• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mais où est passé le monde d’après ?

Mais où est passé le monde d’après ?

JPEG

Le confinement nous a permis d'apprécier un monde différent : moins de pollution, moins de voitures, une nature régénérée, des chants d'oiseaux à nouveau perceptibles...

Et on disait : "Ce ne sera plus jamais comme avant..."

 

Oui, mais voilà, les habitudes ont vite repris le dessus : les gens utilisent leur voiture, comme avant, ils consomment comme avant, parfois plus, pour rattraper le temps perdu.

Le monde d'après verra-t-il le jour ?

 

Le Cac 40, les dividendes des actionnaires, les places financières continuent à tuer la planète pour le profit...

Alors, bien sûr, le monde d'après est souhaité par de nombreux Français : les gens ont envie d'un changement, d'une rupture.

 

Le télé-travail intéresse de nombreux salariés.

Plan de rénovation énergétique des logements, encouragement au travail à temps partiel, revalorisation des rémunérations pour les soignants, encadrement de la publicité pour éviter la surconsommation, plus de sobriété dans les emballages, dans les déplacements, plus de sobriété numérique...

Produire mieux, consommer mieux... de belles espérances...

Mais le revenu universel, les nationalisations, la réduction du temps de travail ne font pas consensus dans la population.

C'est là que le politique doit faire son travail...

 

Mais, en fait, le monde d'après n'est-il pas une invention des politiques ?

Mieux équiper les hôpitaux ? Ce n'est même pas assuré... indemniser les commerces et les entreprises, c'est un moindre mal, mais on est loin de l'autre monde promis.

Augmenter le prix de l'essence pour sauver l'environnement ? Encore faut-il mettre en place des alternatives.

L'industrie verte pourrait, elle aussi, produire de la croissance.

 

Alors, bien sûr, le monde d'après peut prendre du temps, d'autant que la crise du coronavirus n'est pas terminée.

Mais l'urgence écologique est là... mais les mesures prises en faveur de l'hôpital restent bien modestes... mais le déploiement de la 5 G pose problème.

Le monde d'après risque de n'être qu'un beau rêve ou plutôt un cauchemar.

 

Tant de problèmes dans notre monde si bien installé, tant d'égoïsmes, tant de mauvaises habitudes, trop d'inégalités, trop de précarité, trop de misère pour les uns, trop d'argent pour les autres, des gaspillages éhontés, etc.

Tout est à faire pour changer d'optique et de projet...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2020/07/mais-ou-est-passe-le-monde-d-apres.html

 

Source :

https://www.franceinter.fr/emissions/le-debat-de-midi/le-debat-de-midi-27-juillet-2020

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.52/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 juillet 15:02

    Demain, on rasera toujours gratis, demain...



    • rosemar rosemar 29 juillet 17:25

      @Séraphin Lampion

      Le monde d’après « sera le même, en un peu pire », d’après Houellebecq...


    • charlyposte charlyposte 31 juillet 17:09

      @rosemar
      Le monde d’après est déjà prévu depuis un certain temps et il va de fait être accéléré.... les mondialistes dansent collé serré avec le diable et ses disciples smiley les carottes sont cuites et nous aussi.


    • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 15:13

      Avec un grelot dans s’tête...

      Le grelot grelotte, et Vlan ! V’la que les Zautres c’est tous des kons...

      Le grelot se laisse dicter par sa tévé la dernière des carabistouilles qu’il doit croire.

      Drelin ! Drelin ! Drelin !


      • eddofr eddofr 29 juillet 15:17

        C’est juste une erreur d’orthographe, nous sommes dans un monde d’apprêts.


        • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 15:22

          @eddofr. Mhouais... Nous habitions alors dans le quartier de la météo et de la tévé. J’ai croisé sur l’avenue Duquesne Sophie d’Après (ou Sophie d’Avant ?) avec une forte couche d’apprêts colorés sur le visage.


        • ZenZoe ZenZoe 29 juillet 15:18

          Vous y avez cru ?


          • Septime Sévère 29 juillet 16:48

            Rosemar a écrit : « L’industrie verte pourrait, elle aussi, produire de la croissance »

            ______________

            Cette fameuse idée de croissance verte est propice à la confusion. Qu’il y ait croissance des activités « vertes » en % au sein de l’économie totale, c’est possible. Qu’elles soient cause du maintien de la croissance totale, c’est-à-dire de l’amélioration du niveau de vie moyen, il ne faut pas y songer : le PIB est bien parti pour stagner dans le meilleur des cas. 

            Pire encore, une activité « verte » rend souvent le même service pour bien plus cher => baisse du niveau de vie (un contrôle ou un truc à dépolluer en plus, c’est autant de biens en moins achetables sur le même budget).


            • Albert123 29 juillet 17:13

              venant d’une personne nous expliquant quasi quotidiennement à quel point la soumission au port du masque c’est important, votre monde d’après je n’en veux surtout pas, 

              moi je veux surtout rester dans le monde d’avant, celui où les crétins à genou et masque au bord des lèvres ne prient pas sainte Greta pour imposer leur totalitarisme au peu d’humains encore libres qu’il reste (humains libres qu’on est déjà en train de psychiatriser en ce moment même).


              • rosemar rosemar 29 juillet 17:28

                @Albert123

                Le monde d’avant est bien confortable, c’est sûr... enfin, ça dépend pour qui...


              • Albert123 29 juillet 19:52

                @rosemar

                il n’était pas plus confortable, juste moins soumis au totalitarisme des crétins, des pétochards et des pleurnicheuses.

                le « brassard nazi 2020 » qu’est le masque est juste une ignominie et ceux qui le portent avec tant d’entrain et de constance sont les pires des collabos (ce qui se vérifiera très bientôt).



              • JC_Lavau JC_Lavau 29 juillet 21:13

                @rosemar. Elle n’en loupe pas une ! Plus la fraude est grossière, et plus elle se jette dedans. 


              • Albert123 29 juillet 21:47

                @rosemar

                « Nuance, toutefois, la perception de la situation sanitaire a souvent plus d’influence sur le comportement des personnes testées que leurs traits de personnalité »

                traduction : cette étude est donc totalement bidon.


              • Albert123 29 juillet 21:55

                @JC_Lavau

                quand on a réussit à asservir la majorité du troupeau, celui ci peut jouer au kapo pour dénoncer les derniers récalcitrants, 

                une véritable société de petites putes qui n’ont d’humains que le nom.


              • charlyposte charlyposte 31 juillet 18:20

                @rosemar
                Ou : le monde d’après sera sans les pauvres !!!


              • Loatse Loatse 29 juillet 17:50

                Nous ne sommes pas encore dans le monde d’après, rosemar.. Si j’en crois mme lagarde, celui ci débutera quand on aura fait « risette »....

                .... les vaches grasses, toussa...


                • mursili mursili 30 juillet 05:47

                  @Loatse

                  Ah oui, le grand reset...Il y a des maladies opportunistes et des maladies fort opportunes...et comme disait l’autre, il faut que tout change pour que rien ne change...


                • charlyposte charlyposte 31 juillet 18:18

                  @mursili
                  Vivement le monde d’avant avec les gilets jaunes qui manquent ce jour à l’appel... smiley


                • Rincevent Rincevent 29 juillet 17:57

                  Le système capitaliste a, depuis toujours, une grosse qualité, hélas : son adaptabilité aux circonstances. Il pourrait bien, s’il y voit son intérêt, jouer le jeu d’un monde plus écolo : c’est le Green Business. Malheureusement (pour nous) cette option réclame du temps, un temps long avant les premiers résultats (les premiers bénéfices). Bien trop long pour les investisseurs, les gros actionnaires et les fonds de pensions vautours qui en veulent toujours plus et plus vite.

                  Il fut un temps où les entreprises cotées en bourse devaient rendre des comptes une fois par an. Puis ce fut tous les six mois et maintenant tous les trimestres, avec Profit Warning au moindre doute. Donc, du pilotage à vue. Dans ces conditions, l’investissement à long terme que réclamerait un vrai “monde d’après“ ne me semble pas possible dans ce système tel qu’il est. Les entreprises le pensent aussi et se limitent, au mieux, à du Green Washing : un coup de peinture verte en façade et ça ira comme ça en attendant le déluge…

                  Quant au français moyen, on ne peut pas dire qu’il soit très militant pour un monde meilleur : https://mcetv.fr/decouvertes/mon-mag-lifestyle/mcdonalds-reouverture-provoque-files-dattente-gigantesques-22042020/ Sans commentaire…


                  • rosemar rosemar 29 juillet 18:43

                    @Rincevent

                    Des mauvaises habitudes bien installées : l’exemple du Macdo est vraiment révélateur...


                  • Albert123 29 juillet 22:00

                    @Rincevent

                    les colonisés ne sont plus français, au delà du macdo, c’est la phobie du germe et des bactéries et autres virus typiquement américaine à laquelle ils se sont acculturés.

                    au pays du fromage qui pue cette psychose de ce qui ne peut être perçu à l’oeil nu n’existait pas.


                  • babelouest babelouest 29 juillet 18:23

                    Le mieux est incompatible avec le plus. Il faut abandonner la notion même de croissance. Ne nous leurrons pas, le passage à ce mieux ne sera pas facile, en revanche il va falloir DÉTRUIRE les multinationales, les banques en premier.


                    • rosemar rosemar 29 juillet 18:45

                      @babelouest

                      Si on abandonne l’idée de croissance, le problème du chômage va se poser de manière aiguë.


                    • babelouest babelouest 29 juillet 18:49

                      @rosemar
                      Non, pas forcément, mais des métiers vont réclamer beaucoup de bras, alors que d’autres métiers (ceux de la finance en particulier) vont tout simplement disparaître.


                    • mmbbb 29 juillet 19:10

                      @babelouest si vous y croyez


                    • Iris 29 juillet 19:27

                      @mmbbb

                      Effectivement ça paraît difficile à croire, mais c’est probablement la seule solution possible si on veut pas aller au tas. Un exode urbain pour une vie plus frugale, moins technologique et plus proche de la terre.


                    • Septime Sévère 29 juillet 19:47

                      @babelouest
                      De même que monsieur Moulinex a libéré la femme, monsieur Massey Ferguson a dispensé les travailleurs de l’agriculture de couper le blé à la faucille, tandis que le docteur Poclain a épargné d’innombrables tours de reins aux terrassiers en même temps, j’en conviens, qu’il ruinait les vendeurs de pelles et de pioches. 
                      Je ne pense pas que le retour de l’esclavage soit désirable, même au nom de l’emploi. 


                    • Iris 29 juillet 21:35

                      @Septime Sévère

                      Bien sur que non, il y a des compromis à trouver, plus de travail physique pour ceux qui le peuvent n’est pas synonyme d’esclavage.


                    • titi 29 juillet 21:42

                      @Septime Sévère

                      Bien d’accord.

                      Le « monde d’après » qui a été vendu pendant le confinement était le « monde d’hier ».
                      Un mélange de nostalgies : celle des trente glorieuses, celle du « grand soir ».

                      Mais ces mondes sont perdus, comme celui de la marine à voile et des beaux équipages.

                      Le monde de demain, sera nécessairement différent : de celui d’aujourd’hui, mais surtout de ceux d’avant.


                    • Septime Sévère 29 juillet 21:42

                      @Iris
                      Des boulots de m.... qui avaient disparu, et ceci au motif qu’on veut produire moins d’énergie, je ne souhaiterais pas ça au pire commentateur d’Agoravox. 


                    • titi 29 juillet 21:44

                      @Iris
                      « qui le peuvent n’est pas synonyme d’esclavage. »

                      Le travail physique, c’est comme les éoliennes : c’est très bien chez les autres.


                    • Septime Sévère 29 juillet 21:47

                      @titi
                      La voile et le cylindre Flettner peuvent apporter quelques économies marginales aux cargos ! (pour les paquebots de croisière les passagers n’ont qu’à ramer)


                    • Iris 29 juillet 22:19

                      @Septime Sévère

                      Nous n’aurons peut être pas le choix, et puis ces boulots de m.... ne le sont que si on en est les esclaves, que si on est obligés de bêcher 8 heures par jour. Je vous parlais de compromis .... Je ne pense pas qu’il faille se passer complètement de mécanisation, il faut trouver des compromis. C’est ce qui manque sur Agoravox ou la plupart des opinions sont terriblement tranchés.


                    • Iris 29 juillet 23:33

                      @titi

                      Je préfère ça au transhumanisme et au nucléaire, même chez moi.


                    • Septime Sévère 30 juillet 08:08

                      @Iris

                      Plutôt manier la pioche au soleil que les manettes d’un tractopelle climatisé si ça évite une centrale nucléaire ? Quelle intransigeance ! 

                      Remarquons qu’il y a d’autres avantages, comme la retraite anticipée pour soucis squelettiques. 


                    • Iris 30 juillet 11:28

                      Non non, pas d’intransigeance,

                      On ne manie pas la pioche en plein cagnard, on apprend à le faire correctement de façon à ne pas provoquer de troubles squelettiques, on ne pioche pas toute la journée pendant toute une carrière, ceux qui ne sont pas physiquement taillés pour ça ne piochent pas et font autre choses, le tractopelle est toujours là mais on s’en sert moitié moins, pas seulement parce qu’un partie du boulot est fait manuellement mais aussi parce qu’il y en a moins du boulot, pour cause de réduction significative du bétonnage...

                      Compromis vous dis-je, compromis entre la bougie et le tout-technologique.


                    • Iris 30 juillet 18:26

                      @Septime Sévère

                      Non non, pas d’intransigeance,

                      On ne manie pas la pioche en plein cagnard, on apprend à le faire correctement de façon à ne pas provoquer de troubles squelettiques, on ne pioche pas toute la journée pendant toute une carrière, ceux qui ne sont pas physiquement taillés pour ça ne piochent pas et font autre choses, le tractopelle est toujours là mais on s’en sert moitié moins, pas seulement parce qu’un partie du boulot est fait manuellement mais aussi parce qu’il y en a moins du boulot, pour cause de réduction significative du bétonnage...

                      Compromis vous dis-je, compromis entre la bougie et le tout-technologique.


                    • charlyposte charlyposte 31 juillet 13:57

                      @babelouest
                      Tout doit disparaître ou presque... nous aussi à mon avis.


                    • Rincevent Rincevent 29 juillet 22:02

                      Un changement quand même. Chez moi, petite ville du Sud-Ouest très cotée dans les classements qui fleurissent actuellement et peu touchée par le virus, un agent immobilier n’en est pas revenu. Au déconfinement il a pu reprendre ses visites d’appart à vendre à des gens d’ailleurs, principalement. Résultats : sur 8 visites dans la semaine, 7 ventes en suivant, il n’avait jamais vu ça de sa carrière !

                      Là où ces acheteurs, dans le “monde d’avant“, en seraient peut-être restés à des velléités ou à chipoter sur les rapports qualité/prix, serait-ce la trouille qui les aurait fait passer à l’acte si rapidement ? En tout cas, pour nous les locaux, ça ne va pas faire baisser les prix, loin de là…


                      • titi 29 juillet 22:17

                        @Rincevent

                        Il y a une chose qui est sûre c’est que l’entassement de 25% de la population française en Ile de France ce n’est plus tenable.
                        Ceux qui peuvent télétravailler, ceux qui peuvent s’acheter un résidence secondaire, vont chercher à se casser.

                        Tous ces gens qui se déplaçaient en RER ou en métro vont redécouvrir la bagnole.


                      • zygzornifle zygzornifle 30 juillet 08:25

                        Mais où est passé le monde d’après ?

                        Il est dans la tête de ceux qui y croient encore …..


                        • charlyposte charlyposte 31 juillet 13:54

                          @zygzornifle
                          Le CAC 40 !


                        • Hokken Hokken 30 juillet 10:17

                          Croire a une forme capitalisme vert est aussi stupide que parler d’esclavage humaniste, de viol a visage humain ou de ségrégation modérée.

                          Les cellules cancéreuses du vieux monde essaient de sauver leur raison d’être par tout les moyens possibles.


                          • Le421 Le421 30 juillet 11:14

                            Dans le « monde d’après », on mets le masque à 0.95€ sur le pif (3 ou 4 par jour pour certains) et les fruits et légumes coûtent un bras.

                            A moins de se transformer en cambrioleur ou autre trafiquant, pour gagner de l’argent, le choix n’existe pas...

                            En Marche ou crève !!


                            • charlyposte charlyposte 31 juillet 13:59

                              @Le421
                              Pour vivre heureux vivons caché le plus souvent possible avec tout sous la main et le coude...


                            • finael finael 30 juillet 11:52

                              « Le monde d’après » une utopie de gosses gâtés.

                              Lors du confinement il a été fait appel aux bonnes volontés pour remplacer les saisonniers qui ne pouvaient venir.

                              Résultat :

                              300 000 volontaires ;

                               plus que 15 000 au bout d’une semaine, pour 95% de ces volontaires « c’était trop dur ».

                              Eh oui, le travail de la terre c’est difficile, éreintant et ce quelles que soient les conditions météo, il faut le faire même sous le cagnard, la pluie, la boue ... L’exode rural a des causes bien réelles.

                              Le « monde d’après » c’est juste les fantasmes de privilégiés qui ignorent la réalité.


                              • foufouille foufouille 30 juillet 12:03

                                @finael

                                les 15000 sont ceux qui ont été payé au smic minimum.

                                les autres c’était un demi smic horaire et 12h/j 6/7.

                                donc vas y ..........




                              • jymb 30 juillet 13:26

                                Le pseudo monde d’aprés est une nouvelle déferlante de taxes, d’interdits, d’obligations, limitations, blocages, intimidation, portes et micros complaisamment ouverts à tout ce qui atomise et fragmente la société au bénéfice d’agitateurs haîneux et minoritaires 


                                • charlyposte charlyposte 31 juillet 13:53

                                  @jymb
                                  7milliards d’individus seul au monde : hum


                                • Old Dan Old Dan 31 juillet 08:14

                                  Le monde d’après ?

                                  N’vous inquiétez pas, il arrive : Certes, à 40°C et qqs 200 ha cramé, on n’est pas encore à Sydney en décembre (43° et 300.000 ha) Mais patientez encore 4 ou 5 ans... Vos dirigeants et les actionnaires s’en occupent !

                                  .

                                  [Ce qu’on n’souhaitait pas pour nos gosses est en route à grande vitesse pour nous-mêmes. Et vous n’avez pas encore tout vécu. Ni moi en 70 ans... ]


                                  • Old Dan Old Dan 31 juillet 11:16

                                    (Suite)
                                    Qd on lit ici que certains redoutent des taxes, une limitation de vitesse et qqs contraintes a minima comme des entraves à leurs libertés, voire une dictature « écologique », ne peut-on légitimement s’interroger, de quelles « libertés » parlent-ils ?... Pfff !
                                    .
                                    [... Sans doute ceux qui, le jour de la création auraient voté : NON ! ]


                                  • nono le simplet nono le simplet 31 juillet 11:18

                                    @Old Dan
                                    Sans doute ceux qui, le jour de la création auraient voté : NON !

                                     smiley
                                    laissez nous pas exister en toute liberté !


                                  • Old Dan Old Dan 31 juillet 11:56

                                    @nono le simplet
                                    (Rires !)... bien vu !
                                    (... mais avec la PMA, l’échographie « sexuable » et la génétique commerciale pour tous, les embryons vont devoir gueuler très très fort...))


                                  • Rincevent Rincevent 31 juillet 13:26

                                    @Old Dan

                                    Si vous parlez de l’incendie de la forêt à Anglet, je suis juste à côté. En plus de 40 ans au Pays Basque, je n’ai jamais connu de températures à 42° et les incendies (à part des écobuages mal maitrisés) n’étaient pas un problème important. Les taux d’humidité ici nous mettaient à l’abri de ce genre de catastrophes. Il va nous falloir désormais en parler au passé car, effectivement, ce qu’on pouvait redouter pour un avenir + ou - lointain est là maintenant, à notre porte !


                                  • charlyposte charlyposte 31 juillet 14:02

                                    @Rincevent
                                    Quelqu’un s’amuse avec le climat !


                                  • charlyposte charlyposte 31 juillet 13:51

                                    Et après............

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité