• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron en Afrique, nouvelle ère ou rebelote ?

Macron en Afrique, nouvelle ère ou rebelote ?

"Il n'y a plus de politique africaine de la France ", a rabâché le président français Emmanuel Macron, lors de sa dernière visite en Afrique ! Et pourtant, il était là par 45 degrés à l'ombre, faisant des pieds et des mains, s'évertuant à convaincre une jeunesse africaine délurée que le franc CFA est vraiment ce qu'il faut à l'Afrique, même si - autre "macronnerie ?" - il ne s'oppose pas, dit-il, à l'avènement d'une autre monnaie dans l'actuelle zone du "Franc des colonies françaises d'Afrique : CFA".

Trêve de condescendance : il faut que désormais la France arrête une fois pour toutes son discours paternaliste et adopte enfin celui d'un échange d'égal à égal, si elle veut se faire une place honorable dans la toute nouvelle configuration du monde. Car avec une Chine qui tutoie l'Amérique et une Corée du Nord nucléaire menaçante et une Afrique devenue la seule et unique alternative pour les entreprises occidentales en perte de croissance, inutile de dire que le monde n'est plus ce qu'il était il y a seulement deux décennies. Et que dire alors d'une France restée figée dans des rapports vieux de soixante ans avec ce qu'elle considère toujours comme son pré carré  ?

A cette France-là, j'ai envie de dire : Réveille-toi, douce France, car l'époque est révolue et bien révolue où les Africains croyaient tous les boniments qu'ânonnaient (convaincus eux-mêmes de leur inanité) leurs "amis" français.

Aussi, si Macron croit vraiment, comme il le prétend, à l'avènement de cette ère nouvelle où la France, loin de dormir sur ses lauriers, toute satisfaite de sa gloire d'antan, tendra la main à l'Afrique dans une perspective de partenariat gagnant-gagnant, qu'il se fasse donc le pionnier de cette nouvelle race de Français, qui a compris que l'avenir du monde ne se fera pas sans une Afrique libre et prospère (pour fixer sur place sa démographie galopante, afin qu'elle n'aille pas submerger le vieux continent et tôt ou tard y créer des printemps de ras-le-bol), car il y va de l'équilibre même des choses de ce monde, devenu plus interdépendant que jamais.

Si Macron, en son âme et conscience, nourrit donc un désir sincère de se faire le porte-étendard de cette nouvelle génération visionnaire de Français, en rompant avec la pratique éhontée de la vieille France-Afrique, il sera certainement le plus réfléchi des présidents français, d'autant plus que ni l'époque ni l'ordre actuel des choses ne permettent que l'on se voile longtemps la face : le sort du monde est lié à celui de l'Afrique. L'ignorer serait prendre le risque de se détruire soi-même, quelque tard que cela advienne.

Abdoulaye Jamil Diallo


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • microf 7 décembre 21:48

    Très très bon article.

    Il sera toutefois difficile á cette France d´aujourd´hui de revenir á de bons sentiments envers l´Afrique, perdre ses mauvaises habitudes, est souvent très difficile.
    Le nouveau Président n´étant pas sorti de nulle part, il a été mis lá pour remplir une Mission, á moins de faire comme Saint Jean Fisher ou Saint Thomas More amis du Roi Henri VIII., refusèrent de faire allégeange á leur ami le Roi Henri VIII qui les fit arrêter et exécutés.
    Mais jusqu´á leurs exécutions, ils ne changèrent pas d´attitude envers leur ami le Roi.
    Ou faire comme Gorbachev l´initiateur de la perestroika qui a libéré l´Union Soviétique du Communisme, ou l´ancien Président de l´Afrique du Sud Frederik de Klerk qui a avec Mandela apportés un changement politique que personne ne s´attendait.
    Le souhait serait que le nouveau Président Francais les ressemble et entraine la France vers une nouvelle ère.
    Cependant dans le cas du nouveau président Francais, il ne semble ou ne donne aucun signe qu´il pourrait changer quoique ce soit dans la politique Francaise en Afrique. Car comme dit un proverbe Africain, « un mort qui réssuscite ne ce lève pas subitement, il commence d´abord par ouvrir les yeux , bouge les mains et les pieds, se tient debout et marche ».
    Le nouveau Président quant á lui est seulement coucher agonisant, le temps de mourrir et de commencer le processus de resurrection, celá prendra du temps, si et seulement si il veut ressusciter, mais son attitude actuel, ne le prouve pas.

    Toutefois comme l´écrit l´auteur, le monde change, et je pense aussi qu´il faudra compter sur ces changements, pour obliger non seulement la France á changer, mais aussi tous les autres pays qui entravent le développement des autres pays.

    « une Afrique devenue la seule et unique alternative pour les entreprises occidentales en perte de croissance », rien de plus vrai.

    En prenant seulement le cas de la France ou Il ya un chomage endémique depuis des décénnies, une situation économique catastrophique pour une grande puissance. 
    Pendant ce temps, le pré-carré de la France en Afrique riche en matières premières de toutes sortes croupit dans une misère indescriptible. 

    Imaginons un seul petit instant une politique gagnant-gagnant entre le pré carré-Africain et la France.
    Si et seulement si cette France s´engageait avec les pays Africains de son pré-carré dans leur développement, il y aurait le plein emploi en France.
    Toutes ces entreprises Francaises qui ferment auront des carnets de commandes pleins pendant des décénnies, car ces pays du pré-carré Africain de la France, sont totalement á construire, ce qui relancerait ainsi la croissance en France, mais qui va inspirer une telle sagesse á ce nouveau Président ?.


    • Dzan 8 décembre 11:17

      @microf
      Que des fautes
      ke deu fote


    • microf 9 décembre 10:47

      @Dzan

      Danke lieber @Dzan für die Bemerkung, ich bin kein Franzose, aber warum haben Sie die Fehlern nicht korrigiert ?.
      Schöne Tag und liebe Grüße.
      @Microf


    • bob14 bob14 8 décembre 06:14
      Paroles..paroles..paroles.... !
      Les « Fourbes » ont toujours la langue bien pendue....

      • Oceane 8 décembre 09:29

        @bob14

        « Les »Fourbes « ont toujours la langue bien pendue » comme Micron et ses predecesseurs ?


      • zygzornifle zygzornifle 8 décembre 08:46

        Il n’y a plus de politique africaine de la France....


        Pas besoin de s’y rendre, quand on se ballade en centre ville et dans les quartiers extérieurs ils sont tous la par milliers , la politique Africaine doit maintenant se faire en France Mr Macron .....

        • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 8 décembre 14:16

                             Les services secrets de l’Etat Français et de l’armée Française n’ont plus de perspective en Afrique ? 


                             Nous ne sommes pas au courant, à la base.

                            

          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 décembre 14:55

            Macron gesticule trop et pour rien ! 


            La France refuse d’admettre que le monde est en 2017 et que les cervelles occidentales sont périmées : Les Africains et les Asiatiques ne sont plus des « indigènes incultes » !


            • roby 8 décembre 17:15

              @Mohammed MADJOUR
              Cervelles occidentales périmées donc les Africains viennent voir sur place si c’est vrai



            • si nick 8 décembre 20:08

              Il n’y a plus de politique africaine de la France....


              Y a t il seulement une politique française de la France ?

              • Serge ULESKI Serge ULESKI 8 décembre 20:21

                Pour Macron, "... le développement de l’Afrique passe par la baisse de la fécondité" ; et ceux qui savent de quoi ils parlent quand ils en parlent, de lui répliquer : "La baisse de la fécondité passe par le développement".

                  La tournée africaine de Macron et le procès de la surpopulation, comme si la situation africaine aussi complexe soit-elle avait quelque chose à voir avec un diagnostic de surpopulation ; demandez donc à ce qu’on appelle la Françafrique, cette domination du plus faible au service des multinationales françaises, de l’infantilisation des Africains et de la corruption de sa classe politique : des autoroutes là où des hôpitaux sont attendus... des poulets d’exportation qui inondent le marché local contre l’indépendance alimentaire d’un pays, d’un continent...

                Quant à la vieille antienne de la petite bourgeoisie des centre-villes de province ( auquelle Macron ne cessera jamais d’appartenir en président condamné à l’anecdote !) qui reproche à la pauvreté... ses enfants, un seul commentaire s’impose sous la forme d’une injonction : Chiche Macron ! Arrange-toi pour que l’aide au développement versée par l’UE serve les besoins des Africains et plus ceux nos multinationales !

                 

                 

                 

                 Les plus futés auront très vite compris que ce voyage en Afrique n’est pas destiné à une audience africaine mais bien française ; on notera au passage que les interventions de Macron, amplement relayées par les médias, sont destinées à flatter le parti-pris d’un électorat qui s’étend du centre-gauche à l’extrême droite ; aussi, ce voyage, c’est encore Macron qui ratisse large et qui ne cesse de ratisser très large ; un Macron en campagne, condamné à l’anecdote et à la démagogie dans un franc-parler qui, là encore, flatte toutes les ignorances, tous les préjugés et autres partis-pris. Après les « fainéants », les faiseurs de bordel, les « gens qui ne sont rien »... c’est le tour de l’Afrique et des Africains mais.......vus de l’Europe ; aucune terre ne doit échapper au laboureur qu’est Macron ; rien ne sera laissé en jachère ; c’est d’un cynisme d’une efficacité redoutable digne d’un opportunisme rarement égalé  ; mais c’est aussi et surtout dégueulasse car c’est le refus la perfectibilité de l’être humain ; on mise sur un homme stupide et borné, content de l’être, pour mieux servir les intérêts d’une domination : La Fontaine n’a jamais eu autant raison :« Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». Les imbéciles paieront cher, très cher, cette complaisance de Macron à leur égard.

                 


                • izarn izarn 10 décembre 18:44

                  @Serge ULESKI
                  L’ypocrisie de la « françafrique » hérite de de Gaulle lui-meme. Qui en a donné le controle à des mafieux, dont le réputé Pasqua et son bras droit Sarkosy...
                  La ou le Macron dans son crétinisme ontologique mélange la « françafrique », terme inventé par un journaliste face aux crapules criminelles ayant meme assassinés des chefs d’états afriquains, face aux crapules des multnationales françaises dont tout le monde connait les noms (Soutiens majoritaires de Sarkosy, voux connaissez le yacht de 60 metres...), mélange donc ça avec la politique française de la France, qui est elle est honnorable et utile aux africains, que nous avons quand meme colonisés depuis le 19ieme siècle. On leur doit bien ça.
                  On ne peut que voir la goujaterie insupportable de ce président homonculus augustule dit « Jupiter » se plaindre ouvertement de la clim à son homologue en Afrique...
                  Pathétique de nullité crasse.
                  Bravo la com !
                  Circulez y a rien à voir !


                • troletbuse troletbuse 8 décembre 20:57

                  Macron aurait du leur donner des solutions qu’il connaît bien pour faire baisser la natalité. Les voici/
                  Epouser une cougar ménopausée
                  Se faire baptiser par les Jésuites
                   smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires