• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron Président : une affaire de famille ?

Macron Président : une affaire de famille ?

A cet égard, le nouveau Président symbolise l’émergence des nouvelles familles et de fait leur banalisation si contraire à l’idéologie familialiste qui fonde l’UNAF immuable dans son être depuis 70 ans !

Le Figaro n’hésitait pas à s’esbaudir ces jours-ci, en titrant « Macron, sept fois grand-père, sans avoir été père ! ». Miracle des familles recomposées qui, plus souvent qu’on ne le dit, fonctionnent en harmonie ! Et d’ailleurs, le Président Macron n’hésite pas à s’afficher avec toute sa famille recomposée. Voilà de quoi « défriser » les familialistes invétérés.

 A la vérité, le Président Macron « bouscule » autant la famille traditionnelle qu’il casse les codes établis de la politique. Et si les 2 champs avaient un lien direct ? La presse de tout bord s’est plu à souligner que 24 ans séparaient ce couple atypique et qui s’assume parfaitement. Notons, dans un clin d’œil, qu’habituellement ce sont les hommes qui, à un certain âge, prennent une épouse ou une compagne plus jeune qu’eux. Or, l’inverse existe aussi ! Preuve de l’évolution des mœurs depuis 3 décennies. Et, si finalement cette situation inédite, assumée, permettait de « parler » à l’intergénérationnel, à tous les âges… ce qui à coup sûr, serait un atout…

Cette élection signe et symbolise la fin de la famille patriarcale. On avait connu avec le Président Sarkozy, une séparation en début de mandat et en direct ! Ensuite, une répudiation maladroite et d’un autre âge avec le Président Hollande.

Le Président Macron signe la défaite « de Sens commun », bras armé de la Manif pour tous (cache-sexe du parti chrétien d’avant-guerre). Défaite idéologique pour ceux-là. Il reste à réaliser l’égalité parfaite, pour les salaires des femmes, le congé parental partagé pleinement et l’égalité entre enfants, quel que soit leur rang pour les allocations familiales. Au-delà, ce sont tous les signes du pouvoir qui basculent : patriarcat-pouvoir traditionnel.

 A l’opposé, sa stratégie « hors système », hors les codes habituels a bien « marché, auprès des jeunes et des femmes. Tous les stéréotypes en ont été bousculés. Le pouvoir réservé aux hommes se meurt. De la virilité (symbole du pouvoir) affichée par Sarkozy, on est passé à la parité.

 Il y a bientôt 5 ans, un CA de l’UNAF du 19 octobre 2012, rejetait massivement la loi dite mariage pour tous (5 pour, seulement) ; rejetait tout aussi massivement la suppression de la présomption de paternité pour les couples de sexe différent, sauf 2 voix : celles du CNAFAL et de l’UFAL.

En juillet 2016, par le canal de l’UNAF, dans le cadre du lancement des primaires des Républicains, nous recevions la seule littérature du candidat Fillon…

Combien de temps faudra-t-il attendre pour que l’UNAF soit la véritable représentation sociologique et politique de l’ensemble des familles de France ? L’archaïsme et l’immobilisme sont mortifères. Pouvons-nous continuer longtemps avec cette image inversée de la représentation des familles à l’UNAF ? Il est temps d’ouvrir le débat d’autant que le ministère des Familles a disparu !

 Jean-Marie Bonnemayre, Jean-François Chalot, Président, Secrétaire général,


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Etbendidon 25 mai 10:07

    MACRON est membre de la CNAFAL
    CHALOT en récompense de ses bons services va devenir le Directeur du logement social et asocial et de la liberté élargie des moeurs
    - Mariage pour tous élargi (on pourra épouser son animal favori)
    - GPA - PMA et vente de bébés en grandes surfaces avec possibilité de retour du produit si insatisfaction (garantie UN an)
    - Encouragement au LGBTisme une forme de libertinage avancée (du communisme sexuel quoi)
    EN MARCHE


    • sahb 25 mai 23:36

      @chalot
      pourquoi se donner tout ce mal pour défendre ce couple monstrueux cougar/ado-violé ?
      la France va encore être la risée du monde ça commence à bien faire !
      allez donc faire « évoluer vos mœurs » là-bas vous regarderez si j’y suis !


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 25 mai 10:23

      La démocratie selon Chalot et ses comparses...
      Le CA ne représente pas « la véritable représentation sociologique et politique de l’ensemble des familles de France » parce que Chalot et ses comparses y sont minoritaires.

      Chalot et ses comparses se sont auto-proclamés la seule véritable représentation, etc... Qu’on se le dise !

      Sinon, la gamelle ça va ? Pas trop de problèmes pour y accéder ?


      • CHALOT CHALOT 25 mai 11:06

        Etbenbidon ! Dire n’importe quoi serait ce votre marque de fabrique ?




        • amiaplacidus amiaplacidus 25 mai 11:51

          @CHALOT
          Est-ce seulement aujourd’hui que vous vous en rendez compte ?


        • CHALOT CHALOT 25 mai 12:12

          Non, bien évidemment mais là c’est tellement manifeste.


          • Aristide Aristide 25 mai 13:53

            Serait-ce donc que la famille traditionnelle doivent etre « bousculé » comme le dit Chalot. Tous les couples divorcés savent que c’est un échec, que les enfants le vivront toujours mal lors de la séparation, ... il ne s’agit ni condamner les uns , ni désigner les autres. Toujours dans sa simplicité de raisonnement Chalot ne comprends pas que la famille traditionnelle ou recomposée est la base de l’organisation de notre société, que sa solidité et sa force consiste dans l’éducation , la prévention, le secours, ... Les pays où la structure familiale traditionnelle subsiste largement comme en Espagne arrivent beaucoup plus facilement à supporter les difficultés économiques ou personnelles. La solidarité familiale n’est pas un vain mot.


            De plus, il me semble que mêler dans un même discours la bousculade de la famille traditionnelle et la nécessaire égalité des sexes est tendancieux et fausse la réflexion. Comme s’il était un fait établi que la famille traditionnelle est le carcan des femmes, le lieu de toutes les inégalités par le sexe.

            Défendre la famille passerait presque pour ringard au yeux de ce « spécialiste », peut etre ne connait-il pas la situation catastrophique de toutes ces femmes qui se retrouvent seules à élever des enfants après un divorce, quand le mari paie la pension elle peuvent juste subvenir à leur besoin, les autres triment comme des esclaves, délaissant leurs enfants par des horaires décalés ... 

            Heureusement, il existe des contre pouvoir à ces neuneus qui trouvent qu’il faut bousculer le modèle familiale au seul titre que notre président vit avec une femme bien plus vieille. Paris Match semble être sa référence. Et le Figaro, qui annonce qu’il des petits fils et des enfants sans avoir été père ? Voilà que Chalot trouve cela signifiant, ignorant qu’il n’y aucun lien familial. Ce sont les enfants et petits enfants de sa conjointe, rien de plus. Ils ont tous un père et de vrais grand pères.

            Affligeant article !!! 

            • eric 25 mai 16:44

              Bonjour Chalot.

              Vous parlez d’un grand malade : un type qui a donné à son mouvement politique le nom de ses propres initiales : EM.

              Je sais bien que la psy est un peu passée de mode à gauche, mais quand même, à ce niveau de lapsus, il est certain que l’on s’éloigne de la santé mentale..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires