• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron vole au secours des écoles de Marseille : à voir...

Macron vole au secours des écoles de Marseille : à voir...

C'est la suite des tribulations d'un président chez les pauvres. Après avoir fait ramasser les poubelles et couper les mauvaises herbes des quartiers nords de la deuxième ville de France, notre président s'est penché avec bienveillance sur la question scolaire dans des secteurs classés en éducation prioritaire depuis des lustres.

Il était temps. Une directrice d'école maternelle nous apprend qu'un projet de rénovation existe déjà pour son établissement : il date de 1999... Plus de vingt ans après, il suffit de parcourir google images pour trouver des photos du piteuse état des écoles du coin (illustration du haut), qui ressemblent davantage à celles des favelas brésiliennes qu'aux écoles privées où nos princes républicains scolarisent leur progéniture, bien à l'abri des tensions, reproduction sociale assurée oblige.

Donc Macron a réuni des directeurs pour des annonces "chocs". On attendait du lourd, et comme d'habitude depuis trente ans c'est du simple baratin de circonstances qui a été servi aux enseignants, qui ont quitté la réunion avant la fin pour marquer leur mécontentement. A-t-on proposé une augmentation massive des salaires pour les enseignants volontaires pour exercer en REP ? Des classes en petits groupes ? L'embauche massive d'éducateurs spécialisés, de psychologues et d'infirmières scolaires ? 

Non, bien entendu. Il s'agit de "laisser plus de liberté pédagogique" (?), la "possibilité pour les directeurs de recruter leur "équipe" (?) et de rénover les locaux. Pour ce dernier point, inutile de développer : à part une couche de crépi, on voit mal l'état reconstruire les écoles pour mettre les enfants à l'abri des cafards et des rats. Les autres axiomes sont plus croustillants...

Macron en remet une couche sur le recrutement des enseignants de l'éducation prioritaire, en omettant le noeud du problème. Les profs ne veulent pas d'une affectation dans ces quartiers difficiles où ils risquent d'y laisser leur santé mentale et physique, le tout pour une modeste prime et le mépris de leurs semblables. D'où le maintien du fonctionnariat dans l'éducation nationale, afin de permettre d'affecter sournoisement par le barême des gens sur des postes non souhaités. Pour que les directeurs puissent "choisir" leurs collègues (ils ne sont pas chefs d'établissement et ne veulent pas devenir des DRH), encore faudrait-il qu'on se bouscule pour aller travailler dans les quartiers nords de Marseille. Ce n'est pas le cas. Notons que ce pipeau sur le mouvement des profs date des réformes libérales de l'ère Allègre.

L'autre ânerie, c'est cette fameuse "liberté pédagogique" dont nous aimerions avoir quelques exemples. Des classes à PAC (projets culturels) ? Des rallyes-lecture ? Des sorties scolaires plus ludiques ? La mise en place d'une belle chorale ? Nous voyons mal en quoi cela améliorera le niveau des élèves en rupture sociale de ces quartiers communautaires et hostiles, du fait justement de la démagogie des politiques menées depuis cinquante ans (construction anarchique de HLM+regroupement familial des immigrés+ délocalisation des entreprises qui employaient la main d'oeuvre ouvrière+liberté des trafics de drogue pour entretenir les lieux). Le pédagogisme fut l'affaire des syndicats pro-PS, le SGEN-CFDT en tête, un groupuscule de planqués donneurs de leçons à leurs collègues de terrain, qui aujourd'hui a l'audace de critiquer un discours qui est pourtant le sien depuis les années 1980.

L'ultra-libéral Gaudin a achevé les écoles marseillaises par ses coupes budgétaires. Comme disait Fernandel , au pays du pastis c'est les copains d'abord, et les parias des quartiers pauvres ne font pas partie de la tribu de l'ex-maire. Ce qui n'a rien d'original à Marseille, qui en a connu d'autres par le passé, de la tutelle administrative dans les années 1930 aux magouilles du fantasque Sabiani.

Alors que presque chaque jour des gosses meurent dans des réglements de compte, il semble urgent de relancer sérieusement les crédits de l'éducation en milieu populaire. C'est la base avec le retour de l'ordre public et l'éradication de la délinquance. Tout est question de volonté politique, que ne peut avoir un monarque libéral, mondialiste, dont la logique est de diviser pour mieux régner.

Quand on laisse les quartiers et les écoles à l'abandon, on justifie la violence, les gilets jaunes, les djihadistes et tous ceux qui encaissent la misère ; il n'y a pas de secret et c'est la leçon du siècle précédent : la misère engendre l'extrêmisme. Entretenir la pauvreté pour se constituer un vivier de main d'oeuvre est également un crime. Un véritable humaniste cherche à élever le niveau de vie de l'ensemble de la population, mais à enrichir seulement ses proches et ses amis.

Renover Marseille n'a donc aucun sens si on ne forme pas des citoyens dans des conditions dignes, tout en jetant en prison les pires délinquants, c'est-à-dire les politiciens corrompus et irresponsables. Mais à priori, ce n'est pas au programme de notre banquier-président...

Ci-dessous : un petit coin de paradis au pays des droits de l'homme, une barre-HLM marseillaise...

Deux misères face à face dans les quartiers Nord de Marseille - ladepeche.fr

 

Source principale de l'article : http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2021/09/06092021Article637665070740831308.aspx


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 6 septembre 19:39

    Le tiers-monde... Hic et nunc...

    PôÔôvre Super Dupont...

    Elle est où sa superbe, lorsque par parasites interposés, il se permettait de donner des leçons au reste du monde ?

    Les fruits de révolutions qui n’ont jamais été populaires...


    • Jeekes Jeekes 6 septembre 20:19

      ’’Macron vole au secours des écoles de Marseille’’

       

      Erreur dans le titre.

      En fait micron vole tout court.

       

      Ceci dit il fait pas que ça, il ment, il baratine, il assassine aussi.

      Un vrai p’tit couteau suisse à lui tout seul !

       


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 septembre 20:20

        Faut confier le recrutement a la CGT du port .Épicétout.


        • lunatique 6 septembre 21:06

          Article dont, ancien professeur des écoles, je partage entièrement le propos.


          • MagicBuster 7 septembre 09:49

            Les impôts des Français ne servent pas à ramasser la merde des abrutis qui balancent leurs ordures par la fenêtre, tout en se plaignant que la France est sale.

            aide toi et le ciel t’aidera


            • saint louis 7 septembre 10:23

              C’est sur que pour redresser la barre quand le navire dérive depuis la saint Glinglin, ça ne va pas se faire d’un seul coup en imaginant que ça soit possible et que quelqu’un veuille bien se donner la peine d’essayer.

              Sur ce coup, je ne jette pas la pierre sur Macron qui n’est pas responsable de ça et qui prépare juste sa com pour l’année prochaine.


              • jocelyne 7 septembre 12:01

                @saint louis
                il n’est pas responsable !!!! mais complice pour le moins, il faut renverser la table, tous les candidats de la belle époque doivent être stoppés il y a surement de bons talents cachés.


              • ETTORE ETTORE 7 septembre 12:53

                Comment auriez vous pu imaginer un seul instant, que le Marquis Poudré, puisse poser SA semelle royale, dans un salmigondis pareil ?

                Bien sûr qu’il a fallu nettoyer, et défricher la verte jungle bétonnée.

                Il aurait même demandé à ce qu’on parsème le sentier de son épopée aventureuse, par des jets de Pédales odoriférantes, à la schnouf du Schud ! ( le même sable hilarant, que le sirocco go fast, déverse par tonnes ).,

                Vous avez vu le masque ? Mais vous n’avez pas vu la pince à linge sur le nez, Modèle spécial Elysée. Modèle discret, parfaitement crée pour le tarin présidentiel, en goguette, pour sélectionner les odeurs, afin de récréer une micro-France, qui ne sent que les biftons, parfumés à la couardise financière.

                Et voilà ! Une superproduction est passée. Très peu de figurants,( beaucoup d’invisibles) tout aussi peu d’artistes, très peu de costumes différents....

                Nannn ! Je comprend pourquoi ils préfèrent les grands standards de la télévision Frenchie Parigogol « les marseillais à Dubaï » Les marseillais contre le reste du monde « ......

                Quand il voient, ce que les autres gens du » schnord " doivent se payer comme incurie de programmes......



                  • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 15:59

                    Plus de 10,5 millions de citoyens sous le seuil de pauvreté et la Macron leur défèque dessus .....


                    • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 16:01

                      C’est la suite des tribulations d’un président chez les pauvres. Après avoir fait ramasser les poubelles et couper les mauvaises herbes des quartiers nord de la deuxième ville de France.

                      Il a même fait ramasser les douilles de Kalachnikov ....


                      • jocelyne 7 septembre 16:02

                        Vous avez remarqué sur la photo avec le gamin comme il a les mains crispées ?


                        • jocelyne 7 septembre 18:36

                          @jocelyne
                          d’ailleurs c’est très curieux cette « décontraction » du gamin et la crispation du chef, vraiment curieux.


                        • ETTORE ETTORE 7 septembre 16:05
                          jocelyne 7 septembre 16:02

                          Vous avez remarqué sur la photo avec le gamin comme il a les mains crispées ?


                          Bien vu ! Il a bien du mal à résister !


                          • alinea alinea 7 septembre 16:50

                            Je me souviens que pendant sa campagne électorale, macron avait insisté sur le fait qu’il ferait tout pour donner toutes les chances aux enfants de l’immigration ; qu’il démultiplierait les pains, pardon les classes.. on n’a guère de nouvelles depuis qu’ils ont tendu un rideau dans une salle pour couper la classe en deux : d’un côté les arabes à la ramasse, de l’autre les franchouillards guère avancés !!

                            Qu’on puisse écouter ce qu’il dit, me paraît venir d’un autre monde !!


                            • jocelyne 7 septembre 17:05

                              Par contre la dernière photo est trompeuse, c’est un squat on avait les mêmes dans le 94.


                              • Eric F Eric F 7 septembre 18:23

                                Macron a quand même alloué 1 500 000 000 euros pour la rénovation et la sécurité de Marseille, dans le cadre de sa campagne électorale financée par le « quoi qu’il en coute ».
                                Pourtant, la ville devrait être prospère vue sa situation de port méditerranéen, mais cette activité a sombré. Les activités économiques sont parties ailleurs, alors qu’une nombreuse population sans perspective d’emploi venait d’ailleurs. Une image accentuée de ce que devient la France.


                                • sylvain sylvain 7 septembre 19:53

                                  @Eric F
                                  oui mais il va finir dans les poches de qui ce pognon. Si la totalité du BTP marseillais est corrompu, et même carrément mafieux, alors c’est 1.5 milliards de subvention a la mafia locale.
                                  Ca me rappelle les sacs de riz qu’on envoyai en somalie et qui renforçaient les milices responsables du désastre qui se les appropriaient


                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 septembre 20:27

                                  @sylvain
                                  Bonsoir. Suis plutôt girondin mais là c’est sûr il va falloir sur contrôler où va le pognon .


                                • ETTORE ETTORE 7 septembre 19:52
                                  Eric F 7 septembre 18:23

                                  Macron a quand même alloué 1 500 000 000 euros pour la rénovation et la sécurité de Marseille, dans le cadre de sa campagne électorale financée par le « quoi qu’il en coute

                                  Allez on vas tabler sur une population de 850 000 habitants.....

                                  bah, il a distribué environ 1760 euros par tête de pipe...

                                  Comprend pas pourquoi, ils n’ont pas fait un feu d’artifice, à la gloire du Néron Elyséen ?

                                   Ah....AgriPINE, n’as pas voulu ?........


                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 septembre 20:12

                                    @ETTORE
                                    Pour des feux d’artifices citoyens faudrait distribuer des balles traçantes pour kalashs .


                                  • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 09:03

                                    Macron vole au secours des 500 plus grosses fortunes de France ça je veux bien le croire mais les écoles laissez moi rire .....


                                    • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 09:04

                                      Le titre aurait du s’arrêter a Macron vole .....


                                      • eddofr eddofr 8 septembre 11:12

                                        Macron vole au secours ... d’Emmanuel


                                        • Ecométa Ecométa 8 septembre 16:30

                                          Emmanuel Macron et l’enseignement moral et civique à l’école…

                                          Au lieu de simplement visiter les écoles notre « Président » serait bien inspirée d’y refaire un sérieux tour, mais sur les bancs, et avec lui tous nos représentants élus de la République… de la chose publique, du service public, ce qu’ils ont trop tendance à oublier ! Un petit tour pour se remémorer cet enseignement si tant est qu’ils l’ont réellement suivi ! 

                                          Il y a trois finalités à l’enseignement moral et civique :

                                          1. Respecter autrui
                                          2. Acquérir et partager les valeurs de la République
                                          3. Construire une culture civique (citoyenne)

                                          Pour le respect d’autrui il repassera ! Il faut voir ce qu’il pense du peuple français : aucun respect !

                                          Pour les valeurs de la République, de la « Res-publica », de la « chose publique » ; là aussi il repassera car il n’a de cesse que de la déutruire cette Res-Publica « 

                                          Construire une culture civique citoyenne : encore faudrait-il que le citoyen soit écouté au lieu d’être réprimé par la force !

                                          ce type est un »traitre à le République" : il est là pour la détruire ; vous pensez

                                           Liberté, Égalité, Fraternité : qu’est-ce que c’est que ces balivernes ! 


                                          • mmbbb 12 septembre 11:25


                                            " Les profs ne veulent pas d’une affectation dans ces quartiers difficiles où ils risquent d’y laisser leur santé mentale et physique,"   Ces profs qui sont pourtant à gauche anticapitaliste , pro migration , pour la mixite sociale , le vouloir vivre ensemble rechignent à appliquer les principes qu ils promeuvent si généreusement et de facon péremptoire a autrui . Plus  prosaiquement ils nous cassent les burnes à longueur d ’année voir l exemple du gocho USKI de ce media Une merde de gauche

                                            Quand a Macron , il n est responsable de depotoir en bas des HLM

                                            Si déjà ces gens la , ne comprennent pas qu une poubelle est un objet pour cet usage , il est évident que ces mioches auront une extreme difficulté a s intégrer

                                            Continuons ainsi , une immigration forcée , les ONG font du « bon boulot » , ne pas vouloir voir les problemes , laisser ces problemes a la droite dure , s enfermer dans la politique politicienne , un beau resulat deja sous nos yeux et demain une France rayonnante !

                                            Une chance inouie pour ce pays !!

                                            Les Francais sont des buzzes !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité