• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mali : démocratie et coup d’Etat

Mali : démocratie et coup d’Etat

Mali : réflexion sur la démocratie et sur le coup d’Etat

Dans les lignes qui suivent, nous ne prendrons parti, ni sur la composition du comité militaire qui a pris le pouvoir, ni sur ses intentions, ni sur ce que ses membres ont décidé ou décideront, le temps au moins où ils le pourront. Nous manquons d’informations. Et cela ne nous regarde pas : les Maliens sont chez eux et y font ce qu’ils veulent. Et pour l’instant, ils paraissent contents.

Nous évoquerons quelques idées générales que la situation actuelle au Mali réveille.

On a coutume de dire que dès lors que les dirigeants sont élus, le régime est démocratique.

Le problème est que, quand on jette un regard sur les faits, et quand on s’interroge sur le point de savoir à quoi est utilisé le concept de démocratie, et à quoi servent concrètement les élections telles qu’on les pratique, on constate ce qui suit.

Des dirigeants s’installent, à la suite d’opérations électorales, dans les postes décisionnels. Un fois en place, ils s’en mettent plein les poches et signent les contrats avec des sociétés étrangères qui viennent gagner de l’argent.

La « communauté internationale » tolère ces personnages (dont certains sont présentés par leurs propres tuteurs comme étant de véritables « abrutis ») que pour autant qu’ils jouent ce rôle, et qu’ils se gardent bien de prendre des mesures en faveur du peuple. Lesquelles mesures, si, à l’inverse, elles étaient inspirées par certains autres concepts (justice, équité, intérêt général) auraient une incidence sur la rentabilité des investissements étrangers et sur la taille du magot amassé par lesdits dirigeants locaux (et la faune qui gravite autour d’eux, non compris ceux qui, à l’étranger, financent leurs campagnes électorale avec des commissions ou des rétro commissions ou des valises de billets).

Ce qui se passe en Afrique est souvent présenté comme étant « caricatural ». Mais là, comme ailleurs sous des formes plus subtiles (réseaux, conflits d’intérêts, relations publiques et manipulation, …) et selon la rhétorique apprise dans certaines « grandes écoles », la démocratie a comme résultat, que 10 % de la population capte 90 % des richesses.

Dans ce système, on comprend l’intérêt qui s’attache à l’élection : du côté de la théorie, elle légitime ceux qui sont au pouvoir et ce qu’ils y font ; du côté de la pratique, elle permet ce qui vient d’être rappelé.

Quand la partie de la population qui souffre de la situation économique arrêtée par les dirigeants (élus), manifeste son désarroi, la démocratie n’ offre aux gens les plus humbles, que l’élection pour changer la donne. Or, l’élection - telle qu’elle est pratiquée-, reproduit, comme il vient d’être dit, sous une forme politique, les inégalités économiques. Sauf miracle qui porterait au pouvoir par les urnes un personnage à poigne et à principe qui ferait, en attendant d’être assassiné ou renversé, un minimum de réformes. Réformes allant par exemple dans le sens de la justice fiscale, tendant à juger les délinquants financiers, et permettant à l’Etat d’intervenir dans les affaires économiques et financières.

En dehors du miracle, on ne voit guère ( en dehors d’une « révolution ») que le coup d’Etat comme remède au truquage de la démocratie.

Car le coup d’Etat est un mode d’accession aux responsabilités (autre que l’élection ou la nomination) qui laisse les gens installés choisir, tout comme ceux qui sont élus, entre permettre à certaines affaires de prospérer ou veiller à l’intérêt général.

Et puis, à y regarder de près, ce qui confère la dignité à un individu, ce n’est pas qu’il a réussi à avoir un poste (les élections pouvant être « truquées » de beaucoup de manières), c’est ce qu’il a fait pour les autres. Ce n’est pas qu’il a disposé de millions pour manipuler les électeurs, c’est ce qu’il fera pour rendre la dignité à ceux qui ne font pas partie du « même monde » que ceux qui se croient fondés à leur taper dessus.

C’est, semble-t-il, ce à quoi on assiste au Mali, puisque le population semble manifester sa sympathie aux militaires en mettant dans ces derniers l’espoir d’une vie meilleure que les dirigeants déchus n’ont pas su ou pas voulu essayer de leur procurer.

Evidemment, dans un tel cas, les dirigeants qui s’installent aux manettes sont décriés.

Pas par le peuple (*) . Mais par le syndicat des chefs d’Etats du coin ( via des organisations politico-économiques locales) qui ont le même comportement que celui qu’avaient les dirigeants déchus ( et mis éventuellement en jugement pour des faits qu’ils ne peuvent plus dissimuler et par des juges qui ne les craignent plus).

Pas par le peuple. Mais par la « communauté internationale » dont les dirigeants sont des adeptes du gouvernement mondial ou de l’économie mondialisée. Qui doivent veiller à ce que l’argent puisse librement s’investir et rapporter au mieux des intérêts qu’ils défendent en rédigeant lois et traités et en décidant de l’emploi de la force contre ceux qui s’y opposeraient.

Les auteurs du coup d’Etat au Mali doivent s’attendre à subir le contre-feu des chefs d’Etats africains qui doivent veiller à conserver leur sinécure, ainsi que celui des chefs d’Etat des pays « développés », dont le travail est de veiller au développement de leur PIB, de la compétitivité de leurs sociétés, et aux indices boursiers.

La presse au service de ces derniers est donc appelée à développer les arguments tendant à préparer l’opinion publique à l’éradication des trublions (1)

Les mêmes auteurs du coup d’Etat, en promettant de rendre le pouvoir aux civils en organisant des élections, annoncent le recommencement de la pratique du pouvoir qu’ils dénonçaient. Puisque les élections donnent le résultat que l’on connaît..

A moins qu’elles ne soient organisées autrement (2). A moins que des précautions soient prises pour éviter la « fabrication » par l’étranger du candidat promis à être élu.

Marcel-M. MONIN

Constitutionnaliste.

(*) Le peuple, c’est l’ensemble des gouvernés. Les gouvernés se répartissent en strates sociales. La question pour les dirigeants est de savoir s’ils prennent des décisions qui prennent en considération tout le monde ou qui ne concernent que les intérêts de telle ou telle strate « supérieure ». A une certaine époque, quand le concept d’intérêt général était à la mode, on a créé des « services publics ». Qui consistaient à faire financer par les plus riches (via la fiscalité) des activités auxquelles les plus pauvres n’auraient pas eu accès sans cela. Et qui étaient jugées « humainement » indispensables. Aujourd’hui les gouvernants se sont mis au service d’une idéologie contraire. Même l’enseignement et la santé sont considérés comme des activités « marchandes ». Et, dans la mise en oeuvre de cette idéologie, on voit que les personnes ayant de faibles revenus ne peuvent plus envisager de faire suivre certaines études à leurs enfants, ou qu’elles renoncent à des examens médicaux.

(1) NB. Lorsque les auteurs d’un coup d’Etat sont choisis et aidés à s’installer pour favoriser des intérêts particuliers, l’utilisation du concept de démocratie est beaucoup moins intense.

(2) ce qui est une question qui n’est même pas abordée en France, pays dans lequel il y aurait matière à réfléchir dès lors que la personne qui a été élue en 2017 a été « fabriquée » en quelques mois, ainsi que diverses études l’ont montré.


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 août 16:41

    Le Mali est à la France ce que la France est aux Etats-Unis, en situatioon néocoloniale. Les militaires maliens en ont tiré les leçons, mais les militaires français, non.


    • Aaltar Aaltar 21 août 11:19

      Les militaires maliens sont bons pour faire des putchs mais on les retrouve moins dans l’efficacité pour protéger leurs populations du nord des exactions.


      • V_Parlier V_Parlier 23 août 19:48

        @MargaretIA94
        Au Mali ?


      • Xenozoid 23 août 19:50

        @V_Parlier

        observez la douce ligne des courbes covid 19

        Le taux de positivité des tests continue de grimper, s’établissant à 3,4 %, alors que 20.482 nouveaux cas ont été dépistés en une semaine.

        L’épidémie de coronavirus prend d’inquiétantes proportions ce vendredi 21 août, alors que 4586 nouveaux cas ont été détectés ces dernières 24 heures, selon le communiqué quotidien de la direction générale de la Santé (DGS). La veille, 4771 cas avaient été détectés. 20.482 cas ont été dépistés en une semaine.

        23 personnes sont mortes du Covid ces dernières 24 heures, portant le total à 30.503 victimes.

        210 nouvelles admissions à l’hôpital ont été recensées, pour un total de 4745 malades actuellement hospitalisés. Parmi eux, 37 nouveaux patients graves ont été admis en réanimation, portant le solde de malades dans ces unités à 379.

        Le taux d’incidence a progressé en sept jours de 42%

        « La circulation du virus s’accélère : le taux d’incidence a progressé en sept jours de 42%. Neuf départements ont désormais dépassé le seuil d’alerte de 50 nouveaux cas positifs dépistés au cours des 7 derniers jours pour 100 000 habitants », indique la DGS.

        https://www.lefigaro.fr/actualite-france/coronavirus-4586-nouveaux-cas-en-24-heures-430-clusters-en-activite-20200821


      • vraidrapo 21 août 14:37

        On ne fait que revivre l’histoire de la révolte contre Omar Bongo aidé par les troupes de La Mitte.

        Un Gabonais avait déclaré à l’envoyé spécial français :

        « que les Français se retirent le temps de notre Révolution, ils reviendront après. Sinon, nous couperons les oreilles de Mitterrand avec celles de Bongo ! » authentique.

        Comment s’étonner après cela que certains Africains spoliés n’aient pas sauté sur l’occasion de rejoindre les Djihadistes pour bénéficier des fonds saoudiens ?

        D’ailleurs, µicron reconnaissant a décerné la Légion d’Honneur à l’Éminence saoudienne dans le concept de :

        La Route vers le nouveau désordre mondial.

        Peter Dale Scott, La Route vers le Nouveau Désordre Mondial, Éditions Demi-Lune,

        Pour complotistes seulement ! Bien sûr smiley


        • Simple citoyenne Simple citoyenne 21 août 14:58

          Bonjour, puis-je m’inviter sur votre article et reprendre votre remarque ? 

          "1) NB. Lorsque les auteurs d’un coup d’Etat sont choisis et aidés à s’installer pour favoriser des intérêts particuliers, l’utilisation du concept de démocratie est beaucoup moins intense.

          « Un cas récent  »Deux Américains condamnés au Venezuela :« Le but de leur action était de déclencher une guerre civile »"


          • ETTORE ETTORE 21 août 16:55

            Mais que fait Micron !

            Il devrait déjà être sur place !

            Proposer des solutions, des mesures, des droits de tutelle pour le Mali !

            Trop surbooké entre le Liban, la Méditerranée, la Russie..... Une star, je vous dit !


            • Octave Lebel Octave Lebel 21 août 17:02

              Un beau cours express d’instruction civique. Vous devriez avoir un éditorial à la radio. Hebdomadaire soyons raisonnable. Le lundi pour bien commencer la semaine. Sur le service public de l’information. Vous feriez un tabac.

              Compliments.


              • titi 21 août 18:33

                @L’auteur

                Parler du Mali c’est déjà être néo colonial.

                Le Mali ça n’existe pas.

                Les frontières du Mali elles n’existent pas.

                Le peuple Malien ça n’existe pas.

                Il y a des ethnies, des tribus qui se trouvent regroupées là sous la dénomination « Mali » par l’action d’une idéologie purement occidentale qui a cru voir des pays, là où il n’y en avait pas, avec des institutions sur le modèle occidental là où ce n’est pas la tradition.


                • sylvain sylvain 21 août 19:07

                  @titi
                  ouai mais si vous remontez un peu, la france non plus ça n’existe pas . Il me semble que les africains sont en train de devenir de ^plus en plus nationalistes, peut être même plus maintenant que chez nous . Au début du 20eme, presque personne dans ma région ne parlait francais, on parlait occitan


                • titi 21 août 21:10

                  @sylvain

                  « ouai mais si vous remontez un peu, la france non plus ça n’existe pas   »
                  Le modèle d’état moderne c’est un processus qui a durer plus de 1000 ans et a abouti il y a quand même 400 ans... Et encore on ne partait pas de rien puisqu’on héritait de modèle romain.
                  Un peu dites vous ? un peu beaucoup...

                  La colonisation et la décolonisation en Afrique, à part pour quelques exceptions, elles se succèdent en moins 60 ans : on passe de sociétés tribales, genre les gaulois avant -52, à des pays que certains promettaient industriels et socialistes en 60 ans.

                  Du délire....


                • titi 21 août 21:14

                  @sylvain

                  « Au début du 20eme, presque personne dans ma région ne parlait francais, on parlait occitan »
                  Mais quand on demandait des volontaires pour sauver Strasbourg, tous y allaient.

                  Les Maliens quand il faut sauver Kidal, il détalent..


                • sylvain sylvain 22 août 10:57

                  @titi
                  pas faux


                • vraidrapo 22 août 14:53

                  @titi

                  la décolonisation en Afrique,

                   smiley smiley


                • sylvain sylvain 21 août 19:05

                  les Maliens sont chez eux et y font ce qu’ils veulent

                  ah bon ?? personnellement je suis un français en france et je ne fais pas ce que je veux, loin de là . Si demain une bande de militaires, ou d’escrocs pour faire plus couleur locale prend le pouvoir et nike tout je ferais ce que je peux, mais c’est loin d’être ce que je veux . Honnêtement, si il existait dans le monde des gens qui peuvent filer un coup de main, je cracherais pas dedans


                  selon la rhétorique apprise dans certaines « grandes écoles », la démocratie a comme résultat, que 10 % de la population capte 90 % des richesses.

                  d’après vous les richesses sont mieux réparties dans les dictatures ?? ca semble quand même pas évident .



                  • zygzornifle zygzornifle 22 août 08:32

                    Avec tout le pognon du contribuable que l’état Français a dépensé la-bas depuis des décennies ….. 


                    • mmbbb 22 août 08:59

                      « ce qui est une question qui n’est même pas abordée en France, pays dans lequel il y aurait matière à réfléchir dès lors que la personne qui a été élue en 2017 a été « fabriquée » en quelques mois, ainsi que diverses études l’ont montré. » les francais sont des cons , macron a joue de son image notamment chez les retraites . Macron a pense a eux lors de la crise du COVID 19, nous fumes incapables de les soigner correctement alors que les OPEX coutent une blinde aux francais . Les soldats francais morts l ont été pour rien Sur le plateau de TADDEI , un militaire francais avait affirme que plusieurs decennies de presence militaire francaise serait necessaire pour stabiliser la region Macron et Hollande avaient lance un appel aux pays européens afin qu ils participent a ces OPEX . Ils sont moins cons , ils ne veulent pas mettre le pied dans ce bourbier . La famille TRAORE nous le rend bien !


                      • mazig 22 août 09:53

                        Franchement , il faut être vraiment naif pour croire que les militaires maliens aient pu entreprendre quelque action que ce soit sans avoir consulté le tuteur français.Le pouvoir en place étant devenu trop impopulaire , les manifestations se multipliant avec le risque de voir s’emparer du pouvoir quelqu’un qui ne servirait pas les intérêts de la France., il fallait bien entreprendre un stratagème qui ne laisse supposer la moindre ingérence française.


                        • foufouille foufouille 22 août 10:25

                          @mazig

                          le blanc est donc un surhomme .........


                        • mazig 22 août 11:02

                          @foufouille
                          L’homme blanc n’est pas un surhomme , mais le système capitaliste qu’il a crée est hégémoniste , colonialiste et expansionniste. Je n’invente rien , si peu que l’on regarde l’histoire avec un oeil objectif et sans esprit condescendant. La chine s’est très fortement implantée dans les pays d’Afrique avec une certaine croissance et en transférant certaines technologies , ce que la France a toujours refusé de faire dans ce carré qu’elle a de tout temps considéré comme son terrain de jeu exclusif.Par conséquent , la France est passée de fournisseur exclusif à partenaire secondaire , et il a bien fallu inventer un contexte conflictuel qui justifie l’envoi de l’armée ou plutôt une recolonisation déguisée sous prétexte de lutte contre le terrorisme représenté par quelques poches de barbus circulant à dos d’anes , à vélo et en mobylettes. Disons tout simplement que si on veut continuer à manger notre steak quotidien , il ne faut pas que les africains réclament le leur, sinon il faudra partager , et çà , il n’en est pas question....


                        • foufouille foufouille 22 août 11:15

                          @mazig

                          Délire complet.

                          Remonte à babylone, le système était similaire.

                          La Chine ne donne rien du tout mais vend ses trains et les fait bosser 10h/j et 7/7.

                          La Chine reste propriétaire en partie et ne feras aucune remise de dette.

                          Y a pas non plus de transfert gratuit.


                        • microf 22 août 16:51

                          @mazig

                          Merci @mazig pour cette analyse on ne peut plus vraie.

                          Vous savez il y en a ici qui viennent pas pour débattrent, mais pour semer la diversion. Ceux là, Aimé Césaire les nomment les appareils digestifs. L’appareil digestis est un organe qui reçoit tout, mais ne prend que ce qui lui va et rejette le reste.

                          En revenant sur la situation au Mali une des vaches à lait de la France, rien ne peut se passer sans l’ assentiment de la France, attendons dans un an, tout sera comme aujourd’hui à savoir, les Maliens dans les rues protestants et chassants leur Président, et la France faisant les mêmes déclarations.


                        • microf 22 août 16:55

                          @foufouille

                          En français on appelle celà « complexe de supériorité »


                        • foufouille foufouille 22 août 17:01

                          @microf

                          espérance de vie dans ton pays, 58 ans.

                          14000 soldats pour 10 000000 de lapins dont la plupart analphabète car école pas obligatoire.

                          8 avions et hélicos pourris.


                        • foufouille foufouille 22 août 17:03

                          @microf

                          vu le petit nombre de blancs, on parle de surhomme.


                        • mmbbb 23 août 08:05

                          @ microf Comme le dit Poutine , la France sera colonisee par ses anciennes colonies , c est en cours . La famille Traore est un beau exemple de ce que nos anciennes colonies nous apportent .
                          Je fais parti des ces francais qui sont en rien responsable de cette histoire , je constate que notre pays se delite . Le racialisme gangrene desormais les rapports humain.
                          jamais gamin , j aurais imaginé qu un chauffeur de bus soit assassiné .
                          In fine, nous commencons a payer cher l addition .
                          Nous ne sommes plus un modele et notre indice de développement humain est tres moyen . les jeunes diplômes se tirent de ce pays .
                          D autres pays n ayant pas ce fardeau , s en sortent beaucoup mieux ! 
                          Quant au Mali, depuis la chute de Khadafi , c est le Sahel désormais qui est déstabilisé , Les deux soldats francais d élite assassinés lors de l intervention pour sauver deux professeurs , l ont été au Burkina Fasso . Ce pays n echappe pas à la mouvance islamiste .


                        • QAmonBra QAmonBra 22 août 18:59

                          Merci @ l’auteur pour le partage.

                          Et si ce énième coup d"état débouchait sur un Thomas Sankara malien ? Qui le mettrait au fond du colon des habituels parasites néocoloniaux, excusez le pléonasme, sans que des vendus, type B. Compaoré & Co, ne parviennent cette fois a l’assassiner, comme ils y sont parvenus pour le burkinabé et 12 de ses compagnons le 15 octobre 1987. . . 


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 août 15:18

                            «  »Les mêmes auteurs du coup d’Etat, en promettant de rendre le pouvoir aux civils en organisant des élections, annoncent le recommencement de la pratique du pouvoir qu’ils dénonçaient. Puisque les élections donnent le résultat que l’on connaît..«  »

                            C’est tellement vrai au mali comme ailleurs, que ce soit suite à un coup d’Etat ou simplement suite à un calendrier normal de l’Organisation des cirques électoraux sous la dictature du leurre démocratique !

                            Voilà pourquoi je dis qu’il faut refuser la tenue des élections et redéfinir d’abord une Nouvelle Organisation sociale et politique avec de nouvelles règles conformes au XXIe siècle !



                            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 août 15:21

                              Mes messages, non pas aux putschistes mais aux « redresseurs » qui ont eu le courage d’éloigne un irresponsable !



                              JE FÉLICITE L’ARMÉE MALIENNE, pourtant non entraînée, non équipée et mal encadrée... Mais qui a montré au monde entier qu’elle a en son sein « L’esprit de la Défense nationale » qui refuse de ramper devant le pouvoir néocolonial !
                              Des pays africains se sont empressés de fermer leurs frontières... Mais la révolte contre les irresponsables domestiques qui se soumettent aux intérêts exotiques, ne peut être confinée :
                              IL Y AURA LA CONTAGION SUR L’ENSEMBLE DU CONTINENT !
                              -------------------------------------------
                              LE RÉGIME DE L’OPIUM ET DU BÂTON... Le mauvais exemple.

                              LE REGIME D’El-âssa oua El-âfioune !

                              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 août 15:24

                                Mes messages, non pas aux putschistes mais au « redresseurs » qui ont eu le courage d’éloigne un irresponsable !

                                AFRICAINS, LIBÉREZ-VOUS DU « LOGICIEL COLONIAL » !

                                Maliens, Maliennes

                                N’écoutez ni l’ONU, ni la CEDEAO, ni l’UA et surtout pas la France !

                                L’ARMÉE MALIENNE doit s’occuper calmement de la mise en place de la TRANSITION qui redéfinira le projet national malien en dehors des intérêts de la France et mettra en place tout ce qui désormais empêchera la haute trahison des politiciens !


                                Un pays géré de l’étranger ne connaîtra jamais ni liberté, ni indépendance... Or à ce jour aucun pays africain n’est réellement libre ni indépendant !

                                Rien ne sert de se précipiter et d’organiser de fausses élections. Il faut d’abord assurer les populations qu’un prétendant au pouvoir doit accepter de servir son pays conformément aux lois justes et au principe de la solidarité nationale.

                                https://web.facebook.com/groups/REFUSONSLATENUEDESELECTIONS/


                                • Sylfaën.H. Sylfaën.H. 24 août 14:19

                                  Mohammed MADJOUR , bonjour à vous

                                  En premier Lieu : EXIT onu, cedeao, ua, ... du SOL Malien.
                                  secundo : bien faire comprendre à « ces-gens-d’en-haut » qu’aucune population n’a à subir d’embargo, de restrictions, bancaires, financières, de quelques natures que ce soit. Ceci valable pour tous Etats.
                                  tertio : NATIONALISER. TOUT.
                                  quarto : Geler les mutations de dÂmePropriété.
                                  quinto : COMPTER, pour ETABLIR fonds.POPULi
                                  sexto : Déclarer Le SOL malien « Un , indivis , et inaliénable », par LOIup
                                  septimo : Créer BANQUE de La Population malienne
                                  octavo : Créer 1Compte.EXT(±) permanent, et 5Comptes.INT(±) transitionnels pour 3Ans.
                                  nono : Dévoyer les échanges de Nation-à-Nation sur Compte.EXT, selon :
                                  decimo : Valeur(xy) du SOL, comme <Donner-x-Recevoir-y-Rendre>, par Système.
                                  undecimo : Proposer Constitution de Population aux maliennes et maliens.
                                  C’est prêt.
                                  duodecimo : GENERALISER à TOUS Etat-Nations.
                                  tredecimo : Proposer à onu, cedeao, ua ... , à forces d’un collectif de nation
                                  .
                                  La valorisation du SOL, où qu’il soit, est définie par bureau-d’étude-indépendant.
                                  Les volumes exploités sont répartis en (500, 1000, ...)[Ans]
                                  (Prix) x [Volume] = Constante(temps)
                                  Des orientations sectorielles sont projetées.
                                  Le bas est géré (parcellisation de l’exploitation, descente du pognon) par P-|-T.
                                  Tout à Droit-constant, s’il vous plaît, à exempler sur France dès qu’un Gamin sera mis-au-calme.
                                  Diverses communications en cours, ci et là ... depuis 4Ans.
                                  .
                                  Tu chériras ton SOL. Tu aimeras tes enfants comme la fleur de ta vie.


                                  • Matroskin Matroskin 28 août 10:59

                                    Ca fait une belle opportunité pour l’indépendance de l’Azawad tout cela. Il faut juste que les tamasheq s’organisent autour d’un projet cohérent.

                                    Barkhane va revoir sa stratégie de réimplanter les FAMa dans le nord, qui ne marche pas d’ailleurs.


                                    • Sylfaën.H. Sylfaën.H. 31 août 22:00

                                      @Matroskin
                                      Quant à présences internationales, une fois nationalisées,
                                      EAU : Contrats d’Ingenierie-prospection, d’Entretien-formation
                                      COMPTER : donner-x-recevoir-y-rendre

                                      Pour Barkhane, j’appelle çà LaFoudre. Les Armées en France ré-envisagent leur modèle. Y’a des Propositions qui trainent là haut.

                                      Y’a un dossier sur Mali .

                                      Sylfaen 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité