• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lutte contre la délinquance : exigeons un plan « Tolérance Zéro » (...)

Lutte contre la délinquance : exigeons un plan « Tolérance Zéro » !

Attaques de policiers ou de pompiers, violence dans les hôpitaux ou les écoles, montrent l’impunité dans laquelle évolue ces voyous qui n’ont plus de limites, pas même celle de donner la mort.

La violence est quotidienne, aveugle, exponentielle… Il faut agir vite, fort et pendant longtemps. La politique de Tolérance zéro, pour être efficace, doit concerner tout le monde quel que soit le délit.

Le plan « Tolérance zéro » tient en trois actes :
 

- Le courage et l’exemplarité citoyenne

 

- L’application de la loi et l’efficacité des sanctions

 

- La volonté et la détermination politique 

 

 

Trop souvent, par lâcheté, par manque d’exemplarité, nous encourageons la délinquance à différents niveaux.

L’exemplarité est primordiale. Chaque citoyen doit respecter la Loi. C’est-à-dire qu’il faut en finir avec l’exception d’exemplarité.

L’exception d’exemplarité, ce sont tous ces moments où l’on critique, en public (souvent en voiture et devant ses enfants), une limitation de vitesse, un panneau de stop, l’emplacement d’un radar, mais aussi un montant d’imposition, une décision administrative, etc…

L’exception d’exemplarité c’est vouloir l’application totale de la loi pour son voisin mais pas pour soi-même ou ses proches.

 

L’exemplarité c’est participer au respect de la Loi. Cela demande du courage.

Faire respecter la Loi ce n’est pas prendre un risque physique. C’est faciliter le travail des forces de l’ordre. C’est ne pas participer au désordre public.

Faire respecter la Loi, c’est aussi intervenir par la parole en usant de pédagogie et sans sectarisme.

Faire respecter la Loi, c’est expliquer en quoi le comportement de la personne est délictueux ou associable ou injurieux.

 

Le dispositif législatif existe. Il faut l’appliquer.

La crise de l’autorité de l’État ne date pas d’hier. Les prisons sont surpeuplées, des dizaines de milliers de personnes restent libres alors qu’elles devraient être enfermées, la délinquance des mineurs explose, les armes de guerres circulent en toute impunité dans les quartiers, les peines prononcées sont souvent inadaptées, trop légères, pas appliquées…

 

Les lois de la République doivent être respectées partout et par tous, sans exception.

L’impunité n’est pas acceptable. Tout délit doit être sanctionné. Toute sanction doit être exécutée.

 

La politique de tolérance zéro s’appuie sur la théorie de la vitre brisée, dès qu’un carreau est cassé, il faut le réparer sinon c’est le signal que l’on peut tout dégrader. Cela signifie que chaque acte de délinquance doit être sanctionné rapidement et de manière proportionnée.

Les actes de rebellions, agressions, violences physiques ou verbales, injures à l’encontre d’un représentant de l’Etat, policiers, gendarmes, instituteurs, professeurs, membres de l’administration pénitentiaire, de l’administration fiscale, mais aussi éducateurs spécialisés dans les associations, encadrants d’activités sportives (notamment les arbitres), quel que soit la qualité ou la motivation de l’auteur doivent être publiquement, rapidement et sévèrement sanctionné.

 

La police et la gendarmerie sont chargées de maintenir l’ordre et pas uniquement de le rétablir. Les compétences des commissaires de police, des commandants de gendarmerie ou de C.R.S. doivent être augmentés afin de leur permettre de décider, sur le terrain, de la conduite à tenir.

Dans les quartiers, il faut organiser des opérations coup de poing, infiltrer les bandes de cités, recourir à l’armée… Mettre "le paquet" afin d’inverser le processus d’armement des jeunes issus des quartiers défavorisés, remonter les filières de revente d’armes de guerre, multiplier les unités de la Bac.

 

Il faut prendre le problème à la base.

 

Repérer les enfants qui ont un comportement violent ou qui posent un problème. Non pas pour les punir, mais pour prévenir toute dérive délinquante.

 

Responsabiliser les parents (suspension des allocations familiales, suivi par les services sociaux…). Dans les écoles, des amendes doivent pouvoir sanctionner les élèves absentéistes.

 

Placer les enfants à problèmes dans des pensionnats afin de les éloigner d’un environnement violent.

 

Isoler les mineurs délinquants dans des centres éducatifs fermés et contraignants ; les suivre continuellement à leur sortie et ce, jusqu'à une réinsertion totale.

 

Notre pays permet à chacun de s'instruire, de se former, de s'intégrer, de travailler, d'évoluer... Nos aides sociales, notre système de santé, nos institutions sont parmi les meilleurs au monde.

 

Aussi, il ne convient d’enfermer que des personnes particulièrement dangereuses pour la société.

 

Les braqueurs à main armée, les auteurs d’agressions avec violence, les assassins, violeurs, pédophiles, récidivistes… doivent être mis en prison, et pendant longtemps.

 

Les peines de ces criminels ne devraient pas être compressées et la perpétuité (si elle est demandée) doit être appliquée réellement.

 

La libération devra être assortie d’un contrôle strict (bracelet électronique à vie par exemple).

Pour ce qui est des assassins considérés comme "malades mentaux", l'enfermement en établissement spécialisé doit être généralisé.

 

Toutes les personnes qui sont actuellement en prison pour des affaires de stupéfiants (petits dealers, consommateurs réguliers…), vols, escroqueries, délits mineurs sans violence… doivent être mises en liberté sous bracelet électronique le temps de leur condamnation, et avec une obligation de suivi très contraignante (contrôle régulier de leur situation, sanctions à la moindre incartade).

En cas de manquement, il en sera fini de la liberté sous bracelet, et la peine sera commutée en prison ferme, sans remise de peine, et avec, de toute façon, la pose d’un bracelet à la sortie ! 

 

 

La volonté politique d’en finir avec la délinquance doit exister et faire l’objet d’une vaste adhésion.

 

La priorité est d’en finir avec la théorie de l’excuse. Entre l’absence parentale, le malaise social (chômage), la victimologie (délit de faciès), les déséquilibres psychologiques, l’âge etc… les excuses pour les délinquants ne manquent pas. Il faut cesser avec vision dangereuse et irréaliste, ne serait-ce que par respect pour la grande majorité des habitants et des jeunes de ces quartiers qui ne tombent pas dans la délinquance !

 

Il faut frapper vite et fort pour reconquérir ces territoires. Le ministère de l’intérieur dénombre 360 zones « sensibles ». Dans ces zones vivent 4 millions d’habitants, qui ne sont pas tous djihadistes, pas tous trafiquants de drogue, pas tous anti-français. Certainement qu’une grande partie d’entre eux sont des victimes, pris en otages par ces minorités agissantes.

 

Oui M. le ministre de l’intérieur, vous avez raison de déclarer que chaque cave, chaque squat, chaque recoin des cages d’escaliers doivent être inspectés. Mais il ne suffit pas de déclarer, il faut agir. Le testament de votre prédécesseur, dans lequel il reconnaît l’incapacité politique du président de la République à prendre ma mesure de l’enjeu sécuritaire, doit vous guider. Les arrestations doivent se multiplier pour contrôler la situation des interpellés. Des expulsions ou des incarcérations doivent être prononcées par des magistrats mobilisés dans cette action d’envergure. La gangrène est là, il faut couper le membre infecté. Nous verrons plus tard comment l’empêcher de revenir.


Moyenne des avis sur cet article :  1.39/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • math math 27 octobre 08:51
    La délinquance est la conséquence de notre impuissance en détournant les yeux face à la réalité que personne ne veut voir..Nous sommes aussi « con » que quand nous votons pour des « tapis » de confort qui cache notre lâcheté...

    • Le421 Le421 28 octobre 08:43

      @math

      Tir à vue !!
      Y’a que ça de vrai...

    • Raymond75 27 octobre 09:14
      A New York, la politique de ’tolérance zéro’ a obtenu d’excellents résultats :


      Mais les Américains savent trouver les moyens quand il le faut.

      • math math 27 octobre 09:17

        @Raymond75....En effet eux agissent pendant que nos dirigeants bourrent leur coffres de l’argent du peuple !


      • Le421 Le421 28 octobre 08:44

        @Raymond75

        D’ailleurs, dans les États où il y a la peine de mort, il n’y a plus de délinquance...

        Tant qu’à dire des conneries, il faut le faire bien...  smiley


      • Désintox Désintox 29 octobre 12:45

        @Raymond75


        Les USA, les prisons sont nombreuses et pleines, la peine de mort est appliquée.

        Le résultat, c’est la pire insécurité du monde développé.

        C’est bien la preuve que cet article ne dit que des bêtises.

      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 27 octobre 11:33

        Sympa cet article mais tellement idéaliste et loin des réalités de la France d’aujourd’hui. 

        Exemple : Il faut frapper vite et fort pour reconquérir ces territoires« . 
        Question : pourquoi les gouvernements répètent régulièrement depuis des décennies ce genre de »Il faut« sans rien faire (Sarko et le karcher etc..) ? Peut-être que tout simplement, ils savent que s’ils s’attaquent aux quartiers et aux trafics de drogue et autres qui sont à la base de l’économie de ces quartiers, ce sera la révolte, il y aura des morts et il y aura toutes les bonnes âmes et assocs humanitaires qui se mettront à pleurer contre le fascisme, le racisme etc..Il y a un risque politique à prendre qu’ils ne sont pas prêts à prendre.
        C’est gentil d’écrire des »ll faut..", mais cela ne suffit pas..Regardez la déclaration de Colomb lors de sa démission, pressé de retrouver son siège à la mairie de Lyon ou relisez les propos de Hollande dans son bouquin Ce qu’un président ne devrait pas dire et réfléchissez avant d’écrire..


        • rogal 27 octobre 12:42

          @Bernard Mitjavile

          Raisonnement de centriste. (Je sais bien que l’insulte est interdite dans les commentaires, mais... j’assume).
          Ce qui est à craindre c’est que continuer dans la direction actuelle ne mène à pire, à la décomposition de la République.

        • blablablietblabla blablablietblabla 27 octobre 17:02

          @Bernard Mitjavile
          Tout à fait, ils veulent pas prendre des risques , on a vu en 2005 . La police ne peut rien faire vu les armes qui circulent dans les cités , l’armée ça craint tout le monde devient une cible. Je pense qu’on va aller droit dans une dictature genre pays arabe, pour certains ça va pas changer grand choses vu qu’ils sont nés sous des régimes autoritaire .


        • troletbuse troletbuse 27 octobre 14:49

          Pour l’automobile, pas de problème. Mais ça rapporte, ce qui fait la différence.


          • imago imago 27 octobre 16:02
            à la première émeute ethnico raciale communautaire, nos brave eunuques vont se replier en miaulant comme des chats.
            n’attendez rien d’une engeance démagogique qui rallonge depuis 20 ans la mèche du baril de poudre.

            • Fergus Fergus 27 octobre 18:32

              Bonsoir, Méchant Réac

              Il est évident qu’il est urgent de renforcer la répression, mais également la prévention, indissociable de la fermeté sur le long terme.

              Cela dit, la « Tolérance Zéro », c’est avant tout un slogan. A New York, elle a été mise en œuvre à l’initiative de Giuliani, et de fait elle a abouti à une baisse importante de la criminalité. Mais le nombre des meurtres et des viols est resté à un niveau préoccupant..


              • lloreen 27 octobre 18:43
                La tolérance zéro consisterait pour commencer à s’occuper du premier des escrocs, l’actuel locataire de l’Elysée et de tous ses hommes de main, occupés depuis trop longtemps à achever les populations.

                Les prochaines victimes seront les forces l’ordre, tel et le message d’Eric Fiorile, porte-parole du conseil national de transition de France .

                Depuis le 18 juin 2015, un collectif de français a crée un conseil national de transition, qui est le seul organe légitime, reconnu par le droit international et mis à la disposition du peuple de France pour organiser une transition devenue vitale pour le pays.
                Toutes les informations concernant le programme de la transition se trouvent sur son site.

                La légitimité de ce conseil national de transition se trouve exposée dans l’article 35 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 qui stipule que

                "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs« (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

                 

                Comment sortir de la dictature sectaire et fanatique qui nous dirige ? Edmund Burke nous donne une piste :

                 »Les tyrans-Sophistes de Paris déclament bien haut contre feu les tyrans-rois qui dans les siècles précédents ont tourmenté le monde. Ils ne sont si fiers que parce qu’ils sont à l’abri des sanctions de leurs anciens maîtres, des donjons et des cages de fer. Serons-nous plus indulgents pour les tyrans d’aujourd’hui, quand ils nous donnent le spectacle de tragédies plus affreuses encore ? N’userons-nous pas de la même Liberté qu’eux, quand nous pouvons le faire avec la même sûreté ?" (Edmund Burke, Réflexions sur la Révolution de France, 1791, Pluriel Histoire, Paris 2004, p. 136).


                • pemile pemile 27 octobre 18:46
                  les suivre continuellement à leur sortie et ce, jusqu’à une réinsertion totale.

                  La libération devra être assortie d’un contrôle strict (bracelet électronique à vie par exemple).

                  une obligation de suivi très contraignante (contrôle régulier de leur situation, sanctions à la moindre incartade).

                  Je suis bien d’accord, mais vous en avez estimé le budget ?


                  • pemile pemile 27 octobre 19:02

                    @Cadoudal


                    Et mes ptits bretons sociopathes, dont FDS, breizh-info et breizh-atao ne te parlent jamais ?

                  • Cadoudal Cadoudal 27 octobre 19:08

                    @pemile

                    Je suis patient, j’attends toujours que tu me démontres l’impact des jeunes indigènes bretons sur l’augmentation de la violence gratuite...

                    L’impact des jeunes colons n’étant plus à démontrer et admise par tous...

                    Un jour je te le promets, les jeunes indigènes bretons auront un certain impact, mais rien à voir avec de la violence gratuite...

                  • pemile pemile 27 octobre 20:45
                    @Cadoudal « mais rien à voir avec de la violence gratuite »

                    Mon pauvre t’es complètement à la masse et aveuglé par tes lectures ! smiley

                  • Cadoudal Cadoudal 27 octobre 20:51

                    @pemile

                    J’ai la gentillesse de te prévenir de ce qui va bientôt se passer, c’est ainsi que tu me remercie...

                    Allocation du demandeur d’asile revalorisée de 1,6%, retraites et allocations familiales de 0,3%
                    27 octobre 2018
                    Cherchez l’erreur : Allocation du demandeur d’asile revalorisée de 1,6%, retraites et allocations familiales, seulement de 0,3%…

                    Quand on te dit que la marée monte, c’est qu’elle monte...

                    132 de coéf, ça va mouiller un peu...

                  • pemile pemile 27 octobre 20:56
                    @Cadoudal « J’ai la gentillesse de te prévenir de ce qui va bientôt se passer »

                    Moi je te parle de ce qui se passe déjà tous les jours en bretagne, une région où il y a très peu d’immigration, mais où des éducs flippent de plus en plus face à des gamins sociopathes et ou des gendarmes se lassent de gérer des cas psychiatriques.

                  • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 01:05
                    @pemile
                    « une région où il y a très peu d’immigration »

                    Arrête de jouer au plus con avec moi... t’es sur de perdre..

                    Donne moi les noms de ces gus, je te dirais si ce sont des petits cousins à moi...

                    Ou tes invités...

                    121 Euros :







                  • pemile pemile 28 octobre 09:23
                    @Cadoudal « Arrête de jouer au plus con avec moi... t’es sur de perdre.. »

                    Ce qui me sidère, c’est que je pense que tu es tellement conditionné par le filtre de tes lectures chez FDS que t’es presque sincère ! smiley

                    Des 1000 agressions gratuites quotidiennes FDS te sort chaque jour 2 ou 3 noms à consonance étrangère et du coup tu zappes les 997 autres !

                  • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 16:00

                    @pemile

                    Vas y, je t’en prie, sors moi une agression gratuite perpétrée par mes petits cousins...

                    Allo...

                    Allo Pemile, t’es dans un tunnel...


                    "Ces évolutions démographiques dues à l’immigration ont un autre effet concret : en 2017, plus de 17 % des jeunes de moins de 24 ans en France métropolitaine étaient d’origine extra-européenne (...)"

                    Affirmation trompeuse car elle restreint l’origine au statut de l’individu ou à celui de ses parents. Partant les populations de 3ème et 4ème génération, issues des flux extra européens, ne sont pas d’après cette définition d’origine extra européenne.





                    • math math 28 octobre 13:11
                      Tuerie de Pittsburgh : Castaner renforce la sécurité devant les synagogues

                      Le ministre de l’Intérieur a indiqué samedi soir avoir demandé aux préfets de « renforcer la vigilance autour des synagogues », après l’attaque antisémite de Pittsburgh...Pour les écoles faudra attendre !


                      • Cadoudal Cadoudal 28 octobre 16:06

                        @math

                        Y a plus de juifs dans les écoles des territoires occupés...

                        Y a plus d’indigènes non plus...

                        Y a plus que des gentils colons un peu turbulents...



                      • Sergio Sergio 28 octobre 14:02

                        « Les arrestations doivent se multiplier pour contrôler la situation des interpellés. Des expulsions ou des incarcérations ...  »


                        Du national-socialisme, ou si peu, quoi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles







Palmarès