• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Marius Petipa mis à l’honneur par la Russie

Marius Petipa mis à l’honneur par la Russie

Forte du succès de l’année croisée du tourisme culturel avec la France qui s’achève en cette fin d’année et qui a permis de découvrir, entre autres, la collection Chtchoukine ou encore le Tsar Pierre le Grand, la Russie prépare les tendances culturelles pour l’année 2018.

Les relations culturelles entre la France et la Russie ont été célébrée durant ces derniers mois au travers de nombreux événements artistiques, scientifiques ou encore gastronomiques organisés dans les deux pays pour promouvoir respectivement la richesse du patrimoine des deux pays. La Russie a accueilli une exposition dédiée à Saint Louis, ainsi que le projet itinérant « Imagine France » composé de 28 œuvres et initié par l’Institut Français, tandis qu’en France le château de Versailles et le Centre culturel et orthodoxe russe ont présenté des expositions dédiées à la visite de Pierre le Grand à Paris en 1717.

Venue à Paris clore cette année dédiée au tourisme culturel, la vice-ministre de la culture russe, Alla Manilova, a rappelé que le Russie possédait une riche diversité culturelle et que le pays cherche toujours d’année en année à renouveler ses offres pour permettre au plus grand nombre de le découvrir, tout en leur donnant l’occasion de vivre une expérience d’exception. Les hommages rendus à la culture russe ayant rencontré un certain succès, il s’agit maintenant pour la Russie de continuer à susciter la curiosité en présentant de nouveaux thèmes et itinéraires culturels attractifs associés à des personnages célèbres.

Si 2017 la Russie a choisi de commémorer les 300 ans du voyage en France du Tsar Pierre le grand et de mettre en valeur les itinéraires qu’il emprunta, le pays célébrera en 2018 les 200 ans de la naissance de Marius Petipa. Ce chorégraphe et maître de ballet français a en effet gagné sa renommée internationale en Russie, et plus précisément à Saint Pétersbourg, où il a travaillé pendant près de cinquante ans et créé de célèbres ballets classiques comme Don Quichotte, Casse-Noisette ou encore La Bayadère, d’où son titre de « maître français du ballet russe ». Véritable courant artistique, le style Petipa brille encore au Mariinsky, où ce dernier avait instauré une formation très solide pour les danseurs, mais également dans le monde entier où ces œuvres brillent par leur somptueuse mise en scène. Les grandes villes russes ne manqueront pas de célébrer l’artiste et de présenter ses œuvres.

Au-delà des coopérations bilatérales, la Russie souhaite continuer à attirer les touristes français en popularisant son patrimoine culturel et en montrant les liens qui unissent les deux pays historiquement. Une politique culturelle payante si l’on en croit l’intérêt que suscite toujours le pays.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 21 décembre 2017 16:09

    ’’Au-delà des coopérations bilatérales’’
     
    Et des ’’sanctions’’ diverses et variées que les larbins des u$ioni$te$ s’échinent à maintenir (essentiellement à notre propre détriment d’ailleurs) ?
     
    Sont bien gentils les Russes !
     
    Et ’’en même temps’’ ça doit bien les faire marrer de nous voir aussi cons...
     


    • Choucas Choucas 21 décembre 2017 16:17

       
       
      BOOBALAND,
       
       
      « France » n’existe plus, ni comme terre d’élection à la Renan, ni comme terre des morts à la Barrès (où ses familles spirituelles)
       
       
      « Laissons la nation aux libéraux » Hitler
       


      • Choucas Choucas 21 décembre 2017 17:02

         
         
        « Je fais de la chansonnette » Jacques Brel
         
        idem Gainsbourg
         
         
        Rappeur Booba est le Bach du XXIe siècle, sous les applaudissements des gogochons du Boobaland indifférenciés et indifférenciant
         
         
        « Sans les colons boobas comme Omar Sy, la culture souchienne ne serait rien »
        Booba aKulture

         
        https://www.franceculture.fr/conferences/radio-campus-france/que-serait-la-culture-francaise-sans-limmigration-et-le-metissage
         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Guy Foche


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès