• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron et une Gilet jaune - « On se prend une heure et on discute (...)

Macron et une Gilet jaune - « On se prend une heure et on discute »

Emmanuel Macron a enfin accepté une rencontre avec les Gilets jaunes

Au 57e Salon international de l'Agriculture, Emmanuel Macron a enfin accepté une rencontre avec les Gilets jaunes. Le président aurait-il changé d'avis depuis cette rencontre organisée par Christophe Castaner entre Emmanuel Macron et des gilets jaunes sur un rond-point de l'Eure le 23 novembre 2018. Finalement, le président y avait renoncé sans vraiment expliquer le fond de sa pensée complexe.

Pourtant, plusieurs explications sont envisageables. - Un Jupiter ne peut et ne veut pas se mettre à la même auteur qu'un terrien, même sur un rond-point - Ou encore le président craignait que son attitude ouverte soit prise pour de la peur des manifestants, voire de la faiblesse. Vous conviendrez également que "le maître des horloges" n'aime pas se faire sonner les cloches à une heure qui ne lui convient pas.

Revenons encore en arrière. Priscillia Ludosky et Éric Drouet, avaient déjà été reçus par François de Rugy, mais l'un d’entre eux, Eric Drouet, qui est devenu depuis une figure connue du mouvement, avait "signifié son refus de se rendre à Matignon, car pour lui « aucune délégation n’a encore le rôle de représenter les "gilets jaunes" ».

Depuis, même si du temps est passé et les manifestants moins nombreux le samedi, il n'existe toujours pas une délégation représentative des Gilets jaunes. Alors, lorsqu'une femme qui prétend avoir participé aux 67 samedi de mobilisation, se présentant comme contrôleuse de gestion dans la finance, interpelle vivement le président avec ces mots : "Vous ne recevez pas les gilets jaunes !". On peut par expérience se demander comment elle pourrait s'y prendre pour structurer un groupe. Car, s'il y a certainement des Gilets jaunes qui voudraient discuter, d'autres plus radicalisés les considéreraient comme des traîtres.

Et surtout, que pourrait-il sortir de cette rencontre avec un chef d'Etat qui ne veut toujours rien savoir du RIC, mais serait "favorable à ce qu'on abaisse le seuil du référendum d'initiative partagée déjà en place. Mais pour cela, selon le président : "il faut changer la Constitution et ce n'est pas moi tout seul qui peux le faire". Par contre, Macron a le pouvoir d'organiser un référendum sur le RIP. Encore faudrait-il que Macron accepte de partager un petit peu de son pouvoir avec la population après le résultat d'une consultation nationale. Oui, il faudrait...

Interrogé également sur les "violences policières" Emmanuel Macron a répondu : "personne ne s'engageait dans les forces de l'ordre pour être agressif. Dans les zones urbaines, c'est très tendu, il faut se mettre à la place des policiers". Certes, il n'est pas étrange que le président prenne la défense des policiers. Mais voilà encore une phrase qui pourrait être prise pour de la provocation, car pas un mot pour les blessés pendant la répression de la guérilla urbaine en jaune. Cela semble maintenant définitif, jamais une réconciliation ne sera possible entre les Gilets jaunes et le président de la République. Certaines tâches sont indélébiles.

"On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures. Je ne suis pas d'accord. Les blessures demeures intacts. Avec le temps notre esprit afin de mieux se protéger, recouvre ses blessures de bandages, et la douleur diminue... mais elle ne disparaît jamais".

Rose Kennedy
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • rita rita 24 février 09:09

    La tchatche son seul moyen de défense contre les attaques qui fusent de toutes parts, mais pour le plus grand nombre c’est fini, ça ne prend plus surtout que les actes ne suivent pas !

    Il est en pleine descente aux enfers !

     smiley


    • Ouam Ouam 24 février 20:04

      @rita
      c’est une erreur, on ne discute plus avec des gens qui ordonnent des arrestations arbitraires (des mutilations du peuple etc...) et qui se prennent pour des petits tonton macoutes...
       
      https://youtu.be/ebrZuBBWUog
       
      On les vire et sans préavis, comme Ben Ali fut viré de la Tunisie.


    • HELIOS HELIOS 24 février 22:55

      @Ouam
      ... mon pauvre Oaum, les partisans de Macron sont trop nombreux et ont le pouvoir. 
      Le Macron a bien compris, il dénonce le clientélisme, mais c’est ce qu’il fait avec la classe sociale des riches... 
      Hélas entre les riches et les sans dents, il existe un frange de ceux qui pensent pouvoir être riches a leur tour et qui vont soutenir Macron. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils ne le seront jamais (riches).

      Tant que les condamnations -sans réalité objective- empêcheront l’irruption d’une alternative favorable au peuple français et non pas seulement aux riches, comme le RN ou éventuellement a LFI (ils n’ont pas compris que c’est leur immigrationisme qui les empêche d’être cette alternative)... nous ne nous en sortirons pas...

      Exactement comme pour les notes de musique où une blanche vaut deux noires, un riche vaut deux pauvres, c’est donc normal qu’a partir de 25% d’électeurs Macron a la majorité !!!

      Si vous voulez le changement (et tout ce qui s’ensuivra) c’est RN qu’il faut voter.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 février 09:16

      Les revendications ne sont pourtant pas compliquées :

      Application stricte de la Constitution de 1958, des droits de l’homme de 1789 et du préambule de la Constitution de 1946, de La Marseillaise dans son couplet 3.

      Cette application doit porter principalement sur :

      -Les PV automatiques qui violent 5 articles des droits de l’homme de 1759.

      -Toutes les taxes qui n’étant pas proportionnelles aux revenus et pas appliquées également violent l’article 13 des droits de l’homme de 1789.

      -Les privatisations des services publics ou des monopoles violant le préambule de la Constitution de 1946.

      -Les trop faibles retraites et soutiens qui devraient assurer les moyens convenables d’existence aux Français de France mais qui ne le font pas pour certains, violant ainsi violant le préambule de la Constitution de 1946.

      -Les nombreux étrangers qui font la loi dans nos foyers quand ils sont admis au gouvernement, chez les parlementaires, dans la magistrature, dans la force publique, dans les banques, dans les médias, dans les élites des partis et des églises, tout cela violant le couplet 3 de Notre Marseillaise.

       

      Il suffit de présenter déjà ça publiquement bien sûr non pas comme revendication mais comme droit constitutionnel à appliquer sur le champ avec les indemnisations qui vont bien pour leurs non applications pendant des années.

       

      Bon, si vous voulez l’énerver encore plus, ajoutez :

      Les Français ont voté NON au référendum de 2005. La Constitution permet seulement de refaire un REFERENDUM 2 ans après minimum sur le même sujet et ne permet pas de passer ce sujet en congrès comme cela a été fait en 2007 par Sarko.

      « Lorsque la proposition de loi n’est pas adoptée par le peuple français, aucune nouvelle proposition de référendum portant sur le même sujet ne peut être présentée avant l’expiration d’un délai de deux ans suivant la date du scrutin. » (Article11 de la constitution de 1958)

      C’est pourquoi un grand chef pourrait de droit refuser les directives de l’UE.


      • lala rhetorique lala rhetorique 24 février 10:12

        @Daniel PIGNARD Sauf que la constitution que vous citez a une copine, qui s’appelle la constitution européenne.... cette dernière était un peu comme le projet de la retraite à points : des grandes lignes et aucun développement ni précision. Donc c’était un chèque en blanc qui permet de mettre ce que nos dirigeants souhaitent, pouvant en plus s’appuyer suivant leurs intérêts, soit sur la constitution de 1958 soit sur la constitution européenne...


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 février 12:01

        @lala rhetorique
        Ce ne sera plus le cas lorsque le Grand Roi sera là. Plus que 9 mois d’attente.


      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 24 février 12:24

        @Daniel PIGNARD

        Ah ! J’ai oublié un point important :

        -La liberté d’expression bafouée par les lois Gayssot et Pleven violant les articles 10 et 11 des droits de l’homme de 1789.


      • lala rhetorique lala rhetorique 24 février 15:15

        @Daniel PIGNARD ça va devenir long et difficile de noter ce qui a été violé par nos dirigeants ... vu l’embrouille, on ne peut plus discerner ce qui est légal ou pas, en gros si ça plait pas, faut prendre un avocat, comme aux States, et un psy bien entendu !


      • Ouam Ouam 24 février 20:01

        @lala rhetorique
        a va devenir long et difficile de noter ce qui a été violé par nos dirigeants ... vu l’embrouille, on ne peut plus discerner ce qui est légal ou pas,..."

        Tu est donc en fait avec cette phrase de lui donner raison, et il a raison !
        Indiscutablement raison !

        Ce qui prouve que nous ne sommes plus du tout en démocratie mais bien en ploutocratie (au mieux) voir désormais nous sombrons meme vers une forme de tonton macoutisme en sus, la preuve ce W Eà lille avec un opposant politique
         

        https://youtu.be/ebrZuBBWUog
         
        Et son arrestation totalement arbitraire à des lustres sur le plan du droit


      • JL JL 24 février 09:18

        Ce n’est pas parce qu’on a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule ! Des zartics comme ça à la gloire de la pensée complexe du conducator, si l’on m’en commandait avec un chèque sympa, j’en ferais treize à la douzaine.

         

         Ps. Je ne suis pas sûr que le traducteur de Rose Kennedy aurait écrit : ’’ Les blessures demeures intacts.’’

         

         


        • gruni gruni 24 février 10:29

          @JL

          Pour ce qui est de la faute, je préviens immédiatement le traducteur de Rose Kennedy.
          Pour le chèque, ne comptez pas sur moi.


        • JL JL 24 février 11:49

          @gruni
           
          Pour le chèque, vous n’auriez pas assez d’argent.
           
          Pour le traducteur : vous avez donc copié bêtement ?


        • gruni gruni 24 février 11:57

          @JL

          Je préfère copier sans toucher au texte entre guillemets de l’auteur. Tant pis si l’auteur, comme Victor Hugo et bien d’autres, fait des fautes. Elles lui appartiennent.

          Je me rend compte, vous concernant, que vous avez une haute estime de vous-même. Vous avez raison, il ne faut jamais se sous... estimer.  


        • Fergus Fergus 24 février 09:34

          Bonjour, gruni

          L’offre faite par Macron à cette femme, devant micros et caméras, ne relève évidemment que de la communication. Et pour cause : elle n’a pas la moindre légitimité à représenter, de quelque manière que ce soit, un collectif qui n’existe pas, comme tu l’as souligné.


          • gruni gruni 24 février 10:35

            @Fergus

            Bonjour Fergus

            L’ambiance du Salon, le vin et la bonne chère sont peut-être aussi responsables de la com. exubérante du Président. Mais pas au point d’inviter Drouet.


          • tashrin 24 février 12:32

            @Fergus
            L’offre faite par Macron à cette femme, devant micros et caméras, ne relève évidemment que de la communication
            Clairement
            Mais du coup l’offre de Macron n’était également qu’un coup de com, puisqu’il savait pertinemment qu’elle ne representait rien


          • tashrin 24 février 12:32

            @tashrin
            oups, lu trop vite ! pan sur le bec
            dsl fergus


          • bebert 24 février 18:17

            @gruni
            Et la filtration organisée contre les GJ vous n’en parlez guère


          • gruni gruni 24 février 18:43

            @bebert

            Parce que j’étais certain que quelqu’un allait le faire à ma place. Voilà qui est fait.


          • Ouam Ouam 24 février 21:08

            @gruni
            « Parce que j’étais certain que quelqu’un allait le faire à ma place. Voilà qui est fait. »

            Ouais m’enfin on comptais un peu sur toi, parce que c’est gros qd meme...
            Tu l’a vue ?
            Cela ne rapelle plus trop des pays ou il fleure bon la « démocratie »
             
            Entre ca, plus ce qu’il s’est passé a Lille avec cette fois J Rodriguez qui ne fait que becter des friutes, ca commence à faire bcp...
             
            Surtout avec la palanquée d’antécédents...
             
            Il disait quoi déja monarc ?,
            « Vous avez déja été en dictaturie ? »....
            il s’est planté, un lapsus
            il a voulu dire bienvenue chez nous en dictaturie smiley


          • bebert 25 février 11:08

            @gruni
            merci il n’y a pas de quoi


          • lala rhetorique lala rhetorique 24 février 10:14

            Bref, encore un coup de com, pour que les gueux se disent : ah tiens, il est gentil le président, il veut rencontrer la dame !


            • gruni gruni 24 février 10:38

              @lala rhetorique

              Le principal coup de com. étant d’aller au Salon comme les autres, sauf Mitterrand lorsqu’il était au pouvoir


            • lala rhetorique lala rhetorique 24 février 15:20

              @gruni Mittérand avait autre chose à faire, devant s’occuper de sa polygamie, de ceux de ses opposants qu’il fallait suicider ou accidenter etc, il a quand-même été le précurseur de ce que nous subissons actuellement dans le clientélisme. Alors ok, il était intelligent et très cultivé mais pour le reste, pas socialiste ni autre, il voulait le pouvoir, par n’importe quel moyen. Et le salon de l’agriculture, si on retire Chirac qui y allait pour apprécier le cul des vaches, depuis Sarko, c’est un défilé de politiques, si bien que moi j’ai renoncé à y aller, car on ne peut plus du tout s’y promener normalement. Nos politiques ne flattent plus le cul des vaches, mais les coucougnes des agriculteurs, en particulier les gros exploitants qui passent leur temps à racheter les petits qui, eux, n’ont rien ou pas grand chose !


            • gruni gruni 24 février 16:18

              @lala rhetorique

              Vous êtes un peu injuste avec François dit « tonton »

              https://www.lci.fr/politique/au-fait-pourquoi-le-president-mitterrand-nest-il-jamais-alle-au-salon-de-lagriculture-1505201.html

              Vous vous imaginez un instant tonton faire une sextape ?


            • pemile pemile 24 février 12:07

              @gruni « coup de com »

              Dans le genre com, y’a aussi le fait de rencontrer en 2020 les mêmes personnes qu’en 2019

              l’Oeil des médias, Quand Macron rencontre les mêmes personnes au Salon de l’agriculture


              • gruni gruni 24 février 12:27

                @pemile

                Très intéressant. Macron devrait songer à changer ses invités.


              • Giordano Bruno 24 février 13:33

                @pemile
                Dans la vidéo que vous avez mise en lien, à 53s, j’ai cru reconnaître Jacline Mouraud tout sourire aux cotés de Macron. Une personne lui ressemblant ?


              • Ouam Ouam 24 février 21:02

                Cool ca...
                Vous découvrez l’entre soi et l’oligarchie et le pantouflage...
                C’est bien qd meme l’A Vox, ca ouvre quelques yeuxs.
                 
                Meme France Inter il y a deuxs jours les à enfin ouvert apres des années de cécité (volontaire ?) et de négation crasse.


              • tashrin 24 février 12:34

                J’ai bcp aimé le ’on prend une heure et on discute’

                Genre avec une tasse de thé et une heure de temps, on va resoudre ce petit souci de rien du tout

                C’est d’une condescendance absolument monstrueuse


                • zygzornifle zygzornifle 24 février 14:06

                  il va inviter Castaner pour lui parler greffe de rétine et chirurgie des membres supérieur ....


                  • zygzornifle zygzornifle 24 février 14:07

                    En tout cas il va pas prendre une heure pour papoter avec Drouet ....


                    • Emohtaryp Emohtaryp 24 février 14:11

                      Ubu a annoncé un préalable pour une « discussion » , cesser les manifs....

                      Un GJ devrait lui rétorquer texto :

                      « Pas de problème pour la petite causerie, mais le préalable est d’abord ta démission », tu démissionnes, on arrête les manifs et on discute, un bon deal ! non ? .... smiley


                      • troletbuse troletbuse 25 février 13:21

                        Et un deuxième article à la con de Grounichou, le sympathisant virtuel de LFI, qui fait la promotion de Micron.


                        • ETTORE ETTORE 25 février 18:01

                          Après les enfumages de groupes, triés et béats, qu’il haranguait....en manches de chemise.....

                          Le voilà en train de faire la retape pour des fumigations personnalisées.

                          Y a pas à dire....L’hyperventilation, selon micron....juste des « vents » malodorants !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès