• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mariage homosexuel : Pour moi aussi c’est NON !

Mariage homosexuel : Pour moi aussi c’est NON !

Le mariage homosexuel, encore appelé « mariage pour tous » par quelques hypocrites indécrottables, sera voté le 23 avril 2013 en seconde lecture à l’Assemblée Nationale.
Cependant les articles sur le sujet ne cessent de fleurir, sur Agoravox et ailleurs, preuve s’il en fallait que la question est loin d’être réglée, et que cette loi laissera des traces, des marques, des blessures profondes dans notre société.

Parmi les articles récents, on note celui de Denis Thomas : « Mais à qui donc profite le crime homophobe ? » ici
Et l’auteur de stigmatiser une nouvelle fois la droite, et la droite de la droite, et l’Eglise, comme seuls opposants au mariage homo.
Le tout appuyé par la photo racoleuse de cet homosexuel, Wilfried, agressé récemment dans le 19ème arrondissement.
J’ai habité dans le 19ème arrondissement, le long du canal St Martin, à une époque où mes excentricités vestimentaires pouvaient me faire passer pour homosexuel. Et je me suis fait agresser, plusieurs fois. Cela allait des simples injures, aux crachats, aux jets de pierres, jusqu’à l’agression physique, par deux fois.
Et mes agresseurs n’avaient rien de catholiques extrémistes !
Ce n’étaient pas non plus des skinheads.
Pour mettre les points sur les « i », parce que j’aime bien mettre les points sur les « i », c’étaient des Arabes.
J’avais peur de sortir de chez moi, j’avais peur de rentrer chez moi.
Parler ? Se plaindre ? Mais à qui ? A l’époque, dans les années 90, le seul fait d’évoquer l’appartenance ethnique de mes agresseurs aurait provoqué en retour la sempiternelle interjection culpabilisatrice si chère à Anne Sinclair : « Amalgame ! ».
J’ai fini par déménager, et assagir mes tenues vestimentaires, entérinant le fait qu’en France, désormais, on ne pouvait plus s’habiller comme on voulait.
Rejoindre l’extrême droite ? J’avoue avoir été tenté. Mais décidément, non. Je suis de gauche. Mes valeurs sont des valeurs de gauche.

Je suis de gauche, donc, et pourtant je suis farouchement, violemment opposé au mariage homosexuel.
Un enfant, c’est fait pour avoir un papa et une maman.
Pas deux papas.
Pas deux mamans.
A la sortie de l’école, aux réunions de parents d’élèves : Un papa et une maman.
A la maison jour après jour, une vraie maman, pas un monsieur efféminé qui joue à la poupée.
A la maison jour après jour, un vrai papa, pas une madame tatouée qui fait la grosse voix.
Sur la plage en été, pas deux papas qui se tiennent par la main, pas deux mamans qui se font des bisous, ouvertement ou en cachette.
Un papa et une maman, qui parfois s’engueulent, qui peut-être un jour divorceront, mais qui resteront toujours un papa et une maman.
L’enfant n’est pas un jouet.
Il a besoin de repères pour grandir.
De repères précis.
A mes yeux, l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel est un crime aussi grave qu’un acte pédophile, dans la mesure où l’on abuse de l’Enfant, où l’on dispose de lui sans son consentement, dans le but d’assouvir une pulsion d’adultes contre-nature.
Contre-nature, parce que deux pédés qui s’enculent ne tomberont jamais enceintes, pas plus que deux gouines qui se godent. Pour dire les choses clairement.
A ceux qui se retranchent derrière le fait que le mariage homosexuel faisait partie du programme de François Hollande, je réponds que c’est tout à fait malhonnête.
L’immense majorité des gens qui votent à gauche, l’ont fait en 2012 parce qu’il était urgent de virer l’abominable Sarkozy. Parce qu’il était urgent de mettre un frein à une politique ultralibérale, à l’enrichissement des riches au détriment des pauvres, au saccage de la fonction publique.
Dans ce contexte, glisser le mariage homosexuel dans votre programme, monsieur Hollande, c’était rien moins qu’un abus de confiance.
A ceux qui se retranchent derrière le fait que la démocratie permet à la majorité de voter cette loi, je répondrai qu’un tel bouleversement de nos institutions ne peut déontologiquement se décider à une majorité de 50% plus une voix.
Une réforme d’une telle importance, touchant à la famille dans sa définition même, touchant à l’éducation et à l’enfance, doit, pour être légitime, être adoptée à l’unanimité, et rassembler les Français par-delà les clivages politiques.
A défaut d’unanimité, recevoir au moins un soutien franc, massif et indiscutable.
Or, ce débat qui enflamme et divise la France depuis des mois montre bien que tel n’est pas le cas.
Le texte, approuvé par le Sénat le 14 avril, sera voté en seconde lecture le 23 avril à l’Assemblée Nationale.
La question que je me pose, est de savoir si le Conseil Constitutionnel peut encore nous sauver de cette folie.


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (114 votes)




Réagissez à l'article

174 réactions à cet article    


  • Hortus 20 avril 2013 08:05

    Remet ta soutane, on t’a reconnu !


    • Ariane Walter Ariane Walter 20 avril 2013 15:51

      auteur

      Tu n’as pas tenu les propos que je te prête ?

      Voici un copier-coller de tes œuvres d’hier que voici. (Titre de l’article : « a qui profite le crime de l’homophobie »)

       Par Antoine Vermeersch (---.---.---.232) 18 avril 23:13

      L’auteur n’a rien compris, ou fait mine de ne rien comprendre, stigmatisant la droite, et la droite de la droite, l’Eglise, comme seuls opposants au mariage homo.
      Je suis de gauche, et je suis farouchement, violemment opposé au mariage homosexuel.
      Un enfant, c’est fait pour avoir un papa et une maman.
      Pas deux papas.
      Pas deux mamans.
      L’enfant n’est pas un jouet.
      A mes yeux, l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel est un crime aussi grave qu’un acte pédophile, dans la mesure où l’on abuse de l’enfant, où l’on dispose de lui sans son consentement.

      Alors ?
      J’attends de excuses. (C’est une formule , rassure-toi !)



    • doslu doslu 20 avril 2013 19:38

      2 enfants meurent tout les jours de maltraitances en france
      c’est qui qui noient les nouveaux nées et les congèlent ensuite c’est les homos ?????????
      haaaaa y sont beau les héteros


    • Aldous Aldous 20 avril 2013 19:52

      Incitation à la violence et à la haine en raison des croyance et de l’orientation sexuelle.


      Quel grand démocrate !



    • doslu doslu 20 avril 2013 20:05

      tout le monde sait que les curés sont de grand démocrates


    • doslu doslu 20 avril 2013 20:12

      Y-a pas si longtemps on aurait mit tout ces ensoutanés a la lanterne
      bon y-a plus de lanterne mais reste les réverbères et feux tricolore


    • Aldous Aldous 20 avril 2013 20:33

      Eux au moins prêchent de s’aimer les uns les autres. y compris ses ennemis.


      Contrairement à toi qu’est pétri de haine et de préjugés.

      Tu fais tellement pitié que je vais prier pour toi, on ne sais jamais, même si faudrait un mirâcle de première grandeur.



    • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 20 avril 2013 11:03


      @durae.leges.sed.leges
      La vie, les moeurs pendant la préhistoire, vous en savez quoi au juste ?
      Vous y étiez ?
      On peut dire tout et n’importe quoi à propos de la préhistoire.
      Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’à cette époque, il n’y avait pas de procréation artificielle.
      S’il y avait un enfant, c’est forcément qu’il y avait eu un zizi dans une foufounette.
      A propos, dites-moi, vous qui savez des tas de choses : Sur Mars, du temps où il y avait de la vie, ça se passait comment ?


    • Ariane Walter Ariane Walter 20 avril 2013 15:53

      Par Antoine Vermeersch (---.---.---.232) 18 avril 23:13

      L’auteur n’a rien compris, ou fait mine de ne rien comprendre, stigmatisant la droite, et la droite de la droite, l’Eglise, comme seuls opposants au mariage homo.
      Je suis de gauche, et je suis farouchement, violemment opposé au mariage homosexuel.
      Un enfant, c’est fait pour avoir un papa et une maman.
      Pas deux papas.
      Pas deux mamans.
      L’enfant n’est pas un jouet.
      A mes yeux, l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel est un crime aussi grave qu’un acte pédophile, dans la mesure où l’on abuse de l’enfant, où l’on dispose de lui sans son consentement.

      Réflechis la prochaine fois avant de mentir.

    • niberta 20 avril 2013 17:42

      En effet il existe encore aujourd’hui des sociétés matriarcale où l’enfant ne connaît pas son père biologique, après tout c’est la femme qui fait l’enfant pas l’homme, et généralement c’est l’oncle maternel qui joue le rôle du père social. La conception de la famille que défend les antis n’est ni d’origine divine, elle n’est pas non plus naturelle, car il semble que sans le bourrage de crâne patriarcal qui a pour but d’assurer au père sa descendence et surtout la transmissionh de son patrimoine matériel par héritage, ce qui assure la promotion sociale plus que le travail, c’est bien le matriarcat qui est naturel.


    • philouie 20 avril 2013 17:57

      vous parlez de communauté archaïques qui ne comptent pas plus que quelques milliers de membres.

      bon.

      vous pensez qu’il s’agit d’exemples ?


    • eric 20 avril 2013 08:39

      Il n’y aura pas d’adoption homo de façon statistiquement identifiable ;
      Il y aura de toute façon des familles homo, comme il y en a déjà, très, très minoritaires, mais il y en aura, parce que la vie c’est compliquée.
      Il y a et il y aura des enfants élevés par de homos, parfaitement heureux et équilibrés, d’autres à problème. Un peu plus des derniers pour des raisons structurelles , mais bon.
      Le principal problème avec ce texte, c’est l’introduction d’une polyprentalité sociale sans la boussole du biologique pour permettre à la société de trancher en essayant de le faire au moins mal et dans l’intérêt de l’enfant.
      A terme, ce texte aura plus de conséquences pour les hétéros que pour les homos. La logique de séparer filiation naturelle et parentalités sociales, c’est le conflit de propriété autour des enfants dans les familles redécomposées.
      On s’achemine vers de plus en plus de conflits, de plus en plus indemerdables autour de la propriété ou du refus de filiation d’enfants. Avec évidemment une forte prime aux plus riches qui auront les meilleurs avocats.
      On imagine déjà les procés d’un « grand père » de l’enfant GPA isé de l’ex compagne de sa fille exigeant une pension alimentaire d’un gamin qu’il n’aura si cela se trouve jamais connu.....

      http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/mariage-et-adoption-homo-quelles-124150


      • appoline appoline 20 avril 2013 12:49

        Il y aura beaucoup d’enfants qui se poseront des questions. Pourquoi ? Tout simplement parce que la vie en école primaire n’est pas facile pour un gamin et prendre dans le nez des quolibets et des insultes, ça fait des ravages.

        De plus le môme ne connaîtra pas sa place dans la société et se sentira en marge, les petits sont déboussolés pour moins que ça, un prénom, un nom, une paire de lunettes que sais-je, si les autres ne mettent sur sa peau, il peut vivre un enfer. Mais ça, on s’en fout, parce que les pseudos mères ou pères veulent de la reconnaissance, bravo. La gauche devrait prendre à l’ENA et autres merdiers des cours de psychologie, car pour le moment, ils n’en font pas grand étalage

      • Aldous Aldous 20 avril 2013 18:06

        La veritable problematique de l’adoption homo c’est la conception deliberee d’orphelins de pere dans le but de les faires adopter par ka compagne de la mere, en achetant du sperme sur catalogue.


        Adopter un enfant deja orphelin ,c’est lutter contre un malheur.

        Creer un orphelin pour le faire adopter c’est generer du malheur.

        Un orphelin, meme adopté, choyé, dorloté souffre de l’absence de son vrai parent.

        Il en souffre toute sa vie durant.

        Legaliser cette pratique c’est legaliser un comportement egoïste et cruel.

        C’est immoral.

      • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 22:56

        Par Aldous (---.---.---.209) 20 avril 18:06



        Creer un orphelin pour le faire adopter c’est generer du malheur.

        Ah ! Parce qu’il est question de « créer » un orphelin ?
        On l’arrache à ses parents ? On les tue ? smiley


        Un orphelin, meme adopté, choyé, dorloté souffre de l’absence de son vrai parent.

        Il en souffre toute sa vie durant.

        Pipeau.
        aldous, arrête de projeter tes fantasmes sur les autres. 

      • Folacha Folacha 20 avril 2013 08:52

        Le conseil constitutionnel va probablement laisser la loi passer car la retoquer prolongerait le débat et on est sur la pente glissante des amalgames d’un coté et d’une radicalisation de l’autre,.


        • appoline appoline 20 avril 2013 12:50

          J’espère bien que non, 


        • Ariane Walter Ariane Walter 20 avril 2013 09:41

          A l’auteur,

           

          C’est toi qui, hier, sur le fil de l’article de Denis Thomas a écrit que pour toi l’adoption par un couple homosexuel était l’équivalent de la pédophilie car on poussait l’enfant à choisir ce qu’il ne voulait pas. (Mais quand on le fait naître ds un couple de deux alcoolos , un papa et une maman, il choisit !)

          Tout le monde peut vérifier.

          Cela montre ton niveau de réflexion.

           

          Quant à la haine qui s’est exprimée hier à la suite de l’article de Thomas, c’est bien la preuve de cette violence propre aux défenseurs de cette loi, cette droite ou cette gauche , peu importe, haineuse et violente que l’on croyait disparue .

           Je terminerai en reprenant une citation de Morgan Freeman :

          « Qu’est-ce que vous racontez que vous êtes homophobes ? La phobie c’est une peur. Vous n’avez pas peur, vous êtes des connards. »


          • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 20 avril 2013 10:18

            @oncle archibald
            Hé oui, c’est l’évidence même.


          • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 20 avril 2013 10:35

            @Ariane Walter
            Non, chère madame, je n’ai pas tenu les propos que vous me prêtez.
            Tout le monde peut le vérifier, en effet.
            Quant à mon niveau de réflexion, vous m’excuserez, mais regardez le vôtre.
            Votre seul argument, c’est de me traiter de connard ...
            Et en faux-cul en plus, au travers d’une citation.
            Un peu lège ...


          • TSS 20 avril 2013 12:50

            et une adoption qui est le choix délibéré par la société de confier un orphelin privé de parents à des parents de substitution en principe soigneusement choisis ??

            Il vaut mieux être adopté par un couple homosexuel que de rester à l’ AP !

            c’est un couple hetero qui a adopté qui vous le dit... !!


          • appoline appoline 20 avril 2013 12:58

            Nous avons droit encore à toute l’étendue hystérique de la dame du front de gauche et de sa grande culture. Comme quoi l’humanité dirigée par des psychotiques affirmés plongerait dans le chaos, car pour corriger le tir, il faut encore se rendre compte qu’on est dans l’erreur


          • Francis, agnotologue JL 20 avril 2013 13:10

            ’’Il vaut mieux être adopté par un couple homosexuel que de rester à l’ AP !’’ (TSS)

            Hé bien, ne comptons pas sur ce gouvernement et sa politique de rigueur pour améliorer les conditions de vie des enfants qui s’y trouvent.

            C’est ce que j’appelle se prévaloir de ses propres turpitudes !

             smiley


          • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 13:38

            Par TSS (---.---.---.50) 20 avril 12:50

            Il vaut mieux être adopté par un couple homosexuel que de rester à l’ AP !

            Ou dans la rue, à se défoncer à la colle, ou exploité par des esclavagistes (cf Slumdog millionaire), ou dans des orphelinats sordides, ou à la merci des bandes... : tellement évident !

            c’est un couple hetero qui a adopté qui vous le dit... !!

            Merci de remettre les choses en perspective !

            Mais les irréductibles de la « filiation génétique » préfèrent les enfants sans parents à la dérive, que, horreur ! dans un foyer aimant ! Alors que

            5% des enfants ne sont pas de leur père « légitime », et vous ?

            plus les familles monoparentales : En 2005, 1,76 million de familles sont composées d’enfants de moins de 25 ans et d’un seul parent, leur mère le plus souvent. Depuis les années soixante, la part des familles monoparentales ne cesse de grandir du fait de la fragilité accrue des unions parentales. Seule la moitié des mères de famille monoparentale occupent un emploi à temps complet, alors qu’elles fournissent en général l’essentiel des revenus du ménage. Les familles monoparentales vivent dans des conditions de logement plus difficiles et plus fragiles que les couples avec enfants. Elles sont moins souvent propriétaires. Signe des difficultés à vivre seul avec des enfants, 10 % de ces familles partagent leur logement avec d’autres personnes, habituellement un parent.

            plus les familles recomposées : 

            1,2 million d’enfants de moins de 18 ans vivent dans une famille recomposée

            Mais tout ça ne leur pose aucun problème aux hystériques acharnés de la « famille génétique » !

            Ce qui les indispose, c’est que les homosexuels puissent être parents ; ça, c’est péché, ma bonne dame !

            On n’est pas des tarlouzes, merde ! 

             smiley


          • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 14:00

            J’oubliais ...

            en France depuis 30 ans

            Actuellement, environ 2% des enfants nés en France, le sont « in vitro »

            Par ailleurs :

            Le nombre d’enfants étrangers adoptés par des familles françaises baisse inexorablement depuis plusieurs années. Alors que 2 000 enfants avaient été adoptés en 2011, en France, seulement 1 569 l’ont été en 2012, selon les statistiques du ministère des Affaires étrangères, rendus disponibles lundi 18 février. En 2006, on comptait 4 000 adoptions à l’étranger, soit plus du double qu’en 2012. Les enfants viennent d’abord de Russie (235), puis d’Ethiopie (220) et de Colombie (159). Le continent africain représente à lui seul presque la moitié des adoptions (701).

            Les candidats à l’adoption sont confrontés à la fois à des conditions durcies à l’étranger et à un petit nombre d’enfants légalement adoptables en France (750 environ actuellement), compte tenu du faible nombre d’enfants nés sous X ou faisant l’objet d’un « désintérêt manifeste » de la part de leurs parents

            On voit qu’elle est bien loin, la menace brandie du boost du « commerce » des utérus à louer...


          • taktak 20 avril 2013 14:23

            @ Sam Turlupine
            Vous avez raison de rappelez ces chiffres et faits.

            En esperant que cela remette en place les idées de ceux qui nous clame qu’un enfant ne peut être heureux qu’avec un papa et une maman, sous entendu son père biologique et sa mère biologique.
            Mieux vaut une famille monoparentale, qu’un couple avec un père ou une mère qui battent leur gosse.

             Le discours normatif à outrance des intégristes religieux met donc pourtant au pilori ces millions de familles. Je me mets à la place de ces millions d’enfant de couple séparé et de famille recomposé qui entendent à longueurs de journée que leurs famille n’est pas une famille.


          • Aldous Aldous 20 avril 2013 15:33

            Marrant ça, je savais pas que l’alcoolisme etait une orientation sexuelle.


            On en apprend a tout age.



          • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 15:47

            Argument minable ?
            Faut réfléchir avant de dire des conneries, tonton !
            Tiens ; pour éviter :

            Aujourd’hui, selon des estimations de l’Unicef, plus de 8 millions d’enfants sont abandonnés dans les rues dans le monde.

            Et ça aussi ; ça date de 2005, et les choses n’ont fait que s’aggraver depuis :

            LONDRES, 14 décembre 2005– Des centaines de millions d’enfants, exploités et victimes de discriminations graves, sont devenus pratiquement invisibles aux yeux de la communauté internationale, a déclaré aujourd’hui l’UNICEF dans un important rapport qui examine les causes de l’exclusion et de ces mauvais traitements.

            A lire absolument, pour avoir une idée du sort de 171 millions d’enfants dans le monde.

            Y aurait plus de 171 millions de couples en attente d’adoption, rien qu’en France ?
             smiley


          • Ariane Walter Ariane Walter 20 avril 2013 15:55

            Tu penses que quelqu’un t’a piqué ton identité ?

            Par Antoine Vermeersch (---.---.---.232) 18 avril 23:13

            L’auteur n’a rien compris, ou fait mine de ne rien comprendre, stigmatisant la droite, et la droite de la droite, l’Eglise, comme seuls opposants au mariage homo.
            Je suis de gauche, et je suis farouchement, violemment opposé au mariage homosexuel.
            Un enfant, c’est fait pour avoir un papa et une maman.
            Pas deux papas.
            Pas deux mamans.
            L’enfant n’est pas un jouet.
            A mes yeux, l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel est un crime aussi grave qu’un acte pédophile, dans la mesure où l’on abuse de l’enfant, où l’on dispose de lui sans son consentement.


          • Aldous Aldous 20 avril 2013 18:28

            En esperant que cela remette en place les idées de ceux qui nous clame qu’un enfant ne peut être heureux qu’avec un papa et une maman, sous entendu son père biologique et sa mère biologique. 


            C’est pourtant le cas,

            Les enfants qui ne sont pas elevées par leurs parents biologiques souffrent toute leur vie.
            C’est pourquoi ils cherchent a trouver qui est ce pere ou cette mere qui n’est pas là, en miltipliant les recours, par exemple, pour trouver qui a donné son sperme, qui etait cette femme qui a acouché sous X...

            Presenter les familles alcooliques ou dysfonctionnelkes est une escroquerie intellectuelle.

            Les homos comptent autant d’alcoolique ou de tarés que les heteros (et perso je pense qu’ils y en a des particulièrement atteints parmi les homos)

            Par contre imposer un homme à la place de la mère manquante (ou un homme à la place du père manquant) est un traumatisme supplémentaire qui s’ajoute a celui d’etre orphelin.

            Les ’mieux vaux...’ qui vont chercher des points de references dans les bas fonds de la decheance sociale ne font que confirmer que ce type d’doption n’est pas dans l’interert de l’enfant.

            Que ceux qui osent vomir leurs anathèmes d’homophobie pour interdire qu’on aborde ces question ethiques se regardent dans un muroir.

            Ce sont eux les salauds.

          • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 22:10

            Par Aldous (---.---.---.209) 20 avril 18:28

            En esperant que cela remette en place les idées de ceux qui nous clame qu’un enfant ne peut être heureux qu’avec un papa et une maman, sous entendu son père biologique et sa mère biologique. 


            C’est pourtant le cas,

            Les enfants qui ne sont pas elevées par leurs parents biologiques souffrent toute leur vie.

            Mais qu’est-ce qui te permet de dire ça ?
            Tu as des sources, des chiffres ?
            Des stats comparatives avec les enfants « biologiques » ?

            Ou tu te bases sur des exemples persos ?
            Parce qu’en ce cas, je peux t’assurer que t’es à côté de la plaque ; et je parle de cas que je connais personnellement, d’enfants adoptés qui sont très heureux de leur sort ! 
            En absence de source fiable, mes exemples valent largement les tiens, et infirment tes affirmations péremptoires.

            Faut pas faire de projection, quand on prétend détenir la vérité !


          • Folacha Folacha 21 avril 2013 11:07

            Taktak,


            J’ai grandi au sein d’une famille monoparentale, sans connaitre mon géniteur, élevée par une mère en avance sur son temps qui avait décidé de faire un enfant toute seule .

            J’ai aujourd’hui un petit-fils dont la mère s’est séparée du père . Ça n’est pas ce que j’aurais voulu pour mon petit-fils, mais lui au moins il sait qui est son père, il lui rend souvent visite et le voit en général tous les jours sur Skipe .

            Une des choses qui nous différencient des animaux est que nous avons conscience de nous inscrire dans une chaîne générationnelle, une autre est que nous avons conscience de notre identité sexuelle et de celle de nos proches .

             



          • Folacha Folacha 20 avril 2013 10:28

            Ariane,


            L’adoption est faite pour donner à un orphelin des parents de substitution .
            certain d’entre nous pensent qu’il est préférable que ces parents soient un homme et une femme et que l’état n’a pas à intervenir pour lui donner une filiation non crédible .

            Merci d’arrêter de nous traiter de fachos haineux et d’homophobes . 
            Beaucoup d’entre nous sont athées ou agnostiques, certains sont Chrétiens . Nous n’avons d’ailleurs pas à nous justifier, la France étant un pays laique . 
            Vous ne connaissez pas nos vies et rien ne vous donne le droit de nous juger . Pas plus que nous ne vous jugeons parce-que vous avez des priorités différentes .


            • taktak 20 avril 2013 14:38

              @ folacha

              1) je ne vois pas en quoi ce que vous dites s’oppose donc au mariage (en fait une union civile, puisqu’il ne s’agit pas là du sacrement religieux, la France étant un pays laique) de couple homosexuel. C’est l’objet du texte de loi.

              2) je note que vous êtes donc aussi contre l’adoption par tout autre que des couples hétérosexuels. donc y compris un hétérosexuel seul. Est ce bien cela ?
              En disant une famille c’est un papa et une maman vous condamnez implicitement les familles monoparentales.

              Quand à la question de la filiation, c’est à mon avis un faux débat. Il y a quantité d’enfants illégitimes qui ont une filiation non crédible.Il y a quantité d’enfants issus de don de gamètes. Tout cela est au fond assez secondaire et ne mérite pas le cirque auquel on a droit.
              Si les religieux veulent faire des recommandations à leurs ouailles, libres à elles. Mais dans un pays laic elles n’ont pas à interférer dans le travail du législateur.


            • Ariane Walter Ariane Walter 20 avril 2013 16:00

              Mon pauvre tak-tak, ne te fatigue pas. La loi va passer , comme la loi qui permet l’avortement contre laquelle nombre d’entre eux ont dû violemment protester.

              qu’is manifestent ! Ils découvrent ! C’est bon pour eux !


            • Onecinikiou 20 avril 2013 22:00

              La pauvre Ariane, en état de sidération avancée comme nombre de ses alter ego, qui ne pipe le moindre mot des stratégies sataniques à l’oeuvre, qui se prétend anti-libérale comme son gourou alors qu’elle cautionne idéologiquement une mesure intégralement libérale, pétrie de désir narcissisme, d’individualisme à outrance, de consumérisme achevé. 


              Nous en avons encore la preuve : qui fait l’ange fait la bête.

            • Folacha Folacha 22 avril 2013 07:20

              Tak Tak,

              Ce qui est secondaire pour vous ne l’est pas forcement pour tout le monde . Il y a les accidents de la vie, les choix des adultes . les enfants à « la problématique familiale compliquée » ne devraient pas justifier qu’on face n’importe quoi avec eux .

            • Francis, agnotologue JL 22 avril 2013 09:32

              Trop d’égalité tue l’égalité.

              La prise en otage de l’égalité par les partisans du mariage homosexuel n’est guère plus reluisante que l’invocation de la laïcité par les intégristes pour nous infliger leurs pratiques obscurantistes.

              A bon entendeur, salut !


            • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 22 avril 2013 10:27

              @oncle archibald
              Oui, c’est exactement ça.


            • Francis, agnotologue JL 20 avril 2013 10:41

              « A ceux qui se retranchent derrière le fait que le mariage homosexuel faisait partie du programme de François Hollande, je réponds que c’est tout à fait malhonnête »

              C’est non seulement malhonnête, mais c’est entériner le fait qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de la démocratie.

              Je m’explique : les partis politiques trustent l’élection présidentielle, et tous les 5 ans maintenant, nous proposent chacun un menu que nous devons accepter en bloc ou rejeter.

              Du fait que, au second tour on ne choisit pas mais on élimine, le président élu nous infligera son programme, lequel programme quoi qu’on en dise, n’a pas été plébiscité mais ne se trouve là que par rejet du programme concurrent.

              Et ceci est un marché de dupes démocratocide  ! Je revendique haut et fort le droit et la légitimité de descendre dans la rue pour contester une partie du programme du président élu. Il y va de la démocratie.

              ps. Je subodore l’UMPS de manœuvrer pour faire venir le FN au pouvoir, lequel FN aura peut-être l’audace de faire le virage nationaliste salvateur que les Français sincères appellent secrètement de leurs vœux dans cette UE qui nous tue.

              Trop c’est trop.


              • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 14:07

                Par JL (---.---.---.29) 20 avril 10:41

                Je revendique haut et fort le droit et la légitimité de descendre dans la rue pour contester une partie du programme du président élu

                ps. Je subodore l’UMPS de manœuvrer pour faire venir le FN au pouvoir, lequel FN aura peut-être l’audace de faire le virage nationaliste salvateur que les Français sincères appellent secrètement de leurs vœux dans cette UE qui nous tue.

                Trop c’est trop.

                Voilà un acting out qui fera plaisir aux camarades du Front de Gauche, dont JL se revendique tant !  smiley smiley


              • Francis, agnotologue JL 21 avril 2013 08:06

                @ turlutepine,

                vous êtes trop excité sur cette affaire du mariage homosexuel pour être honnête.

                Vous êtes probablement un soupirant de la blonde frontiste : je le vois à la façon réjouie que vous avez de souligner ce que vous appelez mon acting-out.

                Sachez que je ne me suis jamais caché d’être républicain, ce qu’en novlangue libérale on appelle nationaliste.

                Mais contrairement aux frontistes, je suis républicain de gauche alors que vous au FN, vous êtes aussi inégalitaristes que la droite libérale.


              • julius 1ER 20 avril 2013 10:57

                le mariage pour tous, c’est reconnaître" quelques droits aux minorités !!!!!!!!!!!

                car le cas inverse,c’est quoi ????? si ce n’est qu’il faut rentrer dans une norme majoritaire qui s’arroge tous les droits, et exclue tous ce qui est différent.
                votre logique majoritaire va vite devenir totalitaire, en route pour le faschisme donc !!!!!!!!!!!!!!

                • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 20 avril 2013 11:46

                  @julius 1er
                  Arrête le café, mec !
                  Il ne s’agit pas d’exclure tout ce qui est différent.
                  Je dis vive les filles qui aiment les filles !
                  Je dis vive les garçons qui aiment les garçons !
                  Tout cela ne me pose aucun problème.
                  J’allais au Queen et au Scorpion quand vous n’étiez probablement pas né !
                  J’avais même mes entrées dans certaines boîtes de filles.
                  Par contre, pas touche aux enfants.
                  Pas touche à la procréation.


                • volt volt 20 avril 2013 12:28

                  je refuse de mordre à cet hameçon, mais l’appât est intéressant, on peut jouer...


                  donc dans la peau du pro, se demander : 
                  mais pourquoi soutenir cela sinon selon la sacro-sainte « égalité » en passe de devenir terreur ? en mourraient-ils de pas se marier ? 
                  j’ai pas tous les éléments... 
                  c’est pour des histoires de fric, ou les gosses ? 
                  si c’est le fric, on trouverait des aménagements, 
                  si c’est les gosses, il faut pas oublier que l’affaire « filiation » c’est pas n’importe quoi pour un homo, il s’y positionne pas en banal, il joue avec justement, le « coming out » qu’ils disent, oui, mais out de quoi au juste ?..

                  bon, en face, si on est contre c’est pour pas détruire l’institution qu’on raconte, puis les gosses, mais très vite fusent les étiquettes... et c’est énervant ces amalgames, fachos, très vite, FN en veux-tu, fanatique catho ! ma laïcité touche pas... fatiguant tout ça.

                  au total ce qu’ils oublient tous, d’un côté comme de l’autre, dans les discours qu’ils emploient, c’est qu’on pose ici les choses en termes de « droit au mariage », oui n’est-ce pas... le mariage est un droit ! dans le si vil code, il a dit papa léon...
                  seulement attends... 

                  si le mariage est devenu et a été posé en partie comme « droit » quand on a voulu codifier ça moderne, le mariage, avant d’être un droit, c’était quand même bien plus vaste ?
                  l’aspect « droit » du mariage, c’est même pas 10% ?
                  qui s’en serait foutu du « droit » au mariage, sur les siècles et les millénaires... avant papa léon ?
                  change de contexte un peu et dis « droit au mariage » tu les verrais pliés en huit...
                  donc à quoi d’autre veut-on accéder via ce soi-disant droit ?

                  bref oui c’est sûr le mariage c’est un droit, oui.
                  et ! : 
                  le mariage, un droit ? tu veux rire ? c’est quoi cette embrouille ?


                • taktak 20 avril 2013 14:40

                  « votre logique majoritaire va vite devenir totalitaire, en route pour le faschisme donc !!!!!!!!!!!!!! »

                  vous avez raison
                  http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/agir-contre-la-fascisation-134539


                • COLRE COLRE 20 avril 2013 11:32

                  « Contre-nature, parce que deux pédés qui s’enculent ne tomberont jamais enceintes, pas plus que deux gouines qui se godent. Pour dire les choses clairement. »

                  C’est sûr que c’est dit si joliment…
                  Il n’y a plus aucune digue à l’expression de la pensée sordide.

                  Vous osez vous plaindre que « des » Arabes vous aient agressé en vous traitant de pd pour cause de vêtement non conforme ? mais après tout, vous leur donnez la meilleure justification qui soit. Vous en faites autant, aujourd’hui.

                  Vous vous croyez supérieur, propret, assis derrière votre clavier ? non, les barrières morales s’effondrent sous votre plume, et vous lâchez les chiens.
                  Ne vous plaignez plus qu’ils vous mordent.


                  • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 20 avril 2013 12:26

                    @COLRE
                    Je ne me « plains » de rien du tout.
                    Je rapporte des faits.
                    C’est tout.
                    Des faits tels qu’ils se sont produits.
                    Sans haine.
                    Mais sans concession.
                    Contrairement à ce qu’affirme Denis Thomas, dans le 19ème, ceux qui s’en prennent aux homosexuels, ce ne sont pas les skinheads, ce ne sont pas les cathos.
                    Il y a d’ailleurs beaucoup d’homos parmi les cathos, même parmi les curés.
                    Ceux qui cassent du pédé, dans le 19ème, sont les mêmes que ceux qui obligent leurs femmes à porter le voile.
                    Qu’il vous plaise de l’admettre ou non.


                  • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 20 avril 2013 12:31

                    @Achéron
                    Oh non, pas lui !
                    Quel boulet !
                    Je vous ai déjà mouché hier sur les chiffres concernant la propagation du sida, que vous citiez sans même les avoir compris.
                    Alors pitié, il fait beau, allez faire un tour !


                  • tf1Goupie 20 avril 2013 15:18

                    Vous voyez Archéron quand on ne supporte plus de voir la réalité, on passe son temps à tout travestir, alors on ne supporte plus grand chose.


                  • Ariane Walter Ariane Walter 20 avril 2013 16:03

                    Tu as le toupet de dire que tu n’as pas écrit ça. Corrige !

                    Par Antoine Vermeersch (---.---.---.232) 18 avril 23:13

                    L’auteur n’a rien compris, ou fait mine de ne rien comprendre, stigmatisant la droite, et la droite de la droite, l’Eglise, comme seuls opposants au mariage homo.
                    Je suis de gauche, et je suis farouchement, violemment opposé au mariage homosexuel.
                    Un enfant, c’est fait pour avoir un papa et une maman.
                    Pas deux papas.
                    Pas deux mamans.
                    L’enfant n’est pas un jouet.
                    A mes yeux, l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel est un crime aussi grave qu’un acte pédophile, dans la mesure où l’on abuse de l’enfant, où l’on dispose de lui sans son consentement.

                    Alors ? Ces excuses ?


                  • Aldous Aldous 20 avril 2013 16:40

                    Colre, est-ce les actes ou le fait d’en parler qui sont sordides ?


                  • Massaliote 20 avril 2013 18:14
                    Ceci n’est pas un commentaire haineux ou méprisant puisqu’il s’agit d’une opposante à la MPT :
                    Sihem Souid (Cabinet de Taubira) : « La plupart des manifestants de la manif pour tous ont une tête de nazi » smiley

                  • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 20 avril 2013 20:21

                    @Ariane Walter
                    Vous êtes malhonnête, chère madame.
                    Et pas très futée en plus, parce que tout le monde va pouvoir le vérifier !
                    La citation que vous faites dans votre post de 16:03, n’a rien à voir avec les propos que vous me prêtiez dans votre post de ce matin 9:41.
                    Des excuses ???
                    Attention, je peux être très grossier quand je m’y mets !


                  • Ariane Walter Ariane Walter 20 avril 2013 21:32

                    Pauvre mec.

                    Tout le monde a jugé en effet.


                  • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 22:14

                    Je confirme.
                    La grossièreté de l’auteur est déjà largement contenue dans le fond et la forme de son article.
                    Vous pouvez faire pire ?


                  • Pie 3,14 20 avril 2013 22:27

                    Etre grossier n’est pas un défaut, Apollinaire utilise avec brio le verbe enculer dans les 11000 Verges.

                    En réalité Vermeersch est vulgaire. Sa prose sent la peur et le rejet, le mépris à peine habillé d’arguments piochés chez Barjot.

                     


                  • Le Grunge Le Grunge 20 avril 2013 22:31

                    Bon Antoine, moi désolé mais je suis pour. Mais je pense que tu l’aura compris, les combattants de la lumières, les progressistes désidéologisé peuvent se soustraire de toutes les règles et principes, y compris le principe démocratique. Tous ces petits charlatant(je ne les citerais pas) crient au sabotage démocratique sur les institutions Européenes et française, mais quand ca passe en douce et que ce les arrange, ils te traiteront de conservateur moyenâgeux. Je te le dis Antoine, je ne suis pas d’accord avec toi mais je respecte tes positions et c’est pour cela que j’aurais désiré que l’on invoque la légitimité du référendum Français, parce que je suis un démocrate, je ne suis pas aveuglément les hommes qui se vouent un propre culte et qui n’ont que faire de l’avis de leur peuples sur les sujets ou ils ont déja tranché au préalable avec leur amis, très puissant tu l’as compris, ils me font penser a tu sais qui...tu sais, ce dont ils ne faut parler. Bon j’espère que dans l’avenir tu fera un pas vers nous pour que les homo aient un statut égal à celui des hétéro. Mais aucune haine envers toi


                  • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 21 avril 2013 02:21

                    @Ariane Walter
                    « Connard », « Pauvre mec » … On voit le niveau de vos arguments.
                    Et sinon, vous êtes vraiment blonde ou on vous a teint le cerveau avec ?


                  • fb 20 avril 2013 12:01

                    Franchement l’article est creux avec plein d’éléments de langage archi-connus pour ceux qui ont suivi les débat à l’Assemblée, ça en devient lassant.

                    Assimiler l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel à de la pédophilie c’est un argument péremptoire et simplement dégueulasse. Inscrire son enfant au catéchisme eu égard à la quantité d’affaires documentées semble infiniment plus risqué, ça serait « amusant » ou plutôt édifiant de faire une étude comparée.

                    Pour votre dernière question, le Conseil constitutionnel s’est déjà prononcé dans une QPC (considérant 9) et c’est maintenant dans sa jurisprudence qui dit en substance que ce n’est pas à lui de se prononcer sur cette question mais au législateur sous-entendu qu’il n’y avait pas d’obstacle constitutionnel.
                    Pour faire simple, c’est plié sur le fond, après il y aura peut être des réserves d’interprétation si le texte final est moyennement clair.


                    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 20 avril 2013 17:59

                      La décision du Conseil constitutionnel dit surtout ce qu’elle décide, soit que les articles 75 et 144 sont conformes à la Constitution. Donc le caractère hétérosexuel du mariage est conforme à la Constitutionnalite.

                      Pour une éventuelle conformité à la Constitution de la loi « ouverture du mariage », gardons-nous d’anticiper, alors que le texte définitif n’est pas encore connu. L’inconstitutionnalité peut être prononcé sur les dispositions de la loi, mais aussi sur la procédure parlementaire si celle-ci était reconnue contraire à la Constitution.


                    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 20 avril 2013 18:00

                      Rectif : conforme à la Constitution.


                    • fb 20 avril 2013 19:10

                      Ce n’est pas ma lecture. Le CC dit qu’en l’état actuel de la loi (Code civil), il n’est pas possible que le mariage entre personnes de même sexe puisse s’appliquer et que cela n’est pas anticonstitutionnel mais le législateur peut user de ses prérogatives pour changer la situation présente, le CC n’étant pas compétent en ce domaine. C’est assez limpide.


                    • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 20 avril 2013 23:39

                      @fb
                      « Franchement l’article est creux avec plein d’éléments de langage archi-connus pour ceux qui ont suivi les débat à l’Assemblée, ça en devient lassant. »

                      Ah, le dénigreur de service !
                      Celui qui à tout vu, tout lu, le « spécialiste de la question », qui lorgne d’un air blasé, condescendant, le nième article qui passe.
                      L’article est creux ?
                      J’ai voulu lire les vôtres.
                      Le problème, c’est que vous n’en avez jamais écrit.
                      Sur ce site en tous cas et sous ce pseudo.
                      Donc, poupougne !
                      « Plein d’éléments de langage archi-connus » …
                      « Eléments de langage » … Vous voulez dire arguments peut-être ?
                      Vous voyez, vous avez encore une bonne marge de progression avant prétendre à me donner des cours de rhétorique.
                      « Archi-connus » …
                      Si ces arguments sont archi-connus, c’est peut-être parce qu’ils sont partagés par bon nombre de Français et qu’ils reflètent le bon sens, non ?
                      D’ailleurs cet article s’intitule « pour moi aussi, c’est non ».
                      Il ne revendique nullement l’originalité.
                      « Pour ceux qui ont suivi les débats à l’Assemblée » …
                      Tout le monde n’a pas le nez collé à la télé pour suivre les débats à l’Assemblée Nationale.
                      Et tout le monde n’a pas les yeux rivés au Journal officiel.
                      Cet article a donc pu apporter quelque chose à quelqu’un.
                      « Ça devient lassant » …
                      Si l’on se répète, c’est faute d’être entendu.
                      Et si l’on hausse le ton aussi, d’ailleurs.
                      Vous voyez, j’ai fait une page, rien qu’à partir de vos deux premières lignes.
                      Mais je m’arrête là : Je ne vais tout de même pas passer la nuit avec vous …

                      Un dernier mot tout de même :
                      Le feu, c’est François Hollande qui l’a allumé.
                      C’est à lui de l’éteindre.


                    • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 21 avril 2013 03:13

                      @Achéron
                      Pauvre tache !
                      Les conséquences de l’adoption d’enfants par des couples homosexuels, c’est dans 20 ans qu’on les verra. Et il sera trop tard.
                      Tu le sais, toi, comment ils le vivent, au jour le jour, les enfants adoptés par des couples homosexuels ?
                      Qu’est-ce que ça prouve, qu’il y ait déjà 17 pays à avoir légalisé le mariage homo ?
                      La seule chose qui m’intéresse, c’est comment les enfants adoptés le vivent.
                      Et ça, tu n’en sais rien.
                      Et on voit bien, à ton triomphalisme malsain, que tu t’en fous.


                    • Giordano Bruno 20 avril 2013 12:15

                      Dans l’imaginaire de certains, le point fort de la droite est censé être l’économie et celui de la gauche la dimension sociale.

                      Dans les faits, j’ai l’impression que c’est la droite qui démolit le plus l’économie et la gauche qui démolit le plus la dimension sociale.


                      • le moine du côté obscur 20 avril 2013 12:57

                        Plutôt d’accord avec cet article ! Je pense que l’homosexualité est une pratique minoritaire. Alors faire des pieds et des mains pour une minorité franchement... Si on devait faire ainsi pour chaque minorité on ne s’en sortirait jamais. Les minorités doivent se plier à ce que veut la majorité veut, ce n’est pas ça la démocratie ? La tyrannie de la majorité. Quand les homos seront majoritaires, ils pourront peut-être imposer leur point de vue. Mais il y en a marre des minorités suractives qui veulent envers et contre tout imposer leur point de vue. Mais ce jour là je crois que la survie de l’espèce humaine elle-même sera menacée. 

                        Et pourquoi cette obsession soudaine des gouvernants pour le mariage des homos et leur droit d’adopter ? A ce que je sache les homos ne sont pas tous stériles, non ? S’ils veulent des enfants, il y a des moyens naturels et moraux d’en avoir. Après s’ils ont choisi un mode de vie qui les empêche d’avoir naturellement des enfants qu’ils l’assument ! Mais surtout qu’ils n’aillent imposer leurs fantasmes et leurs désirs égoïstes à des enfants qui n’ont rien demander. J’ai pas l’impression que des harpies excitées comme la Fourest peuvent être mères, alors les voir se mettre en avant dans ce « combat », m’agace. Moi je suis pour la cohérence. Par exemple, moi je ne veux pas pour le moment d’union sérieuse avec une femme, donc je ne fais pas d’enfant. Parce que si je fais un enfant je veux qu’il vive dans l’ordre naturel des choses, pas dans les caprices et les hérésies humaines. On m’a qualifié d’homophobes, je le suis et je l’assume. Et je ne conçois pas qu’un enfant soit élevé par autre chose que par un couple c’est à dire un homme et une femme, pas une paire... 

                        • fb 20 avril 2013 14:38

                          On va continuer les... alors : par une femme ou un homme célibataire ou divorcé(e) ou non remarié(e), par un orphelinat.
                          Un législateur doit aussi combattre des inégalités ; pensez simplement à la ségrégation raciale qui existait encore il y a peu de temps dans certains états aux États-Unis, on en est à ce niveau là : vouloir maintenir des castes inférieures au mépris de l’évolution de la société pour établir une hiérarchie sociale (dans laquelle bien sûr les opposants à l’évolution restent en haut).


                        • niberta 20 avril 2013 17:59

                          personne ne vous impose quoique ce soit, c’est vous et vos semblables qui imposez vos choix.


                        • fb 20 avril 2013 19:26

                          C’est à moi que vous vous adressez ? Auquel cas sachez que je suis contre le mariage tout court et pas homosexuel, mais que je n’aime pas qu’on enlève une possibilité à d’autres personnes au prétexte qu’elles seraient différentes.


                        • le moine du côté obscur 20 avril 2013 23:53

                          Je répète que certains assument leurs choix. S’ils veulent des enfants qu’ils les fassent naturellement, car la nature a prévu ce cas de figure. Un homme et une femme, relation sexuelle, forte probabilité d’avoir un enfant. Maintenant s’ils veulent vivre avec des personnes du même sexe qu’eux, bien que je trouve cela abominable, c’est leur choix. Je suis contre le fait qu’ils adoptent ! 

                          Maintenant vous parlez des noirs aux USA. Mais les noirs n’avaient rien à y faire aux USA, ils ne sont pas originaires de là-bas. Alors que ceux qui les ont envoyés là-bas assument les conséquences de cette merde. Même pour moi les européens n’avaient rien à faire en Amérique car ce n’est pas chez eux. Ils ont créé une société « multiraciale » à eux de trouver les solutions pour que ça ne pète pas. Quand on prépare son plat, on le bouffe ! Le racisme est malheureusement une chose très courante dans le monde, même chez des personnes qui ont la même couleur de peau. Concernant les homos, qu’ils existent, rien à cirer ! Qu’ils veulent des mômes, en ce qui me concerne, pas question. Marre de cette histoire de modernisme qu’on nous sort à toutes les sauces même pour justifier l’infamie ! Pour moi une personne qui a décidé de vivre en homosexuel a fait son choix et n’a pas à venir pleurnicher après pour avoir des enfants. C’est comme si moi qui refuse de me marier ou de vivre même une union sérieuse avec une femme pour le moment, je veux adopter des enfants alors que je peux en faire. J’ai fait un choix je l’assume. Après certains viendront dire que l’on naît homosexuel, ça je n’en suis pas sûr du tout. Ba mais si la nature a choisi pour eux c’est pas de chance, comme avec les impuissants ou les stériles... Tout le monde d’ailleurs n’est pas fait pour être parent c’est la triste vérité. Moi ce que je dis c’est qu’il y a des personnes qui ont des problèmes sérieux alors que les gogos, les zozos et les bobos qui n’ont pas de problèmes sérieux arrêtent de nous casser les burnes avec leurs fantasmes et leurs rêves pourris. Il y en a qui se battent pour leur survie, eux ils m’intéressent pas des excités manipulés d’ailleurs ! 

                        • Taverne Taverne 20 avril 2013 13:40

                          Confier des enfants orphelins (ou en procréer de façon artificielle) pour les donner en adoption à des « pédés qui s’enculent », ce serait la volonté du peuple qui s’est exprimée en élisant Hollande à a présidence ?

                          Faire passer cette réforme de toute urgence par priorité sur tout le reste, la faire passer en force, quels que soient les réticences et les déchirements profonds dans la société ?

                          « Oui », le PS répond : « le peuple l’a voulu ainsi ! »

                          N’avez-vous pas l’impression que le PS a fait un coup d’état et qu’il a pris la place du peuple ?


                          • Taverne Taverne 20 avril 2013 13:44

                            Adopter un projet de société ultra sensible pour la seule raison qu’on a politiquement raison puisqu’on a la majorité au Parlement et ricaner des arguments de l’opposition dans l’hémicycle en pensant très fort "ils perdent leur temps, c’est nous les plus forts, plus forts que le peuple lui-même : on est la majorité !

                            Balancez vos arguments, on vous ricane au nez !


                          • fb 20 avril 2013 13:50

                            L’adoption est déjà possible pour des couples homosexuels... Contrairement au gouvernement précédent il n’y a pas eu de déclaration d’urgence sur le texte donc un examen normal avec deux lectures dans les deux chambres, ni d’utilisation du 49 alinéa 3 comme pour le CPE.
                            Pour information l’abolition de la peine de mort - alors qu’une majorité de la population était contre - a été adoptée avec deux jours de débats, là on est à plus de 10 jours de débats.
                            Donc, les principes républicains ont non seulement été respectés mais il aurait été possible techniquement et légalement d’accélérer les choses et puis juste un détail : c’était annoncé.
                            Donc c’est plutôt transparent.


                          • volt volt 20 avril 2013 14:16

                            excellent « trans-parent » smiley


                          • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 14:48

                            Par Taverne (---.---.---.162) 20 avril 13:40

                            Confier des enfants orphelins (ou en procréer de façon artificielle) pour les donner en adoption à des « pédés qui s’enculent », ce serait la volonté du peuple qui s’est exprimée en élisant Hollande à a présidence ?

                            Tandis que les hétéros, eux, niquent, forniquent, baisent, ramonent, bouillavent, tronchent,partousent, tchoulent, gamahuchent, se font péter la rondelle, liment, ...

                            la suite ici, pour les amateurs..

                            Allez, en chanson...

                             smiley


                          • Pie 3,14 20 avril 2013 15:52

                            A Taverne et ses « pédés qui s’enculent »,

                            Je ne sais pas si le PS « a pris la place du peuple » mais vous venez de prendre la place du triste con du jour. 

                             


                          • niberta 20 avril 2013 18:03

                            Faux, l’adoption est au contraire systématiquement refusé aux homosexuels, de plus pour l’adoption plénière, mais aussi simple il faut que le couple soit marriés, d’où la nécessité de cette loi dans l’intérêt même des enfants.


                          • Aldous Aldous 20 avril 2013 18:46

                            C’est à raison qu’on refuse l’adoption par des couples homos.


                            De quel droit peut on imposer à un orphelin de devoir projeter l’image du pere absent dans une femme ou inversement celle de la mere absente dans un homme.

                            C’est un traumatisme supplémentaire, doublé d’un manque des modeles de l’alterité dont il aura besoin dans son adolescence.

                            Cela ne peut etre justifié que si on est un fanatique de la theorie du Gender qui nie l’alterité sexuelle ou plutot qui cherche a la combattre (ce qui prouve qu’ils savent qu’elle existe)

                            Il s’agit donc bien d’une demarche ideologique qui ne s’embarasse pas de l’interet de l’enfant.

                            Ces gens sont soit equipés d’oeilleres idologiques qui leur font passer l’interet de l’enfant pour secondaire a celui de leur doctrine, soit des theoriciens de cette doctrine, et dans ce cas des salauds authentiques.

                            Ils le savent bien au fond d’eux memes et c.est pourquoi ils tentent de bailloner toute opposition en jetant l’anathéme d’homophobie sur leurs contradicteurs avant meme qu:ils puisse exprimer leur opinion.

                          • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 22:22

                            Par Aldous (---.---.---.209) 20 avril 18:46

                            C’est à raison qu’on refuse l’adoption par des couples homos.


                            De quel droit peut on imposer à un orphelin de devoir projeter l’image du pere absent dans une femme ou inversement celle de la mere absente dans un homme.

                            C’est un traumatisme supplémentaire, doublé d’un manque des modeles de l’alterité dont il aura besoin dans son adolescence.

                            Mais parle pour toi, mon vieux !
                            Arrête de parler pour les autres, sans savoir.
                            Un enfant n’a pas de modèle parental prédéfini dans ses gènes ; il ne saurait donc y avoir de traumatisme.
                            Les traumatismes viennent de situations traumatisantes, dont sont parfaitement capables les familles hétérosexuelles traditionnelles ( là, les exemples ne manquent pas).

                            Quant à son « altérité » dans l’adolescence, tu devrais savoir que le processus d’identification se fait très jeune (c’est réglé, en général vers 6 ans) ; en fonction des modèles sociaux autant que des modèles parentaux. Sinon, il n’existerait pas d’homosexuel !
                             smiley


                          • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 14:33

                            Je reviens juste là-dessus :

                             les familles monoparentales : En 2005, 1,76 million de familles sont composées d’enfants de moins de 25 ans et d’un seul parent, leur mère le plus souvent. Depuis les années soixante, la part des familles monoparentales ne cesse de grandir du fait de la fragilité accrue des unions parentales. Seule la moitié des mères de famille monoparentale occupent un emploi à temps complet, alors qu’elles fournissent en général l’essentiel des revenus du ménage. Les familles monoparentales vivent dans des conditions de logement plus difficiles et plus fragiles que les couples avec enfants. Elles sont moins souvent propriétaires. Signe des difficultés à vivre seul avec des enfants, 10 % de ces familles partagent leur logement avec d’autres personnes, habituellement un parent. 

                             Ouh ! Ouh ! smiley

                            UN ENFANT, UN PAPA, UNE MAMAN qu’ils disent ..

                             les familles recomposées : 

                            1,2 million d’enfants de moins de 18 ans vivent dans une famille recomposée

                            Beurk ! smiley

                            UN ENFANT, UN PAPA, UNE MAMAN, qu’on vous dit !

                            Et surtout pas de tarlouzes ou de gougnottes, ni d’impuissant ou d’inféconde : un bon couillu bien viril, et une hétéro fertile (de préférence vaginale), caucasiens, qui ne divorceront jamais.

                            The family way of life !
                             


                            • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 17:02

                              Comment ça, escroquerie ?

                              Ça fait bien des enfants qui ont des papas, des mamans, des beaux-papas, des belles-mamans, des demi-frères, des demi-sœurs ; bref, loin du « un enfant, une papa, une maman » , non ?

                              Et les familles monoparentales, ça compte pour du beurre ?

                              oncle archibald, on vous avait connu moins rigoriste !
                               smiley


                            • Aldous Aldous 20 avril 2013 17:04

                              Meme dans une famille recomposée, les enfants ont un papa et ne maman.


                              La parenté ne s’efface pas avec la separation des parents (au grand dam des ultra feministes)

                            • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 14:36

                              l’auteur :

                              J’ai habité dans le 19ème arrondissement, le long du canal St Martin, à une époque où mes excentricités vestimentaires pouvaient me faire passer pour homosexuel.

                              Ah ! Une tapette refoulée, donc !
                              Tout s’explique !
                               smiley


                              • Aldous Aldous 20 avril 2013 18:34

                                Tapette, c’est une insulte homophobe.


                              • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 22:29

                                Non ?

                                C’est vrai ? smiley

                                Vraiment désolé.

                                Merci pour ta vigilance !
                                 smiley


                              • louphi 20 avril 2013 14:39

                                Antoine Vermeersch

                                « L’enfant n’est pas un jouet. Il a besoin de repères pour grandir. De repères précis. A mes yeux, l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel est un crime aussi grave qu’un acte pédophile, dans la mesure où l’on abuse de l’Enfant, où l’on dispose de lui sans son consentement, dans le but d’assouvir une pulsion d’adultes contre-nature. Contre-nature, parce que deux pédés qui s’enculent ne tomberont jamais enceintes, pas plus que deux gouines qui se godent. Pour dire les choses clairement. »

                                Merci de cette précision dans l’expression et l’explication de l’entreprise criminelle que constitue l’homosexualité militante. Le militantisme homosexuel est une déclaration de guerre contre la société. Voilà pourquoi la société, consciente d’elle-même, doit se mobiliser pour neutraliser cette grande menace qui pèse sur elle. Ce n’est pas une question de gauche ni de droite car ce n’est pas une question du choix de tel ou tel type de société. L’enjeu, c’est le choix de la société tout court, le respect du fondement de la société.

                                Or, l’homosexualité militante (c’est-à-dire l’homosexualité psychologique, philosophique, doctrinaire et politique), promotion de l’homosexualité dans la société, s’attaque au fondement même de la société, à la société tout court. Voilà pourquoi l’homosexualité militante, le militantisme homosexuel, doit être combattu et réduite à néant.

                                « A ceux qui se retranchent derrière le fait que le mariage homosexuel faisait partie du programme de François Hollande, je réponds que c’est tout à fait malhonnête. »

                                Vous avez parfaitement raison. C’est tout à fait malhonnête de réduire l’élection présidentielle à l’élection du programme du candidat. En effet, pour qu’il en soit ainsi, il faut que les programmes soient préalablement débattus et adoptés à part par le peuple et qu’ensuite le peuple élise alors la personne chargé de mettre en pratique ce programme. Ce n’est pas le cas.

                                Donc, en votant le président, le peuple ne vote pas un programme. Il vote un homme, indépendamment de son programme. Si c’était le cas, par exemple, Hollande n’aurait pas renoncé au vote des étrangers et n’aurait pas fait adopter le Pacte Budgétaire Européen (Traité de Stabilité et Coordination Budgétaire - TSCG) en contradiction avec son programme.

                                Cet argument est donc tout à fait malhonnête. On ne peut s’attendre à autre chose qui ne soit pas malhonnête de la part d’un mouvement dont la psychologie et la philosophie ont l’escobarderie pour fondement moral ! 



                                • niberta 20 avril 2013 18:07

                                  La société !!!, votre type de société bien à vous qui vous favorise.


                                • Aldous Aldous 20 avril 2013 18:58

                                  Contrairement à l’hétérosexualité, l’homosexualité n’a pas d’enjeu social.


                                  Ce sont les heteros qui assure la reproduction de l’espèce.

                                  Ce n’est ni une opinion ni une idéologie, c’est un fait biologique.

                                  Il n’y a donc pas lieu de créer une institution identique pour les deux.

                                  C’est juste du bon sens et c’est pourquoi jamais, même chez les ancien grecs qui n’étaient pas homophobes, on n’a mélangé le mariage et l’homosexualité.

                                  Il faut vraiment que notre société soir devenue débile pour ne plus comprendre des choses aussi évidentes. 




                                • Mwana Mikombo 20 avril 2013 21:51

                                  @niberta – Mon post a été enlevé je ne sais pas pourquoi. Je remets tout ce qui y était dit et même avec encore plus de précision. Vous répondez à louphi en écrivant : « La société !!!, votre type de société bien à vous qui vous favorise. ».

                                  Louphi ne vise pas un type de société. Il parle de la société tout court ! La société en général et non pas tel ou tel type de société ! Avant d’opter pour un type de société particulier, il faut d’abord que la société puisse exister, s’engendrer ! Pour louphi, il ne peut y avoir de type de société sans LA société d’abord ! La société avec l’article LA devant. Ce qui est tout à fait exact. Tout le combat contre les revendications sociétalistes des homos se résume là. Les revendications des homos attaquent la société, la base de tout type de société, la société même dans son existence. Louphi est parfaitement pertinent de mettre en relief le fait qu’il ne s’agit pas de pointer l’homosexualité en soi qui est un phénomène érotique parasitaire chez les humains quoique naturel, mais qu’il s’agit de pointer l’homosexualité en tant que psychologie, philosophie et mouvement politique, ce qui traduit la dépravation de l’esprit humain consistant à s’en prendre à la fondation de la société. En somme, la société n’a pas à promouvoir l’homosexualité son contraire. Au contraire, la société doit circonscrire l’homosexualité et le réduire à sa plus simple expression faute de pouvoir l’éradiquer complètement, étant un phénomène naturel.

                                  Voilà j’espère que vous avez compris la position de louphi qui est très pertinente et que je partage entièrement.



                                • soi même 20 avril 2013 14:46

                                  Merci pour ce témoignage qui casse les clichés que l’on veux nous faire avalés d’office, car si il était à prévoir que les frustrés des dernières élections allaient se précipiter dans la brèche pour se refaire une illusoire santé politique, je pense en autre à l’UMP et l’extrême droite qui en faite par leurs présences tonitruantes deviens du pain bénis pour un Gouvernement qui ment sur ce projet de loi, aussi si bien sur le fond que sur la forme juridique.

                                  Il y a ici un excellent rapport de madame Aude Mirkovic qui explique bien que ce projet de loi est en réalité une invraisemblance juridique Constitutionnelle et un mensonge politique.

                                  http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/le-droit-pour-tous-aude-mirkovic-38805#forum12800406.&nbsp ;

                                  Hier j’ai vue un débat de Taddei( http://www.leblogtvnews.com/article-les-invites-de-ce-soir-ou-jamais-ce-19-avril-beatrice-bourges-aleveque-kaufmann-117202885-comments.html ) sur la Radicalisation des antis mariage gay et en autre il a invité Béatrice Bourges. Porte-parole du « Printemps français ». qui est une figure phare dans le mouvement d’opposition pacifiste contre cette loi. Et bien le résultat ne s’est pas attendre pour la quasiment majorités des invités rassembles se sont déchaînés sur elle en lui coupant la parole, en assimilant son mouvement à de la violence par le simple fait de s’opposer à cette loi, bref tous les cliches de la censure pour la ridiculisée en public, une belle opération de com qui dit clairement que ceux qui s’opposent à cette loi, sont des réactionnaires, des violents, des extrémistes et qu’ils sont dans l’inégalité car ils s’opposent à une volonté démocratie voulue par le Gouvernement.

                                  Ce qui revient à dire que tous ceux qui s’opposent à cette loi , cette masse populaire qui c’est exprimer sont antidémocratique, et non pas d’autre alternative que d’être condamner du fait que le simple fait de s’opposer à cette loi, nous fessions preuve de discrimination, de violence d’homophobie contre cette communauté qui pratique à outrance la provocation et l’outrance qui se drape dans une revendication d’un droit imbue.


                                  • fb 20 avril 2013 14:54

                                    Merci, j’ai bien rigolé et ce au bout de moins de deux minutes. Visiblement cette juriste n’a pas lu la décision du Conseil constitutionnel que je cite au dessus. En gros elle explique, du moins au début, que le Code civil ne permet pas le mariage entre personnes de même sexe, bingo ! C’est même pour cela qu’il y a une loi qui va changer les choses.


                                  • soi même 20 avril 2013 15:16

                                    @ FB, rigole,ce qu’elle dit est profondément juste, et à moins que le conseil Constitutionnel se parjure, cette loi en l’état est irrecevable.


                                  • fb 20 avril 2013 15:26

                                    Lis plutôt ce qu’a déjà déclaré le Conseil constitutionnel à ce sujet (les considérants 6 et 9) dans la QPC du 28 janvier 2011 cf. post supra. Il y a des juristes qui font du droit et qui examinent des situations et d’autres qui font de la propagande et qui ont oublié le droit.


                                  • niberta 20 avril 2013 18:11

                                    hélas oui vous êtes anti-républicain, car cette loi n’enlève rien à personne, elle ouvre un droit à ceux qui n’en n’ont pas, et bien sûr homophobe, car vous défendez ce qui n’est pas attaqué.


                                  • soi même 20 avril 2013 18:42

                                    Faux, on ne peut pas réclamer un droit que l’on refuse car on ne veux pas se conformer aux lois en vigueurs, le mariage est un droit pour tous avec cette condition, ne pas être marie, être majeur, sur un consentement mutuelle, être homme et femme, il interdit le mariage d’un frère et une sœur où un mariage polygamique, et jusqu’à présent le mariage de personne de même sexe n’est pas licite, par contre il a été reconnue votre union par le PACS.
                                     Donc votre argument est faux,, vous ne pouvez pas dire que votre situation n’est pas reconnue par les lois de la République.


                                  • Loatse Loatse 20 avril 2013 15:10

                                    Il est dommageable de réduire l’adoption à « vaut mieux un couple d’adoptant de même sexe que rien ! »

                                    L’orphelin en institut subit déjà le traumatisme de l’abandon et ce n’est pas rien, même chez les nouveaux nés dixit Dolto que j’ai lu.. certains se laissaient mourir.

                                    Un couple adoptif avec un père et une mère peuvent se substituer aux parents biologiques, l’enfant retrouver un semblant de normalité soit avoir comme ses camarades d’écoles (même avec parents divorcés) : un père et une mère

                                    Ce qui lui permet également sexuellement de s’identifier au parent du même sexe... De faire son oedipe sans qu’il soit besoin qu’il projete cela sur un référent quelconque : oncle, ami etc... dont la présence n’est pas permanente..

                                    Bref l’adoption par un couple hétérosexuel est le moins que puisse proposer la société à ces enfants déjà malmenés par la vie...

                                    Mais notre société hélàs est devenu malade, égoiste... La priorité est donnée à l’adulte qu’il est devenu « criminel » de frustrer... la différence, c’est que l’adulte est un être construit... que les homosexuels pour la plupart ont pères et mères, norme qu’ils refuseront à l’enfant..

                                    L’amour c’est bien, c’est beaucoup mais ce n’est pas tout. l’amour c’est aussi le renoncement pour le bien d’autrui.. a plus forte raison un enfant.

                                    (la situation est différente pour les parents divorcés qui se mettent en couple avec une personne de même sexe.. l’enfant ne fait pas l’amalgame et le compagnon ou la compagne des parents restent « une pièce rapportée ».. quelque soit l’affection qu’il leur porte.)

                                    ps : j’ai bien parlé de normes, Un adulte peut s’en affranchir car c’est son choix, mais imposer cela à un enfant bousculé par la vie qui plus est et qui a donc encore plus besoin de repères que les autres, c’est de l’insconcience..


                                    • redredsir 20 avril 2013 16:09

                                      La véritable motivation inavouée et inavouable des antis, c’est une dévaluation automatiquement induite de leur propre mariage, craignent et croient-ils.

                                      Je m’étonne d’ailleurs de ne pas encore avoir entendu parler de cet aspect primordial.

                                      Le mariage est un acte fondateur dans leur esprit, une première pierre à l’édifice normalisé et familial qui s’impose comme condition sine qua non à toute bonne carte de visite.
                                      « Je vous présente mon épouse », « j’en parlerai à mon mari », expressions qui situent leurs auteurs comme gens établis et respectables, conformes...
                                      Mais ! si les pédés se marient aussi, le mariage n’est alors plus gage de conformité puisque même les « déviants » y accèdent !
                                      Tolérer l’homosexualité ils veulent bien, mais pas jusqu’à considérer l’égalité possible devant la reconnaissance publique, c’est là tout LE non-dit qui devrait éclabousser de honte ces tartuffes tant inquiets de l’avenir d’enfants alibis...

                                      Puisque les homos ne sont pas des gens comme les autres, ils sont donc inférieurs, voilà l’arrière-pensée jamais exprimée.

                                      C’est donc tout un monde qui va s’écrouler pour ces gens ! leur mariage ne vaudra plus rien, et pire que ça : ils ne pourront même plus mettre en avant le fait d’être marié comme signe de normalité, de peur d’entendre un « comme les pédés quoi ! »

                                      Je suis marié.


                                      • fb 20 avril 2013 16:16

                                        Oui, non à l’abolition des privilèges en gros. À chaque grosse avancée des principes du type « liberté, égalité, fraternité », le peuple était contre : abolition de l’esclavage, de la ségrégation, le vote des femmes, la peine de mort...
                                        Mais bon je ne suis pas sûr (et espère) qu’Agoravox ne soit représentative de la société française sinon c’est à désespérer.


                                      • soi même 20 avril 2013 16:46

                                        Traitement égale à situation égale, pour t’as gouvernent,il y a une impossibilité de réunir sur le même mot deux situation différente.
                                        Surtout que le Mariage est déjà défini par la loi, qui s’adresse à tous donc déjà riens que dans l’intitulée de cette loi, il y a un mensonge puisque vous vous considérez comme étant à part, non vous êtes pas à part, c’est vous qui délibérément vous mettez à par vous êtes hors la loi telle qu’elle que le mariage est définie.

                                        Il n’y a que les régimes totalitaires et les dictatures qui enfreint les renversement de sémantique des valeurs, et vous deviez en réalité avec votre revendication sans fondement quel est le lit que vous êtes en train de creuser.

                                        Car si c’est bien un tir de barrage qui à lieux contre ceux qui s’oppose contre vos revendications, ne venez surtout pas pleuré si dans un avenir proche nous retrouvons sous une dictature, car se forcing qui a court pour des intérêts de bas instincts passent, le restera passera aussi, cette répression de tous ceux qui ne seront pas juger conforme à la doctrine de l’État.

                                        Et quand on serra dans ces derniers extrémités, ils s’en foutrons bien que tu es un militant sympathisant du mouvement de la libération des trous du c... !

                                         .


                                      • fb 20 avril 2013 17:01

                                        Il y a une traduction en français de disponible ? Pour le reste ce message haineux est destiné à qui (juste pour faciliter une action en justice en diffamation publique) ?


                                      • fb 20 avril 2013 17:06

                                        Juste une précision : l’intitulé du texte n’est pas mariage pour tous mais « Projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe », mais c’est probablement un peu subtil.



                                      • soi même 20 avril 2013 18:28

                                        @ Senatus populusque, merci pour ce texte qui montre bien que ce texte de loi, si il n’avait cette réédification ne pourrait pas être dans les clous, cela n’enlever pas que la logique qui à prévalue jusqu’à présent, que le carde de la loi ne s’est jamais définir sur le sexe. le sexe n’a janis été pris en compte dans le droit constitutionnel.

                                        Voir au dessus le lien sur la vidéo, c’est très bien explique et montre que ce texte n peut être retoquer.
                                        Non conforme à la philosophie de la Constitution.


                                      • fb 20 avril 2013 18:46

                                        C’est clair qu’une juriste militante spécialisée en droit privé face à la jurisprudence du Conseil constitutionnel, d’autant que l’article 1 a été voté conforme, ça va peser lourd.
                                        Je note donc que vous n’avez pas lu le texte de loi pour vous faire votre propre avis mais que vous savez discourir approximativement dessus et même parler de la philosophie de la Constitution, pour un peu je serai tenté de croire aux miracles.


                                      • soi même 20 avril 2013 19:00

                                        Pour moi tout est relative, ce qui est parole de Sénateur ne veux pas dire parole de la Constitution.

                                        http://www.youtube.com/watch?v=eryzp0Pklc8


                                      • fb 20 avril 2013 19:17

                                        Parole de sénateur ? Non une décision collégiale de la plus haute juridiction française qui justement statue sur la Constitutionnalité d’une ou de plusieurs dispositions, mais bon c’est pas grave, si c’est vu sur YouTube, forcément c’est parole d’évangile.
                                        En fait, c’est le nouveau vu à la télé et c’est même supérieur aux décisions publiées dans le Journal officiel de la République française, trop fort !


                                      • Jorge Atlan 20 avril 2013 16:37

                                        Et un de plus....
                                        Ça marche fort, comme çà tout le monde peut lâcher les chiens et vociférer sur son voisin en désaccord avec son opinion.
                                        Pourtant il faut un minimum pour pouvoir vivre ensemble. Ce qui ne me semble de moins en moins évident.
                                        Annonçons la couleur : je suis aussi contre le « Mariage pour tous ». Pour un type qui a fuit toute sa vie le mariage, faut le faire. Après tout c’est pas mes oignons.
                                        Je n’ai pas d’arguments massues pour assoir mon avis juste une « intime conviction ».

                                        Ça fait un peu léger face a toutes ces convictions. Pas d’arguments « nature ». Parce qu’il n’y a pas un exemple dans la nature ou l’homosexualité est une déviance ou hors nature.
                                        Sam Turlupine nous assène que 5% des enfants légitimes ne sont pas les enfants de leur père, il se trompe le phénomène touche entre 15 et 24 %. C’est pourquoi Maman toujours, papa peut être ?

                                        Je ne reviendrai pas sur l’argument : « il y a tant de pourcentage de familles mono parentales », c’est pas le fait que l’on ai une maman et une en plus qui vont changer les choses. Cela n’entrainera pas plus de souffrances pour les enfants que l’absence du père....
                                        Ce que nous pouvons constater c’est la fin de la pérennité de l’idée du couple et le délitement inexorable et accepté du concept de l’amour comme moteur et ciment du couple ; idée relativement récente, puis qu’au XIXème, on se mariait surtout par intérêt financier.

                                        l’argument civilisationnel : repris par Maitre Eolas sur ces twitts avec pour exemple les maoris.
                                        J’admire Maitre Eolas, mais là, il se met le doigt dans l’œil. Comparer deux civilisations aux structures de parentalités différentes pour affirmer mettre en avant une pseudo évolution revient a comparer le mariage pour tous à la sexualité des gastéropodes (escargot).

                                        Mêler Dieu a tout ça revient à philosopher sur le sexe des Anges a longueur de temps et ne servira qu’a user une salive entretenue au coup de pintes.... Bref laissons le sur son nuage et paissons en gentils moutons... Aucune théologie ne peut se prévaloir depuis le XX ème a imposer ou privé un être humain de droit.

                                        Droit, c’est l’argument principal, ils, elles ont le droit de se marier comme tout un chacun. Les mêmes droits pour tous. ok !
                                        Alors pourquoi pas le droit de votes pour les étrangers ? Pourquoi pas le droit d’épouser son chien ; après tout dans le droit anglo-saxon ces petites bêtes peuvent hériter.
                                        Il est curieux ou au moment ou le mariage n’a jamais autant été fuit par les hétéro, ce soit les homos qui le réclament a corps et a cris..
                                        Serait ce une phobie de dénier a des individus des droits aux prétextes que l’on est tous égaux ? On dénie chaque jour a tout un tas d’individus leur droits et je ne vois que quelques convaincus montés au créneaux. Le droit des étrangers, le droit du SDF, le droit du prisonnier, le droit du GAV... Le droit des salariés bafoué tous les jours, et pourtant ça ne déclenche pas autant de houles, de passion, de haine.
                                        Tu es contre : tu es facho, homophobe, conservateur, con ; tu es pour : tu es tolérant, homophile, branché, moderne... Super
                                        Il ne viendrai a l’idée de personne de dire que le voisin qui a trucidé la voisine, n’a fait qu’exercer que son droit à satisfaire sa pulsion d’énervement. Rassurez vous, je ne compares pas l’homosexualité à une pulsion de meurtre.
                                        La pulsion homosexuel est de même nature que celle de l’hétérosexualité, elle nous pousse vers l’autre.Quel que soit le sexe de cet Autre.
                                        C’est cette notion de Droit (droit juridique, droit psychologique, droit moral...) qui m’interroge depuis une trentaine d’années, quand j’ai constaté que sous ce prétexte que l’on exigeait de plus en plus de chose sans affronter sa frustration a ne pas obtenir ce que l’on désire et faire son deuil de l’impossibilité à réaliser son « Désir ».
                                        Désir d’enfants quand on rencontre des problèmes de fertilité ou de « retard de naissance » quand on veut des enfants. De l’enfant parfait et en bonne santé.
                                        Désir de l’autre quand cette société nous condamne de plus en plus à la solitude et que le partenaire se doit d’être de plus en plus « idéal ».
                                        Tous ces « sujets de société » qui envahissent nos écrans et qui fait les choux gras de certains animateur. tout ce Pathos qui affiche nos impuissance a renoncer. A croire que nous sommes devenus des enfants tyranniques et exigeants dont la satisfaction immédiate est devenu le seul moteur.
                                        Est ce dont si important que de passer devant M le maire pour que tout le monde saches que l’on s’aime et que l’on a décidé de contracter avec M ou Madame ?
                                        Oui ça l’est, c’est un rituel qui remonte aussi loin que l’on a commencé a vivre ensemble les uns avec les autres. Et ce pour tout un tas de raison, pas seulement celui de l’affirmation du choix, choix de celui là ou de celle là, pour partager nos vies. Rituel aussi hétérogène que celui de nos croyances et religions. Mais je ne me souviens pas si dans tous ces livres d’ethnologie, ces rituels faisait référence a une union homosexuelle. discrimination déjà ?
                                        Si un lecteur à des références, qu’il éclaire ma lanterne.
                                        Est ce donc un prétexte a ne pas donner le droit aux homosexuels de se marier ? Sans doute !. Un droit pour 4.6% d’hommes et 4.1% de femmes qui avouent avoir eu des rapports avec un partenaire de même sexe dans leur vie, soit sur des chiffres floues 100 000 couples homos soit 0,6 des couples.
                                        Il n’y a pas d’arguments qui ne soient rejetables ou controversés. Pas de possibilité a restreindre le droit d’autrui et en se basant sur quoi ?
                                        Et pourtant plus je réfléchis, et plus hante mon esprit une certaine idée de l’humain. Soyons clair il s’agit pas d’exclure les homos de l’humanité, mais de l’évolution de celle çi.
                                        Si on peut « louer son ventre comme on loue ses bras », alors on peut imaginer que la prochaine évolution ne sera pas seulement l’adoption qui existe déjà mais la GPA. Et puis soyons fou, imaginons la procréation par utérus artificielle, parce qu’une femme a bien le droit de garder sa ligne et d’éviter les vergetures. Et puis dans notre impuissance face à la mort, celle de nous perpétuer à nous même, en nous clonant.
                                        Je délires, n’est ce pas !
                                        Hé bien pas tout a fait, les études sur les utérus artificielles existent bien. Derrière tout cela il y a une tentative de marchandisation des corps. La doxa libéral est à l’œuvre derrière ces associations, dont on peut se demander qui elles représentent. mais au delà des plans COMs bien organisés et des lobbies bien en cours auprès du gouvernement.

                                        Je demande juste a pouvoir penser, penser librement sans me faire traiter de fachos, homophobes, réactionnaire... et tuttu quanti.


                                        • Aldous Aldous 20 avril 2013 21:26

                                          Je pense comme vous, 


                                          Derrière tout cela il y a une tentative de marchandisation des corps. La doxa libéral est à l’œuvre derrière ces associations, dont on peut se demander qui elles représentent.

                                          Elle le sentent bien d’ailleurs et c’est pourquoi l’anathème et la victimisation servent à éviter tout débat qui, inévitablement, mettrait la lumière sur les conséquences inacceptables du projet de loi.

                                          C’est pourquoi vous n’aurez aucune réponse a votre analyse, pas plus que je n’en ai eu moi mêmes aux miennes, sinon sous forme d’insultes.

                                        • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 22:41

                                          @ jorge atlan qui dit :

                                          Ce que nous pouvons constater c’est la fin de la pérennité de l’idée du couple et le délitement inexorable et accepté du concept de l’amour comme moteur et ciment du couple

                                          Ah bon ??!

                                          Moi, j’y vois, au contraire, une extension légale de la notion de couple, et la reconnaissance d’une autre forme d’amour.
                                          Votre « constatation » induit qu’il n’y aurait de couple et d’amour qu’hétérosexuel ; ce qui est totalement démenti par les faits.
                                          Depuis belle lurette.
                                          Il ne s’agit que d’une légalisation, qui entérine l’extension du champ du couple et de l’amour.

                                          de qui votre « nous » est-il le nom ?


                                        • Jorge Atlan 20 avril 2013 23:33

                                          " Votre « constatation » induit qu’il n’y aurait de couple et d’amour qu’hétérosexuel ; ce qui est totalement démenti par les faits.

                                          Depuis belle lurette.
                                          Il ne s’agit que d’une légalisation, qui entérine l’extension du champ du couple et de l’amour.

                                          de qui votre « nous » est-il le nom ?« 

                                          Vous interprétez mes propos je parle de »couple« , Du concept sociologique du couple. Je me fous de savoir si il est hétéro ou homo. Jusqu’a preuve du contraire les homos comme les hétéros sont soumis au même imaginaire sociétale. Maintenant si vous êtes vous même homosexuel, je serai ravi de vous entendre sur cette notion de couple et d’en découvrir les différences.

                                          Quand je parle »Ce que nous pouvons constater c’est la fin de la pérennité de l’idée du couple et le délitement inexorable et accepté du concept de l’amour comme moteur et ciment du couple«  Je ne m’appuies que sur le nombre de divorces, celui de familles recomposées. Vous ne pouvez contester que le nombre de divorce des hétérosexuels est en hausse. Il n’y a pas a ma connaissance en France de chiffre du divorce chez les homos, et pour cause. Quoi que si l’on regarde a l’étranger, on dispose de quelques chiffres : içi.

                                          Vous constaterez comme moi que curieusement les couples homos ne sont pas plus stables que les hétéros.

                                          Quand à la notion de couple, elles varie depuis ... longtemps, mais on peut apercevoir une évolution qui part du XIV et XV siècle avec ce que l’on nomme ’L’amour courtois ». Ce concept va induire une série de comportement des hommes vis a vis des femmes, mais aussi de nouveaux rapports à l’imaginaire des hommes comme des femmes. Désolé mais je ne connais pas d’études sur les imaginaires de couple des homos, étant donner qu’ils étaient occupés a échapper à l’inquisition à l’époque.

                                          Dans les changements du couple hétéro, je vous rappelle que les changements ne sont pas si lointain, d’un point de vue légales les femmes n’ont pu ouvrir un compte bancaire que depuis les années 1942 et autres petites évolutions ici.

                                          J’avoue que je ne me suis jamais poser la question de concept de couple homosexuel. Là ma curiosité n’est pas aller assez loin, et peut être ne m’intéresserai je jamais a cette notion. J’ai assez a faire avec celle des couples hétéros, ces dames étant devenus aussi mystérieuses dans leur aspiration que dans leur comportement.

                                          Pour le nous, il est narratif. Je ne représente personne d’autre que moi même, je n’appartiens à aucun parti, ni a aucune église. Je suis croyant sans être affilié a aucune religion. Agnostique, en sorte, et je ne trouve aucune Lois divines qui interdirait aux homosexuels de se marier. Je ne trouve pas non plus de Droits pour qu’ils le fassent. Le Droit est plein d’exception aux égalités entre humains. Cela ne fonde pas pour moi, le droit à cette égalité. J’ai repris un certain nombre d’exemple dans mon texte plus haut, et je pourrai vous prendre le mien : je suis en France depuis 45 ans. Je bois, je mange, je parle, je pense, je rêve, je b... français, je suis soumis au Droit français, je paie mes impôts, et pourtant je n’ai pas le droit de voter... Normal me direz vous, je n’ai pas la nationalité française. Mais quand commence et où finit un Droit ? Je ne me plains pas c’est une situation volontaire de ma part. Une inégalité de fait, où plutôt de Droit.

                                          Je ne cherche pas bruler qui que ce soit, ni a ostraciser. Juste que je suis heurter, choquer, par la prétention a « singer » un rituel d’union hétérosexuel...

                                          Vous ne pouvez nier que pour qu’il y ait progéniture il faille ovule et sperme, un mâle et une femelle. La prochaine revendication est bien là, celle de la procréation. Avec quelle prix à la clef ?


                                        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 20 avril 2013 17:00

                                          On dit que ce projet de loi n’enlève rien aux hétéros. Mais il leur enlève leurs mots, « femme » et « mari » qui sont supprimés de l’article 75 du Code civil, remplacés par l’administratif « époux ».

                                          Il modifie indéniablement le sens de « mariage ». « Mère » et « père » sont, dans plusieurs articles, remplacés par « parent ». Une version intermédiaire du texte remplaçait même « parent » par « membre de la famille » !


                                          • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 20 avril 2013 17:37

                                            Mieux aurait valu réécrire l’article 75 de la façon suivante :

                                            "Il recevra de chaque partie, l’une après l’autre, la déclaration qu’elles veulent se prendre pour mari et femme, ou pour époux : il prononcera, au nom de la loi, qu’elles sont unies par le mariage, et il en dressera acte sur-le-champ."

                                            Rien que pour cela, François Hollande serait bien avisé de demander une nouvelle lecture de ce texte, comme la Constitution lui en donne la possibilité :

                                            ARTICLE 10.

                                            Le Président de la République promulgue les lois dans les quinze jours qui suivent la transmission au Gouvernement de la loi définitivement adoptée.

                                            Il peut, avant l’expiration de ce délai, demander au Parlement une nouvelle délibération de la loi ou de certains de ses articles. Cette nouvelle délibération ne peut être refusée.


                                          • Antoine Diederick 20 avril 2013 21:21

                                            à Courouve, vous avez fait du droit , vous, je me trompe ?


                                          • pergolese 20 avril 2013 17:23

                                            Je suis d’accord avec l’article. Cela étant, on voit bien l’urgence qu’il y a maintenant à mettre en place une 6ème république. Une réforme de ce type implique un référendum qui n’est malheureusement pas possible aujourd’hui.

                                            Il faut le dire clairement : il faut en finir avec la 5ème république.


                                            • MIGOU 20 avril 2013 18:32

                                              Le concept d’homophobie recouvre deux sens possibles : le dégoût des pratiques homosexuelles et la haine des homosexuels. On voudrait nous vendre le second sens à tout prix, nous faire croire que la société est submergée par une vague de haine à l’encontre des homosexuels.

                                              Eh bien moi je crois que c’est profondément faux, et tout à fait marginal.
                                              En revanche, j’éprouve, une certaine forme de dégoût pour les pratiques homosexuelles, comme la grande majorité de mes concitoyens ; ça ne m’a jamais rendu agressif à l’encontre d’homosexuels et jamais je ne m’en suis jamais pris à un d’entre eux.
                                              J’ai eu au fil du temps des amis homosexuels, mais je crois que ma vie de père de famille nombreuse ne les a jamais beaucoup intéressée.
                                              Si le fait de refuser leur mode de vie, de partager leur pratique ou de ne pas accepter de fréquenter leurs couples en famille par souci de ses enfants est assimilable à une violence, il va falloir une loi pour y obliger les réticents. Mais la véritable violence, ce serait bien une loi pareille.
                                              Comme est violente la loi sur le prétendu mariage pour tous, qui imposera à des enfants un statut de marchandise dont aucun ne sera dupe bien longtemps.
                                              CETTE LOI EST UNE VIOLENCE INACCEPTABLE. C’EST UNE LOI NEO-ESCLAVAGISTE. C’EST UNE LOI QUI VIOLE LA NATURE ET LES CONSCIENCES.

                                              • Antoine Diederick 20 avril 2013 21:17

                                                quelque part oui, cela viole les consciences....


                                              • Aldous Aldous 20 avril 2013 21:28

                                                Tout à fait d’accord, le tombereau d’insulte sert à faire passer de force une loi violente pour les enfants et pour la société.


                                              • sam turlupine sam turlupine 20 avril 2013 22:45

                                                Ça vient de qui le « tombereau d’insultes », les manifs, les actions violentes, les agressions, et le refus de la loi ?

                                                Pauvre chou ; voilà aldous qui se victimise..
                                                 smiley


                                              • Denis Thomas Denis Thomas 20 avril 2013 18:58

                                                Bonjour,
                                                C’est trop d’honneur que vous me faites ainsi qu’à mes modestes écrits.
                                                Je vous rassure, je n’aime guère la célébrité (c’est du second degré... )

                                                Je vois que vous avez néanmoins la mémoire courte en ce qui concerne vos propres mots (heureusement -façon de parler, s’entend - , ils sont restés inscrits). Je dois dire que j’ai rarement assisté à un tel déferlement de haine (et, tristement d’âneries) dont vous avez apporté une pierre avec plein (mystère : combien étiez-vous au juste derrière vrais noms -sans doute votre cas- ou pseudos ?) de comparses mesurés et pertinents.

                                                Vous n’avez pas trop bien compris le papier. Il ne fustigeait que des comportements violents, constatables et constatés. Il ne visait pas à glorifier ou à cracher sur l’homosexualité.
                                                Mais tous les prétextes, semble-t-il, sont bons à votre « cause », fort émotionnelle. Visiblement


                                                • 65beve 65beve 20 avril 2013 19:09

                                                  L’auteur,

                                                  « Pour mettre les points sur les « i », parce que j’aime bien mettre les points sur les « i », c’étaient des Arabes. »

                                                  Avez vous essayé de mettre un burnous pour vous fondre dans la masse ?

                                                  cdlt


                                                  • Antoine Diederick 20 avril 2013 22:29

                                                    c’est une solution, perso j’ai essayé les babouches avec le costume, mais je me suis fait répéré, j’ai essayé le tapis volant pour éviter la circulation mais cela ne fonctionne pas....

                                                    pour le coup du tapis volant, c’est vraiment une fable, je vous l’’assure.

                                                    les tapis ne volent pas....même avec une formule magique...


                                                  • Pie 3,14 20 avril 2013 19:39

                                                    On résume : un auteur qui se dit de gauche mais qui reprend tous les arguments de la droite catho contre le mariage gay. Il en ajoute même quelque uns de son cru tel celui qui consiste à assimiler l’adoption par des gays à un acte pédophile...

                                                    Ajoutons un verbe volontairement péjoratif envers les homos qui manie les clichés avec dextérité ( la gouine a une grosse voix, le pd est efféminé), une garde robe digne de lady Gaga...

                                                    Franchement, Monsieur Vermeersch, est-ce bien sérieux ?

                                                    Ce site est certes un refuge national pour contributions baroques, mais il y a des limites.


                                                    • Antoine Diederick 20 avril 2013 21:33

                                                      oui, sans doute, le coup des arabes et sa tenue vestimentaire....à mon avis il se promenait en kilt écossais.... smiley

                                                      je connais des gens de gauche qui sont cathos, je connais des gens millionnaires qui sont socialistes...mais je ne connais pas bcp de gens honnêtes.... smiley

                                                      finalement c’est cela la fin...du fin.

                                                      ok, passons à autre chose....

                                                      fô pas toujours essayer de laver plus blc que blc, smiley


                                                    • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 21 avril 2013 01:42

                                                      @pie 3,14
                                                      Vous avez - presque - compris mon article.
                                                      Ce qui est déjà pas mal.
                                                      Je ne me « dis » pas de gauche, je suis de gauche.
                                                      Et je ne « reprends » pas les arguments de la droite catho, ces arguments sont les miens et sont également ceux d’un grand nombre de Français, toutes tendances confondues.
                                                      De Français qui se préoccupent du sort et du droit des enfants.
                                                      De Français qui disent qu’on n’a pas le droit d’imposer à un enfant deux parents du même sexe.
                                                      Ça n’a rien d’une idée de droite, ça.
                                                      Pour moi, ça tombe sous le sens.
                                                      Si vous pensez que ce sont des arguments de droite, c’est parce que la presse de gauche censure les opposants de gauche au mariage gay.
                                                      A titre d’exemple, j’ai à deux reprises publié cet article sur mon blog du Nouvel Obs.
                                                      A deux reprises il a été supprimé.
                                                      Non pas simplement rejeté par la rédaction, mais carrément supprimé.
                                                      Sans aucune explication, ni mail, ni message privé.
                                                      A tel point que la première fois, j’ai cru à un incident d’ordre technique.
                                                      Combien d’autres articles du même genre ont subi le même sort ?
                                                      Le Nouvel Obs, et d’autres organes de presse de gauche, veulent absolument stigmatiser la droite et l’extrême droite comme seuls opposants au mariage gay.
                                                      Et ils y parviennent.
                                                      A preuve votre réaction et le fait que vous me targuiez de « reprendre » les arguments de la droite catho.
                                                      Sur l’assimilation de « l’adoption d’un enfant par un couple homosexuel » à un « crime aussi grave qu’un acte pédophile », et bien oui, je persiste, « dans la mesure où l’on abuse de l’Enfant, où l’on dispose de lui sans son consentement, dans le but d’assouvir une pulsion d’adultes contre-nature ». Cette pulsion d’adultes contre-nature étant, dans le contexte homosexuel, celle d’enfanter.
                                                      C’est dit d’une façon un peu plus crue dans l’article, mais ce n’est que le constat d’une simple réalité.

                                                      Qu’on ne touche pas à la procréation.
                                                      Qu’on ne touche pas aux enfants.
                                                      C’est tout.


                                                    • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 21 avril 2013 08:30

                                                      @oncle archibald
                                                      Oui, les chevilles ça va bien.
                                                      Le reste aussi d’ailleurs.
                                                      Humour à part, ce que je voulais dire, c’est que contrairement à quelques uns des intervenants de ce fil, « Pie 3,14 » avait au moins pris la peine de lire l’article avant de répondre.


                                                    • 65beve 65beve 21 avril 2013 08:36

                                                      Tonio,

                                                      « Qu’on ne touche pas aux enfants. »

                                                      y’ a du boulot.

                                                      Y’avait des gens de gauche qui étaient contre l’avortement. On sait ce que c’est devenu, ces gens en ont compris l’utilité.
                                                      Aujourd’hui, c’est pareil pour ce mariage ; vous verrez que dans quelques années, votre fille (c’est une supposition, hein) après un pacs avec sa copine voudra aller plus loin, se marier et avoir un enfant.
                                                      Vous m’avez l’air d’un gentil garçon (gauche= gentil - droite= méchant) et je doute fort que vous coupiez les ponts avec votre enfant et son« bâtard »).

                                                      Dernier conseil ; laissez tomber le Nouvelobs et abonnez vous au Pèlerin, n’ayez pas peur de faire votre coming-out.

                                                      cdlt


                                                    • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 21 avril 2013 10:02

                                                      @65beve
                                                      Arrêtez de tout mélanger, c’est lourd à la fin.
                                                      L’avortement, c’est une « pré-vie » que l’on interrompt dans des conditions bien précises, à un moment où il n’y a aucune « conscience », aucun « vécu ».
                                                      C’est une « vie » à l’état larvaire que l’on interrompt.
                                                      La souffrance du fœtus, si tant est qu’elle existe, si tant est que le système nerveux soit suffisamment développé à ce stade, est une souffrance physique, et bien évidemment pas morale, et dure un instant, celui de l’acte.
                                                      L’adoption d’un enfant par des parents homosexuels, ce sera pour l’enfant adopté, tous les jours le regard des autres, les moqueries dans la cour de récréation, les rires et sourires furtifs des gens dans la rue, les visages qui se détournent ou au contraire s’appesantissent.
                                                      Le rejet, ou au contraire, l’attention exagérée.
                                                      Cette différence à porter, à supporter jour après jour.
                                                      « Et pourquoi j’ai deux papas à moitié chauves, qui piquent quand ils m’embrassent, et pas une maman à peau douce pour me faire des câlins ? »
                                                      « Et pourquoi j’ai deux mamans qui font le lézard sur leur transat toutes la journée, et personne qui joue au ballon avec moi ? »
                                                      Jour après jour.
                                                      Pendant des années.
                                                      Pour le caprice de deux adultes.
                                                      Cela a été dit, répété, par des tas de gens, de gauche, de droite, chrétiens, athées, ici, ailleurs, et de mille façons différentes.
                                                      Si vous n’avez pas compris, c’est que vous ne voulez pas comprendre.


                                                    • Pie 3,14 21 avril 2013 10:17

                                                      A l’auteur,

                                                      Il y a effectivement des électeurs de gauche qui sont opposés ou très réticents face au mariage accordé aux gays et des électeurs de droite qui y sont favorables. Je pense que si le débat n’était pas aussi polarisé, ils pourraient s’exprimer sans difficulté dans les médias de gauche. La tension est telle aujourd’hui que le thème du mariage est devenu un clivage droite/gauche radical.

                                                      Culturellement la gauche est plurielle. Celle héritée du PCF et des trotskistes rigoristes tels Lutte Ouvrière est très conformiste. Elle est proche du catholicisme la croyance religieuse en moins. Jusqu’aux années 80, l’homosexualité y était encore considérée comme une déviance bourgeoise, une ruse du capitalisme. De l’autre côté du prisme, il y a la culture libertaire héritée de l’anarchisme, de la contre-culture des années 60 très présente aujourd’hui chez les Verts, le NPA entre autres. Entre les deux, toutes les nuances existent.

                                                      J’appartiens à la gauche libérale d’un point de vue sociétal. C’est pourquoi non seulement le mariage pour tous ne me pose aucun problème mais je suis aussi favorable à la PMA et la GPA pour tous.

                                                      Cela dit, j’ai un collègue de travail, responsable local PS qui n’est pas favorable au mariage gay et qui la ferme en attendant que cet épisode pénible pour lui passe. En revanche je connais des cathos de gauche très enthousiastes envers le mariage pour tous. 

                                                      Vous avez donc le droit d’être contre cette loi mais ne soyez pas étonné qu’on vous écoute peu car, d’une part vous êtes minoritaire, d’autre part l’heure est plutôt à l’union sur ce thème face à l’opposition bruyante des cathos de droite.

                                                      Enfin, posez-vous des questions sur votre rapport aux homosexuels. Vous exprimez un mépris à peine voilé et une violence verbale assez désagréable à lire. Le respect des minorités fait partie des valeurs de gauche, au moins sur ce point, soyez loyal envers votre camp.

                                                       

                                                       


                                                    • COLRE COLRE 21 avril 2013 10:46

                                                      Amusant le faux argument compassionnel consistant à dire : les enfants d’homo vont souffrir d’homophobie……… à cause de gens comme moi.

                                                      Dites : empêchez les prostituées de faire des enfants, sinon ils vont souffrir d’être traités de « fil de pute »…

                                                      Ou : si vous êtes arabes ou juifs, rasez les murs, faudra pas vous plaindre, après, de souffrir de racisme.

                                                      Vous n’avez pas mieux comme valeur « de gauche » ?

                                                      Je propose une bonne solution au bonheur des enfants : cessez d’être homophobes, et les enfants ne souffriront pas d’homophobie.


                                                    • philouie 21 avril 2013 10:52

                                                      « cessez d’être homophobes »

                                                      Vous n’avez pas compris encore que l’homophobie est consubstantiel à la construction sexuée d’un homme : on ne nait pas homme, on le devient .
                                                      c’est pour ça qu’il y a des homophobes.

                                                      faites une loi pour interdire l’homophobie, au mieux vous ne ferez que la refouler.

                                                      mais alors , je ne vous souhaite pas d’être là quand les chiens seront lâchés.

                                                      et c’est ce qui vient : l’avenir est à l’ultra-violence. Les homosexuels risquent d’entre être les premières victimes.


                                                    • COLRE COLRE 21 avril 2013 11:12

                                                      Je m’adressais à qqu’un qui se déclare « être » de gauche… S’il me dit comme vous que l’homophobie est aussi « consubstantielle » à l’homme que ne l’est le racisme ou la misogynie, alors en effet, qu’il reste assis sur son derrière à voir passer « les chiens lâchés » en disant que c’est inéluctable (et de préférence sans les exciter à l’attaque).

                                                      Les valeurs de gauche, c’est juste l’inverse : ne pas baisser les bras devant la bassesse de certains comportement, soi-disant « naturels ».
                                                      Sinon, qu’il ne se prétende pas de gauche : qu’il assume son inclination à l’intolérance à l’autre, au différent, au « pas normal » et son autocratisme… C’est l’imposture qui me titille.


                                                    • philouie 21 avril 2013 11:25

                                                      Il est légitime de couloir combattre les affects qui mènent à la violence ou à l’exclusion, c’est parfaitement légitime dans un monde civilisé.

                                                      mais il est puéril de penser les combattre par décret sans même chercher à les comprendre.

                                                      la sexualité est chez l’homme un ressort très puissant , on ne joue pas avec impunément.

                                                      En tout cas, l’actualité le montre : une certaine légitimation de l’homophobie est en train de monter : beau résultat.


                                                    • COLRE COLRE 21 avril 2013 11:41

                                                      Quel est l’imbécile « puéril » qui pense combattre l’homophobie ou le racisme « par décret » ? faudra me le présenter.

                                                      Là, il s’agit d’une loi, longuement débattue, annoncée de longue date et soutenue par une dynamique positive, aussi bien dans l’opinion nationale que internationale.

                                                      Tout est « ressort très puissant » chez l’homme, dès que l’on touche à la vie, à la mort et au sexe.
                                                      Est-ce une raison pour se résigner à monde arriéré qui aurait interdit la contraception, l’avortement, le divorce, l’abolition de la peine de mort, la dépénalisation de l’homosexualité, les lois Leonetti ? 

                                                      Eh bien oui : je m’inscris dans un « monde civilisé ». Et si les loups sortent du bois, je ne vais pas condamner les brebis qui ont eu l’outrecuidance d’exister. La civilisation, c’est de combattre les prédateurs par des valeurs revendiquées, affirmées et des lois.


                                                    • philouie 21 avril 2013 11:50

                                                      vous faites comme vous voulez.
                                                      j’attire simplement votre attention sur le fait que vos voeux pieux risquent de ne pas se réaliser et qu’à force de vouloir faire entrer le réel dans l’idéal, il arrive parfois que la réalité ressurgisse où on en l’attend pas.

                                                      vous dites : « si les loups sortent du bois je ne vais pas condamner les brebis qui ont l’outrecuidance d’exister »

                                                      je vous dis : si les loups sortent du bois vous aurez participé à leur condamnation.

                                                      vous en serez responsable comme celui qui joue avec le feu et qui à la fin se brule.
                                                      il a beau dire que c’est la faute du feu, c’est quand même lui qui a fait le con.


                                                    • COLRE COLRE 21 avril 2013 12:10

                                                      Je connais bien ce stratagème : transformer les victimes en coupables. 

                                                      Les « victimes » reconquièrent leur dignité par le combat et les risques. Quand j’étais jeune, il ne faisait pas bon pour une femme de déclarer avoir été violée. Les rares qui le faisaient se couvraient de honte.

                                                      Cela reste difficile aujourd’hui, il faut toujours du courage, mais la honte a commencé à changer d’âne. Les prédateurs se cachent davantage, hésitent et sont lourdement condamnés quand ils passent à l’action.
                                                      C’est ainsi qu’on construit ce monde civilisé que vous dites apprécier. A coup d’éducation, de lois et de sanction. 


                                                    • Antoine Vermeersch Antoine Vermeersch 21 avril 2013 12:23

                                                      @Pie 3,14
                                                      Vous dites que les opposants au mariage homosexuel sont minoritaires.
                                                      Or, lorsqu’on regarde les sondages, on voit en effet que les Français se prononcent majoritairement en faveur du mariage homosexuel, à environ 60%.
                                                      A l’inverse, lorsqu’on les interroge sur l’adoption d’enfants par des couples homosexuels, c’est le non qui l’emporte, à 51%.
                                                      http://www.atlantico.fr/decryptage/63-francais-favorables-au-mariage-homosexuel-49-adoption-legere-remontee-opinion-sujet-jerome-fourquet-618315.html
                                                      Au-delà de la méfiance qu’on est en droit de nourrir vis-à-vis des sondages dans leur ensemble, cela ne prouve qu’une seule chose : C’est que les Français n’ont pas compris que le mariage homosexuel et le droit à l’adoption faisaient partie d’une même package.
                                                      Le réveil sera dur pour certains.
                                                      Concernant votre dernier point : Non, je n’ai aucun mépris envers les homosexuels.
                                                      Je décris certaines situations avec un réalisme sans concession, allant parfois jusqu’à la provocation, si j’ai bien compris ce à quoi vous faisiez allusion.
                                                      Ce n’est pas spécifique au présent article, ou à un thème particulier.


                                                    • philouie 21 avril 2013 12:24

                                                      non non non. je ne transforme pas les victimes en coupable : les conseilleurs ne sont pas les payeurs. ils y a ceux qui font les provocations et ceux qui trinquent.

                                                      Je pense que vous n’avez pas encore compris que nous entrons dans une période d’ultra-violence : vos référents sont ceux d’un monde qui n’est plus.

                                                      et si ce monde n’est plus c’est aussi parce qu’il s’est sabordé lui-même en défaisant ce qui le structurait.


                                                    • COLRE COLRE 21 avril 2013 12:32

                                                      philoule, vous êtes de plus en plus clair… Arrêtez de dire que vos interlocuteurs n’ont rien compris. 

                                                      Non, c’est bien parce que le monde change qu’il faut cesser de regarder le fantasmatique âge d’or de sa jeunesse et cesser d’avoir peur de son ombre. Oui, le monde tend à être ultraviolent et se radicaliser, c’est justement pour cela qu’il ne faut pas avoir peur de prendre des coups. C’est une question de rapport de force qu’il ne faut pas laisser aux réacs et regarder les bras ballants.


                                                    • Francis, agnotologue JL 21 avril 2013 13:08

                                                      Moi je connais un autre stratagème : transformer des activistes en victimes.

                                                      En réclamant un aménagement du droit relativement à leurs communautés, leurs préférences ou orientation sexuelle, ces activistes ne font rien d’autre qu’une déclaration de guerre à l’égalité républicaine laquelle ne discrimine dans les citoyens aucune de ces caractéristiques.

                                                      Pire, en se déclarant discriminés, ces gens ne font que se prévaloir de leurs propres turpitudes, puisque ces discriminations ne le sont que par leurs propres volonté.


                                                    • Francis, agnotologue JL 21 avril 2013 13:13

                                                      Mais quelle bêtise !

                                                      colre écrit : ’’le monde change, il faut cesser de regarder le fantasmatique âge d’or de sa jeunesse et cesser d’avoir peur de son ombre. Oui, le monde tend à être ultraviolent et se radicaliser, c’est justement pour cela qu’il ne faut pas avoir peur de prendre des coups. C’est une question de rapport de force qu’il ne faut pas laisser aux réacs et regarder les bras ballants.’’

                                                      (c’est moi qui souligne)

                                                      Pfff ! Si ce n’est pas là tout et le contraire de tout, je veux bien arrêter de penser !

                                                      Je vais heurter le lobby qui n’existe pas : les méthodes usées pour promouvoir le mariage gay est la transposition exacte du discours que tiennent depuis toujours les sionistes.


                                                    • Francis, agnotologue JL 21 avril 2013 13:18

                                                      bis repetita ...

                                                      Mais quelle bêtise !

                                                      colre écrit : ’’le monde change, il faut cesser de regarder le fantasmatique âge d’or de sa jeunesse et cesser d’avoir peur de son ombre. Oui, le monde tend à être ultraviolent et se radicaliser, c’est justement pour cela qu’il ne faut pas avoir peur de prendre des coups. C’est une question de rapport de force qu’il ne faut pas laisser aux réacs et regarder les bras ballants.’’

                                                      (c’est moi qui souligne)

                                                      Pfff ! Si ce n’est pas là tout et le contraire de tout, je veux bien arrêter de penser !


                                                    • COLRE COLRE 21 avril 2013 13:19

                                                      « Je veux bien arrêter de penser » (JL)

                                                      C’est fait depuis longtemps…


                                                    • Francis, agnotologue JL 21 avril 2013 13:32

                                                      colre, pauvre tache tache,

                                                      vous ne savez pas ce que c’est que penser, vous qui me taxez de perroquet ! S’il y a bien quelqu’un ici qui n’est pas un perroquet, c’est justement quelqu’un qui ne répète pas bêtement les discours de son camp politique, en l’occurrence, quelqu’un de gauche et qui dénonce le mariage gay et ce qu’il y a derrière.

                                                      Sans me vanter, vous aurez du mal à en trouver beaucoup dans cette situation, et qui apporte autant d’arguments pertinents. Vous n’avez jamais, je dis bien jamais été capable de contrer un seul, je dis bien un seul de mes arguments, ni ici ni sur d’autre débats.

                                                      Le perroquet c’est vous.


                                                    • COLRE COLRE 21 avril 2013 13:43

                                                      Où ai-je parlé de perroquet, moi ?? ’tention JL, vous êtes en pleine confusion… smiley

                                                      Sinon : « ces gens ne font que se prévaloir de leurs propres turpitudes »…
                                                      C’est quoi les « turpitudes » ? c’est « deux pédés qui s’enculent ou deux gouines qui se godent » selon la si élégante formule de l’auteur à qui tu n’as rien trouvé à redire ?

                                                      Et le 5 mai, vous serez dans quelle manif ? celle de la « défense de la civilisation » ou celle des sales « turpitudes » ?…


                                                    • Francis, agnotologue JL 21 avril 2013 13:51

                                                      Vous feriez mieux de répondre sur votre post qui dit une chose et son contraire : ’’le monde devient violent, c’est pourquoi il ne faut pas laisser la parole aux réacs ’’

                                                      Quant à m’avoir traité de perroquet, j’ai plus de mémoire que vous : cela aussi, fait partie de la capacité à penser. Si vous insistez, je vous mettrai le nez dans votre caca de perroquète.

                                                      Ce que j’appelle turpitudes a un sens précis et qui échappe à ces obsessions qui vous tiennent lieu de pensée : la loi stipule que nul n’a le droit de se prévaloir de ses propres turpitudes. Demandez donc au législateur de vous instruire, si cela est encore possible vu votre degré d’endoctrinement.


                                                    • 65beve 65beve 21 avril 2013 16:42

                                                      Toine,


                                                      je comprends très bien que vous ne voulez pas que deux pédés aient un enfant.
                                                      Au lieu de répéter benoitement ce que les curés disent sur la question, essayez de mener une enquête objective sur la question.
                                                      Comment ça se passe chez des couples homos qui ont des enfants ? Vous êtes allé voir ? vous avez vu ou lu des documentaires ? 
                                                      Par exemple, à San Francisco, il y a des tas de gens qui ont été élevés par des parents gays. Les avez vous vus et interrogé ?
                                                      Celà étant, je conçois parfaitement l’inquiétude des anti-mariages gays . je ne la partage pas.
                                                      Si hollande ne baisse pas le pantalon comme Mitterrand l’a fait en 1983 la loi va passer et tout le soufflé va retomber.
                                                      Le vrai problème qui va se poser pour vous et tous les opposants après la loi sera :
                                                      comment vais-je réagir auprès de mes voisins homos qui auront un enfant. Voilà le vrai débat et voilà pourquoi les opposants refusent d’y répondre ; ils préfèrent nier l’évidence.
                                                      Vous me ressortez une explication vaseuses sur l’avortement, car vous n’avez pas compris ce que je voulais dire . Avant l’avortement, ses opposants étaient satisfaits de ne pas savoir que des femmes enceintes allaient se faire avorter à l’étranger. 
                                                      Il y a une situation, une demande d’une minorité , tâchons d’y répondre le plus humainement possible.

                                                      cdlt






                                                    • Antoine Diederick 20 avril 2013 20:59

                                                      Il y a une notion :« La liberté du père de famille en terme d’éducation », au nom de ce principe des parents auraient en Allemagne fait de la prison en refusant que leurs enfants reçoivent l’enseignement de la théorie du genre.

                                                      maintenant, bravo aux français d’aller faire un bon charivari sur ces thématiques et de les refuser.

                                                      il y aurait la volonté d’organiser les normes comportementales mondialement....eh oui, mondialisation oblige....

                                                      la société ne va pas s’écrouler pour le mariage des homos, cela reste marginal, en revanche, ce sont les intentions en dessous de ces manipulations qui sont intéressantes...

                                                      comme chrétien, je soutiens ceux qui veulent rendre à la famille, sa prééminence ....les familles n’appartiennent pas à l’Etat, les enfants non plus....enfin il s’agit de liberté, de conscience et de vision anthropologique.....

                                                      Vive la France qui a la force de se mobiliser là où ailleurs l’indifférence domine ....

                                                      Je suis comme Zemmour, cela fait des années que j’attends cela...

                                                      un clin d’oeil à Talion, qui ne comprends pas trop ma prudence....

                                                      Une bonne soirée à tous et toutes....


                                                      • Antoine Diederick 20 avril 2013 22:25

                                                        "Une réforme d’une telle importance, touchant à la famille dans sa définition même, touchant à l’éducation et à l’enfance, doit, pour être légitime, être adoptée à l’unanimité, et rassembler les Français par-delà les clivages politiques."

                                                        Là, vous avez raison.


                                                        • ToninoPio ToninoPio 20 avril 2013 22:43

                                                          Antoine, à la lecture de ton article, je pense que tu devrais rejoindre le FN ou un autre partie de droite homophobe. Désolé si ça ne te plait pas mais ça te correspond.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès