• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Manuel Valls : los craignos et les fables de la Fontaine

Manuel Valls : los craignos et les fables de la Fontaine

 La rumeur va bon train : le premier policier de France, le cul assis dans son fauteuil de la place Beauvau, déborde de son uniforme ; il est dit que Manuel Valls se voit déjà en tant qu'homme du recours d'ici trois ans, une fois Hollande au fond du trou.

 Mais alors... qu'il soit permis de dire ceci : après Hollande, si par malheur Valls devait un jour se présenter à la présidence de la République, on n'aura qu’un souci et qu'une exigence : tout mettre en oeuvre pour qu'il ne soit jamais élu, et ce sous aucun prétexte et à n'importe quel prix !

 Car la France ne sera pas un camp de colonies de vacances encadré par un animateur de centre aéré ! Grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf et qui s'avèrera n'être qu’un moustique au service d’un nouvel ordre mondial qui n’a besoin pour tout ministre ou chef d'Etat... que d’auxiliaires (larbins ?) sans courage et sans honneur, interchangeables à souhait.

_________________ 

Manuel Valls et la motoculture de plaisance

 Enfant d'immigrés espagnol et italien, naturalisé français dans les années 80, ministre de l'Intérieur depuis le 16 mai 2012 à la suite d'un Besson, d'un Hortefeux et d'un Guéant, Valls de ses deux prénoms Manuel Carlos, semble n'avoir qu'une préoccupation : couper l'herbe sous le pied du FN et de l'aile droite de l'UMP chaque fois qu'il est question d'un délinquant, d'un étranger, d'un Rom, d'un Tzigane ou d'un "Sans-papier".

Roi de la tondeuse à gazon, on le dit "Sarkozyste de gauche" - autant dire... homme de droite membre d'un parti centriste ; et ceux qui ont foulé du pied la propriété de Valls sont unanimes : son gazon est impeccable, pas une herbe plus haute que l'autre, un peu comme sa coupe de cheveux. Cela ne surprendra personne puisque le loisir de prédilection de Valls sont le jardinage et la motoculture de plaisance ; il est un des meilleurs clients des marques John Deere et Husqvarna.

A l'extrême opposé de notre ministre de la justice Christiane Taubira qui a pris ses fonctions et sa charge d'un coup, déjà au service de solutions innovantes même si pas si nouvelles que ça (en effet, ça fait bien quarante ans que ces idées sont majoritaires à gauche) à quand un clash qui verra Taubira quitter la place Vendôme lorsque les choses vont sérieusement se gâter pour Hollande et plus encore, lorsque le terme de son mandat approchera et la question de sa ré-élection aussi ?

 Car Taubira fera perdre des voix à Hollande (les voix du centre droit), alors que Valls ne pourra que lui en faire gagner (du centre droit au FN).

***

 Sans vision, sans projet autre qu'une ambition personnelle aussi démesurée que risible, la Présidence de la République - ambition sans originalité puisqu'elle est partagée par tout le personnel politique -, les yeux rivés sur les sondages de popularité, Valls, - et il le sait -, est le ministre le plus populaire à droite, un peu comme son mentor DSK à propos duquel il a longtemps déploré, sur les plateaux de télé et aux micros des radios, et ce jusqu’aux larmes, la persévérance (qualifiée par Valls de "acharnement judiciaire") d'une justice qui n'a eu de cesse de tenter de rendre justice (!) à ses victimes...

Est-ce à dire que DSK ne s’intéressait pas seulement qu’aux femmes de son parti, les hommes jeunes et novices pouvant de temps à autre être aussi l'objet de toute son attention - les jours de vaches maigres peut-être ?

Là, seuls les Renseignements Généraux (ou leurs successeurs) sauront, en particulier, nous renseigner. C'est sûr.

Mais... faisons une pause musicale :

 

***

 Dans cette popularité de Valls auprès de l'électorat de droite... on pourra y trouver une raison supplémentaire de désespérer d'un Parti socialiste cause de l'impossibilité pour un homme de gauche de se réconcilier avec un parti qui, avant même de formuler la moindre promesse, a déjà commencé de renier la gauche, trahissant plus vite que son ombre ; de là à penser que sa seule raison d'être, son seul talent, sa vraie vocation est la trahison..

Car, si là d’où l’on vient ne saurait en aucun cas empêcher quiconque d’aller voir ailleurs et de s’y installer, en revanche, il n’est sûrement pas nécessaire, une fois arrivé à destination, de servir plus de plats qu’il ne vous en a été commandé aux fins de se protéger du danger et de conjurer la peur d’un éventuel retour à la case départ exigé par une classe qui n’aura pas oublié que l'Espagne n'est pas la France et qu'Evry dans laquelle - souvenez-vous ! -, Valls aurait ouvertement aimé qu'il y ait plus de blancs, ne sera jamais Neuilly. 

Et d’aucuns s’empresseront d’ajouter : combien de temps encore, les rescapés d’un déterminisme social le plus souvent impitoyable devront-ils donner des gages de bonne conduite et de fermeté d’âme (cachez donc toute cette compassion insupportable !) à ceux auxquels ils pensent devoir leur repêchage social, oublieux qu’ils sont de leurs droits et de leurs mérites ? Avant de se précipiter dans le camp des puissants, à droite de l’échiquier politique, comme pour mieux se persuader de la supériorité de la raison du plus fort (tripes sensibles mais coeur de pierre) sur les affects qui minent les plus faibles...

Un Valls né de parents étrangers, et qui, face à ceux qui en auraient bien besoin - Français déshérités, naufragés de l’Histoire ; et comme si cela ne suffisait pas... Français privés parfois du secours d’une modernité émancipatrice -, semble déterminé à ne pas rendre, même en partie, tout ce qu’il a reçu d’une France qui n’en était pourtant pas à son premier coup d'essai et à sa première intégration, pressé de se ranger du côté de ceux qui, bon an mal an et pour faire court... contrôlent, cognent et asservissent. 

 Mais... ne prête-t-on pas qu’aux riches, riches puissants et forts, une attention à la hauteur de ses propres ambitions sociales ?

_______________

Pour prolonger... cliquez : Porter la crise au coeur du PS et des Verts

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Bilou32 Bilou32 16 juillet 2013 13:01

    Clone de Sarkozy, ardent défenseur de la corrida que sa région d’origine a abolli... Ce garçon semble aussi pervers qu’il en a l"apparence !


    • alain_àààé 16 juillet 2013 16:00

      ce mec la arrive en France et puis étant de religion juive se permet tout alors que des Français qui se on battu n Espagne pour la liberté voudrais nous les casser voila ce que c est de faire travailler les copains des copines et des maitresses de France ou de l etranger


      • Claudec Claudec 16 juillet 2013 16:02

        En tout cas, l’industrie fait la pause pour lui. Avec la dernière baisse de la production automobile, Valls va encore pouvoir être crédité d’une amélioration de la sécurité routière. Moins de voitures, moins de traffic, moins d’accidents, moins de morts sur les routes ! C’est clair.

        Viva Valls !


        • smilodon smilodon 16 juillet 2013 19:34

          S’appeler « Valls » quand on est originaire du pays du « flamenco », déjà, au départ.....C’est suspect !....


          • jymb 16 juillet 2013 20:31

            Vu sa féroce autophobie, son amour des contraintes absurdes et des radars, dans la digne lignée de Chirac et Sarko il ne risque pas d’avoir mon vote


            • suumcuique suumcuique 16 juillet 2013 20:36
              « In May, the president of the Balearic Islands province of Spain, Francesc Antich, attended a memorial service in the Majorcan capital of Palma commemorating the execution in 1691 of 37 Chuetas for practicing Judaism in secret, including Rabbi Rafael Valls, the secret rabbi of the Chuetas who, along with two others, was burned alive. Antich condemned the “grave injustice” done against the Chuetas, the first time an official from Majorca had condemned such events. »

              Voir également « Finding Our Fathers : A Guidebook to Jewish Genealogy », Random House, 1977, p. 360, entrée « Valls ».


              • FritzTheCat FritzTheCat 16 juillet 2013 23:08

                Uleski vous pensez vraiment que Valls est un cow boy qui va jouer du baton pour nettoyer ce pays ?

                Hahahahhahahaha..... trop drole !

                Valls n’est rien d’autre qu’un pseudo bad boy de bazard qui joue du menton en sortant des phrases qui se veulent péremptoires mais qui ne sont au final que des phrases creuses.

                Personne n’est dupe en tout cas pas moi !


                • imprécateur 17 juillet 2013 11:42

                  Manuel Valls, personnage intéressant effectivement ;
                  vainqueur d’une « Star Ac » politique du PS dans les années 80, l’autre finaliste étant son complice A.Bauer qui reçut en lot de consolation le maillet de grand maître du G.O.F.
                  (cet épisode est relaté dans le livre de Léon de Mattis : Mort à la Démocratie),
                  Manuel Valls retenu après un casting et un training où sa belle gueule aux dents longues et sa photogénie en faisait un caniche idéal pour le JT de 20 heures !
                  En réalité, celui qui se dit « lié de manière éternelle à Israël » à peine naturalisé français
                    www.youtube.com/watch ?v=Y9Bs3tF1jj0 

                  Celui qui n’hésite pas à livrer aux geoles espagnoles une française Aurore Martin militante basque est effectivement un personnage complexe. Non pas le « Rastignac » politique qu’imaginent ingénument certains, mais plutôt un triste et piètre « Ruy Blas » transi d’amour pour la fonction élyséenne mais en réalité manipulé par un Don Salluste qui reste à démasquer... Même dégusié en Don César Grand d’Espagne, il demeure un valet, un laquais.
                  La triste réalité est contenu dans le slogan scandé lors de certaines manifs :
                  MANUEL, FRANCO SERAIT FIER DE TOI !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès