• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > MANIFESTE des Libertaires Libertistes

MANIFESTE des Libertaires Libertistes

Dans les années 2000, un groupuscule libertaire est apparu et a revendiqué, dans un "manifeste du libertisme" (libertaires libertistes)[1], se distinguer des totalitaires, des autoritaires et des différents individus et/ou courants dogmatiques (Qui exprime des opinions de façon catégorique, péremptoire, absolue) [2] du mouvement anarchiste-libertaire (libertaires totalitaristes ou autoritaristes). Les libertaires libertistes [3] se disent, entre autres , s'inscrire dans la lignée des pensées politique, philosophique, scientifique, religieuse et spirituelle des anarchistes (anarcho-terroristes, -capitalistes, -primitivistes, -communistes, -syndicalistes, -spontanéistes, -socialistes, -proudhoniens, -individualistes, -pacifistes, -écologistes, -chrétiens, -de droite, -sionistes, -insurrectionnalistes, -autonomistes, -transhumanistes, -épistémologistes, -féministes, -punks, -skinheads, -queers, crypto-anarchistes, post-anarchistes…), de Friedrich Nietzsche ("Dieu est mort"), d'Albert CAMUS (l'homme révolté), d'Albert Einstein ("Tout est relatif"), de Paul Feyerabend ("Tout se vaut"), d'Hermann HESSE (le jeu des perles de verre), de George Fox (quakerisme : "Lumière Intérieure"), du Taoïsme (le yin et le yang)... .

Postulat

Les libertaires libertistes partent du postulat que "rien n'est Absolu (Absolu : dans le sens d'avoir ni fin, ni limite) mais que tout est Relatif (Relatif : dans le sens d'avoir une -des- fin-s-, une -des- limite-s-) dans notre monde Matériel, Sensible, Vivant, Phénoménal, Visible...". Aussi, toute constante et toute invariabilité (ex : 1+1=2, l'eau bout à 100°, la vitesse de la lumière : 300000km/s...) sont absolument relatives (durée-distance, temps-espace, etc) [4] dans notre monde de la Relativité [5]. A partir de ce constat, chaque individu humain et/ou la société humaine doit(vent), devrait(aient) acquérir une vision absolument relativiste (libertaire) pour être en interférence avec la logique de ce monde Matériel [6]. Car une vision absolutiste (totalitaire) ou une vision relativement absolutiste (autoritaire) du monde Visible [7] est un non-sens, une aberration au bon sens commun, à la Raison (sur-population, pollution excessive et réchauffement climatique, systèmes politiques-économiques...de domination et de soumission, exploitation économique et sociale, production et consommation établies sur la rentabilité-profit, discrimination et exclusion sociales, ségrégation raciale, manipulations mentales de macro- et micro-sectes...).

La conscience Absolue, la connaissance Absolue, la maîtrise Absolue, la liberté Absolue, l'égalité Absolue, la fraternité Absolue, l'amour Absolu... n'existent pas et n'existeront jamais sur notre planète Terre.

La société libertairement libertiste ne sera pas l'Eden du monde de l'Absolu (le crime, la maladie, la souffrance, la mort... existeront toujours dans le monde de la Relativité). Néanmoins, la vision libertairement libertiste a et aura le privilège et le mérite d'atténuer considérablement toute quête affective, matérielle, intellectuelle, physique, métaphysique... établies selon une vision totalitaire ou autoritaire OU libertairement totalitariste ou libertairement autoritariste.

Organisation et/ou gestion

Les libertaires libertistes sont attachés à une organisation et/ou à une gestion établie-s-, non pas selon une conception totalitaire (vision absolutiste du monde : mandat à vie et délégation absolue de tous les pouvoirs à un individu ou à un groupe d'individus) ou selon une conception autoritaire (vision relativement absolutiste du monde : semblant de souveraineté pour les citoyens -infantiles ou infantilisés- qui transfèrent, délèguent dans l'absolu, mais relativement, c'est à dire pour 3-4-5... ans, tous les pouvoirs à un individu ou à un groupe d'individus) [8], mais selon une conception libertaire (vision absolument relativiste du monde : véritable démocratie directe des citoyens du monde local et/ou global qui ont véritablement les pouvoirs d'orientation, de détermination, de décision, de contrôle et de révocabilité des élus mandatés -à court et/ou à long terme- investis seulement d'une mission -exécutive- de coordination, d'animation, d'information, de formation [9]). En conséquence, les citoyens du monde local et/ou global doivent, devraient changer de mentalité ("changer la vie") c'est à dire accompagner toute conscience, toute connaissance, toute maitrise de soi, d'autrui, de son environnement naturel, social, économique, politique, religieux... d'une vision absolument relativiste du monde des êtres et/ou des choses, de l'homme et/ou de la femme, du bien et/ou du mal... .

Les libertaires libertistes ont un projet d'équité ayant pour fondements éthiques :

• L'autonomie, l'initiative et la responsabilité individuelle-s et/ou collective-s, la solidarité, l'entraide, la mise en commun et le partage égalitaire (suivant les besoins de-s l'individu-s, du-des peuple-s) des richesses terrestres (matières premières, produits agricoles, maritimes et industriels...), le droit à tous et à chacun d'acquérir un confort matériel minimum et/ou maximum (habillement, logement, électricité, eau, gaz...), d'accéder aux différentes infrastructures et/ou superstructures culturelles (art, sport, voyage linguistique...), de pratiquer librement sa philosophie ou sa religion dans le respect libertairement libertiste de soi et/ou d'autrui... .

• La société libertaire aura pour principes organisationnels : le fédéralisme libertaire (organisation politico-socio-culturelle qui assurera sous forme de contrat mutuel -partenariat- les rapports individuels et/ou sociaux entre eux : individu, quartier, commune, entreprise, association...) et la gestion directe ou autogestion libertaire (l'organisation et la gestion des moyens de production, de distribution et de consommation (sous-sols, sols, instrument de travail, produit de fabrication et de consommation...) et des services (hôpital, université, magasin de consommation...) se feront par le-s travailleur-s lui-eux même-s). Suivant les besoins de chaque individu et/ou de chaque famille (selon ses besoins, à chacun ses biens ; selon ses capacités, à chacun son travail), la distribution des biens consommables (suivant l'intensité et/ou l'amplitude de la demande et des conditions de production) se fera sur le tas-palette (le troc émane de sociétés antiques et médiévales structurées selon un système de domination et de soumission et dépourvues, non pas comme les sociétés capitalistes du 19ème et 20ème siècles, de mesures monétaires draconiennes).

Universalisme

Les libertaires libertistes proclament qu'ils sont la troisième voie (totalitaire, autoritaire, libertaire) de la Troisième Voie (libertaire totalitariste, autoritariste, libertiste)[10].

Les libertaires libertistes revendiquent être les véritables partisans de Dieu, du Grand Esprit, du Grand Architecte, du Tao, de l'Inconscient... et/ou de l'Existence empirico-rationnelle (Athéisme : l'Expérience et/ou la Raison)[11]. Pourquoi véritables ? Parce que les libertaires libertistes ne veulent pas imposer totalitairement ou autoritairement la vision absolument relativiste et n'ont pas besoin d'intermédiaires, de représentants absolutistes ou relativement absolutistes (Dieux aveugles : grands maîtres, patrons, cadres et cadres supérieurs, maires, députés, ministres, secrétaire général-issime, évêques, archevêques, cardinaux, imams, prêtres, pasteurs, rabbins, gourous, dalaï lama, maîtres spirituels, papes, rois, présidents de la république, spécialistes-experts-maitres à penser, doctor honoris causa...) pour être en relation avec le Feu divin et/ou pour acquérir du bon Sens, pour être en interférence avec Dieu et/ou la Raison.

Aussi, ils respectent et tolèrent l'état d'avancement des visions totalitaire, autoritaire, libertairement totalitariste, libertairement autoritariste du monde matérialiste (marxisme, nietzschéisme, freudisme, bakouninisme, kropotkinisme, proudhonnisme, stirnérisme...) et ils respectent et tolèrent l'état d'avancement des visions totalitaire, autoritaire, libertairement totalitariste, libertairement autoritariste du monde spiritualiste (Satanisme, le Livre des morts, le Veda, la Bible, les Evangiles, le Yi King, le Tao-Tö-King, le Coran, le New-Age, Ordre philosophico-mystique...) car ils sont universalistes. Leur universalisme étant "véritablement" éclairé par une vision absolument relativiste (libertaire libertiste) du monde matérialiste et/ou spiritualiste.

Mais, parce que les libertaires libertistes sont absolument relativistes (tous les individus-courants de pensée se valent) [12], contradictoirement, ils ne respectent pas et ne tolèrent pas l'imposition totalitaire, autoritaire, libertairement totalitariste, libertairement autoritariste (tous les individus-courants de pensée ne se valent pas) des visions du monde matérialiste et/ou spiritualiste. Ils (elles) ne sont pas tolérant(e)s ou intolérant(e)s, non-violent(e)s ou violent(e)s, bon(ne)s ou mauvais(es), révolutionnaire(s) ou réformiste(s)... dans l'Absolu.

Pour les libertaires libertistes [13], la vision libertaire (interférée à tout domaine politique, religieux, philosophique, culturel, scientifique, technique...) imposée totalitairement ou autoritairement (ex : les libertaires totalitaristes ou autoritaristes veulent imposer totalitairement ou autoritairement un projet de société sans classes sociales, sans Etat ayant pour éthique la solidarité et l'entraide) sèmera de subtiles autres formes de mensonges et d'aliénation de l'homme par l'homme, d'un groupe sur un autre groupe..., par le biais d'une vision libertairement totalitariste ou autoritariste, d'où émergera une élite (hiérarchie des compétences, des meilleurs ; système de domination et de soumission : dominant-dominé, supérieur-inférieur...)[14]. Pour le libertaire libertiste (vision absolument relativiste qui doit s’imposer par elle-même et non être imposée à soi, à autrui par soi, par autrui. Au contraire des dogmatiques qui ont la prétention de détenir, chacun dans son camp (bien ou mal, spiritualiste ou matérialiste, homme ou femme...), la vérité Absolue en imposant leur pensée et/ou leur action de manière totalitariste, autoritariste, libertairement totalitariste, libertairement autoritariste.), c'est au Tout un Chacun de se développer par lui-même et/ou par eux-mêmes (évolution et/ou involution : totalitaire, autoritaire, libertaire totalitariste, libertaire autoritariste, libertaire libertiste), de se faire réforme et/ou révolution, d'emprunter le chemin initiatique et/ou empirico-rationnel. Aussi, par compassion (nous n’avons pas à juger autrui parce que nous sommes passés par la même évolution. Nous n’avons pas à nous sentir supérieur car nous sommes tous égaux), nous respectons et tolérons l’état d’avancement des visions libertairement totalitariste, libertairement autoritariste OU des visions totalitaire, autoritaire. Et, c'est à cet instant présent du temps présent d'ultime ouverture d'esprit que, pour le libertaire libertiste, le matérialisme (la relativité, la femme, collectivisme, matière, intellect....) rejoint le spiritualisme (l'absolu, l'homme, individualisme, dieu, intuition.....), et vice versa, et ne font plus qu'Un (absolument relatif) dans le monde de la Relativité qui lui-même rejoint, hypothétiquement, l’Un (Absolu) du monde de l’Absolu et vice versa. Le libertaire libertiste étreint le monde Matériel (relatif et/ou absolu absolument relatif-s), les 2 mondes (monde de la Relativité et/ou monde de l’Absolu) dans son entier (symbiose et/ou antagonisme).

Dans le monde de la Relativité, il faut, véritablement, assumer ses responsabilités d'individu humain vivant dans le monde du bien-être et/ou du mal-être (assumer consciemment ses erreurs et/ou ses bonnes résolutions...). Il ne faut pas s’enfermer, totalitairement (conscience inconsciente) ou autoritairement (conscience subconsciente) OU de manière libertairement totalitariste (conscience consciemment inconsciente) ou libertairement autoritariste (conscience consciemment subconsciente), dans l'instant présent du temps présent (réalité) ET/OU dans les instants présents du temps passé (tradition, nostalgie) ou dans les instants présents du temps futur (fiction, utopie). Mais, s’ouvrir en alignant les instants présents du temps passé ou du temps futur sur l’instant présent du temps présent par une vision libertairement libertiste (conscience consciemment consciente) du monde du bien et/ou du mal, de l’homme et/ou de la femme, du croyant et/ou de l’athée… . Il faut acquérir une conscience et une ouverture d’esprit (tolérance, respect…) les plus grandes possibles (jusqu’à l’ultime, ici-bas) en unifiant, en mettant en symbiose et/ou en antagonisme, l’athée et/ou le croyant, le bien et/ou le mal, l’absolu et/ou le relatif… qui sont de même valeur parce qu’étant tous(tes) deux absolument relatif(ve)-s dans notre monde de la Relativité. C'est à dire, ici-bas, atteindre l'ultime ouverture d'esprit en acceptant, le plus consciemment (atteindre une conscience absolue et/ou relative absolument relativiste-s mais sans jamais atteindre ou être la conscience Absolue avec un grand A), [15]dans l’instant présent du temps présent, le déroulement de sa réalité, de son propre destin (et du destin d'autrui) en laissant parler (lâcher-prise : le Wei-Wou-Wei, l'agir non-agir) [16] [17], INTUITIVEMENT et/ou RATIONELLEMENT, son Cœur et/ou son esprit, sa nature existentielle et/ou son Essence profonde (empathie - insensibilité, colère - sérénité, envie de tuer - envie d'aimer...).

Etre soi (Moi existentiel) et/ou Soi (Moi profond) : être enfin, véritablement, soi et/ou Soi par une vision absolument relativiste c'est-à-dire en harmonie, en équilibre, en interférence avec le Moi existentiel et/ou le Moi profond selon une vision absolument relativiste du monde de la Relativité [18]. Accepter, véritablement (vision absolument relativiste), de s'adapter, véritablement (par une vision absolument relativiste), à sa véritable réalité (bonne et/ou mauvaise) et/ou à la véritable Réalité (bonne et/ou mauvaise) dans l'instant présent du temps présent et/ou dans les instants présents du temps passé ou du temps futur. C'est pourquoi, la Vie n'est pas, un tant soit peu, une recherche Absolue de l'alpha ou de l'oméga, de l'Origine originelle ou de l'Origine existentielle, d’être le premier ou le dernier... mais une prise de conscience et de connaissance de l'absolue relativité (le premier et/ou le dernier...) de notre monde Sensible. Nous devons accepter de nous adapter, véritablement, par un processus initiatique et/ou empirico-rationnel, à la Réalité et/ou à sa réalité propre d'être vivant mortel, d'être absolument relatif, d'être (im)parfait... dans l'instant présent du temps présent et/ou dans les instants présents du temps passé ou du temps futur. En conclusion [19], il faut prendre conscience et/ou connaissance de l'évolution (empirico-rationnelle et/ou initiatique) in ou sub et/ou consciente (conscience consciemment inconsciente ou consciemment subconsciente et/ou consciemment consciente)[20] de l’individu humain et/ou de la communauté humaine par une vision absolument relativiste du monde de la Relativité et/ou du monde de l’Absolu.

Notes et références

  1. Les libertaires libertistes sont partisans d'une liberté d'expression intellectuelle, vestimentaire… la plus grande possible. Ils ne sont pas pour une société anarchiste-libertaire où la liberté d'expression serait uniformisée, sectaire, intolérante, discriminante, stigmatisante, totalitaire (ex : toutes les plages sont réservées aux bikinis), autoritaire (ex : une plage est réservée aux burkinis, une autre aux bikinis, une autre aux naturistes…). Au contraire, les libertaires libertistes (vision absolument relativiste du monde) ont une ouverture d’esprit et de conscience la plus grande possible (ex : toutes les plages sont réservées aux burkinis, aux bikinis, aux naturistes…).
  2. Etre dogmatique, c'est être conservateur, traditionnaliste, fondamentaliste. C'est détenir la vérité absolue. La pensée ouverte, c'est une pensée animée par une conscience et un esprit ouverts. C'est détenir une vérité relative, limitée, finie c'est à dire changeante, variable. Néanmoins, nous sommes autant dogmatiques qu'ouverts d'esprit car le dogme et/ou la pensée ouverte sont absolument relatif(ve)s (en constante, en perpétuelle évolution et/ou involution) c’est-à-dire que nous sommes autant dogmatiques (vision absolument relativiste) et/ou ouverts (vision absolument relativiste) car animés par une conscience et une ouverture d’esprit les plus grandes possibles.
  3. Tout comme les astrophysiciens ont un spectroscope pour observer les spectres lumineux. Les libertaires libertistes (mètre-étalon) ont un aliénoscope pour observer le degré d’aliénation d’un individu/groupe d’individus à la vision absolutiste, relativement absolutiste ou à la vision libertairement totalitariste, libertairement autoritariste du monde, à la conscience obscurcie par des idées reçues, préconçues, des préjugés et des jugements de valeurs (le physicien albert Einstein et ses partisans sont cette sorte de scientifiques à affirmer qu’une théorie quantique ultime (uniquement par le formalisme mathématique) permettra d’atteindre l’origine Absolue de la matière et ainsi appréhender la « pensée de Dieu ». Quant au physicien niels Bohr et ses partisans, ils sont cette sorte de scientifiques à affirmer que l’observation d’un fait quantique (comportement aléatoire des particules subatomiques : électron, neutrino, boson, quark…) corroborant la théorie quantique (probabilité) permettra d’absolutiser le comportement observé de la particule subatomique (principe de "réalité") le temps d’une autre observation ou d'absolutiser une découverte subatomique (ex : particule de "dieu" = boson de Higgs) le temps d'une nouvelle découverte quantique. Ce schéma mental qui consiste à rechercher l’Absolu ou à absolutiser, mais relativement (le temps d’une nouvelle observation-découverte), une observation-découverte scientifique (idem pour un record sportif, un résultat financier, un objectif de productivité, une durée d’investiture politique-économique-sociale-religieuse, une union entre 2 personnes (mariage), un cursus scolaire-universitaire (diplôme), un concours…), dans le monde de la Relativité, reflète bien une aliénation au bon sens commun, à la raison (l’Absolu n’existe que dans le monde de l’Absolu). Et ce dérèglement mental a pour conséquences : surpopulation, pollution excessive, systèmes politico-socio-économiques de domination et de soumission : dominant-dominé, exploiteur-exploité, gouvernant-gouverné, élu-damné…, production et consommation établies sur la rentabilité-profit, discrimination religieuse et exclusion sociale, ségrégation raciale, manipulations mentales de macro et micro-sectes… . Il est temps de prendre conscience et connaissance d’une vision absolument relativiste et non absolutiste du monde de la Relativité, du monde du bien et/ou du mal… . Sinon, nous périrons dans l’injustice, l’intolérance, le mal… jusqu’à l’extinction de l’espèce humaine causée par l’être humain lui-même).
  4. " Certes, les vérités religieuses sont plus durables, mais elles n'ont guère de confirmations empiriques, sinon miracles et visions que l'on trouve dans toutes les religions. Mais leur caractère absolu est relatif : je suis persuadé que le jour où l'humanité s'éteindra, du fait d'un cataclysme ou de l'extinction du soleil, tous les dieux, qui représentent un absolu pour les croyants, mourront " - MORIN EDGAR - La vérité absolue du relativisme - Publié le 1 novembre 2008 - Le Monde des Religions n°32. "Il y a des vérités relatives et/ou des vérités absolues, et, il y a du vrai et/ou du faux. Mais, ces éléments logiques sont de même(s) valeur(s) car ils sont absolument relatifs (le vrai et/ou le faux se valent : symbiose). C'est pourquoi, les vérités absolues, le vrai ne doivent pas nous amener à nous prendre pour des semi-dieux ou des dieux, des élus investis d'une mission Divine et/ou Scientifique (nous ne sommes pas propriétaires des informations, des connaissances venant de l'Inconscient et/ou de notre cerveau. Les propriétaires sont Dieu et/ou l'humanité). Sinon, c'est la porte ouverte à une hiérarchie discriminatoire, sectaire et ségrégationniste (ex : vérités absolues absolutistes ou relativement absolutistes ou vérités relatives absolutistes ou relativement absolutistes...), à un système de domination et de soumission : dominant-dominé, supérieur-inférieur, gouvernant-gouverné, riche-pauvre... (le vrai et/ou le faux ne se valent pas : antagonisme)". - Boubavie - Libertaires libertistes - le 23 février 2012 - Anarchopédia.
  5. Voici la preuve (absolument relativiste) de l'absolu et/ou de la relativité absolument relatif-ve-s du monde de la Relativité (l'homme et/ou la femme, bien et/ou mal, violence et/ou non-violence...) : il faut bien prendre conscience et connaissance que nous ne connaîtrons jamais l'origine Absolue de nos sciences (humaines et/ou physiques), de nos univers (macrocosme et/ou microcosme). Néanmoins, les moyens techniques (la technologie) nous ont permis, nous permettent et nous permettront de nous en approcher. C'est à dire que la technologie étant absolument relativiste (usage limitée, observation pas 100% précise...), les moyens techniques nous ont permis, nous permettent et nous permettront de connaître, par l'intermédiaire de-s la relative-s découverte-s de-s l'origine-s existentiellement existentielle-s (relativité), l'ultime relative découverte de l'origine existentiellement originelle (absolu). C'est à dire, par exemple, que l'ultime découverte de la milliardième (0.000000001) de seconde (l'origine existentiellement existentielle et/ou originelle : relativité et/ou absolu) après le Big-Bang sera une vérité-découverte absolument relative par rapport à l'instant 0 Absolu de l'Origine originellement originelle (Absolu) de l'Univers (pour plus de renseignements, voir "Les origines de l'Univers et de l'être humain" sur youtube et "l'Ere de Planck" sur Wikipédia).
  6. Certain(e)s se prennent pour des cadors.Ils disent avoir atteint le stade ultime (l'absolu avec un petit a) de leur connaissance matérielle et/ou spirituelle, de leur cursus universitaire, de leur hiérarchie professionnelle, de leur art, de leur parcours sportif… . Mais, il faut relativiser ce stade ultime. Depuis la naissance de l’être humain à nos jours, il y a eu beaucoup de stade ultime correspondant à un certain moment de l’histoire, de l’évolution humaine. Le stade ultime du moment présent étant la dernière de toute une liste précédente de stades ultimes passés. Nous pourrions préciser, aussi, que ce stade ultime du moment présent est la première de toute une liste ultérieure de stades ultimes futurs. Et puis, ce stade ultime du moment, ce n’est pas avoir atteint l’Absolu avec un grand A. Pourtant, beaucoup d’individus s’agenouillent devant ces cadors de la politique, de l’économie, de la spiritualité et de ces stakhanovistes du serrage d’écrou. Et, appelons un chat un chat, devant ces dieux aveugles. Etienne de la BOETIE disait : « Ce qu’il y a de clair et d’évident, que personne ne peut ignorer, c’est que la nature, ministre de Dieu, gouvernante des hommes, nous a tous créés et coulés en quelque sorte dans le même moule, pour nous montrer que nous sommes tous égaux, ou plutôt frères ». Il disait vrai. C’est pourquoi, l’homme moderne du moment ne doit pas se croire supérieur à l’homme préhistorique. Nous sommes, au contraire, l’égal de l’homme préhistorique (tout comme retranscrit socialement, ou autre, le cadre supérieur est l’égal de l’ouvrier et vice versa). Nous n’avons de supérieur que les années qui nous séparent et qui nous ont permis d’hériter du travail de nos ancêtres et d’avoir eu le temps d’observer, de chercher, de découvrir, de perfectionner le travail de nos aïeux. Le but de cette existence, ce n’est pas d’atteindre le stade ultime de la conscience et/ou de la connaissance en accumulant des biens de consommation ou la lecture d'innombrables bouquins encyclopédiques-universitaires mais de prendre conscience et/ou connaissance que l’Absolu avec un grand A n’existe pas dans notre univers qui est absolument relatif. Nous devons changer de mentalité. Et, comme disait arthur Rimbaud : « changer la vie ».
  7. Depuis la Lumière des temps, de manière empirique (observation et expérimentation des faits ou phénomènes) et/ou rationnelle (compréhension, explication des faits ou phénomènes observés ou expérimentés, observables ou expérimentables -subjectivité empiriste- ET/OU spéculation de faits ou phénomènes non-observables, non-expérimentables -subjectivité rationaliste-), l'individu et/ou la communauté humaine ont tenté ou tentent de rétablir ou d'établir un Absolu dans le monde de la Relativité (un équivalent d'Eden ou de paradis terrestre). Aussi, dans les instants présents du temps passé ou dans l'instant présent du temps présent, nous revendiquons et nous proclamons arbitrairement (sous couverts de postulats, d'axiomes, de définitions, de principes, de commandements, de règles, de normes..... inspirés, révélés par une ou des divinité-s (non)-cosmique-s ou concrétisés par une géniale expérience empirico-rationnelle) un Absolu (dogme) que l'on n'a jamais vécu éternellement, divinement dans le monde Sensible, Matériel, Vivant, Phénoménal, Visible... . A croire qu'inconsciemment ou subconsciemment, nous avons (eu) réminiscence d'un Absolu antérieur à notre venue en ce monde de la Relativité. Que nous avons été inspirés ou mis en contact avec une quelconque entité éternelle nous donnant arbitrairement, en tant que citoyen mortel, le droit illusoire de prodiguer des conseils ou des solutions Absolus, Intangibles, Dogmatiques, Infaillibles dans le monde de la Relativité.
  8. Dans Forbes 2013, ils ont énuméré le nombre de milliardaires dans chaque pays. En France, 20 milliardaires. A la 9ème place mondiale, Liliane BETTENCOURT avec 30 milliards de dollars. Une idée nous vient en tête. Imaginons que nous arrivions à distribuer 5 millions d'euros à chacun des chômeurs, ouvriers, employés, cadres de notre pays. A coup sûr, La France, dans sa grande majorité, arrêterait de travailler et placerait son argent sur des comptes financiers qui leur rapporteraient des intérêts. La France vivrait sur ses intérêts comme un rentier. Qui, donc, travailleraient dans les usines, qui feraient marcher les hôpitaux, les magasins… ? Les animaux humains (en particulier, les fraaaaançaiiiiiiiiiiiiis), évolués comme ils sont, conditionnés par le système capitaliste (rentabilité – profit – compétition entre les individus/peuples), ne travailleraient pas pour les besoins réels des individus/peuples, ne travailleraient pas dans l’harmonie et en complète responsabilité, solidarité et entraide. Ils feraient travailler des esclaves, des esclaves-salariés. Ils importeraient les produits ou ils embaucheraient de la main-d’œuvre étrangère sous-payée ou quitteraient la France pour s’installer confortablement dans un pays étranger. Qui est derrière ce monde terrestre pervers, inique, inégalitaire ??? Les riches, les pauvres ??? Dans le système capitaliste privé (ultra-libéralisme) ou d’état (communisme-socialisme totalitaires) ou mixte (privé-état : libéralisme, communisme, socialisme autoritaires), il est obligé d’avoir une nomenklatura friquée et des esclaves-salariés pour faire marcher les usines infernales, pour satisfaire les désirs superflus des riches et, tant bien que mal, les besoins essentiels des pauvres pour maintenir un certain ordre politique, économique, social… . Car, en 2013, les animaux humains ne sont pas tellement évolués. Ce système capitaliste que certain(e)s encensent, valident, protègent et que d’autres critiquent de manière feinte… est à leur image (dénués de responsabilité et de bon sens, cupides, corrompus, vendus : avancement-promotion, sans empathie ou si peu...). Le système de domination et de soumission que la société a pondu est très très bien fait, ne croyez-vous pas ?. Fuck you all. Fuck you all.
  9. Comme hier et aujourd'hui (2011), notre système hiérarchique est une pyramide qui repose sur le sommet (▼ : le pouvoir de décision et de contrôle partent du sommet à la base. Le sommet s’étant approprié par la force et la ruse le Pouvoir). Alors qu'au contraire, le système hiérarchique devrait reposer sur la base (▲ : le pouvoir de décision et de contrôle partent de la base au sommet). La base ayant véritablement le pouvoir de décision, de contrôle et d'orientation sur des élu(e)s révocables à tout moment (démocratie directe). Ancien paradigme : Conscients d’être bien-nés pour les uns ou mal-nés pour les autres, d’être maîtres pour les uns ou valets pour les autres, d’être bourreaux pour les uns ou victimes pour les autres, d’être individualistes pour les uns ou collectivistes pour les autres, d’être matérialistes pour les uns ou spiritualistes pour les autres…, les individus établissent un système hiérarchique, inégalitaire, injuste où les personnes ne se valent pas. Nouveau paradigme : Conscient d’être son propre bien-né et/ou son propre mal-né, d’être son propre maître et/ou son propre valet, d’être son propre bourreau et/ou sa propre victime, d’être son propre individualiste et/ou son propre collectiviste, d’être son propre matérialiste et/ou son propre spiritualiste…, l’individu établi un système horizontal, égalitaire, juste où les personnes se valent. Il devient plus libre, plus égalitaire, plus fraternel, plus tolérant, plus humble.
  10. Mystérieuse Quintessence : totalitaire (conscience inconsciente) ou autoritaire (conscience subconsciente) – DIVISION : mal – OU libertaire totalitariste (conscience consciemment inconsciente) ou libertaire autoritariste (conscience consciemment subconsciente) – FUSION : bien – ET/OU libertaire libertiste (conscience consciemment consciente) – DIVISION et/ou FUSION : mal et/ou bien -. Explications : les totalitaires sont conscients mais, inconsciemment, ils absolutisent les êtres ou les choses dans une réalité absolutisée (conscience absolue absolutiste) ; les autoritaires sont conscients or, subconsciemment, ils absolutisent les êtres ou les choses mais relativement dans une réalité relativement absolutisée (conscience absolue relativement absolutiste) ; les libertaires totalitaristes sont consciemment conscients de l’absolutisation des êtres ou des choses mais, inconsciemment, ils absolutisent la relativité des êtres et/ou des choses dans une réalité absolument relativiste absolutisée (conscience relative absolutiste) ; les libertaires autoritaristes sont consciemment conscients de l’absolutisation des êtres ou des choses or, subconsciemment, ils absolutisent la relativité des êtres et/ou des choses mais relativement dans une réalité absolument relativiste relativement absolutisée (conscience relative relativement absolutiste) ; les libertaires libertistes sont consciemment conscients de l’absolutisation des êtres ou des choses et, consciemment, ils relativisent (ultime ouverture d'esprit) la relativité et/ou l'absolu des êtres et/ou des choses, de l'homme et/ou de la femme, du bien et/ou du mal... dans une réalité absolument relativiste absolument relativisée (conscience absolue et/ou relative absolument relativiste-s).
  11. Nous sommes autant athée que croyant parce que nous sommes un(e) athée à la vision absolument relativiste et/ou un(e) croyant(e) à la vision absolument relativiste. Nous sommes (très) ouverts d'esprit, (très) tolérants et (très) respectueux parce que nous ne sommes pas un(e) athée ou un(e) croyant(e) absolutiste (totalitaire) ou relativement absolutiste (autoritaire) OU libertairement totalitariste ou libertairement autoritariste. Nous n'avons pas la prétention d'imposer totalitairement, autoritairement, de manière libertairement totalitariste, libertairement autoritariste notre (nos) vérité(s). Nous sommes le bien et/ou le mal, bon(ne)s et/ou mauvais(e)s... parce que nous sommes des êtres humains. Nous n’avons pas la prétention de savoir dans l'Absolu si Dieu existe ou si Dieu n'existe pas. Et même si nous rencontrions Dieu, même si nous avions une preuve absolue d'une vie après la mort, notre preuve absolue sur cette Terre serait absolument relative. C'est pourquoi, nous ne nous prendrions pas pour un Dieu nous-mêmes ou un Elu de Dieu ou un Absolu (avec un grand A) parce que nous sommes des êtres humains absolument relatifs. Sinon, ce serait la porte ouverte à une hiérarchie discriminatoire, à l'esprit sectaire, au jugement de valeur entre l’élu investi d'une mission divine et le non-élu… . Ne reproduisons pas la même erreur, des animaux humains et non des êtres humains, en ayant une vision absolutiste (inégalitaire, inique) du monde politique, économique, social, religieux... . Pourtant, c'est ce qui existe sous nos yeux. Combien d'individus ont la prétention de dire avec certitude Absolue "je sais, je sais". Qui ont la prétention d'être un Dieu en politique ou en religion, un semi-Dieu en sciences, un superman dans son boulot… . Au contraire, de tout ça, il faut être (très) humble avec-devant la matière et/ou Dieu.
  12. Tous les individus-courants de pensée se valent parce qu’ils sont absolument relatifs, absolument limités, absolument finis c'est à dire en perpétuelle et en constante évolution et/ou involution (ex : le dessin d'une fillette de 5 ans vaut autant qu'une peinture de Salvador DALI à 50 ans, la classe ouvrière vaut autant que les classes bourgeoise-aristocrate, un employé vaut autant qu'un cadre supérieur, les hell's angels valent autant que les bandidos, un criminel vaut autant qu'un saint... et réciproquement). Car, ils ne sont pas Absolus, ne détiennent pas la vérité Absolue et donc, n’absolutisent pas les êtres ou les choses, le bien ou le mal, l’homme ou la femme, l’absolu ou le relatif, etc. Pas de hiérarchie des meilleurs, des winners, des gouvernants. Pas de système de domination et de soumission où tous les individus-courants de pensée ne se valent pas (ex : la classe ouvrière absolutiste –dominante- ne vaut pas les classes bourgeoise-aristocrate absolutistes –dominées-, un criminel absolutiste -dominant- ne vaut pas un saint absolutiste -dominé-, et vice versa, les classes bourgeoise-aristocrate absolutistes –dominantes- ne valent pas la classe ouvrière absolutiste –dominée-, un saint absolutiste -dominant- ne vaut pas un criminel absolutiste -dominé). On n'a pas à imposer totalitairement, autoritairement, ou de manière libertairement totalitariste, libertairement autoritariste cette hiérarchie, sa Vérité. En assemblée générale (conseillisme, municipalisme libertaire, communalisme libertaire...), Tout un Chacun doit(vent), devrait(aient) avoir une conscience et une ouverture d'esprit les plus grandes possibles (vision absolument relativiste du monde). Il n'y a pas de vérité Absolue mais une vérité relative et/ou absolue absolument relative(s) : stade ultime (vérité absolue absolutiste : totalitaire, vérité absolue relativement absolutiste : autoritaire, vérité relative absolutiste : libertaire totalitariste, vérité relative relativement absolutiste : libertaire autoritariste). Pour connaître le bien du mal, le vrai du faux d'une théorie et/ou d'un acte, il faut soumettre la pensée et/ou le comportement à l'épreuve des faits et de l'expérimentation. Comprenne qui pourra et/ou voudra.
  13. Nous sommes partisans de la "lutte de classes". Mais, notre lutte de classes n'est pas pour un antagonisme de classes OU pour une symbiose de classes, mais, pour un antagonisme ET/OU pour une symbiose de classes. Nous sommes pour des "patrons" libertairement libertistes (vision absolument relativiste) et pour des "ouvriers" libertairement libertistes (vision absolument relativiste) et non pour des patrons totalitaires, autoritaires, libertairement totalitaristes, libertairement autoritaristes et pour des ouvriers totalitaires, autoritaires, libertairement totalitaristes, libertairement autoritaristes. En un mot, nous ne sommes pas pour une compromission, une cogestion, une collaboration d'antagonisme de classes ou de symbiose de classes dans un système de domination et de soumission mais pour une collaboration de symbiose et/ou d'antagonisme de classes dans un système libertairement libertiste (changement de mentalité), égalitaire, responsable, respectueux, tolérant et contre toute oppression et toute exploitation de l'homme par l'homme.
  14. Il ne faut pas imposer l’égalité sociale, le partage équitable des richesses… (ex : podemos en espagne). Il faudrait que chaque individu acquiert une vision absolument relativiste du monde et les pouvoirs d’orientation, de décision et de contrôle dans des assemblées générales (quartier, commune, entreprise, association) où le mandant vote pour un mandaté (délégué) soumit à un mandat impératif à exécuter à la lettre. Si ce n’est pas le cas, le mandant révoque le mandaté.
  15. Libertaires libertistes, consciemment conscient(e)s, nous étions, sommes et serons toujours tributaires de pulsions, de désirs, de besoins, de forces-énergies... et/ou de circonstances, d’événements... in ou sub et/ou conscients (conscience consciemment inconsciente ou consciemment subconsciente). Aussi, nous ne sommes pas et ne serons pas à l'abri de pulsions… in ou sub et/ou conscientes (conscience consciemment inconsciente ou consciemment subconsciente) et d'individus totalitaristes, autoritaristes, libertairement totalitaristes, libertairement autoritaristes. En conséquence, nous avons baigné, baignons, baignerons toujours dans une atmosphère, plus ou moins encombrée, de préjugés, d'idées reçues, de sectarisme, de discrimination, de ségrégation... sur une race, une catégorie sociale, une idéologie, une religion, un trait de caractère, un physique, un trait affectif... . Mais en tant que libertaire libertiste, nous essaierons, le plus possible, de les capter, de les recevoir et de les comprendre le plus consciemment possible (être un Arc le plus tendu possible -accepter selon une vision absolument relativiste, le plus possible, le bien et/ou le mal, le conscient et/ou l'inconscient...- pour que la flèche parte droite, vite et précise).
  16. C’est-à-dire, lâcher-prise (que TA-ta volonté soit faîtes). Ne pas imposer. Il faut faire confiance. Et, au moment où l’on fait confiance, la Vie est capable de nous apporter tout ce à quoi on n’avait pas pensé. La Vie apporte ce dont notre âme, notre esprit, notre corps ont besoin. C’est pas toujours agréable, mais il faut faire confiance à ce que la Vie nous apporte des éléments pour « grandir ». A ce moment-là, on peut atteindre une sérénité qui peut toucher au bonheur. Car d’un point de vue spiritualiste et/ou matérialiste, on sait que ce qu’apporte la Vie est indispensable à notre évolution. C’est-à-dire, pour les spiritualistes, ce que notre âme a souhaité avant de s’incarner et/ou, pour les matérialistes, ce que notre conscience a souhaité dans cette vie. Car, sur cette Terre, on a tous un rôle à jouer. En tout cas, Tout un Chacun est assigné(e) à son propre destin. C’est pourquoi, nous n’avons pas à juger les personnes dans leur évolution. Nous n’avons pas à imposer notre degré d’évolution mentale (spirituelle) et/ou comportementale à autrui.
  17. (S’ancrer dans l’instant présent du temps présent. Lâcher-prise. Faire confiance au « que Ta-ta volonté soit faîte ». Nous sommes tous dans la même galère (lutte pour la survie, non pas, en antagonisme –totalitaire, autoritaire : compétition, concurrence- OU en symbiose –libertaire totalitariste, libertaire autoritariste : solidarité, entraide-, mais, en antagonisme ET/OU en symbiose –libertaire libertiste : compassion-. Comprenne qui pourra et/ou voudra). Aussi, avoir de la compassion, de l'empathie pour autrui et/ou pour soi, pour le bourreau et/ou la victime, pour l’exploiteur et/ou l’exploité, pour l’oppresseur et/ou l’opprimé… afin de sortir de cette société générant un système cruel, afin de sortir de ce schéma mental absolutiste, relativement absolutiste, libertairement totalitariste, libertairement autoritariste pour acquérir une vision absolument relativiste du monde car il y a un manque cruel d'amour (être le-la plus fort-e, « atteindre l’inaccessible Etoile », Absolu) sur cette planète Terre). Même les anarcho-libertaires se jalousent entre eux, s’envient, se censurent, se discriminent, se sectarisent, se stigmatisent... . Leur degré d'aliénation reste au même niveau que l'aliénation de masse (conscience voilée par des pensées, des idées d'autoritarisme, de dogmatisme, de complexe d'infériorité compensé en sentiment de supériorité, de jalousie, d'envie, de frustration sociale, de servilité, de servitude...). Aliénation étant le fruit de l"éducation et de l'instruction prodiguées par un système de domination et de soumission, de dominant et de dominé... . En somme, l'Oligarchie (somme de toutes les oligarchies politique, économique, syndicale, religieuse, scientifique...) divise pour mieux rêgner. C'est un verrouillage mondial et/ou local. Les individus sont sous contrôle directement ou indirectement (division hiérarchique, sociale, politique, économique, syndicale, religieuse…). Pourtant, l’Homme est bon par essence. Mais, il est par nature bon et/ou mauvais. Et, depuis la Lumière des temps, il a une propension au mal car il est corrompu par une société absolutiste, relativement absolutiste, libertairement totalitariste, libertairement autoritariste et son système.
  18. Dans l'instant présent du temps présent, être soi-même, être honnête avec soi-même avec ses défauts et/ou ses qualités, avec ses forces et/ou ses faiblesses… .
  19. Nous parions que l’individu évolue(ra) en direction de la Vérité, du Progrès, de l’Humanité, de la Surhumanité… . Car, il y a du positif-négatif chez les uns et les autres. Car, il y a des personnes sympathiques-antipathiques chez les uns et les autres. A chacun de suivre son chemin (que Sa -sa- volonté soit faîtes), sa destinée vers le bien et/ou le mal, le progrès et/ou le régrès... absolument relativiste-s- et non suivre une destinée vers le bien ou le mal, le progrès ou le régrès... absolutiste-s- ou relativement absolutiste-s- OU de manière libertairement totalitariste ou libertairement autoritariste (comprenne qui pourra et/ou voudra). Aussi, nous ne sommes pas à imposer totalitairement, autoritairement OU de manière libertairement totalitariste, libertairement autoritariste notre vision absolument relativiste du monde qu’il soit affectif, sexuel, racial, politique, économique, social, culturel, scientifique… . Nous prenons ce qui est bien, sympathique, positif…, pour nous et/ou pour l’humanité, à droite et à gauche, en bas et en haut, à l’extrême droite et à l’extrême gauche, chez les riches et chez les pauvres, en long et en large… .
  20. La Vie est une somme d’expériences. Ces expériences de vie sont inclues dans un parcours initiatique naturel. Point d’intermédiaires pour être en relation directe avec Dieu (Grand Architecte, Grand Esprit, Tao…) et/ou la raison. La Vie n’est pas un parcours initiatique artificiel où l’être humain est soumit au bon vouloir d’un intermédiaire (grands maîtres, patrons, cadres et cadres supérieurs, maires, députés, ministres, secrétaire général-issime, évêques, archevêques, cardinaux, imams, prêtres, pasteurs, rabbins, gourous, dalaï lama, maîtres spirituels, papes, rois, présidents de la république, spécialistes-experts-maitres à penser, doctor honoris causa...). Car, si c’est le cas, cet intermédiaire acquiert le pouvoir de déterminer, d’orienter, de décider, de contrôler artificiellement notre parcours initiatique, notre Vie. Malheureusement, sur notre planète Terre, la grande majorité des êtres humains se laissent aveuglés, bernés par ces dieux aveugles (grands maîtres…).

Moyenne des avis sur cet article :  1.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • francois 29 septembre 2017 10:58

    comment peut-on écrire un tel texte en état d’ivresse ?


    Chapeau !

    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 11:37

      Etre contre, c’est être tout contre, donc à l’intérieur du système.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 11:57

        Hier archie : ARCHE d’hier ;


        • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 septembre 2017 12:12

          Les sacrémentbordélistes ^^


          • Zolko Zolko 29 septembre 2017 12:16

            l’auteur a oublié les libertaires libertistes libertariens. Ah, tiens, mon correcteur orthographique me suggère d’ajouter « libertines ».
             
            L’auteur doit en fumer de la bonne, mais faudrait pas trop en abuser, ça a l’air puissant.


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 12:18

              Micromégas est un THOT alité.


              • eddofr eddofr 29 septembre 2017 14:03

                Vous avez absolument et total(itair)ement raison :->


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 20:21

                  Le plus amusant. : Voltaire dans Micromégas critique la métaphysique et tout ce qui s’en rapprochait pour faire l’éloge de l’observation scientifique, alors que son roman est totalitairement métaphysique, s’inspirant de Sirus et de Saturne. Belle analyse philosophique de : Comme un légo de BASHUNG.https://philosophie.cegeptr.qc.ca/2014/02/analyse-de-comme-un-lego-dalain-bashung/


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 29 septembre 2017 20:31

                    Le Poème sur le désastre de Lisbonne est une œuvre écrite par Voltaire en 1756.

                    Inspiré par le tremblement de terre de Lisbonne, qui eut lieu le premier novembre 1755, le philosophe y exprime de manière pathétique son émotion devant le désastre et ses doutes quant à l’organisation rationnelle et optimale du monde défendue par les philosophes optimistes (LeibnizWolff


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 septembre 2017 07:28

                      Les anarchistes sont comme les autres courants de Gauche (communistes, trotskystes, marxistes de tous poils) : ils se réfèrent à des analyses qui datent du 19e siècle.


                      A cette époque là, les pays européens dominaient le monde, et construisaient dans la violence leurs Empires coloniaux. Angleterre, France, Allemagne, ces pays étaient de grandes puissances industrielles et commerciales. C’était tous des pays souverains et indépendants, soumettant de nombreux pays du monde, sans leur demander leur avis.

                      C’est dans ce cadre économique et géopolitique que les penseurs marxistes et anarchistes ont fait leur analyses. Les USA ne sont devenus une puissance économique qu’au début du 20e siècle.


                      Plus de 100 ans après, tout a changé. Les USA dominent le monde, sur le plan économique, militaire et géopolitique. Les Pays colonisateurs ont perdu leurs Empires coloniaux. Et après 1945, les USA ont colonisé les pays européens, pas par la violence, mais par le « soft power » : le mensonge, la propagande et la dissimulation.

                      Sans violence, les Traités européens ont organisé, depuis le Traité de Rome, la disparition progressive des souveraineté nationales, le transfert des Droits régaliens des Etats, à des Instances non élues : la BCE à Francfort, le FMI & l’ OTAN à Washington, et la Commission européenne à Bruxelles.

                      Situation qui n’a plus rien à voir avec le 19e siècle !
                      Résultat : les citoyens élisent des « gouverneurs » qui n’ont plus la main. Les décisions économiques sont prises à l’étranger, exactement comme dans n’importe quelle situation coloniale. De pays colonisateurs, les pays européens sont devenus des « colonisés », ouvrant toutes grandes leurs portes à la finance et aux multinationales, détruisant les acquis sociaux et privatisant les biens publics.

                      Il serait peut-être temps, à Gauche, qu’on parte des réalités et qu’on cesse d’appliquer des recettes qui ne sont plus adaptées à la situation.

                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 30 septembre 2017 14:22

                        @Fifi Brind_acier


                        Quelle réalité ? La réalité, c’est la vérite. Gérard Miller (un psychanalyste) fait son travail : Il dévoile le vrai visage de la famille BETTENCOURT. Il y a deux catégories parmi les ésotéristes : ceux qui planent et ceux qui font un vrai travail de recherche. Passer par la case : ILLUMINATI, n’est pas la plus mauvaise.

                      • Micromégas 10 octobre 2017 10:49

                        RECTIFICATION :

                        « ........C’est pourquoi, la Vie n’est pas, un tant soit peu, une recherche Absolue de l’alpha ou de l’oméga, de l’Origine originelle ou de l’Origine existentielle, d’être le premier ou le dernier... mais une prise de conscience et de connaissance de l’absolu et/ou de la relativité absolument relatif(ve)(s) (le premier et/ou le dernier...) de notre monde Sensible..........  »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Micromégas


Voir ses articles







Palmarès