secteurs interdépendants les uns des autres".

"Chefs d'entreprises, dirigeants d'un grand groupe, d'une PME ou d'une TPE, d'une société cotée ou d'une entreprise familiale, dirigeants salariés ou actionnaires de nos entreprises, nous avons donc toutes et tous un rôle déterminant dans la solidité et la résilience de l'outil de production", a expliqué le Patron des Patrons !

Et dans le droit du travail : l’article 7 autorise le gouvernement à prendre par ordonnance toute mesure ayant notamment pour objet : "de modifier les conditions d’acquisition de congés payés et permettre à tout employeur d’imposer ou de modifier unilatéralement les dates de prise d’une partie des congés payés dans la limite de six jours ouvrables, des jours de réduction du temps de travail et des jours de repos affectés sur le compte épargne‑temps du salarié.. // .. de permettre aux entreprises de secteurs particulièrement nécessaires à la sécurité de la Nation ou à la continuité de la vie économique et sociale de déroger aux règles d’ordre public et aux stipulations conventionnelles relatives à la durée du travail, au repos hebdomadaire et au repos dominical".

C'est donc une fois de plus un énorme pavé dans la mare du Coronavirus et des Français au travail que le gouvernement d'Edouard Philippe, avec la complicité de Muriel Penicaud et aux ordres du MEDEF, envoie dans la pauvre peau de chagrin de nos droits et acquis sociaux...

Enfin le rêve de Macron et du MEDEF se trouve réalisé et tout cela sans aucune contestation possible puisqu'il n'y a pas moyen de se révolter sans encourir les sanctions de la Loi...

Car tout manifestant pourrait être pris pour un contrevenant récidiviste aux décrets sur la circulation des citoyens en cette période de Coronavirus, risquer 3700 Euros d'amende et risquer 6 mois d'emprisonnement...

Bien joué Macron ! Mais "GAROVIRUS... Il y a parfois un effet boomerang !


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • rogal 23 mars 17:47

    Il faut bien organiser la surproduction si l’on veut que tout empire.


    • McGurk McGurk 23 mars 18:23

      ’manquerait plus qu’on ait des attaques/menaces terroristes en même temps que le virus. Le terrorisme fait peur à la population, les virus les enterre chez eux avec une parano sévère.

      Le mieux étant, idéalement, un « virus terroriste ». Là, plus aucune circulation de qui que ce soit, aucun droit, loi martiale uniquement.

      Quoique...un virus terroriste russe serait encore plus terrifiant...


      • McGurk McGurk 23 mars 18:23

        @McGurk

        enterrent*


      • soi même 23 mars 19:14

        Quoi qu’il arrive , il faut viré ce gouvernement et invalidé toutes les lois et décrets qui passe en en autre par le tripatouillage de Mitte aux Rands de la constitution


        • soi même 23 mars 20:33

          Il est important de distingué qu’est en réalité la société civile, la société civile c’est nous, les électeurs et en aucun cas cela qui est élue et qui acquière un mandant ne peut et en aucun pas rendre de compte de ses actes.

          Il est visible avec cette crise, l’administration centralisé les hommes politiques sont totalement discrédités, j’attends que les corps qui constitue le droit régalien de la nation destitue ce pouvoir atome, ébonite, cupide ,cynique.


          • DavidB DavidB 24 mars 08:59

            Bonjour soi même, je fais partie et soutiens le mouvement de l’article 3.

            Je pense personnellement que c’est à nous de nous organiser pour prendre le pouvoir par les urnes et de transformer notre République en une véritable démocratie.

            Je suis abstentionniste car j’estime qu’aucun parti politique actuellement nous garantit l’accès à une démocratie, ceux-ci étant corrompus et n’œuvrant que pour leurs intérêts et la caste oligarchique bourgeoise.


            • François Vesin François Vesin 24 mars 17:27

              @DavidB
               « à nous de nous organiser pour prendre le pouvoir par les urnes »
              .
              Les urnes, où les autres,
              à la fin c’est toujours les néolibéraux qui gagnent !
              Cette fois on ne pourra plus faire l’économie
              des fourches, des pelles et des bâtons...qui devraient suffire 
              puisque la police et l’armée doivent commencer à comprendre
              que le pouvoir ne les prend que pour des cons utiles à ses basses-œuvres !


            • jmdest62 jmdest62 24 mars 09:50

              L’auteur évoque des craintes légitimes...

              C’est d’ailleurs pour ces raisons (mais pas que !!) que GDR et LFI ont voté contre ce projet de loi , et les syndicats seront , j’en suis sûr , vigilants et réactifs sur les abus.

              Actuellement les salariés sont en position de force ....que les caissières , les routiers , les aide-soignants etc....menacent simplement d’arrêter le travail une seule journée et devant la panique que cela pourrait provoquer , le gouvernement cèdera.

              Un indice : le versement très rapide d’une prime de 1000 € par Auchan et Carrefour

              @+


              • jmdest62 jmdest62 24 mars 09:58

                Mesures prises par Maduro
                Vous voyez la différence dans les priorités  smiley

                "La suspension des loyers pour les PARTICULIERS et les commerçants durant 6 mois
                L’interdiction des licenciements jusqu’au 31 décembre 2020
                La suspension des factures d’eau et d’électricité pendant 6 mois
                La suspension des remboursements d’emprunt à la consommation ou hypothécaire
                La massification du programme public de distribution d’aide alimentaire à domicile (CLAP)
                La généralisation des bons d’ajustement salariaux (revenu universel)
                Des crédits d’État pour les entreprises des secteurs santé, alimentation, pharmaceutiques, hygiène.

                "


                @+


                • rita rita 24 mars 11:21

                  J’espère qu’en temps utile, tous les membres de ce gouvernement seront jugés pour mise en danger du peuple Français ?


                  • ETTORE ETTORE 24 mars 12:39
                    rita 24 mars 11:21

                    J’espère qu’en temps utile, tous les membres de ce gouvernement seront jugés pour mise en danger du peuple Français ?


                    Bonjour rita .

                    Nous devons EXIGER .....EXIGER, qu’il soient jugés.

                    On ne peux pas oublier comme ça, juste avec une journée de commémoration, travaillée, et dont les bénéfices iront à.....au système sanitaire....(mon oeil)

                    On constate jour après jour la récupération par ce gouvernement, de tout les avantages qu’il peut tirer de cette situation.

                    Tant d’énergie apportée à faire fructifier ses intérêts sur un monceau de cadavres....

                    Les Mo(r)ts, ne peuvent plus cacher la réalité....vraie !


                    • François Vesin François Vesin 24 mars 17:31

                      @ETTORE
                      Tant d’énergie apportée à faire fructifier ses intérêts sur un monceau de cadavres....

                      .
                      ...alors les Gilets Jaunes, ce n’étaient qu’un apéro !
                      Cette buzynerie risque de leur coûter cher...si nous ne cédons pas !


                    • zygzornifle zygzornifle 25 mars 15:54

                      Macron est une machine a descendre le temps , il va nous renvoyer entre les 2 guerres mondiales et il faudra repasser par la lutte des classes pas pour obtenir mais conserver les acquits sociaux pour les quels nos ancêtres ont tant lutés ....

                      Ce Corona est pour lui servi sur un plateau ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès