• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron, l’homme de Bercy, de la Commission, des Marchés financiers et (...)

Macron, l’homme de Bercy, de la Commission, des Marchés financiers et de l’Hyper-structure mondialiste face aux Gilets jaunes

 

 

"Il faut qu'ils se re-couchent pour que l'on puisse recommencer à danser" 

 

***

 

           Chaque mobilisation fait reculer ce sentiment funeste d'impuissance.

Rassemblements, blocages... toute action contre ce corps étranger qu’est "le politique au service des dominants" - force et classe occupantes -, devient alors juste, belle et noble parce que juste. Car si "les plus beaux chants sont des chants de revendications", les plus beaux rassemblements sont ceux des dominés lorsqu'ils se lèvent et font entendre leurs voix ; et c'est alors que tous retrouvent, et nous avec eux, leur dignité et un peu de pouvoir sur leur existence. Et ça, c'est beau. Très beau. 

La résignation est bien le pire des choix ! Aussi, tous peuvent être fiers de leur action, fiers d'eux-mêmes car nous sommes fiers d'eux démesurément ! 

Qu'ils sachent qu'on les aime ! Qu'on les aime même et surtout avec leur faiblesse désordonnée.

 

_________________________

 

 

        Hausse des carburants ….

        Pourquoi Macron refuse-t-il de céder ? Pourquoi Macron choisit-il une ligne dure : le non-report de la hausse dont 90% des recettes seront versées au budget de l’Etat (réduction du déficit et de l’endettement) ? 

Que l'on tienne compte ou pas du fait que Macron n’a pas élu pour que les Riches soient un peu moins riches, et les Pauvres un peu moins pauvres, Macron n’a pourtant aucun intérêt à choisir la confrontation étant donné la popularité massive du mouvement Les Gilets jaunes ?

Aussi, pourquoi s’obstine-t-il ?

Plus important encore : pourquoi tous (médias et opposants politiques) se taisent au sujet des causes qui se cachent derrière le caractère inflexible de la ligne politique de Macron ?

La réponse est la suivante : pour ne pas désespérer un corps électoral suffisamment rongé par l'abstention et un choix stérile RN (ex FN) car enfin, tous ont conscience de ceci : Macron c’est l’homme de Bercy et de la commission des finances… Bercy, quant à lui, est sous l’œil scrutateur de la Commission européenne (la super-structure)… la Commission sous le contrôle des Marchés financiers (dictature du remboursement d’un endettement pourtant imposé dans les années 70 : véritable coup d’Etat politique), instruments d’un mondialisme (l'hyper-structure dédiée à la paupérisation de l'Etat providence européen) qui met en concurrence l’ouvrier de Clermont-Ferrand avec l’ouvrier roumain ; l’ouvrier roumain avec l’ouvrier de Shanghai.

Bercy, la Commission, les Marchés financiers puis l’hyper-structure mondialiste… et c’est alors que Macron disparaît minuscule, écrasé puis enseveli. Aussi, ce sont bien des fantômes - trou-noir de la politique - qui nous font face ! Que ce soit à l’Elysée, à Matignon ou bien encore, à l’Assemblée nationale, tous partis confondus ; fantômes du pouvoir qui annoncent l'ère de la post-politique. 

Une fois en place, tous ces fantômes ne se battent pas, ils se débattent dans un univers au pouvoir de décision quasi virtuel qui sied pourtant à leur caractère, leur personnalité et leur ambition : occuper la plus haute fonction (à l'Elysée ou ailleurs) et obéir ; les apparats du pouvoir - demeures somptueuses, innombrable domesticité, couverture médiatique mondiale - en échange de cette soumission. 

 

       La mauvaise nouvelle est la suivante : on doit tenir l’hyper-structure mondialiste responsable de la bascule de nombre de pays européens en faveur de régimes autoritaires ; difficile de s’en désoler car, c’est bien des hommes d’autorité, des hommes à poigne qui seuls peuvent contrer une logique monétariste, une logique mathématique et froide de type fascisant : le culte du profit maximal en chef ! 

L’autre mauvaise nouvelle : ce ne sont pas l’intelligence, la responsabilité ni la clairvoyance qui guident les choix de cette hyper-structure mais bien plutôt une idéologie qui ne connait et ne reconnait que les économies d’échelles, la compétitivité et la rentabilité : optimisation de la ressource humaine, sueur, sang et eau… no matter what ! Qu’elles qu’en soient les conséquences !

Ce qui reste néanmoins surprenant, c’est la médiocrité du personnel politique et médiatique dissimulée derrière des ambitions toujours plus hautes (penser ne serait-ce qu’à un Wauquiez président ! Ou bien, à un Philippe Val un temps patron de France Inter). Soyons assurés que cette médiocrité-là qui se vautre dans le mépris (pour s'en convaincre, il suffit d'être le témoin, depuis des années, du regard et du ton méprisant d'une Elkrief sur BFM-TV face aux salariés, aux syndicalistes, aux petites gens qui refusent de se soumettre et de subir en silence !), la lâcheté, l'ignorance et l'opportunisme carriériste, accouchera inévitablement d'une autre impasse.

***

                      

       Ce qui n’est pas acceptable c’est que l’on mette en danger des millions de foyers modestes à coups d’augmentation du prix de l’énergie fossile ; des foyers pour lesquels aucune alternative s’offre à eux : privés d’autos, faute de pouvoir remplir leur réservoir, c’est toute leur vie qui bascule….

 

Ce qui n’est pas acceptable non plus c’est que les médias se fassent les porte-parole de ce que l’on pourrait nommer « un mensonge d’Etat » car les raisons de la sur-taxation des carburants est à trouver non pas auprès des différents rapports du GIEC mais bien plutôt auprès de cette usine à gaz, véritable Etat dans l’Etat, à la tête duquel siège une caste totalement dédiée depuis 20 ans à la bonne exécution des directives et des traités signés par des chefs de gouvernement et des chefs d’Etat jean-foutre, d’une Commission européenne qui n’en finit pas de travailler à la destruction de l’U.E : j’ai nommé : Bercy, encore et toujours Bercy ! fange arrogante, autoritaire et anti-démocratique.

      Que l’on ne se fasse aucune illusion : il semblerait que la prétendue « conversion écologique » soit d’une part le cache-sexe d’un racket organisé des foyers français et d’autre part, que celle-ci… tout comme la liquidation de notre industrie dans les années 80, se fasse sur le dos des classes populaires et petites classes moyennes, une nouvelle fois, sacrifiées pour le bien-être à venir des chérubins de l’hyper-classe et des classes supérieures et moyennes supérieures de nos centres-villes.

D'autant plus que...

Force est de constater que les foyers qui se situent entre 800 et 1200 euros de revenus mensuels, pour leur malheur, n’intéressent personne : ni les médias d’information continue (ils ne les regardent pas) ni la classe politique : le premier parti de ces foyers sont l’abstention et l’impasse politique que représente l’ex.FN…. mouvement destiné à tuer les seconds tours des Elections présidentielles depuis 20 ans.

Et alors que...

Les yeux rivés sur les sondages quant à la popularité des Gilets jaunes, déjà à l'affût, bientôt la machine étatique et médiatique se mettra en marche ; un seul objectif : discrédités ces hommes et ces femmes au gilet jaune : atteinte à la sécurité de l'Etat, à la bonne marche du commerce et des affaires, poujadisme, populisme, racisme, antisémitisme, fascisme et nazisme, la boucle bouclée … ils seront alors responsables de tous les maux.

      Certes, le Système a cru pouvoir miser sur des élections d’élus... élus par défaut ; du député au Président ; dans ce contexte, on ne rappellera jamais assez combien Macron a été mal élu, très mal élu.

Abstention massive chronique et croissante, impasse politique, la rue seule peut alors représenter une solution : on vote avec les pieds ; on déserte les urnes mais on battra le pavé le verbe haut, pour sûr ! 

      Crise politique et sociétale : mobilisation de masse et violence urbaine ?

Les plus lucides et les plus honnêtes savent qu’historiquement seule une situation de crise est capable de rompre définitivement les ponts avec un présent devenu ingérable ; seules les crises permettent le changement en profondeur car l'avènement d'une République annonciatrice d’actes fondateurs d’une légitimité sans précédent en lieu et place d'une société confrontée à un mur jusqu'ici infranchissable – celui de l’argent, de la perte de souveraineté et de toute considération morale parmi les "élites" politiques, économiques, médiatiques et financières -, quand on sait contre quoi cette nouvelle République devra se battre – contre des intérêts privés colossaux - ce passage-là ne se fera pas sans tumulte ; nombreux sont ceux qui lui feront la guerre.

      Prétendre le contraire, c'est tromper les électeurs. 

 

     Abandonnés par des syndicats du public et du privé lâches et veules, à la tête desquels la bourgeoisie, des carriéristes, des planqués ( comment échapper au travail !), des mous du genoux ont su se positionner au fil des ans, compromis après compromis avec le patronat… un seul espoir à l’horizon dans le cadre d'une réflexion sur le court terme : que les Gilets jaunes n’oublient pas leur colère à toutes les élections qui vont se succéder : que ceux qui n'ont jamais voté, votent ! Que ceux qui ne votaient plus, reviennent vers les urnes !

       Car, seule la peur - peur de ne pas être ré-élu et de ne plus pouvoir poursuivre leur carrière loin des contraintes du salariat et de ses affres -, forcera le personnel politique qui soutient Macron, personnel élu dans la foulée de la dernière élection présidentielle (des centaines de mandats en danger sont en jeu : mandats locaux, nationaux et européens), à exercer sur Matignon et l'Elysée, dans les quatre prochaines années, les pressions nécessaires à un recul salutaire sans être pour autant curatif car, une autre majorité, une autre dynamique devront inévitablement porter ce projet de transition écologique : une transition qui ne se fera pas sur le dos des classes populaires. 

____________

 

Pour prolonger cliquez : Macron, le plus mal nommé et le plus mal élu


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Arogavox 28 novembre 2018 12:47

     L’équipage et son commandement sont en train de couler (et de laisser couler) le bateau pour partir avec la caisse ?

     Leur seul problème est alors d’entretenir auprès des passagers soit un reste de crédulité naïve, soit une terreur des rétorsions dont ils sont capables d’ici leur fuite scélérate.

     C’est alors bien dans leur jeu que de sommer les passagers de leur faire confiance ... jusqu’à la destination prévue.

     Manque de bol, les gilets jaunes ont flairé l’embrouille :

     si le commandement et l’équipage ne trouvent pas à fournir des garanties sérieuses rendant leur fuite impossible 

     ... il se pourrait que le sauve qui peut commence tout de suite pour tout le monde, chacun voulant sauver sa peau en emportant ce qu’il peut :

      plus aucun veaute ;  plus aucun achat : grève de la consommation ;  plus aucune subordination : plus aucune production , ni service = grève généralisée

     la loi du plus fort, ou du fuyard qui court le plus vite va remplacer la perspective d’un esclavage sans autre perspective !


    • Arogavox 28 novembre 2018 12:57

       Toute la colère rentrée ne s’est probablement pas encore lâchée en France ... 

          

      Je retrouve un article de presse du 26 février 2014, dont la Une est ceci :

      « La jeunesse française se sent méprisée et tentée par la révolte »

      .. les-18-34 ans [il y a 4 ans] ... enragent de piétiner au seuil d’une société vieillissante ...

        Quel pourcentage de cette population a cru bon pour eux de miser sur Jupiter ?

       _ ce pari peut-il encore aujourd’hui leur paraître soutenable ?


    • Arogavox 28 novembre 2018 14:03

      extraits de : https://www.letemps.ch/economie/inegalites-entre-babyboomers-millennials-conflit-generations

      « les jeunes dans 17 pays européens ont de très grandes difficultés pour accéder au logement et [...] constituent l’essentiel des working poors.Caritas parle d’injustice intergénérationnelle.
      Les uns ont des revenus salariaux précaires, les autres des retraites garanties par les pouvoirs publics.

         

      A force d’être exclus de la société, les millennials finissent par la rejeter en s’en auto-excluant.
      Les taux de participation des jeunes aux élections politiques, aux partis et aux syndicats sont historiquement faibles.
      Quel employeur ne s’est pas plaint de leur comportement individualiste, de leur manque d’engagement dans l’entreprise et de leur grande versatilité [...] ?

          

      [...] le contrat social intergénérationnel est devenu trop inégalitaire et l’avenir paraît bien sombre. »


    • Anatine 28 novembre 2018 13:03

      Juste excellent smiley


      • Le Panda Le Panda 28 novembre 2018 14:06

        @l’auteur

        Un article que j’ai pulsé à diverses façons en modération, en le twittant, sur ma page Facebook, il sent tellement la vérité et que chacun sache que nous avons un devoir vis à vis de la société, mais la reprofité est identique. Tous citoyens et en ce moment 8/10 pensent la même chose. Alors une chanson dit : « Merde à Vauban » en ce qui me concerne je le dis à ceux qui entendent et agissent à sens inverse de la logique tels que Macron et son Gouvernement, planquez vous cela va claquer. Le Panda


        • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 2018 14:48

          Macron banquier trader de chez Rothschild a été mis en place pour mettre au pas la France avec le soutient de l’UE et il le fait le job....

          Qu’attendez vous d’autre de sa part ?

          Ce n’est pas un lieutenant de l’abée Pierre , vous allez en prendre plein la gueule début d’année , la il s’échauffe le boss ...

          Ce n’est pas en cassant quelques vitrines ni en brulant quelques palettes que vous le ferez reculer , va falloir lui rentrer dans le lard façon Panzer ....


          • Serge ULESKI Serge ULESKI 28 novembre 2018 16:52

            @zygzornifle

            Pourquoi « façon Panze », là, tout d’suite ?!

            Non… « façon char d’assaut » tout simplement… char Leclerc de préférence… smiley


          • Anatine 28 novembre 2018 15:32

            3 revendications...

            1. La transparence sur les donnees relatives a l’impot (anonymisees) et son emploi. Il y a suffisamment de competences et de ressources de calcul pour faire le travail qui n’est pas fait par l’insee ou Bercy.

            2. La mise en place d’une politique protectioniste sur l’emploi de l’impot. Les francais ne sont pas la pour financer le developpement international des entreprises que soit leur statut.

            3. Toute legislation et reglementation s’opposant a ce que les francais developpent des solutions propres a repondre à leurs besoins doivent etre abrogees dans les 12 mois.


            • baldis30 28 novembre 2018 17:06

              bonsoir,

               Pour aller dans votre sens voici une information bien chaude !

              Les rats vont-ils commencer à quitter le navire ?

              Que nenni elle ne le quitte pas à quitter le navire puisque Sonia Krimi élue députée de la Manche est incitée à quitter le groupe !

              A défaut d’de haro sur le baudet c’est haro sur la mule puisqu’il s’agit d’une dame !

              L’information vient de tomber sur les actualités d’orange !

              Cela possède une grande signification .... INCITEE ! Son crime lèse-majesté pour avoir manifesté une compréhension à l’égard des gilets jaunes après avoir fait des remarques sur la loi asile-immigration !

               HOLA ... (et même OLLA) Sieur Le Gendre incitateur en chef connaissez vous au moins le principe comme quoi le mandat impératif est anticonstitutionnel ?

               VOUS NE SAVIEZ PAS ...

              MAIS ALORS POURQUOI ETES-VOUS PAYE ?

              POUR QUEL TRAVAIL ?

              POUR QUEL RESPECT DES DROITS DE L’HOMME ?

              Ah pour apporter une voix .. ! Est-ce pour faire comme le font des personnes corrompus qui négocient leurs votes ? J’affabule ... ceci n’existe pas en France ...

              Madame KRIMI est-elle libre au pays de la Liberté ?

              Serait-elle sous tutelle que vous préoccupâtes de son avenir ?

              On a déjà vu je ne sais quel politicien fustiger Monsieur LASALLE portant un gilet jaune dans l’enceinte de l’Assemblée nationale ?

              Était-il indécent ou représentait-il de plus de trois-quarts des français de toutes Ô-PI-GNON forme mathématique pornographique sur un ring de boxe ! 

              Les rats vont-ils commencer à quitter le navire ?



              • goc goc 28 novembre 2018 18:19

                Pour compléter l’article (excellent), j’ajouterais que l’autre raison du refus de revenir en arrière et supprimer les taxes sur le carburant, est bine plus trivial, à savoir que l’État a besoin d’argent, le poste « carburant » est le 4ème poste de ressources fiscales, or, pas de chance pour mac’rond et se clique : les français consomment de moins en mois d’essence. Et comme l s’est engagé à servir docilement Bruxelles et ses financiers (en tant qu’ancien - ??? employé de banque), alors il doit trouver de l’argent, car il lui est impossible et surtout interdit (il a été choisi/élu pour ça) de renoncer à rembourser la dette, encore moins de payer les intérêts de cette même colossale dette.

                pour finir sur une note qui aurait pu être comique si elle ne venait pas confirmer l’attitude générale des médias, petit aparté : entendu ce jour à « C’est à dire » sur Fr5, un intervenant dire :

                il y a actuellement 2000 gilets jaunes qui manifestent dans tout le pays !

                et ce même intervenant a ajouté : « il y a un apriori négatif concernant le président Macron » si, si il l’a dit !!!


                • CN46400 CN46400 30 novembre 2018 08:06

                  @goc
                  « Et comme l s’est engagé à servir docilement Bruxelles et ses financiers »

                  Vous avez un perception biaisée des pouvoirs de la bourgeoisie. A Bruxelles Macron a beaucoup plus de pouvoirs que Junker, Barnier ou Mosco puisqu’il fait parti du « comité bourgeois » qui commande à Paris et donc à Bruxelles, parce que, vu de Bruxelles, Paris est un des deux ou trois site qui dicte la musique des directives !


                • Anatine 28 novembre 2018 18:22

                  Si j’ai tout bien compris...au bout du bout... On baisse les « cotisations » en réduisant les droits futurs (retraite, chomage, remboursements, etc) en meme temps que l’on finance la difference par la dette ou en transferant sa prise en charge au privé. Pourquoi ? Pour que l’économie se développe. Ahhhh bon ! Maiiiis, dites moi, on augmente les « droits » futurs du financier et du privé par l’intérêt ou l’exigence de profitabilité. Si mes droits baissent et que ceux du financier et du privé augmentent, dites moi, votre truc ca ressemble a pile je perds, face vous gagnez ! Et la difference ? Et puis vous savez à un moment les courbes, moins d’un cote et plus de l’autre se croisent. Ahhhhh, Je comprends ! Je vais gagner plus, la difference au moins et un peu plus car j’espere ne pas passer ma vie a la gagner ! Ah non, désolé ca, on peut pas. Vous comprenez, competition oblige... Ah bon, alors les prix baissent au final.. ben pas vraiment... Moi je sais pas mais a mon avis, il y a un truc qui deconne.


                  • Emohtaryp Emohtaryp 28 novembre 2018 21:12

                    @Anatine

                    Moi je sais pas mais a mon avis, il y a un truc qui deconne.

                    Sans blague ? c’est au moins 100 milliards qui s’évaporent dans la nature chaque année.... Alors on rackette les vieux et les plus précaires.... Macro, c’est Robin Dubois, la honte de la jungle !

                    https://www.google.fr/search?hl=fr&source=hp&biw=&bih=&q=100+milliard+d%27évasion+fiscale+en+france&gbv=2&oq=100+milliard+d%27évasion+fiscale+en+france&gs_l=heirloom-hp.3...1887.15635.0.16010.40.16.0.24.1.0.106.1295.15j1.16.0....0...1ac .1.34.heirloom-hp..24.16.1214.xkzLRpzYELs


                  • Balkanicus 28 novembre 2018 21:21

                    @Emohtaryp

                    C est pour le projet secret..... il construise des vaisseaux

                    Et toi tu n as pas de billet ..... !


                  • Anatine 29 novembre 2018 01:19

                    @Emohtaryp

                    Euhhhh vous etes sur smiley


                  • BA 28 novembre 2018 18:38

                    « Gilets jaunes » : les Français appuient de plus en plus massivement le mouvement.


                    Selon notre enquête Odoxa-Dentsu Consulting, 84 % des Français trouvent désormais la contestation justifiée.


                    Plus les jours passent, plus l’adhésion des Français aux « gilets jaunes » progresse. 84 % des Français trouvent le mouvement justifié, selon notre enquête Odoxa-Dentsu Consulting réalisé avec Franceinfo. C’est 7 points de plus que lors de la dernière vague du 22 novembre, et 10 points de plus par rapport à la première mesure, du 16 novembre.


                    « Ni les images de violences et de dégradations choquantes de ce week-end, ni surtout l’intervention d’Emmanuel Macron mardi n’ont permis d’atténuer le soutien au mouvement. Bien au contraire, il semble même que l’intervention d’Emmanuel Macron et ses annonces n’ont fait que renforcer la colère », analyse Gaël Sliman, le président d’Odoxa.


                    Les sympathisants du Rassemblement national (96 %) sont ceux qui soutiennent le plus les « gilets jaunes », suivis des Insoumis (92 %) et des socialistes (90 %).


                    L’adhésion tombe à 77 % chez les sympathisants Les Républicains.


                    Les macronistes sont partagés : 50% trouvent le mouvement justifié, autant pensent le contraire.


                    http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/28/01002-20181128ARTFIG00245-gilets-jaunes-les-francais-adherent-de-plus-en-plus-massivement-au-mouvement.php


                    • Emohtaryp Emohtaryp 28 novembre 2018 21:06

                      @BA

                      Macro vient d’être fossilisé , formolé, avec les bras coupés !

                      Il ne s’en remettra JAMAIS...même en brassant du vent !

                      Ses bobards, son enfumage, ses manipulations, son arrogance, sa police politique de barbouzes n’y feront rien

                      Il est MORT politiquement, ils peuvent faire les fiers à bras mais cette engeance de pieds nickelés doit maintenant compter les mois qui leur reste avant d’être éjectée..... Ce sera la fuite en avant ou la porte de sortie, qu’ils choisissent bien avant d’aggraver leurs cas... Pensez printemps, mes amis ! smiley


                    • baldis30 29 novembre 2018 09:19

                      « @BA

                      bonjour,
                      vous écrivez
                       »Les macronistes sont partagés : 50% trouvent le mouvement justifié, autant pensent le contraire."

                      Donc il reste au moins deux macronistes : en effet pour obtenir 50 % sans adopter les méthodes désarticulantes de BMS il serait nécessaire qu’il en restât au moins deux ..ou un nombre pair supérieur mais ceci est très... très contestable et ne repose sur aucun recensement réalisé de façon scientifique !


                    • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 novembre 2018 18:55

                      @Emohtaryp

                      J’ai bien peur qu’en politique, rien ne soit jamais perdu, jamais vraiment... il suffit qu’ils sortent de leur chapeau un « non présidentiable » contre le candidat sortant « du système » ( Macron ou un autre si le système pense que Macron ne peut pas se représenter  tout comme pour Hollande ; et ça, ils le sauront très vite...) pour que le projet perdure ... pourtant, seule une crise, une vraie crise, pourrait faire que tout l’édifice érigé voilà 20 ans et plus (depuis la défaite de 1983 disons) ne s’écroule. Mais je ne vois pas un candidat, un parti, un mouvement... à la hauteur de cet enjeu-là.

                      Voyez l’Italie : « la coalition pourrait ramener la prévision de déficit pour l’an prochain à 2% du produit intérieur brut (PIB) contre 2,4% prévu jusqu’à présent, afin d’éviter la mise en oeuvre par Bruxelles de la procédure pour déficit excessif. »


                    • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 novembre 2018 19:17

                      @BA

                      Le soutien aux Gilets jaunes a pour origine le fait que tous ont besoin de remplir le réservoir de leur automobile, du véhicule vétuste d’un smicard (1200 euros par mois) au 4x4 soigneusement à l’abri dans un box du centre ville  ; si tous peuvent gratter quelque chose... pourquoi pas ! Ce soutien s’arrête là.

                      A la première alerte sécuritaire, économique et financière... les classes moyennes et supérieures, responsables depuis trente ans du statu quo politique et économique (pas d’alternative), auront tôt fait de rentrer de souhaiter la fin d’un désordre anxiogène ; ces classes aux revenus qui s’élèvent à plusieurs milliers d’euros mensuels ( entre disons 3000 et 6000  couple actif) ne risqueront rien pour un gain à la pompe de 20 euros par mois et une baisse marginale des barèmes de taxation sur des revenus de plusieurs milliers d’euros. 

                      C’est un véritable abîme culturel et moral qui sépare un foyer de quelques centaines d’euros d’un autre... en milliers, tout en gardant à l’esprit qu’il se pourrait bien que ce dernier ne puisse se passer de la précarité ad vitam aeternam de l’autre. 


                    • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 28 novembre 2018 22:36

                      C’est ben vré çà @Piratome , yan amarre d’être largué et de bouffer des couleuvres !

                      nous ne laisserons pas le serpent de la calomnie nous marcher sur les pieds !


                      • Anatine 28 novembre 2018 23:56

                        Diagnostic a l’ecoute du debat sur LCI. Un message clé des Gilets jaunes. Il y a des augmentations dans tous les secteurs et autant de mesures pour corriger les déséquilibres sans compter la créativité de mesures plus ou moins farfelues consistant a vouloir financer n’importe quoi n’importe comment. Vous etes sur un modele archaique et illisible et on vous impose un modele mondialiste mettant au second plan les priorites nationales. Ajoutez que nos grandes entreprises ne sont pas citoyennes. Changez de methode, apportez une reponse globale et reprenez votre role sur l’executif.


                        • Anatine 29 novembre 2018 07:51

                          @Anatine

                          Lire Les priorites nationales = nos priorites (84%)


                        • aimable 29 novembre 2018 00:01

                          Les drivers de Macron doivent bien connaitre cet classe de Français qui l’on élu qui ensuite lui ont donné une majorité, elle doit être la plus sensible a la mise en scène genre le groupement ou les scientologues et a la manipulation par la pub qui a été faite pour lui via les médias .


                          • goc goc 29 novembre 2018 00:39

                            C’est clair que tout ce qui ressort du débat sur LCI, c’est que les gilets jaunes attendent toujours un geste du gouvernement qui ne fait rien et ne sait que gagner du temps avec des promesses à 3 mois (pour les plus proches). Tout le reste n’etait qu’enfumage et compagnie.

                            Quand à ce commerçant qui se plaignait des blocages, à la fin, une des intervenantes GL lui a fait remarquée qu’elle n’a plus les moyens de venir dans ses boutiques. ça l’a réduit au silence.

                            Et je passe sur le bounty de service, qui brandissait sa carte d’électeur en essayant de faire croire que c’est ça la solution. On aurait pu lui rappeler ce que valait cette même carte d’électeur lors du referendum sur la constitution européenne. Et par la même occasion on aurait du lui demander s’il aurait voté mac’rond si ce dernier lui avait expliqué qu’il allait taxer les pauvres et détaxer les riches.

                            L’incongruité de ce débat c’est l’apparition de romain goupil, dont on a oublié la position favorable à la 2eme guerre en Irak (prétextée par divers mensonges dont les fumeux ADM),avec Pierre Lelouch qui est le représentant d’un « thing-tank US tendance »super-faucons". Bref cet individu, qui soutenant le fils Bush alors que ce dernier devrait être traduit devant une cour pénale pour crimes de guerre et crime contre l’humanité, cet individu disais-je, voulait donner des leçons de démocratie aux gilets jaunes, alors qu’il n’avait même pas un échantillon sur lui.

                            Enfin pour ce qui est de Noël, il va falloir se faire une raison : entre les gilets jaunes, les agriculteurs (et les pme des TP) et les ambulanciers, je crains comme des rayons vides dans les super-marchés.


                            • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 novembre 2018 20:24

                              @goc

                              Dommage que les Gilets jaunes présents ce soit-là, ne connaissent pas le CV de ce Goupil... qui a pris 40 kilos depuis mai 68 : caviar, foi gras, nos grands crus du bordelais et de la bourgogne....


                            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 novembre 2018 20:40

                              @Serge ULESKI

                              L’es agressif pépère avec les classes laborieuses. Y s’permet même de les tutoyer comme si elles avaient gardé les tit four avec lui dans les soirées cannoises .


                            • CN46400 CN46400 30 novembre 2018 08:13

                              @goc
                              « c’est que les gilets jaunes attendent toujours un geste du gouvernement qui ne fait rien »

                              Et çà va continuer tant qu’ils ne dépasseront pas le stade des taxes. La solution c’est un +10% sur le Smic, ou plus. Mais, évidemment, faut pas compter sur la bienveillance de la bourgeoisie pour qu’elle incite ses médias à mettre cela sur le tapis....


                            • BA 29 novembre 2018 07:22

                              96 % des sympathisants du Rassemblement National disent que le mouvement des Gilets jaunes est justifié.


                              92 % des sympathisants de la France Insoumise disent que le mouvement des Gilets jaunes est justifié.


                              90 % des sympathisants du Parti Socialiste.


                              77 % des sympathisants Les Républicains (LR).


                              50 % des sympathisants La République En Marche (LREM).


                              Au total, 84 % des Français disent que le mouvement des Gilets jaunes est justifié.


                              http://www.lefigaro.fr/politique/2018/11/28/01002-20181128ARTFIG00245-gilets-jaunes-les-francais-adherent-de-plus-en-plus-massivement-au-mouvement.php


                              • Serge ULESKI Serge ULESKI 30 novembre 2018 14:58

                                @BA

                                Ces gilets jaunes, petit peuple, primo-manifestants pour une grande partie d’entre eux, ont tout de même été abandonnés par des partis qui n’en reviennent pas, des partis cloués sur place sous l’influence d’un pouvoir médiatique prompt au « chantage à la récupération politique » - ces partis dont ce sont aujourd’hui les médias qui dictent leur conduite -, tétanisés par une population abstentionniste qu’ils ne côtoient plus depuis des lustres.



                                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 29 novembre 2018 15:05

                                  Macron la honte, la transition écologique est un faux argument un vrai mensonge ..


                                  https://www.fne.asso.fr/dossiers/linsoutenable-pollution-de-lair-du-transport-maritime-navire-bateaux-croisi%C3%A8res


                                  Les écolos, les néo-cons, les mauvais, les déviants, les manipulateurs, les nazis du 21 ième siècle

                                  se sont trouvés un führer, un gardien de camp, un entrepreneur de guerre ..Macron. 

                                  Le délestage de carburant des avions avant atterrissage...

                                  https://www.letelegramme.fr/bretagne/vol-paris-mexico-atterrissage-d-urgence-a-brest-31-10-2015-10833174.php

                                  De Rugy vous êtes un couillon.....

                                   smiley


                                  • Serge ULESKI Serge ULESKI 29 novembre 2018 20:08

                                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                                    Macron est en mission ; il joue sa crédibilité non pas auprès de l’électorat et le personnel politique qui le soutiennent mais bien plutôt auprès de ceux qui lui ont confié la mission - mission que Hollande et Sarkozy avant lui, ne pouvaient plus remplir ( ces derniers ne pouvaient plus faire passer les réformes attendus) - qui est celle de tous les locataires de l’Elysée et de Matignon depuis les années 90 : continuer de laminer l’Etat, les services publics, le système de « sécurité sociale » ainsi que cette pression à la baisse sur les salaires le véritable programme des mondialistes ; ainsi que ... participer, même marginalement, à l’affaiblissement et à la mise sur la touche de la Russie et si possible, de la Chine ; cerise sur le gâteau : la destruction du Moyen-orient. 

                                    Si Macron n’a pas, n’a jamais eu d’avenir politique - une longue carrière politique à la Chirac, à la Mitterrand dans le cadre restreint du territoire français -, en revanche... s’il ne déçoit pas ceux qui lui ont mis le pied à l’étrier... tout est possible à un niveau international ; dans le cas contraire, rien ne le sera. Il retombera dans l’oubli ou à la banque, anonyme mais toujours aux ordres. 

                                     


                                  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 30 novembre 2018 07:59

                                    @Serge ULESKI
                                    Oui tout à fait, vous avez bien résumé les choses mais je pense que cette volonté d’asservissement a commencé avec la loi du 3 janvier 1973 concernant la banque de France .


                                  • CN46400 CN46400 30 novembre 2018 08:18

                                    @Serge ULESKI
                                    « Macron est en mission »
                                    Vous avez raison, encore faut-il désigner correctement ses commanditaires : « Le gouvernement moderne est un comité qui gère les affaires communes de la bourgeoisie toute entière » K Marx le Manifeste (1848)


                                  • Serge ULESKI Serge ULESKI 30 novembre 2018 14:59

                                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                                    La juxtaposition de la « menace de fin du monde » avec les « soucis de fin de mois » des classes populaires n’a qu’un but, toujours le même : écraser des soucis pécuniaires sous le poids des conséquences dramatiques et mondiales d’une dérèglement climatique.

                                    Le mépris, toujours et encore le mépris !


                                  • Serge ULESKI Serge ULESKI 1er décembre 2018 10:15

                                    @Serge ULESKI

                                    ou bien plutôt, pour compléter : 

                                    La juxtaposition de la « menace de fin du monde » avec les « soucis de fin de mois » des classes populaires n’a qu’un but, toujours le même : écraser des soucis pécuniaires auxquels on ne peut plus apporter de réponse sous le poids d’un fléau mondial : les conséquences dramatiques d’un dérèglement climatique d’une complexité que nul ne saurait contester.

                                    En politique, plus on est impuissant, plus le mépris est un recours face à toute revendication. 

                                    C’est la raison pour laquelle, jamais les classes populaires sacrifiées sur l’autel du mondialisme n’ont été autant méprisées.

                                    Le mépris... toujours et encore le mépris ! 


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 1er décembre 2018 10:46

                                    Serge ULESKI croit à « un dérèglement climatique d’une complexité que nul ne saurait contester ».

                                    Déjà Hergé l’avait illustré :

                                    http://www.bellier.org/Quick%20et%20Flupke/11serie/11seriepage4.htm

                                    Ça c’est tout de la faute à la bombe anatomique !


                                  • Serge ULESKI Serge ULESKI 1er décembre 2018 12:14

                                    @JC_Lavau

                                    .... complexité des démarches, des engagements et de leur coordination à une échelle mondiale (tout le monde y participant) pour réduire l’ impact de ce réchauffement et ses conséquences... plus complexe que.... par exemple, d’interdire les véhicules diesel de plus de 20 ans dans les villes... mesure locale, très ciblée demandant une échelle, une chaîne, un processus de décision tout aussi peu complexe.


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 1er décembre 2018 17:48

                                    @Serge ULESKI. C’est terrifiant, une fluctuation climatique comme il y en a toujours eu... Ça prouve que nous allons tous mourir !


                                  • izarn izarn 29 novembre 2018 20:57

                                    C’est du Asselineau...

                                    Fastoche !

                                    Ca fait 20 ans qu’on dit ça !

                                    Que les crétins se comptent !

                                    Courage, ça fait du monde !

                                     smiley


                                    • lloreen 29 novembre 2018 21:34
                                      Par Conseil National de Transition Pétition adressée à CITOYEN DU PEUPLE DE FRANCE

                                      MANDAT D’ARRÊT

                                      Pour haute trahison, atteinte à la sûreté de l’Etat et crime contre l’humanité,

                                      La « Cour Suprême » de justice de France, créée pour représenter la « Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen », et animée exclusivement par des citoyens non professionnels, délivre ce jour, 10 novembre 2018, au nom du peuple de France représenté par tous les signataires, ce mandat d’arrêt concernant Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, fils de Jean-Michel Macron et Françoise Noguès pour,

                                      - « Haute trahison » : violation de l’article 9 du préambule de 1946 du bloc de constitutionnalité, en raison de la vente illégale de biens du patrimoine national. Tentative d’établissement d’une dictature absolue par la loi n° 2017-1510 du 30 octobre 2017 visant à supprimer les droits « sacrés, inaliénables et imprescriptibles » pourtant garantis par la plus haute instance juridique de France : La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

                                      - « Atteinte à la sûreté de l’état » : organisation d’un programme d’immigration mettant tous les Français en état d’insécurité, en danger de guerre civile, et ce, en violation du « droit à la sûreté » dont toute association politique est pourtant garante (article 2 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen).

                                      - « Crime contre l’humanité » : le Décret n°2018-42 du 25 janvier 2018 obligeant à la vaccination annule le « Droit Parental », fondement de la civilisation humaine. De plus, les études préalables révélaient que les produits injectés affecteraient gravement l’état de santé mental et physique des enfants, c’est donc en toute conscience qu’Emmanuel Macron a usé de son pouvoir pour préjudicier à la vie de centaines de milliers d’enfants français.

                                      Ce mandat d’arrêt est étendu à Edouard Philippe, Agnès Buzyn, Jean-Michel Blanquer et Annick Girardin, co-signataires du décret relatif à la vaccination obligatoire ; et à tous les autres membres de ce gouvernement dont il est avéré qu’ils ont participé activement à trahir la France et les droits fondamentaux et inaliénables des Français.

                                      Pour exécution dudit mandat, nous mandons et ordonnons à tous officiers ou agents de la Force publique de rechercher, arrêter et conduire chacun de ces individus à la Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour être mis à la disposition de la justice, comme l’état de droit l’exige.

                                      Compte tenu du fait que ces individus disposent de nombreux complices dangereux et sont soupçonnés d’appartenir à des réseaux occultes ayant phagocyté plusieurs services des institutions nationales, il est expressément recommandé aux agents de la force publique d’intervenir en collaboration avec les services des forces armées de l’état, civiles ou militaires, respectueuses de l’état de Droit et fidèles à la Constitution.

                                      Pour que la Force serve la Justice, le Peuple et la Souveraineté de la Nation Française.



                                        • Anatine 30 novembre 2018 10:47

                                          Les gilets jaunes ont mis de facto en place Democratie athénienne 2.0 ce que les politiques et les medias ne comprennent pas en demandant des representants. Ils attendent simplement que les gilets jaunes se plient a leur système, le meme à la source du rejet. Fondamentalement nous sommes entres dans une societe fondée sur les groupes où la liberte individuelle passe par le choix de ses appartenances. Les gilets jaunes ont bien compris qu’ils ne doivent pas avoir de representants et opposer leur logique de consensus à celle de contrôle du modèle dominant. Le consensus, c’est la multiplicité des opinions et la cohérence de l’action ! L’incapacite attribuée aux gilets jaunes de porter des revendications est en fait celle des politiques et des médias. La vraie difficulte est de faire bouger des politiques et des medias qui a force d’affirmer qu’il n’y a pas d’autres options sont devenus incapables de penser autrement. Alors quelles sont les cles du succès pour les gilets jaunes ? Ne pas avoir de centre, agir localementet partout sous de multiples formes, ne pas « defiler » mais se faire entendre dans une multitude d’endroits au même moment, remonter les consensus dans leur diversité, s’appuyer sur les territoires, maintenir la pression sur les elus REM, denoncer sous une forme synthetique les heresies dans le domaine des organisations (la santé par exemple), l’économie (une strategie qui n’est pas au service des francais), L’emmloi de l’impot..

                                          A suivre...


                                          • Anatine 30 novembre 2018 11:17

                                            @Anatine

                                            A propos de l’utilisation des reseaux sociaux. Petit rappel historique...

                                            Les outils de « productivite personnelle », word et autres, sont entrés chez madame et monsieur tout le monde avant que les entreprises s’en emparent modifiant la facon de produire...

                                            De la même facon, madame et monsieur tout le monde s’approprient les réseaux sociaux. C’est la gouvernance qui évolue dans une logique que seul une minorité des politiques et de médias commencent a le cerner.

                                            La prochaine étape est deja engagée : permettre de s’organiser dans des logiques de consensus, le contrôle étant assuré par un outil decentralisé donc contrôlé par chacun.

                                            La démocratie 2.0 est possible... celke de l’intelligence collective et de l’economie coopérative. faudra t-il en passer par une crise majeure ?


                                          • Taverne Taverne 30 novembre 2018 17:32

                                            Subir n’est pas le sens de nos vies.

                                            « Garder le cap » pour Macron, c’est « gouverner contre le peuple ». Préférons garder le cap démocratique : le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple.


                                            • Serge ULESKI Serge ULESKI 1er décembre 2018 12:07

                                              J’apprends que le moteur à essence et diesel arrive à la 4è place parmi les causes et les facteurs de pollution de l’air... ; de cette 4è place, l’automobile compte pour 3%, les poids lourds le solde ; rapporté à tous les facteurs de pollution de l’air : l’automobile ( sans les poids lourds) représenterait donc moins de 0.1....% de toutes les causes de pollution de l’air à l’échelle nationale : environnements urbain, périurbain et rural. .....

                                              La surtaxation des carburants qui prend pour cible la quasi totalement des foyers sans tenir compte de leurs revenus (un véritable hold-up aussi rémunérateur que la TVA sur tous les produits de consommation), n’a donc qu’un seul but, comme indiqué dans mon billet : satisfaire les exigences de gestion financière de la Commission européenne. 


                                              • quijote 2 décembre 2018 11:08

                                                Un petit message rigolo :

                                                Début des années 70. Belle époque : un ouvrier peut faire vivre sa femme et ses enfants. Petitement bien sûr. Mais il peut. 3 janvier 1973, Pompidou, un banquier venu de chez Rothchild fait voter la loi du même nom. Le pays doit dorénavant se financer sur les marchés. A l’époque, on ne sait pas ce que ça signifie vraiment. D’ailleurs, ça passe en pleines fêtes du jour de l’an. Tu penses si on s’en fout. Oh putain, l’erreur...

                                                45 ans plus tard. La famille d’un ouvrier ne peut pas s’en sortir si madame ne travaille pas aussi. Et encore... La France en tant qu’état est endettée à 100%. Et paye chaque année 45 milliards ( l’équivalent de l’impôt sur le revenu ), rien qu’en intérêts. En intérêts ! Et qui est venu là pour faire cracher le pognon ? Tiens, mais... Ah non, y a pas d’erreur. Encore un banquier. Encore de chez Rothchild.

                                                45 ans pour mettre un pays à genoux. Un pays qui, avec d’autres, a sauvé le cul des banques et des banquiers il y a dix ans. 45 ans de dettes, de mondialisme et de sos racisme ( putain, faut pas les oublier, ceux-là... ), et on a le premier décembre 2018. C’est beau.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès