• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lorsqu’il n’y aura plus une seule goutte de kérosène (...)

Lorsqu’il n’y aura plus une seule goutte de kérosène ?

JPEG

Enfin ! plus un seul avion ne viendra polluer notre espace vital et les oiseaux reviendront enchanter nos vies de terriens désabusés. Voilà pour la version écolo-poétique, mais dans la réalité le monde des affaires et celui du tourisme ne pourront jamais se passer des avions pour voyager vite et loin. Et peu importe l'empreinte carbone. 

Rassurons-nous quand même, car après l'inévitable fonte totale des glaces de la planète, les hommes trouveront encore d'immenses gisements de pétrole. Ainsi nos petites voitures et nos gros avions pourront continuer à polluer sans entrave nos bronches saturées de particules fines. Alors là, nous serions plutôt dans la version imbécile heureux optimiste. Et comme chacun sait, nous somme tous l'imbécile (euphémisme) de quelqu'un.

Les plus anciens se souviennent certainement qu'il y a quarante ans, les élites visionnaires nous juraient qu'il n'y aurait plus une goutte d'essence pour nos bagnoles en l'an 2000. Tous des menteurs ! Version Gilets jaunes en colère.

Maintenant, et dans la limite du possible, essayons de devenir au moins un peu sérieux. Et pour commencer, personne ne peut croire à la disparition définitive des avions dans notre ciel bleu bourré de gaz à effet de serre. Même si pour préserver le transport aérien il fallait rationner un carburant devenu totalement hors de prix pour l'automobiliste moyen. Mais non, nous n'arriverons pas à cette extrémité, puisque les avions vont changer, car...

"Face à la pénurie annoncée des hydrocarbures, les constructeurs planchent sur de nouveaux avions, les compagnies essaient les biocarburants et le secteur du transport aérien tout entier revoit son modèle économique".

Si les prévisions sont justes, le pic pétrolier prévu en 2030 pourrait arriver plus vite encore, en 2020. D'après l'Opep, les réserves de pétrole devraient durer encore 100 ans, mais "l’USGS, l’agence qui établit les prévisions du gouvernement américain, table plutôt sur cinquante ans". Encore une fois les prévisionnistes ne sont pas d'accord entre-eux, mais tous sont conscients qu'il faut vite préparer l'après-kérosène. Et il existe plusieurs pistes alternatives, comme l'hydrogène par exemple, à condition de progresser « sur les technologies permettant son utilisation à bord : mise en froid, maintien à basse température, réservoirs isolants et de faible masse ».

 "Les biocarburants sont plus prometteurs. Comme ceux d’origine agricole (betterave, canne à sucre ou céréales) exigent de grandes surfaces cultivables, les compagnies s’intéressent surtout aux biocarburants de deuxième génération, à base d’huile provenant de plantes de régions désertiques (comme le jatropha, une sorte de petit melon), de lin (la cameline), d’algues ou de déchets de bois (la biomasse). De nombreux vols d’essai ont été effectués. Reste à créer des filières de production. Qantas et British Airways travaillent main dans la main avec Solena Fuels pour construire des raffineries de biocarburants à partir de déchets industriels". 

Comme vous le voyez ça bouge dans l'aérien pour sortir enfin de l'énergie fossile. Si vous décidez de lire l'article en lien "COMMENT L’AÉRIEN PRÉPARE L’APRÈS-PÉTROLE" vous constaterez que les idées ne manquent pas. Mais qu'en sera-t-il vraiment dans 30 ou 40 ans ?

En attendant, pourquoi ne pas taxer le kérosène ? Actuellement, ce mélange d'hydrocarbures est totalement exempté de TIPCE et même de TVA. En raison de la législation internationale qui ne l’autorise pas (Convention de Chicago ratifié par la France en 1947). Certes, cette convention n'est valable que pour les vols internationaux, la France pourrait donc taxer le kérosène pour les vols intérieurs. Emmanuel Macron n'a rien dit à ce sujet mardi ; un simple oubli sans doute.


Moyenne des avis sur cet article :  1.85/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • popov 28 novembre 2018 09:32

    @gruni

    Le LZ 129 Hindenburg fonctionnait à l’hydrogène, par pour sa propulsion, mais son gonflage.

    Blague à part, je comprends que la pollution par les fines particules dans les fumées soit nocive et doive être combattue.

    La « trace CO₂ » et l’effet de serre de ce gaz, il ne faut pas gober ce que racontent les organismes mondialistes aux ordres de la finance. La terre se porterait mieux s’il y avait plus de CO₂ dans l’atmosphère, pas parce que cela produirait un réchauffement, ça c’est une fable, mais parce que ce serait favorable à l’agriculture et aux forêts.


    • gruni gruni 28 novembre 2018 10:14

      @popov

      Personnellement, même si le réchauffement anthropique est une « fable », je suis persuadé que se débarrasser le plus vite possible des énergies fossiles est aussi une importante question de santé publique. Donc je suis pour tout ce qui pourra limiter la pollution de l’air, l’eau, et la terre.


    • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 10:21

      @gruni
      Au lieu de mettre une attaque insoutenable pour votre président dont vous êtes l’enfant « Emmanuel Macron n’a rien dit à ce sujet mardi ; un simple oubli sans doute. »
      vous auriez du écrire :
      Bravo Micron.


    • joletaxi 28 novembre 2018 11:19

      @gruni

      c’est un devoir envers nos têtes blondes qui toussent (dans les vapeurs délétères des diesels des sans dents)
      bon, sur le terrain, la longévité ne cesse de nous mener vers des sociétés de centenaires( est-ce un grand progrès, je n’ai pas d’avis tranché sur le sujet), on vit plus vieux en ville ( ce qui n’est pas incompatible avec le débat actuel des gens aisés qui veulent sauver le monde), et j’attends toujours que l’on me donne un exemple d’une personne morte des fameuses particules, 6 semaines avant la date fatidique

      https://climatdeterreur.info/environnement/pollution-aux-particules-il-y-deces-et-deces-premature

      des projections sur des statistiques foireuses ou biaisées, ça me rappelle quelque chose
      ah oui, la fameuse courbe de Man, argument définitif qui a permis de mettre en place Kyoto, avec des dizaines de milliards transférés de nos poches, principalement vers le Chine, pour un résultat nul, et qui, après des batailles ayant même abouti au congrès US, a fini par être démontrée fausse, et « oubliée » dans les rapports ultérieurs du GIEC

      Dans ces études, on pose comme acquis la LLSS, qui permetpar exemple de dénombrer 1 million de morts à Tcherno, et d’en prévoir au moins autant pour Fuku

      mais le but n’est pas de sauver nos enfants, le but c’est d’abattre la bagnole, symbole de nos sociétés modernes, et ho horreur, d’une fabuleuse liberté de mouvement
      Curieux hein, les chinois qui roulaient à vélo achètent dès qu’ils le peuvent... une bagnole

      Bon vous me direz que Y Horner est morte d’avoir avalé des tas de particules dans la caravane du tour de France, sa famille éplorée devrait déposer plainte


    • gruni gruni 28 novembre 2018 11:32

      @joletaxi

      J’ai pas lu votre lien en entier, mais j’aime bien les miss météo de BFM et d’ailleurs, elles sont agréables à regarder. L’une elle, Fanny Agostini,

      qui présente maintenant Thalassa, a dit un jour que le réchauffement climatique ne faisait plus débat. Ce n’est pas le cas partout et je ne suis pas qualifié pour donner un avis pertinent. Mais parfois je doute un peu, il paraît que le doute est une qualité scientifique. 


    • popov 28 novembre 2018 11:40

      @gruni
       
      Toutes les activités humaines sont polluantes. Il faut développer les technologies pour réduire cette pollution autant que possible.
       
      Aujourd’hui, en France, la principale pollution des hydrocarbures, c’est l’islam que les politiciens ont laissé s’incruster en échange de l’accès au pétrole du Moyen-Orient. Vous pourriez stopper cette pollution en important vos hydrocarbures de Russie. 


    • generation désenchantée 28 novembre 2018 12:10

      @gruni
      et tu les remplace par quoi , voitures électriques ?
      Tu va avoir 20 réacteurs nucléaires pour les remplacer juste pour recharger les batteries , batteries , lithium , terres rares , tout va venir de chine

      les batteries au lithium dure maximum 5 ans , en suite faut les changer , et elles sont recyclables a même pas 50% , lithium est une matière dangereuse dont l’extraction est encore plus polluante que l’extraction pétrolière

      prêt a gérer cette pollution ?


    • mmbbb 2 décembre 2018 14:48

      @joletaxi vas habiter en Chine , ce sont les villles les plus pollees du monde Par ailleirs a Chamonix , depuis l explosion du trafic routier cette vallée est polluee . Mais c ’est faux comme le dirait ton pote Spart , parce que les releves et l analyse de l air sont fait par des co cocos . Le prefet qui a une responsabilité est aussi un coc co , il n y a que des coc coc co .


    • Fergus Fergus 28 novembre 2018 09:33

      Bonjour, Gruni

      Il est peu probable en effet que les transports aériens soient voués à une diminution drastique du trafic dans les décennies à venir. En Chine, ce sont même 30 nouveaux aéroports qui sont en cours de construction. 

      Bref, il va en effet falloir trouver des solutions alternatives aux produits pétroliers. Et le biocarburant est la piste la plus sérieuse. Mais cette possible ressource n’est pas infinie non plus car elle n’est pas sans poser des problèmes d’une autre nature.

      Reste l’alternative ultime, celle qui ne manquerait pas de faire frémir Olivier Cabanel : la généralisation des piles atomiques dans les transports. smiley


      • gruni gruni 28 novembre 2018 10:01

        @Fergus

        Bonjour Fergus

        Oui, il est certain que l’aérien ne va pas diminuer, surtout que le « nombre de passagers augmente de 5% par an. Il pourrait atteindre 7 milliards en 2050, selon l’OCDE ». Merci pour ton commentaire. 


      • popov 28 novembre 2018 11:03

        @Fergus
         
        Bonjour
         
        Des réacteurs nucléaires sur des avions ??? Il y a en effet de quoi faire frémir, et pas que Cabanel.
         
        Ne serait-il pas moins dangereux d’utiliser l’énergie de centrales nucléaires terrestres pour produire des hydrocarbures de synthèse comme ceux produits par l’Allemagne pendant la guerre ?


      • Fergus Fergus 28 novembre 2018 11:52

        Bonjour, popov

        Le principe de la « batterie atomique » est connu depuis fort longtemps et cette technique  qui n’a rien à voir avec la production en centrale basée sur une réaction en chaîne  a sans doute de beaux jours devant elle. Des recherches ont d’ores et déjà été conduites et ont conclu à la faisabilité de la chose en termes de solution énergétique. Ce qui bloque, c’est la protection des personnes embarquées qui, en l’état des connaissances scientifiques, nécessite un dispositif trop lourd et trop volumineux. Mais il ne fait pas de doute que d’autres chercheurs tenteront de résoudre cette question.

        Les hydrocarbures de synthèse, pourquoi pas ? Personnellement, je ne connais pas le sujet.


      • Xenozoid Xenozoid 28 novembre 2018 12:09

        @Fergus
        de mémoire il me semble que le produit synthétique des allemands venait du charbon et son emploi parraisait tres dangeureux surtout a la pompe


      • popov 28 novembre 2018 12:43

        @Fergus
         
        Ce qu’on appelle piles atomiques, ce sont les prototypes de centrales nucléaires dont le premier a été construit sous la direction d’Enrico Fermi en 1942 et qui pesait plusieurs centaines de tonnes. Elles doivent ce nom à l’empilement de briques de matériau fissible.
         
        Ce qu’on appelle batterie atomique, c’est tout autre chose. Il n’y a pas de réactions en chaîne de fission. On récupère tout simplement les électrons du rayonnement beta naturel. Ces « batteries » sont utilisées lorsqu’on a besoin d’une source d’électricité de faible puissance mais pouvant fonctionner de longues années sans entretien, par exemple sur des sondes spatiales ou des stations de mesure météo en Sibérie. Elles alimentent l’électronique peu consommatrice de ces engins. Elles ne feront jamais voler un avion.
         
        Donc la « pile atomique » n’est pas une pile au sens habituel. C’est la « batterie atomique » qui est une pile au sens habituel. Ils sont fous ces physiciens !


      • Fergus Fergus 28 novembre 2018 12:47

        @ popov

        Vous avez raison, j’ai utilisé le mot « pile » dans mon commentaire à Gruni, mais c’est bien évidemment de « batterie » qu’il était question.


      • Alren Alren 28 novembre 2018 18:27

        @popov

        Le substitut aux carbonates fossiles le plus facile à obtenir est l’hydrogène.
        Mais il est inconcevable de le garder sur des avions dans des réservoirs réfrigérés à 20 K (ou 250° C) pendant les heures de vol.
        Les fusées utilisent l’hydrogène liquide car c’est le meilleur carburant possible théoriquement.
        Mais leur coûteux réservoirs sont remplis juste avant le départ et l’hydrogène brûlé en quelques minutes.
        L’hydrogène fortement comprimé devrait être confiné dans un réservoir très lourd avec le même risque d’explosion en vol que l’hydrogène liquide.

        La solution pourrait venir de molécules comprenant des atomes d’hydrogène faiblement liés à basse température et se détachant à haute température.
        Une start-up française a mis au point une telle molécule d’hydrures de silice qui se présente sous forme d’un liquide anodin à température ambiante, moins dangereuse donc que le kérosène dont les vapeurs intoxiquent et facilement inflammable.
        Peut-être sera-ce la solution adopté à l’avenir. Les avions de ligne rejetteraient alors de la vapeur d’eau.

        Rappelons que les avions de ligne ne consomment que 3% des carburants. Si leur nombre va croître fortement dans l’avenir, celui des transports terrestres aussi.

        Un dernier mot à propos de cette idée que plus de gaz carbonique favorisera la croissance des plantes. Oui, mais l’augmentation de chaleur concomitante défavorisera la croissance de blé par exemple.


      • gnozd 28 novembre 2018 22:04

        @Fergus

        L’avenir c’est l’avion à pédales.


      • popov 29 novembre 2018 03:12

        @Alren
         
        Des matériaux qui absorbent l’hydrogène c’est une bonne piste pour la recherche. Il y en a déjà un, naturel, qui absorbe l’hydrogène dans son réseau cristallin à une densité supérieure à celle de l’hydrogène liquide : le palladium. Mais c’est lourd et presque aussi cher que l’or.
         
        Pour les moteurs de fusées, le paramètre qui mesure l’efficacité d’un carburant, c’est l’impulsion spécifique. La meilleure combinaison est en effet un mélange d’oxygène liquide et d’hydrogène liquide. Pour les turboréacteurs, c’est un peu plus compliqué parce que le propulsif est un mélange du produit de la combustion et d’air chaud, parce que la force portante résulte du flux d’air autour des ailes et non de l’éjection de gaz et parce que le comburant est tout simplement l’oxygène de l’air.
         
        Une augmentation du taux de CO₂ dans l’air n’aura aucune influence sur la température de la terre. L’effet est saturé : le CO₂ absorbe déjà toutes les radiations thermiques qui se trouvent dans sa bande d’absorption. De plus, les analyses d’échantillons de glace récoltés en grandes profondeurs montrent que l’augmentation de taux de CO₂ a toujours suivi, jamais précédé, les nombreux réchauffements de la terre qui ont eu lieu dans le passé. Le CO₂ ne peut donc avoir été la cause de ces réchauffements.
         
        La combustion de carburants fossiles, et surtout du charbon, peut produire un réchauffement de la planète, et surtout de l’hémisphère nord, par un autre mécanisme : le dépôt de suies sur les glaces polaires qui entraînent une diminution de l’albédo.


      • JC_Lavau JC_Lavau 29 novembre 2018 21:49

        @Alren. Décourageant, ce ramassis de bourdes.
        « carbonates fossiles ». Le calcaire, par exemple. Aussi la dolomie.

        « hydrure de silice » ? Référence, mais sans erreurs ?
        « liquide anodin » ? ? ?

        « Un dernier mot à propos de cette idée que plus de gaz carbonique favorisera la croissance des plantes. » 
        Une idée ou un fait très bien connu, amplement appliqué ?

        « Oui, mais l’augmentation de chaleur concomitante défavorisera la croissance de blé par exemple ». 
        Le grand n’importe-quoi sous télécommande par la propagande hégémonique.


      • Julien S 28 novembre 2018 09:52

        Vous n’avez rien compris. L’avion de ligne de demain sera solaire. 

        il y aura aussi des avions éoliens : le vent de la vitesse entraîne une éolienne qui actionne une hélice.


        • gruni gruni 28 novembre 2018 10:02

          @Julien S

          Si vous le dites !


        • Balkanicus 28 novembre 2018 10:13

          @Julien S

          Il y aura meme des eoliennes enterer dans le futur en 2030 suivant les dernieres revelation du gouvernement .....


        • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 10:27

          @Balkanicus
          y vont même récupérer l’air lors des concerts des orchestres d’instruments à vent, avec en priorité les clarinettes et bien évidemment les pipeaux


        • Balkanicus 28 novembre 2018 10:33

          @troletbuse

          Moi j ai un generateur d energie electrique a cd et casette

          Mais je suis en train de bricoler un groupe electrogene a mp3 avec un rendement de 3kw

          Apparement, c est jul qui a le meilleur rendement contre toute attente !


        • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 10:54

          @Balkanicus
          Il faut mettre ca
          https://www.youtube.com/watch?v=yWxKq-geIPI
          Et le pipeau peut se jouer non seulement avec la bouche et les narines  smiley


        • Balkanicus 28 novembre 2018 11:02

          @troletbuse

          Fantastique !

          Mon groupe electrogene degage 1 mega watt avec cette musique

          Je m en vais proposer mon prototype a edf pour remplacer les centrale atomique

          Quand a vous, pensez vous breveter votre centrale atomique a pedale ? Kim jung un serait extremement interesser


        • popov 28 novembre 2018 11:18

          @Julien S
           
          L’avion de ligne de demain sera solaire. 
           
          Et pour les vols nocturnes, on utilisera des panneaux lunaires.


        • Julien S 28 novembre 2018 12:48

          @popov

          Inutile puisque nous avons les panneaux solaires à neutrinos. 
          Je ne peux pas mettre de lien puisqu’un abruti a fait disparaître la source. 
          Je crois qu’elle figure encore sur le blog de JC Lavau. 


        • nono le simplet nono le simplet 28 novembre 2018 12:58

          @Julien S
          un abruti a fait disparaître la source

          une abrutie, en l’occurrence, mais séquestrée par son copain smiley


        • Balkanicus 28 novembre 2018 13:17

          @Julien S

          J avoue que c est extremement pratique

          J ai installer deux panneaux dans ma cave, et j arrive a recharger les piles duracel de ma voiture


        • Julien S 28 novembre 2018 18:26

          @Balkanicus

          Vous m’étonnez ; la commercialisation des panneaux solaires à neutrinos a pris du retard et a été reportée de 2016 à 2035. 


        • gnozd 28 novembre 2018 22:06

          @popov

          A pédales j’vous dis !


        • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 10:11

          Grounichou devrait regarder l’excellent documentaire « Chicken Run » où l’on voit un prototype d’avion à pédales. Attention « pédale » est ici employé au sens propre ;  smiley


          • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 10:11

            @troletbuse
            Vu que ce n’est pas les pédales qui manquent smiley


          • Balkanicus 28 novembre 2018 10:17

            @troletbuse

            Ne vous moquez pas

            Boeing et airbus développe un moteur a pigeon

            Alimenter en graine de lin bio, cela pourrait relancer la region bretonne ainsi que le retour partout en france des pigeonniers


          • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 10:23

            @Balkanicus
            à pigeon ou à mougeon ?


          • Balkanicus 28 novembre 2018 10:26

            @troletbuse

            A pigeon !

            Le mougeon est lui développé par renault, peugeot et nissan pour ce qui est de la france

            Pour l etranger, je ne sait pas

            En tout cas le carburant du futur, c est le foin !


          • popov 28 novembre 2018 11:06

            @troletbuse
             
            Attention « pédale » est ici employé au sens propre
             
            Ouf on a eu chaud, on est passé tout près !


          • popov 28 novembre 2018 11:23

            @Balkanicus
             
            En tout cas le carburant du futur, c est le foin
             
            Exact, pourquoi se donner tant de peine à transformer le foin en bio-carburant alors que les véhicules de la France qu’on vous prépare pourront utiliser le foin directement : ânes et chameaux.


          • Balkanicus 28 novembre 2018 11:39

            @popov

            Je suis en train de bricoler un recuperateur de methane a ventouse

            Il permettra de recuperer sur n importe quel trou du cul ce gaz noble pour permettre a tout un chacun de se chauffer de maniere ecologique

            Et oui.... le foin c est l avenir..... et faudrait etre con pour ne pas s en rendre compte !

            Oserais je dire, con a bouffer du foin , je ne sais pas.....

            Pour ce qui est d etre en accord avec la legislation concernant l optique signaletique sur ane, cheveau et boeuf

            Ma societer propose une eolienne respiratoire a poser sur votre animal vehicule, permettant d alimenter les clignotants et les phares de votre animal N hesitez pas a consulter nos brochures sur conamangerdufoin.com


          • popov 28 novembre 2018 13:10

            @Balkanicus
             
            J’admire votre inventivité, mais il y a plus simple.
            J’ai connu un vieil homme tellement avare que l’hivers, pour ne pas devoir chauffer son logis, ne quittait jamais la chaleur l’étable. Il dormait dans le foin au dessus de ses vaches, toujours dans les mêmes vêtements et sans même retirer ses chaussures.
            Quand il commença à présenter des signes de sénilité, sa fille l’a accueilli dans son appartement en ville. La première chose qu’elle fit fut de le mettre sous la douche, la première de sa vie. Peu de temps après, lui qui n’avait jamais eu le moindre rhume de sa vie, il mourait de pneumonie. 


          • Xenozoid Xenozoid 28 novembre 2018 13:33

            @popov

            c’est une histoire qu’on remet régulierement en avant, la 1re était celle d’un sdf suedois


          • gnozd 28 novembre 2018 22:07

            @troletbuse

            Moi qui croyais que c’était mon invention...


          • popov 29 novembre 2018 03:22

            @Xenozoid
             
            c’est une histoire qu’on remet régulierement en avant, la 1re était celle d’un sdf suedois
             
            Il y aurait donc des sdf suédois ?


          • Spartacus Spartacus 28 novembre 2018 10:17

            Les ressources sont cornucopiennes.

            Bon les gauchistes en majorité n’ont jamais accepté de passer l’article en modération....

            Et le raisonnement taphophilie sur les autres est un concept qui ne change pas

            « pourquoi ne pas taxer le kérosène ? »

            Le kérosène n’a pas de porte monnaie. C’est toujours quelqu’un qui paie.

            Le type qui prend l’avion pour aller voir sa grand mère ou les gens dans la collectivité.


            • gruni gruni 28 novembre 2018 10:25

              @Spartacus

              « pourquoi ne pas taxer le kérosène ? » Parce que ce n’est pas bon pour le business.

              Dommage, certains de vos articles mériteraient une publication. Celui sur le Ché par exemple. Même si on est pas d’accord mais pour en débattre tout simplement. 


            • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 10:37

              @grun
              « pourquoi ne pas taxer le kérosène ? » Parce que ce n’est pas bon pour le business.

              Quelle insolence ! : Attention LREM va vous virer de ses listes


            • samuel 28 novembre 2018 10:47

              @Spartacus

              J’ai lu votre article sur le quidam. C’est très intéressant et fait appelle à un retournement du sens de la sens développé par Spinoza.

              « Nous ne désirons pas une chose parce qu’elle a de la valeur, mais celle-ci à de la valeur parce que nous la désirons ».

              Je redéfinirai ici votre « ressource naturelle » comme « richesse créée par l’homme » en tant qu’elle est un objet de désir.

              Il y a la matière première qui est la ressource naturelle et la production créé par l’homme.

              Cependant, le terme de l’équation que vous oubliez, et en cela vous faites la même erreur que l’économiste Jean-Baptiste Say, c’est l’énergie nécessaire pour passer d’une matière première à un produit ou ressource. Celle-ci, comme toute matière première est fini dans un système clos.

              Le combustible fossile en tant que source d’énergie concentrée et abondante a permis l’émergence de notre mode vie (voiture, médicament, nourriture diversifiée, avion, chauffage domestique généralisé). 

              Oui, lorsque cette matière première aura disparue nous aurons d’autres objets de désirs. Mais ce ne seront plus les voitures, les avions, les ananas qui viennent de l’autre bout du monde, etc... En tout cas, pas à l’échelle d’une population entière.

              Le confort de vie d’un smicard actuel est celui-ci du roi de France il y a 250 ans ! C’est ça l’énergie abondante et peu chère. 

              Dire que les « ressources » sont cornucopiennes est peu être vraie. Mais dire que l’on va conserver voitures, avions pour tout le monde en changeant d’énergie primaire, c’est faux.

              Les nouvelles ressources soit disant abondantes du Texas demandent plus d’énergie pour les extraire que le pétrole d’Arabie Saoudite !


            • julius 1ER 28 novembre 2018 17:33

              @Spartacus
              les ressources cornucopiennes ... là il y a une sérieuse digression,....
              on peut ajouter ce qualificatif en termes de ressources intellectuelles ou de natures diverses mais certainement pas appliquer ce terme aux matières fossiles dont le compte à rebours est enclenché depuis longtemps !!!

              alors spéculer sur une matière donnée pour infini dans un monde fini .... faut-il être vraiment demeuré pour croire cela !!!!!


            • Spartacus Spartacus 28 novembre 2018 18:14

              @julius 1ER
              Bien sur que non. 
              Les ressources sont tout sauf naturelles et la terre n’est pas un jeu à somme nulle. Elles sont cornucopiennes.

              1-Si vous avez un litre de pétrole brut, vous n’en ferez rien ou pas grand chose.
              Ce n’est pas une ressource, c’est juste de la matière première brute.

              Le gazole, l’essence, du gaz, de l’électricité eux sont de vraies ressources et vous ferez fonctionner votre voiture. Ces ressources ne sont pas une matière première naturelle, mais bien un produit transformé non naturel.

              2-La particularité d’un marché est de créer la motivation. C’est pour cela que toutes les matières premières disponibles ne sont non pas en diminution, mais en augmentation. C’est le paradoxe cornucopien, la demande augmente l’offre à l’inverse de la logique à somme nulle.

              3-Les matières premières sont interchangeables. Ce qui fait que la pénurie prédite par les écolos est une hérésie sans aucune importance.. Votre voiture fonctionne au gazole, mais ont peut y mettre de l’équivalent comme du biocarburant ou de l’huile voir en adaptant de l’essence, du GPL ou de l’électricité. Toutes les matières premières sont remplaçables pour créer une ressource.

              4-Le marché anticipe les baisses de matière première. Lorsqu’une pénurie éventuelle se fait possible, le prix augmente, l’offre diminue et entraîne mécaniquement par la main invisible vers une nouvelle matière première.
              La ressource du mammouth a disparu. L’homme n’est pas mort.

              Donc les matières premières ne sont pas des ressources naturelles, et en plus elles sont remplaçables.
              Les ressources sont indépendantes des matières premières. Elles sont cornucopiennes, c’est a dire non-naturelles et illimitées.

              Vous avez qu’a demandez a vos copains de valider mon article. C’est plus explicatif et complet.

               


            • merthin 28 novembre 2018 22:11

              @Spartacus

              Je ne vois pas en quoi la proposition 1) est en contradiction avec ce que dit Julius ! Quand il n’y aura plus de pétrole, il n’y aura plus d’essence issue de ce pétrole.

              Vous construisez votre argumentaire sur l’ambiguïté des définitions ! Les ressources sont bien naturelles et non jamais été crées par l’homme.

              La seule chose que peut faire l’homme, c’est utiliser des convertisseurs d’énergie plus efficace et plus puissant que ses propres muscles pour son confort ! 

              J’ai l’impression de lire du Guy Sorman !


            • velosolex velosolex 28 novembre 2018 23:08

              @samuel
              Quand on en vient à faire vomir le pétrole de la roche explosée, après lui avoir donnée des émétiques, on se dit qu’on est entré dans un tableau de Bosh...Le problème est que nous avons été incapable de faire évoluer nos représentations, et qu’en gros, nous sommes restés à un niveau très archaïque de rapport au monde, dans lequel la culture de domination et de prédation est catastrophique en rapport aux ressources qui s’épuisent, quel que soit le déni de l’enfant, resté au stade anal narcissique.
              Faites vous de l’humour quand vous faites un crash test du smicard comparé au confort de vie d’un roi de France il y a 250 ans...C’est vrai si vous prenez ce moment précis où louis seize pose sa tête sur la guillotine, pour le reste, même avec Marie Antoinette à supporter, je reste très dubitatif.. 
              « Nous ne désirons pas une chose parce qu’elle a de la valeur, mais celle-ci à de la valeur parce que nous la désirons » : Me revient une enquête qui avait était faite en tialie. Le choix cornélien posé par la question au quidam était celui ci : Préférez vous être vu par la foule et les médias au bras de la plus belle fille du monde, disons Gina Lollobrigida, et avoir cependant une relation platonique avec elle, ou consommer, mais sans que cela ne soit su d’aucune manière ;....
              L’écrasante majorité préférait la première proposition…..


            • samuel 28 novembre 2018 23:42

              @velosolex

              Le smicard a accès à une médecine compétente, peut faire 500Km dans la journée, dispose d’un logement mieux chauffé, de l’eau courante, de l’électricité de pléthore d’objets.

              Nous ne parlons pas de pouvoir ou de liberté. Juste du confort matériel objectif dont dispose le smicard français (au prix de journée de travail souvent peu intéressantes, d’une liberté factice et du stress du banquier)


            • Spartacus Spartacus 29 novembre 2018 09:33

              @merthin
              Vous ne voulez pas admettre par habitude sémentique et fermeture intellectuelle de vos certitudes que le pétrole à l’état brut n’est pas une ressource. C’est de la matière brute. 
              L’essence existe par la technologie et par la volonté de l’homme.

              C’est bien la transformation humaine qui vous fait dire à tors que le pétrole est une ressource naturelle. C’est bien en le rendant pas naturel qu’il devient ressource.

              Or la transformation en essence qui démontre que le pétrole n’est pas ressource sans transformation humaine. La ressource n’est pas naturelle.
              Sans la transformation humaine la matière brute n’est pas naturelle.
              Les ressources naturelles, contrairement à l’erreur de langage usuel ne sont pas ressource sans passage à l’inverse du naturel.

              De votre erreur d’interprétation découle tout un schéma de pensée caduque.
              Qu’elle serai limité. Mais non les produits transformés sont interchangeables. 

              Dans le langage de l’ignorance cornocupienne vous comparez des choses incomparable avec des conclusions qui sont caduques.
              Comparer du pétrole avec de l’électricité comme le font 90% des écolos, est une hérésie économique. L’électricité est un produit non naturel, il peut même venir du pétrole.
              Que le pétrole vienne à manquer n’aucune importance, puisque ce n’est pas la ressource, mais le produit transformé qu’on utilise. Si y’a plus d’essence, vous roulerez avec un équivalent ou autre chose ou un produit de rupture technologique. 
               


            • merthin 29 novembre 2018 10:04

              @Spartacus

              Votre argumentaire repose essentiellement sur un tour de passe passe sémantique.

              Le pétrole brut est une ressource naturelle. l’essence une ressource raffinée. Faire une confiance aveugle en l’idéologie du progrès perpétuel est ce qui vous enferme dans une argumentation fallacieuse car vous ignorer toutes les implications physiques de vos propositions.

              Remplacer le pétrole brut par une autre ressource naturelle pour fabriquer de l’essence. Peut-être mais à quel prix, avec quel rendement. Déjà le pétrole de Schiste à un rendement médiocre !

              Vous dites que les ressources et notamment les ressources énergétiques sont interchangeables et illimitées. C’est nier le deuxième principe de la thermodynamique (l’entropie) qui affirme que l’évolution de tout système énergétique est d’aller de formes concentrées vers des formes diffuses.

              En gros l’énergie utilisée par le train pour avancer s’est dispersée en frottement sur l’ar, les rails et ne peut être récupérée avec un rendement rendant l’opération avantageuse.

              Pour le reste de ce que vous dites, vous m’imputez des propositions que je n’ai pas faites
              1/ pétrole = électricité ? non
              2/ électricité = produit ? non

              Je conçois que l’homme trouvera toujours des objets de désirs qu’on nommera ressources. La disparition des énergies fossiles impliquera la disparition de certains objets de désirs (voyage pour tous en Tunisie en moins de 2h de vol, voiture, importations massive d’objets de chine, etc etc....) en raisons de bêtes lois Physiques inviolables ! 


            • Spartacus Spartacus 29 novembre 2018 17:06

              @merthin
               smiley  
              L’horoscope du jour écolo-malthusien.
              Quelle horreur, en 2100 les voyages en 2h en Tunisie seront impossible.... :/-=
              Vous comprenez il n’y aura plus de pétrole dixit les prophètes de malheur ecolo-fatalistes et impossible de voyager dans le futur.  smiley  smiley  smiley

              Je vous propose d’aller pleurer sur la tombe de Malthus qui croyait la fin du monde par une surpopulation absolue par rapport aux subsistances qu’on pouvait cultiver.

              Non seulement nous produisons plus que jamais, nous avons mis fin a la famine et en plus absorbé 3 ou 4 fois la population de son époque....

              Pauvres hommes des cavernes, sans Mammouths que les écolos maltusiens de l’époque ont prédit qu’ils ne pourraient plus manger, une fois le dernier mangé.

              Pauvres gens du 19eme siècle qui pensaient que sans cheval il était impossible d’avancer vite...

              J’avoue que dans votre monde en jeu à somme nulle, la dynamique de l’ingéniosité et la technique de l’homme vous est étrangère...

              C’est assez triste d’être si imperméable à la réalité, tous ça pour se croire plus intelligent que l’économie cornucopienne démontrée.


            • merthin 29 novembre 2018 18:37

              @Spartacus

              J’ai plus confiance dans la science physique et les mathématiques pour me donner des indices sur la réalités des choses que sur l’économie qui en est une branche malade et pourrie.

              Saviez-vous que les hommes préhistoriques ne se nourrissaient pas exclusivement de mammouth et qu’ils étaient bien préparés à leur disparition ? Saviez-vous que les mammouths n’occupaient pas la totalité du globe terrestre ? C’est un peu léger pour décrire une époque historique.

              Vous caricaturez egalement les propos de Malthus. Pas de « fin du monde absolue ». Une simple régulation de la population comme on l’observe dans n’importe qu’elle espèce naturelle. Effectivement la découverte de sources d’énergie fossile est la seule explication à l’extension de la population.

              Donc, quid de la fin des énergies fossiles et de notre confort de vie ? Est-ce que vous pourrez toujours aller au travail en bagnole ?


            • Spartacus Spartacus 1er décembre 2018 10:11

              @merthin
              C’est assez comique de voir a quel point vous refuser d’intellectualiser que la matière première est différente de ce qu’on en fait.

              Une energie n’est pas « fossile ». Un énergie est une technologie, pas une matière première. 
              On en fait à partir de n’importe quoi. Du pétrole, de l’alcool, du charbon, de l’atome, de l’air comprimé, du soleil ou vent même de la décomposition des matériaux.

              Oui on ira toujours au travail avec un véhicule. Qu’est ce qu’en s’en fou qu’il aie du pétrole ou pas. Il y aura toujours à l’infini une solution technologique pour faire rouler. Le pétrole est juste le meilleur rapport qualité prix actuel, jusqu’a la prochaine inovation de rupture qui le rendra caduque.


            • ninportequoi 1er décembre 2018 13:49

              @Spartacus
              « Qu’est ce qu’on s’en fout qu’il y ai du pétrole ou pas ».
              On ne s’en fout pas tellement en fait puisque que pour sécuriser son approvisionnement ont fait des guerres coûteuses et meurtrières (la liste est longue).
              Les chocs pétroliers entre 1970 et 1980 ont profondément modifié l’économie de la planète et les orientations du capitalisme (fin de la croissance forte et du plein emploi). Ces chocs pétroliers ont confronté le capitalisme à la hausse de deux intrants majeurs : d’une part le travail, en raison de l’augmentation progressive du coût du travail dans les pays riches. D’autre part la hausse du coût de l’énergie. La réponse a été un redéploiement du capitalisme vers l’industrialisation dans des zones géographiques ou le coût de travail était faible. La hausse possible voire durable d’un intrant de la production (l’énergie) était compensée préventivement par la baisse d’un autre (le travail).
              Le simple risque de difficultés énergétiques, dès les années 70, à donc changé radicalement la logique capitaliste ayant prévalu jusque là. Dire qu’il y aura « toujours à l’infini une solution technologique » n’est qu’un pari sur l’avenir qui n’engage que vous. Dans les faits, en se délocalisant massivement dès les premiers problèmes énergétiques, le capitalisme vous a donné tord puisque de son coté il n’a pas pris un risque pareil.

              Par ailleurs vous affirmez dans de nombreux commentaires que la crise du pétrole n’aura pas lieu. Dans ce dernier commentaire, vous avez un autre point de vue. La raréfaction du pétrole serait pour vous sans importance : il suffit de le remplacer.

              Vous dénigrez régulièrement les renouvelables (vent et soleil) auxquels vous ne trouvez que des défauts. Dans ce dernier commentaire, vous dites que faute de pétrole on pourra parfaitement faire de l’énergie avec du soleil et du vent.

              Que faut il penser de ces changements complet dans vos d’affirmations ? Qu’au fil des jours vous dites une chose, puis son contraire ? Qu’au gré des situations vous êtes capable de dire à peu près n’importe quoi ?

              Puisque vos vérités d’un jour sont remplacée par vos nouvelles vérités du lendemain, est-il réellement utile d’insulter et de mépriser ceux dont le seul tord est d’être en avance sur vous ? 


            • mmbbb 2 décembre 2018 14:42

              @Spartacus sauf que cette rupture technologique a du mal se mettre en place Il y a eu beaucoup de projets de recherche sur des moteures alternatifs , moteur cycloide developpé par les japonais, moteur employant du gaz , moteur a hydrogene moteur hybride et je dois en oublie peut etre . Il y a quand meme une grande difficulte de passer de l echelle du prototype tres cher a l echelle industrielle . Quant a l essence , il y a une notion physique qu tu sembles avoir oublie , l entropie . parles en a Lavau, le professeur omniscient le genie des alpages . Dieu lui a depose une intelligence superieure il t expliquera 


            • merthin 3 décembre 2018 10:17

              @Spartacus

              non. L’énergie est une unité de mesure de transformation d’état d’un système. POINT !

              Les sources primaires d’énergie sont effectivement multiples.Cependant, ce n’est pas une raison pour y adjoindre le terme, « n’importe quoi » ! Le rendement, l’effort d’extraction et le bénéfice qu’on en tire ne sont pas les mêmes !

              Les sources d’énergie fossiles sont pour l’instant imbattables en termes de coût/services (rendement). Et encore, faut-il parler des énergie fossiles facilement extractibles ! 

              « jusqu’a la prochaine inovation de rupture qui le rendra caduque. » 

              On voit à peu près le moment où le pétrole pas cher prendra fin. ça se compte à priori en décennies mais pas en siècles. En revanche on attend la technologie de « rupture ». peut être la marche à pied ou le vélo smiley


            • joletaxi 3 décembre 2018 10:49

              @merthin

              blabla habituel

              le « break even » dans les derniers champs de fracking est de 27 $

              si tout le monde s’y met, et les anglais et les argentins(il en a parlé notre Saint Macron des croisades vertes, au président argentin ?) commencent, il y a du pétrole et du gaz pas cher au moins pour 100 ans, je ne parle même pas de l’exploitation des puits abandonnés(on retire au maxi 65 % en conventionnel) ni de la prospection offshore avec ces techniques
              les chinois, et les japonais sont en phase de validation d’extraction des hydrates de méthane des fonds marins(réserves potentielles...500 ans)
              quant au charbon, 100 ans, 200 ans, 500 ans ?
              oui, mais le CO2 ?
              si on est vraiment persuadé que c’est la fin du monde, il faut passer aux actes
              par exemple fermer Airbus
              il est incompréhensible, et inadmissible de ponctionner les sans dents,sous prétexte de « nécessaire transition machin » et de laisser doubler la flotte aérienne dans les 10 ans
              les sans dents prennent pas l’avion ?
              ah bon, ben alors tout ça est bien pensé

              vous avez voulu de l’écologie, le retour à l’eden propre et lumineux, durable, conscientisé, ben vous l’avez
              l’écologie, c’est la décroissance, quelque soit l’habillage


            • merthin 29 novembre 2018 18:48

              @Spartacus

              Aucun spécialiste ne parlait de « fin du pétrole » pour 2000. 

              Il parlaient de pic de production. Et de fait, le pic actuel se situe autour de l’année 2007. Tous les médias se gardent bien d’en parler mais c’est une réalité.

              Le rythme de production suit parfaitement le rythme des découvertes qui sont de moins en moins fortes. La preuve c’est l’exploitation du pétrole non conventionnel (off shore profond donc cher, Shale oil, Shale Gaz qui étaient connus dès le début de l’exploitation mais trop cher alors qu’il fallait juste se baisser pour ramasser le pétrole au Texas et en Arabie Saoudite). 

              Et cette exploitation a déjà un rendement de 5 barils extraient pour 1 baril consommé, ce qui est médiocre par rapport au 1 pour 100 ou 1 pour 50 des réserves conventionnelles.


            • Croa Croa 28 novembre 2018 11:06

              La convention de Chicago est un traité scélérat comme les autres dont le but est le commerce débridé. Il faut envoyer tout ça à la poubelle (désobéir) si nous voulons survivre.


              • gruni gruni 28 novembre 2018 11:18

                @Croa

                 « envoyer tout ça à la poubelle » ça pourrait arriver si l’aérien passe aux biocarburants. Mais les avionneurs écriront une autre convention toujours aussi favorable à leurs avions. Combien de milliers d’hectares de terres cultivables pour faire pousser le carburant des avions ?


              • titi 28 novembre 2018 11:49

                @l’auteur

                J’ai été effaré personnellement de voir les ténors de la FI affirmer qu’il fallait taxer le kérosène car l’avion était pour les riches.

                Ca prouve que même à la FI, on est hors sol.

                Le moyen de transport des riches c’est le train : un aller/ retour à Marrakech par un low cost, c’est moitié moins qu’un Lyon / Paris de la SNCF (en deuxième classe)

                Les avions modernes consomment 3l/100 par passager.


                • Fergus Fergus 28 novembre 2018 11:56

                  Bonjour, titi

                  Vous avez raison, le transport aérien low-cost coûte moins cher que le transport ferroviaire. 


                • Albert123 28 novembre 2018 12:21

                  @titi

                  il faut surtout taxer le kérosène car c’est le carburant des mondialistes par excellence, et que les injonctions écologistes paradoxales sont le fait des mondialistes en 1er lieu qui doivent donc donner l’exemple avant les autres


                • gruni gruni 28 novembre 2018 12:28

                  @titi

                  Les avions modernes consomment 3l/100 par passager.

                  http://consommerresponsable.com/empreinte-carbone-mode-de-transport-plus-polluant/

                  « Ca prouve que même à la FI, on est hors sol ». Vous avez raison sur ce point et certainement sur le prix du transport aérien que je ne connais pas. 


                • titi 28 novembre 2018 17:52

                  @gruni

                  Le TGV n’émet pas de CO2 puisqu’il est … nucléaire…

                  Avez vous un bilan « emprunte rayon gamma » ?


                • Croa Croa 28 novembre 2018 23:20

                  À titi,
                  Les avions consomment bien plus que ça. Tes 3 l/100 par passager c’est uniquement en long courrier et il faut que l’avion soit plein. ( Long courrier = intercontinental) Pour les courts courrier c’est bien pire par km (le décollage compte pour beaucoup) mais moins de km sont parcouru.
                  Bref, grosso modo 1 seul voyage de ces gros avions = 250 automobiles pendant 1 an.


                • xana 28 novembre 2018 12:05

                  A Gruni :

                  Je ne veux pas vous empêcher de faire des rêves roses.

                  A mon humble avis, dans une trentaine d’années les avions auront cessé de voler depuis un bon quart de siècle.

                  Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais depuis quelques années une grande puissance nucléaire cherche à provoquer une autre grande puissance nucléaire (ou deux). Il semble que cette dernière (ou ces dernières) aient davantage de bon sens et évitent de trop répondre aux provocations, mais la première insiste.

                  Il est probable qu’un gros accident va arriver dans ces conditions, et que les missiles, eux, vont voler. Rassurez-vous, cela ne durera que quelques heures, et la Terre a encore des milliards d’années pour s’en relever.

                  Mais l’humanité a très peu de chances de faire partie des espèces survivantes. Les insectes et les arachnides en ont davantage, donc je crois qu’il volera encore des mouches à vers mais plus du tout d’avions dans trente ans.

                  J’espère avoir gâché vos rêves roses en vous réveillant.

                  Mais y a-t’il pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ?

                  Jean Xana


                  • gruni gruni 28 novembre 2018 12:15

                    @xana

                    Quelqu’un d’aussi persuadé que vous de connaître l’avenir de la planète, ne doit pas être contrarié. Je vais donc continuer à rêver et tant que j’y suis relire 1984.


                  • xana 28 novembre 2018 12:36

                    @gruni
                    Il ne suffit pas de se montrer méprisant pour avoir raison.

                    Vous ne voulez pas croire que la situation internationale comporte un (gros) risque de guerre imminente ? C’est votre droit.
                    Je ne prétends pas connaître l’avenir, simplement je ne refuse pas comme vous de voir ce qui se passe.
                    Vous me faites penser à cette autruche avec la tête enfoncée dans le sable. « Je n’y crois pas, je n’y crois pas, je n’y crois pas ». Rêvez donc à ce que seront les transports aériens dans trente ans ou mille, peu importe.

                    Et traitez de fou quiconque vous signale que le monde peut changer d’ici là.

                    Jean Xana


                  • julius 1ER 28 novembre 2018 17:19

                    @xana
                    aurais-tu oublié le « principe de la dissuasion atomique » c’est justement grâce à cela que l’on n’a pas eu de conflit atomique bien que l’envie ou la folie de quelques uns aurait pu nous engager dans un conflit nucléaire depuis longtemps ....

                    peut-être faut-il réinstaurer la peur de ce genre de conflit dans l’opinion publique pour que les citoyens fassent pression sur leurs politiciens afin de faire baisser le niveau d’armements en pleine croissance actuellement !!!


                  • velosolex velosolex 28 novembre 2018 19:35

                    @xana
                    C’est un fait, jamais on n’a été si proche du vide ! 
                    Ne me poussez pas SVP. Faites un selfi si vous voulez. Je vais faire un dernier tour de vélo pour me donner du courage, et envelopper mon poisson rouge !
                    Les hypothèses sur la fin du monde sont légions.
                    Au choix : Réchauffement, cataclysmes, surpopulation, épuisement des réserves, méthane issu de la fonte du permafost, avec la sortie éventuelle de germes et de virus enfouis sous les glaces depuis des millions d’années. Ne parlons pas des nouvelles souches résistantes redoutables pouvant créer des épidémies endémiques….Aurons nous le temps de faire un dernier plein, d’écouter les dernières nouvelles de Macron, ou d’Edouard Philippe, enfermés dans leur bunker sous l’Elysée…
                    « J’encourage tous les français, à gagner la planète Mars, ou Jupiter, où qu’ils se trouvent, avec les moyens dont ils disposent. Ceci est un mes…..clic.... »
                    Aurons nous la force de nous entretuer une dernière fois, où la terre tirera t’elle cette fois ci la première.

                    Je suis sûr qu’il y a des bookmakers anglais sur le coup !
                    Le jeu de la roulette russe fait bien plus partie de fond de l’homme que la raison. 


                  • Sergio Sergio 28 novembre 2018 15:03

                    Il y aura du ’ Kairos-zen ’ !


                    • Sergio Sergio 28 novembre 2018 15:12

                      @Sergio

                      On va inventer la machine à téléportation, mais à l’expérimentation, ça va risquer de coincer, un exemple : Téléporter un mouton, ça donnera un : MOUGEON.

                      Au final, ça ne changera rien grand chose !


                    • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 2018 15:54

                      On pourrait utiliser les mensonges des politiques pour faire rouler une bagnole on inventerait le mouvement infini , plus besoin de faire le plein .....


                      • charly10 28 novembre 2018 16:04

                        Bonjour @ GRUNI

                        Je vais aller un peu dans votre sens, car personne ne sait, à l’heure actuelle, ce que sont les réserves de pétrole. Toutes les informations sont basées sur des calculs de probabilité, donc très aléatoires. Les données permettant de calculer cette date du fameux pic, ne sont pas toutes publiques, donc chaque personne qui s’exprime travaille avec son propre jeu de données, obtenu auprès de sources fiables... ou pas

                        Et effectivement déjà, en 1973 j’avais alors 24 ans, on nous assurait que, en l’an 2000 les réserves seraient épuisées, puis les spécialistes ont reculé la date du pic à 2005, puis 2012,….. bref !!

                        Je ne vous parle même pas du pétrole d’origine abiotique (théorie russe, encore peu diffusée chez nous). https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-baquiast/blog/280315/petrole-biotique-ou-petrole-abiotique

                        Le pétrole reste avant tout une arme économique très sensible. Les états pétroliers et les compagnies pétrolières, ne diffusent que des informations floues qui varient toujours en fonction de leurs intérêts immédiats ou à venir. Ils n’ont aucun intérêt à ce que les marchés sachent exactement ce qu’il en est dans ce domaine, car ce marché du pétrole et du gaz est majoritairement spéculatif il doit pouvoir être manipulé par les différents acteurs.

                        Malgré la course folle à la décarbonation des énergies, et les essais effectués avec du bio-carburéacteur, je pense que l’aéronautique sera certainement la dernière filière à utiliser l’énergie pétrolière


                        • Balkanicus 28 novembre 2018 16:15

                          @charly10

                          Et les steack au petrole alors

                          Qui va fournir des fruits et legumes ainsi que de la viande a base de petrole a toute nos grande surface !

                          On mangera quoi ?

                          On va etre obliger de manger ce qui sort de la terre !

                          Je m insurge !

                          Flute flute et re-flute !


                        • gruni gruni 28 novembre 2018 19:20

                          @charly10

                          Commentaire intéressant charly 10, mais malgré tout, « arme économique » politique aussi, la fin du pétrole viendra bien un jour. 
                          Vous écrivez : je pense que l’aéronautique sera certainement la dernière filière à utiliser l’énergie pétrolière". Sans doute, mais peut-être aussi l’armée.


                        • popov 29 novembre 2018 03:41

                          @Balkanicus
                           
                          Plus de steaks au pétrole ? Les végans sont donc voués à l’extinction.


                        • charly10 30 novembre 2018 18:59

                          @gruni

                           L’armée bien sur mais j’inclus l’aviation militaire, dans le terme générique.


                        • Jean Keim Jean Keim 28 novembre 2018 18:58

                          Le pétrole et autres produits fossiles dureront tant qu’il y aura de gros profits à faire (estimés à plusieurs milliers de milliards de dollars), les conséquences environnementales ne sont pas un critère pris en compte par l’industrie pétrolière, et ensuite je ne serais pas étonné que des cartons sortent d’autres modes de production d’énergie.


                          • gruni gruni 28 novembre 2018 19:25

                            @Jean Keim

                            « que des cartons sortent d’autres modes de production d’énergie. » C’est bien possible. Le génie de l’homme est inépuisable et renouvelable. D’ailleurs, la matière grise est très recherchée et vaut de l"or.


                          • velosolex velosolex 28 novembre 2018 19:23

                            Les bio carburant sont tous une solution, et n’ont rien de bio...Ils utilisent la terre utile à une population de plus en plus nombreuse, et sont consommateurs d’eau, d’Energie, et de..pesticides, avec des pots d’échappement qui crachent du Roundup. 

                            Ce n’est pas le problème de la quantité de pétrole encore disponible ou non, qui est un problème en soi, mais son utilisation, qui impacte le climat, et la santé...Pour les prévisions, ne vous fiez pas à l’OPEP, les pays ayant le droit conventionnel de mettre un pourcentage de pétrole sur le marché, ils font donc preuve d’un grand optimisme. Ne parlons pas des difficultés d’extraction, qui ne sont pas abordés, et de leur impact écologique ! Je sais l’écologie c’est emmerdant, mais compte tenu que nous ne sommes pas encore des robots, mais bardé d’un tube digestif et respiratoire, la loi est dure, mais c’est la loi…..

                            Le capitaliste a plus d’un tour dans son sac, et fait du malheur et de la catastrophe de nouveaux marchés, en profitant pour taxer, au nom de l’écologie, qui est ainsi transformé en repoussoir par les ballots, ne voyant pas qu’ils sont manipulés. Il va falloir tout de même se décider si l’on veut vivre, sans trop bouger, dans un monde de toute façon qui s’uniformise, et où réenchanter le commun, le territoire où l’on vit, ne serait pas forcément la pire des solutions ; ou alors partir pour une dernière croisière « Titanic » sur un de ces monstres des mers, comme celui qui a eut une amende de 100 000 euros à MARSEILLE...Il avait fait le plein en Espagne d’un gazoil « sale », et a gagné ainsi 150 000 euros...https://bit.ly/2SjvVeb On comprendra sans mal que cette amende est moins dissuasive, que celle qu’on vous a collée, quand vous avez dépassé de 5 km heure la vitesse autorisée….


                            • JC_Lavau JC_Lavau 28 novembre 2018 19:30

                              @velosolex et sa crédulité inoxydable : « qui impacte le climat »


                            • velosolex velosolex 28 novembre 2018 19:37

                              @JC_Lavau
                              Vous procédez par projection, comme d’habitude.


                            • JC_Lavau JC_Lavau 28 novembre 2018 19:55

                              @velosolex. Charlie Chaplin aussi, déguisé en grand dictateur, faisait semblant de parler allemand. Mais son « imitation » n’en était jamais une aux oreilles de germanophones.
                              velotruc fait semblant de parler psycho, mais ça ne dupe que d’autres nuls.


                            • velosolex velosolex 28 novembre 2018 21:40

                              @JC_Lavau
                              Pour votre gouverne, Chaplin ne faisait pas semblant de parler allemand !
                              Il parodiait le ton, et les gesticulations, d’un dictateur, sa musique, sa dynamique, sa capacité d’hypnotiser les foules.
                              Son imitation ne visait pas à ridiculiser la langue de Goethe, mais celle d’une baudruche qui éructait des vérifications.
                              Il n’est pas besoin d’être germanophone pour le comprendre, ni même de faire de la psychologie. 


                            • troletbuse troletbuse 28 novembre 2018 21:42

                              Prochain article de Grounichou :

                              Lorsqu’il n’y aura plus une seule goutte de sperme ?

                              • Balkanicus 28 novembre 2018 21:51

                                @troletbuse

                                Apres ma mort.... pas avant !


                              • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 28 novembre 2018 23:14

                                Ce n’est ma voiture ou la votre qui polluent, mais les millions de voitures que voudront avoir les populations des pays émergents.( d’après pr jacquart il y a quelques années).les camions polonais, roumains à l’entrée en France direct gare sncf . Des conteneurs comme pour les bateaux. Les camions plus petits pour le service régional.

                                Les avions pour les trajets de plus de 3 heures. Le reste par train.

                                Rien qu’avec ça on règle une bonne partie du problème.

                                Ensuite les centrales d’achat qui font le gros des importations devraient suivre la règle : à qualité égale préférence aux produits nationaux ou périphériques sans condition de prix. Les océans apprécieront.


                                • popov 29 novembre 2018 05:17

                                  @yapadekkoaqba
                                   
                                  Je viens justement de tomber sur cet article un peu surprenant : La France en tête du classement des pays à l’alimentation la plus durable.
                                  Pour une fois qu’on entend une bonne nouvelle venant de l’hexagone...


                                • popov 29 novembre 2018 04:10

                                  Monsieur le Président, il n’y a plus une seule goutte de kérosène à mettre dans nos Airbus.

                                  Macron : Eh bien, mettez-y de la brioche. Holala, il faut tout leur dire à ces cons.


                                  • nono le simplet nono le simplet 29 novembre 2018 04:25

                                    @popov
                                    Eh bien, mettez-y de la brioche

                                    cette histoire de brioche restée célèbre m’énerve un petit peu ... c’est une des plus anciennes fake news restée dans les mémoires ...
                                    Marie Antoinette n’a pas dit « qu’ils mangent de la brioche ! » mais « qu’on leur donne de la brioche ! », brioche qui fût distribuée à ces femmes affamées venues de Paris à Versailles à pied ...


                                  • nono le simplet nono le simplet 29 novembre 2018 04:48

                                    @nono le simplet
                                    bizarrement, en cherchant sur le net je ne trouve pas la même explication de cette fake new ... je viens de relire le récit de Castelot qui ne souffle pas un mot sur cette phrase ... comment c’est venu dans ma mémoire ? mystère ...


                                  • popov 29 novembre 2018 05:12

                                    @nono le simplet
                                     
                                    Bah, fake news ou pas-fake news, c’est un peu comme les fables de La Fontaine, on sait bien que les renards et les corbeaux ne parlent pas. Il s’agit d’une image qui illustre une certaine mentalité.


                                  • nono le simplet nono le simplet 29 novembre 2018 05:39

                                    @popov
                                    Il s’agit d’une image qui illustre une certaine mentalité.

                                    là dessus, aucun doute ... mais, bon ,ça m’énerve quand même un petit peu smiley
                                    du coup, en relisant la marche sur Versailles, j’y vois de sacrées analogies avec les temps actuels ...


                                  • velosolex velosolex 29 novembre 2018 10:03

                                    @nono le simplet
                                    Intéressant. Cela change tout ! Car il état notoirement connu que le bon Louis 16, dit Capet, avait une certaine « brioche »....Marie Antoinette aurait elle suggéré par là qu’on bascule le roi vers la foule ?...Ainsi cette déclaration révolutionnaire mal comprise l’aurait fait passer pour une réactionnaire alors qu’elle aurait pu être l’égérie de la révolution. 
                                    Impossible le ne pas avoir tout de même de l’empathie pour cette femme qui se fit couper la tête, et qui aimait garder des moutons. Une baba cool d’avant l’heure ?....Cela ne porte pas chance dans l’histoire de France. Voyez Jeanne d’arc. Une belle vie quand même, mais une fin qui alimenta la hausse des températures, et le bilan carbone !


                                  • nono le simplet nono le simplet 30 novembre 2018 03:23

                                    @velosolex
                                    vas y, vas y, moque toi de moi ... smiley


                                  • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 29 novembre 2018 10:10

                                    « Lorsque j’arrêterai de dire des bêtises » aurait pu être le titre de cet article. L’auteur nous dit que le pic pétrolier se rapproche de plus en plus (avant 2030) : cela fait 40 ans que l’on raconte cela, que l’on dit qu’il n’y en a plus que pour 40 ans de réserves pétrolières, 40 ans toujours repoussés, pic pétrolier qui comme le mirage s’évanouit quand on s’en rapproche. Ceci combiné avec des affirmations sur les bio-carburants qui se sont révélés bien plus polluants que prévu avec de l’agriculture intensive. De temps en temps, il est bon de regarder les expériences du passé et de faire un bilan sérieux sans être aveuglé par les semons écologistes.


                                    • gruni gruni 29 novembre 2018 10:25

                                      @Bernard Mitjavile

                                      « que l’on dit qu’il n’y en a plus que pour 40 ans de réserves pétrolières, 40 ans toujours repoussés »

                                      C’est à peu près ce que j’écris dans un passage du texte, non ?
                                      Quant aux bio-carburants, lisez le lien sur l’après-kérosène. 


                                    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 29 novembre 2018 10:45

                                      @gruni Je vous ai peut-être mal compris, désolé mais vous écrivez quand même "Si les prévisions sont justes, le pic pétrolier prévu en 2030 pourrait arriver plus vite encore, en 2020.

                                      " On a eu ce genre de prévisions à plusieurs reprises, c’est vraiment à prendre avec des pincettes. C’est vrai, vous dites que les prévisionnistes ne sont pas d’accord entre eux. J’ai été trop critique mais quand on parle de bio-carburants, on voit souvent des lobbies agricoles prêts à polluer la terre à coups d’engrais et de pesticides, proclamant qu’ils agissent pour l’écologie et pour un monde meilleur.
                                      En tout cas, je m’excuse d’avoir été un peu trop critique à votre égard, Je suis devenu trop sensible aux discours apocalyptiques des écolos et réagis vivement. 


                                    • gruni gruni 29 novembre 2018 14:04

                                      @Bernard Mitjavile

                                      Y a pas de mal, ça m’arrive aussi de critiquer trop vite.

                                      Bonne journée


                                    • troletbuse troletbuse 30 novembre 2018 01:51

                                      @Bernard Mitjavile
                                      Y’a même le niveau des mers qui va monter au moins de 10 mètres. smiley
                                      Il ont pris le niveau de la mer au Mt St Michel à marée basse et si il vont le reprendre à marée haute, ils trouveront même plus de 10 mètres. smiley


                                    • nono le simplet nono le simplet 30 novembre 2018 03:27

                                      @troletbuse
                                      Il ont pris le niveau de la mer au Mt St Michel

                                      selon un savant d’Ax le delta du Gange et celui du Couesnon c’est pareil ... c’est la terre qui monte, pas l’eau ...


                                    • troletbuse troletbuse 30 novembre 2018 12:23

                                      @nono le simplet
                                      Oui,paraît que l’écorce terrestre monte de 40 mètres sous l’attaction


                                    • JC_Lavau JC_Lavau 30 novembre 2018 12:35

                                      @troletbuse. Deux sottises, l’une est recopiée, l’autre est personnelle.
                                      Sur les forces de marée, seule une toute petite minorité est gravitationnelle. L’énorme majorité est inertielle. Fin 17e siècle, Isaac Newton avait des excuses : les mathématiques de l’inertie n’ont été écrites qu’au 19e siècle, avec des moyens analytiques dont Newton ne disposait pas. Au 21e siècle, notre enseignement n’a plus aucune excuse.

                                      Quant à ton ordre de grandeur, il est surestimé de l’ordre de 200 fois, au moins.


                                    • leypanou 30 novembre 2018 15:35

                                      @troletbuse
                                      le niveau de la mer qui monte fait partie des affabulations des timbrés du prétendu réchauffement climatique.
                                      Détails ici.
                                      De toute façon, on vit dans un monde de faux : des projets politiques sont présentés comme des vérités scientifiques et tous les gogos de l’écologie y croient.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès