• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron : C’est gagné pour 2022 !

Macron : C’est gagné pour 2022 !

JPEG

Attention ! 2022, v’là les flics... Cachés derrière macron ! Fort d’annoncer ça, c’est avancer que la terre sera plate...Hélas, ben... Elle le sera ! Galilée au poteau et vive l’inquisition !

Objectif : 2022, la victoire.

Simplifions : Il y aurait en France trois profils d’électeurs : les conservateurs, qui eux ne veulent surtout pas que ça change : leurs avantages acquis restent, qu’ils puissent continuer à faire évoluer leur patrimoine et pré-carré de l’entre-eux : Souvent des + de 55 ans de tous profils, votant en masse, et ayant un intérêt commun au statu quo. C’est une majorité grandissante et agissante car, dû au vieillissement de la population. Les plus jeunes, eux, pencheraient vers les partis de gauche, vers une proposition de société plus partageuse, plus écolo, plus ouverte au monde et qui opteraient aisément pour une 6ème république, avec des referendums impliquant. Le problème, c’est que cette autre majorité ne vote guère. Enfin, les hésitants, cet électorat volatil, qui peut très bien aller d’un coté ou de l’autre et qui d’élections en élections fausse les statistiques. Voila, à peu près le paysage de l’électorat hexagonal à l’orée des années vingt, qui n’auront rien de folles s’en est certain...

Déjà, à l’époque Sarkozy, cet électorat vieillissant, propriétaire d’au moins son logement avait amené au pouvoir le zébulon vibrionnant. Un transfert s’était opéré des électeurs Front National vers la droite peureuse, et un peu des gauches/centre déçues. Mais pomper les électeurs de l’extrême droite en les flattant avait le désavantage de rendre la gauche très populaire et surtout, de rendre Sarkozy impopulaire, ce qui construisit sa défaite de 2012. L’incident de parcours Hollande, fut un vote sanction qui devait durer 5 ans.

Ceux qui mirent macron tout en orbite en avaient tiré les leçons. Déconstruire ce paysage gauche-droite, en faire un gloubi boulga de ni, ni et inventer le concept de En Marche, ayant l’avantage de ne rien dire et mettre tout le monde d’accord : car, En Marche, n’est-il pas mettre un pied devant l’autre, point ! Pas besoin d’indiquer une direction. Quelle profondeur d’idée(s) pour réinventer une nouvelle société où rien ne bougera... Mais pour que ce concept creux fonctionne il fallait du clivant, du simple à comprendre, sachant que l’énorme majorité de l’électorat est plus ou moins lobotomisé : inventer l’ennemi intime, celui qui comme au cinéma a une sale gueule et prend le rôle du sale mec ! Manichéen ! Restons basic, soyons pragmatique ! Marine le Pen fut l’élue, celle par qui tout passerait en frayeurs, peurs du lendemain et autres fantasmes gris/bruns. Sarkozy tapait dans l’électorat de l’extrême droite, en promettant des lois bien moins néfaste que l’ère macron, qui lui, au contraire désignait cet électorat comme le diable personnifié : être avec « eux », c’était vouloir la fin de notre démocratie... De plus, avec une campagne de battage jamais vu, on pouvait pour décrédibiliser n’importe quel parti ou mouvement l’acoquiner à cette « peste brune » : les gilets jaunes y eurent droit, la France Insoumise aussi. L’épicentre de cette sinistre farce fut le débat de l’entre deux tours des élections de 2017. Marine tomba dans le piège, et fit briller macron, ce qui la diabolisa et fit que l’électeur français dut comme au temps du duel Chirac/le Pen faire un vote de barrage. C’était choisir entre la peste et le cholera... La France choisie... Et devint tubarde.

Le cynisme fut aussi de faire basculer une partie de l’électorat des républicains sur cette même extrême droite afin de construire une masse assez puissante pour arriver à chaque fois aux deux premières places... Et ainsi, se fabriquer cousue main une opposition, un adversaire qui éliminerait de facto tout le reste de l’échiquier. BRAVO, les Kafka du CAC40 ! Il y a deux France irréconciliables.

----------------------------------

Mai 2019 : bis répétitas ! La formule magique a encore fonctionné !

Stratégie de la martingale gagnante : Le grand clivage entre les gentils progressistes et les méchants nationalistes ; manichéens vous disais-je ! Qui a eu pour summum, un duel entre le Pen et lui. La « victoire » à ces européennes va du coté du diable Marine... Pourtant, le vrai vainqueur est du coté de « l’ange » macron qui a siphonné les voix des républicains... Pas de sens direz-vous ! Ben si : les républicains, ses vrais opposants se sont pris la veste du siècle avec un 8,5%... Un tsunami pour les supporters des Fillon-Juppé ; pourtant, ils ne se sont rabattus par désespoir, mais en entendant fort et clair depuis deux années un discours de droite, un programme de droite, un langage de droite ; d’autant qu’il est asséné par un Edouard Philippe, ex juppéiste et un Bruno Lemaire ex...tout le monde, mais aussi des cadors de la droite ancienne : Raffarin et Juppé. « ILS » en avaient rêvé, il l’a fait ! Fini l’ISF, la loi travail, fin du statut des cheminots,120000 fonctionnaires en moins, bientôt réforme du chômage, des retraites (les petites) et surtout privatisation à outrance, ce qui permettra à beaucoup de ces retraités et investisseurs d’accroitre leur portefeuille actionnarial à peu de risques... En plus, cette droite républicaine aime la fermeté, et en l’occurrence elle a été servie : matraquage contre les gilets jaunes, cette racaille et lois liberticides au service de cette majorité dite silencieuse et agonisante. Son rêve de franchouillard enfin à portée : tout le monde dans le droit fil et la pensée unique et que rien ne dépasse surtout pas ! Un monde passe muraille chiant à leur image grise...

Se faire réélire c’est anticiper, alors, macron en récupérant les voix de la droite tiède, se reverra au second tour contre qui ? Marine ! Qu’elle soit première au premier tour n’a aucune importance, ce qu’il faut c’est qu’il soit juste derrière elle, et alors : paf ! répétitas ! Comme « la gauche » est morcelée et agonisante (6,8% LFI, parti socialiste à 6,2%) de ce coté il est pénard et le centre avec Bayrou qui sanglote, qui sanglote, c’est tout cuit les zamis ! On en mangera en 2022 et jusqu’en 2027 ! A ce moment là, la France se classera au niveau qualité de vie à celle du Pakistan, et le nombre de milliardaires aura quintuplé... Mais tant que les rentiers, les retraités confortables, les cadres sup, les auto entrepreneurs, les commerçants, les artistes bancables, ne seront pas trop impactés, eh bien, la pyramide de ponzi tiendra contre vents et marées... Comme chantait l’ôstre : « j’aime pas la mer, parce que les crabes baisent dedans ! »...Et en +, des fossoyeurs des grands fonds...

Georges Zeter/mai 2019

cet article est inspiré de la vidéo : Osons Causer : Résultats européennes : Macron gagne son pari... pour 2022

Résultats européennes : Macron gagne son pari... pour 2022

[ RÉSULTATS ÉLECTIONS EUROPÉENNES ] ► Macron a PERDU son match contre le Pen. ►► Mais il GAGNÉ un autre pari, plus important : ✅ Détruire les Républicains. Comprendre pourquoi en réalité Macron et le Pen sont les deux meilleurs ennemis du monde. ▶️ découvrez COMMENT Macron a MASSACRÉ LR, sa stratégie de Macron pour gagner 2022... ▶️ et pourquoi sa stratégie profite aussi... à Marine le Pen Nous soutenir pour expliquer la politique ❤️ : https://www.tipeee.com/osons-causer Notre site pour nous suivre : http://www.osonscomprendre.com

Publiée par Osons Causer sur Mardi 28 mai 2019


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 29 mai 17:09

    Question : Que va-t-il faire de son second mandat ?

    Parti comme il est, il aura fini de brader le pays à ses potes, les français qui ne seront pas au tapin, seront morts, invalides ou en taule, Paris sera devenu la vitrine des Center parcs autour de NDP sous son nouveau toit de verre, bref la brave dystopie de merde qui aurait dû rester dans les cerveaux malades.

    La bonne nouvelle, c’est que ses électeurs aux sphincters désormais incontrôlables, goûteront enfin aux joies des juteuses EHPAD, qui, d’ici là, auront mis au point la couche hebdomadaire lavable et le Soleil vert en suppositoire.

    Les bons jours, peut-être auront-ils la joie de d’apercevoir une aide soignante fraîchement débarquée du zodiaque.

    Anthropologiquement parlant, je m’autorise à penser que la génération des baby-boomers aura été la pire engeance que cette pauvre planète aura eu à subir ; Ils ne se seront pas contentés d’être lamentables, ils auront procréé à leur image, des larves bloquées au stade,,, larvaire !

    Non, la France n’est qu’une étape pour Macrounet, nous ne sommes qu’un laboratoire, il rêve d’installer le logiciel sur tout le continent, voire toute la galaxie dans ses accès de démence irrépressibles.

    Un psychopathe chimiquement pur, et il fallait que ça tombe chez nous !


    • Julot_Fr 31 mai 15:06

      @Clocel Excellent commentaire. Meme constat sur l’etat larvaire des francais.. affligeant. on a envie que tout s’ecrase enfin pour que le supplice s’arrete. Ceci dit un pays ca repart.. apres la purge de toutes les larves.. en ce sens on peut esperer autre chose que macron pour la suite


    • Arnould Accya Arnould Accya 29 mai 17:36

      Ou alors, hormis ce socle des « nantis/égarés » de 20/25% assuré à Macron, quoi qu’il fasse le nabot pourri - sabrer la protection sociale, écharper la souveraineté nationale, vendre les « bijoux » de l’Etat comme ADP ou la FDJ à des « potes », aggraver une politique extérieure inepte et aveugle, fracasser et diaboliser les mouvements sociaux ... personne ne voudra plus voter pour lui, préférera voter blanc, nul, s’abstenir ... ou voter Lepen (la fille si pitoyable lors du face à face minable-, ou la petite-fille en retrait actuellement ).

      On peut imaginer une élection en 2022 avec un taux d’abstention et de votes nuls ou blancs absolument hallucinant et une victoire finale Lepen.

      En sorte, l’avenir est bien sombre.

      ’Doivent bien se fendre la poire, là-haut.


      • lloreen 29 mai 18:43

        @Arnould Accya
        " personne ne voudra plus voter pour lui, préférera voter blanc, nul, s’abstenir ... ou voter Lepen (la fille — si pitoyable lors du face à face minable-, ou la petite-fille — en retrait actuellement ).

        « 

        Figurez-vous que c’est exactement le plan prévu.
        https://www.youtube.com/watch?v=fUOrxtYpkk0

        Si après des décennies, les »électeurs« n’ont toujours pas compris l’enfumage permanent du »jeu démocratique" c’est que c’est le destin...
        Après tout, l’Antiquité aussi a connu de nombreux déluges...


      • agent ananas agent ananas 29 mai 18:20

        Macron réélu en 2022 ? Trois ans c’est une éternité en politique.

        Attendez que Weidmann remplace Draghi à la BCE pour faire imploser l’Euro. Pagaille générale et régime grec pour les 99%.

        Guerre civile ? Dictature ?

        Rien ne va plus. Les jeux sont faits ...


        • Pere Plexe Pere Plexe 29 mai 19:42

          @agent ananas
          Le futur président de la BCE sera de toute façon sur une ligne très similaire.
          Weidmann ou un autre il n’accédera à ce poste qu’a cette condition.


        • Coriosolite 29 mai 20:30

          Bonsoir,

          Plutôt que des prédictions sur 2022 qui restent plus que hasardeuses, on peut se pencher sur l’évolution des électorats.

          D’abord le RN stagne en pourcentage mais augmente en nombre de voix. Il est donc sur une phase ascendante.

          LREM rassemble un socle électoral politisé et conscient qu’il doit faire bloc pour conserver ses privilèges. Ceci dit LREM ne conserve ses 22% comme au 1er tour de la présidentielle, que grâce au renfort d’une partie des électeurs LR.

          Macron a fait sa moisson à gauche en 2017, il fait sa moisson à droite en 2019.

          A gauche que peut-il encore gagner ? Pas grand chose à mon avis.

          A droite la concurrence avec le RN pour s’attribuer les restes de LR va être rude. D’autant que plus Macron enverra des signes vers les électeurs LR, plus il perdra sur sa gauche. 

          Pour moi l’issue de l’élection de 2022 reste ouverte. Et dépendra en bonne partie de ce qui se passera en trois ans.


          • Le421 Le421 30 mai 19:03

            @Coriosolite
            Effet « gilets jaunes » avec le principe « tout sauf Macron ».
            Basique.
            Mais d’électorat convaincu, point...
            Ou si peu.


          • Jean Guillot Thinkervox 29 mai 20:39

            Marine le Pen veut l’argent mais pas le pouvoir donc au deuxième tour en 2022 , elle va se saborder comme en 2017 .

            Macron avec l’oligarchie et ses médias va de nouveau être élu .

            Analyse simple mais pertinente .  smiley


            • Houp@ Houp@ 29 mai 21:57

              Bonsoir,

              en début d’année, avec la grogne des Gilets jaunes, Macron était, promis juré, cuit, rétamé. Et j’étais de ceux qui pensait sa fin imminente.
              J’avais oublié simplement que les serpents ont de la résilience...

              Aujourd’hui, à la suite des élections européennes, il semblerait qu’il bénéficie d’une conjoncture qui lui est plus favorable.
              Du moins provisoirement...

              Car il n’a aucunement l’intention de changer la politique imposée par Bruxelles et qu’il applique avec zèle depuis le début de son mandat.
              Et la grogne qu’il suscite dans la population abandonnée s’exprimera de nouveau d’une façon ou d’une autre.

              De plus Macron sait-il, notamment par son infini mépris des français, des institutions et même de ses interlocuteurs à l’internationale, qu’il porte en lui les germes de son propre effondrement ?

              D’ici 2022, beaucoup d’eau sera passée sous les ponts....


              • Le421 Le421 30 mai 19:05

                @Houp@
                Et pourtant...
                L’impétrant de l’Élysée a bien lu Machiavel et « Le Prince » !!


              • Fergus Fergus 29 mai 22:53

                Bonjour, George

                Ce n’est évidemment pas gagné pour Macron en vue de 2022, mais indiscutablement il est sur une trajectoire idéale face à un RN qui stagne et semble ne pas pouvoir dépasser son plafond de verre, et les autres partis d’opposition laminés.

                Pour empêcher de voir Macron repartir pour un 2e mandat, il y a un sacré boulot à faire. Et la prédominance d’EELV à gauche (on ne sourit pas) est une très mauvaise nouvelle pour les forces de progrès.


                • Garibaldi2 30 mai 01:35

                  @Fergus

                  Moi, je me méfie beaucoup des prédictions. En avril 1968, De Gaulle disait : ’’Ah ! je ne plains pas notre belle jeunesse’’. Vous connaissez la suite.


                • Fergus Fergus 30 mai 09:24

                  Bonjour, Garibaldi2

                  Vous avez raison, et je ne fais pas de prédiction, je dis simplement qu’en l’état, Macron est idéalement placé, ce qui ne préjuge évidemment pas des résultats futurs.


                • Eric F Eric F 30 mai 11:08

                  @Fergus
                  la prédominance de EELV à gauche ...sait-on jamais, imaginez une candidature Hulot (on ne sourit pas, ça peut le faire).


                • Fergus Fergus 30 mai 12:23

                  Bonjour, Eric F

                  Il peut en effet y avoir une opportunité réelle pour une candidature EELV portée par Hulot. Sans doute aurait-il cette fois une carte à jouer avec de bonnes chances de venir troubler le duel LREM-RN. Mais ce n’est pas gagné, tant Hulot a été abîmé par son expérience politique. Qui plus est, difficile d’oublier la propension des Verts à s’entre-déchirer.


                • Eric F Eric F 30 mai 15:43

                  @Fergus
                  je suis d’accord avec vous, surtout que les ambitions de Jadot montent en flèche (bien que ce ne soit pas une flèche). Mais un « ami de la terre » autre qu’un écologiste politique peut se manifester, voire une vedette populaire comme en Ukaine ou d’autres pays (je n’ose citer de nom, l’hilarité me prend, mais souvenons nous que Coluche a jeté l’éponge, son objectif n’étant pas d’être élu).


                • Cadoudal Cadoudal 30 mai 16:04

                  @Eric F
                  Imaginons MLP en « couple » avec un chroniqueur de RTL ou autre médias ..et que celle ci annonce le soir des élections avoir fait ses discours ..ce serait un scandale d’état ..on demanderait de refaire l’élection ce serait le déchainement dans les partis politique ..ben oui mais Jadot c’est l’écologie donc c’est bon et tout lui sera pardonné !

                  Mais j’en ai eu assez de cette tartufferie qui consiste à masquer au grand public ce que le petit milieu des médias connaît.
                  http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/isabelle-saporta-je-demissionne-de-rtl-29-05-2019-8082765.php


                • Eric F Eric F 30 mai 18:30

                  @Cadoudal
                  Sur ce point, je suis d’accord avec vous, les « accointances » conjugales (ou quasi conjugales) entre politicien.ne.s et journaliste. .s (inclusivons joyeusement !) conduisent à une confusion condamnable entre information et propagande électorale
                  En outre, comme vous le mentionnez, s’agissant de l’écologie, les média sont sommés de distiller une « information officielle » dans le sens de la panique climatique, pollutionnelle et biodiversitaire (néologisons joyeusement !), et donc de relayer la bonne parole verte (idem les limitations de vitesses, idem l’obligation vaccinale, idem les bienfaits de l’Union, etc.). Ceci dit, s’il s’agissait d’inciter à la chasse au gaspi, il n’y aurait rien à redire.


                • Cadoudal Cadoudal 30 mai 18:40

                  @Eric F
                  (idem les limitations de vitesses, idem l’obligation vaccinale, idem les bienfaits de l’Union, etc.)

                  Vous êtes sur de n’avoir rien oublié ?

                  Exclusif : Le mangeur de petits enfants noirs Boris le Lay répond aux questions de France 24

                  https://www.france24.com/fr/20190530-abou-obeida-youssef-al-annabi-chef-jihadiste-aqmi-ei-terrorisme-france-petronin-algerie


                • Eric F Eric F 30 mai 19:04

                  @Cadoudal
                  en ayant écrit « etc. » je me couvre de divers oublis smiley


                • bcallens 30 mai 08:40

                  Analyse (ou prédiction plutôt) très hasardeuse.

                  Vous connaissez probablement la formule : Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise.

                  Dans le contexte actuel caractérisé par la crise des gilets jaunes, il n’est pas inutile de s’en rappeler. Et 3 ans c’est long.


                  • zygzornifle zygzornifle 30 mai 09:12
                    Macron : C’est gagné pour 2022 !

                    Tant qu’il a comme adversaire le RN et qu’il peut encore surfer sur le sursaut républicain il a toute ses chances surtout que les autres partis politique et les syndicats appelleront a veauter massivement contre le RN malgré tout ce que Macron leur a mis dans la poire , bienvenue a veauland les mougeons , d’ici la grâce a sa poudre a perlimpinpin il aura fait oublier le mouvement des GJ et les 6 mois de lutte .....


                    • Eric F Eric F 30 mai 11:06

                      @zygzornifle
                      Le « sursaut républicain » allégué s’effrite au fil des ans (on est loin des 80/20 de 2002), on ne peut pas refaire le même coup indéfiniment, un jour il faudra trouver autre chose.


                    • Julot_Fr 30 mai 09:31

                      Je trouve cet article a cote de la plaque.. la gauche et la droite etaient deja demolies aussitot apres l’election de Macron.. La gauche a ete demolie avec la selection bidon d’hammon pour l’election et l’eviction artificielle de Valls. La droite a ete demollie par l’acharnement de la justice sur Fillon pendant et apres l’election.. C’est donc completement stupide de se reveiller maintenant


                      • Eric F Eric F 30 mai 10:40

                        @Julot_Fr
                        D’accord avec vous, la situation politique de délabrement des anciens partis de gouvernement est la résultante des présidentielles de 2017 (*), et non des élections de 2019.
                        Or l’élément majeur des européennes (hormis le balancier entre LFI et EELV) est que le parti macronien n’est plus majoritaire, il a perdu 6% par rapport aux législatives, alors que le RN en a gagné 10% (ce n’est pas 2014 la référence). Or ce point est escamoté par les analystes.

                        (*) concernant Fillon, le vrai problème est qu’il a évincé Juppé aux primaires de droite en mettant en avant sa probité (il a allumé le projecteur sur ce thème), or juppé aurait devancé Macron au premier tour.


                      • Fergus Fergus 30 mai 12:28

                        Bonjour, Julot_Fr

                        Sur le papier, la gauche au sens large, autrement dit élargie à la composante progressiste des Verts, possède des chances de score qualificatif pour le 2e tour de 2022. Mais cela ne pourra se faire que sur la base d’une union. Or, qui peut sérieusement croire qu’une telle union puisse voir le jour ?

                        Pour ce qui est de la droite, elle est subclaquante, ses électeurs s’étant durablement répartis entre le RN et LREM. 


                      • Eric F Eric F 30 mai 18:39

                        @Fergus
                        Pour la droite, il y aurait l’hypothèse -à ce stade très improbable- d’une « alliance à l’autrichienne » entre droite et extrême droite (cette option a du plomb dans l’aile en Autriche et trébuche en Israël, entrainant une dissolution dans ces deux pays).


                      • Fergus Fergus 30 mai 23:05

                        @ Eric F

                        Peu de chances qu’une telle alliance puisse voir le jour en France entre la droite bourgeoise et l’extrême-droite populaire.


                      • samy Levrai samy Levrai 30 mai 10:07

                        Avec 9% des inscrits, en ayant fait le plein de ses voix, je ne vois pas de re election automatique du tout.


                        • Eric F Eric F 30 mai 11:02

                          La liste présidentielle a eu 5,08 millions de voix sur 47,35 millions d’inscrits, soit 10,7% (non 9). Aux présidentielles, ce n’est effectivement pas automatique qu’il puisse accéder au second tour, tout dépendra non pas des partis, mais des candidats en présence et de la mobilisation de leurs électeurs.


                        • Aristide Aristide 30 mai 15:55

                          @Eric F

                          Vous rentrez dans ce jeu ridicule de calculer sur les inscrits ? Le faire c’est admettre que ceux qui ne se sont pas exprimé l’on fait. Enfin, avec 265.524 voix, l’UPR est à 1,2 % des votants.


                        • Eric F Eric F 30 mai 18:44

                          @Aristide
                          Je répondais à Samy Levray qui donnait un pourcentage par rapport aux inscrits en rectifiant son chiffre. Cette approche n’a pas de valeur en terme de résultat électoral, mais néanmoins donne une indication d’audience et d’adhésion à une ligne politique. Effectivement, appliqué à l’UPR cela donne 0,6%


                        • Eric F Eric F 30 mai 10:51

                          Non non, c’est pas gagné pour lui !

                          Plaçons nous il y a cinq ans, après les européennes de 2014, 3 ans avant les présidentielles de 2017 :
                          Personne ne connaissait Macron, le mouvement « en marche » n’existait pas. encore début 2016, l’élection de Juppé en 2017 paraissait inéluctable.

                          Début 2011, l’élection de DSK aux présidentielles de 2012 paraissait inéluctable.

                          Par ailleurs, les élections présidentielles ne sont pas celles de partis politiques, mais de personnalités, Macron a lui-même été élu sans avoir de parti. En 2022, compte tenu du mécontentement, macron peut connaitre le sort de Jospin en 2002, éliminé au premier tour. Encore évidemment faudrait-il face à lui une « dynamique » d’union pour soutenir un « candidat rassembleur » qui reste à se manifester.

                          Donc comme disait Chirac (parait-il) : les prévisions sont une science difficile, surtout quand elle concernent l’avenir smiley

                          .


                          • Aristide Aristide 30 mai 16:04

                            @Eric F

                            Donc comme disait Chirac (parait-il) : les prévisions sont une science difficile, surtout quand elle concernent l’avenir 

                            Il faut rendre à Pierre DAC ce qui appartient à Pierre Dac : « Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir. »


                          • Eric F Eric F 30 mai 18:55

                            @Aristide
                            recherches faites, il s’agirait d’un proverbe danois (lien1) (lien 2 Niels Bohr), que nos « grands hommes » auraient donc repris (Dac), (Chirac)
                            ...c’était notre minute culturelle  smiley


                          • Macron est le président-syndic du consensus et de la gestion courante d’un immeuble qui prend la flotte de toutes parts, mais habité par des gens hélas peu courageux et égocentriques dans leur ensemble, conditionnés par quarante ans de bourrage de crâne médiatique (droits de l’homme, repentance, inversion des valeurs etc.). 


                            • zygzornifle zygzornifle 30 mai 13:49

                              Comme Macron ne pense pas gagner beaucoup de voix il descend les autres partis ....


                              • Eric F Eric F 30 mai 18:58

                                @zygzornifle
                                Διαίρει καὶ βασίλευε

                                (diviser pour régner)


                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 30 mai 13:51

                                Bonjour,

                                .

                                Voici une copie de mon précédent commentaire :

                                .

                                Même si j’ai voté pour l’UPR à cette élection européenne je n’ai pas renouvelle mon adhésion à ce parti politique dans lequel j’ai milité durant des années.

                                .

                                Ce que j’ai constaté c’est que son système de fonctionnement est aussi vertical que chez les autres partis politique. Devenue Gilet Jaune je pense qu’une future constitution doit contenir les 4 différents RIC, notamment le référendum révocatoire.

                                .

                                Vue le programme de l’UPR au quel j’adhère, je n’ai pas grand chose à critiquer, sachent que l’UPR a pour vocation d’être dissoute une fois la démocratie restaure en France.

                                .

                                Non, le grand gagnant de cette élection européenne n’est pas l’UPR ni le FN ?

                                .

                                Ceux qui prétendent cela n’ont pas encore compris comment fonctionne la politique française !

                                .

                                Je m’explique :

                                 !!! Le GRAND GAGNANT de cette élection européenne est la LAREM !!!
                                https://www.youtube.com/watch?v=P7ymkeaYSww

                                .

                                Des ignorants vont me répondre :
                                Mais comment pouvez vous prétendre cela quand mathématiquement LAREM occupe la deuxième place ?

                                .

                                Et c’est la ou ça devient critique, quand il y de gens qui se posent encore cette question !

                                .

                                Je vais donc approfondir mon explication :

                                Depuis plusieurs dizaines d’années ce sont des médias dominantes, celles qui sont possédé par 10 milliardaires, qui ont le pouvoir sur une « masse critique d’électeurs  », qui se laissent facilement manipuler (lobotomiser) par celles-ci ! 
                                https://www.youtube.com/watch?v=41lAe0mgjjU

                                .

                                C’est ainsi qu’avant une élection les médias dominantes font mousser en particulier 2 partis politiques, surtout pour les présidentielles qui se jouent sur deux tours, pour hisser le parti politique au deuxième tour qui présente le mieux les intérêts de l’oligarchie financière (campagne finance par l’oligarchie financière) ainsi un parti dit épouvantail (FN => RN) qui arrive par fois en tête du premier tour devancent le parti politique qui est soutenu par l’oligarchie financière. Ce sont systématiquement ses deux partis politiques qui obtiennent le plus de temps d’antenne ! Puis une à deux semaines avant une élection présidentielle, ça n’a pas été le cas pour cette élection européenne ( car les députes européens n’ont aucun pouvoir législatif donc on s’en fiche si on occupe seulement la deuxième place), les médias diabolisent le parti politique dit épouvantail qui est arrivé en finale, en faisant peur aux électeurs. On arrive donc à un voté de barrage au deuxième tour ou les électeurs qui sont opposé aux deux partis politique finalistes ont le choix de décider entre la choléra et la peste ! Et ça fait plusieurs dizaines d’années que cela fonctionne comme ça ! Le grand gagnant est donc SYSTÉMATIQUEMENT le parti politique financé par l’oligarchie financière qui possède également les médias !

                                .

                                Je répète ce sont les médias dominantes qui jouent un rôle décisif dans une élection et ce n’est pas pour rien que les riches se sont accaparé des grands médias, leur permettant de contrôler « la masse critique des électeurs », la masse suffisante pour gagner, faire propulser le candidat de oligarchie au premier poste du pays.

                                .

                                Et après il à des bouffons qui osent appeler ce processus d’élection démocratique !

                                .
                                Non, le fait de mettre un bulletin dans une urne ne caractérise pas en soit un processus démocratique, surtout quand certains candidats sont avantagé par les médias dominantes, quand d’autres sont diabolisé par les médias, quand les médias retiennent des informations qui pourront être un désavantage pour un candidat de l’oligarchie financière, quand les médias n’informent plus objectivement, quand les médias ne respectent pas la déontologie journalistique !

                                .

                                Est-que c’est démocratique que les médias refusent l’antenne à un candidat et donnent plus de temps d’antenne à certains, systématiquement celles du système, des pro UE ?

                                .

                                Et voici un nouveau exemple, résultat de l’article 63 et 121 du TFUE

                                https://www.crashdebug.fr/actualites-france/16074-general-electric-supprime-plus-de-1000-emplois-a-belfort-le-figaro?lang=fr

                                .

                                Ceci est la conséquence des traitées esclavagistes européens !!!

                                .

                                Quand j’imagine que 98 % des électeurs ont voté pour des partis pro-UE .... ne sachent pas qu’ils votent pour le démantèlement de la France pour le bradage de la France, barrages hydroélectriques, aéroports, etc., pour la privatisation des services publics, pour l’affaiblissement de l’état français, pour l’augmentation de la dette publique qui nous couté 315 milliards d’euros / ans !
                                https://web.archive.org/web/20170223132637/http ://medef-aura.fr/315-milliards-deuros-le-cout-annuel-reel-de-la-dette-publique-en-france.html

                                .

                                Pour terminer :
                                Il faut un sérieux changement de communication et de stratégie à l’UPR car si non ce parti politique ne sera que à 3% d’électeurs dans 20 ans ...


                                • Aristide Aristide 30 mai 16:01

                                  @eau-du-robinet

                                  Il faut un sérieux changement de communication et de stratégie à l’UPR car si non ce parti politique ne sera que à 3% d’électeurs dans 20 ans ..

                                  Vous êtes optimiste, 


                                • Eric F Eric F 30 mai 19:03

                                  En fait, on verra surtout selon les effets du véritable Brexit lorsqu’il aura lieu. Si c’est un succès pour le Royaume Uni, l’audience du courant favorable au Frexit se renforcera fortement, sinon il disparaitra.
                                  Ceci dit, il faudrait sans doute une communication moins technocratique et plus condensée.


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 31 mai 15:27

                                  Bonjour Eric F,
                                  .
                                  Merci pour votre commentaire.
                                  .
                                  Je ne suis pas sure que le Frexit aura lieu.
                                  Je constate qu’il existe

                                  depuis le vote du BREXIT une forte opposition des Hommes politiques du Royaume Uni, qui ont tout fait pour le le FREXIT n’aura pas lieu à ce jour ! Leur but c’est de laisser passer le temps, gagner du temps et d’attendre le moment propice ou l’opinion sur le FREXIT des électeurs britanniques bascule puis engager à ce moment un nouveau référendum...
                                  .
                                  J’espère me tromper.... l’avenir nous le dira...
                                  .
                                  Des discours de FA sont trop long ... il s’étale trop ....
                                  .


                                • Le Comtois 30 mai 17:48

                                  soyons optimistes ! d’ici 2022 il peut s’en passer des choses, un avion qui s’écrase, une balle perdue, une comète qui s’écrase sur l’Elysée, le retour du grand Roy ou même de Sarkozi  ! hi hi


                                  • Clouz0 Clouz0 2 juin 15:23

                                    Effectivement c’est en bonne voie pour Macron en 2022.

                                    Il peut d’ailleurs dire un grand merci aux Gilets Jaunes qui l’ont puissamment bien aidé !
                                    Une bonne partie de l’électorat du centre et de la droite sociale, hostile par principe à la RN mais exaspéré par ce mouvement sans fin, violent, hors sol et capté/phagocyté par une brochette de débiles profonds (Drouet  Nicolle  Lalanne) ne pouvait finalement qu’aller soutenir Macron. 

                                    De même, la FI, qui a cherché maladroitement à récupérer ce mouvement pulvérulent (voir JLM sur Drouet) y a perdu une partie de sa crédibilité. (Si tant est qu’elle en ait jamais eu)

                                    La deuxième gagnante de l’épisode GJ c’est évidemment la Marine. Mais il était assez évident dès le départ que de nombreux GJ étaient des électeurs du FN/RN. Ils auront facilement convaincu d’autres GJ de rejoindre la Marine. Et c’était tout ce que souhaitait Macron.

                                    Très étonnant finalement comme cet épisode GJ, qui a un moment a pu être perçu comme le début de la fin de Macron, s’est transformé, involontairement mais très efficacement, en son meilleur atout. 

                                    C’est ce que l’on appelle une belle ironie de l’histoire. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès