• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron, le président des riches, qui finance les baisses d’impôt en (...)

Macron, le président des riches, qui finance les baisses d’impôt en creusant le déficit

 Pour son premier budget à l’Élysée, le nouveau président n’a pas vraiment choisi le consensus, en prenant des orientations nettes en faveur des Français les plus fortunés et des entreprises. De plus, alors qu’il se présentait pendant la campagne comme « un bon gestionnaire des finances publiques », ce budget 2018 va, au contraire, augmenter le déficit de l’État.

 

 Dans ce projet de loi de finance, les mesures en faveurs des plus grands patrimoines représentent 4,5 milliards d’Euro, réparties en 3,2 milliards pour la suppression de l’ISF sur le patrimoine mobilier et 1,3 milliards pour l’instauration d’un prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital. L’ensemble de la baisse des prélèvements est chiffrée à 10 milliards d’Euro avec 6 milliards pour les ménages et 4 milliards pour les entreprises, mais seulement 7 milliards seront effectifs en janvier (les mesures pour les ménages étant différées à septembre). Ainsi, sur 10 milliards d’Euro de baisse d’impôt, 4 sont destinés aux entreprises, 4,5 milliards pour les plus grands détenteurs de capital et seulement 1,5 pour les autres citoyens.

 

 

 Les arguments du gouvernement pour justifier ces choix sont très discutables. Si l’objectif est de faire baisser l’immobilier, ce qui est une bonne idée, il était possible d’augmenter l’ISF sur l’immobilier sans toucher l’ISF sur le mobilier. De même, l’exil fiscal physique est extrêmement limité, croire que des personnes vont quitter leur douce vie, leur famille, leurs amis, leur ville pour quelques Euro de plus, alors qu’il en ont déjà plusieurs millions, démontre une forte méconnaissance de la psychologie humaine. Enfin l’argument de « stimulation de la croissance » est peu crédible, car les grands propriétaires de capital consomment en proportion beaucoup moins que les autres citoyens, c’est d’ailleurs pour cette raison que, dans une note récente, le FMI encourage les pays à taxer les grands patrimoines pour stimuler la croissance [1].

 

 Le projet prévoit aussi la suppression progressive de la taxe d’habitation et la suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés du privé. Ces suppressions sont compensées par une hausse de la CSG, ce qui revient à un transfert financier venant des retraités et des salariés du public vers les salariés du privé. En outre, le gouvernement prévoit de diviser par deux le nombre de contrats aidés et de baisser les APL, de nombreux Français en situation déjà difficile seront impactés.

 

 Il est donc clair que ce budget profite très largement aux plus fortunés et aux entreprises. Mais le plus surprenant est de constater que ces baisses d’impôts ne sont pas compensées. Ainsi le déficit va augmenter pour passer de 76,5 milliards à 82,9 milliards, soit une hausse de 6,5 milliards. Si l’augmentation de la croissance permet de masquer cette hausse en pourcentage du PIB, il est surprenant de voir le candidat Macron financer des baisses d’impôts en creusant les déficits, alors qu’il se vantait pendant la campagne d’avoir un programme de bonne gestion budgétaire. Ce surplus de déficit va nécessiter à l’État d’emprunter plus sur les marchés, principalement à ces mêmes citoyens fortunés qui pourront bénéficier, en plus des baisses d’impôts, du rendement de la dette. En cas de retournement économique ou d’augmentation rapide des taux d’intérêts, ces choix budgétaires renforceront la fragilité de la France qui, avec une dette déjà proche de 100 % du PIB, rencontrera des difficultés à rembourser. Rappelons que le service de la dette coûte déjà environ 41 milliards d’Euro par an aux Français, soit le deuxième poste de dépense, malgré des taux d’intérêts extrêmement bas.

 

 Le premier budget Macron est donc un budget clairement en faveur des plus aisés. Il illustre le renoncement des grands propriétaires Français à être solidaire avec leurs concitoyens. Par «  ruissellement  » cette politique conduira à une régression de la solidarité entre les classes moyennes et les classes populaires, puis, à l’intérieur des classes populaires, notamment entre Français et immigrés. Ainsi, cette diminution de la solidarité nationale devrait, au final, renforcer les partis nationalistes xénophobes et les partis séparatistes. Mais ce budget est aussi inquiétant pour les finances publiques car il fragilise la France, en maintenant des déficits élevés en période de croissance. Au moindre retournement de conjoncture, le pays pourrait se retrouver en grande difficulté. Espérons que le nouveau président, qui manque totalement de maturité, modifiera sa politique avant qu’il ne soit trop tard.

 

[1] http://www.20minutes.fr/economie/2150499-20171013-faut-davantage-taxer-riches-estime-fmi-dernier-rapport

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Franck Einstein Franck Einstein 30 octobre 10:36

     

    On assure les riches en jouant au foot dans les colonies.


    • zygzornifle zygzornifle 30 octobre 11:35

      Macron détecte aussi facilement l’odeur du Cannabis que celle du pognon ....


      • sirocco sirocco 30 octobre 13:15

        @zygzornifle

        Oui, et il est bien le Père Noël : celui des très riches.


      • Pierre 30 octobre 12:35

        Marrant que des marxistes n’aient pas le sens de la dialectique...


        • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 30 octobre 13:25

          @Pierre

          Marrant aussi que les capitalistes n’aient pas le sens de la comptabilité...

          C’est le monde qui part à l’envers !


        • francois 30 octobre 14:56

          @La Voix De Ton Maître
          le capitalise est l’assisté du coin. l’accro aux allocs CICE, Niche, Optimisation....


        • Le421 Le421 31 octobre 08:55

          @francois
          Effectivement.
          J’aime bien le slogan :« En France, les riches vivent au-dessus de nos moyens !! »
          Effectivement, je me demande parfois si ils ne devraient pas partir à l’étranger, à condition de leur sucrer aussi toutes les aides dont ils profitent !!
          Et, naturellement, de leur enlever la nationalité française...
          Dire que l’impôt différentiel serait une solution simple et efficace.
          Tu ne veux pas participer à la collectivité nationale, soit, quittes-la !!


        • baldis30 31 octobre 13:26

          @Le421

          bonjour

          « Et, naturellement, de leur enlever la nationalité française... »

          Pourquoi la nationalité ... ?

          Pas du tout ! il y aurait plus efficace : enlever toute protection sociale ! d’abord la maladie, ensuite la retraite ....


        • colza 30 octobre 14:30

          En même temps (comme dit l’autre) Macron n’a pas trop le choix. Les très riches, ceux qui ont sans doute financé sa campagne et assuré sa sur-médiatisation, attendent leur retour sur investissement et du bien juteux.


          • Eric F Eric F 30 octobre 18:30

            @colza
            On ne sait s’il a établi son programme pour attirer les sponsors, ou si les sponsors l’ont mandaté pour défendre leurs intérêt, mais toujours est-il que chacun a pu constater à quel point il avait été choyé par les grands médias pendant la campagne du premier tour, bien plus que ne l’avaient été Sarko ou Chirac en leur temps. La presse a également scié la branche à ses challengers pour qu’il ait au second tour une concurrente bloquée par le « plafond de verre ». Avant le second tour, il y a eu un véritable chantage politico-médiatique pour lui faire un triomphe afin de plébisciter son programme et lui assurer une large victoire aux législatives. ça a du reste fonctionné.


          • jeanpiètre jeanpiètre 30 octobre 19:32

            @Eric F
            L électeur est l inverse d un citoyen, c est un consommateur qu’ on attrape avec de la pub et du marketing primaire


          • francois 30 octobre 15:30

            Rappelez vous 2008 qui a financé les sauvetages des riches ! 

            Riches qui n’ont même pas la reconnaissance du ventre.

            ... Jusqu’au jour où les pauvres se mettront ensemble... 

            • jeanpiètre jeanpiètre 30 octobre 19:33

              @francois
              La plupart des pauvres sont des riches de conviction


            • Matlemat 30 octobre 15:40

              Macron des bois, voler aux pauvres pour donner aux riches..


              • Le421 Le421 31 octobre 08:56

                @Matlemat
                Plutôt « Robin des Rois »...


              • Petit Lait 30 octobre 16:05

                La France, championne du monde des prélèvements et de la part de l’état dans le PIB devrait être un modèle de richesse et de répartition sociale. Est-ce le cas ? Non. Alors que faire ? Continuer à prélever de plus en plus avec comme effet paradoxale d’empirer la situation, ou on essaie autre chose dans l’espoir que améliore les choses ? 


                • francois 30 octobre 16:49

                  @Petit Lait
                  Le FMI l’écrit la richesse comprime le PIB (le FMI entité soviétique)


                  Ce que l’on fait mais c’est connu. la juste répartition de la valeur



                • Eric F Eric F 30 octobre 18:04

                  @Petit Lait
                  « on essaie autre chose » oui, mais y a-t-il réduction généralisée des prélèvements ? Non, il y a report sur les classes intermédiaires, qui étaient déjà plus pressurées (en % de leurs revenus) que les plus riches. La courbe de prélèvement est « en cloche » avec un pic sur les classes moyennes-aisées, et une diminution pour les plus hauts revenus.
                  Donc la redistribution réduit les écarts en milieu de tableau, mais les laisse s’accroitre tout en haut, là où les revenus ont augmenté plusieurs fois plus vite que le PIB.


                • Le421 Le421 31 octobre 09:00

                  @Petit Lait
                  Championne du monde des prélèvements...
                  Des références ?
                  Directs ou indirects, les prélèvements ?
                  Vous ne seriez pas du genre à ne plus vouloir payer d’impôt mais que la route pour venir chez vous soit bien entretenue ??

                  Ah, aussi.
                  3ème pays du monde en millionnaires et recordman d’Europe du versement des dividendes.
                  Vous aviez oublié !!

                  Le CICE, 40 milliards, combien d’emplois créés ?

                  Arrêtons cette farce sans nom juste digne du « syndrome du larbin ».


                • Petit Lait 31 octobre 09:58

                  @Le421

                  Source ? L’OCDE entre autres. Directes ou indirectes ? Les deux !

                  Si je ne veux pas payer d’impôt ? La question est plutôt que malgré cette pression fiscale, la France n’en est pas plus « égalitaire » pour autant. Cette fiscalité est mal utilisée, et limite la création de richesse que vous le vouliez ou non. Dans un pays nordique, je ne paierais pas autant d’impôt qu’en France, et pourtant les prestations sociales y sont bien meilleures pour tous, il y a beaucoup moins de chômage, ces pays sont sûrs et propres. On ne peut bien sût pas tout comparer, mais tout de même, ça devrait vous amener à vous poser un minimum de questions tout de même, non ? 

                  Le CICE ? une intervention étatique de plus qui démontre l’incompétence de l’état à répondre aux besoins de l’économie. 

                  Qu’il ait des inégalités fiscales en France est une évidence. Taxer la fortune alors que la constitution de celle-ci a déjà été taxée (revenu) ou qu’elle n’engendre pas de revenu (habitation) n’est certainement pas une manière de rendre cela équitable. 

                  équité justement : est-il équitable que la moitié d’une population perçoivent des aides et l’autre moitié paie des impôts ? à ce niveau, ce n’est plus de la solidarité... équité, cela ne vaut-il pas mieux que « égalité » ? 

                  Les dividendes : lorsque les revenus du capital sont fortement taxés, il faut générer du revenu supérieures pour payer l’impôt... c’est une des explications. Et qui sont les actionnaires des sociétés cotées en bourses ? Majoritairement vous, moi et tout les citoyens en fait, via les assurances et autres fonds de pension. 

                  J’ai bien compris que ce que vous voulez, c’est que celui qui gagne 1’000 et celui qui gagne 10’000 se retrouve à la fin avec la même chose : 1’000.... Mais ce faisant, celui qui gagne 10’000 soit va partir, soit va se contenter de gagner 1’000 en se prenant bien moins la tête. Résultat ? Dans les deux cas vous avez perdu vos 9’000 d’impôt... et vous avez perdu 9’000 de création de richesse. Est-ce égalitaire que qqun gagne 10’000 ? Mérite-t-il autant plus que celui qui gagne 1’000 ? ça n’est pas ça l’important. L’important est que par le simple fait de gagner 10’000, il apporte indirectement à la collectivité et qu’il vaut mieux l’avoir, même si en % il paie un peu moins, que ne pas l’avoir du tout. 

                  Comme vous le dites, il y a encore passablement de millionnaires en France, c’est que contrairement à ce que vous pensez, il y a encore beaucoup de « riches » qui acceptent de payer des impôts... mais de moins en moins puisque malgré tout chaque années, il sont plusieurs à en avoir ras le bol... Il y a plein de mécanismes qui mènent à cela, le niveau des taxes est l’un des éléments pris en considération. 



                • babadjinew babadjinew 1er novembre 10:12

                  @Petit Lait


                  En quel honneur celui qui gagnerait 10 000 ce prendrait il plus la tête que celui qui gagne 1000 ?

                  Votre logiciel doit être bugué !!!!

                  Nous devrions tous aujourd’hui prendre conscience que nos technologies permettent de produire plus et mieux qu’aux temps des siècles passés 20 eim compris !

                  Aujourd’hui, le calcul pour avoir 10 000 est fort simple : Je réduis la masse salariale (en délocalisant ou en changeant d’outils de productions) je paye 100 000 pour une équipe de 10 ingénieur et de concepteurs qui me pondent une obsolescence programmé de haut niveau, puis je vends aux idiots utiles...... Jackpot sans trop de prise de tête !

                  Celui qui en gagne 1000 sera assez naïf pour croire et penser que si il travail comme 5, si il renvoi à son employeur les égarement de ses collègues (pauses trop longues, trop de clopes en cachettes, café à répétitions) jamais licencié il ne sera...... Alors que pourtant cela n’est que pure illusion.......

                  Celui qui gagne 1000 ce prend donc bien plus la tête que celui qui gagne 10 000 et de surcroît lorsqu’il rentre chez lui avec ses 1000 il lui faut enfiler une casquette de gestionnaire de haut vol car pour vivre dans la norme actuelle avec 1000 c’est pas gagné !

                  Wake up !
                       

                • Petit Lait 1er novembre 12:45

                  @babadjinew

                  B’in qu’attendez vous alors, si c’est si facile ? 

                • William 1er novembre 13:47

                  @Petit Lait
                  « que celui qui gagne 1 000 et celui qui gagne 10 000 se retrouve à la fin avec la même chose »
                  c’est caricatural, la demande d’équité est est que celui qui gagne 10 000 contribue davantage que la moyenne, et que celui qui gagne 1000 ait une contribution réduite, et que la redistribution diminue l’écart sans l’annuler, par exemple à 7000 et 1500
                  Là où ça cloche dans le système, c’est quand celui qui gagne 3000 se retrouve finalement davantage taxé en pourcentage que celui qui gagne 100 000, qui a accès aux niches et dispositifs d’optimisation fiscale.


                • Dzan 2 novembre 09:43

                  @babadjinew
                  Vécu :
                  Lors d’un licenciement massif, (dans feue ma boîte) pour soi-disant « cause économique » un creux du bulbe, nous tins ces propos après avoir reçu sa lettre recommandée.
                  « C’était bien la peine, que lors des grèves de 1970, je vienne charger les camions la nuit »


                • babadjinew babadjinew 2 novembre 16:28

                  @Petit Lait

                  Cela à beau être facile, cela ne change rien à la stupidité mortifère de ce système. Au bout il y a la simple et basique règle du monopoly de notre enfance. Un seul gagnant !

                  Avec 1% de la population qui détient déjà plus de 50% des actifs mondiaux la fin de partie est proche... 

                  Malheureusement cette fin ci générera un tel carnage qu’il est complètement idiot de continuer sur cette voie !

                  Wake Up !!!  

                • Eric F Eric F 30 octobre 18:16

                  @Marcus Clams
                  En effet, l’état favorise les grosses fortunes financières et les revenus du capital, sans distinguer l’investissement direct dans les entreprises (qui est bénéfique à l’économie) par rapport aux fonds de placement à prépondérance spéculative.

                  Par contre, concernant l’immobilier, vous formulez une affirmation contradictoire. Ce n’est certainement pas en augmentant l’ISF et les prélèvements sur les propriétaires bailleurs qu’on diminuera les loyers. C’est même l’exact contraire, car en dissuadant l’investissement locatif il y aura moins de construction de logements neufs, donc pénurie de logements, donc tension sur les loyers. Si les prélèvements obligatoires sur les logements (taxe foncière) et loyers (CSG, IR) avaient été diminués, avec obligation de répercussion en réduisant d’autant les loyers, ceux-ci baisseraient, or les hausses de CSG et taxe foncière tireront inévitablement les loyers vers le haut, exactement de la même manière qu’une hausse de la taxe sur le tabac tire le prix des cigarettes vers le haut.


                  • Le421 Le421 31 octobre 09:02

                    @Eric F
                    avec obligation de répercussion en réduisant d’autant les loyers

                    Là, on est chez les bisounours.

                    Le CICE sans conditions n’a été que transformé en dividendes, dont la France est championne d’Europe.
                    Et là, déjà, Macron était à la barre !!


                  • Eric F Eric F 31 octobre 10:44

                    @Le421
                    en tout cas, ce n’est certainement pas en augmentant les taxes et impôts sur les revenus locatifs que l’état fera diminuer les loyers, au contraire, tout comme la hausse de la taxe sur les carburants fait augmenter le prix des carburants.

                    Concernant le CICE vous avez raison, parce qu’il n’y a pas eu d’engagement chiffré de répercussion sur l’emploi ou sur le prix, c’est exactement pareil pour la suppression de l’ISF sur les capitaux financiers, il n’y a pas d’engagement à investir dans les entreprises (l’essentiel va sur le marché boursier). Par contre, si l’état dit : je baisse forfaitairement la CSG sur les revenus locatifs de 5 euros qui doit se répercuter par une baisse de 5 euros sur le loyer, cela serait exécutoire. au lieu de quoi il a augmenté le CSG de 1,7%.


                  • Marcus Clams Marcus Clams 31 octobre 22:27

                    @Eric F
                    Effectivement ce n’est pas toujours aisé de savoir, en fonction d’une mesure, dans quel sens le marché va changer (il y a toujours des effets pervers). C’est pour cette raison que pour l’immobilier, mieux vaut acter l’incapacité de l’économie de marché à réguler efficacement et trouver un autre moyen de régulation.

                    Pour revenir plus précisément sur la remarque,l’immobilier est aujourd’hui un moyen de placement, comme les tableaux. Or, comme les voitures l’immobilier pourrait se déprécier. Si on avait que des acheteurs sur le marché de l’immobilier, et pas des investisseurs, le marché serait beaucoup plus bas, les promoteurs fonctionneraient comme les fabricants de voiture. L’avantage des investisseurs c’est qu’ils peuvent attendre plusieurs années avant de vendre si nécessaire, tant qu’ils n’ont pas atteint leur rendement, ce qui génère des logements vacants sans faire baisser les prix. Donc en dissuadant l’investissement locatif de rendement, avec une taxe sur les logements vacants et sur les terrains non construits, les prix devraient baisser. Tout le monde n’aura pas une porche, mais on pourra avoir des bonnes voitures d’occasion !


                  • Cadoudal Cadoudal 31 octobre 22:33

                    @Marcus Clams
                    Hier soir à C dans l’Air ils faisaient tous une de ces tronches à envisager une « dérive » droitière de Wauquiez...
                    En fait le masque tombe, pour eux Sarkozy a bien fait de niquer les électeurs FN en leur disant ce qu’ils avaient envie d’entendre pour se faire élire et les trahir après, mais à présent « le monde a changé » il n’est même plus question de dire à l’électeur de droite qu’on va le défendre, il faut faire comme s’il n’existait pas....Il aurait fallu voir leurs têtes scandalisées...qu’on attaque Emmanuel Macron, ça ne se fait pas, qu’on critique les zélites "comme si c’était honteux d’appartenir à l’élite" (dont ce braves gens sont certains de faire partie)...
                    En fait ils ont reconnu que Mélenchon avait échoué à faire figure de 1er opposant (alors qu’ils ont tout fait pour le présenter tel, ils l’ont même reconnu) et comprennent que le bon Peuple risque de se tourner vers la droite....... Et que si Wauquiez est aussi à droite que Le Pen, plus aucun obstacle ne se dressera contre le regroupement de toutes les droites.... Et là on les voit malades.....
                    A part du persiflage scandalisé de douairière de sous préfecture, aucun argument si ce n’est que la droite ne devrait plus exister et que Wauquiez aurait le culot (quel sale type) de vouloir la faire renaître

                    http://www.fdesouche.com/900467-les-republicains-excluent-officiellement-darmanin-philippe-et-les-constructifs


                  • John Wo 1er novembre 06:02

                    @Eric F Macron a sans doute tort sur pas mal de mesure mais je pense que l’augmentation de la CSG en ce qui concerne l’immobilier va plutôt dans le bon sens. On ne peut pas comparer la formation des prix de l’essence avec la formation des prix de l’immobilier. Pour les carburants, les consommateurs sont captifs pour une bonne partie des trajets, il faut bien aller travailler.

                    Par contre pour l’immobilier, les loyers dépendent surtout de la demande. À Paris c’est cher, en banlieue ça l’est mais moins et à trifouillis-les-oies c’est très abordable.

                    Ainsi le fait d’augmenter la CSG va immédiatement diminuer les rendements immobiliers. Pour un investisseur qui veut un rendement fixe, cela signifie que la valeur immobilière diminue. Cette mesure devrait au final diminuer les prix d’achats immobiliers (les loyers eux ne seront pas impactés).

                    Pour faire un budget équilibré, il faut bien qu’il y ait un transfert. Un transfert des rentiers vers les primo accédant, je trouve que ça va dans le bon sens. Pour le reste c’est moins le cas à mon avis.


                  • Eric F Eric F 1er novembre 12:14

                    @Marcus Clams et John Woo
                    diminuer la rentabilité en augmentant les taxes va faire fuir les investisseurs immobiliers, pas seulement les spéculateurs, et il y aura pénurie de construction d’immeubles locatifs. Cela pénalise en outre des épargnants qui ont fait ce choix de patrimoine plutôt que des placements boursiers spéculatifs par nature. Il y a un autre effet néfaste, c’est que la diminution de revenu locatif net après impôts conduira à réduire les dépenses d’entretien et amélioration, comme ce fut le cas des « loyer 48 ».
                    Les très gros propriétaires s’en sortiront avec des combines de sociétés écran, non envisageable les propriétaires d’un ou deux appartements


                  • Eric F Eric F 1er novembre 12:31

                    @Eric F
                    je voulais ajouter que, contre l’aspect « spéculatif », les dispositions sur la taxation des plus valus à court terme sont le meilleur outil. Il est du reste totalement paradoxal que l’on envisage de moins taxer ces plus valus sur les terrains (prétendument pour inciter à vendre plus vite), ce qui est un pousse au crime pour les « initiés » qui achètent les terrains en connaissant les futures évolutions de PLU.


                  • John Wo 1er novembre 15:28

                    @Eric F On ne pas mettre sur le même plan, une baisse de 1 ou 2 pourcents de rendement ponctuelle avec la loi 48 qui bloque les loyers. Avec la loi 48, actuellement on peut se retrouver à louer pour 200€ par trimestre alors que dans le privé on pourrait le louer 600€ par mois.

                    Je suis néanmoins d’accord concernant les effets négatifs concernant le petit épargnant qui est propriétaire et loue 1 ou 2 appartements. Je pense quand qu à ce niveau de richesse, c’est plutôt quelqu’un de la classe moyenne supérieure. Et que ça n’aura qu’un très faible impact pour les gros propriétaires qui trouveront un moyen de défiscaliser. Pour faire un transfert de richesse, il faut des gagnants et des perdants.

                    On peut ensuite argumenter que c’est toujours les mêmes qui se font matraquer, c’est le choix du gouvernement. Cette mesure devrait rendre pour les « petits » épargnants l’investissement sur des entreprises un peu plus intéressant qu’actuellement et l’investissement immobilier un peu moins intéressant.

                    Personnellement, je trouve que pour ce point-là, c’est une bonne chose malgré le fait que je me situe dans la mauvaise catégorie. Pour le reste je ne suis pas du même avis. À part peut être pour le transfert des retraités vers les actifs même si peut-être que la limite de 1200€ est un peu faible.


                  • jeanpiètre jeanpiètre 30 octobre 19:35

                    MMacron ou aller chercher le pognon ou il n est pas


                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 octobre 20:13

                      Existe-t-il encore un nigaud pour croire que ceux qui ont le pouvoir dans une société la gèrent autrement que de la façon qui favorise le plus leurs intérêts ?.... et que quiconque croit qu’il peut avoir un impact sur le pouvoir agira de la façon qui lui semblera la plus appropriée pour qu’y accèdent ceux dont les intérêts lui semblent les plus conformes aux siens ? 


                      Le leurre démocratique consiste donc surtout à convaincre Quidam Lambda, par une utilisation efficace des médias, que ceux qu’il élit gèrent VRAIMENT la société ; établir la conformité des intérêts est un détail, puisque tout est ambigu, que le mensonge est permis et que le droit de reprise est imprescriptible. 

                      Macron a fait un sans-fautes, et le modèle de l’unanimité médiatique étant désormais bien rodé, nous entrons dans une nouvelle ère. Il n’y a aucune raison de penser, en effet, que les gouvernances qui suivront - qu’elles fassent un petit pas vers la Gauche ou la Droite selon ce que les sondages suggéreront pour maintenir le charme d’une alternance - ne seront pas tout aussi réussies. Indéfiniment.

                      PJCA

                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 octobre 20:24

                        @Pierre JC Allard


                        Commentaire précédent. Coquille, 1er paragraphe 3eme ligne, « agira » > « n’agira pas »

                        PJCA

                      • Pyrathome Pyrathome 30 octobre 21:24

                        @Pierre JC Allard

                        Bonsoir,

                        .....Macron a fait un sans-fautes......

                        Vous rigolez j’espère ? c’est une boutade ?
                        Il en finit pas de les accumuler, les avatars, c’est un festival depuis 6 mois.... 





                      • francois 31 octobre 07:56

                        @Pierre JC Allard
                        « Existe-t-il encore un nigaud pour croire que ceux » tous les votants des élections.



                      • Le421 Le421 31 octobre 09:09

                        @Pierre JC Allard
                        Votre remarque est exacte.
                        J’ai rencontré par hasard mon neveu, hier.
                        Pas vraiment violent au boulot, avec son collègue.
                        Il m’a dit que depuis que Macron était en place - vu sa classe sociale (à mon neveu, s’entend) - il allait faire autant d’efforts que d’avantages qu’il aurait.
                        Donc, vu que ses prestations diminuent... Voyez ce que je veux dire.
                        L’artériosclérose est un phénomène qui ne se limite pas aux artères d’une personne.
                        Un pays peut aussi la connaître...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires