• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Manifeste d’un citoyen ordinaire

Manifeste d’un citoyen ordinaire

Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Premier Ministre,
et votre Cour.
 
C'est avec une exaspération contrôlée et non moins débordante, que je vous adresse ces quelques lignes.
J'ai 33 ans, père de deux petites filles, vivant maritalement et salarié du privé. Je suis domicilié à quelques 150 kilomètres de notre belle Capitale, ultra centralisée.
Mon profil, puisque né en 1985, est celui de toute une génération qui a eu la chance de connaître une insouciance relative mais bien réelle.
Mes parents et grands-parents, ouvriers, ont, à force de travail, de patience et de quelques sacrifices, réussi à s'offrir une dernière partie d'existence à l'abri de bien des maux que connaissent aujourd'hui des citoyens actifs.
J'ai contribué en Mai 2017, dans un élan difficile de citoyenneté, sabordé en grande partie par un quinquennat socialiste bordé de désillusions, à ce que vous et votre équipe, puisse prendre place au sein des dorures de notre soit-disant République.
Justement, que reste-t-il de la République Française ?
A mes yeux, celle-ci continue de se déliter, par l'action actuelle de votre gouvernement, qui perpétue la tradition de se positionner en être-sachant suprême, alors que vous vivez durablement dans une bulle hermétique, bien loin du quotidien des Français qui ne connaissent plus les sacrifices récompensés.
Dans vos palais dorés où les serviteurs sont encore de rigueur, le Pouvoir est maître de tout, et, la lucidité, comme celle de vos prédécesseurs, vous a quittée depuis longtemps.

Vous et votre Cour, sous-couvert d'avoir eu des responsabilités régionales et/ou locales, pensez-connaître le quotidien des Français qui ont fait et font de leurs mains la France.
Mais Vous, et vos armées de communiquants, vous trompez lourdement.
Schizophrénie du pouvoir...
La classe politique a incité, favorisé, aidé les Français a acheté des voitures "Diesel". Ce n'était pas il y a 60 ans. C'était encore le cas hier.
Aujourd'hui, vous avez impitoyablement choisi de prendre les Français et leur véhicule en otage. Mais Paris, et ses facilités de transport, n'est pas un calque réaliste et applicable à l'ensemble du territoire.
Au nom de quelle logique peut-on penser qu'une augmentation des taxes des carburants va inciter le citoyen à changer de véhicule ?
Vos experts et autres conseillers, qui n'en ont que l'apparence fortuite, n'ont-ils pas prévu que si vous amputer encore un peu plus le pouvoir d'achat et de circuler du peuple de France, vous réduirez considérablement leur capacité à investir dans des énergies propres ?
Vous et votre gouvernement avez choisi de considérer mon foyer comme faisant parti des 20% les plus riches, puisque non-éligible à la baisse de l'imposition sur l'habitation.
Si nous partons de ce postulat, comment dois-je qualifier l'un de vos Ministres, Secrétaires d'Etat...Peut-on utiliser le même qualificatif pour des personnes qui gagnent cinq fois mon revenu ???
L'exemplarité, et c'est une évidence, doit être considérée et imprimée par les plus hautes personnes/institutions de l'état.
Monsieur le Président, partant de l'hypothèse que vous avez la chance de faire partie de ma nouvelle catégorie (les riches), avez-vous le bonheur de payer votre taxe d'habitation ?
Dans le cas d'une réponse négative, pouvez-vous m'expliquer pourquoi ?
Ces deux exemples concrets ne sont qu'un court aperçu des injustices dont sont aujourd'hui victimes les travailleurs, à qui vous imposez des décisions totalement arbitraires.
De toute évidence, et puisqu'il paraît que l'Histoire n'est qu'un éternel recommencement, le temps des Privilèges, du peuple soumis à une petite caste qui engrange et profite à outrance des sacrifices du plus grand nombre n'est pas révolu.
Ce temps est actuel, bien trop actuel.
Ne vous confondez pas trop vite. Non, je ne suis adhérent à aucun parti politique.
Le seul parti auquel je souhaite adhérer est le parti pris de lutter pour que nos jeunes enfants et les générations à venir soient considérés en tant qu'être humain égal à tout autre être humain, qu'il soit député, sénateur, ministre ou président.
Que ces générations à venir puissent être entendues ailleurs qu'au travers d'une pseudo élection, factice moment d'expression du peuple, et que les pétitions issues de la base soient enfin entendues.
Que les citoyens, jeunes, vieux, actifs et retraités prennent part activement aux décisions qui LES concernent, et que celles-ci ne soient plus confiées entre des mains trop facilement corruptibles et ambivalentes.
Votre gouvernement actuel et les précédents ont consolidé l'articulation globale de la 5ème République afin que le peuple sois toujours au plus loin des vraies décisions, et je vous demande ici, humblement mais avec force, de prendre avec intelligence et respect ces quelques lignes pour ce qu'elles sont :
un appel intergénérationnel et citoyen à renverser les pouvoirs actuels !
 
Corticio
01.11.2018

Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Paul Leleu 3 novembre 2018 18:18

    désolé pour vous... mais le mouvement de l’Histoire ne vous est plus favorable... vous allez retourner dans la nuit dont vos ancêtres s’étaient tirés... le Capital n’a plus besoin d’ouvriers, ni même de cadres. « La France n’est plus utile, et elle peut bien crever », ce que se disent ces messieurs-dames d’en-haut. Par ailleurs, le centre de gravité du monde -à tous points de vue- a quitté l’Europe, et ce pour des siècles au moins. Nous ne sommes qu’au début du mouvement. En d’autres termes, essayez de vous en sortir le moins mal possible et mourrons en silence. Ce sera la dernière action de notre dignité.


    • BA 3 novembre 2018 20:09

      Pour Emmanuel Macron, une suite à 1500 euros la nuit !


      La Ferme Saint-Siméon, qui doit accueillir le président, est une auberge de construction typiquement normande du XVIIe siècle, située à une dizaine de minutes à pied du centre-ville de Honfleur. Classé «  Relais et Châteaux  » , l’établissement propose des chambres de 360 à 575 €. Mais il faut débourser jusqu’à 1 500  € pour jouir de sa suite de 70 m2 avec vue sur mer.


      Homard au beurre de sauge, tourteau en farci d’artichauts poivrade et fromages de Normandie figurent à la carte du restaurant gastronomique, dirigé par les chefs Jacques Maximin, meilleur Ouvrier de France, et Sébastien Faramond.


      Les Macron se tapent la cloche à « LA FERME SAINT SIMEON ». Exemple : un repas à 253 euros, sans compter les vins, ni le café.


      En entrée, ils proposent un foie gras poché et poêlé, avec sa compression de pommes au confit de pomme, et son jus de pommes caramélisées à l’estragon (65 euros).


      En crustacé, le homard cuit dans un beurre de sauge, sa gratinée d’une pomme de terre au coude de homard, sa salade d’herbettes à la vinaigrette du crustacé (85 euros).


      En viande, le ris de veau, la paume dorée au sautoir, son anchois fumé « Bellota », ses racines de persil confites au jus de veau et mousseux d’une persillade (78 euros).


      En dessert, la glace au fromage blanc fermier à la figue, ses figues rôties au miel et légèrement fumées au thym, son sabayon à la feuille de figuier (25 euros).


      La carte du restaurant gastronomique est ici :


      https://fermesaintsimeon.fr/fr/download/93973


      • INsoMnia insomnia 4 novembre 2018 00:13

        @Cortico 1985

        Vous attendiez quoi de EM ? Il n’est que la « marionnette » de ceux qu’il représente un agent du système, lobotomisé et surtout psychopathe. Lisez 1984 de G. Orwell et autres œuvres...

        Il faut se réveiller !


        • mecexav 4 novembre 2018 02:30

          Ce qui me fait dire que cette prémonition s’est réalisé !


          • Reiki 4 novembre 2018 09:06

            @cortico Qu il puisse vous écoutez

            @+++ Pleuré geindre et se laisser mourir ne vous mèneront a rien. Et peu t on en vouloir a autrui d Élire une personne qu elle connait a peine ? Ils Nous on mise face a des choix qui nous enfermé dans une case ... C est ça la liberté ?!! Si je dois y laisser la vie se sera pour une bonne raison et si possible avec panache.


            • Attilax Attilax 4 novembre 2018 17:27

              « un appel intergénérationnel et citoyen à renverser les pouvoirs actuels ! »

              Oui, quand ? On est tous bien mûrs je crois, quels que soient nos bords respectifs, la limite a été franchie. Alors quand ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Corticio1985


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès