• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Magnifique ! Le photographe des neiges...

Magnifique ! Le photographe des neiges...

JPEG

Des images féeriques de glace et de neige... le froid, le vent, des paysages de montagnes chaotiques, des dangers, des précipices, des falaises, rien n'arrête le photographe des neiges, Jérémie Villet.

Nous suivons ce photographe animalier en quête de faune sauvage lors d'un reportage diffusé sur France 2.

Jérémie Villet nous emmène dans un monde sauvage et tout blanc, il en ramène des photos qui ressemblent à des oeuvres d'art.

Et ce soir-là, il nous fait découvrir le monde mystérieux du Mont-Blanc.

Il est en quête de la perdrix blanche et du lièvre blanc..., le lagopède et le blanchon.

Le photographe part pour plusieurs jours à la recherche de ces espèces rares.

 

L'aventure commence par une longue ascension où l'on peut admirer un chamois qui gambade dans la neige... puis un bouquetin dont la silhouette se détache sur les sommets à la nuit tombée...

De l'autre côté du col, à 2300 mètres d'altitude environ, la neige est enfin là.

 

Et c'est là que Jérémie Villet repère des traces d'un lièvre blanc profondément enfoncées dans la neige.

On le voit alors s'installer pour la nuit avec un simple sur sac étanche et un duvet.

 

Notre photographe s'endort rapidement malgré le froid et le vent. Une nuit peuplée de rêves comme ceux qui l'ont poussé à devenir photographe des neiges.

On aperçoit alors quelques unes des photos qu'il a ramenés de ses voyages : une paire d'yeux dans la neige, un rapace qui déploie ses ailes, un bouquetin, un cerf...

Des photos qui sont très apaisantes, et, en même temps, elles parlent de réalités qui sont très difficiles, le sauvage, le froid, le blizzard, des combats de mouflons...

 

Le lendemain, notre photographe est réveillé par le chant d'un lagopède, un bruit bizarre, un peu guttural.

Le mauvais temps arrive, la neige tombe... ce qui réjouit Jérémie Villet.

"J'aime beaucoup, ça fait comme du papier à dessin dans lequel on va aller chercher un détail.", commente-t-il.

Puis, c'est le départ à la recherche des lagopèdes...

"Surtout ne pas parler, ne pas faire de bruit, rester calme, avancer tout doucement, se fondre dans le décor pour mieux observer la faune sauvage..."

Soudain, le photographe aperçoit les oreilles d'un blanchon qui dépassent dans la neige.

Jérémie Villet pourrait s'approcher mais il ne va pas le faire... il ne veut pas le pourchasser, mais le suivre parce qu'il va laisser des traces.

En chemin, il croise un lagopède, une perdrix blanche, un oiseau blanc au regard et au bec sombres.

"Elle gonfle son plumage pour tenir dans le froid et la pluie. Comme une boule de porcelaine toute fragile.

Malheureusement, on pense que dans 50 ans, il n'y en aura plus, ça subit terriblement le réchauffement climatique."

Le lendemain, après une nuit dans un refuge, Jérémie repart sur la piste du blanchon, dans un secteur encore plus reculé, derrière une crête difficile à atteindre quand la neige est profonde.

Il repère des traces du lièvre, et un peu plus loin, l'animal apparaît.

"C'est complètement pur, quand tu le vois, ça paraît tellement fragile, juste des petites oreilles et un oeil.

C'est incroyable d'être dans la nature et pour une fois, nous les hommes de ne pas interférer avec rien... Tu as l'impression que c'est un privilège !"

 

MAGNIFIQUE !

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2020/12/magnifique-le-photographe-des-neiges.html

 

Source :

https://www.france.tv/france-2/20h30-en-fetes/2141593-le-photographe-des-neiges.html

 

JPEG

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Laconique Laconique 22 décembre 2020 11:22

    L’uomo moderno è affascinato dalla natura e dalle immagini. Perché non approfittare del periodo di Natale per condividere canti tradizionali : https://www.youtube.com/watch?v=THoF5snnSvE

    • rosemar rosemar 22 décembre 2020 11:39

      @Laconique

      MERCI pour ce chant traditionnel qui fait rêver...



    • Laconique Laconique 22 décembre 2020 15:20

      @Gollum

      Mode Daniel PIGNARD on :


      « Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu’il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres. »


      1 Jean 2, 19


      Mode Daniel PIGNARD off


    • rosemar rosemar 22 décembre 2020 13:07

      Pour celui ou celle qui a commenté mon article en modération : le lièvre dont on parle dans le reportage est bien un « blanchon »... pas d’erreur !


      • phan 22 décembre 2020 22:50

        @rosemar

        Les lièvres n’aiment pas la chasse ...


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 décembre 2020 13:20

          Au PC, les stratus sentent la neige.


          • rosemar rosemar 22 décembre 2020 14:24

            @Séraphin Lampion

            Une énigme ??


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 décembre 2020 14:28

            @rosemar

            Un poste de commandement (PC) est l’endroit où se réunissent les stratèges...


          • rosemar rosemar 22 décembre 2020 14:39

            @Séraphin Lampion

            Encore un jeu de mots sélect, pas scato du tout...


          • rosemar rosemar 22 décembre 2020 14:40

            @Séraphin Lampion

            Rien à dire sur ce photographe des neiges ??


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 décembre 2020 15:26

            @rosemar

            Oui, c’est beau.

            J’aime bien aussi Vincent Munier :

            Lien1

            Lien2

            Lien3


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 22 décembre 2020 15:29

            @rosemar

            Vous savez que l’hiver implique souvent de sortir les bottes.


          • rosemar rosemar 22 décembre 2020 17:55

            @Séraphin Lampion

            MERCI ! Encore de superbes images de neige : et on aperçoit encore un blanchon dans la vidéo... 


          • rosemar rosemar 22 décembre 2020 17:56

            @Séraphin Lampion

            Je ne comprends pas les jeux de mots ??


          • JC_Lavau JC_Lavau 22 décembre 2020 18:02

            @rosemar. Chez toi les gonades sont les ovaires.


          • JC_Lavau JC_Lavau 22 décembre 2020 20:30

            @rosemar. C’est plus fort qu’elles, aux nanas : il faut que par tous les moyens, elles nous enjoignent quels sentiments nous « devrions » éprouver, sur leur ordre.

            Exemple : la propagande et les injonctions par pps envahissants.

            En règle générale, ces gros pps sentencieux circulent de femmes en femmes, mais il est arrivé que certains aboutissent dans mon ordi, où ils sont encombrants : musique d’ambiance impossible à atténuer, suite de diapositives le plus souvent belles. En général, ce sont des photos de nature. S’il y a des silhouettes humaines alors elles sont presque toujours féminines, et artistisées. Exception : en Antarctique, de dos un homme sur longues raquettes progresse à travers une volute de glace.
            L’origine de ces pps de propagande est gardée secrète. Evaluation des moyens nécessaires : 2 à 4 personnes, avec accès à une colossale bibliothèque d’images, et à des musiques dont les droits vous sont gratuits.
            S’il y a du texte ou des sous-titres, alors il s’agit toujours d’injonctions à éprouver tel et tel sentiments. Les verbes - s’il y en a - ne sont pas forcément à l’impératif, mais la sentencieuse intention est la même.

            Il est évident de résumer cette propagande : Nous les femmes, il est urgent que nous ayons tous les pouvoirs  tous, et les autres aussi  car nous les femmes, nous sommes tellement sublimes et poétiques !

            Ce mode d’injonctions avec verbes à l’impératif est typiquement fémino-féminin, et surtout l’injonction à éprouver tel sentiment, avec ruses pour l’imposer.

            Mon propre sentiment à ce sujet ? Bin, après tout ce que j’ai déjà subi, il y a anaphylaxie.
            Du reste, m’Amie m’a déjà jeté à la figure « Oh toi ! Tu as des problèmes avec l’autoritarisme féminin ! ». Autoritarisme brut ou rusé, masculin, féminin ou machinal, tous sont malvenus. Tous, même féminins.


          • phan 22 décembre 2020 23:04

            @rosemar

            A quand les descriptions verdoyantes d’Homère ?

          • troletbuse troletbuse 22 décembre 2020 19:35

            Rosemar gobe toutes les fake-nases des mérdais main stream

            Savez vous que le Sahara était vert il y a 4 ou 5000 ans ?

            Est-ce que les Gaulois ou les Egyptiens qui l’ont transformé en désert ?


            • troletbuse troletbuse 22 décembre 2020 20:37

              @troletbuse
              Et comme a dit Coluche, donnez le Sahara à un énarque, dans 2 ans il est obligé d’importer du sable.


            • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 22 décembre 2020 21:26

              P’tin ! va être temps que 2020 se termine ... Manus a pêchot le virus...

              C. Brasseur est mort ... moi -même j’me sens pas très bien ...dans deux jours Marie accouche entre un baudet et bœuvidé , tu vas voir qu’avec la scoumoune qui nous poursuit , cette fois sera une fille  smiley

               Heureusement qu’il nous reste @Rosemarmotte pour nous emballer nos p’tits chocolats dans du papier alu ....ouais !! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité