• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mais pourquoi les Etats européens empêchent-ils le changement chez nous (...)

Mais pourquoi les Etats européens empêchent-ils le changement chez nous ?

    Le problème avec les Etats occidentaux, c'est qu'ils ne veulent pas qu'on leur ressemble, mais qu'on les suive aveuglément, direction : le chaos.

    Il y a quelques années, plus précisément en 2015, le gouvernement prometteur de la gauche radicale d'Alexis Tsipras en Grèce, arrivé par accident au pouvoir, se trouve obligé de négocier avec l'union européenne le rééchelonnement des dettes du pays, pour espérer un plan de sauvetage financier de la part de la zone euro. Mais au terme des négociations, le ministre des finances grec Yanis Varoufakis qui a fini d'ailleurs par jeter l'éponge, déclare à Paris-Match : "leur seul but (c'est-à-dire des leaders européens), c'est de nous humilier. Ils veulent nous mettre plus bas que terre !" Cela dit, les pouvoirs en Occident, érigés en conscience morale du monde après la fin de la seconde guerre mondiale, ne sont là que pour faire noyer les pays faibles qui essaient d'émerger leurs têtes de l'eau. Autrement dit, ils donnent en sous-main un coup de pouce aux dictatures qu'ils critiquent pourtant publiquement. La méthode choisie : c'est l'humiliation et la coercition à l'égard de ces dictateurs-là : "si vous bougez ou sortez des rails, leur disent-ils, on coupe les vannes et en une semaine, vous aurez toute la population dans la rue, en train de demander, non la démocratie, mais le pain !"

   Ce qui est contradictoire dans cette histoire, c'est que ces Etats-occidentaux s'inquiètent après coup, des retombées des politiques qu'ils ont pourtant cautionnées et soutenues. Car, dictature signifie : pas de liberté, pas de débat, pas de pain, pas de boulot, pas d'oxygène, et par ricochet, la fuite clandestinement de milliers de jeunes en Europe. On se retrouve, enfin, dans un dilemme : on veut la démocratie chez nous, pour bien organiser les choses et gérer nos affaires convenablement afin que nos enfants ne soient pas obligés d'aller en harraga en Europe. Dans notre logique, cela nous évitera l'humiliation d'être traités comme du bétail aussi bien par nos gouvernants corrompus que par ces Etats européens à la fois hypocrites et orgueilleux. Mais les Européens ne veulent pas cette démocratie-là chez nous, car s'il y en a une, ils perdront tous leurs intérêts avec les pouvoirs totalitaires en place. Ironie du sort, on se rend compte que l'avènement de la démocratie chez nous dépend à 100% du bon vouloir des Européens. Car, quoi qu'on fasse, on a devant nous un arsenal de répression énorme déployé par nos régimes et soutenus discrètement par les Européens. Et si nous essaierons de renverser la situation avec la force, les Européens trouveront un prétexte ou un autre pour intervenir à l'intérieur de nos frontières : soit la défense des droits de l'homme, l'exigence de respect des droits des minorités (culturelles, religieuses, confessionnelles, identitaires), la lutte contre la montée des islamistes qui constitue une menace pour la stabilité régionale, soit pour des motifs humanitaires urgents tels que la gestion de la question des réfugiés. Tous ces facteurs nous poussent à dire que le changement en Algérie ou ailleurs dans l'espace Sud n'est pas seulement lié à la bonne volonté des élites gouvernantes, mais aussi aux centres réels du pouvoir en Europe et Occident en général. Bref, le changement est une question de temps. C'est un processus long qui devrait être mûri par l'apport des élites éclairées et courageuses.

Kamal Guerroua. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • jocelyne 12 août 16:30

    Ya pas eu quelques incendies chez vous ?


    • Docteur Faustroll Lampion 12 août 16:56
      « Mais pourquoi les Etats européens empêchent-ils le changement chez nous ? »

      ça s’appelle néocolonialisme

      si vous pensiez être indépendants, vous devez être déçu

      le monde est construit comme les poupées russes

      les plus petites ne prennent pas souvent l’air


      • Aimable 12 août 17:55

        @Lampion
        Excellente la formule et tellement vraie ,l’Amérique du sud est également logée a la même enseigne .


      • MKT 12 août 18:12

        Avez vous vu le film Zardoz ?

        C’est je pense une assez bonne allégorie de notre monde.

        L’avenir n’est nulle part écrit.


        • MKT 12 août 18:13

          @MKT

          Erratum, lire « nul part ».


          • babelouest babelouest 12 août 18:56

            @MKT c’est la première orthographe qui est la bonne....


          • jocelyne 12 août 18:16

            Cette photo c’est en Algérie ou en Palestine ?


            • SilentArrow 13 août 06:58

              @Kemal GUERROUA

              "leur seul but (c’est-à-dire des leaders européens), c’est de nous humilier.

              Il s’agit d’une vengeance de l’Allemagne contre la Grèce. Juste après la vengeance de l’Allemagne contre la Serbie.

              Ces deux pays ont résisté héroïquement au nazisme.


              • SilentArrow 13 août 08:57

                @Kamal GUERROUA

                Le nazisme a été vaincu en Europe, mais les forces financières qui ont mis Hitler au pouvoir sont toujours aux commandes.

                Ce que ces forces n’ont pas réussi à faire avec le nazisme  créer un continent uni et peuplé de tarés obéissants  elles essayent de le faire aujourd’hui au moyen de l’islam. L’islam a tout ce qu’il faut pour remplir ce rôle : internationalisme qui ne reconnaît pas les frontières, idéologie lobotomisante, fanatisme sur commande, population contrôlable par l’intermédiaire d’imams incultes et manipulables.

                Ne comptez pas sur les pays occidentaux soumis à ces forces financières pour vous aider à vous stabiliser et à vous développer à votre rythme : au contraire, elles veulent le chaos chez vous pour alimenter l’immigration de masse et submerger les populations de souche européenne encore un peu trop lucides et rebelles.

                Si elles atteignent leur but, on aura un califat de Berlin qui ne se gênera pas pour aller conquérir et annexer le nord de l’Afrique et le Moyen Orient...au nom de l’islam et pour le plus grand bonheur des ultra riches.


                • titi 13 août 13:19

                  @L’auteur,

                  « on veut la démocratie chez nous »

                  Vous la voulez ? Mais pour en faire quoi ?


                  Les premières élections libres en Algérie, ont amené le FIS gagnant, et 10 ans de guerre civile (ce qui est votre problème), mais également des attentats en France, ce qui devient le nôtre, et cela n’a absolument pas tarit le flux de migrants.


                  La démocratie en Tunisie, ça a amené quoi ? Ennahdha.

                  Et quelles améliorations sur l’économie tunisienne ? Aucune.


                  Votre erreur c’est de penser que la démocratie va régler vos problèmes économiques.

                  Elle ne règlera rien du tout. Et elle ne réglera rien du tout car ce sont les fondements des sociétés Africaines qui sont le vrai frein : les luttes des familles, des tribus, le clientélisme, la corruption.


                  Après vous pouvez aussi vous tourner vers ceux qui vous ont fait croire dans les années 60 à la fable de l’indépendance prospère.
                  C’est ici :

                  Le Parti communiste français,
                  2 place du colonel Fabien,
                  75019 Paris

                  pcf@pcf.fr




                  • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 13 août 15:21

                    Mal barré le Maghreb avec des références de marxiste Grecs irresponsables comme exemple.

                    Affligeant, ces gens crèvent du socialisme, de l’Islamisme et ils en veulent encore.

                    Mal barré le Maghreb quand on cherche l’excuse de ses problèmes en accusant les autres.

                    Le PIB du Magreb c’est ce la merde, et essayer de croire que les occidentaux y ont une influence c’est juste absurde.

                    Les occidentaux, ils s’en branlent du Magreb et des gouvernants du Magreb.

                    La démocratie n’existe que dans la recherche de la liberté.

                    Le Magreb c’est 280 Millions de personnes dont 60 millions ne savent pas lire.

                    Et sur ceux qui savent lire, ils n’ont a ire que des livres religieux.

                    Et les seuls livres dispos dans les universités sont des livres Marxistes.

                    Ca donne ce genre de texte larmoyant accusant les autres .


                    • nemesis 13 août 16:14
                      Mais pourquoi les Etats européens empêchent-ils le changement chez nous ?

                      Tu regardes dans la mauvaise direction...
                      Faudrait regarder du côté de Wall-Street.
                      Dès que les USA ont pu, ils ont essayé d’annihiler la souveraineté française à l’occasion de 39-45 par exemple.
                      La CIA a « chauffé à blanc » (je ne suis pas l’auteur de l’expression) les cadres du FLN pour chasser l’État français du Sahara.

                      Le Grand Satan (dixit Khomeyni) met en œuvre sa politique du Désordre maximum pour asseoir l’hégémonie sur les Régions pétrolifères avec l’aide d’Israël et de la Turquie.
                      Quiconque néglige cette réalité de premier rang, se met en défaut pour comprendre la source des conflits internationaux.

                      Dans ce contexte l’Élysée a de bonnes raisons de faire taire les informations sur les anciens territoires :
                      ménager les Gouvernements qui assurent l’exportation de leurs ressources,
                      ne pas attiser la rancoeur des immigrés, ce qui n’est pas peu dans le cas de l’immigration algérienne dont la susceptibilité est alimentée depuis 60 ans par les Media d’Alger...

                      Les seuls responsables de leur malheur sont les Algériens eux-mêmes du fait leur naïveté confondante et leur hargne injustifiée depuis 60 ans concentrée sur « les Séquelles de la Colonisation ». Éternel et lamentable refrain du FLN... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité