• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Manif des « damnés de la terre »... Ils gueulent contre quoi les toubibs (...)

Manif des « damnés de la terre »... Ils gueulent contre quoi les toubibs ?

Ils étaient parait-il 40.000 à battre le pavé parisien. Les riverains de la manif, bouleversés, avaient sous les yeux toute la misère du monde...

Ils veulent quoi au juste les médecins ? Ils gueulent contre quoi ? Qu'est-ce qui les menace ?

Tout dans la nuance et la délicatesse...

La ministre de la santé, Marisol Touraine, propose de généraliser le Tiers Payant, qui permettrait aux patients de ne plus avancer les frais de la consultation, le toubib se faisant rembourser directement par la sécurité sociale. Comme les pharmaciens, comme les infirmières. Ce qui est une bonne chose.

Il faut savoir qu'il y a deux secteurs chez les toubibs : le secteur 1, conventionné avec la Sécu, dans lequel le « client » paie les tarifs Sécu, soit 23 euros la visite chez un généraliste ; et le secteur 2, dit secteur « libre » où les toubibs sont autorisés à appliquer des dépassements d'honoraires, très souvent aussi abusifs qu'injustifiés. Avec la généralisation du Tiers Payant, c'est la Sécu et les complémentaires qui paieront directement au toubib les 23 euros de la visite. C'est clair. Mais pour les toubibs du secteur 2, ceux qui « dépassent », ils factureront à la Sécu le montant secteur 1 et ne feront payer au client que le montant du dépassement ! Ainsi, le client (on ne peut plus parler de patient) verra immédiatement et clairement de combien son toubib « dépasse » ! Et ça, les toubibs préfèrent que ça reste bien flou, bien caché... Leur grève est donc simplement un combat corporatiste plus que douteux, motivé par le seul fric !

En France la médecine est organisée de façon paradoxale  : fonctionnement totalement libéral (notamment au niveau de leur lieu d'installation géographique) mais avec un financement public ! Résultat : certaines régions ont vu la moitié de leurs cabinets fermer. Á l’horizon 2025 il y aura moins de 23.000 généralistes en cabinet contre 56.000 aujourd’hui. Les jeunes étudiants délaissent la spécialité « généraliste » pour d'autres plus glorieuses, plus rémunératrices.Et les déserts médicaux enflent...

Sont-ils réellement à plaindre, ces enfants gâtés de notre société  ? La collectivité – donc nos sous - paie leurs longues études. (Aux USA, "champion" du libéralisme, les érudiants déboursent de 30 à 50.000 dollars par an pour leurs études !) Ne serait-il pas normal qu'en retour les toubibs acceptent au moins pour quelques années de s'installer là où leur présence serait la plus nécessaire  ? Mais il est plus « sexy », plus confortable, plus rémunérateur de s'installer à Paris, Nice, Aix ou Avignon plutôt que dans le Nord, la Creuse ou la Lozère... Alors, lorsqu'on aura le temps, on les plaindra...

Ils réclament 25 euros par consultation plutôt que 23, pourquoi pas. Leur revenu moyen est tout de même de 141.000 euros par an. Avec un paiement assuré à 100 %. Á rapprocher des, environ, 1000 euros net par mois du smicard et des 1500 euros par mois d'un enseignant débutant. Et vive le trou de la Sécu : 20 milliards environ, soit le prix d'un tunnel sous la Manche chaque année.

Citoyenne ministre Touraine, il faut surtout ne pas céder devant ces nantis sans vergogne. Sous peine de voir la France devenir, à court terme, un désert médical. Il faut supprimer le secteur 2 (celui des dépassements de tarifs), supprimer le numerus clausus qui apporte une rente de situation et, compte tenu de la gratuité de la formation, payée par l’État et donc par nous, avec nos impôts, faire signer un contrat par le futur toubib, l'obligeant à exercer au moins cinq années dans un secteur géographique imposé.

Les médecins donnent comme argument principal le fait qu'ils auront des retards de paiement dans le maquis des mutuelles et autres assurances complémentaires. Possible. Mais les pharmaciens ont résolu le problème. Et puis, la solution existe : il conviendrait de mettre un frein radical à la privatisation rampante de la Sécu en supprimant toutes ces assurances privées pour les remettre dans le giron de la Sécu. Avec les cotisations correspondantes, bien sûr, et qui seraient bien moindres. La Sécu a les moyens techniques de gérer ça et ses coûts de fonctionnement sont moins chers que ces machines à racketter que sont les « complémentaires », mutuelles (qui ont perdu depuis longtemps le sens de la mutualité) et assurances privés.

Seulement les toubibs sont une caste puissante... Ils obtiennent tout ce qu'ils veulent parce qu'ils sont en position de force. Parce qu'ils sont nombreux sur les bancs du Sénat et de la Chambre des députés  ; parce que le numerus clausus imbécile organise la pénurie.

On les aime bien nos médecins de famille. On les respecte, on leur fait confiance. Mais là, ils ont tout faux. Il y a des grèves qui font ricaner et filent les boules. Celle de ces privilégiés du système en est une.

 

Photo X - Droits réservés


Moyenne des avis sur cet article :  3.04/5   (98 votes)




Réagissez à l'article

150 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 16 mars 2015 10:13

    Avec cette loi scélérate..ils passeront plus de temps à remplir de la paperasse qu’en consultations.. ?
    Bon..normal...vous avez vu la tête de la ministre...elle fait partie des « Zélites » du PS...une sacré belle brochette d’incompétents.. !


    • Pere Plexe Pere Plexe 16 mars 2015 16:24

      ...et malheureusement ils n’ont pas les moyens d’embaucher même à temps partiel.
      Sacré comique.


    • Pere Plexe Pere Plexe 16 mars 2015 17:18

      ...c’est vrai qu’entre les réunions du Rotary, celles de l’UMP et les indispensables parties de golf l’agenda ce rempli !.


    • doctorix, complotiste doctorix 16 mars 2015 20:57

      L’auteur se complaît à parler de 141.000 euros de revenus pour les généralistes, alors qu’il s’agit de ses honoraires.

      C’est malhonnête.
      On peut déjà réduire de moitié.
      Ensuite, ces 70.000 euros ne sont pas le fruit de 35 heures par semaine, mais de 70.
      Enfin il commence à engranger à 30 ans, et devra donc travailler jusqu’à 70 ans pour avoir sa retraite complète.
      Ça vous tente toujours, les petits jeunes ? Non ? 
      Eh bien ça ne m’étonne pas.


    • tf1Groupie 16 mars 2015 21:28

      @doctorix
      Ah oui mais ça fait tellement du bien de baver sur les nantis.
      Bon, on n’a pas trop entendu Victor se plaindre des pilotes d’air france, il doit avoir un pilote dans la famille.

      Le système médical français est parait-il l’un des meilleurs au monde, alors il est urgent de se plaindre de nos médecins, histoire de les dégouter et qu’ils aillent voir ailleurs.
      Ils gagnent trop les salauds, qu’ils dégagent et qu’on ait enfin une médecine de pauvres pour notre pauvre pays.


    • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 00:00

      @tf1Groupie

      Pour une fois en accord avec vous, je vais en rajouter une petite couche.
      Qui se farcit les gardes et les astreintes du Week—end, les astreintes jusqu’à minuit, qui fait ses 12 heures par jour, le soir se pointe au Samu pour faire la régulation de 20h à 8h, et repart le lendemain à 8 heures pour faire sa journée de boulot ?
      Qui veut faire ça ?
      Il y a trente ans, les accords avec la sécu étaient équitables, diverses prises en charge venaient alléger les dépenses, en échange d’un tarif conventionné modéré. 
      Mais tous ces avantages ont été bouffés année après année, les tarifs sont de plus en plus modérés, les charges sont devenues énormes, les augmentations du C toujours retardées (on en est à quatre ans), pendant que les autres pays d’Europe ont des médecins deux fois plus payés.
      Je ne me plains pas, on aime ce qu’on fait, mais on n’est pas des nantis.
      Et si les jeunes ne veulent plus faire ce qu’on a fait, personne n’a le droit de les blâmer. Surtout si en plus on vient les emmerder avec de la paperasse.

    • Vipère Vipère 17 mars 2015 00:52
      Jean Guilhem : « Les fraudeurs condamnés »

      70 % des fraudeurs sont des professionnels de santé. Que vous inspire ce chiffre ?

      Les fraudeurs existent parmi les professionnels de santé et les médecins. En volume, celareprésente une fraude importante , mais en nombre de fraudeurs, c’est un chiffre presque insignifiant. Deux ou trois médecins ont été condamnés ces dernières années pour fraudes manifestes. Lorsque l’Ordre des médecins est informé par le contentieux disciplinaire de la CPAM et que la fraude nous paraît en contradiction avec la déontologie médicale , nous nous associons à la plainte.

      Quelles sont les fraudes les plus fréquemment constatées ?

      Les abus de nomenclature, par exemple des gens qui font passer des actes d’ acupuncture ou d’homéopathie cotés à 5 € en actes médicaux , cotés à 21 ou 22 €. Il y a aussi les fraudes sur les patients bénéficiant de la CMU, ou ceux qui produisent des actes fictifs avec les cartes Vitaleoubliées dans leur cabinet par les patients.

      Des cas précis, dernièrement ?

      Deux ou trois médecins ont été condamnés au pénal ou par l’Ordre ces dernières années. Dessuspensions ont été prononcées, jusqu’à un an d’interdiction d’exercer. En ce moment même, nous avons un médecin carcassonnais condamné par le contentieux disciplinaire de la CPAM pour des actes fictifs facturés pour un préjudice de plus de 30 000 €. Suspendu six mois, il a été condamné à une amende au pénal, et passe en juridiction ordinale dans dix jours . Avec trois condamnations, on ne devrait plus le voir exercer de sitôt.

      Jean-Louis Dubois-Chabert



    • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 09:13

      @sampiero

      A l’âge où des salariés sont à la retraite depuis 10 ans, il est vrai que j’ai plus de temps libre, (et beaucoup moins de revenus, tout en ayant pratiquement les mêmes charges fixes).
      Par exemple à 68 ans je paye encore 700 euros par mois de cotisation retraite. Et je ne vous fais pas le détail du reste.
      Les jeunes qui bossent passent la première année sans problème, mais il y a 80% de branleurs en fac, c’est un fait.
      Ma fille est en cinquième année à 23 ans, et elle franchit les obstacles parce qu’elle bûche.
      Et ce n’est pas une histoire de vieux cacique, mais bien plutôt une exigence de qualité qui filtre les impétrants, ce dont vous ne devriez pas vous plaindre.
      Heureusement pour vous qu’on n’a pas accordé le doctorat dans des pochettes surprises comme on l’a fait pour le bac.
      Pour le dernier point, si la Sécu peut assurer les remboursements à partir d’une demande sur une carte vitale à jour, il n’y a pas de problème.
      Je fais depuis longtemps le tiers payant systématique partout où c’est possible, sans difficulté. Mais de nombreuses cartes ne sont pas à jour, et il y a un risque. C’est pourtant dans des cadres précis, ALD, CMU, etc.
      Maintenant, avec 400 mutuelles, on ne peut assumer le risque si ce n’est pas la sécu qui se porte garante pour les mutuelles en cas de problème.
      Vous n’accepteriez pas non plus de perdre 5 ou 10% de votre salaire ou de votre retraite, je suppose.

    • foufouille foufouille 17 mars 2015 09:29

      @doctorix
      pour les gardes, c’est faux dans de nombreux départements. tu vas aux urgences.
      le numerus clausus existe toujours.
      et c’est peu fatiguant comme boulot.
      fais donc maçon


    • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 11:06

      @foufouille

      C’est le problème quand des gens extérieurs à la médecine viennent parler des problèmes de la médecine.
      Ils en parlent d’autant mieux qu’ils n’en connaissent rien.
      On a le même problème avec une Ministre qui n’est pas médecin, et qui ne connait rien. C’est même carrément une buse, il faut bien le dire.
      Il y a bien des gardes, il y a bien des astreintes, il y a bien des permanences de généralistes au Samu, et cela représente de lourdes contraintes.
      Le numérus clausus a été élargi, et l’élargir davantage nuirait à la qualité des médecins, je trouve qu’elle devient limite, même.
      C’est peu fatigant comme boulot ?
      Oui, c’est une partie de plaisir.
      Je vous invite à me suivre 48 heures, et on en reparlera. Je vous donnerai des amphétamines pour tenir le rythme.
      Il y a 2.48 fois plus de suicides chez les médecins que dans la population générale. Et même que chez les maçons.
      Ce matin, un journaliste disait qu’il avait passé 16 minutes chez son coiffeur pour 24 euros, et 16 minutes chez son généraliste pour 23 euros.
      Si vous trouvez ça normal, dans un monde où tout vous est du, alors tant mieux pour vous.


    • foufouille foufouille 17 mars 2015 11:51

      @doctorix
      chez moi il y a rien du tout, tu vas aux urgences pour presque rien.
      il faut leur faire un résumé sans termes médicaux et la plupart sont mythomanes.
      si le médecin ne sait pas, il invente.
      tu as de la chance si le médecin veut bien t’examiner.
      les examens ne sont pas lus et ne servent à rien car le médicament est magique.
      qualité proche d’une infirmière sortant de l’école.


    • foufouille foufouille 17 mars 2015 11:53

      @doctorix
      le maçon ne peut plus travailler à ton âge car en trop mauvaise santé.
      si il est encore vivant.


    • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 14:24

      @foufouille

      Excusez-moi d’être encore vivant... C’est rare dans une profession où on fait beaucoup d’infarctus.
      Vous vous plaignez de la qualité du diagnostic, et vous voulez un numerus clausus moins restreint.
      C’est contradictoire.
      Vous vous plaignez de repartir sans diagnostic : la plupart des gens n’ont rien d’autre qu’un vague à l’âme, et c’est très dur de dépister un cas grave au milieu du troupeau des porteurs de bobos.
      Mes nuits au samu sont pleines de gens qui m’appellent pour me dire qu’ils n’arrivent pas à dormir..
      @tonimarus
      Je suis dans un département où le service de garde est remarquablement organisé.
      Le week-end, on a même un médecin pour les visites et un autre qui fait le pied de grue à la maison médicale, sans indemnité d’astreinte. Pas de client, pas d’argent. C’est comme ça.
      Il fait sa semaine, il fait son week-end, et il refait sa semaine, avec parfois une nuit au samu au milieu.
      Quel salarié accepterait de travailler 13 jours sans repos ? Dans ces conditions, un accident thérapeutique est presque inévitable, à un moment ou un autre.
      Vous êtes des nantis et des privilégiés, et vous ne vous rendez même pas compte de ce qu’on fait pour vous. Aucune reconnaissance.
      Partir un mois en vacances, c’est impossible : le mois suivant serait consacré à payer les charges des deux mois en question : vous comprenez ça ?
      Les treizième et quatorzième mois, les congés payés, on ne connait pas. Savez vous seulement que malgré nos accords conventionnels, nous ne touchons une indemnité journalière qu’au 91ème jour d’arrêt de travail ? Aussi, quand on nous réclame un arrêt de travail de 8 ou 15 jours pour un bobo, on voit rouge.
      Il y a sept ans, un samedi, je me suis cassé 7 côtes dans ma douche. Très con. Je me suis arrêté deux jours, j’étais à l’hôpital sous pompe à morphine. Le Mercredi j’étais au boulot.
      Je n’avais pas l’intention de me plaindre, mais vous me forcez à dire les choses comme elles sont vraiment dans la réalité, et je m’aperçois que ce n’est pas glorieux..
      J’ai d’ailleurs tout fait pour décourager ma fille de s’engager la-dedans. Mission impossible, elle aime ça. Peut-être même qu’elle m’admire, qui sait ? Et elle sait qu’il n’y a pas vraiment beaucoup d’argent au bout, en regard de l’investissement.

    • foufouille foufouille 17 mars 2015 16:18

      @doctorix
      encore une fois fais maçon .........
      un nombre restreint de médecins assure un grand nombres de patients et plein de fric pour certains. beaucoup de boulots pour certains.
      ensuite bac+9 pour renouveler une ordonnance, c’est très long.
      chez moi, un vieux fil de suture ne s’enlève pas sauf grosse infection.
      un électrocardiogramme fait par le centre de santé de la CPAM ne sert à rien car « c’est pas un vrai cardiologue ».
      c’est comme ta croyance aveugle des sites végétariens.


    • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 19:54

      @foufouille

      L’ordonnance, ce n’est pas votre boucher qui peut vous la renouveler (on se demande pourquoi ?)
      Et je n’ai jamais été végétarien.
      Mon maçon, il a 15 maisons et je n’en ai qu’une. Son camping-car est neuf, le mien a 10 ans.
      On continue ?
      Il est à la retraite depuis 5 ans, et il est plus jeune que moi.
      Allez, foufouille, ça va comme ça...
      Sinon c’est foufouillemerde.

    • foufouille foufouille 18 mars 2015 17:55

      @doctorix
      23pour une visite de courtoisie est un peu cher, je ne dis pas que c’est ton cas mais j’en ai consulté plus de 25 dans le genre.
      c’est pas mais un entrepreneur en maçonnerie qui donne des ordres, sinon il est invalide à 55 ans très souvent.
      on voit que tu sait pas quoi dire.


    • colere48 colere48 16 mars 2015 10:18

      Celle de ces privilégiés du système en est une.

       !!!!
      Parler sans savoir discrédite totalement cher Victor !
      Tout ce qui excessif est dérisoire ...


      • etonne 16 mars 2015 18:45

        @colere48
        pour savoir :

        Les revenus d’activité des médecins libéraux récemment installés

        http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/REVAIND15_c_D2_sante.pdf

        Les généralistes commettent une erreur tous les 2 jours http://www.pourquoidocteur.fr/Generalistes---des-erreurs-frequentes-mais-sans-gravite-7789.html
        Accidents médicaux : Entre 30.000 et 40.000 décès par an http://www.20minutes.fr/sante/1535331-20150206-accidents-medicaux-entre-30000-40000-deces-an


      • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 17 mars 2015 09:51

        @colere48

        contre RIEN mais pour la DROITE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • lsga lsga 16 mars 2015 10:47

        oh... les pauvres petits toubibs de droite qui refusent de lutter contre le Capitalisme....

         
        Les réformes libérales vont les faire tomber dans le prolétariat ? Eux qui se rêvaient « libéraux » vont, grâce au libéralisme, devenir salariés des mutuelles ? Eux qui rackettaient leurs patients/clients en leur imposant des tarifs non conventionnés délirants vont maintenant devoir négocier avec de très gros poissons qui vont les écraser ? 
         
        TANT MIEUX. 
         
        Bientôt, ils seront nos camarades. 

        • titi 16 mars 2015 11:54

          @lsga
          En l’espèce, il ne s’agit pas d’une réforme libérale.

          Il s’agit d’une reforme bureaucratique.

          Les toubibs, comme les maçons, les transporteurs routiers, ou les agriculteurs, devont désormais passer plus de temps à remplir des liasses Cerfa qu’à faire leur métier.

          Et tout cela pour maintenir un système de mutualisation agonisant.


        • lsga lsga 16 mars 2015 12:34

          mais si c’est une réforme libérale, c’est l’aboutissement de la privatisation de la sécurité sociale. 

          Le Capitalisme, le libre marché, aboutit à la concentration de Capital : à la création de grandes entreprises qui écrasent les petits artisans/commerçants.
           
          Seule une politique bureaucratique peut protéger les petits poujadistes du marché. Dès que l’État lâche du lest, les grandes entreprises reprennent le dessus.
           
          Voilà : l’État lâche du lest sur le marché de la médecine, résultat, les médecins « libéraux » vont devenir salariés des grandes multinationales que sont les mutuelles. C’est contre cette réalité que les médecins se battent, pas contre le tiers payant lui-même.
           



        • lsga lsga 16 mars 2015 13:07

          je gagne moins que Engels. 


        • lsga lsga 16 mars 2015 13:29

          voilà, maintenant branche tes neurones, et demande toi pourquoi je t’ai répondu ça.

           
          Sinon, tu as quelque chose à répondre sur le fait que les professions réglementées / subventionnées (médecins, huissiers, notaires, auto-écoles, agriculteurs, etc) sont remplis de vieux réactionnaires qui votent à droite, voir à l’extrême droite, qu’ils sont ceux qui se font DÉZINGUER par les réformes libérales, et que cela leur fait le plus grand bien ?
           
           
          En une à deux générations, les réformes libérales transforment des petits bourgeois réactionnaires en prolétaires progressistes de gauche. Ça ne pourrait-être mieux. 

        • colere48 colere48 16 mars 2015 13:40

          @lsga

          Is gaga ne change pas, toujours aussi crétin ....  smiley le seul qui me fasse marré , un vrai bouffon !


        • lsga lsga 16 mars 2015 14:09

          Je crois que tu te plantes sur la définition de prolétaires et de bourgeois.

           
          Prolétaire : qui vit en vendant sa force de travail. Exemple : l’ingénieur à 4000€ par mois.
          Bourgeois  : qui vit grâce au profit. Exemple : le boulanger à 600€ par mois.
           
          Le premier est progressiste, vote à gauche, souhaite une baisse du temps de travail et une augmentation des salaires, et SURTOUT, il veut que le pouvoir dans l’entreprise soit partagé et non pas confisqué par les propriétaires (actionnaires ou petits patrons).
           
          Le second est réactionnaire, vote à droite ou à l’extrême droite, souhaite que les salaires baissent pour pouvoir embaucher, que le temps de travail augment pour rentabiliser son embauche, et SURTOUT, il veut rester seul maître à bord de sa petite entreprise (« l’indépendance » : c’est l’actuelle revendication numéro UNE des médecins libéraux. Elle est en contradiction directe avec le concept de socialisation, et de démocratie)
           
          Sinon, j’essaie d’éviter au maximum de répondre aux questions personnelles. Ce qui compte, c’est l’argumentation. Avant, on me prenait pour une jeune fille judéo-arabe immigrée et homosexuelle qui gagnait bien sa vie : ça m’allait très bien. 

        • lsga lsga 16 mars 2015 15:14

          1. profiteurs ? Non, désolé, le marxisme ne fait pas dans la morale. Ce n’est pas une question de bien ou de mal, de gentils ou de méchants, de vertueux ou de vicieux.

           
          2. Les cerveaux humains ont une capacité de calcul impressionnante. Utiliser une telle capacité de calcul pour faire passer en caisse des articles devant un scanner est une absurdité. Les ingénieurs sont la plupart du temps des fils et filles d’ouvriers, des techniciens, des secrétaires, etc. L’ingénieur, c’est juste le prolo du 21ème siècle.
           
          3. L’URSS était un pays fasciste, avec une organisation bureaucratique de type Bonapartiste. 
           
          Bref, pour retourner au sujet :
           
          Les médecins sont des petits bourgeois, réactionnaires, qui votent à droite et à l’extrême droite. Comme tous les petits bourgeois, les petits patrons, les petits artisans, les petits agriculteurs, ils ne vivent que grâce à l’intervention de l’État qui empêche le marché de passer. Désormais que la gauche passe les réformes libérales qui attaquent ces catégories réactionnaires, ils vont se retrouver confrontés au Capitalisme, le vrai, le pure, le dure. Ils vont se faire avaler comme de l’alevin par les multinationales de la santé. Se faisant, d’ici une ou deux générations, ils seront des salariés comme les autres, plutôt bien payés, des bobos qui voteront à gauche, des camarades prolétaires.  

        • titi 16 mars 2015 16:55

          @lsga

          « mais si c’est une réforme libérale, c’est l’aboutissement de la privatisation de la sécurité sociale »

          Il faut se rendre à l’évidence : la sécu est un échec total.
          Santé ou retraites c’est la Bérézina sur toute la ligne.

          Ce que vous appelez « la privatisation » c’est la mise en place de mécanismes pour palier au déficiences de la sécu.

          Regardez votre fiche de paie : combien cotisez vous à la sécu et combien à votre mutuelle ? Et lorsque vous avez un gros pépin combien rembourse l’un et l’autre ?


        • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 17:13

          @titi


          L’emploi d’un ou d’une secrétaire va peut être bien être adapté, ne serait ce qu’à mi temps. Il me semble que les revenus moyens d’un médecin peuvent surmonter ce tsunami. 
          Du reste, cela serait très profitable pour la qualité de la consultation. 
          Rien de plus pénible que celle ci soit interrompu 10 fois pour prendre les RDV !

        • titi 16 mars 2015 19:47

          @bakerstreet

          je n’ai pas de sympathie particulière pour les toubibs.

          Ils sont les maillons d’un système ubuesque : agents privés d’un système mutualisé.

          Par contre je comprends tout à fait qu’ils n’aient pas envie de se taper de la paperasse que va générer cette n-ème reformette.

          Notre pays crève de sa bureaucratie.


        • mmbbb 16 mars 2015 20:24

          @lsga Ce sont vos petits copain Besancenot et Mme Authin entre autre qui sont les idiots utiles du patronat Ils sont pour les flux migratoires sans controle du pain beni pour les patrons La gauche a ete le chantre cette europe et de son marche tres ouvert Maintenant les camionneurs sont concurences par les polonais Je n’ai rien contre les polonais mais nous payons cette concurrence par le bas Sans parler de l’hyper cacher qui employait un clandestin non declare belle exemple de ce qui se fait de mieux dans notre pays Et apres la gueule enfarinee nos politiques comme Vals s’etonnent du retour des nationalistes.


        • Le Poilu Le Poilu 16 mars 2015 21:20

          @lsga
          Ben voyons Isga... Va bosser dans la boulange pour voir... Et côtoies-en un chouille plus.
          Les prolétaires votent FN maintenant. Quand aux Ingés, t’en as pas rencontré souvent.
          Dans l’informatique où je bosse, ben c’est l’opposé de ce que tu racontes. Des vrais requins qui ont surtout envie de ne rien partagé du tout et qui visent le trou de balle du voisin si son poste paie mieux...
          Mais ce que tu dis, sans nul doute que ton gourou (coucou) l’as écrit... smiley


        • titi 17 mars 2015 09:14

          @bakerstreet

          « L’emploi d’un ou d’une secrétaire va peut être bien être adapté, ne serait ce qu’à mi temps »

          Et alors ? Que ce soit de son temps ou du temps de qq’un d’autre, c’est plus de dépenses pour au mieux recettes égales.


        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 17 mars 2015 09:59

          @lsga

          la grève est finie faut se soigner maintenant

          -prolétaire a 4000 INGENIEUR plutot a 2500 EUROS

          - bourgeois a 600 EUROS BOULANGER BOUCHER COIFFEURS FEMMES PHARMACIEN A 20000 EUROS MOIS (un seul qui fait que du pain ;; ;; il faut lui conseiller de faire de la patisserie ex : l’éclair vendu a paname jusqu a 7 EUROS )


        • eric 16 mars 2015 11:34

          Comme souvent ici....On est en démocratie, et il n’y a nulle obligation de connaitre un sujet pour avoir une opinion très tranchée dessus... Le droit de dire absolument n’importe quoi est, et doit rester, non moins absolument inaliénable...

          A l’heure de l’internet, il est quand même regrettable, et au fond assez archaïque, de ne pas prendre le temps des deux clics qui permettent de debunker un peu les idées reçues trop idéologisées.

          Le devoir de dénoncer les discours de ce type au nom du réel est un autre aspect de ces libertés auxquelles nous sommes tous si attachés....

          Tous ces trucs, cela passe par la sec soc, donc il existe de vraies statistiques assez complètes qui devraient en principe limiter le n’importe quoi comme votre texte.

          Comme je devine que vous devez être assez grand pour trouver tous seul les innombrables rapports et stats parfaitement officiels, je ne vous mettrai en lien qu’un résumé.

          http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/ce-que-gagnent-vraiment-les-medecins_1613994.html

          On peut noter en particulier que les généralistes du secteur 2 ont des revenus en tendance inférieur à ceux du secteur 1.......... (fondamentalement, parce qu’ils passent plus de temps avec un patient quand les autres doivent faire de l’abattage pour maintenir des revenus qui dépendent d’une rémunération à l’acte stagnante).

          Que plus les zones sont paumées, voir pauvres, mieux ils gagnent leur vie. Que le généralistes parisien gagne moins que le médecin de mon village de montagne, mais qu’il a fait ce choix, parce qu’il n’a pas envie de passer ses nuits sur des routes enneigées en hiver et que comme tous le monde, il préfère que ses gosses aient de bonnes écoles à proximité.

          Sur la base d’environ 3 ou 4 consultations de l’heure, un médecin gagne de l’ordre de 5 fois plus qu’une femme de ménage, mais c’est avant frais et impôts. En bout de ligne, l’inégalité avec le prof débutant, et compte tenu des transferts sociaux etc... doit être sensiblement ce qu’elle est entre les premiers et dernier décile de revenu dans notre pays, de l’ordre 3 et quelque chose fois plus de mémoire. Aprés évidemment, quand tu fais 50 ou 60 heures, tes revenus mensuels sont très nettement supérieurs.
          Il faut voir aussi qu’une femme de ménage qui abat ses deux fois 35 heure par semaine seraient dans une situation relative moins mauvaise...

          Ce qui est très frappant dans les couts de santé, c’est que ce sont les prescriptions qui ont beaucoup augmenté, pas les revenus de soignants. Et il y a à cela tout plein de bonnes et mauvaises raisons.
          Elles n’ont dans l’ensemble pas grand chose à voir avec les revenus des médecins.

          Je comprends que pour vous, l’urgence soit de mettre un terme à ces « intolérables inégalités ».

          A priori, à titre personnel, je pourrai être indifférent. Quand tu as pas mal de copains médecins, tu sais que de toute façon, quelle que soient les lois absurdes décidées par des idéologues bornés, tu sera soigné de façon satisfaisante de toute façon.

          Mais un aspect primordial du vivre ensemble et de ne pas penser qu’à soi. A suivre vos lubies égalitaristes, les chiffres actuels suggèrent qu’on arriverait à une médecine de plus en plus inégalitaire et dure aux plus pauvres. C’est du reste exactement ce qui est arrivé en URSS ou vos solutions ont déjà été appliquées à la lettre.

          Que conclure ? j’espère pour vous que vous avez de nombreux potes dans la médecine si vos propositions devaient passer. Bien sur, cela ne résoudrait pas les problèmes des plus pauvres qui ont l’air de vous laisser très indifférent.


          • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 14:38

            @eric


            Tout cela est bel et bien, mais que penser de l’indépendance des médecins par rapport aux labos, et à ces très chers visiteurs médicaux, et de leurs conseils avisés. 

            Car me revient tout de même le scandale du médiator, récif émergé du pire, car tout de même : Il suffisait de regarder sur internet pour s’apercevoir que le médiator était interdit depuis 10 ans aux states. Et qu’il a fallu une pneumologue de Brest, pour faire écho et nous rappeler que les médecins n’ont pas la même capacité critique les uns que les autres. 

            Je dis ça par rapport à ce trait d’esprit et sans doute de fièvre un peu réductrice : « tu sais que de toute façon, quelle que soient les lois absurdes décidées par des idéologues bornés, tu sera soigné de façon satisfaisante de toute façon. »

            Je ne sais pas comment une victime du médiator pourrait réagir en vous lisant...

            .Il est du mediator comme d’autres produits, prescrits à foison ; la France étant championne du monde de la prescription : 
            -Antibiotiques, ( dont la mise en garde hilarante dans les pubs est réservé aux patients et non aux médecins, révélant là la supercherie, comme si c’était lui qui faisait l’ordonnance,
             -Anticholestéroliques ( avec des effets très critiques et des effets secondaires banalisés) 
            - mais aussi antidépresseurs, qui eux peuvent être très dangereux, quand ils ne sont pas prescrits dans le secteur hospitalier, et sont même parfois responsables de passages à l’acte, et même sur des tiers.....

            Le salaire semble au centre du problème. Toujours ici et là la même argumentation. les études qui devraient vous garantir une rente.
             Tant pis pour les charpentiers et les couvreurs qui ne savent pas se mettre à l’abri, en ne faisant pas reconnaître leurs vrais compétences, en bonnes années sonnantes et trébuchantes, après le bac...



          • panpan 16 mars 2015 14:57

            @eric
            « On les aime bien nos médecins de famille ». Ca n’est pas dans votre article, mais ça m’a bien plu aussi. Vous en trouvez encore des médecins de famille, vous ? Des médecins de familles aisées, oui, d’accord.

            "Quand tu as pas mal de copains médecins, tu sais que de toute façon, quelle que soient les lois absurdes décidées par des idéologues bornés, tu sera soigné de façon satisfaisante de toute façon« . CQFD. Mais quand t’as pas de copains médecins ?

            Si on pousse un peu plus loin, on pourrait penser que les médecins ne veulent plus soigner que leurs copains...Pour les autres, juste une consult’

             »Sur la base d’environ 3 ou 4 consultations de l’heure, un médecin gagne de l’ordre de 5 fois plus qu’une femme de ménage, mais c’est avant frais et impôts« . Parce que la femme de ménage n’a ni frais ni impôts...

            De toutes façons, c’est une idée de la gôche, cette réforme du tiers payant ; donc je ne pense pas qu’elle profite aux sans-dents.

            Quelqu’un a aussi parlé des pharmaciens qui se sont très bien adaptés. Mais là, derrière il y avait le »lobby médicaments" et ce n’est pas rien


          • julius 1ER 16 mars 2015 15:17
            Ce qui est très frappant dans les couts de santé, c’est que ce sont les prescriptions qui ont beaucoup augmenté, pas les revenus de soignants. Et il y a à cela tout plein de bonnes et mauvaises raisons.
            Elles n’ont dans l’ensemble pas grand chose à voir avec les revenus des médecins
            @eric

            inénarrable Eric.... faussement ingénu ou franchement con, difficile de savoir, tant cette alternance de mauvaise foi et d’infatuation est pathétique.
            il ne lui vient même pas à l’idée à ce « brave » Eric que les médecins sont des prescripteurs de médicaments et qu’à ce titre ils sont démarchés par « les labos » et justement ces labos sont dans la logique du chiffre, et dans cette logique du chiffre le dernier maillon c’est le médécin ....... qui justement pèse ou ne pèse pas sur les ventes de médicaments...... aussi le dernier maillon est intéressé par la vente des dits médicaments, souvent sous la forme de cadeaux( voyages, séminaires, initiation à la pluralité de diverses espèces végétales comme vecteur actif dans la composition et l’élaboration d’un médicament, où l’incidence des rayons gamma sur le comportement des marguerites) mais là je m’égare.... mais ces cadeaux en fait sont des compléments de revenus difficilement quantifiables qui viennent s’ajouter comme des bonus....
            alors après déterminer la nature, la fréquence ... de ces cadeaux, difficile à évaluer mais en tous cas une certitude demeure, le type en travail posté chez Renault n’y aura jamais accès !!!!!!!!!

          • julius 1ER 16 mars 2015 15:24
             c’est le médécin ....... qui justement pèse ou ne pèse pas sur les ventes de médicaments...... aussi le dernier maillon est intéressé par la vente des dits médicaments, souvent sous la forme de cadeaux( voyages, séminaires, initiation à la pluralité de diverses espèces végétales comme vecteur actif dans la composition et l’élaboration d’un médicament, où l’incidence des rayons gamma sur le comportement des marguerites) mais là je m’égare.... mais ces cadeaux en fait sont des compléments de revenus difficilement quantifiables qui viennent s’ajouter comme des bonus..
            @julius 1ER
            j’aurais du ajouter dans mon commentaire que, si en plus dans le séminaire il y a un 18 trous pas loin et que par « chance » le médecin pour s’éloigner du stress des sans-dents pratique le golf.....
            alors là c’est magnifique le libéralisme appliqué à la médecine !!!!!!

          • bourrico6 16 mars 2015 16:24

            @eric

            Comme souvent ici....On est en démocratie, et il n’y a nulle obligation de connaitre un sujet pour avoir une opinion très tranchée dessus... Le droit de dire absolument n’importe quoi est, et doit rester, non moins absolument inaliénable...

            A l’heure de l’internet, il est quand même regrettable, et au fond assez archaïque, de ne pas prendre le temps des deux clics qui permettent de debunker un peu les idées reçues trop idéologisées.

            C’est bien pour ces raisons que ce genre de site ne peux prétendre à quoi que ce soit, et que si je viens ici, ce n’est pas pour y chercher de l’information, de toute manière, elle est invisible au milieu du fatras et de la cacophonie.
            Je viens ici pour passer le temps, et me poiler de toute cette bêtise étalée avec tant de fierté.


          • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 18:33

            @julius 1ER


            N’oublions pas entre autres, que le prix des médocs est le plus cher en France de 40 % qu’en italie, par exemple. 
            Si vous mettez vos lunettes pour comparez les prix, n’oubliez pas non que celles ci battent elles aussi le record du monde. 
            Un système que tout le monde nous envie, disent ils. 
            Il y a 30 ans, on disait la même chose de notre éducation

          • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 15:17

            @julius 1ER

            Ça commence à bien faire avec vos conneries.
            Vous êtes un menteur et un malveillant.
            Les cadeaux des labos ont pratiquement disparu depuis qu’ils sont interdits.
            Personnellement, je ne reçois plus les visiteurs, qui m’ont gâché la vie pendant 25 ans pour me vendre des gadgets peu surs et des mensonges à la pelle. Si dans ma vie j’ai reçu une caisse de Bordeaux, c’est tout le bout du monde.
            Je ne prescris un médicament que lorsqu’il a dix ans d’âge, parce que mes patients ne sont pas des cobayes.
            Il y a une chose qu’il faut souligner, c’est le problème des anticancéreux modernes.
            On fait payer à la sécu des molécules à 1000 euros (et plus) par jour pour faire passer une espérance de vie de 9 à 12 semaines.
            C’est pour rembourser ces merdes coûteuses qu’on dérembourse les médicaments dont nous avons besoin tous les jours.
            Les lobbies pharmaceutiques ont infiltré les milieux politiques et les décideurs, depuis la HAS jusqu’à l’OMS et l’ONU. La corruption est la règle.
            Voilà les problèmes auxquels il convient de s’attaquer.
            Et foutez la paix aux médecins, ils font ce qu’ils peuvent dans ce foutoir. Allez cultiver vos frustrations autrement. Les putes, peut-être ?, c’est juste une suggestion.


          • TSS 16 mars 2015 11:36

            les generalistes ,hormis soigner ,grippes,bronchites et tout ce qui est bénin, sont devenus

            les OS (référents obligatoires)des specialistes le principal de leur travail est de remplir

            une ordonnance pour vous envoyer chez un specialiste. !!

             


            • eric 16 mars 2015 12:29

              @TSS 1, c’est faux en tendance pour les revenus d’OS ( voir lien ci-dessu), 2, c’est une excellente chose. On va pas déborder un spécialiste du cancer du poumon avec des gens qui sont inquiétés par leur angine, alors qu’il a besoin de temps pour s’occuper des malades de sa spécialité.


            • Richard Schneider Richard Schneider 16 mars 2015 16:10

              @TSS
              Tout-à-fait. Les généralistes sont devenus des relais entre les patients et les spécialistes. C’est un constat - et non une critique.


            • foufouille foufouille 16 mars 2015 16:19

              @Richard Schneider
              pas en campagne, le généraliste préfère souvent garder ses clients


            • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 18:40

              @TSS


              Internet a là aussi une utilité, il permet à beaucoup de se faire un avis critique, et qu’il n’est pas nécessaire de passer par un médecin pour vous soigner un rhume, ou ce genre d’affection qui se guérira toute seule. 

              On l’oublie un peu trop, mais les trois quart des visites des généralistes sont faites d’hypocondriaques, qu’on entretient ou qu’on cherche à tout prix à entretenir, sur les ondes, à la télé : 

              « Faites vous vacciner contre la grippe, ....etc.... »

              Comme pour la mécanique, apprenez le plus possible à vous débrouiller. 
              Mécanique sous le capot, mécanique sous le gilet, vous rencontrerez toujours des escrocs...
              .
              Mais le pire, heureusement, n’est jamais sûr...

            • TSS 16 mars 2015 20:07

              @bakerstreet

               je suis d’une generation où on mettait jamais les pieds chez chez le medecin et j’ai gardé

              cette habitude ,donc que ce soit grippe ,bronchite, angine j’ai gardé les methodes d’antan... !!


            • Robert GIL Robert GIL 16 mars 2015 11:54

              La santé devrait logiquement être un enjeu d’intérêt public, ors l’on voit qu’ici plus qu’ailleurs il s’agit d’intérêts privés, d’argent, et de profits complètement déconnectés de la santé et du bien être des populations. Tout le système de santé, médecins, laboratoires, cliniques s’est construit avec de l’argent public notamment avec notre système de protection sociale, mais aussi grâce aux infrastructures mises à leur disposition et à la formation de professionnels compétents. Notre système est basé sur la solidarité nationale, espérons que le leur n’est pas seulement basé sur un « serment d’hypocrite ».
              .
              voir :
              MEDECINE, SANTE ET PROFITS


              • Spartacus Lequidam Spartacus 16 mars 2015 11:54

                « En supprimant toutes ces assurances privées pour les remettre dans le giron de la Sécu »


                Encore un gauchiste qui parle de ce qu’il ne connait pas ! 

                Les gauchistes étant les profiteurs mais pas les payeurs ne savant même pas cette évidence. Déjà qu’ils ignorent la part salariale que leur employeur paye pour eux...

                Ami gauchiste l’assurance sociale apprend que c’est la santé et la retraite.

                Ami gauchiste, ton « régime spécial » inique et différencié de l’ensemble de la population c’est pas l’état. C’est un privilège social à charge de l’ensemble de la population.

                Ami gauchiste apprend qu’il n’existe pas « une sécu » mais des sécus".

                Ami gauchiste, apprend donc que les sécu c’est pas public, c’est privé !.Elles dépendent du code de la mutualité. Donc privé.

                En fait ouvrons le monopole de l’assurance maladie aux assureurs et mutuelles, le service ouvert aux assurés ne peut qu’y gagner. 
                Comment peux t-on laisser l’état et les gauchistes envoyer nos soins actuel à payer aux générations suivantes ? 
                A rembourser les dettes (CSG, CRDS), par les jeunes ?

                A favoriser les générations actuelles au détriment des générations futures ?

                A favoriser le remboursement d’une consultation que tout le monde peut se payer au détriment des soins chers que les plus pauvres ne peuvent pas (Optique, dentaire, soins lourds).....

                • lsga lsga 16 mars 2015 13:04

                  @Spartacus
                  pour info, ce sont les politiques de gauche qui ont privatisé la sécurité sociale, et Macron qui vient de faire ce que jamais Sarkozy n’aurait osé faire. C’est vrai au-delà de la sécurité social, par exemple, Jospin est le premier ministre à avoir le plus privatisé de toute l’Histoire de la Vème République. 


                  La vrai question, c’est, toi qui est un libéral, pourquoi ne vote tu pas à gauche ? 
                   
                  L’Étatisme, en France, c’est les gaullistes, c’est le RPR, l’UMP, etc. Les libéraux, en France comme ailleurs, c’est la gauche. 
                   
                  C’est normal, ceux qui souffrent le plus des réformes libérales sont les électeurs de droite : les petits commerçants, les petits patrons, les artisans, les médecins, les professions réglementées, etc. etc. Ce sont eux qui se font littéralement bouffer par les grandes entreprises dès que l’État détourne le regard. 
                   
                  Ceux qui votent à gauche (les « bobos ») sont ingénieurs, manager, cadres, formateurs, enseignants, salariés aisés des grandes entreprises. Eux, se foutent royalement des réformes libérales. Les mutuelles privées : c’est leur entreprise qui la paie. Idem pour l’employé de base au SMIC : qu’il paye une mutuelle ou une sécurité sociale, cela ne changera rien pour lui, il ne s’en rendra même pas compte, c’est un changement de ligne comptable sur sa fiche de paie, rien de plus. 
                   
                  Non, ce sont bien les petits médecins « libéraux » qui vont le sentir passer. Leurs revenus vont être divisé par 2 en une génération. Ils étaient petits poujadiste de Droite, ils réclamaient à ce que la bureaucratie étatique les protège du marché. Ils vont devenir salariés aisés des grandes multinationales de la santé, des mutuelles ; bref, ils vont devenir des prolétaires bobo de gauche. 
                   
                  Vivement. 


                • Robert GIL Robert GIL 16 mars 2015 14:37

                  @Spartacus
                  remet ton casque, t’avais l’air moins con meme si ce que tu dit est toujours du meme niveau ...
                  .
                  et lit ceci, ça ne peut que t’instruire : MUTUELLES : le loup dans la bergerie pour la mise à mort de la sécu !


                • julius 1ER 16 mars 2015 15:31

                  @Robert GIL

                  parfois je regrette que la sécu existe car sans cela on n’aurait pas eu le privilège de goûter la prose de l’ami « Spartacus »car il aurait sans doute été victime de maladies comme au 18 et 19ie siècle et que sans possibilité d’être soigné, il serait mort comme un con dans la rue des suites d’une maladie bénigne.....

                • Pere Plexe Pere Plexe 16 mars 2015 17:04

                  « Les gauchistes étant les profiteurs mais pas les payeurs »
                  Pour le coup il est question des toubibs très majoritairement à droite et qui vivent grassement de l’argent public de la Sécu.

                  Ami gauchiste, ton « régime spécial »
                  J’ignorais qu’etre à gauche donnais droit à un régime spécial.En revanche être notaire donne ce droit.
                  Aux dernières nouvelles les notaires ne sont naturellement gauchistes...
                  la sécu c’est pas public, c’est privé !
                  Concernant le personnel c’est vrai.Reste qu’elle gère l’argent de la collectivité.
                  En fait ouvrons le monopole de l’assurance maladie aux assureurs et mutuelles, le service ouvert aux assurés ne peut qu’y gagner.
                  sauf que l’examen des données disponibles ne montre rien de tel !
                  A favoriser les générations actuelles au détriment des générations futures ?
                  La sauvegarde d’un système de santé moins mauvais que dans bien des pays est justement en jeu.
                  Pour les générations actuelles comme pour celles à venir.


                • Spartacus Lequidam Spartacus 16 mars 2015 20:55

                  @Pere Plexe
                  Elle est intéressante la réflexion des profiteurs sociaux

                  Donnons des informations aux gauchistes :

                  Qui va encore croire que ce régime obligatoire de Sécurité sociale est universel et solidaire comme ces cons de gauchistes le crient à longueur de leur inculture ?

                  -Les médecins ont 90 jours de carence
                  avant de pouvoir être indemnisés (et encore pas du tout à la hauteur de leurs revenus habituels)
                  -Le travailleur indépendant a 30 jours, bien entendu limité a un seuil.
                  -Le salarié 1 à 3 jours,
                  -Le fonctionnaire 0 jour de carence.

                  Chez les gauchistes « la sécu est formidable », mais plus « formidable pour les uns que les autres ».

                  A votre avIs pourquoi les gauchistes sont majoritairement fonctionnaires et défendent la sécu ?

                  Réponse la gamelle sociale est mieux remplie et vous comprenez ma bonne dame, quand on goutte aux privilèges on ne peut plus s’en passer.

                  La morale gauchiste, faut pas rêver elle commence après s’être servi.....


                • Spartacus Lequidam Spartacus 16 mars 2015 22:08

                  @rocla+
                  Bonsoir Monsieur Rocla

                  Veuillez m’excuser de faire des blasphèmes à la religion socialiste.

                  Vous imaginez que cela crée un suicide chez les Marxistes ?

                  Ce doit être inhumain pour un gauchiste de réaliser que les nantis sociaux ne sont pas les
                  indépendants ou médecins ou salariés.

                  Réaliser que les profiteurs sociaux sont les fonctionnaires qui se gavent du social redistributif !

                  Ça doit être dur de l’admettre. Un déchirement quand on se croit du coté des pauvres et démunis..

                  La vérité est vraiment immorale.

                  Je regrette de dire la vérité Monsieur Rocla. Trop horrible pour ces personnes trop fragiles. 


                • Julien30 Julien30 17 mars 2015 08:11

                  « parfois je regrette que la sécu existe car sans cela on n’aurait pas eu le privilège de goûter la prose de l’ami « Spartacus »car il aurait sans doute été victime de maladies comme au 18 et 19ie siècle »


                  Ah, les gentils humanistes de gauche qui plutôt que de débattre sereinement affichent leurs insécurités et leurs névroses à coups d’insultes et en finissant par souhaiter la mort de leur interlocuteur, émouvant...

                • Spartacus Lequidam Spartacus 17 mars 2015 08:32

                  @Julien30
                  Hé oui....Arguments gauchistes.

                  Vous comprenez les pauvres Suisses qui ne disposent pas de cette « sécu » ils meurent du choléra, de la peste. Quel pays sauvage, La Suisse on croirait DAESCH.
                  Il parait que ce pays attire de plus en plus.

                  Vous rendez vous compte que les frontaliers ont manifesté pour ne pas à être contraint de la sécu Française ? Les fous, ils vont mourir sacrifiés en martyrs d’une maladie du 18eme siècle. 


                • Julien30 Julien30 17 mars 2015 08:37

                  @Spartacus
                  Priez le dieu sécu (et des acquis sociaux) et vous serez sauvé ! 


                • Spartacus Lequidam Spartacus 17 mars 2015 09:13

                  @Julien30
                  Prions ensemble :

                  Saint Karl Marx, Saint Pol Pot, Saint Staline, Saint Lenine, Saint Boudarel, Saint Castro, Saint Kim Jong Il, Saint Ceaucescu, Saint Tito, Saint Saint Chavez, Saint PCF et ses disciples, tous les autocrates et les tyrans de la terre au nom de la religion au 100 millions de morts, des déportés, de la terreur, des privations de libertés priez pour les pauvres pêcheurs qui ne croient pas à l’idéal collectiviste...


                • Julien30 Julien30 17 mars 2015 09:30

                  @Spartacus


                  Amen !
                  Juste, vous oubliez le mal aimé de la bande, Saint Hitler qu’ils essayent de nous refiler à droite parce que lui c’est encore plus dur que pour les autres de le faire passer pour un bienfaiteur de l’humanité. Et pourtant : socialiste, adepte d’un fatras ésotérique et maçonnique anti-chrétien à partir duquel lui et d’autres ont monté l’idéologie nazi (comme c’était le cas du côté communiste, idéologie rivale et non opposée), anti-tradition et pour la création d’un homme nouveau, il était bien avant tout de gauche, mais bon n’accablons pas nos amis gauchistes, on les sent déjà tellement fébriles...




                • bourrico6 17 mars 2015 09:54

                  Magnifique.

                  Deux crétins en plein communion, Spartacul et Raclure, la crème de la crème, je n’ai pas compté le nombre de fois ou est écrit « gauchiste », mais ça doit pulvériser tous les records.

                  Merci pour ce spectacle. smiley


                • Robert GIL Robert GIL 17 mars 2015 10:56

                  @Spartacus
                  bravo tu recite ta litanie inlassablement, car comme disait ton maitre gobbels : « repete un mensonge mille fois et il finira par devenir une verité » ... t’es devenu un expert en propagande ! Pour les 100 millions de morts, je me permet d’eclairer ta lanterne :
                  .
                  voir : C’EST 100 MILLIONS DE MORTS …


                • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 15:27

                  @Robert GIL

                  Je ne comprends pas bien comment ces ahuris peuvent défendre les mutuelles privées, en sachant qu’en plus des dépenses médicales il faudra assurer des dividendes aux actionnaires, de préférence à deux chiffres.
                  Comment cela pourrait-il être rentable pour le cotisant ?
                  C’est sans doute la logique capitaliste.

                • Spartacus Lequidam Spartacus 17 mars 2015 15:41

                  @doctorix

                  2eme ignorant gauchiste...
                  Les sécus sont des mutuelles privées...Elles sont régies par le code de la mutualité aussi bien la CPAM, que MSA, que RSI que les régimes spéciaux et les assurances privée....

                  En fait c’est la logique socialiste qui est le problème, pas la capitaliste.

                  Ne pas comprendre que le monopole d’état est une gabegie et l’irresponsabilité.
                  Ne pas comprendre que moins cher par l’état en fait c’est plus cher que géré par le privé en situation de concurence....

                  Mais puisque que vous êtes tellement certain pourquoi imposer la contrainte « obligatoire » ?

                • bourrico6 17 mars 2015 16:28

                  En fait le monde se divise en deux.... ceux qui suivent le prophète Spartacus, et les affreux gauchistes.


                • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 20:11

                  @Spartacus
                  Je n’ai une mutuelle que depuis cinq ans, par mon épouse qui est salariée.

                  Je n’en ai jamais eu besoin.
                  Les opérations à partir de K50 sont prises en charge à 100%.
                  Les maladies coûteuses sont en ALD : diabète, cardiopathies...
                  Pour le reste, mieux vaut prendre ses frais à sa charge. On peut se payer une chambre à un lit...et dix euros de part complémentaire de médicaments.
                  L’obligation des mutuelles, c’est certain que ça rendra service à certains.
                  Mais c’est tout spécialement aux actionnaires que ça fera plaisir.
                  D’ailleurs le frère de sarko, en bon capitaliste, ne s’est pas trompé de créneau avec Malakoff.
                  C’est encore une loi qui favorise à mort le privé.
                  Et il faut arrêter avec ce mythe que quand c’est nationalisé, c’est mal géré. C’est vrai que les cliniques sont moins chères que les hôpitaux, mais il faut voir la différence de service et de plateau technique.
                  Et la sélection des interventions. On n’est pas dans le même monde.

                • Spartacus Lequidam Spartacus 17 mars 2015 22:47

                  @doctorix
                  Les sécus sont des organismes mal gérés car ils ne sont pas en concurrence mais en monopole. Ce que je souhaite c’est la fin des monopoles et le choix de sa mutuelle au premier €uro.

                  L’hôpital public est en concurrence, chacun fait ce qu’il souhaite, la gestion publique est honteuse. Aussi bien dans le sens des personnels a statuts différenciés iniquitaires, comme seul l’état sait le faire, qu’envers les clients.

                  Il devient de plus en plus insupportable de voir les gauchistes se plaindre alors que ce sont les nantis de l’état providence à charge de ceux qui le sont le moins.


                • Abou Antoun Abou Antoun 16 mars 2015 11:58

                  il conviendrait de mettre un frein radical à la privatisation rampante de la Sécu en supprimant toutes ces assurances privées pour les remettre dans le giron de la Sécu. Avec les cotisations correspondantes, bien sûr, et qui seraient bien moindres.
                  Très bien vu ! Toutes ces mutuelles, toutes ces caisses de retraite complémentaires coûtent un max au salarié en frais de gestion (président, directeur, trésorier secrétaire, + petit personnel).
                  Il suffisait de créer à l’intérieur de la sécu des branches ’volontaires’, la sécu disposant du personnel et des locaux, les frais de gestion auraient été diminués d’autant et la gestion simplifiée. Mais en fait toutes ces créations, remontant pour la plupart (pour ce qui concerne les caisses de retraite complémentaires surtout) à l’ère Mitterrand sont autant de cadeaux fait à des copains qui ont vu la bonne aubaine dans la mesure où les cotisations devenaient obligatoires.
                  Les professions médicales, de même que les juristes, ont toujours été sur-représentées au niveau parlementaire. Pendant les phases d’alternance où la ’gauche’ est au pouvoir, les profs s’invitent à la fête mais comme tous les élus de l’E.N. se désolidarisent immédiatement de leurs collègues (les responsabilités syndicales les ayant habitués à la coopération pour ne pas dire à la collaboration), les profs n’en tirent pratiquement aucun avantage.
                  Pauvres fonctionnaires, les cocus de l’histoire.


                  • lsga lsga 16 mars 2015 13:15

                    comme rappelé par Spartacus juste au dessus, la Sécurité Sociale en France est par définition de droit privée. Elle n’est pas gérée par l’État. C’est une mutuelle privée comme une autre. 

                     
                    D’ailleurs, seule la caste moyenne en bénéficie. Elle n’a jamais été un système égalitaire permettant à l’ensemble de la population de se faire soigner dignement et d’avoir le droit à une retraite confortable.
                     

                     


                  • titi 16 mars 2015 19:52

                    @lsga

                    Exactement.

                    Ce sont les « organismes paritaires » qui l’a gèrent.
                    Et lorsque le trou qu’ils ont creusé est trop profond, ils le refilent à l’Etat et la Cades.


                  • reprendrelamain reprendrelamain 16 mars 2015 12:14

                    Les généralistes oublient que leurs études coutent à la collectivité environ 150000 € et qu’ils ne sont redevables de rien… et surtout pas de soigner les pauvres !


                    • eric 16 mars 2015 12:40

                      @reprendrelamain 1) Oui ! Et compte tenu du fait qu’ils passent en moyenne 10 ans de leur vie à se former pour apprendre à nous soigner, le fait que nous mettions au pot de l’ordre de 1250 euro par mois dans cet effort commun ne me parait pas disproportionné. Après tout, pendant ce temps, ils n’ont pas les revenu de ceux qui bossent plutôt.
                      Ici, les chiffres sont vraiment très loin dans ma mémoire, mais il me semble qu’un intermittent du spectacle coute à la collectivité, ponctionné sur les cotisations chômage des salariés du privé quelque chose comme 600 ou 900 euros par mois hors tout (? ??)

                      2) Faux ! Voir le lien, plus tu soignes des pauvres, mieux tu gagnes ta vie. Ce sont les stat sec.Soc. ( Moins de concurrence, plus d’actes, plus de maladies peut être, etc...). Un médecin qui se consacrent aux pauvres pourrait donc être soupçonné suivant votre logique d’être d’abord intéressé par l’argent.
                      Il suffit de suivre les grève et manifs des syndicats de gauche pour voir qu’il n’est pas le seul. En revanche, ceux-ci n’auraient jamais accepté une hausse de la rémunération à la consultation aussi basse que celle subie parles médecins depuis 10 ans....


                    • eric 16 mars 2015 13:10

                      @sampiero
                      D’accord, parlons de tout à fait autre chose puisque vous le désirez.....

                      Alors je vous rappelle que bien souvent, les gens qui pensent comme vous, pensent aussi en gros, et à la suite de Bourdieu, que la reproduction sociale et l’injustice à l’école étant ce qu’elles sont, ce sont selon toutes vraisemblance les parents de l’étudiant roumains qui ont payé le « tous le reste », mais aussi l’essentiel des impôts qui ont financé la formation, comme chez nous...

                      Deux, cela ne vous pose pas de problème de dire à la fois que la droite est anti immigrés et qu’elle en veut le plus possible si ils sont formés et utiles ? Parce qu’en gros, ce faisant, vous définissez « l’être à gauche » comme le souhait de recevoir le plus d’étrangers possible mais à la strict condition qu’ils soient peu formés et donc potentiellement peu productifs et potentiellement ayant droit aux aides sociales. « Des étrangers, oui, mais si ils concurrencent les masses populaires dans les emplois non qualifiés, pas si ils menacent les revenus moyens des médecins ? »

                      Et puis, pour revenir à nos moutons, l’exode de médecins de l’Est est aussi lié au fait que le système de santé, très semblable à celui que l’auteur de l’article à l’air d’appeler de ses vœux, a contribué à les faire partir. C’est en train de se terminer. En Russie, aujourd’hui, un médecin compétent commence à gagner plus compte tenu de la fiscalité qu’en France.


                    • colere48 colere48 16 mars 2015 13:56

                      @sampiero

                      Le médecin roumain qui vient de s’installer chez nous n’a rien coûté à la nation. C’est son pays qui a payé son existence et sa formation jusqu’à 28 ans.

                      Vrai et déjà signalé sur un autre post, tu aurais pu rajouter les médecins du Maghreb .
                      Le gênant dans tout çà c’est le relent « néo-colonialiste » on continu de piller des pays qui auraient tant besoin de garder leur médecins.
                      Alors je dis arrêtons de faire « chmire » nos médecins et ouvrons cette profession en augmentant le nombre d’élèves médecins, offrons leur de vrais opportunités et le fameux désert médical s’estompera (et sans piller les pays « pauvres »)

                    • Pere Plexe Pere Plexe 16 mars 2015 17:15

                      La Roumanie n’a pas le monopole des soignants incapables et dangereux ...
                      Au fait que fait l’ordre des médecins ? (dentistes...)


                    • AlainV AlainV 16 mars 2015 18:36

                      @eric
                      "Il suffit de suivre les grève et manifs des syndicats de gauche pour voir qu’il n’est pas le seul. En revanche, ceux-ci n’auraient jamais accepté une hausse de la rémunération à la consultation aussi basse que celle subie parles médecins depuis 10 ans...."

                      On voit que vous n’y connaissez rien. Consultez l’évolution du salaire des enseignants, si vous êtes honnête.


                    • robert 16 mars 2015 12:56

                      Même article contre les pilotes, la société est en route vers une explosion, chacun contre l’autre, voisins contre voisins, du beau boulot en effet.


                      • cassios 16 mars 2015 12:58

                        Allez, vu que je connais bien le sujet que vous abordez, je vais vous montrer un autre son de cloche de l’intérieur.

                        Les médecins libéraux sont très satisfaits du tiers payant actuel, c’est à dire celui où la sécu les paye plus tard. Ensuite, s’il y a des dépassements d’honoraires, le patient avance et est remboursé (plus ou moins suivant sa mutuelle).
                        Dans le nouveau système, le patient ne paierait plus rien, donc n’avancerait plus la part des dépassements d’honoraires. Sauf que....
                        Quand on prend une mutuelle, on a une carte annuelle mais on peut très bien cesser de payer sa mutuelle au bout de 2 mois.
                        Donc le médecin serait obligé, soit d’appeler chaque mutuelle de chaque patient avant la consultation pour vérifier qu’il sera payé, soit de faire la consultation et d’espérer que la mutuelle paiera derrière.
                        Il y a actuellement 400 mutuelles et assurances et avec chacune avec leurs différents contrats, je vous laisser imaginer l’enfer pour être sûr d’être payé.

                        Donc en gros, on demande aux médecins de remplacer un système où il est intégralement payé par un système où un partie risque de ne pas lui être payé sauf s’il consacre énormément de temps à la vérification....
                        Demandez donc aux pharmaciens combien représentent les impayés ? Facile, ça fait environ 10% de la part mutuelle qui est perdue pour eux. Les pharmacies ont donc développé la parapharmacie pour compenser le manque à gagner. Sauf que les médecins n’ont pas de rayon parapharmacie pour compenser.

                        Du coup, comme toute relation financière sera interdite entre le patient et le médecin, les payeurs seront donc la sécu et les mutuelles et finiront par dicter leur conduite aux médecins (la main qui donne est au dessus de la main qui tend).

                        Aucun bénéfice pour le patient dans tous les cas dans un premier temps. A terme, quand les mutuelles auront main sur les médecins, elles pourront leur dire de soigner pour moins cher.

                        Les médecins libéraux ne sont pas innocents mais c’est une fois de plus une réforme vicieuse...

                        • lsga lsga 16 mars 2015 13:21

                          blablabla....

                           
                          la vérité : les médecins vont devenir salariés des mutuelles, et n’auront plus rien du tout à gérer au niveau comptable et administratif. 

                        • cassios 16 mars 2015 13:25

                          @lsga
                          Que les médecins passent moins de temps à faire de l’administratif n’est pas forcément une mauvaise chose.


                          Par contre, sera t-il normal qu’en prenant une mutuelle, celle-ci prennent en charge intégralement notre santé, c’est à dire nous dise quel médecin on doit prendre, etc ???
                          Il y a risque de conflit d’intérêt.

                        • lsga lsga 16 mars 2015 13:38

                          Dans l’économie Capitaliste, il n’y a simplement absolument aucune autre possibilité. Quand le marché tourne, les petits indépendants disparaissent au profit des grandes multinationales : il n’y a absolument aucune exception. 

                           
                          La réglementation bureaucratique qui tente de préserver les privilèges des artisans / commerçants / petits patrons / agriculteurs etc... ne peut pas survivre à la baisse tendancielle du taux de profits. 
                           
                          Quand la crise systémique éclate, il faut créer des nouveaux marchés et exploiter plus à fond les anciens marché : il n’y a aucune autre alternative. Cela consiste entre autre à libéraliser le marché de la médecine. Bientôt, ce sera le tour des agriculteurs : vivement. 
                           
                          Ah si, il y a une alternative : la Révolution planétaire et l’instauration du Socialisme. Mais en France, vu que la population a un niveau largement supérieur au reste de la planète, la révolution planétaire : personne n’en veut. Alors dégustez bien votre Capitalisme et ses réformes libérales. Quand vos enfants auront un niveau de vie comparable au reste du prolétariat mondial, eux, la Révolution Planétaire, ça les intéressera. 

                        • oncle archibald 16 mars 2015 13:01

                          « On les aime bien nos médecins de famille. On les respecte, on leur fait confiance. »


                          Oui je l’aimais bien mon médecin de famille, une perle rare, un mec capable de poser un diagnostic et de prescrire un traitement sans vous envoyer faire trois radios et cinq analyses, un mec chez qui quel que soit le motif de la consultation, on avait droit au rituel. Après avoir exposé le motif de la visite c’était incontournablement en slip, sur la balance, puis sur la table d’auscultation, un coup de stéthoscope sur le coeur et les poumons, une prise de tension, une palpation abdominale, un examen visuel des oreilles du nez et de la gorge, une vérification de l’amplitude des mouvements des articulations, de la mobilité des cervicales …. Trois patients par heure au maximum, s’il n’y avait pas de problème particulier. Consultations sans rendez vous : tu viens, tu t’assied, tu attends ton tour parfois pendant deux heures, ça décourage ceux qui n’ont rien ! Honoraires de secteur 1 évidemment.

                          Il a pris sa retraite. Il a bien fallu que j’en cherche un autre… On s’assied face à lui, on lui raconte de quoi on se plaint et il sort son ordonnancier … Parfois oh miracle, il mesure votre tension. Une radio, une analyse de sang, quelques médicaments ou quelques séances de kiné en attendant les résultats des examens complémentaires. Plus la question rituelle : vous avez besoin d’autre chose ? je suis à la retraite mais je ne doute pas que si j’étais en activité il me demanderait si je veux quelques jours d’arrêt maladie. C’est honteux ! Je m’en suis ouvert à quelques amis. Réponse : ils sont quasiment tous comme ça, il faudra t’y faire.

                          Autre chose que je trouve honteuse : le patient ne sait jamais combien il a couté ni qui a encaissé quoi. C’est pure folie. Dejà il n’y a plus de prix sur les boites de médicaments ! Le tiers payant obligatoire va dans le même sens. La médecine « c’est gratuit » ! Et du coup c’est un droit dont on peut abuser. Vous avez vu la mine des gens dans les salles d’attente ? Il y en a pas mal qui paraissent en pleine forme. Je connais un couple de petits vieux qui consulte tous les vendredis après midi « pour voir si tout va bien ». 

                          Il faudrait que chacun sache exactement chaque année combien il a couté à la collectivité pour se soigner. Ce serait un petit minimum pour prendre conscience que la médecine « gratuite » en fait c’est horriblement cher et que l’on a bien de la chance de pouvoir se faire soigner aux frais de la collectivité. 

                          Les médecins aussi devraient un peu réfléchir en terme de coûts. Ils devraient dire à leurs patients qu’ils sont venus pour rien et que la prochaine fois qu’ils ont un peu mal à la tête ils prennent un Doliprane et attendent le lendemain pour venir consulter si ça n’est pas passé. Ils devraient arrêter de se laisser aller à des prescriptions inutiles d’actes externes « par précaution ». Moi je dirais plutôt par incapacité de poser un diagnostic puisqu’il n’examine pas convenablement son patient. Ils sont tellement habitués à voir des gens qui viennent pour rien qu’ils ne savent plus diagnostiquer correctement sans dix radios et quinze analyses. C’est désespérant.

                          • lsga lsga 16 mars 2015 13:22

                            «  sur la balance, puis sur la table d’auscultation, un coup de stéthoscope sur le coeur et les poumons, une prise de tension, une palpation abdominale, un examen visuel des oreilles du nez et de la gorge, une vérification de l’amplitude des mouvements des articulations, de la mobilité des cervicales  »

                             
                            Toutes ces choses qui désormais seront faite en permanence, en temps réelles, par les différentes puces et applications médicales. C’est beau le progrès hein ? 

                          • lsga lsga 16 mars 2015 14:03

                            Les battements de coeurs, le rythme respiratoire, et la mesure de la tension peuvent d’hors et déjà avoir lieu en temps réel grâce aux différents bracelets de santé. 

                             


                          • lsga lsga 16 mars 2015 17:12

                            lol : le progrès technologique, ça vous chagrine tant que ça ? 

                            vous aimez avoir des infarctus ? avoir vos cancers détectés quand c’est trop tard ? être balancés de Dr House en Dr House incapables diagnostiquer vos maladies ?
                             
                            Ah.... Les crétins dans votre genre étaient contre les antibiotiques et les vaccins.... Mais, peut-être êtes vous toujours contre les antibiotiques et les vaccins ? smiley
                             
                            Aller, dépêchez vous de crever de maladies curables, qu’on en finisse. 

                          • Mania35 Mania35 16 mars 2015 18:14

                            @oncle archibald
                            « Autre chose que je trouve honteux : le patient ne sait jamais combien il a couté ni qui a encaissé quoi. C’est pure folie. »

                            Moi, je sais exactement ce que je coûte à la Sécu, il suffit d’aller sur la rubrique « mon compte » du site ameli.fr de la Sécu. Vous y trouverez tous les remboursements faits par la sécu aussi bien sur votre compte bancaire qu’aux différents professionnels de santé pratiquant le tiers payant.
                            Ces différents remboursements figurent aussi sur le décompte envoyé par la Sécu.
                            Il en est de même pour ma mutuelle.
                            Encore faut-il faire l’effort de consulter ces sites ou documents pour connaître le montant total de ses frais de santé. 

                          • oncle archibald 16 mars 2015 18:43

                            @Mania35
                            Et vous croyez que ceux qui usent et abusent de la sécu vont faire cette démarche ? Ce qu’il faudrait c’est qu’au moins une fois par an tout assuré reçoive par courrier le relevé récapitulatif de tous les actes dont il a bénéficié et le montant qu’ils ont couté à la collectivité. 


                            Je pense que les outils informatiques permettraient aussi de repérer autant les patients qui abusent que les praticiens qui abusent, et ces derniers il faudrait les massacrer. Mais dès que l’on parle d’éviter des abus il y en a une tapée qui viennent crier à l’atteinte à la liberté. Liberté de choix du praticien, liberté de prescription du praticien. D’autres braillent on veut tuer la sécu, bref, la politique s’en mêle et c’est cuit. Personne ne tente rien et la gabegie continue.

                            Pourtant les laboratoires pharmaceutiques font des vérifications dans les officines des pharmaciens pour voir si le Docteur Machin qu’ils ont visité le mois dernier en lui vantant les mérites de leurs pilules XYZ prescrit bien à tour de bras les dites pilules, contre la promesse d’une invitation au congrès sur la pécole qui se tiendra cette année encore à Rio de Janeiro juste au moment du Carnaval, simple coïncidence bien entendu … Et c’est nous payons tout cela, directement par nos cotisations et indirectement par nos impôts qui viennent régulièrement reboucher le trou de la sécu.

                          • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 15:58

                            @lsga

                            Je suis un de ces crétins du genre qui est contre les vaccins, et qui n’abuse pas des antibiotiques.
                            Pourquoi je suis contre les vaccins ?
                            Parce que je les ai étudiés, et que donc je les connais à fond.
                            Ce n’est pas votre cas, ce n’est pas le cas des médecins en général, qui leur consacrent deux ou trois heures sur les bancs de la fac, qui complètent avec les visiteurs médicaux, et qui se prétendent informés.
                            Moi, c’est 50 bouquins et des centaines d’heures d’étude. 
                            Pour arriver aux mêmes conclusions que cet article :
                            Article que vous ne lirez pas, puisque vous savez.
                            Mais retenez ceci : une des meilleures façons de crever d’une maladie curable est de se vacciner contre elle. 
                            Je ne parle pas évidemment des cancers, qui restent incurables, quoiqu’on vous raconte.Une grande partie de ceux qu’on guérit auraient guéri tout seuls (surdiagnostic), ou s’aggravent par l’intervention humaine, par dissémination. 
                            Prostate ou cancer mammaire, mêmes résultats, dépistage ou non. La survie plus longue n’est due qu’à un dépistage plus précoce. Il faut savoir qu’à 80 ans, 100% des hommes ont des cellules cancéreuses dans leur prostate (80% à 70 ans). A partir de cet âge, rater un cancer est une erreur de prélèvement ou d’analyse...Pourtant, seuls 2% en meurent.
                            C’est contrariant, mais c’est ainsi.


                          • lsga lsga 18 mars 2015 14:48

                            allez : va crever d’une maladie curable, qu’on en finisse. 

                             
                            Tes arguments anti-vaccins étaient déjà les arguments anti-inoculation.
                            Le principal problème des cancers est qu’ils sont détectés trop tard, car nous ne disposons pas de technologie de surveillance de l’organisme en temps réel. Heureusement, bientôt, bigbrother will be watchin you : merci Google
                             
                            Les médecins réactionnaires sont des assassins. Les faire devenir salariés, et donc progressiste, c’est donc sauver des vies. 

                             


                          • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 14:09

                            Très bon article, qui informe.

                             
                            Pourquoi au fait ne pas fonctionnariser la médecine, créer des bourses d’études à des étudiants qui seraient liés par contrats pour aller vivre dans la jungle, loin de la cote d’azur ?....

                            je veux parler de la creuse ou de la Mayenne par exemple ( nulle a priori négatif de ma part pour ces jolis département, mais je me met dans la tête de nos carabins)

                            Scandale des scandales aussi, ces mutuelles qui font des bénéfices énormes sur notre dos, et qui ne devraient pas avoir de place dans un système de santé moderne. 

                            D’abord ce ne sont plus des mutuelles, il faut le savoir, mais des assurances.
                             Par le passé, elles proposaient effectivement une collectivisation des risques et des prix. 
                            En gros, quel que soit votre age, votre sexe, votre risque, elles vous faisaient payer la même cotisation.

                            Mais à partir de 2000, l’état a permis aux assurances privées de rentrer dans ce marché. 
                            Qu’ont elles fait ?
                            Elles ont d’abord proposé aux étudiants, aux jeunes, populations en bonne santé, et ne coûtant guère de soins, des tarifs très intéressants pour les jeunes, qui ont abandonné ainsi leur mutuelle. 

                            Ne restait à ces mutuelles qu’une population vieillissante. Elles n’ont donc guère eu le choix si elles voulaient survivre, de s’aligner, et de proposer des prix attrayants aux jeunes, mais de plus en plus importants aux vieux. 

                            Résultat, plus vous prenez de l’age, plus vous payez !
                            Une cotisation de 300, 400 euros par mois pour un couple n’est pas rare....
                            Pour autant elles peuvent vous virer, sans explication.
                            On se rapproche furieusement des usa

                            Ceci est dans l’esprit anticonstitutionnel, car c’est une discrimination à l’accès aux soins, de plus en plus de personnes âgées ne peuvent plus payer, et ne sont font plus soigner, ne vont plus au dentiste. etc......

                            Ce n’est pas une réformette qu’il faudrait, mais un révolution.

                            • lsga lsga 16 mars 2015 14:12

                              pourquoi ? à cause de la baisse tendancielle du taux de profit qui provoque des crises systémiques dans le Capitalisme, fait s’effondrer la croissance, et rend obligatoire la création de nouveaux marchés, et donc les privatisations.

                               
                              Le Capitalisme : c’est un système, il a des règles, il est prévisible. 

                            • VICTOR Ayoli VICTOR 16 mars 2015 15:07

                              @bakerstreet
                              Voilà. C’est exactement l’objet de mon coup de gueule.
                              Merci.


                            • titi 16 mars 2015 19:57

                              @bakerstreet

                              Vous posez le vrai problème : notre système est bancale.

                              L’Etat impose un numerus clausus pour la formation des médecins.
                              Mais au final, ceux ci sont libres de s’installer où ils veulent. Y compris chez MSF au Darfour.
                               ????

                              Soit c’est open , soit c’est dirigé.

                              Qui plus est les Agences Régionales de Santé ne servent à rien. Des économies sont à faire.


                            • Jean Keim Jean Keim 16 mars 2015 14:39

                              Je ne sais que penser, certains arguments me font douter du genre humain par exemple : les études de médecine sont longues donc il est normal que le praticien gagne (très ?) bien sa vie, quand je consulte, je traverse le parking réservé aux docteurs et je vois leurs voitures qui ne sont pas du bas de gamme mais bon peut être que génétiquement ils aiment les grosses berlines luxueuses, sauf esbroufe, une auto est le reflet du niveau de vie, le leur est élevé.

                              Pourquoi devient-on médecin ? Pour gagner de l’argent et/ou pour soigner son prochain, le serment d’Hippocrate se récite la main sur le cœur ou sur le porte-feuille, les deux probablement, c’est la même zone.
                              Les études de médecine donc sont longues et demandent beaucoup de travail, quelqu’un à dit 11 ans, les études de maçon sont courtes voire ont lieu directement sur le tas et rapidement c’est le boulot de chantier, le froid, la chaleur, la pénibilité, pour le smic, en fin de carrière 1fois 1/2 le smic et une espérance de vie plus courte et le dos en compote.
                              Victor je suis d’accord avec vous sur au moins deux points : 
                              1- La collectivité supporte les coûts de formation, en contrepartie, un médecin diplôme obtenu doit travailler dans le secteur public et conventionné au moins « 10 ans », après il fait ce qu’il veut.
                              2- Il faut ramener dans le giron de la SS toutes les cotisations des caisses privées et des mutuelles et la réorganiser avec un commité de surveillance dont les membres renouvelables chaque année par tirage au sort seront représentatifs de la société.
                              Une fois de plus, un problème de société est ramené à l’argent, la majorité de l’information tourne directement ou indirectement autour, prener un quotidien et lisez le sous cet angle, c’est édifiant.
                              L’argent est un cancer, il gangrène le monde, il pourrit toutes les couches sociétales. 
                              Merci pour l’article.




                              • julius 1ER 16 mars 2015 14:45

                                @Jean Keim

                                assez d’accord avec ce que tu dis..... l’argent une fois de plus pourrit tout , !!!!

                              • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 16:31

                                @julius 1ER



                                D’abord les médecins ne sont pas les seules à poursuivre de longues études. 
                                Les bac + 5, vous en avez même maintenant derrière des caisses de supermarché ; 

                                D’autre part, cette diplomite aiguë ne reconnait pas le savoir, le compagnonnage et l’expérience, socles indispensables à beaucoup de travailleurs manuels, en ont chié pendant des années afin d’acquérir cette expérience et cette intelligence particulière

                                Ensuite, les étudiants médecins sont dans l’immense partie des fils de bourgeois, de médecins eux mêmes, qui bénéficient de la gratuité en France des études, pour faire ensuite profit, s’appuyant sur une système alliant avantages du public, ( sécurité sociale) et du privé ( liberté de prescription, et d’installation)

                                De plus leurs études sont loin d’un long martyr.
                                On apprend, on varie les expériences, les terrains. J’en connais qui n’ont pas cette chance.
                                 Passé le cap des deux premières années, où c’est vrai la sélection est drastique, mais tout aussi stupide ( s’appuyant sur des notions de répétition des cours d’anatomie la première), le déroulement ensuite est a peu près assuré, en tant que statut, et bénéfices de tous ordres qui vont avec. 

                              • foufouille foufouille 16 mars 2015 14:39

                                1- cela reviendra à rendre les mutuelles obligatoires
                                2- le tiers payant est accepté que pour celle qui sont cher sinon tu paye tout de ta poche.
                                3- les dépassements d’honoraires sont pris en charge pour ceux qui paient plein pot.
                                4- il faut aussi avoir une mutuelle du CAC40 avec cadre sup’ payé 10000€ pour le tiers payant. ( non c’est pas pour sampiero )
                                tu peut oublier ta mutuelle low cost à la carte.
                                5- réforme de merde
                                6- le secteur 1 est hyper nul et faut revenir plusieurs fois.


                                • julius 1ER 16 mars 2015 14:42
                                  Les médecins donnent comme argument principal le fait qu’ils auront des retards de paiement dans le maquis des mutuelles et autres assurances complémentaires.

                                  @Victor,
                                   
                                  Victor tu fais fort !!!! c’est ton meilleur article depuis longtemps.....
                                  Qui plus est l’argument que j’ai noté dans ton article c’est exactement celui qui a été avancé par mon généraliste il y a quelques jours .... cherchez l’erreur !!!!!!!
                                  Tout cela est vrai et facilement vérifiable, ils veulent les avantages du Privé et l’assurance du secteur public, c’est à dire le beurre et l’argent du beurre ainsi que la crémière par dessus le marché.
                                  et pour avoir pu voir de manière indiscrète un papier figurant les revenus de mon généraliste, je suis assez d’accord avec les chiffres que tu avances....... leurs pleurs sont plus des larmes de crocodiles que des larmes de sang.....

                                  • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 16:36

                                    @julius 1ER


                                    C’est déjà la règle dans les pays européens qui nous entourent. 
                                    En angleterre, même en tant que français, vous ne paierez pas un sous de votre poche en allant consulter. 
                                    Vous aurez droit à une prescription, et le pharmacien vous donnerez exactement le nombre de comprimés prescrits, le tout lisiblement indiqué sur le flacon.

                                    Le gouvernement conservateur de Cameron a laminé peut être du social en england, mais par contre, il a augmenté la qualité des soins, et le nombre de soignants. 

                                  • Folacha Folacha 17 mars 2015 08:44

                                    @bakerstreet
                                    Oui mais qu’en est-il de la qualité des soins ?


                                    Mon gendre Britannique s’est rendu chez le dentiste en France et m’a dit que c’était la première fois qu’il passait autant de temps chez un dentiste ...(Ceci étant , il doivent s’y rendre plus souvent, les "sans dents sont peut être moins nombreux que chez nous).

                                    Quand à ma fille, elle est rentrée chez elle deux heures après son accouchement mais a été suivie chez elle par une sage-femme .

                                    Il serait intéressant decomparer les deux systèmes en terme de coût /bénéfice pour la santé

                                  • jadismanu 16 mars 2015 15:40

                                    bonjour,

                                    on note quelques erreurs dans votre propos.

                                    les généralistes ne désertent pas cette spécialité au profit d’autres plus lucratives. le concours de l’internat fait que les mieux placés choississent les spécialités les plus recherchées les moins bien classés ne choississent plus, ils prennent ce qui restent.

                                    Les déserts médicaux ont été organisés dans les années 80 avec la mise en place d’un numérus clausus en première année de plus en plus ressérer. Moins de médecins moins de soins donc des économies pour nos énarques.

                                    le résultats se voit aujourd’hui et demain, désert et fuite en avant pour trouver un médecin « étranger » (qui manquera dans son pays d’origine...).

                                    A vous en croire, il nous aura permis d’économiser ces 50 000€ de formation...

                                    Enfin, aux chiffres brut de réttribution, soustrayez donc une bonne moitié pour les cotisations de la Carmf, une partie d’URSAFF et de salaire du secretariat, et vous serez loin des richissimes bourgeois que vous décrivez.

                                    Pour ma part, je suis assimilé fonctionnaire sans secteur privé dans un centre hospitalier « général » et je passe le plsu clair de mon temps à remplir fiche, processus, procédure et tableau de résultats. A me creuser la tête dans les fascicules produit par les ministères pour financer mon activité.

                                    On est bien loin du malade....


                                    • Shanan Khairi Shanan Khairi 16 mars 2015 15:54

                                      Rholalala, traiter les médecins de « nantis sans vergogne » et autres joyeusetés. A propos de gens qui touchent un salaire de cadre après 12 ans d’études et pour des prestations de 60 à 120 heures/ semaines. Drôles de nantis. Quant à la vergogne...

                                      Allez, on ne peut que vous souhaiter de tomber malade. Et surtout, ’allez pas voir ces nantis de médecins : ils sont sans vergogne.


                                      • foufouille foufouille 16 mars 2015 16:02

                                        @Shanan Khairi
                                        c’est 35h pour beaucoup de généralistes et le cad sup d’en haut.


                                      • bourrico6 16 mars 2015 16:11

                                        @Shanan Khairi

                                        120 heures/ semaines

                                        Trop drôle smiley

                                        C’est beau AV, chaque camp défends un extrême sans se rendre compte qu’ils ne parlent pas de la même chose, c’est ça pour tous les sujets.


                                      • colere48 colere48 16 mars 2015 16:19

                                        @Robert Lavigue

                                        excellent !  smiley


                                      • Shanan Khairi Shanan Khairi 16 mars 2015 16:34

                                        @bourrico6
                                        J’adore les gens qui dissertent sur des sujets dont ils n’ont pas la plus petite idée du début du commencement de la réalité. Me font marrer. Demandez à un interne intra-hospitalier son horaire et on en reparle. smiley


                                      • Shanan Khairi Shanan Khairi 16 mars 2015 16:35

                                        @Robert Lavigue : Ben oui, c’est pas parce que vous ne foutez rien que c’est le cas de tout le monde smiley. Par ailleurs, pour l’instant je suis en vacances. Dingue, non ? Allez, la prochaine fois que vous aurez une ânerie à sortir, tirez le cordon.


                                      • Shanan Khairi Shanan Khairi 16 mars 2015 16:36

                                        @colere48
                                        Vous, le raciste, je vous ai déjà dit de disparaître de ma vue.


                                      • colere48 colere48 17 mars 2015 09:08

                                        @Shanan Khairi

                                        Tiens le «  shamane philosoeuf historiste » à bout d’argument, utilise l’anathème.
                                        C’est une caractéristique avérée des psychopathes....


                                      • bourrico6 17 mars 2015 09:59

                                        @Shanan Khairi

                                        Mais j’en ai rien à foutre du sujet tu comprends pas ?
                                        C’est le même cirque sur tous les sujets, le même noyau de connards qui vient débiter les mêmes imbécilités, chacun y va de son cas particulier et en fait une généralité, il n’y a aucune réflexion ici, juste un étalage de préjugés, de mensonge, de stupidités, etc.
                                        Je viens ici essentiellement pour me foutre de la gueule de tous ces cons, et pour balancer qu’un type bosse 120h/semaine, faut vraiment en tenir une couche.


                                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 16 mars 2015 17:28

                                        Mais pourquoi cette envie de tout réformer ? A moins que l’on veuille jeter à la casse la république, toutes les réformettes de ces derniers mandats Droite-Gauche n’étaient mêmes pas utiles !

                                        Toubib or not Toubib la France est en panne !

                                        je pense sérieusement à lancer des consultations pour ma prochaine candidature à l’Élysée ! Le personnel du Pendule Gauche-Droite touche le fond de la médciocrité et de l’incompétence, il tourne en rond !!!


                                        • Pere Plexe Pere Plexe 16 mars 2015 17:28

                                          Les toubibs seraient ils plus cons que les pharmaciens qui eux s’en sortent depuis des années avec le tiers payant ?


                                          • Vipère Vipère 16 mars 2015 17:59

                                            @Pere Plexe



                                            En effet, leur posture est purement idéologique !

                                            Les toubibs veulent bien que leurs études soient payées par la collectivité, et en fin de cursus diplôme en poche, ils veulent basculer dans le secteur libéral, ne pas dépendre d’un système au service de tous dont le tiers payant fortement contesté par eux.

                                            Il est vrai que le tiers payant reflète la transparence de leurs revenus et facilite les contrôles COMTABLES, vous me suivez ? 

                                            Nos toubibs veulent gagner sur tous les tableaux, ne pas rendre de compte à un système dont ils font pourtant partie, et rester libre et indépendant.



                                          • Vipère Vipère 16 mars 2015 18:40

                                            @sharpshooter


                                            1. Les toubibs ont des comptes clients chez leurs collègues pharmaciens auxquels ils envoient
                                              des clients

                                            2. S’ils peuvent s’offir de gros 4/4 et des berlines de luxe, ils peuvent emprunter à la banque
                                               et se payer un terminal professionnel

                                            3. Pour une grippe, ils obligent les clients à revenr X fois, c’est le beurre et l’argent du beurre, mais   à la Sécu, cela se verrait... donc l’argument est bateau 


                                            Et enfin, le tiers payant est une mesure sociale de Gauche, alors on ne va pas pleurnicher avec les médecins lesquels sont à gauche pendant leurs études, et imméciatement à Droite lorsqu’ils comment à gagner très confortablement leur vie ! smiley

                                          • foufouille foufouille 17 mars 2015 09:39

                                            @joraclette
                                            c’est très rare. la plupart font 35h en campagne


                                          • bourrico6 17 mars 2015 16:33

                                            @sharpshooter

                                            Si les médecins sont de droite c’est peut-être aussi qu’ils sont moins cons et plus travailleurs que la moyenne

                                            Et le mépris que tu affiches avec fierté, c’est une exclusivité de la droite aussi ?


                                          • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 22:41

                                            @bourrico6

                                            Ce type n’est pas représentatif de la profession.
                                            Il me fait honte.
                                            Nous en avons quelques uns de ce genre, mais ce n’est pas la majorité, loin de là.
                                            Plus les médecins sont arrogants, plus ils sont mauvais.
                                            Je l’ai vérifié des dizaines de fois.
                                            Je suis sans doute un mouton noir, mais celui-ci est une brebis galeuse.

                                          • alinea alinea 16 mars 2015 18:14

                                            C’est vrai ? Vous les aimez bien, vous les respectez, vous leur faites confiance ?
                                            Moi, pas du tout ! C’est sûrement pour ça que je n’y vais jamais, quand quand j’ai failli crever, il y en a eu, au moins un, qui m’a sauvé la vie !
                                            Voilà comment je conçois la médecine : on y va pour qu’on nous sauve la vie ; tout le reste, c’est « psy » !! Alors les toubibs s’ennuient, et l’ennui, ça vaut cher !! smiley
                                            Pourquoi ne pas boycotter la série 2 ???!!!


                                            • alinea alinea 16 mars 2015 18:27

                                              @alinea
                                              Ah ! j’ai oublié : ils ne font pas tous grève !!! Ils ne défilent pas tous dans les rues de Panam’ !!


                                            • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 18:28

                                              @alinea
                                               Le mieux serait de supprimer les dépassements, point final.

                                               Attendu que vous n’aurez pas forcément le choix, selon l’endroit, votre pathologie, les circonstances, et l’information. 
                                              La médecine ceci dit, exploite nos peurs nos fantasmes. 
                                              Et on oublie trop souvent que nous sommes normalement les mieux placés, en tous lieux , pour savoir quelle affection nous accable, la cause, étant souvent en nous. 

                                              « La santé, je l’ai libre et entière, sans règle, et sans discipline, que de ma coutume et de mon plaisir. Tout lieu est bon a m’arrêter : Car il ne faut autres commodités étant malade, que celles qu’il me faut étant sain. Je ne me passionne point d’être sans médecin, sans apothicaire, et sans secours : de quoi j’en vois la plupart plus affligés que du mal. »
                                                           Montaigne

                                            • alinea alinea 16 mars 2015 19:13

                                              @bakerstreet
                                              Pour être en bonne santé, bakerstreet, il faut être libre, n’avoir pas de cheffaillon que l’on craint au dessus du joug ; pour être en bonne santé il faut vivre à son rythme, pas toujours tous levé à la même heure ! Pour être en bonne santé, il faut se connaître, avoir réglé quelques problèmes basiques liés à nos traumas d’enfance. Pour être en bonne santé, il ne faut pas manger la bouf de Big Distribution enrichie des éléments de Big Chimie !
                                              La médecine, telle qu’elle est aujourd’hui, ferait vivre tout le monde jusqu’à cent ans si les gens vivaient comme avant : exercices physiques obligatoires pour bosser et bonne nourriture !
                                              Mais être en bonne santé ne rapporte rien à personne, alors, il est bon pour certains de dire : remettez-vous en à nous, nous ferons ce qu’il sera bon pour vous.
                                              Et voilà, des médecins riches, des pharmaciens pas moins et un BIg Pharma obésiphorme !
                                              Et voilà les gens qui discutaillent sur le pourcentage acceptable d’arnaques !!!


                                            • alinea alinea 16 mars 2015 19:53

                                              @Alex
                                              Je veux dire Alex, que la plupart des gens que je côtoie croise ou connais, va chez le toubib pour un oui pour un non ! qu’il reviennent avec une foultitude de médocs, et pourquoi le font-ils ?
                                              Parce qu’ils sont ignorants, parce qu’ils sont démissionnaires d’eux-mêmes, parce qu’ils n’ont pas le temps et parce qu’ils consomment la santé comme le reste.
                                              Pour ce qui est de moi, je n’ai pas consulté ! On m’a envoyée aux urgences fissa !!


                                            • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 23:23

                                              @alinea


                                              Les traumas, c’est vrai qu’on peut tout de même les regarder en face, ou de biais, dans les rétroviseurs, et même en faire profit par là.
                                               Regardez le petit Marcel, avec ses madeleines. 
                                              Je ne sais pas s’il se levait tard, mais en tout cas il se couchait tôt. La première chose qu’il dit, et ça donne un chef d’oeuvre dont la première pierre semble une banalité prodigieuse.
                                               A la fin, c’est vrai, il ne se levait plus, tout à fait malade, mais néanmoins en pleine santé mentale, bien que je ’n’aime pas trop cette notion de santé mentale. 
                                              Un comble pour moi qu’est bossé toute ma vie dedans, ou peut être à cause de ça même. 

                                              Manger est vraiment la grande affaire,pour la santé, c’est plus que certain. 
                                              Trop de madeleines ou de viande vous gâte l’esprit et l’estomac quand on ne se contente pas de plaquer les impressions sur le papier.
                                               La bonne santé ça ne se décrète pas ! Et tout comme la poésie, mieux vaut ne pas trop la nommer, si on ne veut pas la faire fuir.
                                              Tout juste si ça se voit, dans une tache d’aquarelle, une sorte d’’équilibre instable.
                                               
                                              Au fond y a rien de plus malade qu’un homme en bonne santé, si on veut bien admettre que la maladie n’est pas naturelle.
                                              En ce moment je relis Montaigne, et je me ballade toute ma journée avec en esprit.
                                               Montaigne par ci, par là.... Quand je lis un auteur, je le garde ainsi en moi. C’est tout près si ce ne sont pas eux qui me vampirisent., qui remettent les émotions que j’ai lu en perspective aux liens de la vie. 
                                               Montaigne comme vous avait la passion du cheval. Beaucoup de belles pages sur le voyage, la déambulation, l’assiette de la selle et son balancement qui permettent la rêverie féconde, faisant profit du paysage ...Des considérations qu’un cycliste ou un motard pourra reprendra à son compte.
                                               
                                               Une chute lui a appris beaucoup de choses. 
                                              Il s’est approché de la mort, et l’expérience lui a été douce. Il ne faudrait pas excessivement craindre de mourir, nous dit il....

                                              Néanmoins, comme disait la marquise de Branvilliers sur l’échafaud. 
                                              « Encore cinq minutes, s’il vous plait, monsieur le bourreau ! »


                                            • bakerstreet bakerstreet 16 mars 2015 23:33
                                              « Au fond y a rien de plus malade qu’un homme en bonne santé, si on veut bien admettre que la maladie n’est pas naturelle. »

                                              Lire : 

                                              Au fond y a rien de plus malade qu’un homme en bonne santé, si on veut bien admettre que la maladie est naturelle à lui....

                                              Enfin, la nature a bon dos, et le mal de dos renvoie à la modestie, et remet les choses aussi en place. Car comme dit Montaigne encore une fois : Même sur le trône le plus haut perché du monde, le roi sera toujours assis sur son fondement !.

                                            • alinea alinea 17 mars 2015 00:00

                                              @bakerstreet
                                              Il y a l’intolérance à la moindre douleur, encouragée par l’interdiction d’être malade, contagieux, à l’école, à la crèche, au bureau et partout ! donc vaccins, donc fragilisation au moindre virus et microbe qui passe.
                                              Savoir que les bobos nous renforcent, les écorchures, les petits atchoum aussi.
                                              enfin, une encyclopédie à écrire sur le comportement parfaitement idiot de la plupart, certes éduquée et formatée pour !
                                              Si tout le monde avait le même mode de vie que Montaigne.....................................


                                            • coinfinger 16 mars 2015 19:47

                                              Je vis à l’étranger , j’ai pris la mesure de certaines choses en dehors des discours habituels Franco-Français qui coulent de source dans l’hexagone , mais qu’on relativise quand on connait autre chose .
                                              Nous avons deux merveilles en France , sans le savoir , notre systéme médical et nos fonctionnaires ( j’exclu là les faux fonctionnaires : les politiques qui les commandent et en prennent l’apparence et le statut - mais pas la rémunération !) .
                                              Nos médecins , nos pharmaciens faut les bichonner , leur donner les 35h , méme rénumération , et en méme temps revoir les numérus clausus , les implantations spatiales ,et étre présent 24 sur 24 , sans en faire des fonctionnaires . C’est à dire les satisfaire oui , mais en méme temps avec contre partie , et infléchir ce statut médiéval universitaire . Avec tact et prudence , la question est complexe .
                                              Hélas Nous n’avons plus de politiques , dignes de ce nom , donc faut pas réver , vont céder sans en avoir l’air . Le vrai patron c’est l’industrie phamaceutique , gros pourvoyeur de commissions pour les politiques , mais discrets , eux ...


                                              • hole land 16 mars 2015 21:09
                                                Je suis déçu par votre article, vous me paraissez aveuglé par le voile la jalousie financière...et n’allez pas bien loin dans l’analyse.

                                                Ce qui se passe, c’est que le gouvernement souhaite tout simplement couler la médecine libérale pour vendre la santé à de grands groupes financiers. Bientôt vous ne serez plus pour eux des patients mais des portefeuilles... pas compliqué de comprendre que pour des financiers la priorité est la rentabilité et non la qualité des soins !

                                                Aimez vous être accueilli dans un cabinet récent (normes handicapés) comportant un plateau technique moderne, complet, avec tous le matériel nouvel génération le plus performant pour vous soigner dans les meilleurs conditions ? Aimez-vous être soigné par des médecins qui après une formation de 11 à 15 ans, suivent en plus des formations continues coûteuses et mettent toutes leur énergie pour être au meilleur niveau de la médecine pour vous soigner du mieux possible ?

                                                Et tout cela va disparaître car cela a forcément un coût, et ce coût est bien supérieur à ce que vous rembourse l’état et vos mutuelles. Cette excellence médicale, madame Touraine est en train de la détruire : adieu médecine libérale, adieu investissement et innovations, adieu le dépassement de soi.

                                                Avec Marisol Touraine les mutuelles sont en train de créer des réseaux de santé (loi LEROUX). Vous allez bientôt vous voir imposé (sous peine de moindre ou non remboursement) un médecin qui n’est pas forcément le plus compétent ou le mieux équipé pour ce dont vous avez besoin, mais le moins cher !

                                                Je suis curieux de voir chez qui va se faire soigner Madame Touraine... selon le Dr Ariel Salon chirurgien de la main qui la connait bien, se serait dans les grands cabinets libéraux du 16e...

                                                • megawatt 16 mars 2015 22:10

                                                  Mon généraliste est bien à 23 Euros pour 1/4 h environ, exactement comme mon coiffeur, même prix même durée (Durée d’études légèrement différente). Mon plombier ou mon mécanicien sont nettement plus chers.

                                                  Cherchez l’erreur ?
                                                  Dans mon village des Yvelines (2500 habitants) les deux médecins vont partir dans 6 mois, nous gardons tout de même nos 4 coiffeurs, le garagiste et les trois plombiers. Dans un village voisin, le médecin a quitté pour se salarier dans un établissement de handicapés, il terminera ses journées à 5 ou 6 heures.
                                                  Que faire ? Que le Maire fasse la danse du ventre pour faire venir un médecin de Paris, de Roumanie, d’Afrique ... ? 

                                                  • Philippe VINSONNEAU Philippe VINSONNEAU 17 mars 2015 00:19

                                                    d’abord ils ne passeront pas leur temps à remplir de la paperasse parce qu’avec la télé transmission, déjà en fonction pour les bénéficiaires de la CMU ( 8 millions de personnes quand même... ) il plantent la carte verte du patient ( heu.... du client !! ) et tout se fait automatiquement, au contraire ce sera plus simple pour eux ... mais certes l’administration connaîtra exactement leur chiffre d’affaire.

                                                    ceci étant leur crainte c’est la disparition des dépassements d’honoraires sous le manteau non déclarés en espèces comme cela est devenu tant la mode qu’on ne va plus chez un medecin mais chez un commerçant de la santé... Les patients se contenteront de ne plus craindre ce grand docteuuuuuuuuuuuuuuur qui a tant fait d’études... ben voyons comme si ils étaient les seuls.... sauf que eux c’est quand même une des professions les mieux payées de France ... ah oui ils font 70 heures par semaine .... les pôv chéris.. et ben qu’ils en fassent moins on ne leur demande rien... mais l’appât du gain.. !!!!!

                                                    espérons que demain on aura enfin retrouvé des vrais médecins et non plus des boutiquiers.


                                                    • Vipère Vipère 17 mars 2015 00:56
                                                      Fraude géante à la Sécu : peines de prison pour un pharmacien et des médecins10 Sept. 2014, 20h58 | MAJ : 10 Sept. 2014, 21h24
                                                      0

                                                      Un pharmacien du village de La-Colle-sur-Loup a été condamné à trois ans de prison ferme, la peine la plus lourde, avec interdiction définitive d’exercer sa profession et une amende de 80.000 euros. Quelque 200.000 euros avaient déjà été confisqués dans sa pharmacie.

                                                      Lors du procès en juillet dernier, le procureur avait estimé que le pharmacien était « l’animateur d’une escroquerie complexe », totalisant au moins 618.000 euros de remboursements indûment perçus via des cartes Vitale, au préjudice de nombreuses caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) françaises.

                                                      Le gérant de la pharmacie établissait notamment des listes de médicaments particulièrement onéreux que des médecins prescrivaient à des faux patients tziganes. Les médicaments remboursés par les caisses n’étaient jamais distribués. Le pharmacien reversait une partie des remboursements aux malades fictifs.

                                                      185.000 euros de dommages et intérêts pour la Caisse maladie

                                                      Onze médecins de Nice, Cagnes-sur-Mer, Villeneuve-Loubet et Saint-Paul-de-Vence, qui rédigeaient les ordonnances, ont été condamnés mercredi à des peines allant de 3.000 euros d’amende à deux ans de prison ferme. Le médecin le plus lourdement condamné a également été interdit définitivement d’exercer son métier et a écopé de 50.000 euros d’amende.

                                                      Les autres peines de prison concernant les médecins vont jusqu’à un an avec sursis. Quatre médecins ont été interdits d’exercer pendant six mois. Deux Tziganes en fuite, objets d’un mandat d’arrêt, ont été condamnés à 6 ans de prison ferme. Des autres ont écopé de 18 mois et 2 ans. Une avocate du barreau de Nice, amie du pharmacien, a par ailleurs été condamnée à un an de prison avec sursis pour avoir fourni des cartes Vitale.

                                                      Un total de 185.000 euros de dommages et intérêts doit être versé aux caisses maladie. Le pharmacien et les médecins avaient été interpellés en juin 2012.


                                                      • Vipère Vipère 17 mars 2015 00:59

                                                        Le praticien de Villeneuve-Loubet signait des prescriptions exceptionnelles, un pharmacien de La Colle-sur-Loup délivrait les médicaments sans broncher. Pour 500.000 euros de préjudice

                                                        Si c’était un film de Sergio Leone, il pourrait s’intituler le toubib, le pharmacien et le gitan.

                                                        Mais l’arnaque à la Sécurité sociale est une réalité qui a coûté bien davantage quequelques dollars de plus. Un préjudice estimé à environ 500 000 euros, au détriment de la CPAM (Caisse primaire d’assurance-maladie) des Alpes-Maritimes.

                                                        Ce trafic de médicaments et d’ordonnances, aurait pu s’avérer encore plus juteux si les gendarmes des compagnies et PSIG de Nice, Cannes et Grasse n’y avaient mis un terme avec une opération coup-de-poing, le 4 juin à l’aube.

                                                        Ce jour-là, sur commission rogatoire des juges Sandrine André et Catherine Bonnici, 70 militaires étaient mobilisés pour interpeller 14 personnes à Nice, Villeneuve-Loubet, Le Cannet et La Colle-sur-Loup. Perquisitions dans la foulée, notamment à la pharmacie de l’Abbaye à La Colle-sur-Loup. Un chien du groupe d’intervention cynophile de Gilette était même requis. Le flair de l’animal mettait au jour 200 000 euros en espèces, dissimulés sous un plancher.

                                                        Ordonnances de complaisance

                                                        À l’issue d’une garde à vue prolongée (96 heures) pour escroquerie en bande organisée, une dizaine de personnes a été déférée au Parquet de Grasse en fin de semaine dernière.

                                                        Le pharmacien de La Colle et un représentant des gens du voyage sont désormais en détention provisoire. Les six autres suspects ont été relâchés sous contrôle judiciaire. Dont un médecin de Villeneuve-Loubet, avec une interdiction d’exercer. Tous ont reconnu leur implication, même à leur corps défendant.

                                                        Un véritable réseau s’était constitué avec le trio principal, confondu par de minutieuses investigations menées depuis octobre 2011.

                                                        Dans la pharmacie de l’Abbaye, se développait un commerce bien peu catholique.

                                                        Le gérant établissait des listes de médicaments particulièrement onéreux que le médecin prescrivait à la demande d’une clientèle intéressée, qui fournissait des cartes Vitale à volonté.

                                                        Tous bénéficiaient abusivement du remboursement des médicaments par la Sécu, alors qu’ils n’avaient pas été délivrés. Le partage du butin entre les deux praticiens et leurs « patients » peu scrupuleux se faisait en espèces, ou en produits parapharmaceutiques.

                                                        Une « officine de la combine »

                                                        Certains complices ont reconnu toucher ainsi 1 500 euros par mois, grâce à cette « officine de la combine ».

                                                        « Cette arnaque est à la portée de tous et a été montée avec une facilité déconcertante », déplore une source proche de l’enquête.

                                                        Cette affaire pose également la question des contrôles effectués par la Sécurité sociale. Car certaines ordonnances étaient « totalement incohérentes », de par leurs prescriptions contradictoires et l’inscription répétée de produits rares et coûteux. En ces temps de restrictions budgétaires et de déficit abyssal, ces remèdes-là étaient décidément pires que le mal… Alexandre CARINI



                                                        • hole land 17 mars 2015 08:03

                                                          @Vipère
                                                          Je ne sais pas ce que vous ont fait les médecins vu votre mépris à leur encontre


                                                          Des truands des profiteurs il y en a partout, ce sont les aléas de la nature humaine, les médecins ne sont pas épargnés, mais ça ne fait pas avancer les choses que de dire cela. Si vous voulez stopper les truands il faudra éradiquer l’espèce humaine.

                                                          Pas touche à nos médecins qui font un super boulot dans notre pays.
                                                          Oui ils sont bien payés et alors....il faut s’en réjouir...cela garantie la qualité des soins. Qui voudrait aujourd’hui faire 11 à 15 ans d’études, travailler 50 heures par semaine, prendre des risques et avoir des responsabilités aussi lourdes, sans avoir de retraite, avec des charges et des investissements colossaux pour être payé au SMIC ?

                                                          Les médecins ne méritent vraiment pas votre mépris, et Il y a en France des réformes à réaliser bien plus urgentes que celle de la santé qui est un système certes coûteux mais un système qui marche plutôt bien par rapport aux autres pays.


                                                        • Jean Keim Jean Keim 17 mars 2015 08:09

                                                          Il faut des années d’études et d’apprentissage pour apprendre certains métiers, il faut une longue formation et pratique à un apprenti ébéniste pour devenir un maître dans sa discipline et toute sa vie il continuera d’apprendre tant dans sa tête que dans ses mains, on peut dire la même chose de beaucoup de professions manuelles, intellectuelles ou artistiques.

                                                          La hiérarchie et les grilles des salaires sont des stupidités, il y a maintenant bien longtemps que je l’ai compris, un travail aussi humble soit-il est avant tout un service rendu à la communauté, vu sous cet angle pas mal de problèmes sont aplanis, un toubib ou un prof travaillent dans le confort d’un bureau, un cantonnier ou un couvreur sont dehors sous les intempéries, cet aspect du travail n’est pas pris en compte et toujours cette division des cols blancs et des cols bleus, les 1er doivent gagner plus que les 2 èmes, c’est dans les mentalités et c’est lamentable, si on devient médecin parce que « ça gagne bien » alors dans la pratique il ne verra rien ou si peu dans le malade sinon le 1/4 d’heure de consultation qui vient de s’écouler et vite la carte vitale qui doit conclure et la carte bancaire qui va se débiter, pour être franc des médecins de cet acabit je n’en ai pas rencontrés beaucoup mais je n’en ai pas rencontrés non plus de pauvres.
                                                          Un travail c’est donc un service rendu et c’est du temps de donné parfois au détriment de la santé, sur quels critères pouvons-nous apprécier une heure de travail, comment rémunérer 1 heure de travail d’une mère de famille, d’un ouvrier à la chaîne, d’un PDG, d’un sénateur même allant bon train ? Les hommes ont les mêmes rêves, les mêmes besoins mais pas les mêmes statuts et pourtant un homme seul n’est rien sans la communauté et la communauté est notre vraie famille.
                                                          Si j’écris en conscience que chaque homme devrait toucher la même rétribution pour la même quantité de travail fournie, combien vont hurler au scandale ?

                                                          • fredvd 17 mars 2015 08:24

                                                            Quand je lis les critiques faites sur les médecins généralistes ci dessus, j’ai l’impression que les médecins ne sont pas les mêmes en France qu’en Belgique. Je peux dire que le mien fait facilement 12h par jour. Celui de mes beaux parents vient régulièrement les visiter vers 21h30 - 22h alors qu’il à commencé sa journée à 7h. Pour avoir entendu les gens parler autour de moi, cette situation n’a rien d’anecdotique. Je crois qu’il faut éviter de généraliser. 


                                                            • foufouille foufouille 17 mars 2015 09:47

                                                              @fredvd
                                                              chez moi c’est rare. évites de croire que tu es le centre du monde.


                                                            • titi 17 mars 2015 10:14

                                                              @fredvd

                                                              Les temps changent.

                                                              Quand j’étais petit, le toubib avait un gros 4x4 mercedes et sillonnait la campagne de 7h jusqu’à 21h, fêtes et dimanche.

                                                              Aujourd’hui le toubib veut faire 35h, mais veut quand même le gros 4x4 mercedes.
                                                              Sauf que c’est pas possible : lorsqu’on produit moitié moins d’actes dans la semaine, bah on gagne moitié moins. Et par rapport à son ainé il se sent « déclassé ».
                                                              Et dans sa vision socialisante française : c’est simple, il suffit d’augmenter le prix de l’acte x2 pour compenser.
                                                              On ne peut lui en vouloir c’est comme cela que raisonnent tous les métiers : du commerçant, au cadre informatique.

                                                              Mais il n’empêche que ce n’est pas en lui remettant une couche de bureaucratie que l’on va améliorer sa situation : lui qui était déjà 2x moins disponible que son prédécesseur le sera encore moins.


                                                            • schuss 17 mars 2015 10:47

                                                              Bonjour,
                                                              je crois que vous ne connaissez pas bien votre sujet !
                                                              Votre article est un billet d’humeur et comme vous vous définissez en tant que gaullois je vous concède le droit de râler contre tout et n’importe quoi.
                                                              1) pour couper court à tout parti pris ; je n’appartiens pas au corps médical ni au ministère de la santé et je ne collabore pas avec le monde médical.
                                                              2) En France, La santé est un secteur protégé. Les médecins sont libéraux mais fonctionnarisés et fliqués par la sécu. Le salaire moyen est de 96 000 euros/an et non pas 141 000 euros comme vous le dite. La médecine est en perte de vitesse chez les praticiens eux même. Si les études de Médecine attirent encore beaucoup d’étudiants, de nombreux praticiens sont dégoûtés par leur travail car ils ressemblent de plus en plus à des statisticiens épidémiologistes. Le rapport à l’humain disparait au profit de la machine sous couvert de rentabilité ! 23 euos pour une consultation c’est bien suffisant pour faire coller un remède sur un symptôme, mais est ce que la médecine doit se réduire à juguler un symptôme qui parfois est une soupape de la maladie. En éliminant certains symptômes vous renforcer la maladie. Dans ce dernier cas, le médecin devient un collabos des industries pharmaceutiques car il est prescripteur de médicament ! Pour faire un vrai travail de compréhension de la maladie chez le patient il faut passer du temps avec celui ci. Une consultation devrait durer au moins 45 minutes et coûter 75 euros. c’est ce qui est pratiqué chez les praticiens de santé en règle général. Tout est à revoir !!
                                                              3) Peut être que la manif de dimanche dernier est le premier soubresaut d’une prise de conscience des médecins vis à vis de leur tutelle. Une tutelle qui est en train de les étrangler. Il faudrait déconventionner tous les médecins et faire jouer la concurrence entre eux. De toute façon la sécu les paye avec notre argent alors autant supprimer un intermédiaire qui nous coûte forcément cher. On pourrait alors leur imposer un quota minimum de prise en charge des bénéficiaires de la CMU avec dédommagement de l’état. Cela doit représenter 1% des consultations ... Ainsi plus de paperasse. La formation des médecins est uniquement orientée vers l’allopathie dont l’efficacité est absolue sur la maitrise des symptômes mais pas sur la maladie. Il faut donc donner une ouverture aux médecins pour qu’ils puissent appréhender correctement 80% des pathologies qui leur échappe. Les patients eux même doivent être responsabilisés et éduqués face à la maladie. Une grippe dans la plupart des cas ne nécessite aucune prise en charge. Du repos et c’est tout. il suffit de trouver une combine pour justifier l’absence du salarié auprès de son employeur. On a pas de pétrole mais on a toujours des idées (80 impôts nouveaux en 1 année !!). Le champ de la santé doit être ouvert aux autres acteurs tels que acupuncteurs, ostéopathes, naturopathes, diététiciens etc... qui sont parfaitement aptes à prendre en compte les 80% délaissés par la médecine officielle. Les traitements thérapeutiques novateurs et efficaces doivent avoir un écho dans le monde médical ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Sous couvert de rationalisation des protocoles thérapeutiques la médecine s’appauvrit. Le professeur Nicole Delepine en parle très bien, renseignez vous !
                                                              Le monde médical a besoin de réformes urgentes s’il ne veut pas crever ! la manif de dimanche pourrait en être les prémices...


                                                              • Krokodilo Krokodilo 17 mars 2015 12:31

                                                                J’approuve pleinement Doctorix. Le pognon ? Hors-sujet, donc rapidement : c’est une moyenne dans une profession très très hétérogène. Perso, je n’ai jamais voulu travailler comme un dingue, donc je suis dans la fourchette basse des généralistes. Les maçons : effectivement, dur physiquement, un maçon malin doit absolument vers la quarantaine créer une petie boîte et devenir maçon-constructeur : celui près de chez moi a des locaux aussi beaux que ceux des notaires... Mais faudrait revenir au sujet : puisque vous êtes si opposé à la privatisation de la sécu, vous devriez réaliser que cette réforme du teirs-payant est avant tout voulue par les mutuelles (et pas du tout pour favoriser l’accès au soin, comme ment le gouvernement), qui veulent être en lien direct avec chaque praticien plutôt que de passer des accords avec la sécu ou être en second derrière elle (à ce jour, on peut sans problème faire le TP avec deux ou trois mutuelles seulement pour cette raison). Ensuite, lorsque les prix seront devenus opaques, la sécu pourra diminuer son remboursement et la part mutuelle augmenter sans que cela se voie trop, l’augmentation des mutuelles étant répartie sur l’ensemble des clients. Nous faisons déjà pas mal de TP, ce n’est donc pas une opposition idéologique, mais faut rentrer dans les détails techniques. Nous demandons un gestionnaire unique des flux électroniques (sans supplément, car nous avons déjà la télétransmission à payer), organisme qui devra lui-même vérifier ou garantir que les cartes vitales sont à jour (et ça c’est un sacré casse-tête), et se charger de récupérer le montant auprès de la sécu et des 600 mutuelles ! Le gouvernement est en train de s’apercevoir que les problèmes techniques sont justement très nombreux et diffiicles, il est donc probable que la réforme se dégonfle, que le TP généralisé soit limité à la part sécu - ce que beaucoup font déjà à la demande.


                                                                • Pyrathome Pyrathome 17 mars 2015 21:18

                                                                  Parlons corruption un peu pour voir :
                                                                  http://www.francetvinfo.fr/france/plus-de-245-millions-d-euros-de-cadeaux-offerts-aux-medecins-par-les-laboratoires_851343.html
                                                                  ...

                                                                  Plus de 245 millions d’euros de cadeaux offerts aux médecins par les laboratoires....

                                                                  • smilodon smilodon 17 mars 2015 22:37

                                                                    @ l’auteur : Moi y’a belle lurette que j’ai compris !... Tu veux pas être malade ???... Va jamais voir aucun toubib !.... Pas compliqué !.... Le dernier que j’ai vu m’a appris que le mien était parti depuis 3 ans !... Il m’a donné une feuille pour prendre un autre « référent » !... Ca fait 2 ans !.. J’ai la chance de n’être que rarement « malade » !... Et si le sort continue ainsi, un médecin, même référent, J’aimerais ne pas en avoir besoin !.... C’est con mais moi pour aller « consulter » (comme nils disent), faut que je me fasse couper un bras ou une jambe !... Sont gentils les toubibs et sont beaux les hôpitaux !... Mais franchement, tant que je peux m’en passer !..... Je m’en passerais !.....Adishatz.


                                                                    • sylvie 18 mars 2015 19:57

                                                                      @smilodon et krokobylo même ip


                                                                    • doctorix, complotiste doctorix 17 mars 2015 23:39

                                                                      J’ai bien cherché, et j’ai trouvé les tarifs des consultations en Europe. 
                                                                      En France, c’est 23 euros depuis quatre ans

                                                                      .Cherchez pas, y a pas mieux.
                                                                      Belgique : 24,48. (Précis, les Belges ! : je me vois bien rendre deux centimes)
                                                                      Espagne : 30 à 40.
                                                                      Irlande 45.
                                                                      Portugal : 40 à 80.
                                                                      Suisse : 74.
                                                                      Allemagne : 76.
                                                                      Angleterre : 50 à 75.
                                                                      Italie : 50 à 80.

                                                                      Je crois qu’en France les médecins ont fait une grosse erreur.
                                                                      Comme il y avait un frein et une mauvaise volonté évidente à revaloriser le C, ils se sont dits que ce serait astucieux de multiplier les actes.
                                                                      Plus ils les multipliaient, et moins le C augmentait, forcément.
                                                                      Ce qui fait qu’ils se retrouvent maintenant avec un C ridicule (moins cher que le coiffeur), des patients habitués à la quantité, demandeurs à tour de bras et pour des broutilles, et ils bossent deux fois plus pour gagner deux fois moins.
                                                                      Quand ça va être sans la moindre avance de frais, j’ai bien peur que la demande n’explose.
                                                                      Les pets de travers vont être le premier motif de consultation (c’est déjà le cas, au fait, mais ça va être pire).

                                                                      Petite info sur les mutuelles :

                                                                      Dans le cas de la sécurité sociale le coût de fonctionnement de l’organisme s’élève à 8 % environ. Dans le cas des mutuelles il dépasse habituellement les 15 %. Pour les « mutuelles » privées (en réalité des assurances cotées en Bourse), les salaires des cadres dirigeants sont 10 à 15 fois supérieurs à ceux des dirigeants des caisses. Le budget de publicité se compte en millions d’euros et les actionnaires touchent des dividendes. L’Etat prélève également son impôt qui approche les dix pour cent.

                                                                      Les chiffres plus précis sont difficiles à obtenir d’autant que la ministre de la Santé vient d’autoriser les « mutuelles » à ne pas publier leurs comptes pendant au moins deux ans supplémentaires en dérogation de toutes les sociétés classiques  !

                                                                      De nombreuses études estiment que prés de la moitié des primes de mutuelles ne correspondent pas à des remboursements aux assurés.

                                                                      Business is business !

                                                                      Qui c’est, qui affirmait plus haut que le privé gérait mieux que le public ?


                                                                      Mais ce n’est pas le frère de Sarko (Guillaume) qui va s’en n plaindre : lui, c’est Malakoff, et Sarko c’est l’origine des mutuelles obligatoires. Dans la foulée, Malakoff a empoché les deux marchés publics, Pôle emploi et Sécurité sociale : 200.000 contrats sans même besoin de faire marcher la pub. Après 2011, la fusion Pôle emploi-Assedic ajoutera 800.000 contrats dans la corbeille des mariés.

                                                                      Et ça, c’était avant le TAFTA...


                                                                      Read more at 


                                                                      • Yanleroc Yanleroc 18 mars 2015 09:45

                                                                        @doctorix

                                                                        Si tous les médecins avaient votre déontologie et votre réflexion, 
                                                                        le corps médical serait certainement moins critiqué,
                                                                        mais il est évident que le milieu va évoluer vers toujours + de technologie et donc d’ argent !

                                                                        mais j’ aurais aimé votre avis sur le post de Jean Keim qui ns explique qu’ il est normal qu’ un médecin ait des revenus confortables, mais normal également que le couvreur ou la ménagère gagne autant.( ce qui est très loin d’ être l’ avis de ceux qui ont fait des études longues ).

                                                                        « Si j’écris en conscience que chaque homme devrait toucher la même rétribution pour la même quantité de travail fournie, combien vont hurler au scandale ? »

                                                                        Il aurait pu ajouter « même capacité de travail », chacun étant au final rétribué pour les efforts fournis, et pourquoi pas, au final , pour la souffrance vécue " ?..

                                                                      • jako jako 18 mars 2015 12:53

                                                                        @doctorix
                                                                        exact pour la Belgique mais ils arrondissent à 24,50 par contre c’est le même tarif pour les « spécialistes ».


                                                                      • doctorix, complotiste doctorix 18 mars 2015 14:17

                                                                        @Yanleroc

                                                                        Vous savez, si on intègre le temps des études, la retraite prise plus tard, les heures de nuit et de weekend, on serait surpris de voir que la différence n’est pas si grande.
                                                                        Mais je pense comme Keim qu’un homme ne devrait pas « peser » plus de quatre ou cinq fois plus qu’un autre. Vingt fois étant un grand maximum, dans des conditions exceptionnelles.
                                                                        Quand je vois des PDG s’offrir des salaires de 800.000 euros (Carlos Ghosn, par exemple) et plus, ça me donne des boutons.
                                                                        Aucun homme ne vaut ça.
                                                                        Mais surtout, il n’y a que le travail qui devrait rapporter de l’argent. 
                                                                        Usure, boursicotage, spéculation, quelle qu’elle soit, devraient être passibles de prison. D’ailleurs les banques islamistes, au moins en théorie, comme le Coran, et même la Bible, considèrent que l’argent ne doit pas rapporter d’argent.
                                                                        Je suis frappé de voir au journal de treize heures de France inter que la première rubrique concerne le cours de la bourse : c’est une glorification officielle d’un vol organisé, et personne ne s’en rend compte, tant c’est banalisé.. 
                                                                        Et qu’on ne me parle pas de la rémunération du risque : le spéculateur ne prend que le risque de perdre l’argent qu’il a volé plus tôt, ou dont il a hérité sans travailler (ou d’un autre voleur), et il n’y a pas grand risque à pianoter sur son ordi depuis son salon.
                                                                        Le risque, c’est l’ouvrier qui le prend, du haut de son échafaudage.

                                                                        Pour l’autre intervenant, le tarif officiel des spécialistes est également... de 23 euros. Ce qui est une totale aberration. Une de plus.

                                                                      • doctorix, complotiste doctorix 18 mars 2015 14:39

                                                                        @jako

                                                                        Oui, 23 euros pour le spécialiste Français.
                                                                        Mon gendre est rhumatologue.
                                                                        Ses consultations durent 30 minutes (les miennes 15 ou 20, s’il n’y a pas bousculade au portillon : ça joue aussi).
                                                                        Théoriquement, il devrait gagner deux fois moins que moi.
                                                                        Bien sûr, il est en secteur 2, et demande 50 euros. Normal, non ?
                                                                        Mais il gagne quand même moins que moi, parce qu’il doit passer ensuite des heures à rédiger de longues lettres détaillées au médecin qui lui a envoyé un patient.
                                                                        Il a fait trois ans d’études de plus que moi, et il a du investir dans du matériel.
                                                                        Quelqu’un se plaignait que les études médicales (offertes, mais il faut aussi se loger et bouffer pendant dix ans, et ça ce n’est pas offert) coûtaient cher à l’Etat.
                                                                        Mais il faut savoir si l’Etat a besoin de médecins ou non. Et si oui, il est normal qu’il investisse. De plus, les externes sont vite partiellement rentables, parce que ce sont eux qui gèrent les dossiers des patients hospitalisés, assurent les urgences pour des émoluments ridicules.
                                                                        Je pense même qu’il serait normal que les étudiants bénéficient d’un revenu qui leur permette de se loger et de se nourrir. Parce qu’ils bossent, croyez moi, et que tout travail mérite salaire.

                                                                      • lsga lsga 18 mars 2015 14:42

                                                                        @doctorix

                                                                         
                                                                        bientôt, ton gendre sera salarié d’une grande multinationale type Malakoff Médéric, et gagnera entre 2500€ et 4000€ net par mois. Il n’aura plus aucune tâche administrative à assurer (division des tâches, rationalisation de la production). 
                                                                         


                                                                      • Yanleroc Yanleroc 18 mars 2015 17:05

                                                                        @doctorix

                                                                        TT à fait d’ accord avec vous, mais je voulais pousser le bouchon un peu + loin : 

                                                                        « Mais je pense comme Keim qu’un homme ne devrait pas « peser » plus de quatre ou cinq fois plus qu’un autre. Vingt fois étant un grand maximum, dans des conditions exceptionnelles. » 
                                                                         pourquoi un homme ne devrait-il pas, tout simplement peser le même poids qu’ un autre.

                                                                        Est-ce que chacun ne devrait pas être rémunéré, non pas selon ses capacités (chance), mais selon l’ effort fourni en fonction de ses capacités !
                                                                        C’ est une injustice de payer mieux ( même limité à 20 fois ) celui qui n’ aura fourni qu’ un petit effort simplement parce qu’ il est + doué ou + intelligent ou + malin-salaud, ou + agressif.

                                                                        Il y a un aspect dont personne n’ a parlé, c’ est l’ effet « compensatoire » 
                                                                        qu’ il y a, à exercer un métier peut-être difficile, mais admiré du public 
                                                                        et donc valorisant .
                                                                        Le médecin n’ aura pas honte de son titre, alors que l’ éboueur vous dira qu’ il travaille à la mairie et pas aux poubelles.

                                                                         Je ne pense pas que vs êtes comme ceux qui pensent qu’ « il ne suffit pas d’ être riche, encore faut-il que les autres ne le soient pas. » et ces critiques ne vs sont pas adressées, mais les libéraux devraient se remettre sérieusement en question : Les dentistes par exple. sont des gens aussi peu aimés que les les fics et les banquiers.
                                                                        TT est dévoyé et les médecins dans leur globalité sont en porte-à-faux, ne serait-ce que par leur ancrage obstinément à droite, et l’ allopathie qui s’ est imposée, mais ne soigne que les symptômes. 
                                                                        Ce n’ est pas tant le salaire des médecins qui pose problème à l’ opinion, mais la posture actuelle d’ un nombre grandissant de praticiens qui font de l’ abattage et ça, c’ est très désagréable ! 
                                                                        Vous savez bien mieux que moi que nombre de patients n’ ont besoin que d’ un peu d’ écoute pour se sentir mieux, ça fait partie du métier, et en un quart d’ heure, c’ est très juste. 
                                                                        Mais le patient repartira encore + mal en point, pour avoir attendu 
                                                                        1 h, entassé dans une petite salle d’ attente, s’ être fait gentiment reconduire vers la sortie, au milieu d’ une phrase, vs rappelant par là que vs n’ êtes pas le seul.

                                                                      • doctorix, complotiste doctorix 19 mars 2015 15:14

                                                                        @Yanleroc

                                                                        Mais qui voudra se farcir 10 ans d’études sans salaire, et passer des nuits au turbin si c’est pour gagner autant qu’un prolo ?
                                                                        Qui voudra créer une entreprise ?
                                                                        Faut pas déconner quand même...
                                                                        Pourquoi pas les payer moins parce que c’est moins fatigant ?
                                                                        Le cerveau consomme quatre à cinq fois plus d’énergie que le muscle.
                                                                        Tiens, je vais reprendre un sucre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité