• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Malheur au pays où les adolescents votent à 16 ans !

Malheur au pays où les adolescents votent à 16 ans !

Que les vieux aigris toujours à se plaindre qui pensent avoir une seule bonne raison pour refuser le vote des ados dès 16 ans lèvent le doigt. Bien sûr, les nouveaux électeurs auront en même temps la majorité civile. Dans le fond, est-ce une si mauvaise idée de responsabiliser très tôt la nouvelle génération ; et pourquoi pas à 15 ans tant que nous y sommes ? 

La majorité à 16 ans est un serpent de mer politique, on en parle sans y croire vraiment et puis un jour ça peut arriver comme un cheveu sur la langue de Giscard d'Estaing, qui le 5 juillet 1974 avait accordé le droit de vote aux jeunes de 18 ans. Un coup de génie ou une idée politique hasardeuse pour un centriste de droite , alors que les jeunes sont idéologiquement majoritairement à gauche, François Mitterrand, s'il était encore de ce monde pourrait le confirmer. Faut-il préciser que si la génération Z ou encore C pour "Communication, Collaboration, Connexion et Créativité", a tendance à pencher à gauche, une autre bonne partie de la jeunesse se moque totalement de la politique. Pourtant, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon proposaient le droit de vote aux plus de 16 ans dans leur programme pour la présidentielle de 2017.

Le pour et le contre

"Aujourd'hui, les jeunes s’émancipent de plus en plus tôt. 16 ans est un âge un peu bâtard où “on est déjà pénalement responsable, mais où il faut l'autorisation des parents pour passer à la télé”, observe une jeune fille sur France Info. C’est un âge où “on commence à comprendre, on a des opinions, on a déjà des responsabilités", indique une lycéenne. Et en effet, à 16 ans, les jeunes peuvent légalement conduire en étant accompagné, entrer dans l’armée, ont la majorité professionnelle, “âge de la fin de l’obligation scolaire et donc de la possibilité d’exercer un emploi à l’exception de travaux interdits ou réglementés.”, A cet âge là, la majorité sexuelle, établie à 15 ans, est aussi acquise, ajoute L’Humanité."

“Les jeunes n'auront pas tous les clés pour voter”, juge Chloé Deverly, 16 ans, vice-présidente de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne, dans Ouest France. Selon elle, et se référant aux textes de l'Éducation nationale, “le lycée est censé être le lieu où l'on reçoit un enseignement à la vie civique, où l'on apprend à être un citoyen à part entière. Si on met le droit de vote à 16 ans, cela veut dire qu'on renie cette vocation du lycée, qui doit servir à compenser les inégalités de connaissances”. Ce ne serait donc pas la bonne manière de faire en sorte que les jeunes se sentent acteurs de la société. D’autant que selon d’autres observateurs, à 16 ans, les jeunes manqueraient de maturité pour se positionner. “A cet âge, tous les jeunes ne sont pas prêts psychiquement à prendre place dans la vie publique, même s’ils ont des idées, ou un certain éveil à la politique’, signale Christian Flavigny, pédopsychiatre, attaché à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière, dans Le Parisien. Selon lui, les jeunes ont besoin de rites : “ l’entrée au collège, le bac et le permis de conduire sont des moments forts dans le passage à la vie adulte. En accordant la pré-majorité à 16 ans, on ne respecte pas ces étapes”.

Et si nous revenions en marche arrière

Les vieux aigris devenus adultes seulement à 21 ans, âge de la majorité depuis 1848, en même temps ou presque qu'ils faisaient leur service militaire, étaient-ils si pressés d'atteindre la majorité ? Peut-être, mais pas forcément par amour de la politique. Et les femmes qui ont gardé une étonnante fraicheur malgré le poids des ans, étaient-elles si impatientes que ça d'aller voter pour ou contre VGE... Et son inoubliable au revoir ! En fait, les vieux savent bien que la société évolue et qu'elle ne fera jamais marche arrière, nous serions plutôt dans l'excès de vitesse permanent. Mais quel est le bon âge pour aller voter ? Ça dépend ! Vous avez des gens qui reconnaissent ne pas suivre la politique et donc ne souhaitent pas s'exprimer, elles s'abstiennent ou votent blanc pour ne pas choisir un candidat au petit bonheur la chance. N'est-ce pas une conduite raisonnable alors que d'autres petits dictateurs voudraient rendre le vote obligatoire ? 

Ce sont bien les 18-24 qui représentent le plus fort taux d’abstention et il se pourrait que si le vote à 16 ans devenait réalité, il soit un véritable échec quant à la participation. Voilà encore une idée purement électoraliste, même s'il est vrai et c'est tant mieux, que des jeunes s'intéressent tôt à la vie politique du pays. D'ailleurs, l'idée d'une pré-majorité" pour les jeunes de 16 à 18 ans aux élections locales avait été proposée lors de la campagne électorale de François Hollande et refusée par 82% des citoyens. Quand même pas tous de vieux qui eux n'oublient pas de voter. 

Malheur au pays où les adolescents votent à 16 ans !

Un titre d'article certainement trop provocateur, car rien ne prouve que le vote des jeunes de 16 à 18 ans changerait changerait fondamentalement l'ordre des choses. Mais, dans le doute, pourquoi pas un référendum sur le vote des ados ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.53/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 9 avril 2019 18:15

    Si pour publier sur AV, il fallait un âge mental de 16 ans ? Vous ne pourriez pas publier Grounichou


    • Paul Leleu 9 avril 2019 21:19

      @troletbuse

      la « jeunesse » est une catégorie sociale inventée par l’oligarchie pour mieux dominer le peuple... en effet, c’est un moyen de soustraire les jeunes à l’influence de leurs aînés... c’est un moyen de découpler l’expérience des anciens d’une part, et l’énergie des jeunes d’autre part... ce serait trop dangereux pour l’ordre social.

      par ailleurs, la jeunesse est un bon marché pour le consummérisme le plus stupide... d’autant que c’est un âge où la pression au conformisme social est à son maximum... le jeune arraché à son milieu d’origine dans le monde scolaire et estudiantin, doit à tout prix s’intégrer dans les goupes... bien-sûr ce conformisme se parre des oripeaux du « grunge » pour avoir l’air rebelle... ce « grunge » façonné par l’oligarchie à la fois pour s’enrichir et pour façonner les jeunes...

      dans la vérité, la jeunesse moderne est hyper-conformiste (mais c’est un tabou !)

      mais sur le fond, je ne suis ni pour ni contre. Je ne crois guère à une révolution de ce côté là... et puis peut-être la société doit-elle évoluer dans ce sens là, afin de devenir tout à fait ce qu’elle est déjà...


    • troletbuse troletbuse 9 avril 2019 22:06

      @Paul Leleu
      Tu as raison.


    • Clocel Clocel 9 avril 2019 18:52

      Pour réagir au titre, ça ne peut pas être pire qu’un pays sous le diktat électoral de vieux débris bloqués au stade de la puberté qui se foutent royalement du monde qu’ils vont laisser à leur géniture.

      Pulvériser l’héritage économique et culturel du pays en une génération, ça force le respect.


      • gruni gruni 9 avril 2019 19:54

        @Clocel

        Heureusement la nouvelle génération « C » va prendre bientôt le pouvoir.

        Heureux Clocel ?


      • Clocel Clocel 9 avril 2019 20:32

        @gruni

        Les gamins qui ont du potentiel se cassent, se faire chier pour avoir de beaux diplômes et tenter de les négocier en France, ça frôle la pathologie lourde.
        Et ceux à qui reviendront les écuries d’Augias ne feront jamais pire que leurs aînés, ils n’auront jamais assez d’énergie bon marché pour ça et le concept de finitude a fini par nous rattraper.
        Tout a une fin, même la connerie.


      • gruni gruni 9 avril 2019 20:43

        @Clocel

        « Les gamins qui ont du potentiel se cassent » et 60 000 étudiants étrangers viennent pour étudier. Une partie reste en France, ne le dites pas à Le Pen. 
        En fait, il y a des raisons de s’inquiéter, mais être uniquement défaitiste relève également de la « pathologie lourde ».


      • Clocel Clocel 10 avril 2019 08:24

        @gruni

        « 60 000 étudiants étrangers viennent pour étudier. Une partie reste en France, »

        Oui oui, je suis au courant mon bon Gruni, auxquels il faut ajouter les futurs Montaigne z’et autres chances pour la France qui débarquent à plein Zodiac sur les cotes italiennes.

        Ça et des élites uniquement guidées par le bien commun et la préservation de notre patrimoine économique, vous avez raison, ça va bien se passer !

        Commencez à stocker les couches Confiance, dans l’avenir la dotation risque d’être sévère !


      • Garibaldi2 10 avril 2019 09:03

        @Clocel

        Il est certain que décrocher un diplôme du supérieur, pratiquement sans bourse délier, permet de se barrer à l’étranger pour rentabiliser ledit diplôme en faisant un bras d’honneur à la société qui a investi sur un individu.

        Je suis pour le paiement des études supérieures à leur véritable coût, avec un prêt d’honneur, et remboursement dudit prêt par le simple exercice de la profession sur le territoire national pendant les 5 ou 10 ans qui suivent l’obtention du diplôme. Sinon il faudra rembourser le prêt au prorata temporis du non exercice de la profession sur le territoire national.

        Ca évitera que les pays étrangers rentabilisent notre investissement dans nos chères têtes blondes.

        https://www.digischool.fr/international/guide-pays/cout-etudes-etats-unis-33851.html


      • Clocel Clocel 10 avril 2019 09:22

        @Garibaldi2

        Bon courage !

        Je crois que les X ont une clause qui ressemble à ça dans leurs engagements, ça ne les empêche pas de se barrer, cinq ans plus tard ils ont la double nationalité et ont fait leur vie ailleurs.

        Bosser au CNRS aujourd’hui, c’est un sacerdoce.

        Va falloir vous réveillez, la France n’a plus rien d’attractif, même pas son climat, à part pour les traînes misères qui fuient leur pays dévastés par nos élites.


      • Garibaldi2 10 avril 2019 12:47

        @Clocel

        Je ne suis pas déclinologue ! D’ailleurs Baverez est bien silencieux depuis qlq temps !

        La France reste très attractive pour tout un tas de bonnes raisons : https://www.latribune.fr/economie/france/la-france-est-de-plus-en-plus-attractive-614227.html


      • Attila Attila 9 avril 2019 18:56

        Quand on voit les trois derniers présidents de la république, on se dit que la majorité des électeurs a un âge mental d’un enfant de dix ans pour être aussi irresponsable.

        Donc, il n’y a aucune raison d’interdire aux enfants à partir de dix ans de voter. C’est une question d’égalité des citoyens devant la loi prévue dans la Constitution (article 1).

        .


        • gruni gruni 9 avril 2019 20:03

          @Attila

          « on se dit que la majorité des électeurs a un âge mental d’un enfant de dix ans pour être aussi irresponsable.  »

          Parce qu’ils n’ont pas voté comme vous ?


        • Attila Attila 9 avril 2019 20:49

          @gruni
          Parce qu’on voit le résultat : chômage structurel de 10%, destruction du modèle social français, destruction du Service Public, privatisation qui dégrade la qualité du service et coûte plus cher, bradage du patrimoine économique à des intérêts privés souvent étrangers ( comme Alstom, sous contrôle américain et qui fabriques les turbines de nos sous-marins nucléaires : une divergence politique importante avec les États-Unis et ils nous privent des turbines ), délabrement des infrastructures, destruction de notre tissu industriel, etc.

          .


        • gruni gruni 9 avril 2019 20:58

          @Attila

          Est-ce la faute des électeurs s’ils n’ont que le choix entre peste et choléra. C’est vrai que la classe dirigeante n’a pas su faire face à la mondialisation. 


        • Attila Attila 9 avril 2019 22:03

          @gruni
          Le choix entre la peste et le choléra, c’est au second tour. Au premier tour, les électeurs pourraient quand même s’intéresser à tous les candidats.

          .


        • Fergus Fergus 10 avril 2019 09:24

          Bonjour, gruni

          « Parce qu’ils n’ont pas voté comme vous ? »

           smiley C’est bien connu, l’élu idiot ou infantile, c’est celui pour lequel on n’a pas voté !

          Pour ce qui est du vote à 16 ans, je n’y suis pas favorable, sauf peut-être aux municipales.



        • gruni gruni 10 avril 2019 09:46

          @Fergus

          Bonjour Fergus

          « C’est bien connu, l’élu idiot... », il y a aussi l’électeur idiot d’avoir voté Macron, qui se fait engueuler par l’abstentionniste

          Pas favorable non plus au vote à 16 ans, il faut laisser du temps au temps


        • Attila Attila 10 avril 2019 12:26

          @gruni
          « il y a aussi l’électeur idiot d’avoir voté Macron, qui se fait engueuler par l’abstentionniste » . . . et par un gendarme :
          « Vous assumez ce que vous avez élu ! C’était y’a deux ans qu’il fallait réfléchir ! »

          .


        • Attila Attila 10 avril 2019 12:39

          @Attila
          Un bel exemple, parmi de nombreux autres, du délabrement de nos infrastructures :
          Fracture numérique… ou simple incompétence ?
          .
          Non, résultat de la politique appliquée par nos élus.

          .


        • docdory docdory 9 avril 2019 18:56

          Quand je vois la dénommée Greta Thunnberg, cette adolescente suédoise de 16 ans qui fait figure de passionaria de l’écologisme décroissant, je ne veux surtout pas que des gens comme ça aient le droit de vote.

          Lorsqu’on la regarde, l’on ne peut qu’être saisi d’un obscur malaise,. Il y a quelque chose de malsain chez cette idéologue manifestement endoctrinée par ses parents et professeurs, et dans la façon dont elle est courtisée par certains politiciens, qui souhaitent se redonner à bon compte une virginité écologique...

          On sent confusément que, pour elle, la roche Tarpéienne sera proche du Capitole, ou alors qu’elle couve une obscure maladie mentale, ou bien qu’elle sombrera en dépression durable dès que l’effervescence médiatique autour de son discours aura disparu...


          • gruni gruni 9 avril 2019 19:25

            @docdory

            D’accord avec vous, j’en ai parlé dans un article précédent. Mais Greta Thunnberg n’est pas critiquable. Je ne vais pas vous apprendre ce qu’est l’autisme. Ceux qui la manipulent sont de détestables extrémistes.


          • docdory docdory 9 avril 2019 21:37

            @gruni
            J’ignorais qu’elle fût autiste. Il est vrai que, maintenant que vous me le dites, elle a une façon de regarder assez particulière. Mais dans cette hypothèse ça doit être une forme mineure et particulière d’autisme genre Asperger, alors.
            La plupart des autistes seraient incapables de se lancer dans ce genre d’entreprise médiatisée...


          • gruni gruni 10 avril 2019 06:57

            @docdory

            Oui, c’est bien une forme Asperger «  sans déficience intellectuelle ni retard de langage »
            Greta Thunberg déclare avoir « souffert de dépressions, anxiété et autres troubles mentaux »


          • baldis30 10 avril 2019 09:22

            @docdory
            bonjour,
             absolument d’accord sur l’adolescente manipulée ... matraquage médiatique, instrumentalisation des enfants, inconscience sociétale et ignorance crasse des réalités scientifiques !

            « certains politiciens, qui souhaitent se redonner à bon compte une virginité écologique... »
            politiciens .... virginité..... écologique ... cela respire l’oxymore ....

            « elle couve une obscure maladie mentale »
             meuh non ... elle prépare l’ENA ....  smiley  smiley


          • Jelena Jelena 9 avril 2019 19:44

            Je connais plusieurs personnes autour de moi qui ont voté pour Macron car il est jeune, il est beau, il présente bien, il s’exprime bien... Voyant sur quels critères « les vieux » choisissent leur candidat, ce ne serait pas un grand danger pour « la démocratie » que les ados puissent eux aussi participer à « Star Academy ».


            • gruni gruni 9 avril 2019 19:51

              @Jelena

              Les critères de quelques-uns ne sont pas forcément une généralité. Mais comme je l’écrivais dans l’article certains votent blanc ou s’abstiennent plutôt de de choisir à l’aveugle. D’autre ont des critères de sélection qui laissent pantois. 


            • Jelena Jelena 9 avril 2019 20:17

              @gruni >> Les critères de quelques-uns ne sont pas forcément une généralité.

              Et pourtant au fil des ans, les médias nous ont montré Sarkozy faisant du vélo, Hollande faisant du vélo, Macron faisant du footing.... Vous imaginez un reportage Mitterrand faisant du vélo ?

              La France d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celle des années 80.


            • gruni gruni 9 avril 2019 20:31

              @Jelena

              Non, Hollande faisait du scooter smiley

              C’est vrai, Mitterrand ne faisait pas de vélo, il trompait sa femme et cachait sa fille. Pas terrible non plus la France des années 80.


            • baldis30 10 avril 2019 09:30

              @Jelena

               bonjour, 
              Pourtant combien de fois a-t-on répété aux vieux de se méfier de tous ces beaux jeunes hommes bien habillés et présentant bien parce que c’est très souvent la marque des grands escrocs .... les leçons ne servent à rien ... !
               La première des choses à faire ce serait d’interdire à de vieux croutons au rencard de toujours bien habillés et présentant bien de siéger au Conseil Constitutionnel ... !
               Dans certaines constitutions bien démocratiques ( par ex italienne) ou dans des mœurs républicaines oubliés ( 3ème république) pour maintenir des mémoires politiques pas toujours saines à exposer en public on nomme ou on nommait des sénateurs à vie ... nettement moins dangereux !
              pas plus de vote pour les moins de 18 ans que de sièges au Conseil Constitutionnel pour les vieux croutons ... ou assimilés ...


            • Jelena Jelena 10 avril 2019 11:38

              @baldis30 : Je disais « vieux » par rapport aux ados de 16 ans, mais en fait, je faisais allusion à des personnes ayant entre 30 et 50 ans.


            • titi 9 avril 2019 19:53

              Mouais…

              A 18 ans mon papa bossait déjà, et vivait dans un appart. Il était syndiqué. C’était dans les années 60.

              A 18 ans les jeunes ne savent pas faire fonctionner une machine à laver. Il n’en ont rien à foutre de la politique. La seule chose qui les intéresse c’est la date de sortie de la prochaine saison de GOT. Ce sont les années 2010.


              • gruni gruni 9 avril 2019 20:00

                @titi

                Vous êtes excessif, non tous « les jeunes » ne sont pas des manches.


              • zygzornifle zygzornifle 10 avril 2019 09:42

                Vote a 16 ans plus un joint plus une bière .....


                • kirios 10 avril 2019 10:01

                  je pense que le droit de vote devrait être réservé aux citoyens  français (uniquement ) âgés de 18 ans minimum .


                  • Slipenfer 1er Christian 10 avril 2019 10:14

                     Le vote : pour qui . ?,pour quoi . ? au juste, pour des types qui vont vous tabasser,vous handicaper à vie si vous remettez en cause leurs privilèges et leurs façon d’organiser le monde.En somme c’est voter pour des sadiques,des pervers narcissique.

                    Rien de nouveau ,c’est comme il y à 2000 ans ;c’est même pire le pouvoir pris par la force,le meurtre de masse,était fait par des hommes courageux qui affrontaient eux aussi la mort dans le combat.

                    Le vote est une escroquerie, les jeunes l’ont bien compris...

                    les G/J aussi ,à vie pour certain.

                    Des soit disant élite qui n’arrivent pas à s’élever au dessus de la simple survie ,capable, en plus de détruire les personnes qui seraient apte à les sortir de cette impasse historique.

                    Faire voter les jeunes c’est un genre de pédophilie ....sodomie mental...


                    • Trelawney Trelawney 10 avril 2019 10:38

                      Discussion avec une personne de 70 ans en capacité de voter : « Je suis contant d’avoir voté Macron, car il va reculer l’age de la retraite à 65 ans et comme cela ma pension sera préservée ». J’indique que comme il a 70 ans, il est parti en retraite à 62 ans.

                      Discussion avec un jeune de 17 ans : « Je voulais faire un contrat d’apprentissage en conduite d’engin de chantier, mais la loi de 2013 m’interdit de le faire avant 18 ans ». C’est cette fameuse loi qui interdit aux apprentis de monter sur un escabeau avant 18 ans. J’indique que ce jeune est un fils d’agriculteur et qu’il conduit le tracteur depuis l’age de 14 ans. Il devra donc attendre pour exercer son futur métier.

                      On vit dans un monde où les jeunes savent depuis leur plus jeune age que c’est déjà foutu pour eux. Leur donner le droit de vote à 16 ans (voir même la majorité) n’est pas idiot


                      • AlbatrosE AlbatrosE 10 avril 2019 10:53

                        Aberration dont personne ne parle sur les statut des adolescents : l’orientation scolaire est une décision parentale. Les fiches « navette » sont signées par les parents juusqu’à 18 ans, pas par l’élève lui-même. 

                        En Allemagne, la pré-majorité scolaire est à 14 ans, les jeunes signent eux-mêmes leurs décisions scolaires. Ce depuis 1924 : la France a un siècle de retard, une honte. 

                        Avant le vote à 16 ans (qui existe localement en Allemange dans plusieurs Länder), il faut corriger ce genre de truc débile. Et faire quelques autres réformes : pouvoir faire ses papiers d’identité soi-même, demander soi-même son émancipation, pouvoir refuser (comme en Allemagne et en GB) son inscription par les parents dans une école confessionnelle (ça règlerait du même coup le problème des écoles coraniques ou des « scouts » de Riaumont). 


                        • gruni gruni 10 avril 2019 11:13

                          @AlbatrosE

                          En France, c’est un juge des tutelles qui décide de l’émancipation d’un mineur de16 ans. N’est-ce pas une sage précaution ? Peut-être que la demande d’émancipation pourrait se faire sans l’accord des parents. 


                        • AlbatrosE AlbatrosE 10 avril 2019 12:54

                          @gruni En Allmagne, du fait de la large pré-majoroté accordée dès 14 ans, l’émancipation est devenue tout simplement sans objet et a disparu.
                          Ça me semble la meilleure formule. Moins de procédures et de paperasses, des droits reconnus automatiquement et basta.


                        • tashrin 10 avril 2019 11:22

                          Lol

                          quand on voit comment votent les adultes, franchement... Ca pourra difficilement être pire... Au point où on en est !


                          • lala rhetorique lala rhetorique 10 avril 2019 12:19

                            Bientôt nous aurons des chefs d’état à peine sortis de l’enfance, et qui ne seront, comme nos dirigeants actuels, que des marionnettes....


                            • Jean Keim Jean Keim 10 avril 2019 13:23

                              A chaque âge sa vision et sa conception du monde, la maturité avant l’âge de raison est une illusion, seulement l’âge de raison est une donnée subjective.

                              Vouloir avancer l’âge de la majorité et ainsi avancer l’age de voter, c’est accepter les règles politiques actuelles, faisons voter des gamins et nous aurons des élus immatures à l’image de ceux qui nous gouvernent actuellement, il est significatif de dire, dans le cadre de leurs mandats, qu’ils gouvernent ou qu’ils dirigent, en dit long sur leur mentalité, et sur notre aveuglement.


                              • troletbuse troletbuse 10 avril 2019 19:36

                                @Jean Keim
                                Vouloir avancer l’âge de la majorité
                                Les pédophiles le réclament à corps et à cris.


                              • lala rhetorique lala rhetorique 10 avril 2019 15:30

                                Bon, allez, faut pas lésiner, et si on faisait voter les foetus ? hein ?


                                • Traroth Traroth 10 avril 2019 17:07

                                  Voila un point du programme de Mélenchon que je n’approuve pas. Mais c’est loin d’être un point essentiel à mes yeux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité