• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mais sommes-nous prêts à changer ?

Mais sommes-nous prêts à changer ?

JPEG

La crise que nous vivons est profonde, et difficile : nous devons évoluer, réduire nos impacts sur l'environnement, afin d'atténuer et supprimer les dangers qui nous menacent, le changement climatique, la pollution, les risques de pandémie.

Mais sommes-nous prêts à changer ?

 

Accepterons-nous de renoncer à notre train de vie ? Comment ? Dans quelle mesure ?

Il est relativement facile de prêter attention aux déchets, de les trier, de baisser un peu le chauffage, d'éviter la climatisation en été, de faire le tri des messages électroniques, de supprimer les mails inutiles.

 

Il n'est pas encore dans les habitudes de nombreux Français d'acheter en vrac pour éviter les emballages, d'éviter les modes de transports polluants, de ne plus utiliser certaines applications énergivores, comme Tik Tok, de manger peu de viande et de poissons.

 

Il serait souhaitable de changer de lieu d'habitation pour se rapprocher de son travail, de réduire les trajets de vacances et de loisirs, de supprimer les objets en plastique ou encore de réduire sa consommation d'internet et de produits électroniques.

Mais sommes-nous prêts à le faire ?

 

Beaucoup de nos loisirs sont dédiés aux écrans... Des habitudes sont prises.

Sommes-nous disposés à faire des sacrifices pour préserver notre environnement ?

 

Nous avons bien vu, lors du premier confinement, que la nature reprenait vie, que la pollution avait tendance à disparaître.

C'est bien l'homme et ses activités qui sont à l'origine du changement climatique et des catastrophes qui en découlent.

 

Pour la plupart, nous vivons dans des villes, loin de la nature : nous la connaissons mal.

Qui connaît les différentes espèces d'oiseaux, d'arbres, de fleurs et d'insectes ?

 

L'enseignement n'inclut pas vraiment une formation à l'écologie et au monde de la nature.

Nous avons perdu le contact avec la nature et ses merveilles. La nature nous paraît abstraite.

Il serait utile de renouer ce contact mais la tâche est difficile.

La plupart des adolescents possèdent un portable et ils en usent et en abusent : ils sont souvent fascinés par les écrans, les séries, des jeux vidéos de toutes sortes.

L'éducation, l'enseignement ont un rôle à jouer dans ce domaine : il convient de former les jeunes et de les sensibiliser aux problèmes écologiques.

A chacun aussi de faire des efforts pour réduire les pollutions et apporter sa pierre à l'édifice...

Et vous, quels efforts êtes vous prêts à consentir pour améliorer notre environnement ?

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2021/02/mais-sommes-nous-prets-a-changer.html

 

Source : Covid, et après ? de Christian Clot

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • « A chacun aussi de faire des efforts pour réduire les pollutions et apporter sa pierre à l’édifice... »


    D’ailleurs, les organisateurs du Forum Economique International ont bien compris votre message quand vous aviez envoyé votre petite collaboratrice Greta à Davos où elle avait fait un selfy avec Madame Lagarde : cette années, ils n’ont pas pollué le ciel de la Suisse avec des jets privés ni la blancheur immaculée des glaciers avec leurs souliers crottés : ils se sont réunis en visioconférence. 3Je vous ai perdu, Klaus", s’est ému le petit Manu quand i a pensé un instant que la connexion était défectueuse.

    Là aussi, on pourrait faire de belles économies et montrer l’exemple en arrêtant de surcharger les réseaux avec des bavardages insipides.


    • xana 9 février 12:00

      @Séraphin Lampion conspirologue
      Mais Marie-Rose pourrait-elle arrêter ses bavardages insipides ?


    • rosemar rosemar 9 février 12:32

      @Séraphin Lampion conspirologue

      Et à part ça, pas de pollution des eaux, des mers, des océans, de la terre, de l’air ??


    • rosemar rosemar 9 février 13:09

      @Séraphin Lampion conspirologue

      « Dans l’univers, les scientifiques n’ont pour le moment identifié qu’une seule planète abritant une telle richesse de vie : la Terre. Sa beauté et son extraordinaire diversité sont le fruit de la rencontre entre des forces puissantes et indomptables : l’énergie du soleil, les volcans, le climat et les courants océaniques. C’est dans leur alliance parfaite que réside le secret de la vie. » 

      Ce soir sur France 2



    • éta@rosemar

      Si, , et c’est même alarmant, mais ça ne veut pas dire que le greenwashing soit autre chose que de la com., plus qu’un alibi, une présentation totalement mensongère pour dorer les images des plus gros pollueurs qui ne se donnent même pas « bonne conscience » (ils n’ont pas de « conscience » tout court), mais prétendent protéger l’environnement en finançant des campagnes de pub alors que ce sont eux les fautifs.
      Vous ne l’avez peut-être pas perçu, mais mon commentaire était ironique.
      La naïveté, c’est charmant, mais souvent affligeant, car les intéressés sont leurs propres victimes. Ils se trompent eux-mêmes en répétant un discours qui a été écrit pour eux et ils ne se rendent même pas compte, souvent, qu’ils sont instrumentalisés pas des gens cyniques.


    • rosemar rosemar 9 février 13:35

      @Séraphin Lampion conspirologue

      Mais je ne défends pas le « greenwashing » : quel vilain mot ! Encore un anglicisme détestable...


    • @rosemar

      comment le traduiriez-vous en français ?


    • Jean Keim Jean Keim 10 février 07:40

      @Séraphin Lampion conspirologue

      Poudre au yeux.


    • Jean Keim Jean Keim 10 février 07:41

      Ou encore écologie.


    • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 10 février 11:06

      @rosemar

      La pollution existe depuis toujours. Ca n’émouvait personne même pas les historiens. 
      Poussière de charbon, matières pour tanner le cuir fuyant dans les rivières, très dangereuses, plomb, étain, charbon de bois, àdepuis le Moyen-Age.

      Grosse pollution au phosphore pendant la guerre 1914/1918, au phosgène, etc.
      Grosse pollution incendiaire  des forêts entières détruites  
      Grosse poll ution des chercheurs d’or aux USA, en Russie, etc. 
      Grosse pollution du gaz à Paris, les gens se chauffaient avec. Ils vivaient dans des « poches de gaz » voir témoignages datant du début du XXe sicèle. 
      Je passe sur les maladies dues à la fabrication des allumettes, phosphore qui brûlaient les poumons et rognaient les doigts au XIXe.

      La Greta n’a plus qu’à se sucer les pouces avec le CO2, se rentrer les dix doigts dans les oreilles, en nous chantant sa légende. 
      Il faut bien occuper les charlots ! 


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 février 09:30

      Vous dites, rosemar, “L’enseignement n’inclut pas vraiment une formation à l’écologie et au monde de la nature

      Vous êtes une gentille citoyenne. Vous ne voulez pas faire de la peine et, pour cela, vous évitez de dire l’évidence : dans tous les domaines ou presque, aujourd’hui, ce qui est encore nommé “Éducation Nationale" contribue activement, avec les médias dominants, à consolider la destruction de la France et du monde, en invitant les jeunes à consommer abondamment les nouveaux produits des nouvelles techniques, en rejetant toute éthique, considérée désormais comme une vieillerie à rejeter une fois pour toutes.

      Bref, en valorisant, comme tous les dominants de la planète, le désastreux capitalisme, mais sans le nommer.

      Il est urgent de réhabiliter, en le nommant et en ignorant ses prétendus adeptes qui le trahissent, le véritable socialisme, ce système d’organisation de la solidarité.


      • rosemar rosemar 9 février 12:39

        C’est faux : les enseignants mettent en garde contre l’utilisation abusive des écrans...

        Il est où le véritable socialisme ?


      • rosemar rosemar 9 février 13:33

        @Pierre Régnier

        Mais il est vrai que la concurrence est rude : les ados préfèrent aller sur les réseaux sociaux plutôt que lire...


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 février 16:30

        @rosemar

        Le socialisme est presque un autre nom du “solidarisme“.

        Seulement presque, parce qu’il précise que la solidarité ça s’organise.

        Vous dites fort justement, plus loin, en répondant à Aristide, que C’est aux sociétés les plus nanties de faire des efforts en priorité, évidemment.

        Je ne vois pas d’avancée vers le socialisme - et donc vers la sauvegarde de l’humanité - sans exigence, pour le moins, de ces trois modifications :

        - ferme décroissance de la consommation, et donc de la production

        - ferme modification de la répartition des productions du travail des hommes, et donc exigence d’une radicale compression, par le haut, de l’échelle des revenus individuels

        - maintien, et même amplification, de l’aide des pays riches aux pays pauvres, mais seulement à ceux d’entre eux qui s’engagent dans une claire politique de dénatalité quand ils font partie des pays surpeuplés.


      • Sarah Connor 10 février 00:40

        @rosemar en fait, nous les boomers on n’est pas prêts à changer donc c’est de notre faute si le monde va si mal...et en plus nos enfants sont rivés à leurs enfants donc ils bougeront pas non plus... les milliardaires ont donc raison de tout deforester, de détruire tous les écosystèmes , de bafouer les droits des animaux et des hommes, puisqu’on est cons... merci Rosa-Maria de ce bel article qui charge les pauvres cons plutôt que de charger les véritables responsables de ces horreurs commises quotidiennement au nom de notre soi disant égoïsme et volonté de confort... comme si l’individu lambda n’était pas prêt au changement vers un monde plus juste


      • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 10 février 11:12

        @rosemar

        On ne lit pas que des conneries sur les réseaux sociaux, quant à lire il faudrait que les enseignants réapprennent à lire eux-mêmes. Et cessent d’être de bons petits obéissants soldats de l’éducation nationale. 
        Une éducation qui n’éduque pas mais qui formate et vole aux familles le droit inaliénable d’éducation. 
        L’Instruction publique ! C’est le terme approprié pour s’occuper de nos enfants, on ne demande pas aux profs de les EDUQUER mais de les INSTRUIRE ! 


      • Silence, on pique ! Silence, on pique ! 10 février 11:19

        @Sarah Connor

        Est-ce que vous demandez à l’Elite de changer ? Commencez par eux, c’est eux qui font les lois ! 


      • Sarah Connor 11 février 20:04

        @Silence, on pique !
        oui, mon commentaire était ironique...en fait. Ça m’énerve qu’on dise qu’on est toujours les coupables de ce monde qui va mal ... on est nés, coupables et esclaves , et il y en a comme Rosamar qui sont les pires alliés de nos fossoyeurs en nous accusant de cautionner un monde pourri ... pour moi, nous le peuple, we the people, on est préts à changer mais encore faut il qu’on est le choix... je ne cautionne plus les abattoirs donc je suis devenue végé et j’aimerais ne plus cautionner les multinationales mais à part me nourrir ou en local ou à la biocoop , je ne peux tout faire sans passer par mulliez and co.. car les petits distributeurs ont tendance à disparaître... et avec la coronade , c’est pire...


      • Bendidon Bendidon 9 février 10:08

        Rose-y-en-a-marre regardez donc cette vidéo EXCEPTIONNELLE :

        https://youtu.be/w6zGkTOq6qs

        ceci n’est pas un COMPLOT (UN MILLION de vues sur différentes plateformes malgré une CENSURE FOLLE !)

        Puis faites nous un article canon et pas neuneu comme dab

        D’avance merci smiley


        • Gollum Gollum 9 février 10:23

          Qui connaît les différentes espèces d’oiseaux, d’arbres, de fleurs et d’insectes ?

          Ben moi. Mais je n’ai jamais été séparé de la nature, d’où mon allergie au monde moderne que je supporte, il a d’ailleurs ses avantages... mais..

          Sinon quelle dégradation au niveau de la biodiversité, c’est un désastre..

          Je suis sur les mêmes lieux depuis quasi ma naissance et j’ai vu disparaitre grillons, machaons, tipules, criquets, fourmis, coccinelles, et quasi plus d’abeilles..

          Je me demande ce que les oiseaux peuvent bouffer. D’ailleurs il ne reste plus que les pies et encore quelques passereaux en nombre réduit.

          Le paysage s’est considérablement enlaidi par la même occasion mais il parait que c’est bon pour le PIB. Alors je n’ai plus qu’à fermer ma gueule...

          Mais le PIB subit les attaques du Corona en attente de la prochaine crise...


          • Fergus Fergus 9 février 11:16

            Bonjour, Gollum

            « Je me demande ce que les oiseaux peuvent bouffer. D’ailleurs il ne reste plus que les pies et encore quelques passereaux en nombre réduit.

            Le paysage s’est considérablement enlaidi par la même occasion mais il parait que c’est bon pour le PIB. Alors je n’ai plus qu’à fermer ma gueule »


            Voilà qui est en rapport avec mon article du jour sur la FNSEA, même s’il est centré sur l’élevage.


            Comme vous, je connais plutôt bien la nature sous les différentes formes qu’elle revêt dans notre pays (cf. L’extraordinaire diversité des paysages de France). Et comme vous, je suis atterré de constater les dégâts que nous les humains avons pu faire sur les sols et sur la diversité de la vie, tant végétale qu’animale.


            Certes, une prise de conscience se fait jour depuis quelques années, et l’on tente, ici et là, de recréer du bocage en redonnant vie à des haies naguère éradiquées pour les besoins avides d’un capitalisme agro-alimentaire destructeur. Mais cette démarche est encore beaucoup trop timide. Or, il y a urgence à réformer les modèles agricoles pour mettre un coup d’arrêt à la disparition des espèces !


          • Gollum Gollum 9 février 12:11

            @Fergus

            Bien d’accord. Mais je crains que nous n’échapperons pas à une catastrophe majeure tôt ou tard...

            Et là, ça fera tellement mal que les prises de conscience seront majoritaires.


          • Passante Passante 9 février 12:27

            @Gollum

            j’ai comme une mauvaise nouvelle à vous annoncer Gollum :
            une prise de conscience (à la différence d’une prise de sang)
            ça demande... une conscience.
            or,
            quand vous acceptez qu’on vous mette une laisse,
            quand vous acceptez le principe-poulailler en pays du coq,
            quand vous acceptez de ne plus marcher qu’en chine,
            que reste-t-il de la cônscience ?

            50 ans plus tôt pom-pom-pidou, il aurait réussi à confiner ?
            on l’aurait enterré vivant !

            donc la perte en biodiversité est aussi de l’esprit :
            vous avez dû croiser dans votre vie ceux qui avaient vingt ans au début du siècle dernier, vous connaissez leurs histoires, leurs difficultés, leurs récits...

            comparer maintenant avec le jeune de 20 ans lambda,
            que reste-t-il ?

            je ne répondrai pas je ne veux blesser personne, c’est déjà fait.
            donc plus le temps passe, plus les dernières « consciences » dignes de ce nom se dissipent, plus le temps passe moins les chances d’en sortir se présentent.
            résultat ?
            rien, le sommeil,
            des foules de caniches satisfaits dirigés par des bouledogues, la fin.
            est-ce injuste ?
            aucunement, c’est une question de degré de stupidité :
            soit ton esprit t’élève au-dessus du niveaux des eaux
            soit t’es bon pour la casse
            (ça s’est déjà vu)


          • ticotico ticotico 9 février 13:12

            @Gollum

            Moi aussi, je pense que j’y arrive... Dans mon jardin, j’arrive à faire la différence entre un cocotier et un bananier, entre capsicum chinense et capsicum annuum, sans oublier les sous variétés, espelette, cayenne, jalapeño... Pour les animaux, c’est plus simple, je n’y vois que des chats, des poules, des moineaux, des pigeons et des colibris... 

            Pour les transports, j’ai même arrêté les transports en commun, il ne me reste plus que le vélo et la marche à pied. En ces temps de virus, c’est pas plus mal.

            Pour la cyberpollution, je ne suis pas complètement guéri, j’apporte encore des contributions futiles à des articles qui le sont tout autant...


          • Aristide Aristide 9 février 13:20

            @Fergus

            un capitalisme agro-alimentaire destructeur

            Vraiment, ce phénomène est mondial, et je ne suis pas sur que le capitalisme soit le seul responsable. Tous les régimes politiques ont contribué à cette modification des milieux agricoles, deux raisons essentielles la mécanisation et la rentabilité ... et aussi le manque de connaissances ...

            Pour ce qui est du capitalisme, il serait peut-être bon d’ essayer d’ouvrir les yeux sur les dégâts écologiques du communisme.

            • Les communistes soviétiques ont eu leur heure de gloire en détruisant une mer entière, la 4éme la plus étendue, la mer d’Arral a été asséchée pour alimenter en eau des steppes transformées en terre céréalière ou cotonnière.
            • Les communistes chinois ont eu aussi leur heures de gloire, en lançant la campagne imbécile contre les quatre nuisibles, des oiseaux éradiqués par le bruit et la chasse et des insectes supprimés par le DDT ...
            Loin de moi, l’idée d’exonérer le capitalisme mais lui attribuer la responsabilité exclusive tient de la manipulation grossière.

            Sur la préservation des espèces et des milieux, qui est un vrai problème, je fais plus confiance aux spécialistes de l’agriculture raisonnée et aux écologistes de terrain, plutôt qu’aux chantres d’un retour en arrière et au citadin écolo-bobo qui prône l’agriculture en toiture ...


          • Gollum Gollum 9 février 14:05

            @ticotico

            Pour la cyberpollution, je ne suis pas complètement guéri, j’apporte encore des contributions futiles à des articles qui le sont tout autant...

            Lol.. smiley Cépafo. smiley Et j’y participe. Ceci dit je vais m’absenter bientôt pendant quelque temps j’ai besoin de rompre avec cette addiction..


          • Gollum Gollum 9 février 14:07

            @Passante

            C’est la catastrophe vers laquelle on se dirige inéluctablement désormais  car c’est trop tard il aurait fallu agir bien plus en amont  qui va opérer ce réveil collectif brutal et le fait d’être des larves n’empêchera pas ce réveil.


          • @Gollum
             La différence entre la voie sèche (la médecine est un signe de terre : TRANSHUMANISME et le reste...) et humide, celle du verseau-OEDIPE (qui est entre le sec et l’humide, la preuve, un moment c’est une femme qui verse l’eau et à d’autres c’est Ganymède).


          • gnozd gnozd 9 février 18:36

            @Aristide

            Capitalisme, communisme...c’est pas des martiens ou des p’tits gris qui ont fabriqué ça !
            C’est Homo Sapiens le mal nommé. Et ça date pas d’hier...


          • Jean Keim Jean Keim 10 février 07:48

            @Passante

            Le virus machin mutant vedette à son rôle à jouer.


          • Attila Attila 9 février 11:21

            « L’enseignement n’inclut pas vraiment une formation à l’écologie et au monde de la nature. »

            Ce n’est pas son rôle.

            Elle doit rester neutre en matière idéologique et religieuse. Or, la Nature n’existe pas, ce n’est qu’une croyance qui vient de la bourgeoisie occidentale, les autres peuples du Monde ignorent l’existence du concept de Nature :

            Philippe Descola, Par delà nature et culture

            .

            Quant à l’écologie, c’est une religion : le culte de la Nature.

            Pour respecter le principe de laïcité, l’école doit traiter les questions d’environnement de manière neutre, sans utiliser la croyance en la Nature : il n’y a pas de Nature !

            .


            • Gollum Gollum 9 février 12:09

              @Attila

              C’est comme si vous niiez les différences homme/femme. C’est du même tonneau.

              Le concept de nature a émergé au XIXème siècle parce que l’industrialisation a commencé à ce moment là.

              Du coup ce qui était latent est devenu patent. Et visible. 

              Le monde industriel fonctionne selon une logique de la chose morte alors que le vivant fonctionne selon une logique contraire, néguentropique.

              C’est donc fort différent. Et ce serait donc bien le rôle de l’EN d’enseigner ces disciplines...

              D’ailleurs moi qui suis relativement âgé, de mon temps, on avait droit aux sciences naturelles... Puis ça a disparu..

              J’ai envie de dire : comme par hasard... Vaut mieux enseigner  pour le plus grand profit du monde industriel et donc de la bourgeoisie  les sciences des choses mortes : mathématiques, physique, informatique...

              Et quand on enseigne les choses de la vie, les enseigner selon la logique des choses mortes  faudrait surtout pas que l’on s’aperçoive que le vivant obéit à d’autres lois...


            • Attila Attila 9 février 12:24

              @Gollum
              « Le concept de nature a émergé au XIXème siècle »
              Faux, c’est une invention des philosophes grecs au 6ième siècle avant JC :
              Platon : le Timée.
              Quand on est prudent, on commence par voir ce qu’il y a dans les liens vers les documents. Philippe Descola est anthropologue, il a vécu plusieurs années dans une tribu amazonienne, il est ancien élève de Claude Lévi-Strauss qui fut également son directeur de thèse, il est actuellement professeur au Collège de France. C’est un esprit libre capable de prendre du recul par rapport à sa propre culture :
              La Nature n’existe pas, ce n’est qu’une croyance des occidentaux.
              .
              Ne pas être capable de prendre du recul par rapport aux croyances qui baignent notre société, c’est s’interdire de poser les problèmes rationnellement, comme les complotistes et leur chloroquine.
              Philippe Descola, Par delà nature et culture
              .


            • rosemar rosemar 9 février 12:29

              @Attila

              Encore faut-il définir les termes : quelle est votre définition du mot « nature » ?


            • rosemar rosemar 9 février 12:30

              @Attila

              La nature, au sens étymologique du terme, c’est « ce qui naît » : l’homme et tous les êtres vivants, animaux, arbres, fleurs en font partie...


            • Attila Attila 9 février 12:57

              @rosemar
              « quelle est VOTRE définition du mot « nature » ? »
              Moi, je ne suis rien. Je me contente de lire et d’apprendre avec mes modestes moyens. Ce n’est pas moi qui ait décidé de créer deux catégories dans l’ensemble des choses qui existent : les choses naturelles et les choses artificielles. Je rappelle que nous, les français, au moins les classes populaires, jusque dans les années 1970, nous ne faisions pas ces distinctions et nous n’utilisions pas les mots de Nature et de naturel. C’est à partir de mai 68 que la diffusion a commencé.
              Les autres peuples du Monde créent également des catégories arbitraires dans l’ensemble des choses qui existent, mais ce sont des catégories totalement différentes. Quand l’occidental arrogant parle de peuples « proches de la Nature » ou « en harmonie avec la Nature », il plaque ses propres croyances sur des cultures différentes qu’il ignore et ne comprend pas. Le déni de la culture des autres, c’est du colonialisme.

              .


            • Attila Attila 9 février 13:09

              @rosemar
              « La nature, au sens étymologique du terme, c’est « ce qui naît  »
              Qui vient du terme grec de « phusis » contenant aussi la notion de croître.
              Deux livres pour aborder ce sujet :

              « La Nature » éditions philosophiques Vrin. Lien
              .
              « Nature », François Dagognet, éditions philosophiques Vrin. Lien

              .


            • Gollum Gollum 9 février 13:51

              @Attila

              Bon ok c’est dans Platon... Cela change quoi ? Ben rien. La nature existe bel et bien.

              Ce qui est artificiel quelque part c’est plutôt la civilisation industrielle. Complètement hors sol...

              Sinon pour en revenir à Descola, j’ai lu le texte proposé avec lequel je suis d’accord..

              Mais ce n’est pas du tout ce que j’évoque ! Je ne parle pas de la culture. La culture peut très bien respecter la nature et s’y insérer.. Ce dont je parle c’est de la caractéristique du monde moderne à savoir son artificialité et sa propension à tout détruire ce qui est d’ordre vivant et biologique.

              C’est quand même suffisamment visible à l’œil nu non ? Et c’est bien cela qu’il faut interroger.


            • Attila Attila 9 février 14:13

              @Gollum
              « La nature existe bel et bien » comme l’efficacité de la chloroquine pour les complotistes.
              Mêmes procédés mentaux : je le crois, donc c’est vrai.

              .


            • Gollum Gollum 9 février 14:16

              @Attila

              Ben non quand je marche sur de l’herbe c’est bien de l’herbe et quand c’est du bitume c’est du bitume..

              Mais bon je crois que je pisse dans un violon là..


            • Attila Attila 9 février 15:04

              @Gollum
              De l’herbe, c’est de l’herbe. Mais vous êtes incapable de me montrer « la Nature ».
              Vous pissez dans un violon car vous essayez de me persuader de l’existence de quelque chose qui n’existe pas. Comme tout croyant qui essaye de nous persuader de l’existence de son dieu.

              .


            • Gollum Gollum 9 février 15:37

              @Attila

              Ah mais non je n’essaye pas de vous faire croire quoi que ce soit...

              En fait je m’en fous un peu de votre opinion.

              Je vous ai donné la mienne, maintenant je vogue vers d’autres cieux et libre à vous de croire que la gravité n’existe pas par exemple si cela vous chante.. mais ne vous étonnez pas malgré tout si vous n’arrivez pas à voler... En fait le croyant c’est vous.


            • Attila Attila 9 février 15:50

              @Gollum
              Amen !

              .


            • gnozd gnozd 9 février 18:47

              @Attila

              Le fait est que la nature existe et que le vivant est issu de ce qu’il y avait avant, et le fait est également que le vivant influe sur la nature depuis son apparition.

              Et le fait est également que le genre Homo est particulièrement doué pour bricoler son environnement, et dans le genre Homo, le Sapiens est le champion toutes catégories.

              Allez, je vais faire mon Fergus : nous sommes effectivement issus de la Nature et depuis notre apparition, nous l’exploitons, la triturons, la transformons, l’adaptons, et depuis environ 150 ans, la martyrisons.

              C’est plus clair comme ça ?


            • gnozd gnozd 9 février 18:49

              @gnozd

              " nous sommes effectivement issus de la Nature et depuis notre apparition, nous l’exploitons, la triturons, la transformons, l’adaptons, et depuis environ 150 ans, la martyrisons

              "

              Mais tout ça, c’est pour la bonne cause : notre survie !!!!
              On est cons hein ?


            • Attila Attila 9 février 18:52

              @gnozd
              « On est cons hein ? »
              Par politesse, je ne vais pas vous contredire.

              .


            • Xenozoid Xenozoid 9 février 19:14

              @gnozd
              d’ailleur le fric est aussi métaphysique, persone ne demande si c’est un concept tout le monde le sait, attila ne nous dit pas comment il voit son environement,et franchement cela est un détail apparement


            • mmbbb 9 février 21:05

              " La Nature n’existe pas, ce n’est qu’une croyance des occidentaux.

              " c est une citation de votre anthropologue ! Il a raison c est pour cela que Bolsonaro , president du Bresil , a lu Descola et a decide que les forets soient transformes en champ agricole . La nature n existant pas , je ne vois pas de probleme a ce que le Bresil devienne un geant de l agroalimentaire En revanche , le disciple de M Descola aura de la peine a trouver et a etudier les tribus d Amazonie d ici 25 ans , ils deviendront comme les indiens d ameriques , parques , Cela n a guere d importance , la nature etant une croyance quelle diifference entre une foret et une ville


            • Attila Attila 10 février 11:42

              @mmbbb
              Vous me faites penser à ces écclésiastiques des années 1970 se désolant de la perte d’influence de la religion et qui disaient : « Mais on ne peut pas avoir de morale si on ne croit pas en Dieu »
              Vous croyez qu’on ne peut pas avoir de morale environnementale si on ne croit pas à la Nature.

              .


            • Gasty Gasty 9 février 12:02

              « Il serait souhaitable de se rapprocher de son lieu de travail » Mais ou sont les lieux de travail ? Dans les zones industrielles ? Dans les centres ville ? Près des industries classé seveso ? Dans des transports internationaux ?

              Quelle est votre souhait ?


              • Gasty Gasty 9 février 12:11

                Il serait utile de renouer ce contact mais la tâche est difficile.

                Renouer le contact avec la nature, vu le nombre que nous sommes, je ne crois pas que la nature apprécierait.


              • Claude Simon Claude Simon 9 février 12:10

                C’est bien de vouloir policer le peuple constamment coupable des abus des usurpateurs de la haute finance, ce serait mieux de repenser la finance mondialiste afin d’arrêter de brimer le peuple.

                D’ailleurs, on attend toujours le couvre-feu sur les plateaux télé pour le JT de 20h. Plus de transmission de la peur ou de la culpabilité, juste rosemar pour nous faire la morale avec de vrais sujets à elle , c’est quand même plus doux.


                • rosemar rosemar 9 février 12:37

                  @Claude Simon

                  Repenser la finance mondialiste est indispensable, mais on ne peut nier l’impact des êtres humains sur la pollution de notre planète.


                • Claude Simon Claude Simon 9 février 15:06

                  @rosemar

                  Oui, et de la mondialisation sur :
                  l’emprunte carbone ;
                  la débauche de moyens logistiques ;
                  la perte de qualité de produits manufacturés à l’autre bout du monde ;
                  la difficulté de faire de la maintenance sur l’échiquier mondial et donc d’inciter à jeter ;
                  qui tire les revenus vers le bas, favorisant la paupérisation, et à fortiori la surpopulation ;


                  Oui, et du capitaliste sur :
                  l’obsolescence programmée ;
                  la publicité ou influence qu’il a pour fourguer des produits ou services véreux et superfétatoires ;
                  de ses normes intrusives avec la complicité de certaines institutions afin de régler le problème écologique par des options incapacitantes ou mortifères ;
                  qui baisse la qualité des produits afin d’accroître sa marge ;

                  Oui, et du financier qui :
                  imprime plus de monnaie que la planète n’est capable de fournir de ressources ;
                  qui favorise la dégradation de qualité des produits en usurpant leurs valeurs par son système monétaire ;
                  qui finance le champ de bataille et la pollution conséquente ;
                  qui s’achète la fidélité de son laquais capitaliste en satisfaisant tout ses caprices ;


                • Claude Simon Claude Simon 9 février 15:27

                  @rosemar

                  A l’origine, nos externalités étaient positives pour les écosystèmes. Depuis qu’elles sont devenues négatives, soit pour les écosystèmes, soit pour nous, soit pour les deux :

                  On ne peut évidemment pas trop les brusquer, sauf à avoir des retours de bâton.
                  On peut aussi compter sur l’évolution de ces écosystèmes pour recycler nos externalités, mais c’est une garantie sur du très long terme à priori.
                  Il reste à mieux les connaître (beaucoup de choses sont déjà faites en ce sens)
                  souvent, on se rend compte à fortiori qu’on les a maltraités par ignorance ;

                  Bref, la culpabilité n’est pas, de loin, la meilleure option.


                • Chère Rosemar, je vous conseille toutes les les d’Annick de Souzenelle. Une femme exceptionnelle Elle parle du Covid comme une espèce d’accouchement très douloureux qui va accoucher d’un beau bébé de lumière. Devenue astrologie. Ce grand passage nous mène vers l’ère du verseau : accomplie en 2026. J’ai fais cette nuit le rêve le plus merveilleux qui soit : c’était comme à la fin de la guerre 45 : tout le monde chantait dans les rues. de grandes fêtes dans les bistrot. Le verseau, c’est l’ère de L’homme accompli et verticalisé, quittant la religion et son dogmatisme pour aller vers la spiritualité. En astrologie la maison 12 qui est celle associée au signe du poisson est signe d’épreuve de souffrance (le message victimaire et souffreteux de toutes les religions exotéristes). Ecoutez son message : il est lumineux et plein d’espoir : https://www.youtube.com/watch?v=Om_OF9vO_y0


                  • Lire toutes les vidéos et livres de ANNICK DE SOUZENELLE. 


                    • Chère Rosemar, je vous conseille tous les livres d’Annick de Souzenelle. Une femme exceptionnelle Elle parle du Covid comme une espèce d’accouchement très douloureux qui va réveler beau bébé de lumière. Devenue astrologue. Ce grand passage nous mène vers l’ère du verseau : accomplie en 2026. J’ai fais cette nuit le rêve le plus merveilleux qui soit : c’était comme à la fin de la guerre 45 : tout le monde chantait dans les rues. de grandes fêtes dans les bistrot. Le verseau, c’est l’ère de L’homme accompli et verticalisé, quittant la religion et son dogmatisme pour aller vers la spiritualité. En astrologie la maison 12 qui est celle associée au signe du poisson est signe d’épreuve de souffrance (le message victimaire et souffreteux de toutes les religions exotéristes). Ecoutez son message : il est lumineux et plein d’espoir : https://www.youtube.com/watch?v=Om_OF9vO_y0


                      • Il faut faire un virage à 180 degré ; Revenir sur le mariage homo, la PMA, la Gpa, fiancer les psychologues et un peu moins la médecine. Prendre en considération la médecine avec les plates. Revenir vers notre intériorité. Ce temps de gestation comme toujours, durera sept ans. Le temps de la présence d’URANUS (le signe du verseau) dans le signe du TAUreau. 7 ans. Uranus est rentré dans le signe du TAUreau (amusant, vaccin vient de vacca : vache). Donc nous pouvons parler d’un véritable changement en 2026. Il faut quitter le narcissisme (le sec) pou entrer dans l’air humide. LE souffle symbolisant le divin. Nous pourrions en vouloir à ceux qui nous ont construit à cette catastrophe : les médias, on le sait sont ils sont au pouvoir des ex-gauchistes devenus néo-libéraux......Pierre BERGE en tête. mort le jour de la naissance de la vierge. Seront-ils capable de s’extraire de leur infantilisme narcissique pour rentrer dans l’Oedipe et la limitation. NARCISSE meurt à la fin. Nous sommes à la croisée des chemin. Les psychologues savent bien que la perte de la spiritualité est composée par le pouvoir financier bien décrit par DANY-Robert Dufour : le DIVIN MARCHE. EN MARCHE...J’attends que deux psychanalyste montrent le chemin : Roudinesco et Serge HEFEZ et se remettent en question...Psys chez LIBE.


                        • La pollution c’est simple. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. C’est notre inconscient qui est pollué par des rêves narcissiques et orgueilleux.


                          • Rosemar, seriez-vous prête à passer par la lecture d’ANNICK DE SOUZENELLE ?????


                            • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 9 février 13:12

                              La réponse est bien entendu...NON.

                              Car baignant dans notre environnement artificielle, nous ne savons plus dans quel monde nous vivons.

                              Facile de fantasmer la nature quand celle-ci ne constitue plus qu’une vitrine dont la contemplation sert d’anti-dépresseurs à une humanité déracinée. 


                              • Aristide Aristide 9 février 13:33

                                Rosemar vous ne posez pas la bonne question !

                                La bonne, la seule, la vraie est de savoir si on va demander aux milliards d’habitants de notre terre de renoncer à de profiter à leur tour à tout ce dont nous usons et abusons et dont ils ne profitent pas.

                                A la manière de votre petite copine Greta vous ignorez que ce message à notre intention seule, est inaudible à tous ceux qui n’ont pas la chance de profiter de tout ce qu’on dénigre sous le nom de « société de consommation ». Si on ajoute, les besoins légitimes en terme d’éducation, de santé et de sécurité, je crois que là on voit bien l’inanité de ce discours nombriliste.


                                • rosemar rosemar 9 février 13:44

                                  @Aristide

                                  C’est aux sociétés les plus nanties de faire des efforts en priorité, évidemment.


                                • Claude Simon Claude Simon 9 février 15:07

                                  @rosemar

                                  Il y a cependant des sociétés qui ont plus de besoins que d’autre.


                                • Pour réussir cette grossesse de ce nouveau monde qui état dans ma tête depuis 1983. faut faire un virage à 180 degré ; Revenir sur le mariage homo, la PMA, la Gpa, financer les psychologues, les psychnalystes et un peu moins la médecine. Prendre en considération la médecine avec les plantes. Revenir vers notre intériorité. Ce temps de gestation comme toujours, durera sept ans. Le temps de la présence d’URANUS (le signe du verseau) dans le signe du TAUreau. 7 ans. Uranus est rentré dans le signe du TAUreau (amusant, vaccin vient de vacca : vache). LA VACHE SYMBOLE DE LA MATERNITE. Donc nous pouvons parler d’un véritable changement en 2026. Il faut quitter le narcissisme (le sec) pour entrer dans l’air humide. LE souffle symbolisant le divin (le Covid étant lié au souffle (souffle signifiant est lié à la spiritualité) sec et humide l’unité de l’homme et la femme). Nous pourrions en vouloir à ceux qui nous ont mené à cette catastrophe : les médias, on le sait sont au pouvoir des ex-gauchistes devenus néo-libéraux......Pierre BERGE en tête. mort le jour de la naissance de la vierge. Seront-ils capable de s’extraire de leur infantilisme narcissique pour rentrer dans l’Oedipe et la limitation. NARCISSE meurt à la fin. Nous sommes à la croisée des chemins. Les psychologues savent bien que la perte de la spiritualité est compensée par le pouvoir financier bien décrit par DANY-Robert Dufour : le DIVIN MARCHE. EN MARCHE...J’attends que deux psychanalyste montrent le chemin : Roudinesco et Serge HEFEZ et se remettent en question...Psys chez LIBE. L’expir et l’inspir sont liés au divin comme le covid est lié au souffle.


                                  • C’est pourtant clair, la voie sèche a commencé en 1984 (la technologie sans âme). Domaine plus masculin que féminin. La traversée du christ dans le désert est de quarante jours. Et quarante années sont passée. Le désert, le voie sèche..... Le diable ou Satan s’habille en PRADA....Ce bel enfant apparu dans mon rêve la nuit de la mort de celui qui aurait du être le rêve. Synchronicité terrible : la me^me nuit, je devais travailler avec les Docteur JEAN FONTAINE sur la mort subite du nourrisson. J’avais mon idée sur le sujet. Cette même nuit fatale (7 octobre 1983), date de naissance de POUTINE). Cet enfant dans ma tête devait donc accoucher (si je n’avais pas mis un stérilet : le 7 juillet 1984. Petit calcul : 2024 : entrée de PLUTON EN VERSEAU,...EN FEVRIER. Signe du verseau. Dans lequel nous sommes actuellement.... 


                                    • Pas voulu : 40ème commentaire...


                                      • Tout le monde ne passera pas le pont entre l’ère du poisson et celle du verseau. Nous sortons en plus de deux ans de matérialisme pour passer dans une ère air (VERSEAU). Du sec (la médecine-la science) nous passons à l’humide-sec du féminin. Intériorisée. https://www.youtube.com/watch?v=LXwEW-aNY_w


                                        • joletaxi 9 février 14:51

                                          je vous supplie:ne changez rien pour moi

                                          mais vous, faites ce que vous voulez, je m’en tape à un point ,vous pouvez pas imaginer

                                          bon, pas le temps, faut que l’aille faire quelques emplettes chez un producteur local Lecler, et grand frais, rien que du bio conscientisé

                                          il y a un bon article qui explique la façon dont cela se met en place

                                          https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2021/02/09/urgence-climatique-de-georges-orwell-a-aldous-huxley/

                                          bien entendu Mme Michu qui n’y pige rien, est devenue actrice dans le sauvetage du monde, la boucle est bouclée

                                          Même le moustachu n’aurait pu rêver d’un tel outil


                                          • rosemar rosemar 9 février 19:40

                                            @joletaxi

                                            Attention : le bio n’empêche pas d’être malade... voir le témoignage plus bas...


                                          • Qui acceptera de passer du patriarcat au féminin sacré ???? Une femme qui fait l’amour se connecte avec son divin parce qu’elle est AME oureuse. L’Homme lui ne voit pas du tout les choses du même point vue. La matrice étant reliée au coeur. L’homme, sauf s’il a intégré son féminin, n’est pas capable de ressentir la même chose. Axant son action sur la partie technique, la performance. C’est vrai, la femme n’a pas beaucoup à faire... Même s’il est amoureux au début, n’étant pas connecté à son âme, il passe facilement à une autre femme. La femme quitte son conjoint si elle est amoureuse ailleurs. L’homme lui est capable de cliver la partie sexuelle des sentiments. Combien d’hommes sont bloqués dans leur sexualité quand il commence à aimer ? Le clivage n’étant plus. Je prendrais l’exemple du chirurgien à qui il est déconseillé d’opérer quelqu’un de proche. De la même manière que nous ne mangerions pas un animal que nous avons élevé.


                                            • cilaos 9 février 16:15

                                              Les Français, enfin ceux que vous exhortez à changer leur mode vie, suivent les exemples de notre état qui vend pour des dizaine de milliard d’euros par ans des armes partout ou il y de l’argent. Pour les Français il n’y a que les ampoules à base consommation pour se consoler et surtout bien se culpabiliser. 


                                              • Initiativedharman Initiativedharman 9 février 17:20

                                                Sommes-nous prêts à changer ? Pour le moment, je n’ai pas l’impression que les gens aient envie de changer. Ils ont un mode de vie consumériste. Les hypermarchés sont surpeuplés. Et ceux qui nous gouvernent ainsi que leurs opposants sont tous pour une politique productiviste, celle qui mène à notre perte...

                                                Production = consommation = pollution = destruction.

                                                Quelques-uns seulement ont compris l’enjeu et l’avantage à vivre autrement mais ils sont minoritaires et le temps presse. Quant aux citoyens « moyens », ils font rien qu’à faire dégénérer la situation.


                                                • gnozd gnozd 9 février 18:52

                                                  @Initiativedharman

                                                  On changera quand on aura plus rien à becqueter, point barre ! Et y’aura du sang sur les murs !!!


                                                • troletbuse troletbuse 9 février 17:35

                                                  Après l’obsession du Covid, l’obsession écologique. J’espère que vous vivez seule afin de ne pas contaminer votre entourage.


                                                  • gnozd gnozd 9 février 19:14

                                                    Réponse générale à cette chère Rosemar : J’ai 66 ans et depuis, disons, une quarantaine d’années, je suis « bio » !!!!

                                                    Super bio : j’ai même été végétalien pendant 3 ans, entre 1982 et 1985 à peu près, je faisais même mon lait de soja !

                                                    Bref. Je suis bio. Ma première régulière aussi, avec laquelle j’ai eu 2 enfants totalement bio, allaités chacun 18 mois, en super santé, jamais vaccinés, évidemment. Ma fille ainée est même devenue paysanne, bio, évidemment !

                                                    Toujours en bonne santé, j’ai fait un maximum de boulots toujours assez physiques, de temps en temps une grosse crève l’hiver, pas de quoi fouetter un chat. Et puis, y’avait l’homéopathie !!!

                                                    Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

                                                    Et puis j’ai commencé à ressentir des douleurs intenses dans la poitrine. D’abord espacée, puis de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes.

                                                    Pour faire rapide, début décembre, à l’issue d’une coronarographie, on m’a posé un stent, en me faisant bien comprendre que j’avais frôlé -heureusement pour moi l’infarctus.

                                                    Alors je survis donc grâce à une médecine technologique et invasive que j’ai conchiée pendant toute ma vie, je prends 4 médocs issus de l’industrie pharmaceutique, donc quelque part pétrochimique !!!

                                                    Et je n’ai pas eu l’élégance écologique de respecter la décision de Dame Nature, qui dans son infinie sagesse avait décidé de ma faire calancher à 66 piges !

                                                    Vous allez me dire que ça n’a pas de rapport avec votre article, ce quoi je vous répondrai qu’on est justement en plein dans le vif du sujet, à savoir : notre place sur cette foutue planète, et ce que nous sommes prêts à faire pour survivre, et grappiller quelques années supplémentaires, en émargeant un peu plus longtemps aux caisses de retraite, et participant ainsi à creuser un peu plus la dette publique, et prendre la place des jeunes !!!

                                                    Alors, elle est pas belle la vie ?


                                                    • rosemar rosemar 9 février 19:37

                                                      @gnozd
                                                      Moralité ? Le bio n’empêche pas d’être malade... mais il faut aussi veiller à ne pas manger trop gras, trop salé, trop sucré...


                                                    • Anna ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ???? Annick de Souzenelle. Anne Dufourmantelle, psychanalyste. Morte en voulant sauver l’enfant d’une amie, il se noyait (elle qui avait écrit sur le mythe de Jonas, j’espère qu’une baleine l’a ramenée sur le sol pour rejoindre NINIVE. Il me plaît de penser qu’ANNICK à pris la relève. Pourquoi t’es tu prostituée chez LIBERATION ?... Anne, oui tu étais dans mon rêve. Nous nous étions retrouvées..... Anne vient de l’hébreu Hannah qui signifie « grâce ». et mon futur fiancé qui m’écrivait : alors il avance ton âne. J’étais chez elle pour étudier. Mais ce fiancé trop beau pour être vrai est passé du côté de la FORCE (comme dans STAR WARS), je l’ai quitté et lui ai rendu sa bague de fiançaille. Pour se mettre avec une juive..... Enfin, c’est du passé. Oui Anne, la femme aimée avant moi par mon premier Olivier, tombée d’un escalier en chaise Roulante....morte le jour de ton anniversaire : le 26 juillet : date anniversaire de JUNG. . ANNE DABIN. Merveilleuse artiste. Et bien sûr ANNE se fête le 26 juillet. 26 en numérologie : https://sarfatit.com/nombre-26-est-il-sacre/. CE 26 qui me poursuit...ANNE, mère de la vierge Marie........Normal que la Grand-mère soit la vraie mère par un saut de génération.


                                                      • cyrus NeutralScissors 9 février 19:27

                                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                                        Que de gros pavée empiler ... dont tres peut de mots traite du sujet ..
                                                        Peut etre est t’ il temps de mere tout ca dans des article au lieu de bombarder les commentaire ? 

                                                        ce que tu dit fait sens , mais la facon de l’ argumenter en commentaire dessert tes propos et te fait passer pour une vielle chouette c’ est dommage .

                                                        Essaye de nous metre tout ca dans une serie d’ article .. de la maniere la plus digeste et didactive possible .


                                                      • @NeutralScissors je ne suis pas une grammar nazie. Mais votre orthographe est un peu chancelante et de toutes façons, j’ai essayé de passe la muraille d’Agora-vox avec un article...refusée.. 


                                                      • rosemar rosemar 9 février 19:38

                                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                                        Il n’est pas interdit d’essayer à nouveau...


                                                      • @NeutralScissors Même si j’ai la chance d’encore plaire, je suis une vieille Chouette. Comme ATHENA dont c’était le symbole. Parmi les animaux, c’est certainement le plus fascinant. Et en plus porter le nom de Chouette...n’est en rien déshonorant. Vous savez que normalement nous ne devrions plus être là. Il suffit de l’action d’un seul homme pour empêcher l’explosion de la bombe atomique. C’était dans les années soixante....


                                                      • cyrus NeutralScissors 9 février 19:43

                                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                                        Mon orthographe est innomable c’ est exact ...

                                                        il faut perseverer , et surtout ordonner tes themes ...
                                                        mais ce n’ est qu’ un encouragement a faire autrement pas un diktat 

                                                        CYRUS


                                                      • Xenozoid Xenozoid 9 février 19:45

                                                        @NeutralScissors

                                                        <<NE REPONDEZ PAS AU COMMENTAIRE POUR NE PAS ETRE PARTI PRENANTE >>


                                                      • cyrus NeutralScissors 9 février 19:46

                                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                                        la chouette ( athena) est le symbole de l’ hermétisme smiley

                                                        mais soit plus prometheene si tu veut rechaufer le coeur des homme du feu de la connaisance (gnose)


                                                      • Xenozoid Xenozoid 9 février 19:50

                                                        @NeutralScissors

                                                        <<NE REPONDEZ PAS AU COMMENTAIRE POUR NE PAS ETRE PARTI PRENANTE >>


                                                      • @rosemar Je sais que je ne recevrai que des tomates, vu le niveau des commentateurs. J’attends le bon moment. Quand on criera au secours....et que le narcissisme ou l’orgueil (propre à la lignée Kennedy qui était maudite, (peut-être à cause de l’arrière grand-père qui était un mafieux,...) lâchera pour accepter ENFIN de revenir à OEDIPE. Vous connaissez l’histoire de la flûte d’Hamelin. Tous les ingrats sont menés au précipice, excepté le dernier qui était boiteux (il connaissait la castration, la limite) et de ce fait fut sauvé, car il n’arrivait pas à suivre. Comme les personnes qui meurent d’une crise cardiaque sur le tapis du cardiologue. Cela devrait être interdit. Les derniers seront bien les premiers. Et j’aime trop ma tranquillité pour affronter la presse et tout le reste. Beaucoup de personne aimeraient que j’écrive le livre de ma vie. Mais la suite risque d’être fatiguante...et peut-être risquée...regardez la réaction de la « gauche » au moment où AGACINSKY a voulu faire son exposé à l’université......Elle a la protection de son mari JOSPIN...


                                                      • @NeutralScissors Prométhée condamné à être attaqué par le foie (peut-être manquait-il de foi), ICARE, PHAETON, THESSE.....Fin tragique. Il y a un excellent livre dans une collection qui compare le mythe de Prométhée à de celui d’Héphaistos (le boiteux). tiens, à ce propos : Jacques Lacarrière vient de mourir....né un 2 décembre : comme Michèle Tapie, nom de journaliste Deixonne.....Les fameuses Editions : Belles lettres. Malheureusement je ne retrouve plus le livre. Maison dont l’emblème bien sur est la CHOUETTE. M’appelant aussi Michèle, je dois avoir intégré son tic de journaliste : tac tac tac sur sa vieille Remington...elle a de ce fait délaissé un peu oliVier A. qui l’adorait et c’est sa tante qui l’a vraiment élevé. A Lisette Agulhon. Logopède à Nice.


                                                      • cyrus NeutralScissors 9 février 20:57

                                                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                                                        chaque soir promethée mourrait et chaque matin il renaissait avec son nouveaux foie prete a endure encore le meme suplice , 

                                                        c’ est tres juste de faire l’ analogie avec phaeton sur son char .
                                                        celui la meme qui chaque nuit (sous un autre nom ) se faisait devorer par le serpent APEK smiley

                                                        grece et egypte sont deux comptoir atlante tres lié ...
                                                        ce n’ est pas un hasard , si platon ( le grec ) rencontre (Sais) l’ egyptient pour comprendre l’ ancienne republique ...


                                                      • Pas THESSE, mais Thésée...(un peu Macron)..


                                                        • Jean Keim Jean Keim 10 février 07:51

                                                          Quelle que soit l’origine naturelle ou artificielle du virus vedette et de ses soi-disant mutations, il n’est pas là par hasard, le hasard c’est bon pour la science.

                                                          Le monde ne changera que si nous changeons individuellement.

                                                          Un réel bouleversement de notre conscience ne peut être intellectuel, il ne saurait se cantonner au savoir, au confort, au développement personnel ni à l’écologie, les effets ne seraient pas profonds ni durables, il ne s’agit pas non plus de sauver la planète, pour cela elle n’a pas besoin de nous, au contraire c’est nous qui avons besoin d’elle, comme l’animal qui reçoit le gîte et le couvert.

                                                          Peu importe ce que fait l’autre, il n’y a pas de modèle, à chacun sa prise de conscience, ce qui est remis en cause c’est un mode de vie et de penser.

                                                          Il n‘y aura pas de changement véritable et profond sans l’aperception de la nature et du mouvement de la pensée qui n’est qu’un processus inhérent au corps, de l’intelligence plus ou moins dégradée.


                                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 10 février 18:35

                                                            ENFIN UN COMMENTAIRE SENSE. Merci, je me sens un peu moins seule....Bien sûr que le Covid n’est qu’un révélateur...


                                                          • Jean Keim Jean Keim 10 février 07:52

                                                            Il est d’une importance absolue, incontournable, fondamentale, de comprendre chacun individuellement au plus profond de notre cœur, de notre intelligence, le rôle essentiel que joue notre mode de penser, sans cette aperception (action d’apercevoir, par laquelle l’esprit appréhende, prend conscience.) tout changement en nous et donc dans le monde est illusoire.

                                                            Tout peut se résumer en un aphorisme : la pensée ne peut exprimer que ce qu’elle connaît.

                                                            Une suite d’idées réunies ensemble peut devenir une idéologie, et c’est sur cette construction mentale que le monde au fil de l’histoire, dans une répétition infernale, littéralement diabolique au sens de possession, se construit, se détruit et recommence ; les grands empires, les nations, les religions, les concepts économiques, certains aspects de la science, etc., jusqu’à la pandémie qui occupe nos esprit actuellement, tout absolument tout passe par ce processus, et dans notre petite vie de tous les jours, comme dans celles des plus effroyables despotes que l’histoire a encensés, ce même processus est à l’œuvre.

                                                            Il y a eu et il y aura encore des êtres humains d’exception sains d’esprit que leur évolution (mot bateau qui veut tout dire et rien dire) mettait à l’abri du délire mental, mais à chaque fois des suiveurs se sont emparés de leur message originel et l’ont codifié, organisé pour en faire une idéologie, une de plus.

                                                            Le premier pas est donc d’entrevoir de quoi nous sommes le jouet, la suite du mouvement suivra « peut-être » si l’élan n’est pas conceptualisé ou oublié, relégué dans la boîte à idées.


                                                            • Jean Keim Jean Keim 10 février 07:59

                                                              @Jean Keim

                                                              La lecture de la majorité des articles et des commentaires afférents me conforte dans l’évidence de ce que je suggère supra.


                                                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 10 février 18:32

                                                              Cet arbre semble vraiment mort. qui le ressuscitera ? Soyons réaliste. Ne changeront pas : les psychotiques, les pervers et pervers-narcissique. Hélaaas, ils sont en constante augmentation. 


                                                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 10 février 18:41

                                                                Tentative de statistique. Psychotiques : au alentours de 30%, pervers:20 % reste les borderline (sacré boulot, les ETATS-LIMITES (dont les psychopathes, peu d’espoir pour eux) : 30%. Les névrosés proche de la normalité (ont un surmoi). Reste en gros : plus ou moins trente pourcent de personnes susceptibles de muter.... Ne perdons pas espoir...Et si un dieu de l’inconscient collectif comme le perce-neige ouvrait une porte pour y faire pénétrer LA LUMIERE. Car sans soleil, on est définitivement foutus..


                                                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 11 février 09:02

                                                                  Bloquée par Dugué, j’aimerais mettre trois étoiles au commentaire de.Géronimo howakhan

                                                                  Individuellement presque tous responsables.... Parce que nous nous sommes détournés de notre vie intérieure.... Alors cessez de chercher un coupable. Regardez votre vie dans une glace. CE qui arrive bien sûr. Devait arriver....Et si la mort est au bout, ce n’est que normal et acceptons là sereinement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité